Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 00:00

Audierne. Cap-Sizun. Voeux des maires. Editorial 2/2012

 

  divers-_02___06-2004_028.jpg

 

Conformément à la tradition, les différentes mairies du Cap-sizun ont organisé courant janvier 2012 une cérémonie de voeux au cours de laquelle ils ont fait le bilan de l'année écoulée et parlé des projets pour la nouvelle année. Certes, l'ambiance n'est pas identique dans toutes les communes, mais dans l'ensemble on peut tout de même relever un certain climat de morosité (sauf à Esquibien). Nos responsables locaux se posent des questions, tant sur ce qui vient de se passer que sur ce que l'on peut prévoir dans un avenir pas très lointain. Ils affichent d'ailleurs une certaine réserve et même prudence qui peut se comprendre compte tenu des échéances électorales à venir:

 

- Pour la magistrature suprême  les 22 avril et 6 mai 2012

 

- Pour notre représentation à l'assemblée nationale  les 10 et 17  juin 2012 

 

******

  La presse locale a consacré plusieurs articles à ces cérémonies traditionnelles. On peut donc s'y reporter si nécessaire. Une fois n'est pas coutume, on commencera par

 

l'Île de Sein

 

en citant une phrase du maire:

 

"Jean-Pierre Kerloc'h considère que l'année 2012 sera une année politiquement incertaine et économiquemant chancelante " .

 

A elle seule , cette phrase résume assez bien l'état d'esprit de nos édiles locaux.

 

 Signalons toutefois  la candidature aux élections législatives d'un maire du Cap, 

 

Monsieur Guillon d'Esquibien .

 

Esquibien

 

Bonne occasion pour le maire d'Esquibien de mesurer son aura capiste  en comparant son futur résultat avec celui des dernières cantonales. Encore que, candidat déclaré apolitique aux cantonales, il se présente aujourd'hui avec le label UMP. Il ne doit pas être facile d'être maire élu sans étiquette pour l'intérêt général dans sa commune, déclaré apolitique pour l'élection à l'assemblée  départementale, et étiqueté UMP comme candidat à l'assemblée nationale. On s'étonne ensuite que les électeurs et les administrés en général n'aient pas une très grande confiance dans leurs représentants. Le "Télégramme de Brest" s'en est fait l'écho en consacrant une page entière au sujet:

Références:

Télégramme de Brest en date du 25-01-2012

Titre:  

 

"Elus.Un profil à part" 

 

Nous y reviendrons après avoir fait le tour du Cap.

 

Soulignons tout de même que Esquibien s'était déjà fait remarquer l'année dernière en baissant les impôts locaux. Cette année, le maire déclare que les finances sont saines et qu'il ne veut pas emprunter. Il n'aura donc aucune difficulté à traiter les problèmes du centre nautique (et autres) pour lesquels les décisions de justice sont toujours en cours. Par ailleurs et partant du principe qu'il faut savoir gérer il trouve normal la diminution des subventions . Conclusion: le centre nautique doit désormais pouvoir  fonctionner en budget équilibré, les ressources comblant les dépenses.

A suivre donc.

 

     Audierne:

 

les déclarations et les déclamations se succèdent:

Références:

Télégramme de Brest

 

 du 21-01-2012   Voeux. Solidaires pour faire face

du 24-01-2012: Conseil Soutien indéfectible aux salariés de Lagassé.

 

Nous apprenons alors que:

 

"le maire a brossé dans son discours un tableau assombri par une situation financière alarmante: les dotations baissent.....autrement dit une augmentation des impôts locaux ".

 

Comprenne qui pourra: à Esquibien situation financière saine après une baisse des impôts, à Audierne augmentation des impôts. A chacun de se faire sa propre opinion en comparant une municipalité de droite (qui ne dit pas son nom) mais déclarée financièrement saine à Esquibien, et une municipalité de gauche à Audierne qui clame sa volonté politique (restaurants du coeur) et augmente les impôts locaux sans doute par esprit de solidarité (annonce faite avant l'augmentation annoncée de la TVA au plan national).   Et si on comparait les gestions d'Audierne et d'Esquibien ?? Pourtant, l'ex-conseillère générale n'était pas avare en "conseils avisés" donnés aux autres communes. Rappelez vous: l'histoire de la Mercédes et de la 2 CV à propos du club nautique d'Esquibien.

Sans oublier la "Renouée Maritime" responsable de l'abandon  d'un Nème projet. 

 Et si on se rappelait l'argent dépensé  à Audierne dans un nouveau plan de circulation qui sera sans doute  à revoir et rectifier ?? Et pourtant, même les plaisanciers se plaignent que l'entretien des pontons pose problème. (Télégramme du 10-01-2012). Alors ????? Explications ????? 

Quant à l'environnement  !!!!!! Environnement: qu'est ce c'est que ce truc là  ?????

 

Il habite où l'environnement ????

 

Quèsaco comme on dirait à Marseille !!

     

Et s'il veut s'en aller cet environnement comment pourrait-on faire pour "retenir son départ" ????? 

 

Cela nous rappelle quelque chose non ???

 

   

 

Le casino d'Audierne. Faites beau jeu Messieurs dames !!! Et cela va rester ainsi jusqu'à....

 

Jusqu'à quand ?????    

 

Laissons Audierne et sa volonté politique sans oublier les résultats des dernières cantonales.

 Quelle claque ..... pour rester poli !!

 

  Primelin:

 

Le maire précise qu'il ne veut pas être un "marchand de bonheur" et déplore les effets de la loi littoral qui interdit la construction sur les trois quarts de la commune. On le comprend. Voilà une commune  qui vient de perdre son école, qui subit tous les inconvénients de la situation générale du Cap-Sizun, qui n'a pas d'industrie et qui est donc condamnée à tout faire pour améliorer sa démographie, ce qui ne peut se faire dans ce cas particulier que par le biais des constructions. La loi littoral lui enlève sa seule possibilité. C'est un peu comme si on demandait à un soldat de faire la guerre sans lui donner des armes et des  munitions. Il conviendrait sans doute d'assouplir cette loi littoral qui  est utilisée par certains pour défendre des privilèges en bloquant les projets: cas de Lezongar à Esquibien

 (affaire en cours). 

 

Plogoff:

 

Le maire a évoqué la crise et

 

"un gouvernement qui n'apporte pas les réponses sociales aux nombreux problèmes posés par la gravité de la situation et qui fait reposer ses efforts sur la responsabilité des élus de base".

 

Propos politique oui ou non ??

 

Notons que la commune a vu naître une nouvelle association environnementale qui a été ici présentée:

 

 Lien:

 

Nouvelles du jour: 16-01-2012

 

Dans l'article accessible par le lien ci-dessus, le blog "konchennou" a exprimé le souhait de voir cette nouvelle association s'investir dans la défense de l'intérêt général. Il semblerait que ce ne soit pas tout à fait le cas puisque le vice-président vient de démissionner au motif que ce critère n'est pas respecté. (Télégramme du 25-01-2012). A suivre donc !! Il y aurait d'ailleurs beaucoup à dire sur les associations dites "apolitiques" et soi-disant concernées par l'intérêt général. Exemple  DREMEL à Plouhinec présidée par un suppléant socialiste aux dernières cantonales ou GAMA à Audierne qui n'est pas concernée par la casse de voitures de la rue Autret et même l'ASELE à Esquibien, intimement liée au projet de Lezongar (procédure en cours). Mais les administrés ne sont pas  dupes !!

 

Cleden

 

Que les gens qui habitent le Cap puissent y vivre....Ras le bol devant les difficultés à obtenir des permis de construire .

 

 Donc même son de cloche qu'à Primelin

 

Goulien:

 

Optimisme pour une population investie

 

 Beuzec

 

Une cité bien vivante

 

Signalons que la revue "Les Temps Capistes" a consacré plusieurs pages de son dernier numéro au cinquantenaire de la fête des bruyères "Gouel ar Brug"

 

Pont-Croix:

 

 Pas de recours à l'emprunt non maîtrisé....

    "

 

Confort-Meilars

 

Le maire  a fait un point de situation de sa commune (27 commerçants et artisans, 23 exploitations agricoles).

Notons que le maire sera suppléant de la candidate socialiste aux élections législatives, fonction qu'il occupe déjà auprès de la sortante

 

Mahalon :

 

 Le  maire a salué les forces économiques de sa commune (31 exploitations agricoles soit 60 emplois directs.

 

Soyons acteurs de notre avenir pour ne pas le subir a t-'il déclaré

 

Plouhinec:

 

Place au discernement et aux choix judicieux titre le Télégramme.

 

Le maire a egalement évoqué  la situation particulière de l'école de musique:

 

Un pays qui ne défend pas la culture n'a pas d'avenir

 

et le cas de l'abattoir trop coûteux:

 

80000 euros de subvention pour 225 tonnes traitées par an 

 

  Dans un autre article le maire trouve que Plouhinec est difficile mais sympathique. Il demande également l'abrogation de la loi littoral

 

 

 ******

 

Après ce tour d'horizon, on ne peut que constater un enthousiasme plutôt mesuré dans les différentes communes. C'est peut-être une des raisons qui ont amené le Télégramme de Brest à publier une page entière consacrée  au profil de nos élus:

 

Références:

 

Télégramme de Brest en date du 25-01-2012, page 3 

 

Titre. Elus. Un profil à part

 

Le dossier a été réalisé par le journaliste Monsieur Yvon Corre qui nous dévoile quelques unes de ses conclusions et même de ses vérités pourrait-on dire. En voici quelques extraits:

Comment expliquer ce désamour...Même si les maires restent les élus préférés des Français, ils n'échappent pas au désamour qui touche toute la classe politique......

Baromètre de la confiance: le niveau de confiance à l'endroit des maires a chuté de 13 points en un an et celui des conseillers généraux et régionaux de 11 points......

Désillusion sur la capacité des élus à changer les choses......

Qui sont nos élus?? Plutôt âgés, retraités...Dans toutes les assemblées les fonctionnaires et les enseignants sont largement représentés...La moitié des sénateurs bretons est issue de l'éducation nationale....Une évolution qui explique le divorce entre les Français et les hommes politiques....

 

On pourrait continuer mais arrêtons là et rendons nous sur le terrain pour vérifier, à Audierne par exemple, commune socialiste dirigée par un(e) maire  ex conseillère générale battue à plate couture aux dernières élections cantonales mais malgré tout en tête de sa commune avec une voix d'avance sur son rival qui lui a été élu. Répétons pour que les choses soient claires qu'il s'agit d'une municipalité politiquement engagée, socialiste, qui a déjà justifié ses initiatives par sa

 

"Volonté politique"

 

  Qu'est ce que les audiernais en ont à "foutre" de la volonté politique d'une fonctionnaire syndicaliste  (France telecom) reconvertie dans une fonction élective comme maire d'Audierne pour augmenter les impôts locaux ??? Ce qu'on lui demande ce n'est pas de faire des déclarations mais d'agir pour obtenir des résultats appréciés par ses administrés. Et là, nous sommes loin du compte.

Prenons l'environnement:

 

 

 

     

 

 

 

   

 

Apparemment ambiance et contexte très favorables pour tenir à Audierne la conférence environnementale prévue par un des candidats (socialiste) à l'élection présidentielle de 2012  non ??? 

