Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 10:02

    Audierne.Esquibien.

Plouhinec.Pont-Croix.Cap-Sizun.

Politique et "Monseigneur Pognon"

 

P1000370

 

Références:

Télégramme de Brest en date du 2-5-2014

Titre: Elus. Les indemnités baissent....parfois

En gros caractères à la une:

"Des maires rognent leurs indemnités"

" S'agissant des indemnités des maires et de leurs adjoints, la tendance bretonne est plutôt à la baisse. Voilà qui témoigne  d'un effort certain en cette période d'économies tous azimuths. D'autres élus, surtout en bord de mer, ont conservé des oursins dans leurs poches....Page 8, l'article de Didier Déniel "

******

Appréciation personnelle:

Gastou, c'est vachement bon les oursins pourtant !! Mais faut pas les mettre dans la poche pasque ça pique milhast !! On vous dira pas ousqu'on les ramasse  pasque c'est secret s'pas !! Au bord de mer "eveljust" comme c'est écrit non ??

    Oui mais, l'Auvergne n'a pas d'oursins pasqu'elle est pas en bord de mer. C'est pour ça  qu'on dit en Auvergne que un "chou" c'est un "chou" hein ?? Et en plus, là-bas on danse pas le "jabadao" mais la "bourrée, fouchtri, fouchtra" comme on dit. 

En Cap-Sizun, qui n'est pas en Auvergne  mais en bord de mer, donc on a des oursins et pas que dans les poches pasque un sou c'est un sou. C'est pas un chou comme en Auvergne mais  qu'on va pas laisser perdre quand même hein.

On a connu Monseigneur Pognon avant , quand il était jeune quoi. Ménant il est plus là mais dites moi don :

Pourquoi faire aujourd'hui soi-même, ce qu'on peut faire faire demain par un autre hein ??

Allez, en route pour le BAC blanc !! Vous avez 3 heures !! 

*****   

 

Les nouvelles équipes désignées par le suffrage universel le 23 mars dernier donc voici un mois, sont entrées en fonction. Pourtant, le suspense continue à Audierne puisque  la liste socialiste sortante a demandé l'annulation de ce scrutin pour des raisons déjà exposées.  La décision de justice devrait être connue aux environs du 15 mai prochain. L'équipe Evenat élue avec une voix d'avance, est donc condamnée à limiter pour l'instant ses initiatives pour le cas où..... Pourtant il a bien fallu voter le budget, ce qui a été fait avec un peu de folklore puisque c'est la municipalité Evenat qui a présenté le dossier au nouveau conseil, dossier préparé par les sortants de la municipalité Donval, aujourd'hui opposants, donc critiques. 

C'est rigolo mais passons.

Une des premières décisions prises par tous les nouveaux conseils qu'ils soient sortants réélus ou entrants, concerne les indemnités des élus: maire et adjoints. C'est là que l'on s'aperçoit que les promesses et les silences sont, durant la campagne, des choses nécessaires pour être élu, mais que, lorsque c'est fait,

Monseigneur Pognon,

permanent incontournable dans quasiment toutes les "communes-paroisses", réapparaît en priorité car nos édiles locaux ne sont pas des  bénévoles, et loin s'en faut. Il n'existe pas, à notre connaissance, d'exemple en Cap-Sizun, d'un élu qui aurait diminué ses émoluments, au profit par exemple de son centre communal d'action sociale ou des "Restos du coeur". Mieux, l'ex maire d'Audierne, Madame Donval, a pris une décision en cours de mandat concernant justement les "Restos du Coeur", à propos desquels elle a fait savoir qu'il s'agissait d'une "volonté  politique". C'est facile de prendre une décision politique avec notre argent puisque cela ne coûte pas un "rond" à notre décideur, ce dont nous aurons sans doute l'occasion de reparler. D'ores et déjà on peut signaler que les "Restos" recherchent des bénévoles pour donner un coup de main. Nous pourrons donc vérifier sans tarder si tous les sortants de la municipalité Donval, à commencer par l'ancienne mairesse, sont capables de s'investir comme bénévoles puisque désormais ils sont disponibles et disposent de temps libre . Leur participation serait la preuve d'une mise en conformité des paroles et des actes, mais ne nous faisons pas trop d'illusions !!  

