Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 00:00

Audierne.Spontus que c'est s'pas. 3/2012     

 

  audierne-7-02-05_057.jpg 

 

Soaz:

 

Gwir Vretoned, Tud a galon war -sao (Vrais bretons, gens de coeur debout) 

Da ganan gloar da Vreiz hor bro.....(pour chanter  gloire à la Bretagne, votre pays....

 

Jeanne -Yvonne: 

 

 War-sao, war zao  (Debout, debout)

Da ganan bouez -penn.....(pour chanter à tue -tête)

 

Soaz et Jeanne-Yvonne:

 

Breizh da virviken, Breiz  da virviken   (Breton pour toujours....)

 

Jeanne-Yvonne:

 

Gastou, on est des bons nous au moins hein !! C'est pas comme ceux de la mairie que vous allez me dire encore ça c'est sûr non ??

 

Soaz:

 

D'abord j'ai pas rien dit jusqu'à ménant hein !! Non mais !!  Mais pourquoi  que  vous vous dites toujours  des choses à ma place alors? Pourtant on avait chanté bien non ?? C'était  mérité juste aussi pasque peut-êt' vous avez pas su pour le lavoir si ??

 

Jeanne-Yvonne:

 

Quoi ?? Y a eu du neuf pour le lavoir ?? Vous allez pas me dire quand même que il a été nettoyé si ??

 

Soaz:

 

Et ben, c'est juste comme vous avez dit. Nettoyé par la mêrie tellement que c'était digoulasse et  que même je les ai vus puisque j'étais là avecque ma bourette lectric, ma lessiveuse  et tout le bataclan. Ils avaient même des balais qu'on voit jamais ça à Audierne!! Vous vous  rendez vous compte quand même de ce qu'est ce qu'ils ont fait là hein ?? 

 

Jeanne-Yvonne:

 

ça y est alors!! Vous allez voter pour eux forcément la prochaine fois. Ils ont gagné avec vous et moi qui croyais comme vous aviez dit que vous n'iriez pas pour ceux d'Audierne à cause que c'est sale partout avec eux .....

 

Soaz:

 

Quoi ?? Qu'est ce que vous dites encore ?? Que moi je vais voter pour ceux de la mêrie d'Audierne  ?? Non mais !! Pour qui que  me prenez-vous enfin   alors hein ?? Avecque en plus ce qu'est-ce qu'ils ont fait pour les mauvaises herbes qu'ils vont plus ramasser les "restachous" du jardin, déchets verts  comme on dit, alors que à Pont-Croix on ramasse toujours comme c'est mis dans le journal. Et acheter des sacs en plus à la mêrie qu'on est obligé. 4 euros le sac, vous vous rendez compte. Mon gend' l'Albert caporal-chef de la coloniale en retraite il a fait le calcul pour les francs comme on avait avant tout  ça. Vous savez combien que ça coûte un sac et bien presque 2800 francs comme ceux d'après la guerre. Et comme il faut 5 ça fait 14000 francs....

 

Jeanne-Yvonne:

 

Soaz, il ne faut plus parler en francs anciens comme ça parce que ça trompe tout le monde. Les euros c'est pas dur quand même !! Au moins les nouveaux francs quoi !!

 

Soaz:

 

Voui !! Les zéros qu'on devrait dire. Enfin !! "Trist an traou meumeustra" (Les choses sont tristes quand même). On a encore 2 ans à faire avecque ceux là à Audierne. Qu'est ce que voulez-vous??  Après "méchans" (j'espère) ça va changer pasque c'est pas permis quand même. Et en plus encore, vous allez voir que tout le monde  ils vont jeter ses saloperies n'importe où, surtout l'été quand y a les tourists. Ils seront pas même renseignés comme ils habitent pas ici s'pas. Si vous croyez qu'ils vont aller à Primelin ou à Pont-Croix avecque leurs "restachous"  alors que c'est à la plage qu'ils iront pour br'onzé voui ou non ?? Quand même, avant on avait le bourrier qu'il faisait aussi le corbillard en plus que c'était plus simple non?? Et ceux là qu'ils z'ont pas de voiture alors    ?? Comment qu'elle va faire "Fine Tal ar Groaz" ménant que son copain il est parti avec la bigoudène des filets bleus et avec la voiture eveljust (comme de juste) ?? On pense pas à ceux-là qu'ils sont seuls hein !!!  Mais peut-être que personne achètera les sacs à la mêrie comme ça ça leur restera sur le dos comme des bretelles pour faire la confiture avecque que ça  serait bien fait pour eux !!

 

    Jeanne-Yvonne:

 

Siwazh !! (hélas). C'est sûr que ce que vous dites pourrait arriver. Mais qu'est ce qu'on peut faire nous  hein ??   Si certains mettent leur herbe dans les poubelles il n'y aura rien à faire. Ils disent que faut avoir un composteur....

 

Soaz:

 

Un con "pennoz"  (comment) ???         

 

Jeanne-Yvonne:

 

Un composteur pour faire pourrir les vieilles herbes et les épluchures de patates

 

Soaz:

 

C'est sûr que des patates on en a beaucoup à...

 

Jeanne-Yvonne: 

 

Ou alors ils iront jeter tout ça dans les vieilles baraques et à la vieille clinique ou à l'école de pêche . Il y a déjà assez de saloperies comme ça pourtant. Enfin ils verront bien s'pas !! Déjà il n'y a qu'à regarder la vieille maison en ruines dans la rue Autret et on a compris.

 

PIC_0209.jpg

 

 

Sûr que ceux qui viennent ici que l'été ils mettront dehors comme d'habitude. Qu'est-ce qu'on leur fera quand ils seront partis hein ??

 

    PHT0076

 

     

  Soaz:

 

C'est toujours la politic avec eux quoi !! Comme pour les restos du coeur hein. Y a eu un ramassage, collecte qu'on dit sensément, qui a été fait dans les commerces, mais on n'a pas su si ça avait marché avecque eux. En plus personne sait ousque il faudra les mettre quand y aura les travaux à l'inscription maritime puisqu'il faudra qu'ils déménagent. Et ce qu'ils demandent en plus c'est un local gratuit sans payer quoi !! Moi je dis que y aura qu'à les mettre dans un des magasins qui a fermé et la mêrie n'aura qu'à payer pour la location avecque nos sous puisque les impôts ils vont augmentées hein !!  Là ousque y avait l'Aldi ce serait bien. Et pour payer y a les sous donnés à ceux de la mêrie à la fin du mois. Au moins ça serait bien pour la "volonté politic" comme ils disent. C'est juste non ?? Pas toujours à parler, faut faire un peu aussi non ?? Ou alors aussi nettoyer et arranger un peu la vieille clinique ou l'école de pêche que tout ça ça serait bon pour sa politic aussi c'est pas vrai ?? Mais y a aussi en plus  le quariome ousque y a sûrement de la place  que les poissons et les crabes ils prennent pas tout partout quand même  si ??? Seulement les sous de la fin du mois à la mêrie c'est pour eusses tout seuls  et on partage pas. Faut juste partager les sous des aut's s'pas. C'est pas vrai comme je dis ?? !!! 

 

Jeanne-Yvonne:

 

    Oui et non! On n'a pas su c'est vrai. Les journaux n'ont rien dit . Mais peut-être que les gens n'ont pas voulu donner comme ils donnent déjà pour la banque alimentaire. A ce moment là il vaut mieux ne rien dire plutôt que de parler d'échec si ça n'a pas marché. Forcément comme celle d'Audierne avait dit que c'était sa "volonté politique" ceux qui sont pas de son bord n'ont pas voulu donner quoi !! Elle aurait sans doute mieux fait de se taire encore une fois. Surtout que ça peut donner des idées à d'autres  en plus. "Ma Doué" avec cette politique ça finit par faire du mal à tout le monde !! Surtout que la banque alimentaire elle paye déjà un loyer pour son magasin en haut d'Audierne et c'est nous qui payons puisque c'est la communauté de communes qui paye. Alors payer encore ou donner un logement gratuit ça sera pas facile. Enfin c'est à la mairie d'Audierne de voir s'pas !!  C'est sûr que là où était Aldi ce serait bien pour les Restos et pas loin en plus.

Comme elle voulait "retenir le départ" du magasin elle pourrait alors arroser le retour avec l 'ouverture des Restos et tout le monde serait content !!!

 

Soaz:

 

Voui !! Comme dit l'Albert mon gend', c'est comme si elle marquait des buts contre son camp  avecque sa politic quoi !! En plus tout l'argent "foultré"   (gaspillé) à casser ce que les aut's avaient fait avant comme la circulation à Audierne . Vous pensez bien que tout ça ça a coûté " bon bon" . Alors forcément après ça  y a plus de sous et faut augmenter les impôts. Comme ça c'est encore nous qu'on va payer pour faire sa "volonté politique" comme elle dit. Et sensément je vais voter comme elle d'après ce que  comme vous dîtes. Et ben !!  ça va pas bien avecque vot' tête à vous pour dire comme ça de moi. Non mais !!

 

Jeanne-Yvonne:

 

Ne vous fâchez pas Soaz . Je ne voulais pas vous vexer. Je croyais quoi !! Et puis vous êtes libre hein !! Chacun est libre de faire comme il veut. Le plus important c'est la santé et que tout le monde soit content. 

 

Soaz:

 

Comme vous dites. Quand tout le monde sont bien tout va bien et "tanpir" (tant pis) pour la politic pasque je ferai comme j'ai envie et pas comme celle d'Audierne qu'on entend que elle depuis sa primaire de je sais pas trop "pennoz" (comment) et  encore ménant la suite avecque les "Restos" et tout ce qui s'en suit. Enfin on verra bien qu'est ce que ça va donner tout ça. C'est bientôt qu'on saura après qu'on aura voté surtout que après il y aura encore pour les députés. On verra bien !!  

 

********

 

 

 mai_06-lamb_-plou-aud_052.jpg

 

Et ça ?? Volonté politique encore ou pas, sur la route de la Pointe du Raz  ?? 

 

 

  ********

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans francais-bretonnisé
commenter cet article
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 16:06

Audierne. Cap-sizun.Un marathonien visite le Cap-Sizun

 

 

Le marathon du bout du monde s'est déroulé dimanche dernier 1er avril. Cette épreuve  d'environ 42 kilomètres a lieu tous les deux ans. Le parcours  commence à la Pointe du Raz et se termine à  Douarnenez  en passant par le bord de mer et les points caractéristiques de notre belle région que certains découvrent  s'ils viennent au Cap pour la première fois et que d'autres revoient avec toujours autant de plaisir. Parmi les coureurs assidus, un participant  qui n'est pas à proprement parler capiste d'origine , mais qui connaît le Cap comme sa poche. Il nous en donne la preuve en publiant son point de vue, argumenté par des photos,  sur internet où on peut le lire:

 

 Liens:

 

          http://www.errances.info             

 

link 

 

 On pourra constater que s'il ne dit pas qu'il  a effectué le parcours de 42 kilomètres en totalité dans un temps honorable, il a en plus  complété sa visite en se promenant dans Audierne qu'il connaît aussi parfaitement. Certains points particuliers ont retenu son attention. On ne peut que le remercier pour sa participation, non seulement au marathon, mais pour l'intérêt qu'il manifeste à l'égard de la grande cause environnementale qui relève de l'intérêt général et conditionne notre avenir,

l'avenir du Cap-Sizun.