 

    Envisage-t'on de résoudre ces problèmes en assurant 2 heures de permanence par semaine dans un bureau chauffé ou climatisé ?? Certains jours il n'y a même pas un adjoint présent à la mairie pour signer un document administratif ou légaliser la signature d'un administré. Or, le bureau municipal se compose de 1 maire et 5 adjoints, soit 6 responsables rémunérés ayant droit (ou délégation) à signature :

 

 Maire : fonctionnaire (et syndicaliste) retraité de France Telecom  

     Premier adjoint: employé de banque en activité

Quatre autres adjoints: 1 retraité SNCF, 1 employé PTT en activité, 1 enseignant en activité, 1 retraité marine nationale.

    Et  la semaine fait 6 jours ouvrables pour 6 élus rémunérés. Donc un élu devrait être présent chaque jour et ce n'est pas le cas !!!! Les anciens maires (Cabillic, Normant) étaient visibles quotidiennement à leur mairie, sans compter les permanences d'adjoints. Ils avaient peut-être une plus haute idée de leur mission, que les syndicalistes d'aujourd'hui. Nos "agrégés de l'urne" ne sont visibles que sur rendez-vous, dans une commune de moins de 2500 habitants pour une superficie de 294 hectares; Des grosses têtes sûrement, très occupées ailleurs puisqu'elles sont rarement à la mairie. !! 

 

Où sont les ouvriers, les chômeurs, les marins-pêcheurs, les employés, les commerçants etc... dans cette municipalité ??? Où ???? Qui les représente ?????

 

Où peut se situer la "volonté politique" de ceux qui perçoivent des indemnités alors qu'ils sont déjà retraités donc autonomes financièrement. Il conviendrait peut-être aussi, à l'imitation du projet  d'un candidat à l'élection présidentielle, de réduire toutes ces indemnités de 30%, indemnités acquises répétons le pour faire 2 heures de permanence par semaine. Lamentable !!! Gâchis !! Dépenses improductives !!  A corriger impérativement en espérant que les prochains résultats nationaux ne remettront pas en cause la réforme administrative prévue: élection des conseillers territoriaux, et élection des communautés de communes au suffrage universel !! Pensons aux 294 hectares d'Audierne qui en font une commune désuète et qui plus est mal entretenue !!!

 

Sans oublier qu'Audierne était  autrefois, du point de vue des religions, une trêve d'Esquibien donc une "semi-paroisse". Oui, la réforme administrative est absolument nécessaire, de même qu'une fusion ou un regroupement intelligent de nos communes, car 36000 communes en France est un chiffre démesuré qui ne correspond plus aux réalités et nécessités  du moment. On le voit bien: suppression d'écoles, création d'ensembles paroissiaux etc... 

 

On peut raconter tout ce que l'on veut à la télévision, les résultats d'une équipe socialiste élue sans opposition et dirigée par une ex-conseillère générale, sont visibles sur le terrain, tous les jours à Audierne.

     

Alors: Promesses d'en haut et résultats d'en bas. Qu'en pensez -vous ??

     

Il serait temps pour certains partis politiques de  vérifier les résultats concrets  de ceux qui les représentent à la base, portent leur label et sont loin de faire la bonne démonstration de leur compétence pour valoriser leurs idées. Tout cela ressemble un peu à ce que nos Anciens traitaient avec humour:

 

"Faites ce que je dis, ne regardez pas ce que je fais".

 

Ce propos convient tout à fait au socialisme audiernais:  

 

 

 10-05-vl-maccab_e-moulin_primelin_041.jpg

 

Et il conviendra aussi de réfléchir à la relève qui aura lieu dans 2 ans. Les municipalités politisées ont fait leurs preuves à Audierne, tant celle du "décoré" pour la droite que l'actuelle pour la gauche. La dépolitisation des élections municipales dans les petites communes en proposant et organisant  des listes ouvertes  à tous permettrait de donner la priorité aux problèmes relevant de l'intérêt général local et non d'afficher des "volontés politiques" comme on a pu le voir. Si la volonté pôlitique est d'augmenter les impôts locaux, il vaut mieux le savoir pour permettre le meilleur choix aux futures élections municipales. Une liste ouverte a été proposée aux électeurs d'Audierne en 1995. Cela ne les a pas intéressé. Ils vont peut-être changer d'avis en fonction de ce qu'ils ont pu voir et et constater. Audierne y trouverait son compte et le Cap-Sizun aussi sans aucun doute !!

 

 

 

 

*******

 

   

 

******

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 00:00

 

 

    Audierne. Spontus que c'est s'pas. 1/2012

 

mai_06-lamb_-plou-aud_049.jpg

 

Jeanne-Yvonne:

 

Alors Soaz. A la cérémonie pour les voeux de la bonne année à la mairie d'Audierne vous avez été alors ??

 

Soaz:

 

Ah non alors vat !! Pour qui que me prenez-vous en disant comme ça hein ?? Qu'est-ce que je vais faire à la mêrie à écouter que tout est bien et prop' à Audierne, alors que à chaque fois que je viens ici, au lavoir, avec ma bourette, je trouve tout digoulasse et je suis obligée de commencer à faire le nettoyage pasque ceux de la mairie y font rien. Alors je vais aller écouter les sermons de tous ces socialistes-là d'après vous ?? Non mais !! La tête ça va pas trop bien avec vous ou quoi ?? Si je dis ça à l'Albert, mon gend', caporal-chef de la coloniale en retraite, qu'est-ce qu'il va rigoler !!

 

Jeanne-Yvonne:

 

    Mais moi je disais ça comme ça et c'était  pas  pour vous vexer hein ! C'était juste pour vous demander si vous aviez entendu dire que à ce qu'il paraît que il va y avoir des cours du soir à la mairie pour l'écriture parce que y a eu des fautes dans le bulletin municipal que vous avez vu sans doute. Alors sensément on va faire des cours pour apprendre à corriger les fautes de l'orthographe et tout  le bataclan quoi !!!

 

Soaz:

 

Ah non, j'ai pas entendu dire. Des cours de quoi que c'est alors que vous dites ?? Du bataclan de   pennoz (comment) ?? Et qui c'est qui va donner des cours du soir alors ?? Celle qui est mêre ou quoi ??

 

Jeanne-Yvonne:

 

Ben non !! Sans doute la secrétaire parce que faut pas quelqu'un qui fait aussi des fautes s'pas !! Sensément que beaucoup de gensses ils ont rigolé en lisant le bulletin avec des fautes dedans. En plus, comme y a une de la mairie qu'elle est maîtresse d'école vous pensez bien que ça a fait du "reuz" (bruit, tapage) dans toutes les maisons quoi !!   A cause que les enfants ils lisent les fautes aussi quoi !!

 

Soaz:

 

Quoi !! Une maîtresse d'école qu'elle a laissé passer des fôtes de l'or-tograf. Oh ma Doué !! Mais jusqu'oùsqu'on va aller avecque tous ces socialistes là s'ils savent même pas écrire comme il faut . Qu'est-ce qu'ils ont dû rigoler à l'école des soeurs si ils ont vu ça aussi. Ma Doué !! Et si le Recteur vient à parler de ça dans son sermon dimanche de quoi qu'on va avoir l'air alors dites moi don ??

 

Jeanne-Yvonne:

 

Non, le Recteur il ne dira rien. Vous pensez bien que lui il ne fait pas de fautes alors il rigole en douce quoi !!. En plus il est pas élu lui s'pas. Il va préférer rigoler à la sortie de la paroisse  dimanche avec les ceusses de son bord. Qu'est-ce que les "socialo-rouges-rhu" ils vont se ramasser encore !! Sûr que y aura de la rigolade à taper sur son ventre quoi !! Mais ça devrait pas être permis non plus de faire des fautes quand on est nommé à la mairie parce que comme vous dites de quoi qu'on a l'air vis à vis de ceux des autres communes et même des Parisiens qui viennent en vacances ici. Après, voilà, les "ploucs" qu'on dit de nous qu'on est quoi !!

 

Soaz:

 

 Oh ma Doué !! Mais qu'est-ce que ça va faire encore  tout ça alors pour les z'élections qu'elles sont pour bientôt. Vous pensez bien que celle qui va demander qu'on vote pour elle pour la gauche ça va pas être bon pour elle avec toutes ces fôtes-là s'pas. On va dire que ceux de la gauche d'ici ils savent même pas écrire alors vous pensez bien s'pas. Oh Ma Doué si c'est permis de voir que ceux d'Audierne à la mêrie ils savent pas écrire quand même. Quand je vais dire ça à l'Albert mon gend' caporal-chef en retraite de la coloniale il va encore me dire que dans la coloniale...Oye ye ye !!!

 Faudra que je lui dise d'aller voir ces cours du soir-là que ça sera sûrement rigolo de regarder qui c'est qui fait le plus de fôtes quoi !! Lui il va sûrement regarder comment que les gradés de la mêrie ils écrivent avec des fôtes   peut-être  aussi s'pas.  

 

Mais de quoi qu'on a l'air quand même hein !!

 

Jeanne-Yvonne:

 

C'est sûr comme vous dites. De quoi qu'on a l'air avec des écrivains comme ceux-là.

 

Ma Doué beniguet.( Mon Dieu béni )  Lavaromp eur Pater evit.... (disons un Pater pour...)

 

Mais je  vous ai pas demandé  pour les nouveaux restos d'Audierne. D'après ce qu'on m'avait dit, enfin c'est pas pour répéter, mais sensément tous ceux qui sont payés parce qu'on les a nommés aux élections à la mairie d'Audierne la dernière fois, ils devaient faire le cadeau de 1 mois de leur paye pour ces restaurants là. Mais j'ai rien vu dans le journal  alors je sais pas comment que ça a  fini tout ça. Et vous vous avez su ??

 

Soaz:

 

Mais vous vous allez pas bien avecque vot' têt' aujourd'hui ou quoi ?? Donner aux restos les sous qu'on leur donne !!! Mais qu'est-ce que croyez-vous ?? "Pizh" (avares) comme ils sont avecque leurs sous à eux, vous croyez quand même pas qu'ils vont donner cadeau ce qu'est-qu'on leur donne en plus  pour rien faire. Qu'est ce qu'elle a fait celle d'Audierne pendant 6 ans au conseil du département dites moi don !! Payée "evit netra" (pour rien). Ménant elle a encore la paye pour la  mêrie mais ....Tous plus "pignous" et même "pizhardenn" (femme avare) les uns que les autres. Ils sont toujours en train de arboeller (économiser) quand il faut payer de leur poche. Mais pour les sous des autres tiens !!  Voui ils vont dire qu'il faut donner puisque comme dit l"Albert mon gend' caporal chef de la coloniale en retraite, il sont "socialistes-partageurs" pour partager ce qui est aux autres mais pas à eux quoi !! A condition qu'on touche pas ce qui est à eux s'pas  !!

 

Y a même un restaurant d'Audierne (l'Iroise), un vrai, qu'il va faire un repas pour verser les sous gagnés après aux restos pour le coeur et aux autres aussi. Un repas "founus " (abondant) sans doute.

 

Vous voyez bien que ceux de la mairie ils se taisent encore une fois quoi pasque pour avoir l'air ils ......s'pas !!  

 

Jeanne-Yvonne:

 

 Ma Doué !! Comment que vous êtes quand même !! Et moi qui croyais que vous étiez de la gauche d'après ce que j'avais entendu dire un jour du côté de chez "Fine Tal ar Groaz" ... 