 Concrètement, être répertorié politique signifie prendre une carte dans un parti, quel qu'il soit. Donc, c'est aussi vrai à droite qu'à gauche. Mais s'offrir une carte dans un parti apporte quoi ?? Rien à notre avis, puisque ce faisant on devient un "godillot" bon pour coller les affiches de propagande adressées par ceux d'en haut à ceux d'en bas, autrement dit un militant de 2ème classe comme le bidasse de base dans les armées ou le paroissien lambda comme dans les religions. Un militant c'est fait pour exécuter, pour obéir, pour diffuser la vérité de son bord dictée par sa hiérarchie et pour le reste, se taire. On pourrait dire fermer sa gueule. Comment peut-on imaginer que le fait d'avoir une carte, donc de cotiser , donne à ces "encartés" une qualification supérieure pour devenir éventuellement "agrégé de l'urne". Les audiernais sont bien placés pour apprécier cette agrégation après le règne Donval. Heureusement, les listes ouvertes et sans étiquette ont fait leur apparition ici ou là, ce qui ne sera pas sans conséquences, y compris à la communauté de communes..

Nous avons déjà évoqué le cas de Cleden où le vote des indemnités de fonction a donné lieu à un accrochage virulent entre le maire et son opposition. N'y revenons pas. Mais à Pont-Croix, officiellement toujours chef-lieu de canton, cette classification permet au maire d'augmenter son indemnité de 15%, ce qui lui attribue 1879,82 € mensuels, chiffre à comparer avec l'indemnité du maire de Plouhinec: 1406,54. (Chiffre annoncé par le télégramme du 2/5/2014 et inférieur à celui de la grille de rémunération).  Or, la population de Plouhinec est supérieure de  plus du double à celle Pont-Croix. Même observation à propos des surfaces de ces communes.  De plus, 5 adjoints pontécruciens ( Pontar autrement dit) seront rémunérés pour 721,33 € mensuels.

Total annuel:

Pour le maire: 1879,82x12=22557,84

Pour chaque adjoint: 721,33x12= 8655,96

Pour les 5 adjoints: 43279,80

Soit pour la commune: 22557,84+43279,80= 65837,64 € (par an)

Prix de revient de la mandature de 6 années: 65837,64x6= 395025,84

Chacun fera les comparaisons de son choix avec , par exemple, le salaire d'une caissière de grande surface.

Nous n'allons pas étudier le cas de toutes les communes, seulement Audierne, Esquibien, Plouhinec, Pont-Croix et Cleden. Nous invitons aussi les lecteurs à se reporter à l'étude du Cap-Sizun ici publiée (En juin 2006 sur konchennou,  en 2013 sur kontadennou) dans laquelle on peut consulter les classements de nos communes en termes de populations et de surfaces. Pour mémoire:

Populations:

N°1: Plouhinec, 2 Audierne, 3 Pont-Croix, 4 Esquibien

Surfaces:

1: Beuzec, 2 Plouhinec, 3 Mahalon, 4 Cleden.

Audierne se classe en dernière position avec 294 hectares ce dont les municipalités précédentes: Coatmeur et Donval n'ont pas du tenir compte. L'aquarium et ses conséquences  concernant le stationnement des bateaux de Stratimer sur le domaine public près de la poste  en sont la meilleure preuve. Le domaine public a été attribué à Stratimer en échange du domaine maritime attribué à l'aquarium. Or, commander c'est prévoir d'après ce qui est enseigné à la base dans certaines structures. Apparemment, les urnes n'enseignent pas grand chose si on analyse certains résultats . Attendons pour voir comment seront règlés les problèmes de stationnement près de la nouvelle salle polyvalente ex-affaires maritimes.

Donc, d'après les chiffres publiés dans la presse, Pont-Croix qui n'est que la 3ème commune du Cap en termes de population, arrive en première position pour la meilleure indemnité du maire et ses adjoints. Mais ce n'est pas tout. Il faut parler de la communauté de communes présidée par le maire de Plouhinec assisté de 6 vice-présidents, à savoir les maires de Goulien,  Audierne, Esquibien, Beuzec, Pont-Croix et Mahalon, tous rémunérés car il n'y a aucun bénévole évidemment. Les indemnités s'ajoutent bien entendu à celles déjà reçues comme maires. Elles n'ont pas été publiées dans la presse mais d'après la grille le Président percevrait 1853,22 €  mensuellement et les vice-présidents 784,24 €. Et ce n'est pas fini. 