 

Félicitations et remerciements au blog "errances". 

 

 

bestr_e_raz_27-7-2003_027.jpg

 

 Bonne visite à tous sur le blog errances  .

Repost 0
Published by spartacus - dans sport
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 00:00

Audierne 29770:commune socialiste. Image(s) de marque   

 

La date du  premier tour des élections présidentielles approche. Des évènements internationaux et nationaux sont susceptibles d'influencer le choix des électeurs comme chacun le sait. De même, les habitants de la France profonde dont le Cap-Sizun fait partie, seront amenés à porter une appréciation politique  en fonction de ce qu'ils auront pu voir sur le terrain, donc "en bas". Concrètement, selon qu'ils résident dans une commune dirigée par une municipalité de droite ou de gauche, selon qu'ils sont satisfaits ou pas du travail de cette municipalité, ils auront tendance à considérer que leurs élus de base ont fait le bon choix en s'engageant dans l'une de ces voies. Nous avons déjà prôné à maintes reprises la dépolitisation des élections municipales dans les petites communes, au profit de municipalités apolitiques privilégiant l'intérêt général (listes ouvertes).

Regardons donc une commune de 294 hectares, peuplée de moins de 2500 habitants et  dirigée par une ex-conseillère générale socialiste, syndicaliste dans sa vie  professionnelle, qui n'hésite pas à faire état à l'occasion de sa

 

"Volonté Politique":

 

 

Audierne.

 

Aux dernières élections cantonales, l'actuelle maire d'Audierne, conseillère générale sortante, n'a pas été réélue. Elle n'avait sans doute pas de bilan à offrir aux électeurs  du canton qui ont décidé du changement. Nous n'allons certes pas comparer une élection locale et une élection nationale, mais seulement regarder ce qui se passe dans une commune dirigée par une équipe socialiste qui a déjà effectué les 2/3 de son mandat. Gageons que les quelques images qui suivent seront édifiantes pour permettre aux électeurs de comparer ce "de quoi on cause, en haut", avec "ce qui se fait,ou ne se fait pas en bas". Chaque bulletin de vote est un vote "caution" ou un vote "sanction" comme chacun le sait. La municipalité d'Audierne et sa direction risquent donc de peser sur les résultats locaux qui ne seront sans doute qu'une goutte d'eau dans les résultats nationaux, mais qui seront tout de même significatifs au plan local pour préparer l'avenir. Regardez !!  

 

 

La très célèbre rue René Autret 

 

environn-2-20-03-06-018.jpg
vue extérieure d'une masure en ruines
    PIC_0208.jpg

 

vue intérieure
    PIC_0209.jpg

Et sa casse de voitures totalement illégale
PIC_0400.jpg
PHTO0001.jpg

 

    PHTO0049-copie-2.jpg

 

 

    pic_0894.jpg

 

 

 

Sa voierie

 

    PIC_0203.jpg

 

Un exemple de poubelles sur la voie publique (rue Charles le Goffic)

 

Marquisat-Pont-Croix-046.jpg

 

 

PIC_0273.jpg

 

    et à  proximité de l'église Saint Raymond 

    lpoubelle.jpg 


L'ancienne clinique

 

pic_0020.jpg

 

 

    PHTO0003-copie-1.jpg

 

 

 

 

    pic_0043.jpg

 

L'ex-école de pêche, futur casino parait-il

 

PIC_0024.jpg

 

 

 

    PHTO0004.jpg

 

    pic_0032.jpg

 

    ******

 

  On pourrait évidemment publier un complément à cet échantillon sans doute assez instructif.

 

Audierne étant une commune du Finistère, force est de constater que notre département ne manque pas de singularité, et à plusieurs niveaux.

 

C'est en effet un député socialiste du Finistère qui a exprimé récemment un avis (très critique) sur la manière dont était menée une action antiterroriste à Toulouse.

 

Mais évidemment , devant la télévision, on trouve toujours  tous les "N'y  a qu'à...."

et autres "faut qu'on...."

 avec les " il faudrait que.... " et même ceux qui pensent encore plus  profondément

  en disant  "qu'on aurait dû..... " !!

 

Quoi qu'il en soit, les images ci-dessus correspondent à une réalité du terrain, dans une commune dirigée par une municipalité socialiste dont la maire est une ancienne conseillère générale socialiste, non réélue aux dernières cantonales. C'est un fait, un fait incontestable,

 

et pas du tout un "poisson d'avril" !!

 

Il serait intéressant de connaître la position de l'état-major du parti  concerné, tout particulièrement à propos d'une

 

casse de voitures totalement illégale

 

et sur laquelle le laxisme municipal socialiste  ferme les yeux.

 

Plus concrètement, cette politique locale est-elle en harmonie avec la déontologie du parti socialiste qui présente un candidat à l'élection présidentielle ?????

     

 

*******

 

     

     

 

 

 

 

 

 

 

 

         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 00:00

Audierne.Beuzec-Cap-Sizun.Editorial 4/2012

 

 

8-06-cleden_-bruy_res_052.jpg

 

 

     

 

Références:

Télégramme de Brest en date du:

 

    a)-24-2-2012: Art vaudou à la chapelle. Le maire renonce

b)- 25-2-2012: Beuzec -Cap-Sizun. Un riche patrimoine

c)- 27-2-2012: Pakistan.La dernière maison de Ben Laden démolie

d)- 10-3-2012:Ben Laden.Trahi par une de ses femmes jalouse

 e)- 6-3-2012: Audierne. Liquidation totale magasin 3ème avenue

f)- 7-3-2012: Audierne. Déchets. Après les sacs jaunes, les sacs verts

Pointe du Raz. Un exercice 2011 excédentaire

g)- 10-3-2012. Esquibien. Conseil municipal. Les taxes n'augmentent pas

h)- 12-3-2012.Algues vertes. Réunion débat 

 *******

 

Dans l'éditorial précédent (3-2012) nous avons abordé de nombreux problèmes tout en terminant l'article par quelques mots concernant Beuzec-Cap-Sizun. En exprimant notre point de vue sur certains articles de presse à propos du "politiquement correct" nous souhaitions et imaginions en fait une suite. C'est fait et justement à propos de Beuzec-Cap-Sizun . Les journalistes nous pardonneront d'être, pour une fois, entièrement d'accord avec ce qu'ils ont écrit à ce sujet et ce pour plusieurs raisons. Beuzec est la commune la plus étendue du Cap-Sizun, (3453 hectares - à comparer avec les 294 d'Audierne) mais certainement pas la plus mal entretenue. Par contre, elle se classe  seulement 7ème en terme de population (1027 habitants).

 

Lien:

 

Ma Bro Ar C'hap Hirio (2ème partie)

 

On a l'impression qu'à Beuzec, une fois les sentiments personnels exprimés ce qui est  parfaitement légitime d'ailleurs, on se regroupe pour faire toujours triompher l'intérêt général que nous réclamons à corps et à cris dans certaines communes (Audierne) et le Cap en général. L'explication est simple. A Beuzec, l'intérêt général passe avant la politique. Comment expliquer autrement les 50 années de succès de "Gouël ar Brug", la fête des bruyères toujours aussi fascinante qui mobilise 400 bénévoles (de droite comme de gauche sans aucun doute). Cherchez cela à Audierne par exemple et nous en reparlerons avec ou sans cette fameuse "volonté politique" qui est la dernière bévue (restons polis) à la mode pour certains . Comment expliquer autrement les succès du groupe des Bruyères  qui regroupe 230 musiciens et danseurs. Ces derniers n'ont certainement pas tous une seule et même opinion  et pourtant ils ne pensent qu'à une chose: faire gagner Beuzec au delà des

 "volontés politiques".

Tout comme la Revue "Les Temps Capistes" qui accorde autant d'intérêt à la paroisse qu'à la commune et même au Cap-Sizun.

La municipalité sait très bien qu'elle aurait pu compter dans ses rangs un conseiller général. Faisant l'impasse sur des ambitions personnelles, à Beuzec les élus s'occupent de Beuzec et "rigolent" doucement en pensant à ceux et celles qui feraient  aujourd'hui la joie de Molière comme de Courteline. Comme quoi les raclées (cantonales) ne sont pas toujours suffisamment  pédagogiques. Mais, est-t'il nécessaire de faire de la politique comme à Audierne pour assurer la propreté d'une commune et  défendre l'intérêt général des administrés ?? On peut en douter !! N'insistons pas.

 

De plus, les paysages de Beuzec sont grandioses, qu'il s'agisse de Kastel Kozh ou de Luguénéz, sans oublier les lieux chargés d'histoire ancienne (Toul an Aotrou Bis-Toul ar March'du) ou plus récente: Lesven et les combats de la Résistance. Constatons encore que  Beuzec est propre et bien aménagé malgré ses 100 Kms de voierie communale plus les chemins de remembrement  ce qui n'est pas le cas partout.

Pas de casse illégale de voitures non plus dans la plus grande commune du canton !! C'est peut-être un privilège réservé à la plus petite commune, celle de la "Volonté politique" que vous connaissez !!

     

Bravo Beuzec !! Continuez à privilégier l'intérêt général et laissez la "Volonté politique" (pour rester polis) à ceux et celles qui n'ont rien compris et que les électeurs remercieront à la première occasion comme cela s'est déjà fait récemment. Continuez à pratiquer la tolérance et laissez le sectarisme à ceux et celles qui privilégient les ambitions personnelles et se font élire pour percevoir des indemnités. Le Cap-Sizun, ils s'en foutent. Ce qui compte d'abord pour eux c'est  ce que nous leur donnons  et qu'ils reçoivent à la fin du mois !!

 

Ce qui se produit parfois ailleurs comme à Pommery-Jeudy (au nord-ouest de Saint Brieuc) ne risque pas de se produire à Beuzec. En effet :

 

cf:référence 1- Télégramme du 24-2-2012. Art vaudou à la chapelle. Le maire renonce

 

On n'imagine pas une chapelle de Beuzec dans laquelle on envisagerai de faire  du n'importe quoi comme cela s'est fait à Mahalon (chapelle Saint- Pierre profanée) ou à Audierne (église Saint-Raymond affichant une photo de Ben Laden). A cette occasion, on n'a pas beaucoup entendu la conseillère générale de l'époque, par ailleurs maire d'Audierne. Curieuse manière d'exercer la responsabilité. Elle aura très certainement été intéressée par la suite des évènements:

 

- Demeure de Ben Laden rasée (cf: 20 minutes.fr le 27-2-2012. et Libération le même jour) 

- Ben Laden trahi par une de ses femmes jalouse?? [cf: référence d)] 

 

Elle aurait peut-être souhaité 

 "retenir le départ"

de la photo du chef terroriste. Alors que l'armée française est engagée en Afghanistan. Inconscience ou .....(restons encore polis) ??? Disons simplement, à l'occasion du cinquantième anniversaire de la fin de la guerre d'Algérie qui nous a coûté 30.000 morts de soldats français (dont 426 finistériens), que le syndicalisme n'est sans doute pas très formateur en matière de connaissance du  terrorisme. 