 

Soaz:

 

    Voui, mais ça c'était avant, pendant la guerre avecque Postic et même après avecque les ceusses qu'ils ont fait la maison de retraite aussi  pasque avant on n'avait que un hospice minable et même "divalo" (triste). Même le port pour la plaisance qu'ils ont fait aussi alors que ménant on a mis dans le journal que... je me rappelle plus, enfin ponton digoulasse quoi !!

 

Avecque ceux de ménant tout le monde il attend pour débarrasser d'eux et prop'encore.

 Gastou !!

Méchans (peut-être, j'espère)  je serai pas morte encore pour aller voter ce jour-là qu'on va bien rigoler après.

 

Milhast ar Guharn !!! (mille P.....du tonnerre). Regardez don !! Si c'est permis çà hein ?? A Audierne dans la ville pour le tourisme. Non mais

 

 

   

 

    Casse de voitures "municipalo-communale" audiernaise exploitée en toute illégalité.

 

Pièces détachées sans TVA.

 

Horaires d'ouverture consultables en mairie d'Audierne, station balnéaire.

 

(Photo publiée à toutes fins utiles. Pourrait servir éventuellement d'accompagnement et  de pièce à conviction en cas de .....

 

     !!!

 

*******

 

 

   

 

Lavoir audiernais (Modèle authentique après le Grenelle de l'environnement) 

 

 

******

Repost 0
Published by spartacus - dans francais-bretonnisé
commenter cet article
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 10:21

Nouvelles du jour: 16-01-2012

 

bestr_e_raz_27-7-2003_006.jpg

 

 

Références: Ouest-France en date du 16/1/2012 (sur internet )

 

Titres:

 

Plogoff: Une nouvelle association environnementale sur les rails

 

Plouhinec: Le maire critique l'ouvrage de Didier Guillon

 

 *****

 

Plogoff:

 

 L'association pour la sauvegarde de l'environnement de Plogoff (Asep) vient de se créer. Son but est de promouvoir, préserver, défendre le cadre de vie et les sites remarquables de la commune.

 

Le blog "Konchennou" souhaite bonne chance à cette nouvelle association dont les objectifs sont plus que louables. La création d'une nouvelle association environnementale à Plogoff dont on connaît l'héritage ne devrait pas passer inaperçue en raison des sites exceptionnels de cette commune: Pointe du Raz, Baie des Trépassés...etc.. D'autant que ces références sont aussi les fanions et emblèmes du Cap-Sizun. 

 

Il faut espérer que cette nouvelle association saura se maintenir en permanence dans la défense de l'intérêt général, ce qui est loin d'être le cas de toutes les associations.

 

Le blog "Konchennou" remercie les responsables qui ont bien voulu lui faire part de la naissance de ce nouveau projet avant sa publication dans la presse. Il va de soi que cette association sera soutenue et référencée sur internet si, comme il lui a été suggéré, elle prenait l'initiative d'ouvrir un blog pour défendre ses objectifs et se faire connaître. Bon vent à L'Asep.

 

La naissance de cette association est également présentée par Alain sur le blog errances:

 

http://www.errances.info/  

 

 

Plouhinec:

 

"Didier Guillon, maire d'Esquibien et conseiller général ne fait pas recette avec son livre dernièrement paru". 

 

Cette  phrase attribuée au maire de Plouhinec et  empruntée au quotidien Ouest-France, fait preuve d'un certain humour, compte tenu de ce que l'ouvrage en question est justement un livre de recettes.

 

Bon, les recettes ne feraient donc pas recette !!!!

 

Le maire de Plouhinec ajoute qu'il s'est interrogé en se demandant:

 

Où sont les visionnaires ??

 

Et il ajoute que:

 

ce ne sont sûrement pas ceux qui vendent des livres de cuisine au lieu de bâtir un véritable projet pour le canton.

 

 Voilà qui donne le ton de la prochaine campagne des élections  législatives 

 

 img_0263_1_1.jpg

  

 

 *

 

 

 

*

Repost 0
Published by spartacus
commenter cet article
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 00:00

Audierne: Bulletin municipal d'informations. Janvier 2012   

 

audierne_2-_3-8_011-1.jpg

     

 

Références: Bulletin d'informations de la ville d'Audierne en date de janvier 2012 

 

 Le bulletin d'informations municipales d'Audierne vient de paraître. Il comprend de nombreuses photographies et un mot du Maire.  Dans l'ensemble, tout va bien, si l'on en croit ce document qui traduit  l'autosatisfaction habituelle de nos "agrégés de l'urne". Pas d'article de l'opposition municipale, puisqu'il n'y a pas d'opposition. Passons !!

 

Pas un mot non plus  à propos du port de plaisance, et pourtant, les plaisanciers se plaignent du manque d'entretien des pontons si l'on en croit la presse locale:

 

cf: Télégramme de Brest en date du 10-1-2012

 

Titre: Audierne. Plaisance. L'entretien des pontons pose problème

 

Que les plaisanciers se rassurent. Le manque d'entretien est un phénomène beaucoup plus général qui ne se limite pas aux pontons. D'ailleurs, pourquoi se plaindre du manque d'entretien des pontons alors qu'ils sont abondamment  fleuris ?  Certes le fleurissement est sans rapport avec la plaisance, mais si les pontons sont fleuris, c'est bien qu'ils sont entretenus non ????

Donc, constat sans fondement  !!

 

*******

 

Le mot du maire:

"nous n'avons malheureusement pas pu retenir le départ du magasin ALDI ".

 

********

     Le mot du maire m'amène à me retourner vers les vieux " Hussards de la République" qui exerçaient autrefois leur activité au cours complémentaire d'Audierne en enseignant la langue française. Je leur adresse donc un message (dans l'au-delà) dont voici la copie:

 

******* 

 

Objet du message:

 

Au secours, A moi, SOS, Mayday,  Appel de détresse !!

 

Urgence:

 

Flash 

 

Destinataires

 

Mes vieux profs de français des classes de 5ème et 4ème au cours complémentaire d'Audierne après la 2ème guerre mondiale.

 

 Texte du message:

 

  J'imagine ce que vous auriez écrit dans la marge  du texte ci-dessus (mot du maire) si je vous l'avais soumis pour correction dans  une de mes "rédactions" ou "compositions françaises":

 

 "expliquez moi comment on peut retenir un départ !!!".

 

A ma connaissance, on peut certes retenir une place pour voyager dans le train par exemple, contrarier, retarder voire annuler un départ et même retenir un voyageur. "Retenir un départ" n'est tout simplement pas conforme aux règles et usages de la langue française.

 

C'est en tout cas ce que j'ai retenu de ma fréquentation à "l'école du Diable". !!

 

Décidément le respect du vocabulaire et de la rédaction correcte ne semble pas être le point fort des  élus locaux d'Audierne, malgré ce que j'appelle "l'agrégation de l'urne". Y aurait-il un langage spécial "politico-audiernais" et dans le cas présent "socialo-audiernais" ??

 Nous avons déjà eu un maire:

 

"le décoré", 

 

 qui confondait une décade et une décennie. Nous voilà désormais confrontés à la retenue d'un départ.

 

 Il serait intéressant d'expliquer aux enfants visitant la mairie dans le cadre de l'instruction civique, comment on fait pour confondre la "retenue" d'un partant et la "retenue "d'un départ. Comme quoi le syndicalisme et la "volonté politique" ne sont pas obligatoirement  les meilleurs stimulants  du respect de la langue française, des subtilités de la rédaction et de l'exemple à donner par ceux qui exercent des responsabilités. Par voie de conséquence, pour monter un dossier.............!!!!!!!

 

Sans compter qu'un fonctionnaire enseignant  de l'éducation nationale fait partie de l'équipe municipale audiernaise. ??????

 

Comment en vouloir aux enfants qui arrivent en classe de 6ème sans maîtriser la lecture ?? On leur montre l'exemple de ce qu'il ne faut pas faire !! Quelqu'un a utilisé un jour le mot "Primate" en parlant de certains Capistes. Faudrait-il lui donner raison ?? Le bulletin municipal de janvier 2012 figurera désormais dans les archives d'Audierne et sera sans doute consulté, un jour, par ceux qui viendront après nous. Belle image de marque qui rejoint celle des "Ploucs"  et des "Bécassines".

 

 Un peu d'orgueil Capiste serait-il déplacé ??

 

Pour ma part, je me contenterai de "retenir" certaines images qui ne font pas non plus honneur à ceux qui les tolèrent.

 

C'est pourquoi, je "retiens" la casse de voitures totalement illégale de la Rue René Autret et  le futur casino d'Audierne pour les publier dans la catégorie des clichés remarquables puisqu'ils n'ont pas eu  l'honneur de la publication dans le bulletin municipal. Un simple oubli sans doute !!

 

    environn_17-3-06_042.jpg

 

environn_2_20-03-06_004-1.jpg

 

  Bonne "retenue de départ" !!

 

******

Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 00:00

 

Audierne, Plogoff, Cap-Sizun-Editorial 1/2012

 

 

 

Références: Télégramme de Brest en dates du:

 

1- 20-12-2011: Annick Le Loc'h."Etre à l'écoute c'est important"

    2- 23-12-2011: Plogoff. Le syndicat mixte de la Pointe du Raz fait débat

3 - 26-12-2011:Solidarité.Le secours alimentaire a 10 ans

    4 - 27-12-2011: Ehpad.Le projet d'extension se précise

Restos du coeur. Au moins 5M€ supplémentaires nécessaires

    5- 29-12-2011. Industrie. 900 usines fermées en trois ans

    6-  30-12-2011: 2011. La Bretagne valeur refuge

Démographie. Un recul quasi général sur le territoire

7 communes tirent leur épingle du jeu

Recensement:3.175.064 Bretons 

 

    ******

L'année 2011 est derrière nous. De nombreux évènements, et non des moindres ont fait que cette année restera gravée dans les mémoires. On peut citer particulièrement les révolutions baptisées "Le Printemps arabe" et l'intervention française en Lybie, la mort de Ben Laden, la préparation des élections présidentielles en France avec son corollaire "DSK et le FMI", Fukushima et ses conséquences japonaises et mondiales, le projet de loi "génocide" et enfin la Grèce, l'Italie  et  l'Euro. On en oublie sûrement d'autant que tout cela se prolonge en 2012, particulièrement dans les domaines électoraux et financiers. 

Face à ces évènements d'ordre mondial, le Cap-Sizun est resté plutôt imperturbable, tranquillement installé dans sa coquille, et l'année 2011 aura surtout été marquée par les élections cantonales qui ont vu la défaite de la candidate socialiste, Madame Donval, maire d'Audierne, malgré son étiquette et ses références de candidate sortante, ce qui n'est ni très flatteur pour la postulante ni très bon pour son parti. Nous avons donc un nouveau conseiller général: l'actuel maire d'Esquibien Monsieur Guillon, par ailleurs candidat aux prochaines élections législatives .

 

Notre vocation étant de parler du Cap-Sizun, nous ferons abstraction de  la scène mondiale pour nous consacrer à l'étude des évènements locaux dont certains paraîtront désuets par rapport à ce qui précède. Pour ce faire, et comme d'habitude, nous avons donc  cité en référence quelques articles de presse traitant de nos petits problèmes, petits certes, mais qui font partie de notre vie quotidienne avec des conséquences directes et même indirectes. Ces conséquences influent évidemment sur notre comportement, notre point de vue sur l'actualité, et justifie aussi sans aucun doute  certains résultats particulièrement dans le domaine électoral. 

