Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 00:00



 

Cap-Sizun-Perspectives électorales: Editorial 11 -2009

(Publié avec un peu d'avance en raison des vacances de Toussaint)





L'automne est déjà là. La fin de l'année 2009 approche. D'abord  la Toussaint.  Puis les fêtes du nouvel an qui s'accompagnent généralement de la trêve de Noël  autour des sapins, des crêches, ou les deux selon le choix personnel de chacun. Pour autant, le calendrier 2009 continue , se déroulant inexorablement  dans la perspective des échéances à venir : élections régionales en mars 2010, élections cantonales un an plus tard. Ces deux scrutins nous touchent de près puisqu'ils concernent (indirectement actuellement), donc disons plutôt  concerneront  la future réforme territoriale, toujours au stade de l'élaboration d'ailleurs, mais qui devrait voir la naissance des conseillers territoriaux cumulant des fonctions régionales et des fonctions départementales. A échéance plus lointaine, élection des communautés de communes au suffrage universel
****
Pour ce qui concerne les élections régionales, on sait déjà que Monsieur Jean-Yves Le Drian, président sortant et candidat de la gauche se représente. Il bénéficiera donc des soutiens de son parti  dans le Cap-Sizun, particulièrement les élus: maires, conseiller général. La règle est simple, c'est comme une conjugaison à l'école:

Je te soutiens
Tu me soutiendras
Nous nous soutenons.

(exemple: visite à Audierne de l'actuel Président du fonds monétaire international: Monsieur Dominique Strauss Kahn, lors de la préparation des dernières élections cantonales

Un accord et soutien tacites en somme, fonctionnant dans les 2 sens, du haut vers le bas et réciproquement du bas vers le haut. Dans l'immédiat, nous sommes dans le second cas, soutien du bas vers le haut, exprimant fidélité dévouement  et souhait de renvoi d'ascenseur  parce que nous avons tous besoin "les uns des autres", constat sans rapport avec ce qui se dit dans les églises.
Le  Cap-Sizun fait partie  de  la France  profonde vers laquelle on vient en période électorale et pas souvent autrement. Les bulletins de vote répondent sans doute généralement à la question qui est posée mais pas toujours. Imaginez une municipalité impopulaire soutenant un candidat. Au lieu de le servir, elle le dessert. J'entends dire, ici ou là que la municipalité d'Audierne par exemple, a réussi à créer en moins de 2 années, une majorité de mécontents, pour diverses raisons dont entre autres le nouveau plan de circulation  et le reste. Du jamais vu en si peu de temps. On n'entend que des mécontentements et des mécontents, pas de satisfactions ni de satisfaits !! Du jamais vu, puisque dans les 4 mandatures précédentes gauche et droite ont effectué chacune 2 mandats consécutifs c'est à dire qu'il ont été réélus à l'issue d'un premier mandat. Dans la situation actuelle et si rien ne change d'ici l'échéance, on risque de revivre le tsunami précédent, en sens inverse.








Or la municipalité d'Audierne représente la gauche puisque Madame le Maire est aussi conseillère générale . Elle soutiendra donc  Monsieur le Drian. Que va t'il se passer  dans le secret de l'isoloir ??  Personne ne peut le savoir pas moi plus que les autres. Je me souviens avoir entendu, au cours de je ne sais plus quelle campagne, (le référendum sur la constitution européenne peut-être) dire que les électeurs devaient répondre à la question posée et non règler tel ou tel compte. Oui mais !!!  Imaginez tous les mécontents de la circulation audiernaise , je dis tous, donc également  tous les capistes qui empruntent régulièrement ce point de passage obligé, fassent un vote de défoulement, de revanche, de sanction ou de mise à l'heure des pendules pour ne pas parler de règlement de comptes. Oh la la la , oye, oye, oye, aïe, aïe, aïe , ouille, ouille, ouille !!!! Et ben dis donc . Sans compter les cantonales en perspective pour lesquelles les régionales n'auront été qu'une entrée  avant le plat de résistance.
Oh Ma doué, où allons-nous ???