Pourtant, rien,

 absolument rien, 

ne permet de justifier le terrorisme qui estropie, mutile et tue des innocents, hommes, femmes et enfants sans distinction comme le prouvent certains évènements d'actualité.

 Les syndicalistes revendiquent et défilent derrière des banderoles en braillant des slogans revendicatifs et parfois vindicatifs, tandis que les soldats français  défilent derrière leurs drapeaux nationaux..... en silence. C'est différent non ??

     

Elle (la volonté politique) n'a qu'à se rattraper à l'occasion de la fermeture du magasin "3ème avenue" à Audierne puisqu'elle a échoué avec le magasin "Aldi". Et pour être complet, rappelons son nouveau programme concernant le ramassage des déchets !!

 

Lien:

 

Audierne. Comme au temps de Molière, au XXIème siècle  

 

 

PHTO0017.jpg

 

Attendons la suite !!  De beaux paysages en perspective !! Quant à l'hygiène....????

 

 

N'oublions pas que le dernier conseil municipal a décidé d'augmenter les impôts locaux à Audierne, tout en diminuant les services à la population. Par contre, à Esquibien, les taxes n'augmentent pas (cf: référence g). Donc 2 communes limitrophes,  séparées par un modeste ruisseau qui partage la plage en deux, n'ont pas la même gestion des finances. Donc: des résultats différents. Les audiernais sont pénalisés et ils doivent le savoir. Bel exemple de "volonté politique" !!

Autre exemple: le syndicat mixte de  la Pointe du Raz qui  a décidé de mettre  en service une navette saisonnière de mai à septembre ( cf: référence f). Ceci n'aurait rien d'original si la navette n'avait pas été supprimée sans en  mesurer les conséquences par la conseillère générale précédente (socialiste), non réélue aux dernières cantonales. Comme quoi, "l'agrégation de l'urne" n'est pas suffisante en soi. Elle donne certes la légitimité mais ce n'est pas suffisant pour savoir prendre les bonnes décisions.

Or, diriger c'est prévoir.

 Notons en passant que la Pointe du Raz  est le seul grand site national qui s'autofinance. Or il existe 36 grands sites nationaux en France. Une carence originelle peut-être, par analogie au péché du même nom. Hélas, les promoteurs de "l'opération Pointe du Raz" ne sont plus aux affaires pour rendre des comptes. N'exerçant plus aucune responsabilité, ils contemplent sans doute leurs décorations  et laissent aux autres....la suite...  

Tout ce qui précède pourrait bien être pris en compte par les électeurs aux prochaines législatives !! L'avenir nous le dira !!  

 

Changeons de sujet !!

 

Algues vertes: cf: référence h)

 

  Les associations environnementales que nous connaissons bien Démel, Gama,  Asele, ont organisé une réunion débat au sujet des invasions d'algues vertes. Rien de bien spécial à retenir de cette réunion d'après le compte rendu de presse, sauf une charte qui verra le jour dans quelques temps. Notons tout de même que cette réunion tombait bien, en pleine période électorale. On aura pu parler de tout, en famille et même des dernières élections cantonales puisqu'un des Présidents  était suppléant socialiste à cette occasion.

Intérêt général ?? Opportunisme ?? Occupation du terrain ?? 

Chacun saura retenir le qualificatif qui convient pour apprécier cette initiative assez éloignée de l'intérêt général, nous n'en doutons pas. La preuve, à Audierne:   

 

 

 

    phto00061.jpg

 

  De toutes façons, les audiernais doivent savoir qu'il n'y a rien à attendre de la municipalité actuelle à Audierne , en matière d'environnement. Tout restera intact, en l'état, rien n'aura bougé  lorsque les audiernais seront appelés à désigner la prochaine équipe municipale. Autant en prendre acte dès à présent pour préparer l'avenir et ce, sans illusions mais avec lucidité face à cet immobilisme .  

 

A cette occasion d'ailleurs, Il conviendra de faire un état des lieux et un audit des finances pour bien établir les responsabilités. Autrement dit, faire ce que les actuels responsables n'ont pas su faire en arrivant au pouvoir. Aveuglés par leur succès, ils ont remercié les sortants en proposant le maire sortant "décoré" à la distinction de l'honorariat, sans doute pour ses mérites personnels, alors que aucun candidat de cette mouvance n'a été élu.

 

 L'absence d'opposition à Audierne est significative: le résultat est dû au rejet global et massif des sortants . Les entrants n'ont pas su profiter de la situation exceptionnelle qui leur était offerte sur un plateau. Ils se sont crus promus et projetés sur un nuage pour faire désormais partie d'une espèce  d'élite, composante d'une sorte de sphère  très supérieure qui évolue au dessus du lot, donc de la base. Ceci  leur permet toutes les initiatives, même les plus  mauvaises puisqu'ils ont la science infuse.  Alors qu'ils sont tout simplement assis sur un siège éjectable, ce qu'ils ont sans doute oublié. Il ne leur reste plus qu'à attendre le prochain verdict, tout en continuant à bénéficier de la légitimité qui les accompagne.

 

Reste aussi  à savoir si légitimité et absolution seront considérés par les électeurs comme des synonymes ce qui serait plutôt invraisemblable. En conséquence, on peut imaginer que certains ne passeront à la postérité que par la petite porte, la porte de service réservée à ceux dont l'action ne  mérite pas d'être inscrite dans  l'histoire locale. 

 

 

********

10-05-vl-maccab_e-moulin_primelin_041.jpg  environn_2_20-03-06_003.jpg

    environn_17-3-06_041.jpg 

 

      environn_2_20-03-06_018.jpg

 

 

 

 

*******  

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 10:21

    Elections présidentielles.Communiqué de la Saint Cyrienne

 

 Elections 2012 : Questions ? Oui ! Réponses ? Oui, mais encore si peu et si discrètes !

Les débats qui précèdent les élections présidentielles auxquels nous assistons depuis quelques semaines traitent de beaucoup de thèmes et pourtant certains semblent négligés pour ne pas dire presque oubliés. Je pense à la politique étrangère et à la politique de défense plus particulièrement. Aurions-nous un consensus tel entre les candidats que finalement l’essentiel ne changerait pas ? Ou alors ces sujets ne mériteraient rien de plus qu’un ou deux paragraphes dans des programmes de campagne ou une simple déclaration solennelle devant des fidèles et des experts ?

Les Français, tous les Français, n’ont-ils pas le droit et le devoir d’en connaître un peu plus sur le sujet ?

Les jeunes officiers, entre autres, posent des questions mais sans doute pas assez fort ou pas assez puissamment pour être entendues. Elles rejoignent celles récurrentes de leurs anciens, mais quelles sont- elles et ne mériteraient- elles pas d’être relevées par les candidats ou du moins, parmi eux, par ceux qui ont des connaissances voire l’expérience des Affaires étrangères et de celles de la Défense. C’est donc à ces derniers que ces questions s’adressent, les autres ne sont pas prêts, à mon sens, aux responsabilités de chef de l’état.

Quelle est la place de la France dans le monde dans un environnement difficile, instable et violent, bien souvent décrit ? La France a-t-elle un rang et veut- elle le tenir dans le concert des nations ? Quels sont les ambitions à soutenir et les intérêts stratégiques à défendre ? Quel est le rôle de la défense et quels sont les moyens à engager ? Pourquoi faut–il que la présence ou le retrait immédiat de nos soldats en Afghanistan ne soient que des affirmations péremptoires sans explications, sans références à nos alliances ou aux buts politiques poursuivis depuis dix ans dans ce pays ? Quelle est la place des militaires dans la société ?

Ces questions, qui ne devraient pas surprendre de véritables candidats aux responsabilités suprêmes, je les repose donc. Je ne suis sans doute pas le seul à le faire dans notre pays et c’est même ce que je souhaite.

Le soldat est citoyen et il a besoin d’être éclairé comme citoyen et comme soldat. Ce dernier ne comprendrait pas, je pense, une indifférence des politiques qu’il supporte mal. Le bon service de son pays passe par une compréhension de son action.

Le citoyen doit connaître la pensée des candidats qui, au-delà des promesses, s’engagent à être Président de la République pour anticiper, préparer et décider des grandes orientations en matière de défense.

Enfin en paraphrasant une phrase célèbre je dirai comme simple citoyen qui connait l’histoire de son pays : «La paix est une affaire trop sérieuse pour la laisser aux seuls politiques ».

A suivre dans les prochaines semaines...

Général de corps d'armée (2S) Dominique DELORT
Président de la Saint-Cyrienne

     

 

La Saint-Cyrienne - 6, avenue Sully-Prudhomme - 75007 Paris
Site : http://www.saint-cyr.org/ - e-mail : 1
Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 00:00

Audierne. Comme au temps de Molière, au XXIème siècle

 

PHTO0017.jpg

 

 

 

Jean-Baptiste Poquelin dit Molière, auteur dramatique français est, si l'on en croit le Larousse, né à Paris en 1622 et décédé en 1673. Il a laissé une oeuvre abondante, dont de nombreuses comédies enseignées autrefois au cours complémentaire d'Audierne, tant aux garçons qu'aux filles. Rappelons quelques titres pour rafraîchir les mémoires:

   

Les précieuses ridicules 1659 

 L'avare 1668   

Les femmes savantes 1672

L'école des femmes 1662

 

Liste non exhausitive comme on dit !!!

 

On n'a jamais entendu dire que Jean-Baptiste  Poquelin dit Molière avait visité Audierne, ce qui aurait pu l'inspirer s'il avait visité notre magnifique Cap-Sizun. Voici par exemple  un extrait des

 

 "Précieuses ridicules":

 

Magdelon, Cathos , et Gorgibus, scène 17:

 

Nous allons servir de fable et de risée à tout le monde, et voilà ce que vous vous êtes attiré par vos extravagances. Allez vous cacher vilaines....

 

 et un extrait des

 

"femmes savantes":

 

Dialogue entre Martine et Belise, acte 2 scène 6

 

Veux-tu toute ta vie offenser la grammaire ??

- Qui parle d'offenser grand'mère ni grand'père ??