 

******

Commençons par la démographie. Les chiffres de 2011 viennent de tomber, confirmant la tendance des années précédentes. La situation est particulièrement sérieuse pour Audierne qui continue à se dépeupler puisque son dernier chiffre la situe en dessous de 2500 (2263- pour mémoire: dans une superficie de 294 hectares), ce qui a une incidence sur les finances (dotation globale de fonctionnement) et également sur les indemnités des élus.

 

Pourquoi cette situation peu favorable aux ambitions économiques ?? Nous avons déjà maintes fois expliqué que le Cap-Sizun subit tous les inconvénients de la Bretagne, tant du point de vue situation géographique (éloignement des grands centres, presqu'ile ), que du point de vue emploi (pas d'industrie, uniquement secteur tertiaire)  et même du climat. Donc, quand on nous dit que 900 usines ferment en France, cela ne se passe pas ici puisque nous n'avons pas d'usines, donc pas d'emplois. Nous venons tout de même d'assister à la fermeture, une de plus, du magasin   discount "ALDI" à Audierne. Conséquence: le personnel se retrouve  au chômage ou condamné à l'exil. 

 

Pour autant la qualité de vie est l'un des atouts majeurs du Cap-Sizun, à condition bien-sûr de disposer de revenus suffisants (généralement gagnés ailleurs) pour y résider en permanence. On dit même que la Bretagne serait une valeur refuge ( cf: référence 6).  Reste à savoir si cette qualité de vie et les paysages exceptionnels sont suffisamment pris en compte par nos responsables locaux pour assurer dans les meilleures conditions ce qui nous fait tout de même vivre: le tourisme.  Rien n'est moins sûr quand on voit ce que l'on voit, par exemple:

 

- les difficultés rencontrées par la commune de Plogoff  pour gérer son grand site naturel de la Pointe du Raz qui ne bénéficie pas de financement public.  On étudie même la mise en place d'un parking automatique pour diminuer la masse salariale !! (cf:Télégramme de Brest en date des 23 et 24-12-2011). N'oublions pas non plus les problèmes créés par la modification des transports sur la ligne Plogoff-Audierne. Le bout du monde mérite de plus en plus son nom !!

 

 Et pourtant, il faut aider la Pointe du Raz, un de nos atouts majeurs en Cap-Sizun

 

- Les images environnementales défiant le bon sens à Audierne, comme l'ex-école de pêche, l'ancienne clinique ou la casse de voitures totalement illégale et sur laquelle on ferme les yeux. Qu'attend-t'on pour monter des dossiers et les adresser aux instances compétentes, ou demander à être reçu au bon endroit pour exposer les problèmes . L'ancienne clinique pose problème depuis 40 ans, et ça continue. Jusqu'à quand ?? Evidemment, monter un dossier et confectionner une banderole pour un défilé syndical revendicatif sont 2 choses différentes. De même, l'exposé d'une situation à un certain niveau n'est pas non plus très  coutumier du milieu  syndical. Pourtant la télévision nous présente souvent des maires reçus dans un ministère  par des conseillers du ministre pour exposer un problème local. Nos maires capistes seraient-ils de grands timides ??

 

   

 

 

 

 

 

10-05-vl-maccab_e-moulin_primelin_041.jpg 

 

 

 

 environn_17-3-06_041.jpg

 

 

 

- La manière dont sont traités les problèmes de circulation automobile à Audierne. La dernière initiative, qui n'est pas la première erreur a consisté à mettre en place devant l'école Pierre Le Lec, des espèces d'obstacles ralentisseurs baptisés "coussins berlinois".

 

Une belle ineptie !! Un joli comité d'accueil !! Une belle image de marque !!

 

 La traversée d'Audierne se situe sur l'axe Quimper-Pointe du Raz et même Paris-Pointe du Raz (D784). (Elle dessert également l'embarcadère pour l'île de Sein et les grands viviers). Imaginez la tête du conducteur parisien qui vient de faire 600 kms au volant de son véhicule (au moins 6 heures de route),et qui ayant choisi de passer ses vacances en Cap-Sizun prend la route de la Pointe du Raz. Après avoir parcouru 6 kilomètres à 50 à l'heure sur la commune de Plouhinec, Il est accueilli à l'entrée d'Audierne par ces engins barbares dont la mise en service peut se justifier dans certains endroits secondaires comme à Douarnenez entre Toubalan et le centre ville, (ou à Mahalon, en prévision sur des routes secondaires), mais certainement pas sur un itinéraire touristique principal. Il y a d'autres moyens pour faire ralentir comme ceux utilisés à Esquibien sur la route  (déviation) allant de "la Croix Rouge " aux "Quatre Vents" sans oublier les radars pédagogiques de Plouhinec (et les passages protégés) qui font lever le pied dès la prise de conscience de l'infraction. Les véhicules ralentissent sans créer de dangerosité comme on le voit à Audierne, lorsque le conducteur évite le "coussin berlinois'" en faisant une embardée vers   sa  gauche. Qu'on le veuille ou non, la route Quimper-Pointe du Raz traverse Audierne. C'est une priorité qui doit être traitée comme telle. L'ancien plan de circulation remis en cause par l'actuelle municipalité était nettement plus fonctionnel puisque la place centrale (de la Liberté) était traitée comme un grand rond-point , sans véhicule circulant en face, et offrant aux arrivants des bonnes vues sur les places de stationnement disponibles. Ce plan était l'aboutissement de 25 années de réflexions, investissements et travaux. En prenant l'initiative de démolir ce qui existait, la municipalité socialiste a engagé sa responsabilité et  ne peut se référer à un héritage puisqu'elle a tout changé. Conclusion: la circulation et le stationnement à Audierne, sur l'axe Quimper-Pointe du Raz, et les inconvénients qui en découlent  sont désormais un "poulet" socialiste qui sera transmis aux successeurs pour essayer d'y remédier. Et dans l'immédiat, tout ce qui ne va pas dans la circulation est imputable aux erreurs  d'une municipalité de gauche (socialiste) qui n'a pas pris la peine de réfléchir avant d'agir. Les erreurs d'une municipalité engagée politiquement  rejaillissent évidemment  sur le parti qui a cautionné l'étiquette, ce qui explique aussi certains résultats (cantonales). Quant à la circulation dans la rue du 14 juillet à Audierne, l'augmentation du nombre de passages protégés ne coûterait pas cher mais ce n'est qu'un voeu pieux puisqu'on ne fait rien. Quant à la commission de circulation ouverte au public, on n'en entend pas parler. C'est donc que nos élus ont la science infuse qui les dispense de s'informer.

     

La responsabilité  de la mauvaise santé économique du Cap-Sizun qui se dégrade de plus en plus revient donc en grande partie à la commune socialiste d'Audierne qui a estimé devoir privilégier l'intérêt particulier (marché d'Audierne) au détriment de l'intérêt général (axe Quimper-Pointe du Raz). Gageons que désormais la clientèle va éviter l'agglomération audiernaise dans toute la mesure du possible. On verra bien ce qu'en penseront les acteurs économiques que sont les commerçants.

 

Sur un plan plus général, on peut comparer l'accès à la Bretagne, aux 3 heures de TGV  sur la ligne  Paris-Marseille qui mettent le midi à portée des parisiens pour un week-end. Nous c'est Quimper-Plogoff en 1 heure minimum,  par voie routière quand tout va bien (50 kilomètres). Simple constat.

 

Autre aspect des choses: la politique immobilière. On a construit des appartements dont certains ont trouvé preneur. Conséquence: les maisons individuelles ne se vendent plus, sauf celles qui sont  situées au premier plan du bord de mer. Les prix de l'immobilier sont surprenants et lorqu'il faut partager un héritage  entre les ayants-droit, la part de chacun est une portion congrue, à condition toutefois d'avoir trouvé un acheteur. Sinon, l'héritage devient une charge. Or, il y a de moins en moins de "retournés au pays" parce que les travailleurs exilés font leur vie ailleurs. Donc de plus en plus d'héritages dans un pays de vieux qui disparaissent inexorablement laissant leur maison pancartée "à vendre". 

 

Un autre évènement n'est pas passé inaperçu à Audierne: l'installation des restaurants du coeur. Cette installation s'est  faite suite à une "volonté politique", terme utilisé par Madame Donval maire d'Audierne (et publié dans la presse). Or, le Cap-Sizun disposait depuis 10 ans (cf: référence 2) de la banque alimentaire chapeautée par la communauté de communes et traitant tous les cas sociaux qui lui étaient adressés par les différents  centres communaux d'action sociale (CCAS). Quelle différence entre la banque alimentaire et les restaurants du coeur ?? Il faudrait le demander aux spécialistes car le public ne la fait sans doute pas. Or, il s'avère que les restaurants du coeur rencontrent des difficultés financières (cf: référence 3). Il lui faudrait 5 millions d'euros. Soit !!

 

Voici peut-être le moment venu pour nos élus locaux et en particulier pour ceux d'Audierne qui se sont engagés dans cette voie, de concrétiser leur "volonté politique", en participant financièrement au redressement de la situation. Imaginez que nos élus municipaux audiernais abandonnent ne serais-ce qu'un mois de leur indemnité de fonction au profit des restaurants du coeur !!

 

Quel impact, quel retentissement dans la presse locale et chez les administrés. On peut même imaginer que  la télévision ou tout au moins France Bleu Breiz Izel pourraient  s'emparer de l'évènement. L'image socialiste serait redorée localement car il faudrait bien admettre que après les paroles il y aurait les actes. Les élus locaux du Cap-Sizun montrant l'exemple !! D'ailleurs, puisqu'ils  sont tous retraités, salariés ou fonctionnaires,  cela ne leur poserai pas de problème de fin de mois.

 

Imaginez l'article dans la presse:

 

Audierne: Madame Donval et ses 5 adjoints abandonnent un mois d'indemnité de fonction élective au profit des restaurants du coeur.

     

Voilà qui aurait de la gueule !! Et les communes de la même sensibilité: Plogoff, Pont-Croix, Confort, Mahalon qui pourraient suivre et faire de même. Quel succès !! 

 

Au lieu d'entendre "voici ce qu'il faut faire" on entendrait "faites comme nous, on vous a montré l'exemple" !!

 

Rassurez vous, cela n'arrivera pas et pour plusieurs raisons, la première étant qu'ils ne lisent ce qui s'écrit à leur sujet ou  tout au moins en font semblant malgré la preuve écrite du contraire que vous pouvez consulter ici:

 

Lien: 

      

Municipales: lettre ouverte

 

Où est la conformité entre les paroles et les actes. Lisez dans le lien ci-dessus le commentaire N° 3  rédigé au nom de Madame Donval par un(e) de ses adjoints d'aujourd'hui, et les belles promesses ????? Sans compter qu'ils se disent "lecteurs attitrés" du blog konchennou !! Ah,Ah,Ah.....

 

Leur comportement signifiera donc  qu'ils ne sont pas désintéressés, bien que généreux et même dépensiers  avec l'argent public. Voilà encore une bonne raison de ne pas les réélire aux prochaines municipales au cours desquelles il faudra s'en remettre à des listes ouvertes, apolitiques, désireuses de  s'occuper de la commune, des administrés, et non de leur intérêt personnel et particulier.