Consulter les liens ci-dessous pour comparer les promesses et les actes, afin de
mieux comprendre ce qui précède:

Municipales: lettre ouverte

Municipales: Pièces à conviction



*****

Oui, mais, à droite, les choses sont peut-être cadrées différement . Pour l'instant 2 candidats se disputent la tête de liste: Monsieur Le Guen et Madame Malgorn. Le premier n'est pas un inconnu sur la scène politique ce qui n'est pas obligatoirement un avantage, la seconde arrive de la carrière préfectorale , ayant entre autres exercé ses activités et responsablités en Bretagne  ce qui n'est pas désavantageux à mon sens car son expérience est incontestable. Le candidat retenu  (à moins qu'il y ait 2 listes, situation envisageable après ce qui s'est passé  à la réunion du Faou: partisans de Monsieur Le Guen ayant quitté la salle) bénéficiera lui aussi de soutiens locaux la municipalité d'Esquibien par exemple marquée par la réalisation du club nautique, les associations engagées et la publication de certaines informations non vérifiées et erronnées  pour ne citer qu'elles.  A ce propos, il faut constater que ces fausses informations , ont été publiées avec l'aval d'un comité de rédaction, d'une directrice de la rédaction et d'un directeur de la publication, Monsieur le Maire soi-même. La rédactrice  de l'article a été envoyée au "charbon" sans bénéficier de la protection de ses Anciens qui ont failli car ils sont là pour apprendre à leurs plus jeunes, les aider et les orienter si nécessaire. 
Même observation que précédemment donc. Soutien efficace et positif ou au contraire inefficace et même nuisible. Et même observation aussi à reporter pour les échéances futures. Indétermination d'autant plus importante que certains travaux  et réalisations en cours ou à venir risquent de faire parler d'eux.  Exemple:

Référence
:

Télégramme de Brest en date du 8-10-2009,  au sujet  de travaux d'assainissement  concernant entre autres le projet immoblier de Lezongar. Je cite:

" Cette tranche d'assainissement dépend de l'urbanisation de Lézongar".



liens

Ar Gannaeg: Le magazine d'Esquibien-N° 6- Automne 2009

ESQUIBIEN- Environnement, patrimoine,et club nautique

 
Liste des commentaires non publiés

Ce qui veut dire très concrètement, que certaines initiatives et méthodes empruntées à Esquibien , ne seraient pas sans risque,  transposées ou étendues  au Cap-Sizun . En effet, un des principes essentiels de l'exercice de la responsabilité consiste, si j'en crois ce que j'ai lu quelque part, à vérifier le travail accompli par ceux que l'on a l'honneur de diriger, si on ne veut pas prendre le risque de couvrir des omissions, anomalies, erreurs voire même des fautes. Diriger c'est prévoir, donner des directives et contrôler la bonne exécution, toujours d'après ce qui est écrit dans certains ouvrages.
Boum !! Nous revoilà dans la France profonde et un projet immobilier qui nous  concerne . En effet , les arguments soulevés contre le projet  de Lezongar ne tiennent pas.  Les retombées économiques envisageables sont comparables à celles retenues pour le club nautique donc incontestables. Sans compter la vue sur mer, à partir d'un point haut, qui ne défigurera rien.  Investissements privés , apport de plusieurs familles, enfants inscrits à l'école, consommation , recettes fiscales etc.. Quant aux problèmes relatifs à la circulation, ils peuvent être résolus de manière très simple, sans gros changements sur le réseau existant, simplement en réalisant une circulation à sens unique. Boum, boum,  encore des actions combinées de claviers et souris, et encore des" pro" et des" anti". Ouille !!  L'assainissement ??? A court ou à moyen terme, il faudra envisager une nouvelle station d'épuration, avec ou sans Lezongar, compte tenu des constructions nouvelles en cours.  Alors ?? Ah, j'oubliais les mines datant de la guerre. Le barrage antichar, composé de 2  rangées de "Tellermines", (plusieurs kilogs d'explosif chacune) placées  en quinconce sur la route de Kergadec à Audierne, très exactement entre la dernière maison (la plus au sud) et la plage, a été neutralisé et a disparu  depuis longtemps. J'en parle comme si je le connaissais, ce qui est d'ailleurs vrai puisque je suis sans doute un des premiers à l'avoir vu en rejoignant l'Hôtel de la plage (tiens, on le retrouve), juste après la reddition de la garnison de Lezongar.  Les dunes d'Audierne, face au boulevard Manu Brusq étaient clôturées et pancartées :

