Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 00:00

Audierne. Cap-Sizun. Voeux des maires. Editorial 2/2012

 

  divers-_02___06-2004_028.jpg

 

Conformément à la tradition, les différentes mairies du Cap-sizun ont organisé courant janvier 2012 une cérémonie de voeux au cours de laquelle ils ont fait le bilan de l'année écoulée et parlé des projets pour la nouvelle année. Certes, l'ambiance n'est pas identique dans toutes les communes, mais dans l'ensemble on peut tout de même relever un certain climat de morosité (sauf à Esquibien). Nos responsables locaux se posent des questions, tant sur ce qui vient de se passer que sur ce que l'on peut prévoir dans un avenir pas très lointain. Ils affichent d'ailleurs une certaine réserve et même prudence qui peut se comprendre compte tenu des échéances électorales à venir:

 

- Pour la magistrature suprême  les 22 avril et 6 mai 2012

 

- Pour notre représentation à l'assemblée nationale  les 10 et 17  juin 2012 

 

******

  La presse locale a consacré plusieurs articles à ces cérémonies traditionnelles. On peut donc s'y reporter si nécessaire. Une fois n'est pas coutume, on commencera par

 

l'Île de Sein

 

en citant une phrase du maire:

 

"Jean-Pierre Kerloc'h considère que l'année 2012 sera une année politiquement incertaine et économiquemant chancelante " .

 

A elle seule , cette phrase résume assez bien l'état d'esprit de nos édiles locaux.

 

 Signalons toutefois  la candidature aux élections législatives d'un maire du Cap, 

 

Monsieur Guillon d'Esquibien .

 

Esquibien

 

Bonne occasion pour le maire d'Esquibien de mesurer son aura capiste  en comparant son futur résultat avec celui des dernières cantonales. Encore que, candidat déclaré apolitique aux cantonales, il se présente aujourd'hui avec le label UMP. Il ne doit pas être facile d'être maire élu sans étiquette pour l'intérêt général dans sa commune, déclaré apolitique pour l'élection à l'assemblée  départementale, et étiqueté UMP comme candidat à l'assemblée nationale. On s'étonne ensuite que les électeurs et les administrés en général n'aient pas une très grande confiance dans leurs représentants. Le "Télégramme de Brest" s'en est fait l'écho en consacrant une page entière au sujet:

Références:

Télégramme de Brest en date du 25-01-2012

Titre:  

 

"Elus.Un profil à part" 

 

Nous y reviendrons après avoir fait le tour du Cap.

 

Soulignons tout de même que Esquibien s'était déjà fait remarquer l'année dernière en baissant les impôts locaux. Cette année, le maire déclare que les finances sont saines et qu'il ne veut pas emprunter. Il n'aura donc aucune difficulté à traiter les problèmes du centre nautique (et autres) pour lesquels les décisions de justice sont toujours en cours. Par ailleurs et partant du principe qu'il faut savoir gérer il trouve normal la diminution des subventions . Conclusion: le centre nautique doit désormais pouvoir  fonctionner en budget équilibré, les ressources comblant les dépenses.

A suivre donc.

 

     Audierne:

 

les déclarations et les déclamations se succèdent:

Références:

Télégramme de Brest

 

 du 21-01-2012   Voeux. Solidaires pour faire face

du 24-01-2012: Conseil Soutien indéfectible aux salariés de Lagassé.

 

Nous apprenons alors que:

 

"le maire a brossé dans son discours un tableau assombri par une situation financière alarmante: les dotations baissent.....autrement dit une augmentation des impôts locaux ".

 

Comprenne qui pourra: à Esquibien situation financière saine après une baisse des impôts, à Audierne augmentation des impôts. A chacun de se faire sa propre opinion en comparant une municipalité de droite (qui ne dit pas son nom) mais déclarée financièrement saine à Esquibien, et une municipalité de gauche à Audierne qui clame sa volonté politique (restaurants du coeur) et augmente les impôts locaux sans doute par esprit de solidarité (annonce faite avant l'augmentation annoncée de la TVA au plan national).   Et si on comparait les gestions d'Audierne et d'Esquibien ?? Pourtant, l'ex-conseillère générale n'était pas avare en "conseils avisés" donnés aux autres communes. Rappelez vous: l'histoire de la Mercédes et de la 2 CV à propos du club nautique d'Esquibien.

