Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 00:00

 

Après l'été bientôt  l'automne: Editorial 9-2010

 

 

 

pic_0895.jpg

 

Devinette: la photo ci-dessus  correspondant à un paysage d' Audierne représente des Roms ou des Audiernais ???

Oui, oui, des Roms !!!!! Perdu !! 

Ce sont des  Audiernais pur beurre du Cap-Sizun !!! 

Après le ménage fait à Esquibien c'est  une  exclusivité audiernaise en Cap-Sizun !! 

 

 

Lien:

 

 Audierne: Les choses bougent

 

Les photos figurant dans l'article  recommandé par le lien  ci-dessus ont été faites et adressées au blog konchennou par l'actuel adjoint au maire socialiste d'Audierne chargé des travaux et de l'environnement. C'est lui  qui a remplacé le frère de Madame la  Mairesse, démissionnaire pour ...."Raisons de Santé"  !!!!  A l'époque, il était simple conseiller municipal. Désormais le voici responsable, donc concerné par les résultats !!!! 

Hélas, hélas !!! Les choses ne bougent plus ou bougent mal et même très mal !!!

 

Références:

 

1- Télégramme de Brest en date du 5-8 2010: Audierne: les associations se concertent

2- Télégramme de Brest en date du 12-8-2010: Goasguen: Oui à la politique sécuritaire

3-  Télégramme de Brest en date du 13-8-2010: Esquibien. Environnement et urbanisme en question

4- Télégramme de Brest en date du 14 août 2010.   Luxe. les palaces qui rient, les casinos qui pleurent

5 Le Figaro en date du 13-8-2010: Des élus de gauche prônent la fermeté face aux Roms

6- Le figaro en date du 14-8-2010: Sécurité: Estrosi veut punir les municipalités laxistes. .....

Extrait de ce dernier article: 

Objectif du Ministre de l'intérieur :

 

" faire la différence entre les élus qui parlent et ceux qui agissent "....

 

7- Sauveteurs  du Cap : Les Autret (Michel Bescou-Christian Bolzer- Musée maritime du Cap-Sizun))

 

*******  

C'était le temps, le temps des vacances.....Comme dans la chanson !!!  Pour autant, le temps des vacances n'a pas manqué de sujets de réflexion entre 2 bronzettes avant le pardon d'Audierne. La presse nationale et la presse locale ont fait preuve de rivalité dans leur souci d'informer les lecteurs, même pendant les vacances. Dont acte !!! Mais nous, les Capistes du bout du monde, parfois appelés

"Primates"

 par certains responsables locaux, avons la fâcheuse manie d'aller voir d'un peu plus près, ici, chez nous, comment les choses se passent sur le terrain pour ensuite comparer avec la prose des journaux pas toujours conforme à la réalité. Il y a les grandes déclarations souvent relayées par des déclamations de nos élus locaux qui se situent comme il se doit au dessus de la mêlée, car chez eux et pour eux, dans leur esprit tout est parfait pour ce qui concerne leur responsabilité. Il convient donc de regarder le contenu de chaque article cité en référence, en le comparant avec ce que chacun peut voir, chez nous, devant sa  porte, pour orienter et  déterminer le vote de confiance qui nous sera bientôt demandé, en mars 2011, lors de  l'élection du futur conseiller général. Commençons donc par regarder le bilan de l'élu(e) sortant(e)  durant 6 années d'exercice du mandat, en comparant les promesses,

 

 ses promesses 

 

et les réalisations.

******

Bilan de la candidate sortante  

 

 La profession de foi établie en vue des élections des 21 et 28 mars 2004 était sans ambigüité sur 4 grands sujets:

 

Le désenclavement

La solidarité

L'environnement

L'économie et le tourisme

 

Tous ces sujets seront bien entendu étudiés en temps utile. Contentons nous , aujourd'hui de citer littéralement  les promesses:

 

- à propos  du désenclavement

 

Sachons profiter de la réalisation du contournement Nord-Ouest de Quimper en 2005 pour engager le désenclavement routier du Cap-Sizun

 

- et  à propos de l'environnement:

 

Le Cap-Sizun jouit d'un environnement de très grande qualité , des espaces naturels splendides, d'un patrimoine varié....etc

Concernant le parc marin, ma position est claire: c'est non en l'état actuel des choses

 

¤¤¤¤¤¤

 

Soit !! Que de bonnes idées !!! Mais où en sommes du point de vue des actes ??