 "Achtung Minëns "

S'il restait des mines cela se saurait depuis longtemps, et on aurait compté les victimes ne serait-ce que parmi les vaches au pâturage. (Pas beau la  victime d'une mine; ceux qui l'ont vu le savent).  Encore un mauvais argument supplémentaire par conséquent.  Voilà la municipalité  d'Esquibien au pied du mur. Cruel dilemne, compte tenu de l'origine et l'engagement de certaines associations lors des élections municipales !! Alors, que va t'on inventer pour pourrir ce dossier une fois de plus ?? Voilà tout de même de quoi réfléchir dans ce Cap-Sizun qui n'est jamais aussi "chouchouté" que lors des élections, et qui après redevient une simple  carte postale, aux paysages magnifiques, parfois défigurés hélas  par des spectacles comme on n'en trouve pas beaucoup ailleurs et  heureusement. Seulement à Esquibien et à Audierne en Cap-Sizun, un monopole en somme .    
  


*****






*****
Bon,  voilà pour Audierne et Esquibien qui, sans être formellement disqualifiés, ne sont tout de même  pas cités en exemple. Qu'en penseront les électeurs ??
De plus, j'ai sous les yeux une correspondance en date du 1er février 2009 adressée par le maire d'Esquibien à sa voisine maire d'Audierne et conseillère générale.
Oh Ma Doué !! Quel "Pegemen" !! Et allons-y à propos de la "Mercédès et de la Deudeuche" !! Des savonnettes comme s'il en pleuvait  et les peaux de bananes en plus !! Et pas des tirs coup par coup mais des rafales à volonté comme on dit.  Toutefois, le subjonctif est respecté à l'occasion !!

Marplij:  J'en fusse convaincu... Je vois d'ici Amazone ...

Et la page 3:

D'après vous, les capistes doivent se contenter d'infrastructures médiocres car ce ne sont que des ploucs !


Bon, on se calme.  Après les Primates, on a eu les "n'importe quoi" du volant, et maintenant les ploucs.
Pas encore utilisé: Pecquenot, Termaji, ou arriéré mais ça va venir. Le vocabulaire breton n'est tout de même pas utilisé faute de connaissances peut-être: Tam teil, Oc'h, Beg braz, Genou patatez  et le reste, le tout figurant dans un petit dictionnaire des plus belles injures bretonnes (de Martial Menard-7,50 euros) !! Il faut savoir que notre langue est riche en qualificatifs de toutes natures, qui  doivent cependant être utilisés, de préférence avec discernement  car certains touchent des points très très sensibles,  masculins éventuellement et  même  féminins. Très expressive la langue bretonne !!!
 
Si l'on veut bien se rappeler l'antagonisme qui a régné entre les précédentes municipalités d'Audierne et de Plouhinec, si l'on prend acte de l'animosité qui règne actuellement entre celle d'Audierne et celle d'Esquibien, on est en droit de se demander où est l'intérêt général du Cap-Sizun dans ces querelles stériles.  Sans oublier que précédemment  à Audierne se trouvait un suppléant de député et actuellement une conseillère générale. Franchement, pas très sérieux tout cela. L'ex député suppléant, tout décoré qu'il fût (Amazone: correction  ? C'est bon pour l'accent ??)  n' a pas  été capable d'obtenir la majorité des Capistes lors des dernières législatives au profit de sa patronne, par ailleurs conseillère régionale sortante qui ne se représente pas en mars prochain.  Folklore ?? Courtelinesque, Ubuesque, kafkaïen ou plutôt triste et minable??? Surtout, rien de bon à tirer de tout cela. Rien de bon pour le Cap-Sizun, car il n'est pas souhaitable d'étendre au canton de Pont-Croix, ce qui est contestable et contesté à Audierne (exemple: démocratie participative prônée mais inexistante et tout compte fait inutile pour planter des fleurs). Même chose  à Esquibien  en raison de l'omniprésence d'associations agissantes qui  diffuseraient leur point de vue et même leurs actions à toutes les communes !!  Je vois mal par exemple, une association  d'Esquibien se mêlant de ce qui ne la regarde pas à Beuzec, et ce même par personne interposée. Ils sont assez grands à Beuzec, avec leur bagad et leurs bruyères, pour traiter leurs problèmes, même s'ils n'ont pas d'estacade !!    
Alors, que reste-il après Esquibien et Audierne ???
Mais oui, bien-sûr !!!!  La France profonde !!!!! Ar C'hap Don, voilà ce qu'il nous faut !!!
Elémentaire mon cher Watson !!!!!
On n'en sort pas !!!