 

*******

 

Tout le monde sait aussi  que les fables de La Fontaine sont très facilement transposables du temps de La Fontaire à notre temps. Exemple:

 

    "La grenouille qui veut se faire aussi  grosse que le boeuf " qui se termine ainsi:

 

"La chétive pécore s'enfla si bien qu'elle creva..... "

 

*******

 

Laissons bien entendu la responsabilité de leurs écrits aux auteurs, et revenons à Audierne, petite commune du Cap-Sizun, population inférieure à 2500 habitants pour 294 hectares, qui s'est fait remarquer récemment par sa volonté politique exprimée à l'occasion de la venue des "Restos du Coeur". Nous en avons déjà parlé et ceci n'a bien entendu aucun rapport avec Molière, pas plus qu'avec La Fontaine, encore que les choses se situent après une magistrale raclée aux élections cantonales d'une candidate sortante qui a par ailleurs essayé de

 

"retenir le départ"

 

d'un magasin quittant sa commune de premier magistrat (Aldi).  Elle pourrait d'ailleurs récidiver à l'occasion de la fermeture du magasin " 3ème Avenue " qui liquide après quelques mois de fonctionnement dans la zone de Kerivoas (Audierne), pour cesser son activité.

 

 Retroussons donc nos manches et... 

 

"Retenons le départ de la 3ème Avenue"

 

Comme quoi la "volonté politique"  a encore un bel avenir devant elle, avenir  bien entendu sans rapport avec les "Précieuses Ridicules" ou "allez vous cacher Vilaines". Ah, si Molière ....

 

Il y a juste une espèce de comparaison sans relation, mais   qui aurait tout de même  pu inspirer Jean Baptiste Poquelin en 1659. Nous sommes en 2012, donc sans objet  !!!! 

 

*******

 

C'est encore la volonté politique qui a dû inspirer les nouvelles mesures concernant les déchets:

 

Référence: Télégramme de Brest en date du 7-3-2012

 

Titre: Déchets. Après les sacs jaunes, les sacs verts.

 

Heureusement, toutes les couleurs de l'arc en ciel ne sont pas encore épuisées. Tous les espoirs sont donc encore permis. Mais, de quoi s'agit-il, après l'augmentation des impôts locaux ?? Si on augmente les impôts c'est parce qu'il manque de l'argent quelque part !! Où ?? Pour faire quoi ?? Augmenter les impôts et diminuer le service sont 2 décisions plutôt contradictoires. En effet, il n'y aura plus que 6 ramassages de déchets verts par an en avril, mai, juin, septembre , octobre et novembre. Donc, plus de ramassage en juillet-août, comme par hasard en pleine saison touristique, lorsque les résidences secondaires sont en activité et  que les propriétaires se consacrent aux travaux d'entretien et de nettoyage. Comprenne qui pourra , alors que les résidences secondaires sont assujetties aux impôts locaux.

Place donc  aux dépôts sauvages, aux sacs multicolores dans les ordures ménagères et j'en passe. Pas besoin d'être devin pour imaginer la suite !! A-t'on pensé à ceux qui n'ont pas de véhicule ?? Sans compter que tous les véhicules ne sont pas adaptés au transport de ces déchets. Comment faire entrer des encombrants dans une voiturette sans permis ??  etc... Mais ce n'est pas tout.

 

Les déchets acceptés ne devront pas:

 

- contenir de terre ni de cailloux, ni de gravats ni de troncs et souches d'arbres 

- devront  être stockés dans des sacs  spéciaux qui seront en vente à la mairie au prix unitaire de 4 euros

- Seulement 5 sacs seront autorisés par famille 

- Poids maximum du sac entre 15 et 20 kilogs

- 3 fagots de branchages de 30 centimètres maximum (Ouest-France)

    - Les sacs seront fournis par la mairie au prix de 4  euros l'unité

 

C'est tout !!

 

*********

 

Le point de vue de l'utilisateur:

 

 Tout ceci nous rappelle un peu la navette de la Pointe du Raz, lorsque la conseillère générale maire d'Audierne présidait le syndicat mixte.  Un jour on a  supprimé la navette pour faire des économies et le lendemain on s'est aperçu que cela créait  un problème pour les handicapés. Résultat, après avoir annulé le service il a fallu le rétablir. La navette  fonctionnera d'ailleurs lors de la prochaine saison touristique.

 

Imaginons donc que, pour diverses raisons il faille abandonner le nouveau projet concernant les déchets verts en raison de ...... Nous n'en sommes pas là mais.....  ????? 

    

 Dans l'immédiat, Il faudra donc se procurer en mairie 5 sacs à 4 euros pièce soit dépenser 20 euros par famille. L'article de presse du "Télégramme" ne dit pas si les sacs seront réutilisables, mais la photo publiée dans "Ouest-France" permet de le penser.

 

Les sacs seront donc, après vérification du poids, vidés dans le camion de ramassage et par conséquent c'est à postériori que l'on pourra en contrôler le contenu. Comment faire autrement pour vérifier le fond du sac ?? Si ce contenu n'est pas conforme il faudra   recharger et renvoyer le sac à son propriétaire. Ceci n'est qu'une première remarque.

 

La deuxième remarque concerne le poids du sac qui devra, pour être conforme, subir 2 contrôles: premier  contrôle par le propriétaire qui devra peser son sac pour ne pas dépasser le poids autorisé et deuxième contrôle par l'employé du service de ramassage qui devra vérifier si le propriétaire respecte bien les prescriptions. Ceci implique évidemment la mise en place de certains moyens à chaque niveau.

 

Niveau 2: dans le camion de ramassage, présence d'une bascule pour peser les sacs un par un. Il faudra donc au minimum 4 hommes par camion : 1 conducteur, 2 "hommes à tout faire" pour la manutention, et un servant de bascule pour le contrôle. Donc camion à équiper  particulièrement d'une bascule fixée au plancher pour éviter les glissemente et dérapages sources d'accidents pour les personnels.

Niveau 1: Au domicile du particulier, présence d'une bascule comme autrefois dans nos campagnes pour peser les "patates", les betteraves et les sacs de blé.

Faute de bascule, possibilité d'utiliser son conjoint (tant pis pour les veuves), grâce au  pèse-personnes déjà présent dans de nombreux foyers. Tout d'abord, peser le conjoint à vide, puis l'affubler du sac de déchets et renouveler la pesée. La différence de poids entre les 2 pesées correspondra au poids réel du sac qui devra être mis en conformité (entre 15 et 20 kilogs). Prévoir à cet effet un récipent (seau, truelle ou cuiller et fourchette gros modèle) pour le trop-plein et l'appoint en cas d'insuffisance. 

 

Tout ceci ne serait qu'humoristique si, par ailleurs on diminuait les impôts locaux . Or, on les augmente. Manifestement Molière et La Fontaine sont dépassés. Rien d'anormal puisqu'ils existaient au XVIIème siècle.

Fort heureusement, depuis nous avons eu Courteline (1858-1929) qui a écrit 

 

"Messieurs les ronds de cuir"

 

 en 1893. Il avait débuté en écrivant

 

 "Les gaîetés de l'escadron" en 1886.  

 

Qu'est ce qu'ils se ramassaient ceux que l'on nomme habituellement "Bidel" (capitaine d'armes) dans la "Royale" ou "Adjudant-Flick" ailleurs. Donc, si Courteline avait visité Audierne au XXIème siècle, il aurait très certainement disserté sur les déchets verts et les sacs réservés à cet usage.

 

En fait et sans vouloir être pessimiste, il faut s'attendre à voir surgir, ici ou là, des tas de verdure, d'immondices, de gravats et autres encombrants comme il en existe déjà dans certains endroits.        

 

 

    PHT0076 

 

Question subsidiaire: Envisage-t'on, au titre de la volonté politique, une distribution gratuite de sacs verts  aux bénéficiaires par exemple des "Restos du coeur" ou du "Secours alimentaire", avec attestation du CCAS. Ceci signifierai d'ailleurs qu'ils sont aussi producteurs de déchets verts   et autres, dont les résidus de distribution qui auraient pu leur être attribués dans le cadre de l'assistance dont ils bénéficient. Soyons logiques jusqu'au bout, les bénéficiaires peuvent par ailleurs être également propriétaires ou locataires donc , répétons le, producteurs de déchets susceptibles de bénéficier d'assistance. Simple suggestion de bonne volonté politique !!!

 

    pic_0899.jpg

 

Bon courage pour ramasser les dechets verts destinés aux sacs également verts mais "vert municipal". Tiens au fait: vert comme les écolos !! Tiens, tiens !!! Encore la politique !!

 

Bonne volonté politique à tous !! 

     

********

 

Et pour terminer, la dernière strophe des "Femmes savantes" de Molière scène 5:

 

Chrysale, au notaire:

 

Allons Monsieur, suivez l'ordre que j'ai prescrit

Et faites le contrat ainsi que je l'ai dit 

 

Fin des "Femmes savantes"

 

********    

 

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans humour
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 00:00

Audierne.Esquibien.Cap-Sizun.Un petit air de campagne

 

 

     

 

 

 Références: Télégramme de Brest en date du:

 

a)- 28-2-2012: Mécanisme européen de stabilité. A. Le Loch s'explique.

Le parti ouvrier indépendant contre le traité

 

b)- 2-03-2012: Didier Guillon réagit aux propos d'A. Le Loch .

 Le PC réagit aussi à l'abstention d'Annick Le Loch

 

    c)-  3-3-2012Restaurants du coeur. Un triste record de fréquentation en vue

 

********

 

 Les articles cités en référence ne concernent pas exclusivement le Cap-Sizun. Cependant, nous sommes concernés par les prises de positions de notre député sortant, tout comme par le point de vue d'un postulant aux prochaines  élections législatives dans la 7ème circonscription électorale, autrement dit la nôtre, même s'il s'agit d'un sujet disons "extra-capiste".

 Quant aux restaurants du coeur, le sujet nous concerne également puisqu'ils existent à Audierne depuis peu de temps.

 

********

 

Mécanisme européen de stabilité. A.Le Loch s'explique 

 

Dans l'article cité en référence a), notre députée sortante explique ou plutôt tente d'expliquer les raisons de son abstention lors du vote concernant le mécanisme européen de stabilité. La compréhension de cet article implique une certaine connaissance du sujet et tout le monde n'est pas spécialiste des affaires européennes. Elle nous dit donc successivement que l'Europe est timide, que l'Europe doit rester souveraine, qu'elle est proeuropéenne convaincue et qu'elle souhaite un prochain Président de la République socialiste etc...

Moyennant quoi , elle s'abstient !!

L'abstention est l'abstention. Elle existe au point que certains prédisent une abstention record  lors des prochaines élections présidentielles.

 Question: comment faire pour inciter les abstentionistes patentés à aller voter voter lors des   prochains scrutins si les députés en exercice montrent l'exemple du contraire. Gageons que les concurrents de Madame Le Loch ne manqueront pas d'exploiter cette faille au cours de la campagne à venir. Et en attendant , vérifions ce qui est déjà en cours !!  

 

 

*****

 

MES. Didier Guillon réagit aux propos d'A. Le Loch

 

Elu apolitique à Esquibien , conseiller général sans étiquette, Monsieur Guillon se présente aux prochaines élections législatives comme candidat UMP. A ce titre, il réagit aux propos tenus par Madame Le Loch et l'explication concernant son abstention. Je cite:

 

"Le traité instituant le MES vient d'être voté par l'assemblée nationale. La majorité des députés PS s'est abstenue. En s'abstenant, Madame Le Loch a voté en bon soldat ......