 

Le désenclavement ??

 

Ben voui, ça c'est vrai comme dirait Jeanne-Yvonne pasque y a un projet de désenclavement qui se ferait entre la Carrière et la route de Douarnenez-Quimper. Ben voui !!

 

Un joli projet, sur le papier, mais combien de coups de tracto-pelles, en 6 ans, pour passer du projet à l'acte ?? Combien de mandats de conseiller général  faudra-t'il pour gagner 5 minutes sur le

trajet Quimper-Pointe du Raz ????

A chacun sa réponse !!!

 Tout le monde sait que projet et réalisation sont 2 choses différentes. Exemple : la liaison SNCF Quimper-Paris en 3 heures !!!! 

 

L'environnement ??

 

 

pic_0043.jpg

 

Comme elle est belle notre clinique!! Enfin, ancienne clinique. Et les choses sont ainsi malgré les rodomontades de certains élus aujourd'hui confrontés aux responsabilités dans l'immobilisme :

 

lien:  

 

 Audierne: Les choses bougent

 

Nous en avons déjà parlé !! Du vent, du bla bla, du baratin !!!

 

Alors: Immobilisme consenti volontairement ou sur ordre !! Dans combien d'années peut-on espérer voir apparaître un début de  solution pour ce pur produit de "station balnéaire audiernaise".

N'oublions pas notre casino dont on parle encore aujourd'hui  

 

 PHTO0004.jpg 

Premier plan bord de mer à Audierne !! Faites beau jeu Messieurs Dames !! Les jeux sont faits !!!  Depuis combien d'années ce bâtiment est-il abandonné ?? Il a déjà fait l'objet d'un article ici consultable:

 

lien:

 

Audierne:Station balnéaire et casino. Editorial 4/2009  

 

Cet article a été écrit le 1-4-2009, donc voici une année et demi. Et depuis il s'est passé quoi ??? Que voudriez-vous qu'il se soit passé ?? Mais rien bien-sûr !! Et pendant ce temps, notre musée maritime végète dans un endroit totalement inadapté, alors que la richesse de ce musée pourrait servir de pôle d'attraction pour faire venir les visiteurs à Audierne. N'oublions pas que le musée est comme toutes les activités du centre ville confronté aux problèmes de stationnement sur lesquels le nouveau plan de circulation  a eu des effets négatifs. En arrivant de Quimper, bon courage pour trouver un stationnement et s'arrêter  si on ne connait pas Audierne. (L'aquarium qui est privé n' a pas de problèmes de stationnement grâce au parking paysager financé par nos impôts et par la municipalité précédente).

Comme si le marché qui se tient une demi journée par semaine au centre ville était une priorité par rapport à l'axe de circulation Quimper-Pointe du Raz. La vitesse sur le trajet Plouhinec-Pointe du Raz est à peu près partout limitée à 50 kilomètre /heure (Vitesse généralement non respectée dans la rue du 14 juillet à Audierne). Alors visiter la Pointe du Raz en se déplaçant  à vitesse réduite pendant 20 kilomètres sans compter les bouchons d'Audierne ?? Erreur d'appréciation dans le traitement technique et opérationnel d'un point de passage quasiment obligé: la traversée d'Audierne sur la route de la Pointe du Raz,  avec les deniers publics, notre argent. Et les conséquences sont pour tout le monde, plus particulièrement pour les acteurs économiques évidemment, dont sans doute le syndicat mixte de la Pointe du Raz.