Mais avant les municipales il y aura d'autres scrutins dont les présidentielles qui ne sont pas de notre niveau et les législatives qui nous concernent. C'est la raison pour laquelle, Madame la députée Annick Le Loch candidate au renouvellement de son mandat est venue tenir une permanence à Audierne (cf: référence 1). Selon elle:

 

" Être à l'écoute c'est important " 

 

  Elle n'a pas précisé qui devait être écouté, mais qu'elle travaillait en contact avec les élus. Pas un mot sur nos problèmes environnementaux qui sont une plaie dans nos paysages. Pourtant, elle fait état de nos  "atouts exceptionnels", c'est son vocabulaire. Evidemment ce ne sont pas les élus d'Audierne qui vont la diriger vers l'ancienne clinique, l'ex école de pêche ou la casse de voitures , totalement illégale,  ce que nous avons déjà signalé à maintes reprises dans la rue Autret. Elle a donc fait une visite politique (c'est sa première permanence à Audierne), à but intéressé car on commence à se rendre compte que le Cap-Sizun est incontournable dans une élection législative à la 7ème circonscription. Ceci explique ce que nous avons déjà dit et qui a été publié par le quotidien "Le Monde", à savoir que la circonscription pourrait changer de couleur en 2012. Que les Capistes prennent leurs responsabilités . S'ils considèrent que le mandat qui s'achève, exercé par une députée socialiste sortante ne leur a rien apporté, il faut changer de représentant et essayer autre chose en confiant nos intérêts à quelqu'un d'autre. Risquons un pronostic: 

     

Le quotidien "Le Monde" n'a peut-être pas tort !! 

 

On le saura bientôt. Comment expliquer autrement les résultats des dernières élections cantonales. Gageons que désormais on ne mènera plus les Capistes "en bateau" car à ce sujet ils sont plutôt spécialisés et expérimentés  avec la fréquentation du Raz de Sein et autres lieux bien connus de nos navigateurs (Seigneurs de la mer).

 

On ferait beaucoup mieux de nous parler de l'aire de carénage qui fait totalement défaut au port de plaisance d'Audierne (240 bateaux) et de la pollution qui en découle, du tas de sable de Poulgoazec, des problèmes de circulation entre Plogoff et Audierne, du syndicat mixte de la Pointe du Raz qui a besoin d'aide, des algues vertes, de l'emploi des jeunes et tant d'autres sujets.

 

Nous n'avons pas parlé de l'école de musique qui vient de se voir refuser une subvention par Cleden, du centre nautique d'Esquibien qui poursuit sa route avec une nouvelle équipe malgré les procès en cours, de l'extension de l'EPHD de Cleden et très certainement encore beaucoup d'autres sujets.

 

L'année 2012 nous permettra très certainement  de les aborder, tout en espérant que les problèmes posés par l'Euro se règleront hors cataclysme pour que nos "Mammou-Gozh" puissent continuer à faire confiance, en toute sérénité, à leur petit livret de caisse d'épargne qui leur permet d'offrir à leurs petits-enfants, une fois par an, les étrennes de la tradition en leur souhaitant une bonne année 2012

 

  *********

 

Yec'hed Mad

 animal010.gif

 

******* 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 00:00

Audierne: Bonne année 2012 par Soaz et Jeanne-Yvonne s'pas   

 

     

 

Soaz:

 

Ur bloavezh mad a souhetan déoc'h, yec'hed a prosperité,

 hag ar baradoz e fin o buhez.

 

(Je vous souhaite une bonne et heureuse année, une parfaite santé, prospérité et le Paradis à la fin de votre vie)

 

Jeanne-Yvonne: 

 

A déoc'h ive (A vous aussi). Gastou, vous avez rien oublié hein !! Toujours à parler comme Mamm-Gozh quoi !! Enfin, c'est la bonne année  et il faut bien faire comme d'habitude pour la politesse hein!!

 

Soaz:

 

Si vous croyez que j'ai envie de faire la politesse avec tout ce qu'est-ce qu'on voit ici à Audierne c'est que raison vous avez pas là pour une fois !! Pour tous  ceux de la mairie qui font rien comme vous savez, j'ai envie de dire autrement:

 

"Ur bloavezh a souhetan déoc'h, leiz ho ti a vernou kaoc'h"

 

(et plein de tas de merde dans votre maison)  

 

Mamm-Gozh disait comme ça aussi pour ceux que elle aimait pas bien pasque certains comme je vous dis pas, ils avaient l'envie  de not' jardin où il y avait plein de belles fleurs et des légumes aussi  s'pas. Et puis on avait aussi le cochon pour faire la "fest-an-och" (fête du jour de l'abattage du cochon). On a même gardé  encore la crêche, une belle crêche que c'est vat !! En plus avec  L'Albert mon gend', caporal-chef de la coloniale qu'il avait marié avec ma fille alors vous pensez bien s'pas ... un gradé marplij chez des "paour-kaez"  (pauvres) que "kemenerez" (couturière) qu'elle était en plus seulement s'pas. Y en a même des qui croient encore que c'est pas juste que les "merc'hied- paour" (filles pauvres) aient droit de marier avec des gradés, et de la coloniale en plus !!! Avec un quartier-maître de Brest ou de Toulon encore ça passerait mais un chef gradé colonial c'est pas permis pour eux. Non mais, une bande de Termaji et de "Karg-e-doull" (qui remplit son trou) qu'ils sont tous ces "gwarizius"  (jaloux)  de nous non ??  

 

Jeanne-Yvonne:

 

Oh Ma Doué !! Elle est partie déjà avec la politique alors que l'année est même pas finie. Qu'est-ce qu'on va entendre avec les élections qui vont venir bientôt. Il faut quand même que je vous dise si vous avez pas su que Madame la députée elle est venue à Audierne pour faire une permanence à la mairie comme c'était mis dans le journal !!

 

Soaz:

 

Quoi !! Une permanence à Audierne !! Jamais elle était venue avant !! Voui mais, y a les élections ménant bientôt s'pas. Alors elle est venue pour qu'on mette le bon  bulletin pour elle quoi !! Tiens !!  Si encore elle était venue voir la casse de bagnoles pour essayer de faire quêque chose cont' ça s'pas, peut-être qu'on aurait pu la voir mais "Bléo" !! (cheveu). Pourtant hein !! Mais "Reskebil" (t'en fais pas), on va voir tout  ce qu'est-ce qu'on va voir "Gast ar gagn brein" !! (P... de charogne pourrie)

 

     

 

C'est pas les belles photos qui manquent pourtant et que elle aurait pu faire aussi si celle de la mairie d'Audierne était venue avec elle. Qu'est ce que croyez-vous hein ?? Elle va pas venir comme elle sait pas même ousque c'est et ceux de la mairie ils auraient "Ar Vezh" (la honte) puisque c'est digoulasse  de laisser comme ça sans rien faire pour arranger les choses. Mais on sait pas jamais non plus s'pas. Avec les z'élections, peut-être que ça va leur faire drôle si c'est comme pour la cantonale que celle d'Audierne elle a attrapé son "pegemen" et son "sach-rouz" (sac) avec elle "zivar briz" (en plus, par dessus le prix)  !! Milhast ar guharn (Mille p.. du tonnerre). Pour une fois on aurait raison au moins !! Milhastou-kozh (Mille vieilles p...). Assez comme ça à "faire la moque" de nous non ?? Tous bons pour la casse avec les vieilles bagnoles que les tourists ils viendront les voir à nous prendre pour des Termajis. Ah voui, la permanence à Audierne. Faut espérer que les gensses d'Audierne et du Cap y z'auront compris cette fois pourquoi qu'on les prend quand même ménant hein !! Après les z'élections, plus personne pour faire permanence que je vous dis et vous verrez peut-être si j'ai pas raison. Pourquoi qu'elle va pas aussi faire la photo pour le journal devant le tas de sable de Poulgoazec dites-moi donc ?? Elle est  pro'p tiens avec ceux de la mairie d'Audierne que plus personne ne veut de eux ménant. Y a qu'à regarder  à Audierne comment que les choses ont été avec la cantonale Gastou !! Ah voui !! La permanence !! Je vais lui envoyer mon bulletin de vote à la permanence moi. Vous allez voir !!

 

Jeanne-Yvonne:

 

Oye!! Malivuruz. C'est pas le bon jour avec elle aujourd'hui hein !! Pour une que sensément elle était de gauche comme disait "Phine Tal ar Groaz" quand elle était encore avec son "brugard" (bigouden) de Concarneau, ménant y a changement hein. De droite vous êtes alors ?? 

 

Soaz:

 

La gauche comme ceux que vous dites y a que à regarder à Audierne pour voir la gauche qu'est ce qu'elle fait et mieux encore surtout ce qu'est ce qu'elle fait pas hein!! Regardez don' !!

 

environn_2_20-03-06_005.jpg

 

 Y a plein des choses comme ça sur l'école de pêche que sensément c'est pour faire un casino avec. A qui que c'est ça d'abord ménant  hein. A la mairie y doivent faire la police avec le gard'champêt'. Ousqu'il est çui-là aussi ?? Y a plus qu'on m'a dit. Forcément si y a plus alors ?? Pourquoi que y a plus aussi hein ?? Peut-êt' qu'il servait à rien aussi celui qu'on avait mis là . Il avait une belle moto neuve pourtant pour aller  promener et flepper (bavarder) avec les copains  non ?? Forcément si c'est "evit netra" (pour rien) faut rester comme ça pasque c'est mieux. C'est bon pour les sconomies quoi !! Mais peut-êt' qu'il aurait fallu lui dire aussi ce qu'est ce que il avait à faire  non ?? Les gensses si on leur dit pas ils attendent et voilà, ils font rien que promener avec la moto et flepper au lieu de faire les contrôles des vieilles bagnoles et aller voir comment que les lavoirs ils sont hein. !! Au moins ceux de la mairie ils seraient au courant au lieu de faire comme si ils savaient rien comme c'est pas permis !!

    mai_06-lamb_-plou-aud_049.jpg

 

 

Bon ménant faut que je vais pasque c'est pas tout de "flepper". Faut que je prépare les choses pour la bonne année avec comme d'habitude:

 

Les "biriniques" (berniques, patelles) de Porz-Tarz

 

 Les "Gavr-vor" (crevettes) de Santez -Edwette

 

"Ormellou" (ormeaux), et Kranked (crabes) du Cap

 

 "Kouilhou Quezeg"

( coquillages enfouis dans le sable, appellation locale: couteau, littéralement testicules de chevaux) du Goyen avec du  geod (herbe) Salicorne de la rivière aussi

 

Les "Pochou-Bez ( Anatives, pouce-pieds) que je dirai pas d'où qu'on les ramasse 

 

Le "Koste-Pen" (tête de porc cuite au four) tout comme Mamm-Gozh elle faisait et après

 

La confiture avec des mûres de Beuzec.

 

Et si y a pas assez des crêpes sur le billig comme avant quoi !!

 

Avec ça du "gwinn-ru" (vin rouge) et du "gwen" (blanc) aussi , plus ur bannig "Krenv" (fort) Negrita pour les hommes et ur bannig douz (doux) pour les femmes

 

 

 

 

 

 C'est pas bien ça ?? Mieux que les restaurants que je vous dis et c'est tout du bon en plus !! 

