Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 10:57

Audierne.Cap-Sizun.Municipales 2014. Editorial 11/2013 

 

Références: Télégramme de Brest en date du:

 

a)- 28-9-2013.Municipales 2014. Le Cap-Sizun se déclare

 

b)- 29-9-2013. Municipales 2014. Précision

 

c)-30-9-2013. Pont-L'Abbé. Kevin Le Beuvant."Elu c'est un don de soi"

 

Bretagne.Municipales. Le PS mise sur le porte à porte

 

d).1-10-2013. Intégration.Bretons-Roms ,même combat (?)

 

e)- 2-102013. Municipales.De nouvelles règles en 2014

 

Rythmes scolaires.Une réforme sabotée

 

f). 3-10-2013. Audierne.Salle multifonctions.Un désamiantage non prévu

 

********

 

 

   

 

  *******

 

La préparation des élections municipales de 2014 mobilise progressivement la presse locale, bien que la majorité des candidats ne se soit pas encore déclarée. Pour l'instant, les seuls partants connus sont: 

- à Pont-Croix:  Henri Moan (maire sortant) 

- A Primelin: Alain Donnart (maire sortant)

 - à Plogoff: Maurice Lemaître (maire sortant)

- à Mahalon: Bernard Le Gall (maire sortant)

-  à Plouhinec Jacques Paul (opposition sortant), après le retrait de Jacques Guillemin  

*******

 Donc , sur les 12 communes constituant le Cap-Sizun, seulement 4 connaissent déjà la décision des maires sortants qui se représentent. Dans les autres communes la plupart des maires sortants (sauf à Beuzec) ne souhaitent pas faire part de leurs intentions .

 C'est leur choix "stratégique" comme on dit !!! Ceci permet peut-être toutes les spéculations et vise aussi la  déstabilisation des concurrents qui ne sauraient pas trop à qui ils auront affaire, ou contre qui ils vont devoir se battre. Bref, suspense, suspense  !! Encore faut-il considérer qu'il s'agit d'un mystère pour pas grand chose. Un seul exemple: on voit mal le maire d'Esquibien, également conseiller général , laisser sa place à ...??? A qui ?? Donc, secret de Polichinelle dans la plupart des cas.

Les choses sont un peu plus compliquées à Audierne où le maire sortant ne se représente pas. Cette décision a fait l'objet de plusieurs articles de presse, à propos desquels on ne peut que sourire, sans trop d'indulgence.

 

cf: référence a) et b)    

 

Si l'on en croit l'article cité en référence a), Madame Donval occuperait un poste de maire depuis 1989. Curieusement 1989 correspond au bicentaire de la Révolution. Chiffre prédestiné par conséquent. Bref de 1989 à 2014, cela ferait 25 années, soit 4 mandats. Il est écrit littéralement:

 

"J'ai donné 25 ans à ma ville".  

 

Hélas !! 

 

Ce n'était peut-être que

l'aboutissement d'un rêve d'enfant

comme proclamé en 2008.

     

Rectificatif dès le lendemain: 1 seul mandat de maire à Audierne, celui qui est en cours. Certes, il y a bien aussi les quelques  références quimpéroises, 

particulièrement la fonction d'adjoint au maire de Quimper, chargé de Ergué-Armel dont il faut tenir compte (avec les appréciations portées par certains quimpérois durant  cette période !!!!! ) . Mais nous n'en parlerons pas. Disons seulement qu'un Maire adjoint à Ergué-Armel ne doit pas avoir droit à beaucoup d'initiative par rapport au pouvoir central de la mairie de Quimper, mais, il perçoit des indemnités et dispose aussi peut-être de quelques bacs à fleurs pour se justifier. En fait, ce qui compte c'est le mandat exercé à Audierne dans la fonction de maire, donc de décideur, ce qui permet de porter une appréciation sur les résultats, tout en déterminant les causes puisqu'on voit les conséquences.

 

Certains élus peuvent mettre en avant leurs références professionnelles: postes de direction, patron-pêcheur, agriculteur, chef d'entreprise ou exercice du commandement  par exemple. Ce n'est pas le cas de Madame Donval qui professionnellement parlant, a surtout pratiqué le syndicalisme dans sa modeste  fonction d'agent de France Telecom. Or, les fonctions directoriales apprennent à privilégier en toutes circonstances l'intérêt général, alors que le syndicalisme défend des intérêts particuliers ( privés) , qui d'ailleurs  ne sont pas toujours compatibles avec la situation générale  de l'entreprise concernée. Les méthodes de travail sont donc différentes, et au vu des résultats audiernais, que les électeurs apprécieront eux-mêmes, il apparaîtra vraisemblement que les méthodes syndicales ne sont pas transposables à la fonction d'élu local sur le terrain: (Pont de l'Ascension, Mât Fenoux, impasses sur l'environnement, les quartiers etc...). 

En fait, on ne fera croire à personne que Madame Donval se retire de son plein gré. Elle ne doit pas ignorer la situation d'échec créée à Audierne durant son règne, donc sous sa responsabilité.

 Pas une seule réunion de

commission consultative

ouverte au public durant cette mandature.

Où donc est passée la démocratie participative qui fut un jour slogan de campagne nationale ?? Ignorance totale  du rôle d'internet pourtant incontournable au 21ème siècle etc... Cette situation a été maintes fois dénoncée par les blogs konchennou et kontadennou qui ont publié de nombreuses photos  servant de pièces à conviction pour ne pas accuser sans preuves.

Ceci n'a provoqué aucune réaction. Silence dans les rangs !! 

 

Disons plutôt qu'on lui attribue une indemnité de départ sous la forme et par le biais  d'une décoration. Ajoutons qu'elle dit ne pas  connaitre son successeur, ce qui signifie que les volontaires pour prendre la suite ne sont peut-être pas si nombreux dans son entourage. A moins qu'il ne s'agisse encore de secret stratégique !! D'autant que dans la rubrique Pont-L'Abbé en date du 30-9-2013 (référence c), on peut lire la prose d'un jeune élu sortant, mandat en cours depuis 2008 (élu à l'âge de 21 ans) qui écrit ce qui suit :

 

"Un maire sortant a toujours la

volonté de continuer son action".

 

Dont acte n'est ce pas, parce que c'est le point de vue d'un jeune militant socialiste ?? Et comment expliquer que Madame Donval souhaite mettre un terme à sa carrière autrement que par son échec aux cantonales ?? Elle aurait déjà dû renoncer à cette candidature de conseiller général  au profit de son départ à la retraite si elle avait eu l'intention d'abandonner la vie politique non ?? De plus, cela lui aurait évité de connaître l'échec cuisant d'une candidate sortante, membre d'une majorité départementale et cependant battue à plate couture dans les communes du Cap-Sizun et même presque dans la sienne (+ 1 voix) .

Quoi qu'il en soit, souhaitons bon vent à celui ou celle qui aura mission de tenter sa chance  comme représentant de la gauche audiernaise, qui sera s'il est élu, confronté à une succession disons difficile pour ne pas dire impossible, puisque tout sera à revoir, après 6 années perdues et gâchées pour Audierne par une mauvaise équipe passive qui a tout laissé faire, sans jamais  intervenir. Cette situation donne raison aux 4 élus démissionnaires ( dont le frère de Madame Donval), démissions  enregistrées au début et  en cours de mandat  . Bonne chance !!  

 

****** 

Un mot sur les nouvelles règles applicables en 2014 

 

cf: Référence e) 

 

   Les communes du Cap-Sizun ne seront pas toutes logées à la même enseigne. Le changement majeur se situe au niveau du seuil retenu en fonction de la population évaluée au dernier recensement. A moins de 1000 habitants , pas de changement. (Chiffre antérieur 3000 habitants). A plus de 1000 habitants, panachage (ou ratures) interdit et application de la parité. La désignation des conseillers communautaires (dont le nombre est fixé par commune) se fera par la même occasion.

La principale conséquence sera la présence quasi  obligatoire d'une opposition dans toutes les communes de plus de 1000 habitants, à condition bien-sûr qu'il y ait au moins 2 listes en compétition. Ceci peut être considéré comme un avantage, si l'opposition est active ce qui n'est pas toujours le cas. Exemple: 

 

La vente du bâtiment des instituteurs de l'école Pierre Le Lec à Audierne, par la municipalité Coatmeur. L'opposition dirigée par Madame Donval est restée muette et sans réaction. Certes, son intervention n'aurait rien changé, mais disons que l'honneur aurait été sauf. Aujourd'hui on peut regretter cette vente mais personne n'a bougé pour tenter de la faire annuler. Le silence est une forme d'acceptation.

 Donc opposition négative, stérile, inutile et nulle.

 

 Ce genre de  problèmes ne se poserait pas dans une équipe constituant une  municipalité apolitique privilégiant l'intérêt général, alors que l'on se dirige vers un système ultra politisé. A suivre par conséquent, et on a presque envie de dire que cette nouvelle loi sera éphémère. C'est très certainement le souhait de nombreux  administrés et particulièrement ceux qui pensent à l'avenir.    

Quant au Président de la communauté de communes, il sera fatalement élu par les conseillers communautaires, alors qu'on avait parlé d'une élection au suffrage universel. Beaucoup de bruit pour rien par conséquent

 

D'un point de vue purement tactique, le PS envisage le "porte -à-porte".

 

cf: référence c)

 

Chacun est libre de choisir sa méthode. Tirer les sonnettes pour venir colporter la " bonne parole", ressemble un peu à la technique  utilisée par les "Témoins de Jéhovah".  Jusqu'à preuve du contraire, il ne semble pas que cette méthode soit particulièrement performante en matière de recrutement.

 

Les administrés savent déjà pour la plupart, pour qui ils ne voteront pas .

 

Mais rien n'interdit la prédication dans le désert . C'est dans l'isoloir que les choses se décideront. Il ne faut pas non plus oublier le rôle joué par la politique nationale et  ses conséquences sur la pensée locale. Actuellement par exemple il est beaucoup question des rythmes scolaires.

 

Une réforme sabotée ?? cf: référence e) 

 

Dans le Cap-Sizun , cette réforme n'est appliquée qu'à Audierne. Décidément !!  Quelle sera l'incidence sur le bulletin de vote des parents d'élèves ?? Nul ne le sait, mais il aurait peut-être été "urgent d'attendre" . Or, c'est fait. Conséquence ?? A voir en 2014, dans les urnes audiernaises 

 

********

 

Intégration. Bretons-Roms , même combat (?) 

 

cf: référence d). 

 

L'article cité en référence a été publié le 1-10-2013, signé par Monsieur Benjamin Brehon.

 Peu de gens auraient sans doute imaginé que l'on puisse faire un jour une comparaison entre la situation des Bretons qui pour diverses raisons durent s'exiler vers la région  parisienne au cours du 20ème siècle , et celle des Roms qui aujourd'hui font la une de l'actualité.

On nous décrit comme étant:

 

     "des populations arriérées, incapables de s'adapter à la modernisation, où l"alcoolisme atavique et la superstition religieuse font des ravages.....continuant à entretenir un patois désuet et un folklore tout aussi ridicule.....  "

 

Magnifique description qui permettra à chacun de se reconnaître. Tout cela pour aboutir à une comparaison avec les Roms. Merci, du fond du coeur !!!

 

Comme beaucoup d'autres, celui qui écrit ces lignes a débarqué un jour à Paris, gare  Montparnasse en provenance du Cap-Sizun. En arrivant vers la capitale, la couleur sombre des immeubles à étages et le ciel gris lui ont donné envie de faire demi-tour et  repartir vers la Pointe du Raz, ce qu'il n'a pas fait pour ne pas devenir déserteur.

 

Il n'a pas été accueilli dans une caravane crasseuse appartenant à des cousins alcooliques et stationnant dans un  campement ou un Bidonville, mais dans un appartement du 4ème arrondissement , (près de la Bastille), occupé par des membres de sa famille. Peut-être que nous avons mangé quelques crêpes ensemble,  dégusté  un morceau de "Kig-Sall" (lard) avec un verre de cidre pour arroser l'arrivée du "petit dernier nouveau parisien", et fait les 3 bises réglementaires du soir avec un kénavo bruyant et sonore avant d'aller dormir. Soit. Mais nous n'avons pas connu le bitume parisien pour pratiquer la mendicité et encore moins  le vol malgré notre mode de vie à défrayer la chronique.