Sans oublier la "Renouée Maritime" responsable de l'abandon  d'un Nème projet. 

 Et si on se rappelait l'argent dépensé  à Audierne dans un nouveau plan de circulation qui sera sans doute  à revoir et rectifier ?? Et pourtant, même les plaisanciers se plaignent que l'entretien des pontons pose problème. (Télégramme du 10-01-2012). Alors ????? Explications ????? 

Quant à l'environnement  !!!!!! Environnement: qu'est ce c'est que ce truc là  ?????

 

Il habite où l'environnement ????

 

Quèsaco comme on dirait à Marseille !!

     

Et s'il veut s'en aller cet environnement comment pourrait-on faire pour "retenir son départ" ????? 

 

Cela nous rappelle quelque chose non ???

 

   

 

Le casino d'Audierne. Faites beau jeu Messieurs dames !!! Et cela va rester ainsi jusqu'à....

 

Jusqu'à quand ?????    

 

Laissons Audierne et sa volonté politique sans oublier les résultats des dernières cantonales.

 Quelle claque ..... pour rester poli !!

 

  Primelin:

 

Le maire précise qu'il ne veut pas être un "marchand de bonheur" et déplore les effets de la loi littoral qui interdit la construction sur les trois quarts de la commune. On le comprend. Voilà une commune  qui vient de perdre son école, qui subit tous les inconvénients de la situation générale du Cap-Sizun, qui n'a pas d'industrie et qui est donc condamnée à tout faire pour améliorer sa démographie, ce qui ne peut se faire dans ce cas particulier que par le biais des constructions. La loi littoral lui enlève sa seule possibilité. C'est un peu comme si on demandait à un soldat de faire la guerre sans lui donner des armes et des  munitions. Il conviendrait sans doute d'assouplir cette loi littoral qui  est utilisée par certains pour défendre des privilèges en bloquant les projets: cas de Lezongar à Esquibien

 (affaire en cours). 

 

Plogoff:

 

Le maire a évoqué la crise et

 

"un gouvernement qui n'apporte pas les réponses sociales aux nombreux problèmes posés par la gravité de la situation et qui fait reposer ses efforts sur la responsabilité des élus de base".

 

Propos politique oui ou non ??

 

Notons que la commune a vu naître une nouvelle association environnementale qui a été ici présentée:

 

 Lien:

 

Nouvelles du jour: 16-01-2012

 

Dans l'article accessible par le lien ci-dessus, le blog "konchennou" a exprimé le souhait de voir cette nouvelle association s'investir dans la défense de l'intérêt général. Il semblerait que ce ne soit pas tout à fait le cas puisque le vice-président vient de démissionner au motif que ce critère n'est pas respecté. (Télégramme du 25-01-2012). A suivre donc !! Il y aurait d'ailleurs beaucoup à dire sur les associations dites "apolitiques" et soi-disant concernées par l'intérêt général. Exemple  DREMEL à Plouhinec présidée par un suppléant socialiste aux dernières cantonales ou GAMA à Audierne qui n'est pas concernée par la casse de voitures de la rue Autret et même l'ASELE à Esquibien, intimement liée au projet de Lezongar (procédure en cours). Mais les administrés ne sont pas  dupes !!

 

Cleden

 

Que les gens qui habitent le Cap puissent y vivre....Ras le bol devant les difficultés à obtenir des permis de construire .

 

 Donc même son de cloche qu'à Primelin

 

Goulien:

 

Optimisme pour une population investie

 

 Beuzec

 

Une cité bien vivante

 

Signalons que la revue "Les Temps Capistes" a consacré plusieurs pages de son dernier numéro au cinquantenaire de la fête des bruyères "Gouel ar Brug"

 

Pont-Croix:

 

 Pas de recours à l'emprunt non maîtrisé....