Allez!! En route avec ma bourette lectric et

 

       

 Bloavez mat d'an holl (Bonne année à tous)  

 

 

 

 

 

******** 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans francais-bretonnisé
commenter cet article
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 10:06

    Audierne.Cap-sizun.Bilan des blogs de Spartacus fin 2011 

 

bestr_e_raz_27-7-2003_022.jpg

 

A l'aube de la nouvelle année (2012), au lieu et place d'une fastidieuse énumération quotidienne, il parait souhaitable de communiquer aux lecteurs les statistiques globales enregistrées par les différents blogs de Spartacus traitant du Cap-Sizun (Konchennou, Kontadennou, Legoyenducap, Mouez ar vro, Yannfanch) :

 

  Nombre total de visiteurs: 100.000

Pages lues: 250.000

Commentaires enregistrés et publiés: 500.

 

Le webmaster Spartacus remercie tous ceux qui lui ont fait l'honneur et l'amitié de s'intéresser à une modeste  prose locale:

 

- en consultant les différents articles

 

- en adressant des commentaires

 

- en mettant un lien sur leurs propres publications.

 

En souhaitant une heureuse année à tous, il convient également de préciser que le but recherché, et qui sera poursuivi en 2012  par les différents blogs, concerne exclusivement la défense de l'intérêt général pour que:

 

Vive le Cap-Sizun

 

 

   

 

 

Repost 0
Published by spartacus
commenter cet article
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 00:00

Spontus que c'est s'pas. 13/2011

 

  

 

Jeanne-Yvonne:

 

Alors Soaz vous chantez pas "Ma Breur Jakès" aujourd'hui ??

 

Soaz:

 

Si vous croyez que j'ai envie de chanter alors que nettoyer le lavoir je suis obligée de faire à chaque fois que je viens ici pasque ceux de la mairie y font rien. Presque comme du "bezhin" (goëmon) que je ramasse ménant  comme personne nettoie  alors que des impôts il faut payer que c'est pas juste puisqu' ils font rien hein !! Si vous aviez vu quand mon "mouchouer-fri" (mouchoir de nez) il  est tombé dedans qu'on aurait dit que quelqu'un il avait été au cabinet avec hein !!.

Et en plus du "sent-bon" (parfum) comme je vous dis pas hein. Comme du "dour-gwelien" (eaux de vaisselles grasses destinées aux porcs) ou du purin de cochon que c'est quoi !! 

Euc'h, Euc'h !! Envie de dégobiller qu'on a voui !!

 

Regardez don'  à Pont-Croix les lavoirs comment qu'ils sont prop's. Pourquoi c'est pas pareil à Audierne hein ?? Dites moi don' !!

 

   

 

Jeanne-Yvonne:

 

 Gast, c'est la rogne encore avec vous hein !! Raison vous avez ça c'est sûr !! Voui, mais ménant c'est bientôt la Noël alors ils sont en train d'installer les ampoules pour l'éclairage. Faut pas dire non plus hein !! Peut-être qu'ils n'ont pas eu le temps de venir ici pour nettoyer quoi !! Et puis c'est toujours la politique avec eux alors. Si vous croyez qu'ils vont changer ménant alors qu'ils savent bien que plus personne a envie d'eux à la mairie comme après la cantonale, sûr que vous vous trompez s'pas !! Qu'est ce que voulez-vous aussi hein !! Surtout que bientôt, après les fêtes de "Bloavez-mad" faudra voter de retour quoi. Vous pensez bien que ils ont pas le temps de s'occuper du nettoyage ici et même nulle part s'pas. Et en plus qu'est ce que ça peut leur faire puisqu'ils ont les sous dans la poche à la fin du mois hein ! Qu'est ce que ça nous coûte tous ces bons à faire la  permanence au chaud dans le bureau et c'est tout s'pas. Heureusement que partout on dit que il faudra faire des économies et que c'est sûr, c'est par là que il faudra commencer.

 

Soaz:

 

Ah gast voui alors. C'est sûr que faut faire des sconomies. Mais c'est partout "meumeustra". A ce qu'il paraît que m'a dit mon gend' l'Albert caporal-chef de la coloniale en retraite que y en a même des qu'on leur paye une promenade loin d'ici avec nos sous en plus.

 

Jeanne-Yvonne:

 

J'étais sûre que vous alliez me parler de ça. C'est ceux d'Esquibien que vous dîtes hein !! C'était marqué dans l'Ouest-France (2-12-2011), que le maire il était à Madagascar comme chargé de mission au conseil général. Forcément  c'est nous qu'on paye. Comment que ça se fait que ceux d'Esquibien on les envoie à Madagascar en mission comme conseiller général ?? En plus c'est 2 encore de la même commune qu'ils sont allés à Paris pour chercher une médaille d'or de je sais pas trop quoi au juste. Reste plus que à leur payer le voyage quoi. Y a des sous à Esquibien hein !!

 

Soaz:

 

Ousqu'il a été le maire d'Esquibien que vous dites ?? Mada... pennoz (comment) ce  qu'est ce que vous dites là ??? C'est loin sans doute pour ce voyage payé gratuit pour faire quoi encore ?? Ou alors il est allé pour montrer aux autres et aux ceusses de là-bas comment qu'on fait un "cluub notic" comme il a fait devant Santez Evette. Euch' !!  Tout peinturé en rouge que c'est, au bord de la mer que ça fait drôle quand même hein !! C'est facile tout ça avec nos sous.  A ce qu'il paraît en plus  y a encore des histoires aussi avec celui qu'il a construit le cluub  puisque sensément y a plainte contre le ar-chiteck. Et celle d'Audierne, payée  pendant 6 ans aussi hein !! Pour quoi faire dites moi donc !! Vous trouvez ça bien vous ?? Et moi obligée nettoyer le lavoir ici. Il est temps mett' un peu d'ordre dans tout ça pour les sconomies que c'est pas la peine d'aller chercher chez  les aut's comment que faut faire. Y a qu'à commencer ici chez nous et déjà on verra plus clair sans toujours être en train de grignouser (pleurnicher)  qu'il faut je sais pas combien de "mouchouer-fri" avec eux  toujours à faire comme des   "Paour-Kaezh" (pauvres malheureux) comme c'est pas permis. On aurait mieux fait avec ces sous-là de commencer à faire prop' le tas de sable de Poulgoazec qu'on peut même pas nettoyer les bateaux à cause du sable qui prend toute la place non ?? C'est pas tout que faire la photo pour le journal. Après: Bléo (cheveu) !!

 

Jeanne-Yvonne: 

 

Voui, mais faut pas vous plaindre quand même. Vous avez qu'à aller faire un tour dans la rue du Tonton Autret à Audierne, celui qui a commandé le bateau de sauvetage avec même sa photo au musée maritime.

 

Regardez don' aussi hein !! 

     

 

Est-ce que c'est permis des choses comme ça ???

 

 Biskoazh kemend-all (jamais autant-sous entendu vu-incroyable)!  Y a que des voitures cassées partout comme c'est pas possible. Et personne dit rien en plus et ceux de la mairie y viennent même pas voir s'pas. Qu'est ce que voulez-vous faire puisqu'ils touchent quand même la paye à la fin du mois avec nos sous comme toujours !! C'est sûr que on pourrait faire des économies  au lieu de les payer pour rien faire. Toutes ces autos cassées elles ont été "tossées" (cognées) dur avec les accidents et elles sont juste que bon pour la poubelle. Comme elles sont c'est comme une grande poubelle quoi alors que c'est interdit et qu'on n'a pas le droit de faire ça. Mais tout le monde s'en fout s'pas!! Et ceux qui voient ça ils sont tous "badaouet" (étourdis) et même "skodègués" (stupéfaits) comme c'est pas possible que je vous dis .

Peut-être que y aura quelqu'un pour écrire à ceux de l'élection pour le  Président pour leur dire que c'est pas possible de laisser comme ça hein. Si encore  c'était fermé avec une porte "clétée" (fermée à clef) on verrait pas de dehors mais y a rien. Et on va voter en plus !!

 

Gast, Ma réor' evid al laboused!! ( P..., mon postérieur pour les z'oiseaux) !!

 

Ma Doué!! Y a quêque chose qui serait bien quand même c'est une lettre avec la photo comme celle d'en haut là envoyée aux candidats pour l'élection qui vient. Ma Doué !! Y en a des qu'ils auraient bonne mine pour faire la réponse vous croyez pas si on leur demandait qu'est-ce que c'est que ça alors que c'est contre la loi  non ?? Enfin, qu'est -ce -que voulez-vous ?? C'est triste quoi !! Et pour Fine tal ar Groaz alors, y a rien de neuf avec elle ?? 

 

Soaz:

 

Non !! Netra (rien). Toujours pareil quoi !! Son "Termaji" (saltimbanque) il est toujours avec celle des filets bleus à Concarneau quoi !! Un vrai "boued an diaoul" (nourriture du diable)  et un "Bouc'h kozh" (vieux bouc) comme ça il a qu'à rester ousqu'il est  et laisser Fine tranquille sans lui manger ses sous comme il faisait avec elle s'pas !! Au moins pour la Noël elle aura pas ce "beulkin" ( stupide, imbécile) à courir après elle et la prendre pour une "beuzeulenn" (personne qui ne se bouge pas, qu'en fout pas une - littéralement bouse de vache) comme le torchon qu'on essuie la vaisselle avec quoi !!

 

Jeanne -Yvonne. 

 

C'est vrai comme vous dites. C'est mieux comme ça. Allez, bon Noël alors et à la prochaine hein !....

 

 

 

     

 

******

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans francais-bretonnisé
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 00:00

Audierne, Esquibien, Plogoff, Cap-Sizun. Editorial 12/2011 

 

     

 

 

 

Références  

 

Télégramme de Brest en date du :  

 

 1)- 17-10-2011: Primaire socialiste . Hollande l'emporte nettement

   

Jacqueline Donval, maire PS d'Audierne, remarquait que les gens sont venus voter car il y a un vrai ras-le-bol de la politique de Nicolas Sarkozy)

 

 2) - 5-11-2011: Point de vue de Hubert Coudurier: Du G20 au principe de réalité

 

Concours. Les communes le disent avec des fleurs

 

Axe Audierne-Pointe du Raz. La zone commerciale se renforce

 

3) - 10-11-2011: Indemnité parlementaire. Le "pourquoi pas" d'A. Le Loch  

 

 

********

 

 

Noël 2011. La trève de Noël !! Oui mais !!! Chaque jour qui passe apporte un élément nouveau dans cette période de crise dont personne ne peut dire encore comment tout cela se terminera. Le plus indifférent des citoyens est bien obligé de s'intéresser au quotidien, ne serais-ce que pour apprendre à quoi correspond le sigle AAA délivré par certaines agences de notation en matière de finances. L'euro fait toujours parler de lui et les prochaines élections approchent tout en s'accommodant de l'actualité, en Grèce comme en Italie, en Espagne  et ailleurs. Dans ce contexte, difficile de faire le moindre pronostic. Aussi, nous nous contenterons de regarder ce qui est déjà acquis puisque situé  derrière nous et d'en tirer quelques enseignements. 

 

 

 

 

Audierne 

 

 

 Trois sujets retiennent l'attention:

 

    -a)-  La suite des primaires socialistes

-b)-  le concours de fleurissement

-c)-  L'axe Audierne Pointe du Raz

 

****

 

Donc, à la suite des primaires au sein du parti socialiste, le Télégramme de Brest a publié ce qui suit:

 

Jacqueline Donval, maire PS d'Audierne, remarquait que "les gens sont venus voter car il y a un vrai ras-le-bol de la politique de Nicolas Sarkozy....".