 

Nous avons déjà eu Bécassine qui 

 

revendiquait le port de la coiffe bigoudène sur son lieu de travail

 

cela paraît suffisant pour nous cataloguer. Ce qui permet de dire que nous n'avons rien à voir avec les Roms, que notre

 

" patois désuet " 

 

est une langue, que notre

     

"folklore ridicule"

 

est notre

 

 héritage

 

dont nous sommes fiers, que notre

 

"superstition religieuse"

 

est matérialisée en Cap-Sizun par une vingtaine de chapelles qui constituent notre

 

patrimoine.

 

     Que Notre

 

 "Île de Sein"

 

compagnon de la libération, a été désignée , un jour pas si éloigné  comme étant le quart de la France.

 

 

 

Ajoutons, en connaisseur de l'Île de Sein  que on n'y rencontre pas beaucoup de Roms, pas plus chez les résidents permanents que chez les visiteurs saisonniers, malgré les qualificatifs peu flatteurs  parfois attribués par certains  (méridionaux) peu avertis et mal informés . La maîtrise de la langue française qui, comme la langue bretonne  n'a rien d'un patois ou d'un jargon désuet, n'autorise pas l'emploi de n'importe quel vocabulaire pour qualifier l'Île de Sein. Quant à la connaissance géographique des lieux prétendus inhospitaliers, hostiles et peu propices à l'éducation des enfants, on peut en  douter et considérer que ces propos indécents ne peuvent être traités que par le mépris

 

 en proclamant notre solidarité avec l'Île de Sein. 

 

Fin de comparaison !!  

 

******

 

Le mot de la fin se contentera de citer  le nouveau découpage des cantons. Le canton de Pont-Croix disparaît pour devenir le canton de Douarnenez. Il conviendra de revenir ultérieurement sur cette situation nouvelle en lui consacrant un article. 

 

 

********

 

Dernière heure: 

 

Nous apprenons à l'instant que le maire sortant de l'Île de Sein ne se représente pas en 2014. Il semblerait également que le candidat socialiste  destiné à remplacer Madame Donval à Audierne ait été désigné par les militants de son parti . Nous ne donnerons pas son nom tant qu'il n'aura pas été rendu public par la presse locale. Disons seulement qu'il ne fait pas partie de l'équipe sortante.

Suite du syndicalisme ???????

 Nous en reparlerons.

 

         

     

 

     

   

 

********

 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 09:31

Audierne.Cap-Sizun.Municipales.Sondages,sondages !!!

 

 

PIC_0210.jpg

 

Référence: Le Figaro en date du 25-9-2013

Titre: Ce que les français attendent de leur maire

 

*******

Les lecteurs intéressés sont invités à prendre connaissance d'un sondage publié par le quotidien "Le Figaro" en date du 25-9-2013, soit 6 mois avant la date des élections municipales, à propos de ce que les français attendent de leur maire.

 

Ils y apprendront que selon un sondage TNS, les électeurs sont très clairs sur les priorités d'action de leur maire et exigent qu'il se consacre à 100% de son mandat.

 

Selon un autre sondage effectué par TNS SOFRESS , les actions des maires sont classées et évaluées en pourcentages. C'est ainsi que l'on apprend que la création d'espaces verts figure en bas de classement, intéressant seulement 17% des sondés. Par voie de conséquence, on peut donc dire que 83% des Français ne se sentent pas particulièrement intéressés ni concernés par ces espaces verts, considérant qu'il y a sans doute d'autres priorités.

 

Ce qui est vrai pour les Français doit sans doute être également vrai pour le Cap-Sizun, donc également  pour Audierne.  La transposition de ce sondage à la commune d'Audierne ferait donc apparaître que la municipalité actuelle aurait fait de mauvais choix au cours de son mandat. En appelant les choses par leur nom, cela s'appellerait une erreur de stratégie. D'autant que à Audierne, les espaces verts occupent une majorité du personnel technique, ce qui donnerait donc (d'après ce sondage) satisfaction à 17% d'audiernais contre 83% d'insatisfaits.

 

Ajoutons que 75% des électeurs sondés sont hostiles au cumul des mandats. Puisque les administrés souhaitent que leur maire consacre 100% de son temps à sa mission, il conviendrait peut-être aussi de revoir le système des permanences qui se traduit par une présence très  (trop) ponctuelle dans les bureaux et une absence sur le terrain (sauf pour se faire photographier par la presse locale). Actuellement à Audierne, il est difficile de rencontrer un élu en dehors de sa permanence "fugitive" hebdomadaire qui reçoit sur rendez-vous, ce qui est anormal dans une commune de 2200 habitants répartis sur 294 hectares. Devoir attendre une semaine pour obtenir la signature d'un document administratif (légalisation d'une signature par exemple)  ne semble pas très adapté au XXIème siècle. 

 

Les scrutins à venir diront, dans 6 mois  si ces sondages ont raison ou tort.

 

Pour leur part les blogs konchennou et kontadennou   dénoncent depuis longtemps l'excès de main d'oeuvre attribuée aux espaces verts d'Audierne (création, entretien), et par voie de conséquence le prix de revient excessif dans la masse salariale. Des espaces verts oui, mais pas au détriment de tout le reste.

 

 

     

 

 

  pic_0058.jpg

 

 

*******

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 00:03

Audierne.Finistère.Cap-Sizun.

Municipales.Editorial 10/2013

 

*******

 

temp_te-2003_015.jpg

 

*******

Références: Télégramme de Brest en date du:

 

1)- 31-8-2013: Municipales. Douarnenez. L'équipe Boulic sur le pont

 

2)- 2-9-2013: Une bombe sur le paysage politique français (intervention en Syrie)

 

3)-9-9-2013: Municipales 2014. Les points chauds (Brest Quimper, Morlaix, Douarnenez ,Chateaulin, Concarneau, Carhaix  etc...

 

4)-11-9-2013. Mandats et fonctions. Cuillandre roi du cumul en Bretagne

 

CAUE."Des impôts en plus pour les Finistériens "

(Réaction de Didier Guillon conseiller général et maire d'Esquibien)

 

5)-12-9-2013. Cumul. La fête des maires

 

6)-13-9-2013 Bernard Poignant candidat à sa succession

 

7)- 14-9-2013: Mieux que la téléréalité par René Perez

 

 

 

 

********

Les élections locales  approchent à grands pas et les fanfares municipales sont mobilisées un peu partout pour annoncer comme dans l'Evangile "la Bonne Nouvelle" . Comme dans l'Evangile il suffit donc d'y croire . C'est ainsi que nous apprenons que progressivement les choses se mettent en place , par exemple  à Brest ou à Quimper où les maires sortants (Monsieur Cuillandre et Monsieur Poignant ) se représentent. C'est également vrai à Morlaix, Douarnenez ou Pont-L'Abbé et dans bien d'autres communes.

 

Curieusement, le Cap-Sizun affiche un grand calme. S'agit-il du calme avant la tempête force 10 ou 12 ?? Il est prématuré de le dire en raison du silence observé par la presse locale. Silence dans le Cap donc, et peut-être même "silence dans les rangs" au niveau de certains partis politiques, ce qui permet toutes les spéculations et mieux encore les  rumeurs en tous genres concernant par exemple la tête de liste socialiste audiernaise destinée à succéder à Madame Donval . Nous n'en dirons pas plus à propos d'Audierne pour justement ne pas alimenter ces rumeurs qui pour certaines relèveraient plus  du folklore audiernais à défaut d'être comme dans la chanson le "folklore auvergnat". Sauf bien entendu si certains éléments ou évènements venaient étayer les hypothèses, même les plus farfelues ou invraisemblables.

Sans compter l'humour qui reste d'actualité comme dans l'article de René Perez en date du   14-9-2013, qui a choisi comme sujet le nouveau mode de scrutin .

     

Nous  avons déjà évoqué ce sujet  avec nos commères du lavoir Jeanne-Yvonne et Soaz, cette dernière refusant comme c'est son droit de " Kapenn Penn Kaled" (Capiste tête dure ) de voter pour une liste groupée sur laquelle on ne pourra plus rayer le nom de l'ennemi héréditaire et ancestral.

 

Lien:

   

  Audierne.Cap-Sizun.Spontus que c'est s'pas.8/2013   

 

C'est que nous sommes ici en France profonde dans laquelle on ne peut oublier l'affront subi par un de  nos ancêtres, lorsque son  champ de choux fut dévoré par une vache effrontée et récalcitrante, appartenant justement à celui qui depuis, est devenu, malgré les apparences, notre ennemi héréditaire. De l'autre côté du pont (Poulgoazec ) il s'agirait plutôt du préjudice occasionné par un manque de respect lors de  l'utilisation frauduleuse d'une annexe de sardinier (avec en plus la godille) empruntée  sans autorisation.

Bref !!  L'affront s'est transmis de génération en génération et ne s'oubliera jamais, même si on fait bonne figure un jour d'obsèques par exemple.  C'est un peu comme la vendetta chère aux Corses, mais les capistes ne procèdent pas de la même manière. Ils n'ont  d'ailleurs peut-être pas pour autant l'exclusivité de la méthode.

 

Ecoutons les exemples  cités par Monsieur Pérez:

 

 "Celle là, sûrement pas ! M'as pas dit bonjour à la kermesse dimanche. Je barre. Et celui-ci avec sa grosse voiture ?? Mais pour qui il se prend ce cornichon ? Allez zou ! Et cette pimbêche avec ses jupes courtes. Une allumeuse, oui ! Tu vas voir comment je vais te l'allumer moi... A sa place je vais mettre Mme X....Elle est gentille. Pas candidate mais gentille......

Et en concluion :

Bref, c'est un peu de folklore électoral qui va disparaître en zone rurale. Mais il reste encore de la marge. Les trois-quarts des communes françaises comptent moins de 1000 habitants".

 

Rappelons que la France se compose de environ 36000 communes ce qui signifie que   à peu près 27000 communes conserveront le mode antérieur  de scrutin. Ce sera le cas dans plusieurs communes capistes: Goulien, Île de Sein, Primelin, Mahalon, Confort-Meilars (5/12). Nous laissons bien entendu à Monsieur Pérez la responsabilité de sa rédaction pour qu'on ne puisse pas nous accuser de faire par exemple  la chasse aux jupes courtes allumeuses audiernaises (elles existent, ici comme ailleurs !!). Mais Audierne sera très intéressant à regarder car, faute de pouvoir rayer ou remplacer certains noms , la seule conduite  à tenir sera l'abstention ou le bulletin blanc en cas de contestation ou désacccord. On pourra ainsi constater l'impact de la nouvelle loi sur les résultats qui risquent d'être tout simplement moins représentatifs.

L'abstention est d'ailleurs la plus dangereuse puisque elle pourrait aussi se reporter sur les échéances futures et devenir une habitude.

 

Affaire à suivre donc. 

 

La composition des listes de candidats devra également faire l'objet d'une attention très particulière car certains noms propres risquent de s'avérer dissuasifs (noms d'anciens élus par exemple). 

 

On ne peut non plus passer sous silence la caractéristique très particulière de la fonction de maire à Audierne puisque 2 titulaires successifs (Coatmeur-Donval), ont été décorés de la légion d'honneur. Audierne pourrait peut-être demander  à participer aux jeux olympiques ou au festival de Cannes puisque apparemment sa fonction municipale  est assimilable à un tremplin de bonne qualité pour la "décorite". Reste à connaître l'impact de ces décorations sur un électorat qui connaît bien le sujet puisque de nombreux décorés ( militaires, fonctionnaires etc...) en font partie. La rumeur se charge ensuite de faire la comparaison entre les mérites des uns et les mérites des autres, ce qui n'est peut-être pas toujours très objectif mais tout de même susceptible d'influencer certains  bulletins de vote. Quoi qu'il en soit, cette participation  olympique permettrait peut-être à certains élus  d'Audierne d'obtenir la médaille d'or de la politique politicienne ou la palme d'or du sectarisme autrement dit du "copinage intéressé", bien que  sans intérêt pour les administrés. Un "oscar " ou un podium ne seraient pas non plus négligeables, pour la rédaction et l'orthographe par exemple, après avoir  essayé de "retenir un départ", comme cela a été écrit dans un bulletin municipal.    