Madame Le Loch aurait été bien inspirée de penser un peu plus à l'avenir de l'Europe.....

Elle omet (bien entendu) de préciser qu'à la seule exception du PS français, l'ensemble des partis socialistes européens s'est prononcé  en faveur de ce MES...."

 

Nous laissons bien entendu, à Monsieur Guillon, la responsabilité des propos ci-dessus. Notons tout de même que cette analyse ne sera sans doute pas sans conséquences sur la réflexion des électeurs. En clair, disons tout de même que l'expression "bon soldat" n'est pas très flatteuse dans ce cas particulier, parce que les vrais  soldats méritent mieux que cette appellation quelque peu péjorative. Certes un bon soldat doit obéir mais il le fait dans un contexte d'intérêt général et rien ne dit qu'un parti politique choisit toujours et systématiquement l'intérêt général. Par ailleurs le métier de soldat consiste à risquer sa vie, ce qui n'est pas le cas des députés.  Aujourd'hui les vrais soldats  se font décorer en Afghanistan, éventuellement sur leur cercueil, et pas comme certains dans les mairies.

En conséquence, et pour défendre les

vrais soldats 

on peut dire que Monsieur Guillon aurait dû utiliser un expression du langage courant concernant les "députés godillots" ce qui aurait été plus approprié en  ménageant la susceptibilité des "bons soldats" dont le métier consiste à servir avec honneur et fidélité le pouvoir élu démocratiquement donc légitime. Un parti politique ne représente que ses adhérents et selon les circonstances, il est dans la majorité ou dans l'opposition, parfois systématique. Laissez donc les soldats en dehors de la politique et utilisez l'expression "bon soldat", à bon escient et non dans les campagnes électorales.   

 

 

 

******   

Restaurants du coeur: un triste record de fréquentation en vue

 

Liens:

 

Audierne-Plogoff-Plouhinec-Editorial 3-2012

 

Audierne.Esquibien.Cap-Sizun.Editorial N° 6/2011  

 

 

Nous avons déjà, à plusieurs reprises, analysé la situation des "restaurants du coeur" à Audierne. La décision a été prise en 2011 et la commune d'Audierne a fourni gracieusement des locaux dans le bâtiment des "affaires maritimes" destiné à devenir salle polyvalente. Il a bien été précisé que cette arrivée sur Audierne était la conséquence d'une volonté politique.  Reportons nous au Télégramme du 14-5-2011. Je cite:

 

Jacqueline Donval n'a pas manqué de souligner que ce partenariat avec les restos du coeur marque une

 

volonté politique. 

 

C'est écrit en toutes lettres.

 

Or, les bénéficiaires des Restos du coeur d'Audierne sont comptabilisés comme tous les bénéficiaires dans les chiffres alarmistes publiés dans le Télégramme de Brest en date  du 3 mars 2012 qui annonce 2000 centres et 900000 bénéficiaires contre 860000 lors de la campagne précédente. En conséquence, une question se pose.

 De quoi s'agit-il comme aurait dit le Maréchal Foch ??

 

Volonté politique ou calcul politicien ??

 

Il est absolument évident que si ce qui s'est fait à Audierne, s'est également fait ailleurs, on a augmenté le nombre de bénéficiaires en augmentant le nombre de centres. Or, le centre d'Audierne fait double emploi avec le Secours  alimentaire qui existe depuis 10 ans (cf: Télégramme de Brest en date du 26-12-2011). Les ayants-droit qui se sont adressés depuis 10 ans au secours alimentaire ont dû justifier leurs besoins en présentant une attestation du centre communal d'action sociale de leur lieu de résidence. Ils sont donc connus et répertoriés dans leur commune. Si leur participation aux Restos du coeur vient en complément du Secours alimentaire, nous nous trouvons en situation de double emploi. Or, les loyers des  locaux du Secours alimentaire sont payés par la communauté de communes ce qui n'est pas le cas pour les Restos.

La commune de Plouhinec (la plus peuplée) a tenu à garder son autonomie et n'adresse donc pas ses nécessiteux au Secours alimentaire qui se consacre ainsi  à 10 communes continentales ( Île de Sein non concernée). 

En fait, plus personne n'y comprend rien et cela risque de se traduire par une baisse de niveau  des collectes au plan local. Sur quels critères peut-on choisir à qui donner ?? Sûrement pas à la 

 

Volonté politique ni au calcul politicien,

 

sauf si on est soi-même politisé. Dans ce cas, on ne parle plus de charité mais de politisation ce qui est tout à fait  regrettable. 

Autre question: sur quels critères sont retenus les bénéficiaires des restaurants du coeur ?? Doivent-ils présenter une attestation de leur CCAS comme c'est le cas au Secours alimentaire ?? Si tel est le cas le double emploi est notoire, et le public n'y comprend plus rien comme nous l'avons  déjà dit. Alors que la volonté politique s'assume, en montrant l'exemple. On n'a pourtant pas encore entendu dire que les élus d'Audierne qui sont rémunérés auraient abandonné une de leurs mensualités au profit des Restos. Concrètement, cela signifie que la volonté en question serait plutôt à réaliser avec l'argent des autres car nos élus locaux et particulièrement audiernais aiment bien les bénévoles mais ne pratiquent pas eux-mêmes le bénévolat. Il est vrai qu'ils ne lisent peut-être pas "konchennou" . Voici pourtant la preuve du contraire:

 

Lien:

 

Municipales: lettre ouverte

 

Le commentaire N° 3   a été redigé au nom de Madame Donval par une de ses adjoint actuels qui reconnaît suivre régulièrement les publications de "Konchennou" !!!!

Alors ???

Pourtant les occasions d'exprimer la volonté, politique ou pas, sont nombreuses à Audierne, comme par exemple dans la rue René Autret . Tous ces éléments risquent de ne pas favoriser la candidature de Madame Le Loch aux prochaines élections législatives. Elle saura au moins à qui demander des comptes en cas de ....   

    phto00061.jpg 

 

 Exemple de stationnement libre des caravanes à Audierne: 3 mois avec autorisation, illimité sans...

 

Quoi qu'il en soit , suite à un propos sans doute irréfléchi comme d'habitude, les Restos du coeur sont désormais considérés comme étant une structure de gauche. Faudra-t'il, un jour, envisager de

 "retenir leur départ" ??

 Ceci répétons le, aura des conséquences sur la générosité des donateurs qui ne se reconnaissent pas dans ce courant de pensée. De plus,  comme  le secours alimentaire a fonctionné pendant 10 ans sans faire l'objet de reproches, on pourrait être tenté de le qualifier structure de droite par opposition à une structure de gauche ce qui serait une erreur. En effet elle est  reconnue par les communes capistes de toutes tendances politiques comme se situant en dehors des clivages dans une mouvance apolitique.

 

Conclusion: certaines déclamations et déclarations intempestives  mériteraient réflexion avant d'être livrées au public, pour ne pas se transformer en nuisances concernant  la formation politique à laquelle adhèrent leurs auteurs.

 

CQFD !!!

 

******    

    PIC_0568.jpg 

 

****** 

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 00:00

 

Audierne-Plogoff-Plouhinec-Editorial 3-2012   

 

 

   

 

 

 

Dans un article en date du 9-2-2012, un journaliste du Télégramme de Brest (Hubert Orione), revendique, suite à un incident survenu à Douarnenez (Île Tristan), le droit à l'information et la liberté de la presse. Nous avons déjà cité ce journaliste à propos d'un article consacré à Audierne, regrettant publiquement que son article se soit révélé incomplet bien que sans doute

 

"politiquement correct".

 

Cela nous a donné l'occasion de préciser que ce droit à l'information concernant la presse, correspond aussi à un droit élémentaire des "citoyens-lecteurs" et électeurs, à savoir la liberté de pensée et d'expression . Ajoutons encore, pour que les choses soient claires, qu'il ne faut pas confondre droit et privilège, puisqu'on apprend généralement aux enfants que à chaque droit correspond un devoir. Dans le cas du droit à l'information, disons qu'à ce droit correspond un devoir d'objectivité, ce qui n'est pas toujours compatible avec le "politiquement correct".  Nous parlerons plus loin de l'article sur Plogoff, en date du 11-2-2012, dans lequel on n'aborde pas le sujet des algues vertes.

 

Politiquement correct ???? 

 

Ceci nous permet encore d'écrire aujourd'hui que si  nous partageons le  point de vue sur le droit des journalistes  à l'information, nous espérons, en contre-partie le respect de nos propres droits, y compris le droit d'apprécier ou non, ce dont on peut toutefois douter car la presse, la télévision et les médias  ont  l'habitude du monopole que leur donne leur diffusion avec  l'impact qui en résulte dans la réflexion et parfois le comportement électoral  des lecteurs.    

Pour autant, sans évoquer un quelconque contre-pouvoir, les blogs locaux jouent dans l'information un rôle reconnu au plus haut niveau puisque chaque candidat à une échéance  électorale s'empresse de diffuser ses informations sur internet.

Pour ce qui concerne "Konchennou" la règle de conduite est fixée une fois pour toutes depuis la création du blog (2006):

 

défense et prise en compte  de l'intérêt général , quels que soient les intérêts particuliers .  

 

******

 

Le présent d'article pourrait presque s'intituler "Revue de presse", bien que la référence soit limitée pratiquement au "Télégramme de Brest", exceptionnellement à "Ouest-France"

 

Références:

 

Télégramme de Brest en dates du  

 

 

a) 2-2-2012:  Morale politique. Les Français désabusés

b) 4-2-2012: Rentrée 2012. La carte scolaire quasi définitive

RPI. Suppression de poste:la sentence est tombée

c) 7-2-2012. Municipales, régionales...Un calendrier en suspens  

    d) Droit à l'information.

e) 11-2-2012. Grandes écoles. La Bretagne bien pourvue

Ordre national du mérite: Hélène Tanguy décorée

Plogoff. Les atouts du Bout du monde

Plouhinec. Conseil Municipal. Le bulletin municipal en question

f) 13-2-2012. Secours alimentaire. 2400 paniers repas en 2011

    Bagadou.Kemper sur la première marche

*****

Ouest-France (internet) en date du

 

     g) 10-2-2012: Trop d'offices de tourisme en Cap-Sizun

 

*****

Morale politique - Les Français désabusés cf: référence a)

 

     Les Français sont très désabusés sur leurs responsables politiques, n'étant que 22% à considérer qu'ils respectent les grandes règles de la morale selon un sondage....les Français jugent inacceptables chez les politiques, en tête (31%) "la défense d'intérêts privés, plutôt que l'intérêt général," puis les "promesses non tenues" (29%)  ....

