Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 00:00

 

Cantonales 2011-Editorial 10-2010

 

Références:

 

- 1- Ouest-France en date du 13-9- 2010. Titre: cantonales: Jacqueline Donval, candidate PS - Pont-Croix 

-2-  Télégramme de Brest en date 16-9-2010 .Titre Cantonales: Les dernières avant la réforme

-3- Télégramme de Brest en date du 17-9-2010. Titre: Primelin;  Loi littoral. Une chape de plomb sur la commune

-4- Télégramme de Brest en date du 21-9-2010.  Titre : Audierne-Fleurissement . La souveraineté du jury remise en cause

( remarque: par anologie avec le titre d' un  film "le cave se rebiffe" on aurait pu écrire "les fleurs se rebiffent")

 

******

 

animal010.gif

 

lien:

Après l'été bientôt l'automne: Editorial 9-2010

 

Dans l'article précédent, accessible par le lien ci-dessus, le blog konchennou a quelque peu anticipé à propos des élections cantonales qui auront lieu en mars 2011 (dans 5 mois). En effet,sans citer de nom, le rédacteur du blog a envisagé des hypothèses de candidatures qui semblent vouloir se concrétiser aujourd'hui si l'on en croit le quotidien Ouest-France cité en référence 1 qui annonce des prétendants de façon  quasi officielle , à savoir:

 

- La conseillère générale sortante et mairesse d'Audierne: Madame Jacqueline Donval

 

-  La mairesse de Cleden-Cap-Sizun: Madame Nadine Kersaudy

 

- Le maire d'Esquibien: Monsieur Didier Guillon (pour l'UMP)

 

*****

Le Président de la communauté de communes Monsieur Bernard Le Gall n'envisage pas d'être candidat malgré le souhait exprimé par le maire de Plogoff :  Monsieur Maurice Lemaître  (divers gauche) qui considère que statistiquement le canton de Pont-Croix se situe à droite. Indirectement et implicitement, le maire de Plogoff laisse donc entendre que la conseillère socialiste  sortante ne serait peut-être  pas la meilleure candidate pour conserver  le canton à la gauche. Gast !! Oye, oye !! Ma Doué !!  Faut-il y voir une petite  "peau de banane" à propos de la Pointe du Raz, avec navette, puis sans navette puis à nouveau avec navette  par exemple ?? A chacun sa réponse !! Cela ressemble tout de même à un

"petit coup de pied de la mule du Pape".

 Quant au Président du conseil général, il ne peut faire autrement que de soutenir la candidate sortante également

 

candidate à la poursuite de la perception des indemnités annuelles de 31.000 euros

 

qu'elle perçoit déjà conscieusement depuis presque 6 ans  (cf: lien ci-dessus) ce qui fait un total non négligeable. Ne pas la soutenir reviendrait à la désavouer, donc reconnaître les résultats insignifiants obtenus pour et dans le canton de Pont-Croix durant ce laps de temps. On verra bien ce qu'en diront par exemple  les responsables plouhinécois qui ont déjà exprimé leur insatisfaction et leur mauvaise humeur à propos de la zone portuaire de Poulgoazec dans laquelle selon eux tout reste à faire et ils n'ont peut-être pas tort (Aire de carénage pour bateaux de plaisance  par exemple et autres aménagements  ??... etc...) On notera aussi l'absence de la conseillère générale à l'inauguration du club nautique de Plouhinec, tout comme antérieurement à l'inauguration du club nautique d'Esquibien si l'on en croit les photos publiées de ces évènements.

Allergie aux clubs nautiques peut-être, ou alors torchon qui brûle selon une expresssion journalistique ??????

 

Lien :

 

 Editorial 6/2010

 

 

 Même remarque pour Esquibien où le nouveau Maire sera testé avec ou sans la "Renouée Maritime" qui a pesé sur le club nautique et ses suites.  Qui connaît encore cette plante rare, si rare qu'on ne la voit pas ou plus ?? .