Circuler en véhicule à Audierne relève de l'aventure avec les ronds-points  taillés comme des  confettis totalement dépendants du bon usage et du bon  vouloir des clignotants que certains utilisent à leur manière, parfois de façon folklorique ou originale.

Sans compter que le musée maritime vient de publier un nouvel ouvrage  sur les sauveteurs du Cap (cité précédemment en référence 7) :

 

Titre Sauveteurs du Cap: Les Autret.

 

Justement une rue d'Audierne est censée honorer ce nom (René Autret). Vérifions:

 

 

PHTO0049.jpg 

 pic_0058.jpg

  environn-2-20-03-06-020.jpg

 

pic_0056.jpg

 

C'est le moment de consulter ce qui est généralement appelé les pièces à conviction:

 

Lien:

 

Municipales: Pièces à conviction

 

et les promesses écrites avant les élections municipales:

 

Municipales: lettre ouverte

 

sans oublier les résultats:

 

Audierne: marché du 11-07-2009

 

Il n'y a sans doute pas lieu de commenter davantage cette situation grotesque et indigne d'une ville comme Audierne en Cap-Sizun. Simple remarque: le terrain sur lequel on trouve les "merveilles" de la rue Autret est privé parait-il. Il est donc soumis aux impôts locaux non ?? A vérifier, mais c'est inutile car la réponse est  connue !! Quant à la réglementation concernant le stationnement des caravanes......!!!!!! 

Ne perdons pas de vue notre futur casino. Justement on en parle (Référence 4: Casinos qui pleurent):

 

"....Des casinos qui ferment les uns après les autres, faute de liquidités pour affronter la crise. Rien ne va plus dans les casinos français. En l'espace de quelques semaines  ce ne sont pas moins de 4 casinos qui sont placés en redressement judiciaire ou en cessation de paiement.......parmi les raisons avancées, ,l'interdiction de fumer, la concurrence des jeux en ligne...,la baisse du pouvoir d'achat ou encore le vieillissement de certains établissements."

 

Le casino d'Audierne, quant à lui, n'est pas concerné par le vieillisement car il fera évidemment l'objet d'une restructuration avant d'entrer en fonction . De plus, il sera socialiste. Sympa non ?? Quant à l'argent nécessaire à cette réalisation, il suffira de prendre exemple sur Esquibien qui a su trouver 900.000 euros pour son club nautique, somme qui se récupère à raison de 3.000 euros annuellement. Qui dit mieux ?? 

 

 

PHTO0003-copie-2.jpg 

On ferait mieux d'arrêter la "gamberge" pour regarder les choses de façon un peu plus concrète et plus réaliste. Le musée maritime serait parfaitement à sa place dans l'ancienne école de pêche, face à la mer et disposant du stationnement sur le parking de la petite plage (passerelle). Thème de réflexion, bien que à Audierne, nos responsables ont l'habitude de réfléchir après l'évènement et pas avant. Or :

 

 Diriger c'est prévoir !!!!

 

 

******

 

En référence 1, nous avons cité l'article en date du 5-8-2010 (Télégramme de Brest) concernant les associations qui se seraient concertées. On parle de  l'ASELE (Esquibien), DEMEL (Plouhinec) et GAMA (Audierne) .  Au cours de cette réunion on aurait  abordé les

"problèmes irrésolus et les immeubles désaffectés qui occasionnent des nuisances" .

On a ensuite parlé des scénarios probables (personnellement j'aurais écrit scénaris probables). Ecoutons les:

 

"Entre nous" qui suppose une fermeture du territoire sur lui-même

"Kemper da Virviken" qui pose l'ouest Cornouaille comme grande banlieue de Quimper

 et "Mare Nostrum" qui place la maritimité au centre des activités.

 

Très bien. Pas un mot sur la casse de voitures de la rue René Autret à Audierne qui ne doit pas concerner grand monde. A moins que les associations soient plus préoccupées par la vue sur mer  de certains  de leurs adhérents, que par l'intérêt général. 