*****



















Kenavo et à bientôt, dans les urnes !!






******

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article

commentaires

Amazone 03/11/2009 10:59


Bonjour Spartacus.
Je ne sais pas ce qui s'est passé pour la fin de mon topo. Sans doute était-il trop long et il y a peut-être une capacité qu'on ne peut pas dépasser lors de la transmission des commentaires ?
Pour faire court et afin que les lecteurs ne trouvent pas surprenante la dernière phrase terminée en queue de poisson, je disais juste qu'il ne tenait qu'à l'opposition d'Esquibien de ne pas se
laisser marginaliser. D'autant plus qu'on entend de plus en plus ici, où là (hors Ste Evette, bien sûr), les gens râler ("il n'y en a que pour Ste-Evette") et s'inquiéter de la
facture.
Bref, ce n'est pas gagné ni pour Monsieur Le Drian ni pour son opposant de Droite quand il sera choisi. Même chose pour les futures cantonales.
Comme vous le soulignez, pas étonnant que les électeurs restent parfois indécis devant leur bulletin de vote. Rappelez-vous ce que disait Coluche avec une certaine lucidité: "La Droite est nulle,
la Gauche est nulle; je vote nul." 


spartacus 03/11/2009 15:45


Bonjour Amazone; Je n'ai pas de réponse au sujet de la fin de votre commentaire précédent par ailleurs arrivé en double. Mystère de l'internet. Alors tout pour Sainte Evette à Esquibien et tout
pour les fleurs à Audierne. Voilà qui promet de bons scores aux futures échéances; Toutefois, au lieu de voter nul, on peut aussi voter contre. J'entends contre ceux qui soutiendront quelqu'un. Ce
sera la meilleure façon de prouver notre maturité capiste en préparant par ailleurs les cantonales. Imaginez que personne ne soutienne personne aux cantonales. Ce sont les capistes qui
rigoleraient parce que enfin, il faudrait s'occuper d'eux et pas des fleurs ni des estacades méditerranéennes. Sainte Evette et la promenade des anglais ne sont pas sous la même latitude et la
fête des oeillets se passe à Nice et non à Audierne. Amicalement. Spartacus