 Il conviendra  peut-être d'expliquer également pourquoi et comment la loi littoral a pu être contournée  à Esquibien lors de  la construction du bâtiment de ce club,  érigé sur une servitude de passage piétonnier alors que à Primelin les responsables considèrent que cette loi est une chape de plomb (cf: référence 3). Donc respect des lois à Primelin et non respect à Esquibien. Conclusion : ?????? Chacun en tirera la sienne. Sans compter que les décisions judiciaires faisant suite à la plainte des consorts Keravec ne sont pas encore connues à ce jour.  A suivre donc !!!

 

Lien :

 

Cap-Sizun- Perspectives électorales: Editorial 11 -2009

 

 

 Mais, ce faisant, le Président Maille prend tout de même le risque de soutenir une candidate qui ne serait pas de façon formelle  et absolue la meilleure de son camp.  Certes, dans cette hypothèse d'insuccès socialiste, le résultat capiste ne serait évidemment pas suffisant pour compromettre à lui tout seul  la majorité départementale. N'oublions pas non plus que ces élections seront les dernières du genre parce que les nouveaux élus exerceront seulement durant 3 années et devront céder la place aux  futurs conseillers territoriaux. Cet argument  implique évidemment  la prise en compte  du potentiel politique des postulants actuels , donc de leur envergure pour préparer l'avenir des  "territoriales", mais  aussi de  leur âge  car dans 3 ans la réforme administrative se situera à l'époque des élections municipales.  La communauté de communes  devrait également être  élue au suffrage universel à cette époque, ce qui devrait être assez subtil et même "rigolo".

Le futur élu départemental en 2011 devrait donc, semble-t'il, pouvoir faire un stage  de préparation à l'exercice d'un  mandat territorial envisagé ensuite pour au moins 5 ans ( cumulant fonction départementale à Quimper et régionale à Rennes).  Une candidature jeune serait donc souhaitable et serait à privilégier par rapport à une candidature âgée, pour acquérir l'expérience nécessaire à l'exercice d'un mandat territorial qui sera effectif dans 3 ans, sauf annulation de la réforme envisagée.

 

Donc âge à considérer et à prendre en compte pratiquement en priorité. Place aux jeunes :

 

- Madame Donval aura 65 ans en 2011

 Le PS se bat pour la retraite à 60 ans. Curieuse façon de montrer l'exemple non ??

 Face à elle:

-  Madame  Nadine Kersaudy: 44 ans en 2011

(plus jeune maire de France à 28 ans en 1995 .Cf: Télégramme de Brest en date du 29-12-2003)

et

- Monsieur Didier Guillon: 49 ans en 2011 

 Ancien adjoint chargé de l'environnement à Audierne de 1995 à 2001

 

C'est donc Madame Kersaudy mairesse de Cleden-Cap-Sizun qui bénéficie du privilège de l'âge . Nous nous en tiendrons là pour l'instant compte tenu de ce qu'il est prématuré de parler des références. Quant au potentiel de chaque candidat, chacun est libre de l'apprécier et l'évaluer en son âme et conscience en fonction de ses connaissances, ses observations personnelles et son analyse des résultats locaux.

 

Reste à savoir ce qu'en penseront d'abord les militants socialistes du Cap !!!!!  

Le parti socialiste local serait-il si vieillot, si pauvre en effectifs qu'il ne puisse fournir un(e) prétendant(e)quadragénaire, en âge de rivaliser avec les concurrents des autres partis ou apolitiques  ??  Parti vieux et vieillot alors ????

 

En définitive ce sont tout de même tous  les électeurs capistes qui trancheront.

 

Rien ne dit que les militants d'un parti et les électeurs de toutes tendances auront le même point de vue. Nous en reparlerons.  Toutefois, si d'aventure un maire en exercice venait à être désavoué dans sa propre commune cela signifierait que les électeurs sont politiquement majeurs et en ont assez de devoir s'effacer pour laisser la priorité par exemple aux pots de fleurs au détriment des  citoyens et des quartiers dans lesquels ils résident.  D'autant que (cf: référence 4): les fleurs font  la une de l'actualité locale à Audierne. Le quotidien cité en référence titre:

 

Fleurissement: la souveraineté du jury remise en cause?