 

Voilà un texte qui conforte les choix de konchennou . C'est même quasiment la répétition de ce qui vient d'être écrit plus haut . Encore que, compte tenu de ce qu'il s'agit d'un sondage, il faut se garder d'être péremptoire. En conséquence, l'emploi d'un conditionnel serait peut-être plus approprié. Konchennou aurait préféré écrire que

 

selon un sondage les Français seraient très désabusés

 

puisque un sondage n'est qu'un sondage et en aucun cas une preuve. Si tous les sondages annonçaient le verdict à l'avance, il n'y aurait pas besoin de se déplacer vers  l'isoloir dans lequel pourtant tout se décide. Quoi qu'il en soit, il s'agit d'une appréciation générale valable évidemment pour "ceux d'en haut" , mais également pour "ceux d'en bas", donc et par exemple ceux d'Audierne. A moins que ces derniers  ne soient en mesure de démontrer que l'existence d'une

 

casse de voitures totalement illégale relève de l'intérêt général.

 

Lien:

 

Audierne: casse de voitures

 

Au moment où l'on commence à parler de courage en matière de politique, on ne peut pas dire que cette qualité soit la caractéristique essentielle de la municipalité d'Audierne qui brillerait plutôt par une certaine timidité (soyons polis....) dans ce domaine, confortée d'ailleurs par des ambitions personnelles qui, dernièrement, n'ont pas abusé les électeurs du Cap-Sizun. Comme quoi, parler de "volonté politique" comme on a pu le lire à propos des restaurants du coeur, relève plus du "m'as-tu-vu" que de la modestie, surtout après l'échec cuisant et retentissant d'une candidate sortante aux cantonales, bénéficiant pourtant  de l'aura de son bilan.

     

A moins encore qu'il n'y ait pas de bilan, malgré la "volonté politique",

 

ce qui serait la parfaite  justification de la sanction !!!!!!!!

 

******

 

Rentrée 2012. La carte scolaire quasi-définitive. cf: référence b)

 

Les jeux sont faits. A la prochaine rentrée scolaire l'école Pierre Le Lec d'Audierne perdra un demi-poste et le RPI de Plogoff (regroupement pédagogique intercommunal) un poste complet. L'école Sainte Anne d'Audierne n'est pas mieux lotie puisqu'elle perd aussi un poste.

 Le maire de Plogoff a tenu à exprimer son amertume. On le comprend. On pourrait disserter, reprendre tous les éléments qui constituent la situation générale et la situation particulière du Cap-Sizun ou sa démographie, revendiquer, suggérer, cela ne changerait rien.

Reste à savoir quelles seront les conséquences de cette décision sur les prochains scrutins: présidentielles et législatives. N'anticipons pas  !!  Voilà qui nous amène au chapître suivant.

 

******

 

 

 

 

  Municipales, régionales...Un calendrier en suspens. cf référence c)

 

Une victoire de la gauche aux élections législatives entraînerait de facto un nouveau calendrier électoral. Les municipales de 2014 vont-elles être reportées d'un an ?? 

 

Pitié s'il vous plait !! Pas de report des municipales SVP !! Demandez donc aux Audiernais s'ils ont envie de garder la municipalité actuelle une année de plus. Certes, cela s'est déjà fait et les audiernais ont dû supporter une année de plus un courageux "décoré" qui a préféré jeter l'éponge plutôt que de se représenter pour connaître l'échec qu'il savait inévitable !! Les choses sont ainsi faites à Audierne. Beaucoup d'Audiernais attendent aujourd'hui avec un plaisir non dissimulé, les prochaines municipales dans lesquelles on pourrait assister à la confirmation des résultats des dernières élections cantonales. Dans tous les cas, on verra bien si le bon sens dicte la conduite des sortants, ou s'ils préfèrent affronter un scrutin à risques.

 

Quant au devenir du "futur conseiller terrritorial", difficile d'en parler puisque tout dépend des résultats des élections nationales. Et là, les sondages disent ce qu'ils veulent bien dire, la réalité ne sera connue qu'après la clôture du scrutin et la logique élémentaire recommande la circonspection car rien n'est jamais joué d'avance. En tout état de cause la démocratie donnera la légitimité à ceux qui auront été choisis, quels qu'ils soient, et la contestation sera  renvoyée à plus tard.   

 

******

 

Grandes écoles. La Bretagne bien pourvue. cf référence e)   

 

 Malgré son "splendide isolement" la Bretagne peut tout de même se flatter de compter sur son territoire 2 grandes et prestigieuses écoles militaires: l'école navale et Saint-Cyr-Coëtquidan. La présence de la mer et le port de Brest  justifient à eux  seuls la présence de l'école navale. Les grands espaces de la lande bretonne correspondent bien aux besoins essentiels de l'armée de terre qui doit s'entraîner à la manoeuvre de jour comme de nuit et disposer par exemple de champs de tirs inimaginables et irréalisables en ville. Le combat peut certes se dérouler parfois en agglomération mais le terrain de  rase campagne est tout de même chose  plus courante.

 En dehors des écoles miltaires, on enregistre 27 grandes écoles soit autant que la région Rhône-Alpes ce qui est assez remarquable. A titre d'exemple: à Rennes l'école normale supérieure de Cachan (déjà connue par l'établissement de la rue d'Ulm à Paris), ou à Lorient l'école nationale supérieure d'ingénieurs de Bretagne.

A cela il faut ajouter les facultés pour la poursuite des études, bien qu'elles ne soient pas cataloguées "grandes écoles". On peut donc considérer que la Bretagne est bien lotie en structures de formation de cadres de haut et moyen niveau.  Cela ne signifie pas que l'emploi local va correspondre à la formation. Plus particulièrement, dans certaines régions comme le Cap-Sizun, les jeunes, qu'ils soient formés ou non, sont par avance condamnés à l'exil puisqu'il n'y a pas localement d'emplois correspondant à une qualification supérieure, ingénieurs par exemple. Parallèlement il n'est pas rare de trouver dans la hiérarchie militaire, un général ou un amiral dont le nom fleure bon la Bretagne . Curieusement, on retrouve peu d'anciens militaires de haut niveau reconvertis dans la politique locale ou nationale après leur carrière. A se demander si la référence syndicale n'est pas préférable pour obtenir ne serais-ce qu'un strapontin local, fautes d'orthographe et de linguistique comprises bien entendu. A moins que, formés professionnellement à la prise de  décisions d'intérêt général, les cadres supérieurs  militaires n'éprouvent que peu d'attirance à s'engager dans la voie des petits arrangements incontournables pour séduire, promettre sans engagement, et se faire valoir alors qu'ils n'ont rien à démontrer ou à rechercher, pas même une promotion sociale. Plus habitués des nobles tâches au service de leur pays, ils n'ont sans doute pas envie de composer avec les lobbies et autres associations dites apolitiques, pas plus que de passer sous les fourches caudines du syndicalisme. Quant à leur rôle social, ils le  connaissent mieux que personne pour avoir lu et étudié Lyautey, été formés à son école, sans pour autant ignorer Karl Max, ce qui leur permet la comparaison. Ils n'éprouvent pas davantage le besoin d'adhérer à un parti politique, pas même un socialiste (ainsi nommé), pour mettre la théorie en pratique puisque cela fait partie de leur vocation.

 

Place donc à ceux et celles qui "retiennent un départ" ou qui n'ont pas la notion de temps puisqu'ils confondent une décade et une décennie, malgré une boutonnière bien colorée.

 

Elus locaux d'envergure pour une politique du même nom, ou l'inverse  ?? 

 

 A propos de décorations, rappelons au passage que notre ancienne députée, maire du Guivinec vient d'être promue commandeur dans l'ordre national du mérite. Le tour de notre ex-député suppléant "décoré" et "cire-pompes" viendra bien un jour, pour le plus grand plaisir des crépidules du Raoulic qui pourront applaudir.  

 

 La "décorite" est une passion comme une autre !! Certains collectionnent bien les timbres, d'autres les cartes postales.

Pourquoi pas les "bananes", ainsi nommées dans certaines professions !!  

Alors ???

 

 ******

 

Plogoff. Les atouts du bout du monde. cf référence e) suite 1  

 

Nous retrouvons ici nos journalistes du Télégramme de Brest Hubert Orione et Pascale Sergent rédacteurs de l'article ci-dessus concernant Plogoff et également rédacteurs des articles antérieurs  concernant Plouhinec et Audierne. Nous avons déjà fait remarquer, à propos d'Audierne, l'aspect "politiquement correct" au détriment de l'information complète. Certes, les atouts naturels, la force du tourisme ( nombre d'hôtels, de restaurants etc...), tout y est à Plogoff sauf:

les algues vertes !! 

Et pourtant !! Elles ont suffisamment défrayé la chronique lorsqu'elles sont arrivées à la Baie des Trépassés l'été dernier. Rien !! Pas un mot !! Alors piqûre de rappel !! 

 

Lien :

 

link

 

Le blog "Cap-Sizun images", accessible par le lien ci-dessus, se fait un devoir de vous présenter un aspect inédit de la Baie des Trépassés

 

    022.jpg

 

Lien:

  

Plogoff: Algues vertes. La baie des Trépassés est touchée     

 

Alors ?? Politiquement correct ?? Et le droit à l'information alors ?? Comme à Audierne !! Casse de voitures, on n'en parle pas ?? Pas d'algues vertes à Plogoff ?? Article incomplet, alors que la Baie des Trépassés est citée dans les sentiers  de randonnées ?? A chacun sa propre appréciation !! 

 

Lien:

 

Audierne. Un port dans la ville  

 

Dans l'article accessible par le lien ci-dessus et intitulé : Audierne un port dans la ville, nous avons exprimé l'idée que cette présentation serait peut-être  le prélude d'une série qui se poursuivrait dans d'autres communes. C'est donc le cas  le cas avec Plogoff . Attendons pour savoir si suite il y aura. Nous serons bientôt fixés sans doute.  

 

********

 

 

 

 

 

Plouhinec.Conseil municipal.Le bulletin municipal en question.cf référence e) suite 2

     

Le conseil municipal  de Plouhinec n'aura duré qu'une demi-heure, espace de temps suffisant pour une prise de bec. Un élu de l'opposition, Monsieur Jacques Paul conclut son intervention comme suit:

 

"il faut arrêter de caricaturer l'opposition".

 

Laissons aux Plouhinécois le soin d'apprécier. Rappelons seulement 2 choses:

 

1- Monsieur Paul n'est pas un inconnu en Cap-Sizun puisqu'il était suppléant de la candidate socialiste Madame Donval maire d'Audierne, aux dernières élections cantonales, avec les résultats que l'on sait.

 

2- Monsieur Paul est également président de l'association DéMEL (développement maritime espaces littoraux) de Plouhinec, à soi-disant vocation environnementale. A ce titre, il a l'occasion de rencontrer les autres associations capistes poursuivant les mêmes objectifs: GAMA d'Audierne et ASELE d'Esquibien. Les Capistes n'ont pas encore eu l'occasion d'enregistrer les résultats concrets de ces associations, excepté à Esquibien l'élimination d'une casse de voitures. La casse de voitures d'Audierne est toujours solide au poste , malgré GAMMA, ce qu'un suppléant aux cantonales ne devrait pas ignorer.