    "

 

Confort-Meilars

 

Le maire  a fait un point de situation de sa commune (27 commerçants et artisans, 23 exploitations agricoles).

Notons que le maire sera suppléant de la candidate socialiste aux élections législatives, fonction qu'il occupe déjà auprès de la sortante

 

Mahalon :

 

 Le  maire a salué les forces économiques de sa commune (31 exploitations agricoles soit 60 emplois directs.

 

Soyons acteurs de notre avenir pour ne pas le subir a t-'il déclaré

 

Plouhinec:

 

Place au discernement et aux choix judicieux titre le Télégramme.

 

Le maire a egalement évoqué  la situation particulière de l'école de musique:

 

Un pays qui ne défend pas la culture n'a pas d'avenir

 

et le cas de l'abattoir trop coûteux:

 

80000 euros de subvention pour 225 tonnes traitées par an 

 

  Dans un autre article le maire trouve que Plouhinec est difficile mais sympathique. Il demande également l'abrogation de la loi littoral

 

 

 ******

 

Après ce tour d'horizon, on ne peut que constater un enthousiasme plutôt mesuré dans les différentes communes. C'est peut-être une des raisons qui ont amené le Télégramme de Brest à publier une page entière consacrée  au profil de nos élus:

 

Références:

 

Télégramme de Brest en date du 25-01-2012, page 3 

 

Titre. Elus. Un profil à part

 

Le dossier a été réalisé par le journaliste Monsieur Yvon Corre qui nous dévoile quelques unes de ses conclusions et même de ses vérités pourrait-on dire. En voici quelques extraits:

Comment expliquer ce désamour...Même si les maires restent les élus préférés des Français, ils n'échappent pas au désamour qui touche toute la classe politique......

Baromètre de la confiance: le niveau de confiance à l'endroit des maires a chuté de 13 points en un an et celui des conseillers généraux et régionaux de 11 points......

Désillusion sur la capacité des élus à changer les choses......

Qui sont nos élus?? Plutôt âgés, retraités...Dans toutes les assemblées les fonctionnaires et les enseignants sont largement représentés...La moitié des sénateurs bretons est issue de l'éducation nationale....Une évolution qui explique le divorce entre les Français et les hommes politiques....

 

On pourrait continuer mais arrêtons là et rendons nous sur le terrain pour vérifier, à Audierne par exemple, commune socialiste dirigée par un(e) maire  ex conseillère générale battue à plate couture aux dernières élections cantonales mais malgré tout en tête de sa commune avec une voix d'avance sur son rival qui lui a été élu. Répétons pour que les choses soient claires qu'il s'agit d'une municipalité politiquement engagée, socialiste, qui a déjà justifié ses initiatives par sa

 

"Volonté politique"

 

  Qu'est ce que les audiernais en ont à "foutre" de la volonté politique d'une fonctionnaire syndicaliste  (France telecom) reconvertie dans une fonction élective comme maire d'Audierne pour augmenter les impôts locaux ??? Ce qu'on lui demande ce n'est pas de faire des déclarations mais d'agir pour obtenir des résultats appréciés par ses administrés. Et là, nous sommes loin du compte.

Prenons l'environnement:

 

 

 

     

 

 

 

   

 

Apparemment ambiance et contexte très favorables pour tenir à Audierne la conférence environnementale prévue par un des candidats (socialiste) à l'élection présidentielle de 2012  non ??? 

 

    Envisage-t'on de résoudre ces problèmes en assurant 2 heures de permanence par semaine dans un bureau chauffé ou climatisé ?? Certains jours il n'y a même pas un adjoint présent à la mairie pour signer un document administratif ou légaliser la signature d'un administré. Or, le bureau municipal se compose de 1 maire et 5 adjoints, soit 6 responsables rémunérés ayant droit (ou délégation) à signature :

 

 Maire : fonctionnaire (et syndicaliste) retraité de France Telecom  

     Premier adjoint: employé de banque en activité

Quatre autres adjoints: 1 retraité SNCF, 1 employé PTT en activité, 1 enseignant en activité, 1 retraité marine nationale.