 

En exprimant cette opinion, Madame Donval ne prend pas la peine de préciser qu'il s'agit en fait du Président de la République. Or, et jusqu'à preuve du contraire, si le Président de la République se trouve  en tête de la pyramide représentant le pouvoir républicain et démocratique, les maires font partie de cette même pyramide mais tout en bas. A ce titre, ils sont parfois appelés à faire visiter leurs mairies par des enfants auxquels ils présentent justement cet organigramme du pouvoir de la République pour inciter au civisme et au respect des institutions. La

 

 "courtoisie élémentaire"

 

devrait donc inciter tous ceux qui détiennent une parcelle même infime de ce pouvoir, à respecter les règles déontologiques de la démocratie qui attribuent un titre à ceux qui ont été désignés par le suffrage universel. En conséquence, parler du Président de la République sans  lui donner son titre exprime à mon sens une familiarité excessive de la part d'un élu local par ailleurs très coutumier du port de l'écharpe tricolore, pour la photo dans la presse locale . Ceci est vrai pour le Président d'aujourd'hui et sera encore vrai  demain quel que soit le Président désigné par le suffrage universel. Dans le cas contraire, on peut se demander à quoi sert la photo du Président affichée dans les mairies. Par ailleurs, n'oublions pas que  le Président est aussi chef des armées qui ont pour mission de servir la République sous le drapeau français auquel elles rendent les honneurs au son de la Marseillaise, et ce, quelle que soit la couleur politique du gouvernement. De même, quelles que soient les idées personnelles des élus, locaux ou autres, les résultats des élections doivent être respectés et plus encore par ceux et celles qui ont comme devoir de montrer l'exemple.

 

Evidemment, derrière les banderoles revendicatives des manifestations syndicales on entend parfois brailler certains slogans. Mais les défilés syndicaux ne  représentent que  les syndicats et non le suffrage universel. Soulignons aussi que si dans l'esprit de certains maires

 

" les gens sont venus voter car il y a un vrai ras-le bol..." ,

 

 il se pourrait aussi que dans certaines communes les électeurs en aient également "ras-le-bol" de leurs élus locaux qui font tout le contraire de ce qui était prévu, de ce qu'ils se sont engagés à faire et plus particulièrement dans les domaine de la "démocratie participative" et de l'environnement.  Rappelons en passant que l'exposition de la photo de Ben Laden à l'église Saint Raymond d'Audierne n'est pas passée aux oubliettes. Attendons la suite !!!

 

Liens 

 

Municipales: lettre ouverte  

 

Municipales: Pièces à conviction

 

Changeons de sujet. Quelle déception à Audierne à propos du fleurissement. La ville s'est classée seulement 3ème dans la catégorie des agglomérations de 1001 à 3500 habitants. Battue par Poullan-sur-Mer et Coray. Pas de contestation cette fois comme ce fut le cas en 2010. Et pourtant, le jardinage est la principale activité municipale audiernaise  au détriment de l'entretien des quartiers. Or, les électeurs sont dans les quartiers et non dans les plates-bandes et les jardinières. Affaire à suivre et  thème de réflexion !! 

 

L'axe Audierne - Pointe du Raz . Dans son édition en date du 5-11-2011, le Télégramme de Brest écrit ce qui suit :

 

"Deux nouvelles enseignes  viennent de s'installer ....à la place de l'ancien magasin Netto...Une situation stratégique entre le supermarché Leclerc et un autre pôle d'attraction, le magasin LIDL. Il est cependant dommage qu'il n'existe pas de liaison entre le parking de LIDL et celui des nouvelles enseignes. Néanmoins des transformations sont à prévoir dans ce secteur....projet d'éco-quartier porté par la commune d'Esquibien....." 

 

Ceci est un constat, pratiquement un constat de carence. En effet, c'est toute la zone de Kérivoas qui aurait dû faire l'objet d'un plan global d'aménagement lorsque la dernière exploitation  agricole a cessé son activité. (Comme à Esquibien pour la zone de Kerguerrien). Or, rien n'a été prévu dans notre toute petite commune de 294 hectares. Pas plus l'agrandissement de la gendarmerie, que l'aménagement de la zone qui aurait sans doute mérité un droit de  préemption. Actuellement les logements des familles de gendarmes sont desservis par le très étroit accès LIDL, simple passage réservé autrefois pour accéder à des  terres agricoles . Quant à la liaison entre l'ex-Netto et LIDL, ce sera pour la prochaine fois.  Voilà où nous a mené l'imprévoyance d'une municipalité de "décorés" plus soucieuse de faire de la politique que de gérer la commune. Un simple  exemple: la vente du bâtiment des instituteurs de l'école Pierre Le Lec qui aurait pu  servir à réinstaller la  bibliothèque puisqu'il héberge aujourd'hui 2 commerces rien qu'au sous-sol (niveau de la rue).  

Et maintenant on fait comment à Kerivoas, alors que nos "décorés" d'hier sont aujourd'hui retirés des affaires ?? On ne peut que constater et déplorer  !! Comme quoi, les petites communes devraient être dirigées par des municipalités apolitiques privilégiant l'intérêt général  par rapport aux perspectives de carrières de quelque élus ambitieux et intéressés. Une fois de plus, on peut répéter que

 

"Diriger c'est Prévoir"

 

ce qui ne semble pas toujours être la ligne directrice de la gestion de nos communes. Et pourtant, nos élus locaux ne sont pas des bénévoles. On compte environ 36000 communes en France, donc 36000 municipalités et 36000 maires percevant des indemnités de fonction. Voilà qui nous amène à parler des économies à réaliser en temps de crise.

 

Liens:

 

  Ma Bro Ar C'hap Hirio (2ème partie)

 

Ma Bro Ar C'Hap Hirio suite 10

 

Ma Bro Ar C'Hap Warc'hoazh

 

Les liens ci-dessus permettent d'accéder à l'étude générale du Cap-Sizun dans laquelle certaines perspectives d'avenir étaient évoquées. (dont le livre blanc datant des années 1970).  Mais on ne parlait pas encore de la crise. Aujourd'hui, comme la Grèce, comme l'Italie, comme l'Espagne, la France n'échappera sans doute  pas à l'obligation de réaliser des  économies. Les éditorialistes et commentateurs spécialisés sont d'ailleurs catégoriques sur le sujet. Au plan local, une réforme administrative est envisagée (suppression des conseillers généraux, élections de conseillers territoriaux) mais son avenir dépend peut-être des résultats des  prochaines élections nationales. Une réforme semble pourtant indispensable même si certains s'évertuent à tenter de démontrer que les économies réalisées seraient insignifiantes. C'est ainsi que les Parlementaires viennent de refuser une baisse de 10% de leurs indemnités. Notons tout de même que la  députée de la 7ème circonscription du Finistère, la nôtre, était plutôt pour comme on peut le lire dans l'article cité en référence 3 et intitulé:

 

Indemnité parlementaire. Le "Pourquoi pas" d'A. Le Loch. 

 

 Sans vouloir être pessimiste et encore moins exprimer des souhaits, il est vraisemblable que notre organisation administrative n'échappera pas à quelques aménagements. C'est sans doute le but de la réforme territoriale envisagée. D'ailleurs la région Alsace a pris les devants en fusionnant région et département. (Télégramme du 15-11-11) et l'économiste Elie Cohen, directeur de recherche au CNRS  considère qu'il faut une réforme des collectivités territoriales (Télégramme du 23-11-2011). Voilà qui nous éloigne un peu de:

 

"les gens sont venus voter car il y a un vrai ras le bol de ......"

     

L'élection au suffrage universel de la communauté de communes semble déjà prévu. Ce n'est qu'un premier pas. De plus, et compte tenu du laxisme et de l'inaction de certaines municipalités, il conviendrait peut-être  aussi de réviser certaines indemnités qui ne peuvent être que la contrepartie de résultats positifs. 

Sans résultats.....indemnités en conséquence, comme dans toute entreprise bien gérée !!!!!

 

    PHTO0001-copie-2.jpg 

 

Accepter

 

l'intolérable dans l'illégalité

 

est inadmissible. L'image ci-dessus représente un paysage d'Audierne, commune socialiste dirigée par une ancienne conseillère générale. La nuisance est certes pour les administrés mais les responsables qui ne font rien sont aussi des nuisibles pour leur parti car ils ont en commun l'étiquette politique. Certaines municipalités sont même sans doute une épine dans le pied de leur parti qui ne peut qu'être éclaboussé par les mauvais résultats et les mauvaises images. C'est au parti de s'en apercevoir. Pour ce qui nous concerne au plus près, disons qu'il n'est pas étonnant que la 7ème circonscription soit considérée comme susceptible de basculer aux prochaines législatives.

 

Lien:

 

Audierne, Plogoff, Esquibien et Cap-Sizun.Editorial 11/2011  

 

Rappelons-nous ce qui s'est passé à Esquibien  en 1989. Une mauvaise  liste socialiste qui n'a placé aucun élu aux élections municipales a éliminé le socialisme à Esquibien. En effet depuis cette date soit depuis 22 ans, on n'entend plus parler des socialistes dans cette commune. La récidive dans d'autres communes n'est pas exclue. Cherchez l'erreur !! 

 

******

 

11 novembre

 

lien:

    11 novembre     

 

 Le lien ci-dessus renvoie vers un communiqué de l'association Saint-Cyrienne.

     

Le journal du dimanche (JDD) publie dans son édition en date du 15-11-2011, les résultats d'un sondage selon lequel 64% des français seraient favorables au projet de loi annoncé par Monsieur le Président de la République, de faire du 11 novembre la date de commémoration de la Grande guerre et de tous les morts pour la France.

Le projet a été étudié par 47 associations patriotiques  du comité d'entente élargi qui représente sensiblement près d'un millon et demi d'adhérents. L'association de la Saint-Cyrienne a régulièrement diffusé des informations concernant ce projet qui a été annoncé par Monsieur le Président de la République le 11 novembre dernier. On ne peut qu'applaudir pour soutenir ce projet. Il semblerait tout de même qu'une association d'anciens combattants d'Algérie (FNACA) soit contre puisqu'elle s'en tient à la date du 19 mars 1962 qui correspond aux accords d'Evian sensés mettre fin à la guerre. Cette association est d'ailleurs présente et active en Cap-Sizun. L'association "Union bretonne des combattants" également très active en Cap-Sizun  ne semble pas avoir participé à la réflexion.

 

Ayant servi en Algérie de 1961 à 1963, tant dans les Aurès qu'à Alger et en Algérois, je pourrais  

    

témoigner de ce que j'ai vu.

 

Exemples:

 

 - En avril 1962 dans les Aurès, soit postérieurement au 19 mars, un véhicule de mon unité a sauté sur une mine au cours d'une opération de ravitaillement d'un poste isolé dans la région Arris- Gorges de Thighanimine (Célèbres depuis la Toussaint rouge de 1954). Bilan: 2 soldats  appelés du contingent blessés et un véhicule détérioré.

 

- En juillet 1962 à Alger et dans l'Algérois. Les provocations étaient quotidiennes. Elles étaient destinées à faire déclencher l'ouverture du feu par les soldats du contingent de l'armée française. Cas concret : Un officier supérieur de l'armée française a été menacé et braqué  en ma présence par 2 combattants FLN en uniforme,  munis de pistolets mitrailleurs Mat 49 approvisionnés et armés donc prêts à tirer. Il faut savoir qu'un PM tire par rafales et que chaque chargeur peut contenir 32 cartouches. Imaginez  ce qu'aurait pu être la suite qui heureusement n'a pas eu lieu car  la riposte aurait été inévitable, impitoyable et meurtrière. Il a fallu jouer au négociateur et appeler au calme.