 

Ajoutons encore que, dans les questions-réponses diverses, à propos des élections présidentielles le maire de Plouhinec fait savoir que :

 

"pour des raisons personnelles, je ne souhaite pas donner ma signature".

 

On imagine sans peine que, à sa place, d'autres élus plouhinécois, Monsieur Paul par exemple auraient signer sans hésitation pour le candidat du parti auquel ils adhèrent . Quand on nous dit ensuite que les associations sont du côté de l'intérêt général et apolitiques, on peut douter et se poser des questions  !!

 

Encore un mot concernant Plouhinec  et même le Cap-Sizun puisqu'il s'agit des offices de tourisme   (cf: Ouest-France du 12-2-2012 cité en référence g):

 

Un maire estime qu'il y a trop d'offices de tourisme en Cap-Sizun

 

Réponse:

 

Qu'elle ferme le sien rétorque Jean-Claude Hamon .

 

Ceux qui se poseraient des questions à ce sujet n'ont qu'à relire. Il s'agit bien entendu et sans ambigüité du maire d'Audierne, seul maire au féminin à disposer d'un office de tourisme du type EPIC (établissement public et commercial). Si l'on comprend bien Audierne aurait encore des ambitions hégémoniques, alors que Plouhinec est la commune la plus peuplée du Cap-Sizun, deuxième en termes de surface et qu'Audierne, plus petite commune du canton croupit dans ses 294 hectares  par ailleurs mal entretenus malgré une augmentation des impôts locaux en perspective. Toutes les infrastructures à vocation maritime sont à Plouhinec (sauf la coopérative).

Rappelons que "Tourisme en Cap-Sizun" a déjà existé, sous régime associatif ingouvernable,ingérable financièrement, ce qui a abouti à la situation actuelle: EPIC dans 4 communes ce qui permet la gestion et le contrôle des finances dans le cadre des responsabilités municipales.

Tout cela traduit bien l'ambiance qui règne entre les communes.

 

Les résultats des dernières  cantonales seraient-ils  restés en travers de la gorge?

     

Une réforme territoriale serait d'ailleurs souhaitable pour fusionner les communes inadaptées, cas d'Audierne. (36000 communes en France). D'autant que, quelle que soit la date des prochaines élections municipales, on peut déjà présumer qu'aucun des problèmes environnementaux qui défraient la chronique audiernaise (clinique, casino, casse de voitures illégale etc..) ne sera réglé par la municipalité actuelle qui a autre chose à faire , exprimer sa "volonté politique" par exemple. Rappelez-vous, à Esquibien, à propos du club nautique, la réflexion  concernant la comparaison entre la  Mercedes et la 2 CV !! Personne n'a rien contre les Mercédes bien qu'elles soient plutôt considérées comme des véhicules haut de gamme avec le budget correspondant !! On en voit pourtant parfois à Audierne !! Achetez français dit-on !! Imaginez un élu local socialiste paradant en Mercedes ou en "Béhème" à 50000 euros devant les militants de son parti qui connaissent les fins de mois difficiles et s'endettent pour s'offrir un vieux véhicule d'occasion à 5000 euros.

Qu'en penseraient-ils ?? Et vous ??

 

La "volonté politique" audiernaise !!

 

Simple boutade pour faire "rigoler" ou amour de l'excessif et du grandiose dans la démesure ?? Il est peut-être temps de laisser au vestiaire les ambitions politiques locales pour s'intéresser au quotidien des administrés dans un contexte d'intérêt général et un vocabulaire sans prétentions . 

Quant aux travaux en cours sur les quais, il apparaît d'ores et déjà que 2 véhicules du type camions ne pourront se croiser à cet endroit, sur l'itinéraire desservant les plages, les grands viviers (utilisateurs de semi-remorques), et l'embarcadère pour l'Île de Sein à Sainte Evette, avant port d'Audierne (débarquement du goëmon,de certaines pêches etc..). Attendons la solution !! 

 

   Pour information, ce sujet fait l'objet d'un article sur le blog "errances" de notre ami Alain: 

 

      link

 

Voilà qui nous permet d'aborder les sujet suivant qui sera le dernier pour cette fois. 

 

******* 

 

 Secours alimentaire. 2400   paniers repas en 2011.cf:référence f)

 

Tout le monde se souvient de l'installation des restaurants du coeur à Audierne suite à une "volonté politique" exprimée publiquement. Nous avons d'ailleurs déjà évoqué  ce sujet:

 

  Lien:

 

  Audierne, Plogoff, Cap-Sizun-Editorial 1/2012

 

La ville d'Audierne compte donc désormais 2 structures ayant la même vocation: le secours alimentaire et les restaurants du coeur. Il serait indécent d'en dire plus car la pauvreté est un sujet trop respectable.

Oui mais, le secours alimentaire vient d'enregistrer une démission dans son personnel bénévole. Rien d'anormal à priori, sauf que la démissionnaire : Madame Odile Collorec est l'épouse d'un élu socialiste d'Audierne, actuellement adjoint chargé des travaux, qui a remplacé dans cette fonction le frère de Madame la maire démissionnaire pour "raison de santé". Bien !! Soyons clairs !! Si la venue des restaurants du coeur est le résultat d'une "volonté politique", la démission enregistrée au secours alimentaire (qui existe depuis plusieurs années) paraît également imputable à ce même  motif . On retrouve donc la politique dans le traitement de la pauvreté ce qui est plutôt désolant. Comment peut-on politiser quelque chose qui relève de la charité, de la morale élémentaire pour ne pas employer des mots plus forts comme une certaine pitié. C'est "dégueulasse", et c'est un audiernais d'origine plus que modeste qui le dit.

 

Lien:

 

Audierne, Esquibien - Histoires audiernaises- Editorial 1/2009

 

Alors, dehors la politique au plan local. Place aux bonnes volontés, au bon sens , à l'intérêt général, à la fierté audiernaise au détriment de toutes les "combines" politiciennes qui n'ont d'autre but que de se faire élire non pour servir mais plutôt pour percevoir des indemnités. Comme quoi il est important de ne pas déplacer la date des prochaines élections municipales car on a besoin, ici ou là, d'envisager un profond changement, ne serais-ce que pour retrouver le bon usage de la langue française et servir d'exemple à nos enfants.

 

Conclusion

 

    Nous avons gardé pour conclure le classement des "Bagadoù" au championnat de Bretagne qui s'est déroulé à Brest. Il ne s'agit que de la première partie et c'est le Bagad de Quimper qui l'emporte en montant sur le podium. Pour autant le Bagad de Beuzec n'a pas démérité en première catégorie. Nous connaissons tous ces sonneurs beuzécois animateurs de la fête des bruyères "Goüel ar Brug" qui a lieu tous les ans dans le cadre grandiose de "Kastel Kozh". C'est un incontournable de la saison touristique en Cap-Sizun. Souhaitons à nos amis beuzécois de persévérer pour que  leur dynamisme soit reconnu et finalement récompensé.  Leur accession à la première catégorie est déjà une référence (apolitique qui plus est !!). Alors sonnez les gars et route vers le podium. Cela viendra bien un jour. Beuzec a déjà fourni récemment une reine de Cornouaille. Comme quoi, rien n'est impossible et tout est possible parce que:

 

Evel ar C'hap, n'eus Bro ebed !!

  8-06-cleden_-bruy_res_060.jpg

 

 

 

*******

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus
commenter cet article
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 00:00

    Audierne. Plogoff. Spontus que c'est s'pas. 2/2012

 

 

 ( Photo de Patrice Guichaoua)

 

Jeanne-Yvonne:

 

    Gastou !! Les choses ont l'air d'aller bien avec vous aujourd'hui hein !! Qu'est ce que que c'est que vous chantez là ?? Jamais j'avais encore entendu chanter ça !!

 

 Soaz:

 

Toutouig la la, va mabig   (mon fils)

Toutouig la la

Da vamm a zo aman, koantig...  (ta mère est ici, gentille...)

 

Oye !! Vous que vous savez tout vous connaissez pas ça que Mamm-Gozh elle me chantait avant quand j'étais merc'h vihen (petite fille) pour que je fais dodo bien quoi !!. C'était aussi pour que j'arrête de "chuquer" mon pouce comme tous les " Bugale bihen" (petits enfants).  Ben alors !!

 

Jeanne-Yvonne:

 

Ah bon !! Une berceuse alors que c'est comme on dit quoi !! Comment que vous dites pour votre pouce là ??  "Chuquer" c'est quoi ça ?? Et vous chantez ça  au lavoir pourquoi alors ??

 

Soaz:

 

Pourquoi ?? Pasque c'est une jolie chanson c'est pas comme ce lavoir là toujours digoulasse que je suis obligée nettoyer à chaque fois comme c'est pas permis. Mais pourquoi qu'on les paye ceux de la mêrie au juste puisqu'ils font rien s'pas !! Mais vous  vous savez pas qu'est ce que c'est "chuquer" ?? De ousque vous êtes au juste alors ?? "Chuquer" c'est comme prendre "ar bronn" (le sein) pour avoir du lait quoi. Avec vot' sanctificat que vous avez vous savez même pas ça ??

 

" Ma réor evid al laboused alors" !! (mon postérieur pour les oiseaux).

 

Jeanne-Yvonne:

 

C'est compris. "Chuquer" comme les "begou-chuq" (bouche à têter, sucer), des bons à rien comme on voit souvent quoi !! Je comprends bien à qui que vous pensez encore !! Gastou, vous quand vous avez quêque chose après quelqu'un hein, vaut mieux pas entendre parce que c'est pas triste comme vous dites. Chuquer !! Jamais j'avais entendu ça. Faudra que je demande à une vraie "Capenn" (capiste) si elle connaît ça. Vous connaissez "Timaïvon ar buruquerez" (Tante Marie-Yvonne qui ramasse des "buruqs" ou vers arénicoles pour la pêche. Verbe du  langage local : "buruquer") ?? Je vais lui demander. Celle-là elle connaît beaucoup  et toutes les choses des Mammou-Gozh et Tadou-kozh (Grands-mères et grands-pères). 

 

Soaz:

     

Sûr que je connais "Timaïvon ar buruquerez" toujours avec sa coiffe "a dreuz" (de travers)

 

Jeanne-Yvonne: 

 

Oye !! Elle va encore dire  "a dreuz" comme ceux de la mairie ça c'est sûr

 

Soaz:

 

Eveljust ! (Certainement) . C'est pas vrai qu'ils sont tous "a dreuz " dans la mêrie dites moi don !! Tiens !! C'est pas "a dreuz" ça ?? On dirait que c'est le Salonique (ancienne usine pour SDF)  d'avant à La Montagne  à Audierne qu'il est arrivé à Kervréac'h.  Ma Doué si les tourists ils voient ça de quoi que on aura l'air encore hein ?? 