Amazone 02/11/2009 20:53


Bonjour Spartacus.
Vous m'excuserez pour avoir un peu tardé à répondre à votre excellent article car étant simple capiste de base et non politologue avertie, il me faut un peu de temps pour faire la synthèse de
ce que j'entends ici ou là.
Quelle est la situation aujourd'hui dans le Cap Sizun ?
11 communes            5 de Gauche
                                4 de
Droite
                                2
sans couleur officielle (dont 1 plutôt sympathisante de 
                                gauche)
Majorité des communes à Gauche donc.
Conseillère Générale à Gauche
Président de la Communauté de communes à Gauche 
Donc, globalement, le Cap est à Gauche.
On pourrait donc penser que Monsieur Le Drian partirait avec un gros avantage dans le Cap...
Oui, mais, comme le souligne Spartacus, le Cap fait aussi partie de la France profonde, habituellement délaissée par les élus politiques (de Droite comme de Gauche), qui semblent en
redécouvrir l'existence seulement à l'approche des élections. Le reste du temps, il est livré à lui-même c'est à dire à ses querelles internes. Et quelles querelles !!!
Si l'on excepte "Clochemerle" à Cléden et à Plouhinec, qui, en gros réussissent à ne pas exporter leurs querelles à l'extérieur de leurs frontières, deux communes s'affrontent
ouvertement : Audierne et Esquibien.
Audierne (à Gauche), dont la Maire est également Conseillère Générale; Esquibien (à Droite), dont le Maire est un ancien élu d'Audierne non reconduit à l'échéance
suivante. 
A l'évidence, depuis les dernières élections municipales, la tension est montée à un tel niveau (les multiples incidents qui ont émaillé les derniers mois en sont la preuve), qu'il paraît désormais
impossible d'avoir une politique globale d'intérêt général du Cap tant les animosités sont fortes.
Et pourtant, qui donc a parlé d'intérêt général ?
Monsieur le Maire d'Esquibien soi même dans la jolie lettre qu'il a adressée à sa voisine Conseillère Générale et Maire d'Audierne. Outre la tournure générale de la lettre et la phrase
élégante sur les "ploucs" citée par Spartacus, le paragraphe suivant me paraît très significatif; je cite:
"Votre remarque selon laquelle j'aurais mis Audierne en faillite prouve, s'il en était besoin, la stratégie qui est la vôtre:
me décrédibiliser. On mesure à quel point cet objectif doit vous être cher, quand on réfléchit un peu à nos situations respectives: ne disposant pas d'hôtels ou restaurants et de peu de commerces
sur ma commune, ce sont donc aux établissements audiernais que ma démarche de relance du CNCS profite! Mais vous êtes prête à scier la branche sur
laquelle vous êtes assise, à condition que ce soit bien sur ma tête que tombe cette
branche!"Hou là là !!!! Suspicion de tentative (virtuelle bien sûr) de meurtre avec préméditation!!! Heureusement que le Cap est un pays civilisé : celà reste du virtuel !!!
Nous sommes rassurés, c'était de l'humour sans doute.... 
On imagine la tête de Madame la Conseillère Générale à la réception de cette lettre et surtout ce qu'elle a dû avoir envie de répondre....D'accord, me direz-vous, mais après tout, c'est elle
qui avait commencé avec son histoire de Mercedes et de Deudeuche... Voilà, c'est bien le problème. On parle d'intérêt général du Cap et on se croirait dans la cour de récréation de la
maternelle. Je suppose que Madame la Conseillère Générale a dû renvoyer l'ascenseur à son voisin esquibiennois d'une manière ou d'un autre, en lui savonnant la planche sur
certains dossiers, d'une manière plus discrète peut-être mais sans doute plus efficace. Pas de quartiers donc. C'est bien parti pour l'intérêt général!
Mais, me direz-vous, et la Communauté des Communes dans tout çà ? La "quoi" ? Cà alors, en voilà une drôle de chose! Cà existe çà, dans le Cap ? Eh bien oui, çà existe; et je plains
son Président dont le travail doit être très difficile dans pareil contexte! Et le pauvre n'est pas épargné non plus car, emportée par son élan, la commune d'Esquibien n'a pas limité ses
attaques à la seule commune d'Audierne...La Communauté de Communes et son Président en prennent régulièrement plein la figure.
Serait-ce pour cette raison que la dite Communauté n'a pas souhaité apporter sa participation financière au projet du CNCS ? Comme le souligne très justement le Maire d'Esquibien dans le
dernier "Ar Gannaeg", ce dossier bénéficie pourtant à l'ensemble des communes du Cap...
De même, il reste toujours, je cite: "à obtenir de la Communauté de Communes la caution qui lui ( l'association du CNCS) sera demandée par la banque auprès de laquelle elle
sollicitera un prêt pour faire face à cet investissement (la prise en charge des aménagements intérieurs)." Alors, réponse du berger à la bergère ? Pour savoir, allez donc traiter votre
banquier de ....( Spartacus, on a le droit de dire "pov'con", ou non ?) et ensuite, allez lui demander un prêt pour votre maison...vous verrez bien...