 

Pourquoi aussi ne pas tenter éventuellement de "retenir le départ" d'un élu sortant dont on dit qu'il ne se représente pas ?? Bonne question non ?? Réponse ??

 

Un vocabulaire plus vulgaire est utilisé régulièrement par les commentateurs et même les "orateurs"  de tous bords (y compris au lavoir) comme qualificatif du sectarisme mais, "restons dans les clous" !! 

 

Précisons tout de même que ces décorations municipales n'ont rien à voir avec celles qui ont été décernées  récemment en Afghanistan ou au Mali, pour honorer le sang versé et les cercueils des morts . Passons !!

 

****

 

Exemples : palme d'or de droite

 

 

 

 

à comparer avec médaille d'or de gauche    

 

  

 

     

 

 

      Sans oublier les médailles "d'encouragement à persévérer" qui pourraient être attribuées conjointement à la droite comme à la gauche, tout comme la médaille (en chocolat) de reconnaissance des "Pastilles Valda",  délivrée sur ordonnance par le corps médical, en cas de maux de gorge contractés au service des administrés dans les contrastes du chaud et du froid administratif des bureaux municipaux . La "décorite" a encore de beaux jours devant elle

 

Exemples de médailles d'encouragement à persévérer :

 

    pic_0894.jpgCi-dessus:  Casse de voitures ( illégale) 

 

    pic_0044.jpg 

 

 

 

 

  pic_0058.jpg

 

 

  Liens: 

 

        Municipales: Lettre ouverte      

 

 

  Municipales: Pièces à conviction

 

 

 

 

La lecture des articles accessibles par les liens ci-dessus devrait être suffisamment explicite et édifiante pour constater et conclure que les anomalies ou erreurs  imputables à la droite (Coatmeur) avant les élections de 2008, n'ont pas été corrigées par la gauche (Donval) qui en partage donc intégralement la responsabilité. Entre temps on nous distrait avec des sujets non prioritaires comme le mariage pour tous au lieu de s'occuper de l'environnement qui est essentiel dans une ville touristique, ou du taux de réversion des pensions de veuves qui ne sont pas toutes des veuves de parlementaires dont le taux est à 66% au lieu de 50.

 

Lien:

 

Audierne.Cap-Sizun.Editorial 5/2013  

 

Conclusion:

 

Il serait peut-être temps de dépolitiser les élections municipales à Audierne (et ailleurs) pour en confier la responsabilité à une équipe motivée par l'intérêt général en oubliant l'intérêt particulier, le carriérisme et si possible la course aux décorations. Les résultats seraient sans appel et 

 

"Demain, il sera trop tard. Aujourd'hui, c'est l'heure".

 

    Secoue toi Cap-Sizun !!  

 

 

 

********

 

 

pic_1001.jpg 

 

 

 

 

********

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
23 août 2013 5 23 /08 /août /2013 10:07

Audierne. Plouhinec.

Cap-Sizun. Municipales.

Editorial 9/3013

 

 

Références: Télégramme de Brest en date du 17-8-2013

 

Titre: Plouhinec.Municipales.Jacques Guillemin (PS) retire sa candidature

 

 

******

 

A la mi-Août c'est tellement plus romantique

 

A la mi-Août on fera les 400 coups .....

 

(Ray Ventura-Henri Salvador )

 

 

********

 

 L'heure de la rentrée a à peine sonné et déjà les prochaines municipales font parler d'elles et pas n'importe où:

 

dans la plus grande commune du Cap-Sizun: Plouhinec.

 

Certains diront que le retrait d'un candidat n'est qu'un "non-évènement". Pas si sûr à notre avis !! Cela traduit dans les faits, certes un peu de la situation générale puisque le pouvoir exécutif (national) est socialiste, mais aussi la situation particulière et même très particulière de ce mouvement politique en Cap-Sizun. Il faut bien considérer  que cet évènement survient à la Mi-Août, comme dans la chanson (cf: ci-dessus), et qu'il s'ajoute au retrait de candidature de Madame Donval maire d'Audierne. Les jours et les mois à venir fourniront vraisemblablement un complément  d'informations donc d'explications, particulièrement au sujet d'Audierne pour savoir si le retrait de Madame Donval n'est qu'une initiative personnelle ou plutôt une décision de son parti. On pourra dire et écrire  tout ce que l'on voudra, il n'en reste pas moins que ce retrait a été annoncé un peu tardivement comme si ....!!!!! En fait, il semblerait que personne ne se faisait d'illusions au sujet des chances de succès de Madame Donval compte tenu de ses résultats, de son échec aux cantonales, et de la nouvelle loi électorale qui interdit le panachage etc... La  présence sur une liste, d'une candidate non apprèciée et impopulaire, qui plus est tête de liste, peut donc devenir carrément nuisible pour toute l'équipe, ce qui n'a pas dû échapper à la hiérarchie socialiste. Ceci est d'ailleurs vrai pour toutes les listes politisées sans distinction . 

 

Bon, passons !! 

 

On a déjà vu et  vécu des démissions pour raison de santé (4 à Audierne) de gens qui apparemment se  portaient et se portent toujours très bien !!! Passons encore !!!

 

Si on ajoute ce que nous avons déjà dit et répété, par exemple au sujet d'Esquibien, à savoir que le mouvement  socialiste a disparu de cette commune en 1989 à la suite des municipales, il faut bien se retourner vers le parti, dans sa représentation locale , pour essayer de comprendre les choses et ultérieurement prendre le risque de faire des pronostics. Pour simplifier, disons que le Cap-Sizun se partage entre 2 grandes orientations, la droite et la gauche, 50 à 50, ce qui n'a rien d'original. Plusieurs communes sont classées à droite sans ambigüité: Esquibien, Cleden, Goulien, Beuzec, Île de Sein et d'autres à gauche de façon identique: Audierne, Plogoff, Pont-Croix, Mahalon, et Confort-Meilars. Reste Primelin dont le maire est de gauche non  officiellement et Plouhinec, la plus grande commune dont le maire  apolitique défend son étiquette, plutôt absence d'étiquette, avec autorité (à notre connaissance il n'a pas jusqu'à présent fait acte de nouvelle candidature pour un 4ème mandat).

Pour l'instant, c'est donc de la gauche que nous pouvons parler puisqu'elle a fait l'objet d'un article dans la presse en plein mois d'Août. A cet effet essayons d'analyser ce que représente  l'étiquette socialiste en Cap-Sizun. Revenons un peu en arrière pour consulter l'historique. 

 

En 2009 (cf:Télégramme de Brest du 2/2/2009) Madame Marie-Josée Louarn remplaçait Madame Jacqueline Donval à la tête de la section socialiste capiste. Elle définissait sa mission en souhaitant s'intéresser en priorité à la communication

 

"qu'il faudrait améliorer". 

 

Pas très flatteur pour ceux qui l'avaient précédée, en l'occurrence Madame Donval comme nous l'avons déjà dit. Passons encore !!!

 

En 2011, Madame Louarn se retire pour raison de santé. Un nouveau bureau se met en place et comprend 2 secrétaires: Eric Gueguen et Fréderic Hanicotte d'Audierne. Pourquoi  2 secrétaires ??? Des tendances peut-être !!! Ou alors ....??? Rivalités sournoises, ambitions personnelles ??  Bref, Passons une fois de plus !! Madame Marie-Paule Nevière de Pont-Croix assume la fonction de trésorière.

 

Ce nouveau bureau a été mis en place par une

 

vingtaine de militants.

 

C'est peu et c'est même très peu  !!

 

C'est donc ce nouveau bureau, toujours en activité,  (une vingtaine de militants) qui représente le socialisme en Cap-Sizun, assure et assume la liaison avec la hiérarchie de son parti, tant au département (conseil général socialiste) qu'à l'assemblée nationale socialiste (députée Madame Le Loch) et même au gouvernement  par l'intermédiaire de Madame la Ministre de la décentralisation, de la  réforme de l'Etat , de l'action publique: Madame Marylise Lebranchu . Tiens donc !! Mais oui, nous y sommes !! Ceci explique  le coup de téléphone à Audierne le mois dernier à l'occasion des promotions dans l'ordre national de la légion d'honneur. Passons et passons encore puisque tout se tient !!!

 

Mais revenons au retrait de candidature de Monsieur Jacques Guillemin à Plouhinec. Ne le connaissant pas personnellement, on ne pourra nous reprocher un quelconque parti pris à son sujet. Disons qu'il est de gauche, c'est son droit !! Il a eu envie d'être utile, pourquoi pas, c'est également son droit non  ?? Il figurait déjà sur la liste de gauche en 2008 !! Et alors ?? Quelles sont ses références ???

Nous croyons savoir qu'il s'agit d'un ancien Sous-Préfet, donc un ancien haut fonctionnaire qui par conséquent connaît bien les rouages de l'administration d'autant qu'il a monté une société pour aider les maires dans leur fonction. Sa candidature et peut-être plus encore son élection (virtuelle)   aurait pu être utile et profitable au Cap-Sizun en raison de son expérience car nous ne sommes pas en mesure, pour l'instant d'imaginer la future communauté de communes, pas plus que les modalités de son élection et encore moins son statut, donc ses attributions par rapport aux communes.  Ceci n'est pas une offense à l'encontre de l'actuel maire de Plouhinec puisque nous n'avons pas connaissance à ce  jour de ses intentions. Laissons aux Plouhinécois leurs responsabilités dans le choix de leur futur maire.

 

Mais il s'agit d'après l'article de presse :

 

"D'un scrutin qui revêt une importance toute particulière en raison du couplage de l'élection municipale et l'élection au suffrage universel direct des conseillers communautaires.....Les adhérents du parti socialiste de Plouhinec m'ont chargé de mettre en place ce projet.....Malheureusement le fonctionnement de la section locale du PS ne permet pas de répondre à cette exigence...."

 

Ceci est écrit en toutes lettres dans le Télégramme de Brest cité en référence. Si on cherchait une preuve de l'intervention des instances socialistes dans la préparation des futurs  scrutins, la chose apparaît là de manière évidente.

 

Ce n'est pas l'intérêt général  et local qui comptent,

 

c'est le Parti .

 

Ne pouvant 'jouer" à sa guise, le candidat Guillemin se retire. C'est donc le parti socialiste qui va choisir ses candidats dans les différentes communes et il n'y a sans doute pas besoin d'être un grand stratège pour imaginer le nom de la future tête de liste audiernaise qui pourrait donc succéder à   Madame Donval. D'ailleurs, celle-ci   n'est autre (comme déjà dit) que l'ancienne secrétaire de cette section locale du PS et dont la candidature n'était sans doute pas souhaitée au sein même de son propre parti,  pas plus qu'au sein même de son équipe régnante à Audierne. Voilà une tentative d'explication au sujet du petit ruban qui lui sera remis sans doute très solennellement, pas devant le front des troupes avec Marseillaise tout de même, mais disons plutôt comme prime de départ. Car, on ne fera pas croire aux audiernais que Madame Donval se retire de son plein gré. Dans ce cas, elle l'aurait annoncé plus tôt, aurait démenti sa candidature annoncée par    "ouest -France" du 19-2-2013 (carte) et ne se serait pas lancée dans des aventures comme la présidence de l'association "Port d'intérêt patrimonial" dont nous avons pu constater les résultats sur le terrain. De plus, et selon certaines sources, elle aurait pris des contacts avec des "colistiers pressentis" et aurait rencontré, disons....    des réticences en tentant de recruter des candidats potentiels !!   

 

C'est qu'on en raconte des konchennous à Audierne s'pas !!! 

 

Et pas seulement au lavoir !!

 

Bref !!!  