En effet, le maire d'Esquibien est aussi conseiller général. Il perçoit donc une 3ème indemnité (entre 2 et 3000 € + quelques avantages, déplacements, voyages etc...) pour ce mandat de 6 années, toutefois appelé à disparaître selon certaines prévisions. Il se trouve donc dans une situation comparable à celle de son (sa) prédécesseur au conseil général, Madame Donval qui cumulait des indemnités de maire et de conseiller général, sans oublier une vice-présidence à la communauté de communes plus un petit syndicat (rémunéré) par ci par là. Donc, la droite ne fait pas mieux que la gauche en ce qui concerne la rémunération des fonctions politiques. Par conséquent, il ne semble pas justifié de se braquer et critiquer les cumuls exercés par ceux d'en haut, puisque ceux d'en bas font exactement la même chose à un moindre niveau certes mais tout de même comparable. Le fond du problème est commun et c'est l'ensemble des cumulards qu'il faut traiter et pas seulement les uns en omettant les autres.

On peut d'ailleurs  comparer le bilan inexistant de Madame Donval au conseil général, à celui de Monsieur Guillon qui jusqu'à présent n'a rien apporté au Cap-Sizun. Donc, la fonction de conseiller général ne sert pas à grand chose et on a raison d'étudier la situation dans le cadre de la réforme administrative .

On nous dit que les subventions vont devenir rares. Il faudra donc se contenter de l'argent local pour faire aboutir les projets. raison de plus pour économiser dans tous les domaines. Les audiernais doivent attendre avec beaucoup d'intérêt de connaître par exemple l'avenir du Mât Fenoux dont on connaît le piteux état créé par l'inconscience d'une mauvaise décision.   

 

     

Signalons aussi que à Audierne, le port de plaisance pose problème à propos du gaspillage de l'énergie et de l'eau. les chauffages électriques et les déshumidificateurs sont montrés du doigt:

Télégramme de Brest en date du 2 mai 2014

"En dépense depuis 2010 on est passé de 2300 € à 11.000 €"

 On oublie de dire que l'eau et l'électricité sont en libre service au port de plaisance, ce qui n'a pas échappé aux conducteurs de camping-cars qui s'approvisionnent généreusement et gratuitement sur les pontons. D'autres aussi sans doute. Attendons de connaître la décision de justice pour savoir qui doit s'en occuper et trouver les solutions.

******

Nous n'avons pas voulu tomber dans une énumération de chiffres qui aurait rendu la lecture trop technique et même soporifique. Nous nous contenterons donc de rappeler que on compte en France un peu plus de 36.000 communes et 2581 communautés de communes (chiffre de 2012), plus les grandes villes etc....Ce que l'on appelle le mille-feuilles administratif a donc un prix de revient que chacun pourra imaginer voire calculer. Une réforme est donc indispensable puisque les charges municipales vont augmenter en raison de la diminution des subventions. Oui , mais ?????

Prenons, à titre d'exemple le cas de 2 communes voisines comme Audierne et Esquibien, séparées par un ruisseau divisant la plage en 2. Le leader de l'opposition audiernaise, Monsieur Gurvan Kerloc'h, a interrogé par écrit le maire d'Audierne à propos d'une éventuelle fusion. Voici la réponse::

"Il est peut-être souhaitable que des communes fusionnent. Moi, je n'ai aucune intention et je pense que la communauté des communes va maintenant bien fonctionner. Ce qui n'était pas le cas avant".

Cette réponse a été publiée le 2 mai 2014. C'est la réponse audiernaise. Nous n'avons pas connaissance d'une éventuelle réponse esquibiennoise, mais on peut l'imaginer puisqu'il n'y aurait plus qu'une place de maire au lieu de 2 actuellement. Posons concrètement le problème:

Qui, du maire d'Esquibien et du maire d'Audierne serait prêt à s'effacer pour laisser la place à l'autre ???

Nous laissons à chaque lecteur le soin de trouver la réponse à sa convenance !!! Le point de vue de Monseigneur Pognon est certainement sans équivoque mais il est évidemment  réservé au confessionnal en raison de son caractère confidentiel.   .

CQFD !! 

 

 

PIC-0062.JPG

 

 

 

 

 

******

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article

commentaires