 

Fort heureusement nos lavandières Soaz et Jeanne-Yvonne sont là pour donner leur avis, l'avis de la base, au lavoir comme d'habitude !!! Quelques explications ne seront pas superflues pour vulgariser ces scénaris exprimés en français, en breton et en latin.  Culturellement votre s'pas !!! Elles n'ont d'ailleurs  peut-être pas fini de causer  nos  mauvaises langues du lavoir...!!! 

 

Spontus que c'est s'pas !!! Suite N° 5  

 

En référence 3, la parole est à l'ASELE d'Esquibien: Environnement et urbanisme en question. Cette association se félicite à juste titre pour le nettoyage des points noirs qui a permis l'élimination d'une douzaine d'épaves de voitures. Incontestablement il faut leur dire bravo. Bravo pour ce point particulier. Audierne a donc désormais l'exclusivité des épaves de bagnoles dans la commune dirigée par la conseillère générale !!!!

Honnêtement, rappelons tout de même à Esquibien que la situation était dénoncée par le blog konchennou depuis sa création en 2006. On ne va pas se battre pour savoir à qui reviennent les lauriers. Konchennou ne les revendique pas et les abandonne aux acteurs de terrain  !!  La nouvelle municipalité d'Esquibien a su traiter le problème. Dont acte et blâme à la municipalité précédente pour son mépris de la situation !! Pour le reste, c'est Madame la Députée qui a conclu en saluant l'action de l'ASELE en particulier sur le dossier du centre nautique. Soit !! Bien que tout le monde ne soit pas de cet avis !! Ce sujet a suffisamment été développé ici pour qu'il semble plus prudent d'attendre le résultat des procédures en cours (Plainte des consorts Keravec). Féliciter l'ASELE pour le centre nautique c'est lui délivrer par avance un satisfecit , qui ne tient pas compte des décisions à venir. Disons seulement que si le tribunal donnait tort à la commune d'Esquibien, les félicitations auraient été prématurées et même inappropriées. Par voie de conséquence, Il vaudrait sans doute mieux attendre . Mais comme l'argent public est venu généreusement de la Région Bretagne, que le président de région a apprécié la réalisation, il est difficile de ne pas se solidariser avec son courant de pensée. Il n'y a que la conseillère générale que l'on n'entend pas. Encore un contentieux peut-être, à propos de la "Renouée maritime" dont plus personne ne parle, ce qui situe  l'importance de l'argumentation. 

 

******

 

 Encore un mot à propos des références 5 et 6  qui titrent:

 

Des élus de gauche prônent la fermeté face aux Roms et

Estrosi veut punir les municipalités laxistes

 

Habituellement  les blogs capistes ne sortent pas des frontières du Cap-Sizun . Toutefois, le Cap-Sizun fait partie de l'hexagone avec ses 12 communes et ses perspectives électorales en 2011. Donc il y aurait des élus de gauche prônant la fermeté face aux Roms. Audierne est justement géré par une municipalité de gauche . Coincidence ?? Une question se pose:

Faut-il stigmatiser une communauté, un groupe social, une race, autrement dit des personnes pour sécuriser la population ??

La réponse est non, car ce sont les mauvais comportements qu'il faut stigmatiser, redresser, interdire et même sanctionner. Les images de la Rue René Autret à Audierne sont-elles imputables

 

Aux Roms ?? : Non !

Aux Bulgares ?? : Non !

Aux Roumains ?? : Non !

 Aux Maghgrébins ?? : Non !

Aux Musulmans ?? : Non ! 

Alors à qui:

 

Mais aux élus locaux qui ne font pas le travail pour lequel ils sont rémunérés. Combien perçoit Madame la Maire d'Audierne:

- comme Maire: environ 1550 euros par mois soit 18600 euros par an

- Comme conseillère générale: 31274 euros par an (chiffre de 2008)

C'est plus qu'une vendeuse rémunérée au SMIC non ?? Alors ?? Pour quel résultat ??  Grosso modo 50000 euros par an   d'indemnités d'élue plus occasionnellement des frais de déplacement par exemple, et autres  !!! Il est temps de faire connaître les vérités pour que chacun sache bien de quoi on cause !! Alors, laxisme bien payé, voire éventuellement récompensé par une décoration dite prestigieuse comme cela s'est vu il n'y a pas si longtemps à la municipalité précédente.  