 

 

     

 

 Dans cette association des ports, elle ne percevra pas d'indemnités et sera donc simple bénévole tout au plus indemnisée pour ses déplacements, si l'état des finances le permet . Elle ne disposera plus non plus de moyens municipaux : secrétariat, informatique, personnel etc...Mais, pour l'instant, il faut bien constater que le Mât Fenoux (photo ci-dessus) est en l'état (à peine modifié par les scouts de France), dans la commune dirigée par la Présidente de l'association

 

"Port d'intérêt patrimonial" .

 

Combien de temps durera cette présidence ?? L"avenir nous le dira !!

Ne prenons pas le risque de faire un pronostic !!

 

Passons encore !! 

 

Quoi qu'il en soit, souhaitons bon courage et bon vent au candidat socialiste appelé à remplacer Madame Donval s'il est  élu, car une telle succession, cela ne s'invente pas. Nous avons déjà dit que beaucoup de choses seraient à revoir et même à refaire.

 

Attendons la suite !!!!! 

     

Nous pouvons donc, à partir des éléments dont nous disposons aujourd'hui, tirer les premières conclusions de la situation:

 

 - 1 -  Il apparaît de manière évidente que le parti socialiste entend jouer un rôle dans les prochaines municipales et ne pas se contenter de faire de la figuration. Pour autant, il serait prématuré de l'imaginer vainqueur, compte tenu de certaines considérations de niveau national et plus encore local.

 

- 2 -  Nous ne disposons pas pour l'instant des listes officielles  de candidats. Tout ce que nous savons c'est que la nouvelle candidature de tous les maires sortants (sauf celui de Beuzec) avait été annoncée (Ouest-France du 19-2-2013. Carte). A cette époque (début 2013) Madame Donval n'avait pas démenti sa candidature audiernaise. Reste à savoir si le passif (important) de son mandat actuel ne sera pas sanctionné par les électeurs, particulièrement dans certains quartiers  délaissés , mal entretenus et dans lesquels on peut pratiquer des activités illégales en toute quiétude. (casse de voitures ). Un grand bravo à la municipalité socialiste sortante à Audierne et compliments pour son bilan marqué et entaché par cette illégalité non combattue, quoique non conforme à la déontologie de la fonction exercée et  représentée par l'écharpe tricolore, le pavillon national sur la mairie, sans oublier la médaille déjà citée. 

 

Lien:

 

Audierne.Plogoff.Cap-Sizun.Editorial 1/2013  

     

Le lien ci-dessus nous renvoie à l'éditorial 1/2013 qui se réfère au

Télégramme du 28-11-2012

 

Titre de l'article: Automobiles. Le gouvernement part en guerre contre les décharges illégales (On en compterait 1500).

 

Et depuis il s'est passé quoi ?? Mais rien voyons !!

  pic_0894.jpg

- 3 -  Comme entrée en matières après les vacances, le gouvernement vient d'effectuer une étude prospective concernant ce que serait ou pourrait être la France en 2025. Le bien fondé de cette étude est contesté par l'opposition (droite) au motif que ce n'est pas 2025 qui compte mais plutôt 2014 et les problèmes du quotidien. Nous considérons pour notre part que les études prospectives sont une bonne chose puisqu'elles permettent de déterminer  les objectifs essentiels, donc  la politique envisagée et adaptée pour les atteindre et même d'établir un calendrier avec paliers intermédiaires.

 

"Voir loin et commander court",

 

c'est ce qu'on enseigne dans certaines écoles.

 

Revenons à Audierne, "au ras des paquerettes", en transposant la prospective. On ne prend pas de risques en disant que le bilan actuel (négatif)  de la municipalité sortante permet d'envisager très facilement une projection vers 2025  puisque l'immobilisme domine. Aucun dossier environnemental : clinique, école de pêche, ruines, casse de voitures etc... n'a été traité depuis 2008. 

(Il suffit de démontrer le contraire pour nous donner tort).

Priorité donnée par exemple  au pont de l'Ascension en fermant la mairie durant 5 jours pendant que les déchets s'entassent un peu partout. Sympa pour les "résidents secondaires" qui ne peuvent rien règler durant leur séjour de vacanciers. Donc, en continuant de la même manière, Audierne en 2025 sera identique à Audierne en 2013, avec clinique (40 ans que ça dure), école de pêche, ruines en tous genres etc....  Complètement figé alors qu'il s'agit de priorités environnementales !! Combien d'années faudra-t'il attendre  encore pour traiter  le problème de l'ancienne clinique, avec les méthodes et les choix  de la municipalité sortante ???

 

Par conséquent il serait souhaitable  d'envisager les changements nécessaires pour retrouver au minimum Audierne version 2008, soit avant l'arrivée des responsables actuels qui ont mis en place un plan de circulation anarchique et dangereux.

 

Malheureusement, son remplacement coûtera cher . Faire et défaire !!!! ????

 

Ce sera aux audiernais de décider, si on veut bien les consulter à travers les commissions ouvertes au public. Nous avons déjà fait la même remarque à propos du jardinage dont la charge est excessive et du ramassage des déchets verts (à rétablir) avec ou sans  les sacs du même nom. Ajoutons encore que le policier municipal d'Audierne n'a pas été remplacé depuis 2010. Peut-on s'en passer ?? Oui s'il ne sert à rien ou ne fait rien  parce qu'on ne lui demande rien . Non si on veut bien l'utiliser !!   

 

   - 4 -  Le remplaçant de Monsieur Guillemin qui se retire sera Monsieur Jacques Paul qui par ailleurs est déjà élu d'opposition et  préside l'association prétendue environnementale DEMEL à Plouhinec. Vous avez bien lu: association environnementale donc apolitique non ?? Pour être objectif il faut être apolitique sans subir le joug d'un parti. Or, Monsieur Paul était le suppléant socialiste de Madame Donval candidate   battue aux dernières cantonales. Oui, vraiment, tout se tient. N'oublions pas l'associaton "Plouhinec à bâbord" dans laquelle Monsieur Paul est vice-Président.

(Télégramme de Brest  en date du 21-5-2009). 

 

Bâbord , au pays des marins ????  A l'opposé de Tribord non ???? Comme l'ouest est face à l'est et le nord face au sud !! C'est clair !!

 

Compte tenu de tous ces éléments, il faut souhaiter bon courage aux électeurs qui vont peut-être finir par se demander pour qui on les prend ?? Certains pourraient même répondre à la question en disant qu'ils ne sont pas tous aussi "imbéciles" ou "primates" que certaines situations et certains acteurs  pourraient tenter de laisser croire. 

 

Dans ce cas , place à l'abstention, aux bulletins blancs et aux bulletins nuls dans la France profonde du Cap-Sizun. Attendons la nouvelle loi électorale et ses modalités d'application pour préciser les choses !!

 

Pour conclure, on peut encore se référer à la presse locale (Télégramme) qui, dans son édition en date du 19-8-2013, par la plume de Madame Christine Clerc, écrit ce qui suit:

 

"Chacun sa petite cuisine, sur son petit feu"

disait le Général de Gaulle au sujet des partis politiques 

 

Avant de devenir ce qu'il est devenu, rappelons que le Général de Gaulle avait accompli un beau parcours professionnel dans l'Armée Française, sans  carte de  parti, sans être  syndiqué,  ce qui prouve bien que tout est possible, même sans adhérer à une formation politique de droite, de gauche ou d'ailleurs....Ce qui compte c'est la valeur personnelle et non celle décernée et attribuée par un parti chargé d'adouber tel ou tel autre candidat avant un scrutin, pas pour l'intérêt général mais pour l'intérêt du parti. C'est la meilleure façon de fabriquer des "élus godillots", faciles à manipuler, qui s'expriment sur tout même quand on ne leur demande rien  comme ce fut le cas à Audierne à propos du mariage pour tous, plus communément appel  "mariage gay". On aurait mieux fait de parler environnement et propreté.

 

Justement et à propos de morale politique, voici ce qui a été écrit dans "Le Télégramme", encore lui, le 2-2-2012:

 

"Les Français sont très désabusés sur leurs responsables politiques, n'étant que 22% à considérer qu'ils respectent les grandes règles de la morale......Les Français jugent inacceptable chez les politiques, en tête (31%) la défense d'intérêts privés plutôt que l'intérêt général, puis les promesses non tenues (29%).... "   

 

Donc, ne pas être élu et  ne pas  faire partie de cette élite "agrégée de l'urne" serait plutôt à considérer comme un compliment avec les regrets que cela peut comporter éventuellement. A l'attention de Monsieur Guillemin si toutefois il lui arrivait de prendre connaissance des "konchennous du Cap-Sizun" qui comprennent parfaitement qu'un ancien Sous-Préfet qui, dans sa carrière a obéi  à toutes les hiérarchies démocratiquement élues, ne souhaite pas continuer à "servir" en passant sous les fourches caudines  d'un parti, même si ce parti est sensé oeuvrer dans le même sens et  la même direction que ses idées personnelles 

 

******

A suivre, dans quelques mois ....et en attendant  :

 

Bon pardon d'Audierne

 

 

    pic_0044.jpg 

 

     

 

******

 

 

mai_06-lamb_-plou-aud_022.jpg

 

 

                     

     img_0263_1_1.jpg

 

 

 

 

****** 

 

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 10:09

Audierne.Cap-Sizun.Editorial 8/2013

 

 

   

 

 

 

******

 

La saison touristique bat son plein  et les esprits sont plutôt tournés vers le soleil (qui nous a si souvent fait défaut en juin),  et vers les plages . Le mois de juillet a cependant compensé les insuffisances précédentes et nous espérons que août ne décevra pas. Mais, avec ou sans soleil, il convient de se rappeler que tout va aller très vite dès la rentrée de septembre puisque nous ne serons plus qu'à environ 6 mois des élections municipales. Nous n'en connaissons pas exactement les modalités mais tout va se décider très vite. Donc les candidats potentiels n'ont pas de temps à perdre pour bien entendu constituer leur liste mais aussi préparer ce qu'ils vont devoir annoncer dans leur profession de foi. Nous avons déjà dit  que Madame Donval ne se représentait pas. Il y aura bien sûr les raisons officielles pour justifier ce renoncement et les vraies raisons qui, non officielles, n'en seront pas moins réelles. (Comparables aux démissions pour raison de santé). Nous y reviendrons, mais pour l'instant , sans prendre de risques, on peut dire qu'il y aura tout de même une liste de gauche et bien entendu une liste de droite qui peut-être ne dira d'ailleurs pas son nom.

 Peu importe. On verra bien !! 

 

Lien:

 

Municipales à Audierne: le verdict

 

 Il paraît tout de même intéressant de jeter un regard sur les dernières  élections municipales (de 2008 - lien ci-dessus) pour se rappeler que la droite a été balayée par une gauche offensive, tellement offensive que, durant la campagne, suite à la diffusion d'un tract par la liste "Gadonna", Madame Donval soi-même avait dû prendre la plume pour répondre à ce qu'elle considérait comme une accusation. Il s'agit du projet de construction d'un bassin de rétention dans la vallée du Stiry, baptisé Kerbuzulic pour la circonstance, qui avait été traité en conseil municipal.

 

Référence:

   

Télégramme de Brest en date du 8-3-2008 

   

Titre: Conseil. Les surprises de la dernière séance

   

Texte: "La délibération à prendre concernait la demande de subvention DGE (20%, soit 30000 €, auxquels auraient pu s'ajouter 20%de l'agence de bassin). La demande ne peut être faite en raison du refus de vote de l'opposition.

 

Le refus de vote précité était celui de l'opposition dirigée par Madame Donval avant son élection au poste de maire. Dans sa réponse elle écrivait de sa propre main ce qui suit:

 

"Le projet du bassin de rétention d'eau de Kerbuzulic n'est pas finalisé sur le plan des autorisations réglementaires, donc pas retenu à la DGE de 2008. Ce dossier fera appel à projet en 2009, les 30000 € ne seront pas perdus.....