 

 

     

 

Y en a tout plein des comme ça et que personne fait rien en plus. Voui pour la politic ils sont là à dire comment que il faut faire mais je sais mieux que eux ce qu'esque je vais faire non ??. Aller voter pour les mêmes que ceux d'Audierne, spontus (épouvantable) que ça serait. Ils z'ont qu'à venir voir ceux d'en haut comment que c'est avec nous à cause que ceux d'en bas ils sont payés pour faire

 

"Dodo Paulette, ma mignonnette

Quand la cheminée tombera

Ma Grand-Mère ressucitera " !!

 

 Vous connaissez pas ça non plus alors ?? On chantait ça pour sauter à la corde et quand on jouait à "Troadig Kamm" (=Toullig Kamm= Marelle) aussi. Et quand on touchait la corde, dalt (tiens) perdu qu'on avait là !! Vous vous étiez avec les riches sans doute hein !! Forcément ceux-là ils jouaient pas avec nous les "Pokez diaoul" (pauvres diables) comme nous. Heureusement que c'est fini tout ça et comme dit l'Albert mon gend', caporal-chef de la coloniale en retraite: dans la coloniale y a pas de pov's ni de riches hein. Tous meumeustra (pareils) et pas droit d'avoir des choses comme ça comme on voit à Audierne:

 

   

 

    Mais qu'est ce qu'on fera puisque la mêrie fait rien s'pas !! Mais pour les z'élections vous allez voir. Surtout que en plus y a à ce qu'il paraît des classes en moins dans les z'écoles comme à Plogoff alors que ils avaient dépensé beaucoup des sous pour faire des choses neuves dans les classes. Les gensses ils rouspètent qu'on m'a dit et sensément que le maire de Plogoff il a fait du reuz et avant celui de Primelin avec celle de Cleden. Vous pensez bien que pour voter s'pas, alors que celle d'Audierne elle a rien foutu pendant 6 ans au conseil du général et bien payée en plus pour rien foutre.....

 

Jeanne-Yvonne:

 

Vous dites bien les choses mais c'est à condition que il n'y ait pas du changement dans les dates. Parce que peut-être que les élections pour les mairies elles auront pas lieu en 2014 comme c'était marqué dans le journal. Peut-être que ça va rester comme c'est jusqu'en 2015.

 

Soaz:

 

Quoi ?? Un an de plus encore alors que c'est déjà trop long comme ça. Il faudra encore attendre pour avoir des choses  pro'p à Audierne ?? Sûr que il y aura du "reuz" alors.

     

D'ici que y en des qu'ils se mettent à "fresquigner" (pennfollin= s'emballer. Fresquigner = vocabulaire local concernant les vaches qui s'emballent ,  dos arc-bouté, la queue en l'air, excitées par les mouches les jours de  grosses chaleurs=penfollerezh)...

 

Jeanne-Yvonne

 

Ah oui !! "Fresquigner" ça je connais  comme j'ai gardé les vaches . Il y avait même une chanson pour ça:

 

Attention ton vache va fresquigner

Attache lui un "maen" (pierre) de son queue

 

Soaz:

 

Voui c'est comme ça qu'on chantait et qu'est-ce qu'on rigolait avec ça quand une commençait à "fresquigner "et les aut's après à suivre pour faire pareil. Et ça galopait !! C'était rigolo sauf que le lait il était perdu et que ça plaisait pas à la ferme quoi !! C'était surtout "ar vestrez"  (la patronne) qui rouspétait après nous alors que c'était la faute des mouches . C'est toujours la faute à nous tout  ce qu'est ce qui arrive. Ménant en plus c'est jamais la faute de ceux des mêries alors qu'ils font rien comme à Audierne. C'est la faute à nous aut's pasqu'on qu'on roupète tout le temps qu'on dit de nous en plus. Tiens !! Vous allez voir pour la "votadeg"  (votation) si ça sera pas comme je vous dis s'pas !!

 

Jeanne-Yvonne:

 

Ma Doué béniguet (Mon Dieu béni) !! Celle-là elle a la rage avec elle comme c'est pas possible. Y a plus qu'à attendre pour voir si elle a raison.  Mais après les dernières cantonales c'est sûr que sans doute elle dit vrai.  Enfin qui verra vivra comme on dit s'pas.

Assez pour aujourd'hui peut-être !! Autrement elle s'arrêtera pas et même d'ici qu'elle aussi elle aille  se mettre à "fresquigner " qu'on aurait tout vu dans ce lavoir d'Audierne . Les touristes ils rigoleraient bien s'ils voyaient ça . Heureusement que ça reste un peu entre nous quand même s'pas !!

Alors qu'on trouve aussi des lavoirs propres. Heureusement que c'est pas partout pareil hein !!

A Audierne c'est le pompon, alors que à Pont-Croix......

 

 

*********

     

 

*********

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans francais-bretonnisé
commenter cet article
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 00:00

Audierne. Un port dans la ville

     

   Référence: Télégramme de Brest en date du 31 janvier 2012

Titre: Audierne." Un port dans la ville" 

 

audierne_2-_3-8_011-1.jpg

 

 

Dans son édition en date du 31-12-2012, le "Télégramme de Brest" a consacré une demi page à la publication d'un reportage sur la ville d'Audierne. Le texte publié porte les signatures de Monsieur Hubert Orione et Madame Pascale Sergent. Ce reportage fait peut-être partie d'une série puisque le maire de Plouhinec a  déjà  eu l'occasion de s'exprimer au sujet de sa commune . Dans ce cas nous verrons arriver sans tarder la suite consacrée aux autres communes, tout au moins les plus importantes comme   Pont-Croix et même Esquibien ainsi que  Beuzec (première commune en termes de surface).  Dans le cas contraire, le lecteur se contentera de noter la coincidence entre ces articles et la période préélectorale . Certes la presse est totalement libre de ses choix, mais le lecteur est également libre de son opinion. Alors Audierne: 

 

Ville enclavée entre Esquibien ( troisième commune du Cap) et Plouhinec (première commune avec 4917 habitants) Audierne s'étend sur 295 hectares pour 2327 habitants.....

Centre commercial et administratif du Cap-Sizun

 

Donc Audierne est et n'est que une des 12 communes constituant le canton de Pont-Croix autrement dit le Cap-Sizun. Pour autant, rien ne s'oppose à ce qu'elle bénéficie d'une petite promotion à condition de respecter  l'objectivité pour ne pas tomber dans la partialité pouvant donner lieu à interprétation. D'autant que  le texte s'accompagne de photographies dont celle du premier magistrat qui a  déjà eu l'occasion de faire savoir haut fort et clair que ses décisions relevaient parfois d'une "volonté politique". Les résultats des dernières élections cantonales n'ont pas placé Audierne sur orbite et loin s'en faut. On peut vouloir tenter de redorer le blason mais sans oublier certains aspects de la situation particulière.

 

Passons sous silence les limites urbanistiques qui font l'objet d'un paragraphe. Passons aussi sous silence le centre administratif du Cap-Sizun (Trésor public à Pont-Croix chef-lieu de canton) pour parler des 

 

Verrues:

 

Trois anciens bâtiments assombrissent le patrimoine immobilier: l'ancienne école de pêche sur la route de la plage.......La conjoncture ne se prête pas à leurs projets.....L'ancienne clinique....enfin L'école Sainte Anne...La résidence ne verra pas le jour.... 

 

 Très bien !! La conjoncture... le particulier qui a d'autres verrues sur le quai...la ville qui n'a pas les moyens d'investir pour effacer les verrues.....

 

On dirait que le texte justifie une  situation contre laquelle il n'y a rien à faire. Cette opinion est-elle  celle des rédacteurs ou celle des responsables audiernais ?? Les rédacteurs n'ont pas inventé que la ville n'a pas les moyens. Ils le tiennent des responsables d'autant que la photo du Maire accompagne l'article. il s'agit donc de justifier une situation dont la responsabilité incombe à des particuliers et pour laquelle la mairie ne peut rien semble-t'il.  A voir !! Mais.....  

 

Et le reste ???

     

Pas un mot sur la casse de voitures de la rue René Autret. Il semblerait que les journalistes n'en aient pas connaissance. Comment, des journalistes mal informés ?? Cela ne ferait pas sérieux. Disons plutôt que, peut-être pour des raisons de "politiquement correct", on a choisi de faire l'impasse sur ce qui dérange et dont la solution est  formellement du ressort de la mairie.

 

Lien

 

Audierne: casse de voitures

 

    La lecture de cet article se passe de commentaires. La mairie peut et doit intervenir pour régulariser une situation totalement illégale et qu'elle ne peut ignorer.

 

Liens 

 

Municipales: Pièces à conviction  

 

Municipales: lettre ouverte    

 

 Pourquoi ne pas en avoir parlé dans les verrues ?? Y aurait-il 2 types de verrues ?? Celles qui sont  au premier plan et visibles par tous (école de pêche) et celles qu'on préfère ignorer comme:

 

 

environn_2_20-03-06_018.jpg

 

 

 

     

 

     

 

 

  En conclusion, disons qu'on va attendre la suite si suite il y a. Il faut tout de même constater que ce reportage est pour le moins incomplet. La presse locale se cantonnant au "politiquement correct" manquerait-elle d'objectivité ??  Elle a pourtant un rôle à jouer pour faire aboutir des projets d'intérêt général. Personne n'a  oublié que le projet de construction d'une maison de retraite à Audierne a vu le jour à la suite d'un reportage dans la presse locale;

 

 Références:

 

Télégramme de Brest en date des 21-11-1984: article de Danièle Le Pape et  6-11-1986: Article du défunt et regretté Claude Alaouret)) qui a fait ressortir les incohérences de l'ancien hospice.

 

Difficile d'imaginer que les rédacteurs d'aujourd'hui n'aient pas eu connaissance des situations photographiées et publiées ci-dessus. Si tel était le cas, il conviendrait de dire que ce reportage est incomplet car le sujet n'a pas été exploré ce qui dévaloriserait totalement l'article pour en faire un article "orienté" et partial.  Ce qui serait dommage non ???

 

Rappelons pour rafraîchir les mémoires, que la commune d'Esquibien se trouvait devant un problème identique auquel la municipalité actuelle a fait face. La photo ci-dessous appartient au passé et la nature a retrouvé ses droits au lieu et place des innommables carcasses de bagnoles qui défiguraient un paysage. Audierne qui  a prétention à bénéficier du label de station balnéaire devrait s'en inspirer. A moins que des raisons majeures, donc d'intérêt général soient de nature à tolérer l'illégalité ce qu'il conviendrait d'expliquer pour permettre  aux administrés et aux lecteurs de comprendre l'incompréhensible.

     

A moins que l'intelligence ne soit un privilège réservé aux "agrégés de l'urne" héritiers de la féodalité  avec quelques  fautes d'orthographe et de linguistique.  

 

 

 

debut_6-06mahalon_019.jpg

 

(photo d'Esquibien au "passé simple" ) 

 

******

 

 

******* 

Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article