Oui, on a raison de vouloir sanctionner les communes qui font preuve de laxisme (cf: référence 6) et

 

faire la différence entre les élus qui parlent et ceux qui agissent !!

 

La sanction doit évidemment venir des urnes et les capistes sont bien placés puisqu'ils seront appelés à voter en mars 2011. 

 

 Que fait-on pour traiter le problème des poubelles en Cap-Sizun ?? Certes le ramassage est à la charge de la communauté mais les emplacements des bacs sont sous la responsabilité des communes. Alors ?? Qu'attend- t'on pour réaliser un habillage digne de ce nom aux poubelles agressives du Pouldu  (Esquibien) situées au premier plan du bord de mer ?? Ce n'est qu'un exemple. Il y en a d'autres à Audierne et ailleurs !!

 

 

 

 

PIC_0276.jpg

 

 

*******

 

On pourrait poursuivre car tous les sujets n'ont pas été abordés. Nous y reviendrons ultérieurement, très rapidement dans la perspective des élections cantonales bien-sûr, mais aussi à propos de la réforme administrative car, n'en déplaise à certains , il va bien falloir mettre un terme à certaines utilisations d'argent public en donnant le pouvoir aux communautés de communes élues au suffrage universel. Les rivalités de clochers sont désastreuses  en terme d'intérêt général et la politisation des élections municipales dans les petites communes a des effets totalement négatifs. La défense de l'intérêt général dans les petites communes passe par l'élection de municipalités apolitiques, dans lesquelles il ne sera pas question de carrières personnelles mais de réalisations attendues par les populations locales conformémént à leurs principaux souhaits , aux nécessités,  en fonction des besoins classés par urgence et des moyens. Faut-il rappeler les conditions dans lesquelles est née la maison de retraite d'Audierne que certains, devenus ultérieurement responsables, voulaient maintenir en centre ville dans l'ancien hospice ? Le bon sens a prévalu heureusement et aujourd'hui nos Anciens sont logés décemment. Voilà un cas concret d'intérêt général et il y en a d'autres. Nous en reparlerons.

 

Bonne rentrée à tous. kénavo  et à bientôt !!!

 

 

audierne-7-02-05_002.jpg

 

 

 

 

 

 

******* 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article

commentaires

Amazone 04/09/2010 17:10



Bonjour Spartacus.


C'est Amazone. L'été se termine et si je ne suis pas intervenue depuis longtemps (vacances), je constate cependant que certaines idées commencent à faire leur chemin (commentaires de l'article
"Ma Bro Ar C'hap Hirio"). Nul doute que la campagne électorale qui s'annonce en mars 2011 sera propice à quelques retours en arrière opportuns pour dénoncer les actions
contestables ou l'immobilisme coupable de certain(e)s des futurs protagonistes.


Vous évoquez le bilan consternant de la Maire et Conseillère Générale concernant autant le désenclavement du Cap que toute une série de "points noirs" (comme dirait l'ASELE) : ex-clinique,
ex-Ecole de Pêche, décharge de vieilles bagnoles, poubelles dignes du Tiers-Monde, etc... Et pourtant... Elle était la première à fustiger (à juste raison) le bilan tout aussi nullissime de la
municipalité précédente dans tous ces domaines. On aurait donc pu croire qu'elle se serait attelée à la tâche avec d'autant plus d'enthousiasme! Eh bien non!


Preuve s'il en était encore besoin qu'on continue à prendre les Audiernais et les Capistes pour des crétins (sur la commune voisine, on préfère
dire "PRIMATES"). En celà, on peut mettre dos à dos les deux probables protagonistes de la future élection des conseillers territoriaux.