Oui, nous nous sommes abstenus pour que la nouvelle équipe issue des urnes du 16 mars prenne ces dossiers.  Jacqueline Donval

 

*****

Pourquoi revenir sur ce sujet qui pourrait relever de la simple polémique. Parce que, sauf erreur de notre part, durant la mandature écoulée, on n'a plus jamais entendu parler de ce projet. Donc, dossier classé et évidemment subventions perdues. Le tract de Monsieur Gadonna avait raison en diffusant ce qui suit:

 

"De récents évènements , dans le cadre du conseil municipal, ont prouvé le manque de maturité de l'opposition qui nous a fait perdre le bénéfice d'une importante dotation financière, difficilement négociée. "

 

Rappelons que Monsieur Gadonna, à l'époque premier adjoint en exercice connaissait bien la situation  puisque sa fonction consistait à gérer les finances. Difficile d'avancer le contraire non ?? !! 

 

Il faudra bien que ce sujet soit traité lors de la prochaine campagne des municipales par les candidats potentiels et plus particulièrement par  les successeurs de la liste Donval "Oser changer Audierne". Les vacances actuelles peuvent contribuer à la réflexion.

 

Le ruisseau Stiry est responsable d'inondations en centre ville en cas de fortes pluies. La vallée du même nom a déjà fait l'objet de plusieurs projets:

 

- projet de parking par municipalité Coatmeur ( premier mandat avec Monsieur Guillon)

 

- projet de bassin de rétention (deuxième mandat sans Monsieur Guillon non réélu) 

 

Aucun de ces projets  n'a abouti. Et pourtant !! Certaines polices d'assurances concernant certains établissements et immeubles situés en centre ville, particulièrement autour de la place Gambetta, font des réserves pour  dégager leur responsabilité en cas d'inondation (risques non couverts). Il y a donc un problème, un de plus qui n'a pas été traité au cours de la mandature actuelle. Problème qui s'ajoute d'ailleurs à ceux créés par certaines initiatives comme le Mât Fenoux:

 

     

 

 sans oublier la circulation qui se heurte à un sens interdit pour accéder aux quais d'Audierne, donc  aux parkings en revenant de la Pointe du Raz. C'est un non-sens !! On ne peut plus aller tout droit vers la plage et les quais d'Audierne en descendant de la Pointe du Raz

 

 

PHTO0020.jpg

 

 

 

     

 

 

 En effet, tout se tient puisque Audierne se situe sur l'axe Quimper - Pointe du Raz. Or, la Pointe du Raz n'est pas un lieu de séjour, mais seulement un lieu de passage puisqu'on n'y trouve aucun hôtel. On traverse donc Audierne sans s'arrêter, en allant à la Pointe du Raz, et au retour, au lieu d'être dirigé vers le centre ville et vers les parkings, la circulation s'oriente immédiatement vers Quimper. Adieu les quais d'Audierne qu'on n'a pas vu, adieu le centre ville et ses commerces, adieu la plage,  bref, adieu Audierne sans s'arrêter. Audierne lieu de passage ou lieu de séjour ?? Il faudra aussi traiter ce sujet sur lequel les commerçants plus particulièrement concernés auront leur mot à dire, bien que la consultation du public n'aie pas été la caractéristique majeure de cette mandature. Il semblerait donc que l'art du commandement ne soit pas non plus la dominante du syndicalisme. Qui donc a inventé le slogan de la "démocratire participative" ?? Effectivement ce n'est qu'un simple slogan sans suite à Audierne. 

 Quant à l'environnement:

 

 

 

PHTO0017.jpg

 

Nous en avons déjà suffisamment parlé et diffusé des photos authentiques, jamais contestées, pour pouvoir dire aujourd'hui qu'il va bien falloir s'expliquer sur tout ce qui n'a pas été fait, et qui ne semble pas mériter une quelconque reconnaissance ou récompense et encore moins une reconduite à la responsabilité des  affaires audiernaises. A bientôt donc, pour la campagne électorale et tout ce qui va l'accompagner.

 

En attendant, bonne suite de vacances  dans nos paysages grandioses et la circulation de notre centre ville, critères qui ne sont pas à la veille de nous classer station balnéaire.

 

 PHTO0008.jpg

 

 

 

 

 PHTO0053.jpg 

 

 

 

 

*****

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

****** 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 10:23

 

Audierne.Plouhinec.  

 Pont-Croix-Plogoff

Editorial 7/2013    

 

 

Références :

 

Télégramme de Brest en date du

 

1) 23-5-2013. LGV . En service "avant l'été 2017"

24-5-2013.LGV. Le Sénateur Philippe Paul écrit aux maires du Finistère

2)- 5-6-2013- Marine Harvest: le coup de massue. 405 emplois sacrifiés

3)- 7-6-2013. Plouhinec. Conseil municipal. Devenir du terre plein et dragage

4)- 8-6-2013. Plouhinec. Pavillon bleu. La commune entre  dans le grand bain

Pouldreuzic. Plage de Penhors. Le Pavillon bleu va flotter

Pont-l'Abbé. Aires de carénage. Une étude à l'échelle du territoire

5)- 10-6-2013. Pont-Croix. La Poste. Huit emplois menacés

 

Ouest -France en date du

 

 -3-6-2013- Audierne. Maire sortant, Jacqueline Donval ne repart pas en 2014

 

 

******

 

 

mai_06-lamb_-plou-aud_022.jpg

 

 

 

 

  *******

 

Le mois de juin touche à sa fin. La saison touristique devrait donc pouvoir commencer si la météo veut bien participer car juin a été plutôt maussade et les candidats à la "bronzette" n'ont pas été très gâtés . Pour autant l'actualité, tant au plan national qu'au plan local a été abondante. Le probléme national le plus important est bien entendu le chômage. Après Doux voici Gad et Marine Harvest, sans oublier Michelin. Les emplois sont supprimés par centaines  et dans la majorité des cas, la seule solution est "Pôle Emploi". Dans ce contexte, la fonction publique territoriale dispose d'un statut très avantageux puisqu'elle bénéficie de la sécurité de l'emploi malgré toutes les critiques émises par ailleurs à son encontre, particulièrement au sujet des effectifs. La fonction publique nationale supprime des postes de fonctionnaires pour faire des économies, et la fonction publique territoriale recrute et multiplie les embauches. 

Or, les services municipaux d'Audierne ont été fermés durant 5 jours lors des fêtes de l'Ascension soit du 8 mai au 12 mai .  Imaginez la tête des chômeurs et autres demandeurs d'emploi confrontés à cette situation, constatant l'absence des emplois protégés pendant que eux "galèrent". Surtout que durant cette période, la vie continue et les ordures s'entassent ici, là et ailleurs. Situation plutôt agressive non ?? 

 

( 3 Nouveaux dépôts de déchets verts utilisant des sacs jaunes ont été constatés le dimanche 9 juin 2013, le mardi 18 juin 2013 et le jeudi 20 juin 2013.

Sujet de réflexion non ??) 

 

   

 

  Un peu de discrétion aurait sans doute été plus approprié car, jusqu'à preuve du contraire, les services communaux exercent leur activité au profit des administrés, et non pour leur confort personnel, avec des méthodes syndicales. L'intérêt général des administrés  est assez éloigné de l'intérêt particulier d'une catégorie de personnels rémunérés par les deniers des contribuables locaux, et ce en période particulièrement  difficile . Est-ce que les hôpitaux, les transports, les pompiers, les gendarmeries, ont fait le pont durant ces 5 jours. Evidemment non !! Alors ?? Nous en reparlerons !!

 

Pendant ce temps, la commune de Plouhinec pavoise, au sens propre comme au sens figuré puisque ses plages de Mesperleuc et Gwentrez viennent de se voir attribuer le label du Pavillon Bleu, rejoignant les 144 autres plages déjà bénéficiaires dans l'hexagone dont  8 finistériennes. Il faut bien constater à cette occasion que la plage d'Audierne n'a pas été retenue. Il y a très certainement des raisons:

 

 

    Le Mât Fenoux n'est peut-être pas responsable de tout mais il a très certainement sa part de responsabilité car on a détruit les toilettes existantes, ce qui n'avait aucune urgence puisque, apparemment, les travaux de restauration ne sont pas effectivement programmés et encore moins financés. On a démoli avant de savoir si on pourrait restaurer. Pourquoi ?? Evidemment, cette situation nouvelle supprime la servitude d'entretien. Oui mais ?? Pour quel  inconvénient ?? 

 

    phto0079.jpg

 

Signalons en passant que le quotidien Ouest France publie à ce sujet,  en date du 12 juin 2013, un article qui s'intitule:

 

Réhabilitation du Mât Fenoux: Encore quelques mois de travaux-Audierne

 

On y apprend qu'il va falloir désormais faire intervenir une entreprise disposant de    

 

matériel spécifique,

 

que quelques études supplémentaires seront nécessaires, qu'il faudra une étude muséographique, que le projet de toilettes sèches est abandonné au profit de structures mobiles  etc....etc....

 

On a l'impression d'assister à une tentative de justification de la situation puisque :

 

"Nombre de promeneurs s'inquiètent du devenir du Mât Fenoux...." 

 

Pas un mot sur le financement et seulement  allusion à des délais imprécis:

 

"Encore quelques mois de travaux "

 

Ceci pourrait par conséquent nous mener au delà des élections municipales de Mars  2014, (dans 8 mois) et dans cette hypothèse, on peut se demander si la prochaine municipalité retiendra les mêmes priorités que l'actuelle. Devinette !!! Après tout,  Madame Donval n'a eu aucun scrupule à démolir les réalisations de ses prédécesseurs, tant de droite que de gauche (circulation, Mât Fenoux etc...). Par conséquent, ses successeurs n'auront pas à faire preuve de mansuétude à son égard si certaines choses ne leur convenaient pas. Mais, nous n'en sommes pas encore à l'époque de la lettre ouverte qui précèdera l'élection, ni à l'exposé des pièces à conviction, d'autant que aucun changement n'est à signaler dans ce domaine particulier par rapport à  l'année 2008. Patience !!

*****

Le tourisme est une activité essentielle du Cap-Sizun. Nous avons analysé la situation à maintes reprises et publié une étude complète du Cap-Sizun et de ses perspectives d'avenir (Ma Bro, Ar C'Hap, gwechall, hirio, warhoaz) en nous référant au livre blanc de la baie d'Audierne. Répétons seulement que la Pointe du Raz n'est pas située aux portes de Paris, et qu'il faut au moins 6 heures de voiture pour parcourir les 600 kilomètres qui nous séparent de la capitale. D'où l'intérêt de la ligne LGV (cf références 1 et 2) dont la mise en service est attendue pour 2017 et pas avant. Sans oublier le désenclavement du Cap-Sizun, dont on reparle toujours en période électorale sans jamais concrétiser. En attendant, le trajet Paris-Marseille en TGV se fait en 3 heures. Pas étonnant que le Cap ne soit pas en mesure de rivaliser avec le midi et ce constat n'est pas unique . D'où l'intérêt de pratiquer la concurrence avec nos arguments que sont en particulier nos paysages et notre qualité de vie, à condition évidemment de faire le bon choix dans ces domaines.

 

Par exemple :

 

 pic_0044.jpg

 

 

 

     pic_0894.jpg

 

 

 

     pic_0058.jpg

 

 

Simple contraste avec Plouhinec qui n'a pas lésiné sur les moyens

 

 

 

PIC_0197.jpg

 

 

 

PIC_0187.jpg

 

 

PIC_0188.jpg

 

 

N'oublions pas non plus tout ce qui manque à Audierne, particulièrement au port de plaisance: aire de carénage, poste à carburant récupération des eaux noires etc....Et l'école de pêche, l'ancienne clinique, l'ancienne glacière et bien d'autres ruines et épaves en tous genres, tout est resté figé et rien n'a bougé durant la mandature actuelle. Conclusion: la municipalité sortante aura du mal à présenter un bilan, son action s'étant plutôt limitée à l'expédition des affaires courantes. Rappelons nous le slogan:

    "Oser changer Audierne" !!

        Oui mais, dans quel sens ?? L'immobilisme et le changement sont 2 choses différentes. Pas étonnant que Madame Donval ait décidé de ne pas se représenter. Cette décision lui épargnera une suite répétitive à la défaite qu'elle a déjà connu aux dernières élections cantonales, qui n'ont pas vu sa réélection à l'issue d'un seul mandat. Peut-être un manque de bilan là aussi !!! Une seule voix de différence avec son concurrent  à Audierne. Surprenant non ?? Signalons encore que la défection de Madame Donval dont les arguments ne tromperont personne, compromet aussi  les chances de succès  de ce qui reste de son équipe après les démissions (4), donc de son parti. Cet avis n'est pas celui d'un blogueur sur konchennou mais la répétition de ce qui se dit un peu partout à Audierne..