 

 

  Le Président de l'association d'horticulture du Cap-Sizun 

 

 

"dans une colère noire" évoque un

 

 

abus de pouvoir  du maire d'Audierne

 

 

 

remettant en cause la souveraineté du jury intercommunal. 

 

 

Nous savons depuis longtemps que les fleurs ont la priorité sur les citoyens et les quartiers  à Audierne. Ah, si les pots de fleurs pouvaient voter .....

  Mais les fables de La Fontaine nous rappellent une fois de plus l'histoire du  troisième larron.

 

Affaire à suivre par conséquent !!!

 

*****

 

Le blog "Konchennou" n'a pas la prétention de lire dans le marc de café. Nous n'en sommes qu'aux hypothèses, même s'il n'est pas nécessaire  de sortir de polytechnique ou de l'ENA  pour avoir déjà et par anticipation imaginé ces candidatures qui ne sont sans doute  pas une nouveauté. Il est bien entendu prématuré de pronostiquer des résultats, d'autant que la liste des candidatures n'est peut-être pas close. Il faut laisser la parole aux électeurs et les pronostics aux sondeurs qui d'ailleurs se trompent régulièrement. Disons seulement que tout va se jouer dans la comparaison du bilan de la sortante avec les projets des postulants confirmés ou non par leurs références locales. Dans une telle situation, si le bilan est positif il devient un argument favorable qui profite au sortant. Dans le cas contraire ( bilan négatif), la cause risque d'être difficile à défendre et les postulants auront beau jeu pour expliquer tout ce qui n'a pas été fait malgré les promesses,  et qui aurait dû l'être (désenclavement du Cap-Sizun, environnement, bassin de rétention des eaux dans la rue du 14 juillet à Audierne  pour prévenir les inondations  etc...) , tout comme ce qui a été fait et pour certains mal fait   (nouveau plan de circulation d'Audierne et son incidence, sur  l'économie du  Cap-Sizun, bonne ou mauvaise selon.... etc...), sans oublier l'impact de la profanation de la chapelle Saint-Pierre de Mahalon qui a marqué les consciences. L'énumération qui précède n'est pas exhaustive comme on dit mais chaque chose en son temps.  Il va de soi que "konchennou" a bien l'intention de participer au futur débat avec sa méthode habituelle:

 

 

Montrer pour démontrer

 

 

par des images correspondant parfois aux tristes réalités du terrain,

 

 

tant municipales que cantonales, pour la meilleure information des

 

 

électeurs capistes !! 

 

 

 

divers-17-8-03_031.jpg 

******

 

 C'est comme dans  un club hippique formant les futurs cavaliers ou cavalières destinés à recevoir le trophée final  après avoir gagné le grand prix  de l'arc de triomphe :

 

A vos rênes

 

 

Marchez au pas,

 

 

puis Trot assis

 

 

avant le trot enlevé suivi du 

 

 

Galop final !!

 

 

Un seul vainqueur pour une seule place à 31.000 euros annuels  !!!

 

 

Que le (la) meilleur (e) gagne !!!

 

 

En selle !! 

 

 

 

 

5-2-2005__cr_che_no_l_056.jpgavril-mai_06_053.jpg

 

 

Les promesses (relevant du virtuel) 

et les actes (qui constituent les références):

deux comparaisons sans ambigüité !!!

 

******

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article

commentaires

Amazone 28/09/2010 15:41



Bonjour Spartacus et Alain.