Rappelons qu'ils sont (ou ont été) aux affaires à Audierne depuis 1995 (soit 15 ans) sans que RIEN n'ait été
amélioré :



De 1995 à 2001 pour un ancien conseiller à l'Environnement, actuellement Maire d'Esquibien, qui, bien que viré des affaires
d'Audierne en 2001, a réussi, en profitant d'une opportunité stratégique qu'il a fort brillamment exploitée (le Club Nautique), à se recycler sur la commune voisine en 2008. Il est vrai
que pour l'ex-conseiller environnemental, si l'on en croit l'article du "Télégramme" du 08.02.10 à propos du Trophée régional Zéro Phyto,
(article dans lequel il fustige la conception étriquée de ses collègues maires dans le domaine de l'environnement), certaines pollutions sont plus dignes d'intérêt que d'autres. Je cite le
Télégramme :"L'environnement a toujours été ma préoccupation. Pour les Présidentielles de 1981, j'avais déjà voté Brice Lalonde. De 1995 à
2001, j'ai été l'adjoint à l'Environnement à Audierne, etc, etc.../... mes collègues (les autres Maires) ne sont pas
très sensibles (à la pollution par les produits phytosanitaires) dans l'immédiat. Ici, l'environnement, c'est
d'abord les poubelles." Dont acte!





Depuis 2008, pour la Maire actuelle, également Conseillère Générale (et conseillère municipale depuis 2001). Et pourtant,
force est de constater que, à part un nombre impressionnant de pots de fleurs et de compositions végétales saupoudrées dans les seuls endroits supposés être la vitrine de la ville, rien
n'a changé depuis son élection malgré les pleins pouvoirs qui lui ont été octroyés en 2008 par ses électeurs.






Nous aurons donc sans doute, sauf révélation d'un troisième larron, le choix entre 2 élus dont les Audiernais ont pu apprécier
l'incapacité à résoudre leurs problèmes :



une élue qui n'a rien fait concernant les problèmes évoqués (ex-clinique, ex-école de pêche, décharge de vieilles bagnoles,
etc...) depuis son élection tant au Conseil Général qu'à la Mairie d'Audierne.



 



un élu qui n'a rien fait en 6 ans de mandat dans les mêmes domaines alors qu'il était adjoint à l'Environnement (ce qui est tout de même
cocasse!). Sans doute le "Fan de Brice Lalonde" , trop occupé par l'Aquarium, n'a-t-il pas eu le temps en 6 ans, de se pencher sur les préoccupations pourtant bien réelles (et pas seulement les
poubelles!) des Primates Audiernais. Du côté de son mandat esquibiennois, je vous laisse le soin de réfléchir et de juger si dans l'environnement qui est le sien, le Club Nautique
constitue une pollution visuelle ou non.



Bien amicalement.


Amazone.


 



spartacus 04/09/2010 20:38



Bonjour Amazone. Je vois que les vacances n'ont pas neutralisé votre verve. Bravo et merci. Nous allons sans tarder entrer en campagne pour les élections de 2011 (dans 6 mois). Nous anticipons un
peu mais  mieux vaut tard que jamais. Comme vous le savez un résultat se joue généralement sur la comparaison bilan-promesses. Faute de connaître les postulants nous n'allons pas spéculer
sur les promesses. Mais comme nous imaginons certaines ambitions nous pourrons sans doute parler des bilans. Et là je pense qu'il sera ssez facile de démontrer que certains ont une certaine
tendance à nous  prendre pour des imbéciles. C'est leur droit, mais nous aussi avons des droits dont celui de montrer que nous ne sommes pas dupes et "kenavo on vous assez vu, allez
vous rhabiller". J'espère que nous serons nombreux à faire passer le message pour remettre un peu de modestie dans le dispositif car trop c'est trop. Mais chaque chose en son temps. Attendons la
suite. Je profite de cette intervention pour inviter le pontécrucien qui vient de m'adresser un message personnel (dont j'accuse réception) à s'exprimer ici dans  un commentaire
lisible par tous et auquel je répondrai. Bonne soirée et amitiés. Spartacus