 

On parle même de "Berezina !! A suivre donc !! 

 

Pas étonnant que Plouhinec ait obtenu le Pavillon Bleu pour ses plages. Audierne n'est pas à la veille d'obtenir cette distinction avec ses futures affreuses "cabanes-toilettes mobiles" que tout le monde appelle "chiottes", dont les portes souvent ouvertes battent au vent  ( et toujours sales) qui seront réparties ici et là sur le littoral.  La municipalité devrait aller visiter la Pointe du Raz, pour vérifier l'état (impeccable) des sanitaires, par ailleurs parfaitement intégrés dans le paysage. En fait, le paysage du Mât Fenoux suffit à afficher sur le front de mer l'aptitude municipale à traiter correctement les problèmes. La comparaison avec le fonctionnement d'une entreprise privée serait sans appel (dépôt de bilan). Tous les Audiernais savent que durant les 30 dernières années, la seule équipe municipale qui peut être fière de son bilan est celle qui a dirigé la commune de 1983 à 1995, la municipalité socialiste du regretté Jean Normant. (maison de retraite, port de plaisance etc...). La plus mauvaise est l'actuelle dirigée par Madame Donval qui, en s'en prenant au Mât Fenoux n'a même pas respecté les réalisations des gens de son bord, pas plus que le front de mer de sa commune. Cette  décision a d'ailleurs un impact sur Esquibien, commune voisine qui partage la plage avec Audierne. Pour exercer la responsabilté locale, il ne suffit pas de se faire photographier devant le tas de sable de Poulgoazec quelques jours avant les élections . Aujourd'hui, le tas de sable est toujours là, attendant le prochain scrutin.

Quant à la situation économique d'Audierne, rappelons que la municipalité d'Audierne n'a pas pu

"Retenir le départ du magasin Aldi"

(vocabulaire municipal officiel sur le bulletin du même nom).

D'autres fermetures ont suivi: à Kerivoas le magasin de vêtements et le magasin d'électroménager, le restaurant "Villa Gourmande" ex- "Entrecôtes", le restaurant "Lunch" etc... Pourquoi ?? Evidemment il y a la crise . Pour autant, l'action municipale est-elle exempte de toute responsabilité ?? La circulation et le stationnement sont des paramètres qui relèvent du  plan local. Après avoir modifié le plan de circulation laissé par ses prédécesseurs, la municipalité actuelle doit

 assumer intégralement la responsabilité

de la situation qu'elle a créé. Elle ne peut pas accuser ceux d'avant puisqu'elle a tout changé et que , désormais, les véhicules circulent face à face, que les entrées et sorties des parkings sont une ineptie, ce qui n'était pas le cas avant puisqu'ils  ils circulaient tous dans le même sens. Aujourd'hui, la sécurité dépend des clignotants ce qui n'est pas toujours fiable, donc accidentogène. L'avenir dira s'il y a lieu de changer à nouveau, ce qui reviendrait à faire un constat public du gaspillage.

Nous avons , à maintes reprises, exposé ici notre analyse de situation. Curieusement, on retrouve nos arguments dans le livre qui vient de paraître écrit pas 4 spécialistes sous le titre:

 

Secoue toi Bretagne. (Breizh, krog e barzh)

 

Le vocabulaire utilisé est certes plus savant mais relate parfaitement la situation générale. Voici les principaux constats:

- La péninsularité

- La périphéricité physique  

- La maritimité

- La compacité d'une péninsule

et en conclusion

 

La Bretagne c'est la mer et la terre, armor et arcoat indissolublement.

 

 L'ouvrage ne figure sans doute pas dans la documentation municipale audiernaise qui se limite aux manuels d'horticulture. Dommage, car le simple bon sens qui ressort de ces arguments permettrait d'éviter les grossières bévues comme celles déjà citées . Le chantier du  Mât Fenoux n'aurait pas dû être ouvert avant d'avoir fait les études préalables et s'être assuré du financement. Et le mauvais choix est affiché aux premières loges, sur le front de mer, au vu et au su de tous les promeneurs. Bravo !!

 

Nous pourrions parler encore du problème des "biquettes" qui ont fait une brève apparition, à Audierne, juste le temps d'une photo de nos chers élus locaux posant une fois de plus pour la postérité dans la presse locale. Les biquettes sont parties (fugue, pertes etc..). On a dit que....!!! Il faudrait aussi parler de la restructuration de la poste à Pont-Croix, des offices de tourisme etc.... Tout cela fera l'objet d'un autre article. Il est temps de souhaiter bonnes vacances aux audiernais, ainsi qu'aux visiteurs en leur demandant de ne pas trop s'attarder sur nos chefs-d'oeuvre environnementaux et de se tourner vers:

 

la mer, toujours la mer....

 

    temp_te-2003_050.jpg

 

 

 

Dernière heure:

 

Références: Ouest-France en date du 20-6-2013

Titre: Exclusif. TGV vers le Finistère: Rien avant 2030...au mieux

 

Texte:

L'aménagement d'une ligne ferroviaire grande vitesse vers Quimper et Brest n'est pas jugée prioritaire par la commission chargée de hiérarchiser les grands projets d'infrastructures de transports.

La  commission Mobilité 21, présidée par Philippe Duron, député -maire PS de Caen ......

 

Evidemment, la ligne Paris-Normandie  est classée première priorité. Gageons que les Finistériens s'en souviendront, le moment venu !!!  

 

 

 

 

 

********

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 08:17

 

 

Audierne.Municipales 2014.

Candidatures 

 

 

  PHTO0003-copie-1.jpg

 

Ci-dessus: Une photo d'Audierne parmi d'autres 

 

 

******

 

 

Références: Ouest France du mardi 4 juin 2013

Titre: Municipales. Le maire Jacqueline Donval ne se représente pas

 

Lien: 

Audierne.Cap-Sizun.Municipales en 2014.Premiers symptômes 

 

******    

Dans son édition en date du 4 juin 2013, le quotidien Ouest-France a publié un article concernant Madame Donval, maire en  exercice à Audierne, qui ne se représente pas aux élections municipales de 2014. Il est sans doute prématuré de vouloir tirer tous les enseignements de ce retrait annoncé. Citons simplement un extrait de l'article:

 

"Après mûre réflexion, j'ai décidé de de ne pas être candidate à ma propre succession pour les élections municipales de 2014. Je préfère laisser la place à une autre génération....Treize années de mandature, c'est suffisant...."

 

 ****

Notons tout de même que, dans l'article accessible par le lien ci-dessus, écrit le 21 février 2013, nous annoncions, en nous référant à la  presse locale, que la totalité des maires du Cap-Sizun se représentait à l'exception de Jean Pichon maire de Beuzec. Madame  Donval n'a pas ignoré la publication de cette perspective et n'a pas, à l'époque, démenti l'annonce prévisionnelle de sa candidature. Nous assistons donc à un revirement que nous expliquerons en temps utile. Toujours est-il que cette défection évitera à Madame Donval d'avoir à présenter son bilan, après

 13 années de mandature.

Au fait, quel bilan ?? La synthèse de ce qu'elle a fait et qui devra majoritairement être repris, revisé, rectifié comme le plan de circulation, les restaurants du coeur qui ne sont pas de compétence municipale, le fleurissement intempestif, le ramassage des déchets verts  et tant d'autres bévues qui permettront sans doute aux nouveaux candidats de démontrer l'absurdité de l'état des lieux . Et plus encore, tout ce qu'elle n'a pas fait et qui donc reste à faire, particulièrement dans le domaine de l'environnement: clinique, école de pêche, ruines, casse de voitures illégale et tolérée etc...

 

 

environn_17-3-06_037-2.jpg

 

Ce bilan n'est pas présentable et, puisque Madame Donval se retire, toute son équipe ou plutôt ce qu'il en reste après les démissions  va devoir tirer les enseignements de la situation dans laquelle ils ont tous, sans exception, leur part de responsabilité pour avoir été passifs, ce qui les disqualifie aux yeux des électeurs. Il va donc falloir trouver du sang neuf dans une équipe nouvelle.

Rappelons que Madame Donval s'était présentée en 2008 avec le slogan "oser changer Audierne" et qu'elle n'a pas été réélue conseillère générale à l'issue d'un unique mandat  . Effectivement Audierne a changé mais pas dans le bon sens. Les sortants ont tout simplement oublié qu'ils avaient été élus par défaut, en raison d'un rejet massif de la municipalité Coatmeur (pas un seul élu d'opposition). Aujourd'hui, ce sont eux qui sont menacés du même rejet. On doit donc être plus que prudent au sujet des raisons évoquées par Madame Donval, d'autant qu'il fut question récemment de 2 listes de gauche ce qui signifierait le désaveu de la sortante au sein même de son parti .

Attendons donc la suite, dans le contexte de la nouvelle loi fixant le nouveau seuil (1000 habitants)  qui semble plutôt fait pour politiser des élections alors qu'elles  auraient au contraire besoin d'être dépolitisées au profit de l'intérêt général. Puisqu'on ne pourra plus sans conséquences rayer un nom sur une liste cela risque de créer quelques surprises dans les 2 camps d'ailleurs. Après un rejet Coatmeur, nous risquons d'assister à un rejet Donval, d'où l'impérieuse nécessité de ne pas se tromper en constituant les listes sur lesquelle certaines identités  pourraient se révéler plus nuisibles et dissuasives que positives et "racoleuses". Dans ce cas, c'est l'abstention qui y trouverait son compte, faussant par là même toutes les prévisions.

 

Personnellement, je n'aimerais pas avoir à succéder à la municipalité sortante. Les 2 premières mesures qui devraient s'imposer après les élections sont:

 

- L'état des lieux

   

- La situation des finances établie par un audit pour savoir exactement où nous en sommes.

 

Bon courage aux postulants qui seront élus pour assurer la suite du programme dans le cadre de  la succession. Ils pourront dire:

 

Merci Madame Donval !! 

 

     

 

Bel exemple de situation concernant le Mât Fenoux qui sera sans doute en l'état lors du passage de relais, en 2014.

Un dernier mot concernant une autre liste annoncée par Ouest-France: celle de Monsieur Evenat. La chose se murmurait depuis un certain temps. Pour la première fois, la presse en a fait état. Ce sera donc une liste de droite puisque Monsieur Evenat a déjà été adjoint au maire Coatmeur de 1995 à 2001, donc dans l'équipe du "décoré". Rien de bien nouveau par conséquent. On pourrait presque dire que :

 

On prend les mêmes et on recommence !!!! 

 

Attendons la suite 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 10:42

 

 

    Audierne.Cap-Sizun.

Editorial 6/2013

 

 

PIC_0213.jpg

 

 

 

Références:

 

- Télégramme de Brest en date du

(a) 14-5-2013   - Titre: Les ports de plaisance passés au crible 

(b) 18-5-2013- Titre: Bretagne. Le pavé dans la mare

 

*******

 L'article cité en référence (a) publie un classement des ports de plaisance bretons, établi par la revue Voile Magazine. On apprend, à la lecture de cet article que le port de plaisance d'Audierne est classé  seulement 28ème sur  36 ports retenus.

 Comment se fait-il, comment peut-il se faire que le port de plaisance d'Audierne figure dans le dernier quart de ce classement alors  que, on peut lire dans tous les documents audiernais, y compris sur internet:

 

Audierne: un port dans la ville.

Site officiel de la

ville d'Audierne 

??????  

 

*****

 

Les critères retenus pour établir ce classement sont nombreux: nombre de places visiteurs, tarif nuitée, facilité d'accès, qualité de l'abri, tirant d'eau, carburant disponible, pompe à eaux noires, douches, wi-fi, proximité commerces, restauration, laverie, schipchandler, et plus subjectif, le charme.