Ah les histoires de pots de fleurs!!!! Aujourd'hui encore dans l'édition du Télégramme, rien qu'une demi-page sur ces querelles de chiffonniers pour ces histoires de fleurs déjà évoquées dans
l'édition du 21 Septembre... Que penser d'un Maire (Audierne) qui va jusqu'à remettre en cause le classement d'un jury intercommunal parce que son classement ne lui convient pas ? Un jury est un jury. Un point c'est tout. Sinon à quoi servent les jurys ? Et si le
jugement du contre-jury ne convient toujours pas, on fait quoi dans ce cas? On fait appel à un autre contre-jury, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'on obtienne satisfaction ???? Du grand
n'importe quoi.


Enfin bref, les Capistes apprécieront j'espère le niveau des préoccupations de certains responsables et probables futurs candidats. Quand eux (les Capistes) sont confrontés à tant de
problèmes et difficultés diverses, voilà à quoi joue la Conseillère Générale... Je suppose que dans le Cap, il n'y a pas d'autres problèmes plus importants que des histoires de pots de
fleurs ? Non bien sûr! Tenez, si vous êtes en panne d'inspiration, regardez donc le Télégramme de ce jour en page 12 : "Loi Littoral. Le
ras-le-bol d'un "petit" maire." (Celui de Primelin). Voilà un vrai sujet qui mériterait qu'on
lui accorde toute l'attention requise car il s'agit ni plus ni moins de la question de la survie des communes concernées. Vous a-t-on entendue vous exprimer sur le sujet ????? Dans un canton
particulièrement impacté par la Loi Littoral et ses conséquences funestes pour tant de gens, ces querelles autour de pots de fleurs me paraissent totalement déplacées et indignes. J'espère
que les Capistes s'en souviendront.


Amazone.



spartacus 28/09/2010 16:26



Bonjour Amazone. Je comprends votre "Ras- le- bol" et je le comprends d'autant mieux que je le partage. Cette histoire de fleurs, de contestation de jury est du niveau de l'école maternelle. Des
élus prétendus responsables n'auraient pas d'autres soucis que de faire classer leur commune à un concours de fleurissement ?? J'espère que les Capistes sauront lire cette fois pour en tirer les
conclusions. S'occuper des fleurs, en période de  crise économique, de chômage, de désertification du Cap-Sizun enclavé, de loi littorale avec ses conséquences est tout simplement apporter
la preuve de son manque d'intérêt pour les causes essentiellesdont l'environnement fait partie.  Au lieu de s'occuper des fleurs on ferait mieux de s'occuper des épaves de voitures qui
polluent une ville à vocation touristique, des personnes âgées souvent isolées et malades, bref des gens vieux et jeunes. Assez d'infantilisme. Sans vouloir anticiper, j'espère que les
électeurs sauront faire preuve de bon sens dans leur choix. Priorité absolue à l'intérêt général au détriment des futilités et je pourrais utiliser d'autres mots plus courants que je
n'utiliserai pas  par simple décence . Trop c'est trop. A bientôt dans les urnes et bravo au maire de Primelin. Ce qu'il n'a pas dit c'est qu'on ne vient nous voir que à
l'approche des élections. Cette fois il faudra voter responsable.  Amitiés. Spartacus



Alain 27/09/2010 13:46



Bonjour Spartacus


juste pour un petit commentaire: je ne suis malheureusement pas certain que le fait d'avoir un bilan négatif soit une entrave à une nouvelle candidature, voire à une nouvelle élection. La langue
de bois a la vie dure et les électeurs pas toujours la mémoire longue, malheureusement. Et il est si facile de faire des promesses. Avant...


Amitiés


Alain



spartacus 27/09/2010 15:25



Bonjour Alain. Heureux de vous lire après les vacances.  Votre appréciation est certes pertinente . Effectivement, rien dans l'absolu ne s'oppose pas plus à une candidature qu'à
une élection. Mais, lorsque les mécontentements s'ajoutent aux mécontentements on peut supposer.... C'est l'avenir qui dira le résultat, résultat qui parfois tient à peu de chose. Et je pense que
les Capistes ne sont plus d'humeur à tout accepter ni à tout absoudre. On verra bien. Amitiés et bonne reprise. Spartacus