    Et  la semaine fait 6 jours ouvrables pour 6 élus rémunérés. Donc un élu devrait être présent chaque jour et ce n'est pas le cas !!!! Les anciens maires (Cabillic, Normant) étaient visibles quotidiennement à leur mairie, sans compter les permanences d'adjoints. Ils avaient peut-être une plus haute idée de leur mission, que les syndicalistes d'aujourd'hui. Nos "agrégés de l'urne" ne sont visibles que sur rendez-vous, dans une commune de moins de 2500 habitants pour une superficie de 294 hectares; Des grosses têtes sûrement, très occupées ailleurs puisqu'elles sont rarement à la mairie. !! 

 

Où sont les ouvriers, les chômeurs, les marins-pêcheurs, les employés, les commerçants etc... dans cette municipalité ??? Où ???? Qui les représente ?????

 

Où peut se situer la "volonté politique" de ceux qui perçoivent des indemnités alors qu'ils sont déjà retraités donc autonomes financièrement. Il conviendrait peut-être aussi, à l'imitation du projet  d'un candidat à l'élection présidentielle, de réduire toutes ces indemnités de 30%, indemnités acquises répétons le pour faire 2 heures de permanence par semaine. Lamentable !!! Gâchis !! Dépenses improductives !!  A corriger impérativement en espérant que les prochains résultats nationaux ne remettront pas en cause la réforme administrative prévue: élection des conseillers territoriaux, et élection des communautés de communes au suffrage universel !! Pensons aux 294 hectares d'Audierne qui en font une commune désuète et qui plus est mal entretenue !!!

 

Sans oublier qu'Audierne était  autrefois, du point de vue des religions, une trêve d'Esquibien donc une "semi-paroisse". Oui, la réforme administrative est absolument nécessaire, de même qu'une fusion ou un regroupement intelligent de nos communes, car 36000 communes en France est un chiffre démesuré qui ne correspond plus aux réalités et nécessités  du moment. On le voit bien: suppression d'écoles, création d'ensembles paroissiaux etc... 

 

On peut raconter tout ce que l'on veut à la télévision, les résultats d'une équipe socialiste élue sans opposition et dirigée par une ex-conseillère générale, sont visibles sur le terrain, tous les jours à Audierne.

     

Alors: Promesses d'en haut et résultats d'en bas. Qu'en pensez -vous ??

     

Il serait temps pour certains partis politiques de  vérifier les résultats concrets  de ceux qui les représentent à la base, portent leur label et sont loin de faire la bonne démonstration de leur compétence pour valoriser leurs idées. Tout cela ressemble un peu à ce que nos Anciens traitaient avec humour:

 

"Faites ce que je dis, ne regardez pas ce que je fais".

 

Ce propos convient tout à fait au socialisme audiernais:  

 

 

 10-05-vl-maccab_e-moulin_primelin_041.jpg

 

Et il conviendra aussi de réfléchir à la relève qui aura lieu dans 2 ans. Les municipalités politisées ont fait leurs preuves à Audierne, tant celle du "décoré" pour la droite que l'actuelle pour la gauche. La dépolitisation des élections municipales dans les petites communes en proposant et organisant  des listes ouvertes  à tous permettrait de donner la priorité aux problèmes relevant de l'intérêt général local et non d'afficher des "volontés politiques" comme on a pu le voir. Si la volonté pôlitique est d'augmenter les impôts locaux, il vaut mieux le savoir pour permettre le meilleur choix aux futures élections municipales. Une liste ouverte a été proposée aux électeurs d'Audierne en 1995. Cela ne les a pas intéressé. Ils vont peut-être changer d'avis en fonction de ce qu'ils ont pu voir et et constater. Audierne y trouverait son compte et le Cap-Sizun aussi sans aucun doute !!

 

 

 

 

*******

 

   

 

******

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article

commentaires