 

*****

Audierne ne manque sans doute pas de charme, mais il lui manque beaucoup d'autres choses, particulièrement dans le domaine de la technique, pour espérer pouvoir améliorer son image de marque et par voie de conséquence son classement. Il y a plusieurs problèmes importants et urgents à traiter au lieu de se contenter de planter des fleurs, traitement superficiel, homéopathique et non chirurgical. 

 Rappelons brièvement l'historique de la création du port de plaisance d'Audierne dont l'initiative et le mérite reviennent à la municipalité socialiste responsable de la commune entre 1983  et 1995 (municipalité Normant, également à l'origine de l'aménagement de toilettes au Mât Fenoux).

Au départ et en raison de l'épaisseur de la couche de  vase présente dans le port, associée au courant de la rivière Goyen, rien n'était évident. D'où la prudence justifiée des responsables limitant leurs ambitions à une cinquantaine de places à titre d'essai. Après avoir constaté et enregistré  le bon fonctionnement de ce mini-port, (et pour satisfaire une demande concrétisée par une liste d'attente de propriétaires de bateaux), les mêmes responsables décident d'en doubler la capacité. Ce qui fut fait malgré l'opposition et l'abstention lors du vote des crédits du responsable de l'opposition qui deviendra plus tard maire de la commune et s'empressera de doubler la capacité du port, faisant abstraction (ou perte de mémoire) des arguments ayant "justifié !!!!!  son abstention antérieure". Il est vrai qu'il était contre tout, n'ayant qu'un seul objectif: devenir maire et se faire décorer. (On peut ici rappeler, pour étayer cette affirmation l'historique de la maison de retraite ). 

Quoi qu'il en soit, actuellement le port de plaisance d'Audierne compte 240 emplacements de bateaux, ne disposant ni de carburant ni d'aire de carénage. La capitainerie et les douches ont été réalisées récemment à la place de la bibliothèque par les responsables d'aujourd'hui. Rappelons à cette occasion la vente du bâtiment de l'école Pierre Le Lec considérée actuellement comme une erreur monumentale et à laquelle personne ne s'était opposé. (Les responsables actuels, déjà élus d'opposition à cette époque, n'ont jamais  levé le plus petit doigt pour exprimer leur désaccord ce qui signifie apparemment  qu'ils étaient  d'accord).  

Conception assez particulière de la responsabilité et  de l'anticipation  doublée d'un sens développé de l'analyse prévisionnelle non ??? 

 

****

Nous avons donc aujourd'hui 240 bateaux de plaisance qui font l'objet de nettoyages annuels et carénages, généralement sur la petite cale située en face du "Crédit agricole". Les eaux  résiduelles contenant tous les restes de peintures "antifouling" parfois associés à de l'eau de javel  ne sont pas récupérées et se déversent directement dans le port. Les bateaux de passage, donc généralement habitables ne disposent pas d'emplacement de  récupération pour les eaux usées provenant entre autres des toilettes. Que peuvent-ils en faire ????? Sans compter que les camping-car  n'hésitent pas à s'arrêter sur les quais pour faire gratuitement le plein d'eau potable, et le vide du reste, à la santé des audiernais et de leur portemonnaie. Il ne faut sans doute pas chercher plus loin pour identifier les causes de la pollution constatée dans le port (Télégramme du 9-4-2013) sans pour autant oublier toutes les caravanes stationnant illégalement et à l'année, sur nos 294 hectares, déversant tout et le reste dans la nature.  

 

 

     environn_17-3-06_037-2.jpg

 

Toutes ces remarques et d'autres sans doute, expliquent le classement de notre joli port pour lequel les pots de fleurs ornant  les passerelles n'ont pas été suffisants pour influencer "Voile magazine". Il ne suffit pas  non plus de s'intéresser au réseau d'assainissement pour traiter le problème . Il conviendrait au contraire de commencer par le commencement et de trouver les solutions pour mettre un terme à une situation intolérable et absolument incompatible avec des ambitions touristiques dont le classement en station de tourisme .

 Signalons encore que le blog cap-sizun.images a publié de nombreuses photos récentes des situations créées par la suppression du ramassage des déchets verts et des encombrants. Le plus cocasse et aussi peut-être le plus navrant c'est de voir que les sacs verts disponibles contre finances à la mairie d'Audierne (et laissés pour compte), sont parfois remplacés par des sacs jaunes  délivrés gratuitement par la communauté de communes et prévus pour un tout autre usage.

 

Lien:  

 

http://yannfanch.unblog.fr 

 

link  

 

 

  C'est à la municipalité que revient la mission de tirer les enseignements des situations créées par des prises de décisions inappropriées et irréfléchies dont on voit, à postériori, les conséquences. Lorsqu'il s'avère qu'une décision n'obtient le résultat escompté, il convient de prendre des initiatives pour y remédier et reconsidérer la situation dans la direction souhaitée par les administrés. Peut-être aussi qu'une bonne consultation des commissions communales (ouvertes au public-démocratie participative=simple slogan) permettrait d'éviter la création de situations à problèmes donc ingérables. Quoi qu'il en soit, il faut savoir que les mauvaises décisions génèrent un sentiment d'incompréhension  chez les administrés, ce qui se traduit parfois par des actes d'indiscipline donc contestaires (dépôts d'ordures clandestins). Tout le monde sait que pour éliminer les mégots, il faut commencer par mettre en place des cendriers. C'est une simple question de bon sens.    

 

Commander c'est Prévoir dit-on.

 

Gageons que dans quelques mois, les électeurs ne seront pas dupes et sauront s'exprimer dans le sens de la logique des choses pour mettre un terme à toutes les  anomalies qui nous pénalisent dans notre vocation touristique et environnementale. Il n'est pas rare de constater , durant la saison estivale, que des plaisanciers faisant étape à Audierne, soient obligés de se déplacer à pied, jerrican à la main, jusqu'au centre Leclerc sur la route de la Pointe du Raz, à la sortie ouest de la ville, seul poste de ravitaillement en carburant de notre station balnéaire. (Distance 1,5 kilomètre). Notre image de marque en souffre et justifie certainement le rang qui nous est attribué par 

 

Voile Magazine.

 

Pour une fois, nous passerons sous silence nos superbes paysages défigurés par une ancienne clinique datant de 1973 (historique consultable sur "le nouvel observateur"), une ancienne école de pêche, une ancienne glacière et une casse de voitures totalement illégale. Combattre l'illégalité ne semble pas faire partie de la conception qu'ont les élus locaux audiernais de l'exécution de la mission qui leur a été confiée par le verdict des urnes. Ils pourraient avoir à le regretter, sans tarder, dans quelques mois. Dans ce cas, il sera tout de même trop tard pour prononcer le 

 

Mea Culpa, Mea Maxima Culpa !!  

 

Encore un mot sur le Mât Fenoux . Fallait-il commencer les travaux de démolition avant d'avoir bouclé le projet de transformation et plus particulièrement son aspect financier qui pourrait poser des problèmes dans le contexte actuel. En langage populaire on appelle cela

 

 "mettre la charrue avant les boeufs".    

 

Que se passera-t'il si les finances ne suivent pas ?? Faudra -il s'accommoder d'un Mât Fenoux à moitié démoli ?? Et si le problème n'est pas résolu avant les municipales, quelles conclusions faudra-t'il en tirer ?? Sans oublier la situation éventuelle d'héritage !!!! Nous avons déjà évoqué  ce vestige du passé dans le précédent éditorial auquel on peut se reporter:

 

Liens:

 

  Audierne.Cap-Sizun.Editorial 5/2013

 

  Audierne. Le mât Fenoux filmé pour Arte

 

 

   

 

 Les touristes ne manqueront pas d'apprécier la nouvelle image de marque  qui leur est offerte par la municipalité locale. Espérons qu'une météo défavorable  ne viendra pas s'ajouter aux contrariétés visuelles pour que nos visiteurs n'emportent pas de trop mauvais souvenirs de leur séjour en Cap-Sizun, où la Pointe du Raz et la côte nord  viennent d'obtenir le label de grand site national. Audierne n'en fait pas partie ce que l'on comprend facilement, certaines images étant sans doute incompatibles avec un label national. Il conviendrait peut-être de commencer à réfléchir au problème en recherchant des solutions autres que l'enfantillage d'un excès de fleurissement qui ne règle rien. 

 

****

 

 

 Audierne-2--3-8-010.jpg

 

En conclusion, nous emprunterons à la presse locale le titre d'un de ses récents articles (18-5-2013) cités ci-dessus en référence:

 

Bretagne.Le pavé dans la mare.

 

"Secoue toi Bretagne"

 

C'est le titre d'un ouvrage écrit par quatre acteurs du développement économique et publié aux éditions Apogée. Nous n'en dirons pas plus sur cet ouvrage, mais rien ne nous empêche de transposer une expression à notre bonne ville d'Audierne, pour lui dire:

 

"Secoue toi Audierne , demain il sera trop tard " 

 

Les retards accumulés au cours des dernières années ne se rattraperont pas d'un coup de baguette magique, mais l'immobilisme et le jardinage (à ne pas confondre avec le gaspillage malgré la rime) auquels nous sommes habitués ne règleront rien. Il faut  innover et pas seulement annoncer que on va "changer Audierne" pour, dans la pratique quotidienne se contenter d'expédier les affaires courantes en attendant la suite.  Suite et fin sont parfois associées dans le déroulement des évènements, victimes d'un  manque d'analyses de situations  et néanmoins prévisibles avec un peu de simple  prospective. 

 

*******

PIC_0210.jpg

 

 

  PIC_0424.jpg

Fleurissement ou gaspillage ???? 

 

******* 

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 10:24

Audierne. Cap-Sizun. Editorial 5/2013

 

 

bremeur_5.jpg

 

 

Références: Télégramme de Brest en date du:

 

30-3-2013: Audierne.Investissements municipaux. Le chantier de la salle va démarrer 

10-4-2013:  Douarnenez.Philippe Paul. Il dévoile son patrimoine

12-4-2013:  UMP 29.Feuille de route pour les municipales: ...Villes moyennes à conquérir: Pont-l'Abbé, Briec, Audierne...

 

 

 

*******

 

Les évènements nationaux: affaire Cahuzac, mariage gay etc... constituent une actualité brûlante qui pourrait nous faire dire que le Cap-Sizun est bien éloigné de tous ces problèmes (au sens propre comme au figuré). Il est évident que les comptes bancaires ouverts en Suisse ou à Singapour par des citoyens capistes doivent être peu nombreux. Les projets  locaux de mariages gay ne défrayent pas non plus, pour l'instant,  la chronique dans notre beau Cap-Sizun plutôt traditionnel et imprégné de son héritage religieux  (catholique) qui définit le mariage (homme-femme) comme étant un sacrement.

 

Mais la publication du patrimoine de nos élus pourrait faire grincer des dents, non pas en raison d'une origine douteuse ou d'un montant excessif, mais plutôt en raison de son côté confidentiel. Nos commères du lavoir, Jeanne-Yvonne et Soaz,  pourraient avoir la langue bien pendue si nos élus locaux devaient afficher publiquement leur "petite fortune", tant en ce qui concerne leurs revenus que leur patrimoine immobilier. Pour l'instant on se contente de regarder chez son voisin en imaginant que ..... Mais à partir du moment où les suppositions deviendraient réalité, les commentaires ne manqueraient pas de suivre. Cela pourrait s'appeler voyeurisme ou exhibitionisme ou même curiosité malsaine.

 

Même les plus modestes dans la société ne parlent pas de leurs revenus ni de leurs héritages quand ils héritent bien entendu. Le prix d'évaluation de la maison familiale proposé par le notaire  en cas de succession reste ultra confidentiel et les notaires savent mieux que personne qu'il n'est pas rare qu'un partage de biens suite à un décès soit souvent source de querelles intestines. (trop ou pas assez selon..). Donc, le patrimoine, tout comme l'endettement ressemble plutôt à un domaine réservé, dont les voisins, les cousins et même les amis n'ont pas à connaître, sauf confidence très personnelle  réservée à un proche particulièrement discret .