Dans les deux communes évoquées ci-dessus, on peut observer un certain nombre de similitudes:
A Audierne, nous avons une commune (à Gauche) qui a élu une liste entière, sans aucune opposition, donc entièrement responsable. Elle a donc
largement profité de cette situation pour faire ce que bon lui semblait (démocratie participative, disiez-vous ?). Donc tout et n'importe quoi à commencer par la pire des absurdités: le plan
de circulation à Audierne. L'époux d'un membre de la municipalité m'avait confié "Ce sont les gens du coin qui font n'importe quoi et qui refusent de s'adapter. Les autres
trouvent çà très bien." Et c'est bien vrai! Tout le monde "du coin" s'en plaint effectivement, tant les particuliers que les commerçants qui voient fuir leurs clients vers Pont-Croix entre
autres, faute de s'y retrouver dans ce foutoir.
Et devinez quoi, figurez-vous que ce sont les "gens du coin" qui votent ici. Pas les autres! Cà alors, c'est pas de bol, hein! Donc, comme dit Spartacus, à bientôt dans les urnes...
A Esquibien, pendant ses 3 derniers mandats (sur 4), le précédent maire a règné en monarque absolu sans aucune opposition dans son conseil
(comme à Audierne actuellement). On a vu aux dernières municipales où celà avait mené....Certes, le maire actuel a une opposition (9 conseillers sur 19), mais cette dernière est loin de
maîtriser les techniques médiatiques modernes, particulièrement Internet. On l'a bien vu aux dernières élections où la liste du maire a fait une campagne remarquable en tous points. De plus, le
maire et les élus de sa liste bénéficient du soutien inconditionnel d'associations dont on a déjà évoqué l'esprit partisan, associations désormais bien infiltrées dans la commune, qui se mêlent de
tout et qui interviennent à tout bout de champ sur tous les sujets. L'opposition doit parfois se sentir bien seule malgré ses 9 élus!
Pourtant, il ne tient qu'à elle de se faire respecter au lieu de se laisse


spartacus 03/11/2009 10:12


Bonjour Amazone et merci pour ce commentaire très complet. Je n'ai rien à ajouter. Vous avez tout dit et je partage entièrement, je repète entièrement votre point de vue. Il se passe des choses inadmissibles tant à
Audierne où les commerçants voient leurs clients fuir ailleurs, qu'à Esquibien où l'on a considéré que Sainte Evette se situait entre Palavas-les-Flots et la Grande Motte. J'espère que les lecteurs
seront nombreux à lire votre commentaire qui leur ouvrira les yeux et les éclairera sur les perspectives d'avenir. Les rivalités personnelles ne devraient pas avoir cours en Cap-Sizun. Pas étonnant
avec de tels exemples que parfois les électeurs restent indécis devant leur bulletin de vote. Qu'ils sachent au moins, à travers la lecture de ce texte, pour qui il ne faut plus voter et même à qui
il faut exprimer son désaccord. Pour votre info, le blog "errances vient de présenter un article sur Audierne à l'occasion du dernier conseil municipal. Amitiés et  Bonne journée. Spartacus


Alain 20/10/2009 13:25


Bonjour
excellent article. Ce type de politique, copiée sur la "nationale" est une véritable catastrophe pour des régions comme le cap. Et quand en plus des associations se mêlent de jouer les
"lobbyistes", on sait très bien que tout cela ne peu rein avoir de bon pour les communes concernées -et les administrés.
Amitiés
Alain
PS: merci pour le Télégramme


spartacus 20/10/2009 16:16


Bonjour Alain et merci pour ce commentaire. J'espère que l'article  fera réfléchir car les élus locaux devraient arrêter de croire qu'ils ont des grosse têtes. Ils en oublient leurs
administrés qui sont aussi les électeurs, et qui savent se rattraper dans l'isoloir. Les photos ne trompent pas. Elles sont même des preuves qui vont au delà du baratin et des promesses. C'est par
les actes que l'on juge les résultats et non par le verbe.   Amitiés. Spartacus