 

- Les sentinelles assurant la sécurité des points sensibles d'Alger  tenus par l'armée française et destinés  à devenir propriété de l'ambassade de France  à laquelle ils ont d'ailleurs été restitués  (villa Sézini, villa Pouillon, centre Lung  etc..) étaient régulièrement caillassées par des détachements de manifestants au premier rang desquels on trouvait les enfants, juste derrière les femmes "youyoutant" et enfin au troisième rang les glorieux combattants armés de l'après 19 mars. Les soldats du contingent étaient exaspérés d'être agressés sans pouvoir réagir. Il a fallu trouver des moyens de défense sans utilisation des armes (chiens de guerre muselés appartenant à un peloton cynophyle, lance-pierres etc...). Les agresseurs ont été prévenus par "mégaphone"  que les chiens seraients sans muselière en cas de récidive. Cela n'a pas été nécessaire.

Soulignons tout de même les qualités de discipline, sang-froid et  maîtrise de  soi dont ont fait preuve les soldats du contingent constituant les unités engagées à Alger en  ces circonstances. Grâce à ces qualités le pire a toujours été évité malgré les insultes, les moqueries et autres gestes que la décence et la morale réprouvent.

 

Et tant d'autres provocations pour nous amener à ouvrir le feu, ce qui explique la présence des enfants au premier rang pour mieux nous accuser en cas de.....

        

 - Il y a aussi ce que je n'ai pas vu mais qui est notoire comme le massacre des harkis du commando "Georges"  en sud-oranais. Ils ont été ébouillantés dans des lessiveuses.

 

Alors: 19 mars 1962 ?? Non, non merci !! 11 novembre pour tous les morts pour la France quel que soit l'endroit sans oublier l'Afghanistan. Oui, Oui sans ambigüité !!

 

Le simple bon sens permet de dire que lorsque les Anciens d'Algérie auront disparu, la célébration du  19 mars disparaîtra avec eux puisqu'elle représente un cessez le feu qui n'a pas été respecté, non pas dans un pays étranger mais dans des départements français, jusqu'à leur indépendance. Il n'y a pas lieu d'en dire davantage sur ce sujet, sauf peut-être rappeler que le statut d'un territoire est du domaine du pouvoir politique et non du ressort des  militaires qui  sont subordonnés à ce pouvoir. On ne refait pas l'histoire mais il vaut mieux la connaître avant de juger. Lors de la célébration du dernier 11 novembre à Douarnenez, le maire a repris une phrase du Maréchal Foch que je cite:

 

"Parce  qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir".

 

    Ce propos paraît tout à fait de circonstance 

    

Lien:

 

Special N° 3: 11 novembre 2008  

 

 

Conclusion 

         

Référence:

Télégramme de Brest . Point de vue de Monsieur Hubert Coudurier en date du 5 -11-2011;

Du G20 au principe de réalité.

 

Le présent éditorial a quelque peu débordé des frontières du Cap-Sizun. Que l'on se rassure, nous y sommes toujours. Il est tout de même prématuré de parler de certains évènements futurs comme les élections municipales même si déjà on susurre quelques noms comme à Audierne . Restons donc dans l'actualité.

Dans son éditorial cité en référence Monsieur Coudurier essaie de faire le bilan du G20  qui vient de s'achever à Cannes. Il envisage

 la naissance d'une gouvernance économique dans la zone euro. Il ajoute que désormais, il ne suffira pas d'invoquer les mânes de François Mitterrand ou la nostalgie d'une souveraineté gaullienne pour régler les problèmes que pose un contexte international ayant profondément évolué. Difficile désormais de se déconnecter d'une géopolitique....

 

Ce propos semble tout à fait approprié, même pour nous Capistes, citoyens du bout du monde. Même ceux qui ne s'intéressent pas à l'actualité doivent savoir que nous bénéficierons comme tout le monde des avantages de la situation nouvelle créée par la crise mais que nous en subirons aussi les inconvénients qui risquent de se manifester par des restrictions dans les budgets municipaux. D'où l'intérêt des gestions rigoureuses, des projets bien évalués non seulement dans leur prix de revient mais aussi dans leurs coûts de fonctionnement. Comme la Grèce qui vient de confier son sort à une équipe apolitique, nous aurons peut-être intérêt à confier nos municipalités à des gestionnaires plus soucieux de l'intérêt général que de leurs perspectives de carrière, ce qui impliquera quelques changements dans la situation actuelle et quelques mises sur la touche définitives dans le paysage politique local. Les "mairedaillons", vocabulaire emprunté au regretté  René Pichavant , auteur de l'ouvrage intitulé " Les pierres de la liberté" écrit à propos des évènements de Plogoff devraient ainsi céder la place pour s'adonner s'ils le souhaitent à des activités qui seront  sans doute plus  de leur compétence, le jardinage par exemple.     

 

********

audierne_2-_3-8_017.jpg

 

 

 

********

 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 15:41

 

Copie d'un texte de la Saint Cyrienne

 

*****

 

 

Communiqué spécial 11 novembre :

 

 

 

 

Le Président de la République a annoncé à tous les Français que le gouvernement allait proposer à la

 

représentation nationale un projet de loi aux termes duquel la Nation rendrait désormais hommage à

 

tous les « Morts pour la France » le 11 novembre, jour qui demeurera à jamais celui de la célébration

 

de la Victoire et de la Paix qui a suivi l’immense sacrifice des Poilus de la guerre de 14-18.

 

Les 47 associations patriotiques et d’anciens combattants du Comité d’entente élargi, qui représentent

 

sensiblement près d’un million et demi d’adhérents, expriment leur très vive satisfaction de voir aboutir

 

un projet porté depuis un an auprès des parlementaires et de l’exécutif. Anciens combattants de

 

toutes les générations et de tous les conflits, « gueules cassées » et grands blessés de toutes les

 

guerres, civils entretenant le Souvenir, anciens de l’outre-mer, étrangers de la Légion, officiers, sousofficiers,

 

gendarmes , soldats , marins , aviateurs, d’active et de réserve, décorés ou anonymes, tous

 

fortement représentés par nos associations, souhaitent vivement la traduction en loi de la décision du

 

Président de la République.

 

Très conscientes qu’aucune commémoration ne sera supprimée, les associations estiment

 

inapproprié le terme de « Memorial Day » employé actuellement par certains. Le « Memorial Day »

 

est la traduction de l’hommage unique aux morts au combat dans les pays qui n’ont que deux

 

commémorations nationales dans l’année, ce qui n’est pas le cas en France.

 

Les 47 associations soutiennent le vote d’une loi définissant la célébration du 11 novembre comme la

 

loi du 24 octobre 1922 avait défini la célébration, par la République, de la Victoire et de la Paix le jour

 

anniversaire de l’armistice de 1918.

 

Elles espèrent qu’un consensus se dégagera rapidement au Parlement. Comment en effet refuser à

 

tous les « Morts pour la France », de tous les conflits, dont, bien évidemment ceux des opérations

 

extérieures menées depuis 50 ans, cet hommage national !

 

Puisse aujourd’hui « l’ancien combattant de 20 ans », de retour d’Afghanistan, honorer ses camarades

 

aux côtés de l’ancien combattant d ‘Algérie, d’Indochine, de Corée, de la Deuxième Guerre mondiale !

 

Puisse demain la mémoire de « tous les Morts pour la France » ne pas s’estomper !

 

Enfin puisse leur engagement pour la défense de la Patrie, celle de la Liberté et tout simplement pour

 

l’exécution des missions reçues de la République, rester à l’avenir un exemple pour les jeunes

 

générations de Français !

 

 

Le général de corps d’armée (2s) Dominique Delort

 

Président du Comité d’entente

 

 

 

 

- Union Nationale des Combattants (UNC);

 

- Union des Aveugles de Guerre (UAG);

 

- UBFT «Les Gueules Cassées»;

 

- Fédération Nationale des Anciens Combattants résidant hors de France (FACS);

 

- Le Souvenir Français;

 

- Société d’Entraide des Membres de la Légion d’Honneur (SEMLH);

 

- Fédération Nationale André Maginot (FNAM);

 

- Association des anciens de l’Ecole Polytechnique (AX);

 

- Association amicale des élèves et anciens élèves de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr, La Saint-

 

Cyrienne

 

- Association des anciens élèves de l’Ecole Navale (AEN);

 

- Association des anciens élèves de l’Ecole de l’Air (AEA) ;

 

- Société d’entraide des élèves et anciens élèves de l’école des officiers de la Gendarmerie Nationale

 

(Le Trèfle);

 

- L’Epaulette, Association d’officiers ;

 

- Association Nationale des Croix de Guerre et ValeurMilitaire (ANCVGM) ;

 

- Association des Combattants de l’Union Française (ACUF);

 

- Amicale des Anciens Combattants Indochinois ;

 

- Association des Anciens Enfants de Troupe (AET);

 

- Association Nationale des Anciens et amis de l’Indochine et du souvenir indochinois (ANAI);

 

- Les Anciens du Prytanée;

 

- Association Nationale des Commissaires de la Marine (ANCM);

 

- Association Nationale des Officiers de Carrière en Retraite (ANOCR);

 

- Association Nationale des Cadres de Cherchell Officiers de Réserve et Elèves (ANCCORE) ;

 

- Association Nationale des Réservistes de l’Infanterie (ANORI) ;

 

- Association Nationale des Sous-Officiers de Réserve de l’Armée de l’Air (ANSORAA) ;

 

- Association Nationale Maréchal Lyautey ;

 

- Association Nationale des Anciens Prisonniers et internés déportés d’Indochine (ANAPI) ;

 

- Les Amis de Saint-Cyr et Coëtquidan;

 

- Les Anciens Officiers de Vaisseau dans les carrières Civiles (AOVC);

 

- Association de Soutien à l’Armée Française (ASAF);

 

- Cercle d’Etude et de Réflexion sur la Défense (CERD);

 

- Confédération Nationale des Retraités Militaires et de leurs Veuves (CNRM) ;

 

- Fédération Nationale des Amicales de Chasseurs à pied, alpins et mécanisés (FNAC);

 

- Fédération Nationale de l’Artillerie (FNA) ;

 

- Fédération Nationale des Anciens d’Outre-mer et Anciens Combattants des Troupes de Marine

 

(FNAOM/ACTDM);

 

- la Fraternelle Militaire;

 

- Fédération des Sociétés d’Anciens de la Légion Etrangère (FSALE);

 

- Association de l’enseignement militaire supérieur scientifique et académique (MINERVE) ;

 

- Promotion Victoire Coëtquidan 1945;

 

- Société Nationale des Anciens et des Amis de la Gendarmerie (SNAAG);

 

- Union Nationale de Coordination des Associations Militaires (UNCAM);

 

- Union Nationale des Associations de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre (UNAALAT);

 

- Union Nationale de l’Arme Blindée Cavalerie et Chars (UNABCC);

 

- Union Nationale des Anciens Combattants d’Indochine, des TOE et d’AFN (UNACITA);

 

- Union Nationale des Officiers de Réserve (UNOR);

 

- Union Nationale des Parachutistes (UNP);

 

- Union des Troupes de Montagne (UTM) ;

 

- Association nationale des participants aux opérations extérieures (ANOPEX).

Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article