Tel est le tempérament  du capiste ordinaire qui ne s'exprime guère concernant ce qu'il considère comme relevant de sa vie privée et bannit la curiosité, tout au moins pour ce qui le concerne. Si l'on ajoute à ces considérations une petite et même  bonne dose d'individualisme, il n'est pas difficile de conclure que, en Cap-Sizun et sans doute aussi ailleurs, le patrimoine fait partie de l'intimité et  appartient de ce fait au domaine confidentiel. Evidemment, la politique n'étant pas une profession, les indemnités afférentes ne devraient pas permettre l'enrichissement, sauf si elles  étaient excessives. L'heure étant aux économies, Monsieur le Président de la République a donné l'exemple en réduisant ses émoluments ainsi que ceux de ses ministres. Mais la réduction s'est arrêtée là. Députés ou sénateurs, personne n'a suivi. Les indemnités de la politique sont donc globalement toujours substantielles et parfois même excessives, jusque dans les mandats locaux. A l'approche des élections municipales nous ne citerons pas de cas concrets, mais tout le monde les connait puisque nous en avons déjà parlé à plusieurs reprises. Disons seulement que ceux qui ne font rien ou presque rien dans l'exercice de leur mandat, tout comme ceux qui ferment les yeux sur des problèmes relevant de leur compétence (environnement) sont trop payés et ne méritent pas leurs rémunérations. Et si on ajoute à ces considérations le cumul des mandats, donc aussi le cumul des indemnités, chacun peut évaluer, à partir des articles de presse ce que perçoit "untel ou l'autre" dans ses fonctions électives. Il n'est pas difficile d'évaluer ce que perçoit un simple maire élu conseiller général tout simplement en regardant la "gueule de bois" d'un sortant battu aux cantonales. Le "sortant perdant"  évalue son manque à gagner plus vite que tout le monde. Sans compter la perte des petits avantages de certaines fonctions comme par exemple un voyage dit d'études "à notre santé" pour ne citer que celui là !! Tout cela contribue à l'image de marque de nos élus .

 

Le problème est différent pour un salarié payé au SMIC ou pour un retraité qu'il soit de la fonction publique (grille indiciaire) ou de la marine marchande (classement par catégories). Ils n'ont rien à cacher. Leurs revenus sont faciles à calculer à partir des  grilles et catégories correspondantes consultables sur internet et régulièrement publiées dans la presse.

La situation est particulièrement difficile pour les veuves qui ne perçoivent que la moitié des revenus du mari défunt. Exemple: une retraite de sous-officier (quel que soit son grade), acceptable pour un couple , l'est beaucoup moins à 50%  pour une veuve. Situation identique pour les veuves de marins -pêcheurs ou retraités de la marine marchande. 

 

Un dernier mot tout de même sur ce sujet:

     

les veuves de parlementaires (députés)

bénéficient d'une pension de réversion

au taux de 66% au lieu de 50%.

Pourquoi ?? Alors que l'exemple devrait

venir d'en haut non ?? 

 

Puisque le patrimoine de nos élus (ministres) est désormais public, que la mesure doit être étendue aux députés et sénateurs, publions et diffusons également les privilèges de certaines fonctions électives. Sauf bien entendu, si on considère qu'une veuve de marin ou de sous-officier mérite  moins d'attention qu'une veuve de député ou sénateur.  Le prix d'une mensualité dans une maison de retraite ne fait pas de différence entre les catégories sociales de veuves. C'est le même prix pour tout le monde. Alors ??

 

marquisat_pont-croix_018.jpg

 

Ne serait-il pas plus urgent de se pencher sur la situation des veuves que de légiférer à propos du mariage homosexuel ?? Les veuves sont sans doute plus nombreuses que les "homos" et leurs revenus moyens tout comme leur patrimoine n'ont nul besoin de voyeurisme pour relever du domaine social.

 

Tiens, social comme socialisme !! Curieux non ??

Ou alors, simple coincidence.

 

Pauvre Jaurès !! 

 

 La théorie c'est bien. La mise en pratique c'est mieux !!

 

*****

 

Revenons à notre Cap-Sizun;

 

Les travaux d'aménagement de la salle multifonctions  d'Audierne devraient démarrer incessamment. Il y en aurait pour la "modique" somme de 940.000 €, sans compter les surprises toujours possibles en cours de travaux. Il convient d'ajouter à cette somme le prix d'achat de l'immeuble ainsi que le prix de revient des  différents aménagements comme ceux  effectués au profit des restaurants du coeur etc.... Notons encore que la municipalité prévoit le transfert de la bibliothèque au dernier étage, après la réalisation ultérieure  des  travaux d'aménagement nécessaires (ascenseur), non planifiés à ce jour donc non financés. C'est l'addition de toutes ces  dépenses prévues et à venir qui permettra de calculer le prix de revient de notre "chère" salle multifonctions audiernaise. Ce prix de revient dira si la municipalité a fait le bon choix en privilégiant l'aménagement d'un bâtiment ancien au lieu de faire du neuf et de plein pied, donc accessible sans ascenseur dont on connait le prix de revient en fonctionnement. D'autant que le problème du musée maritime reste aussi posé (Il aurait été parfaitement à sa place dans cet immeuble patrimonial et sans ascenseur).  

Quant au  Mât Fenoux, il  ne semble pas vouloir s'acheminer trop vite  vers son nouveau destin. On a démoli les sanitaires, percé les ouvertures désormais béantes et....on attend !! Quoi ??  N'aurait-il pas été préférable de laisser les lieux en état et en service, donc avec les sanitaires , tant que les travaux de restauration ne sont pas financés et  programmés. Pour l'instant le Mât Fenoux est sinistré et les visiteurs n'ont pas de "pipi-room"  à proximité pour satisfaire leurs besoins. Donc, "pipi-popo" comme on peut, là où on est , et tant pis pour les petits papiers blancs et roses qui voleront au gré du vent jusque sur la plage pendant la bronzette. C'est cela aussi le tourisme non ?? 

 

5-2-2005__cr_che_no_l_052.jpg    

  Il est vrai que la mise hors service des toilettes de ce bâtiment supprime pour l'instant la servitude d'entretien qui était sans doute une charge !!!! Tout de même, pas plus et pas moins que toutes les toilettes publiques, d'ici ou d'ailleurs, qui font partie des maux nécessaires  !! 

      

Lien:

 

  Audierne. Esquibien. Nouvelles de l'été 2012   

 

  phto0079.jpg

 

******

   Changeons de sujet. Dans son édition en date du 12-4-2013 , le parti politique UMP 29 (Finistère) publie sa feuille de route pour les municipales sur laquelle on peut consulter sa liste de villes moyennes à conquérir en 2014, à savoir: Pont-l'Abbé, Briec, Audierne....

Tiens donc !! Evidemment, il ne s'agit que de déterminer des objectifs. Mais, lisons la suite:

 

"C'est sur ce réseau de villes moyennes et d'autres, que doit s'appuyer la reconquête du département où le PS détient notamment le conseil général et les huit sièges de députés. On aurait tort de se focaliser sur Brest et Quimper". 

 

  Il semblerait donc évident que les stratégies commencent à se mettre en place en prévision de l'échéance 2014 . Il est non moins évident que les sondages ne sont pas très favorables à la politique gouvernementale, après ce qui vient de se passer, ce qui est en cours et ce qui se prépare. Notons tout de même que la commune d'Audierne a connu de 1995 à 2008,  deux mandatures UMP dirigées par Monsieur Coatmeur dont le bilan rimait  avec quoi ??

Mais oui !! Légion d'honneur. On aurait pu dire aussi

 "plantation de fleurs" .  Passons !!

 

Le Maire de Douarnenez (Monsieur Philippe Paul)  a d'ailleurs profité des circonstances pour diffuser son patrimoine alors que personne ne lui demandait rien. L'avenir lui dira s'il a bien fait. Mais pourquoi une initiative douarneniste  unique. Pourquoi ne pas l'étendre à nos élus capistes candidats à leur réélection, ainsi qu'aux candidats potentiels. Personnellement, n'étant pas candidat (à mon âge !!) et n'ayant rien à dissimuler, je ne serais  pourtant pas gêné d'avoir à tout mettre sur la table, d'autant que mon patrimoine immobilier se compose en exclusivité d'une maison d'origine familiale, vieille de presque un siècle, et construite en granit  du Cap-Sizun, extrait d'une carrière locale, à la main, avec pioche, masse et  barre à mines, brouette pour le stockage, par mon propre géniteur.

 

Valeur marchande non estimée mais sans doute modeste.

Valeur sentimentale inestimable d'autant que j'y suis né .

 

En conséquence, je laisse la parole à nos élus locaux et plus particulièrement aux  "sortants  et sortantes-candidats-candidates" qui auront très certainement à coeur de démontrer que la politique ne leur a rien apporté dans le domaine patrimonial.

 

L'exemple venant d'en haut, l'initiative locale doit se manifester pour donner raison à ceux qui ont la lourde charge de nous diriger. Ajoutons à cela un bon bilan en fin de mandature, et les électeurs ne manqueront pas de se laisser séduire . 

 

Bonne chance à tous !! Patience !! C'est dans moins d'une année !!   

 

 

 

 

bremeur_4.jpg

     Un dernier mot: la Pointe du Raz en raison de son classement en "grand site" vient de se voit attribuer un nouveau logo qui, semble -t'il ne fait pas l'unanimité. Affaire à suivre par conséquent. Heureusement que la commune d'Audierne ne fait pas partie du nouveau grand site  car on aurait pu se demander comment faire figurer et représenter l'exclusivité audiernaise que constitue  la très illégale  casse de voitures sur ce logo

 

 

PIC_0400.jpg

 

 

bestr_e_raz_27-7-2003_033.jpg

 

 

 

*****

 

 

 

  

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 00:00

Audierne.Cap-Sizun.Tourisme et environnement.Editorial 4/2013

 

     

 

 

Références:

 

 Télégramme de Brest en date du:

 

    a)- 18-2-2013: Douarnenez. Tourisme. Une demande de classement en station

 

    b)- 25-2-2013: Stations de tourisme. Déclassements en vue ?  

 

     c) 27-2-2013: Internet.Voyagez dans les pas des écrivains

 

    d) 3-3-2013: Titres: Ils sont comment les Bretons  

 

Audierne. Conseil. Des travaux urgents à mener au musée maritime

 

     e) 4-3-2013: Tourisme. De nouveaux atouts

 

    f) 5-3-2013: Tourisme. Les enjeux d'un nouveau label 

 

g) 15-3-2013: Municipales. Petite révolution en vue

 

********

 

La presse locale vient de consacrer plusieurs articles à ce qui constitue une activité principale et  essentielle dans le Cap-Sizun: le tourisme. Que nous reste-il en dehors du tourisme ?? Evidemment l'agriculture et la pêche. Mais  on connaît les difficultés et les limites en terme d'emploi dans ces 2 catégories. Il suffit de consulter l'étude ici publiée pour prendre connaissance de la situation particulière du Cap-Sizun dans ces 2 domaines:

 

Liens:

 

Ma Bro Ar C'hap Hirio (2ème partie)

 

Ma Bro Ar C'Hap Hirio suite 10  

 

Ma Bro Ar C'Hap Warc'hoazh

 

Le tourisme appartient au secteur tertiaire qui comprend la plupart des services. Compte tenu de notre situation particulière maintes fois ici exposée, nous savons que les emplois créés  dans cette branche n'ont qu'une durée  limitée dans le temps, le temps de la saison estivale particulièrement court pour peu que la météo s'en mêle. Il s'agit donc de CDD qui renvoient les bénéficiaires à pôle emploi en fin de saison, jusqu'à la saison prochaine. Le Cap-Sizun ne nourrit donc pas sa population, c'est un fait notoire qui condamne les jeunes à l'exil vers d'autres activités, loin de leurs racines et du Cap. Néanmoins, puisque le tourisme est particulièrement le seul employeur saisonnier, il faut tout faire pour privilégier cette activité en soignant ses atouts dont les paysages constituent une  partie essentielle. Ceci nous amène tout naturellement à parler environnement en regardant comment les responsables que sont nos élus locaux traitent ce problème dans leur zone de responsabilité.

La palme d'or  de la nullité revient très certainement à la commune d'Audierne qui au terme de 5 années de règne n'a pas fait évoluer d'un millimètre les dossiers majeurs concernant les situations qui défigurent notre beau potentiel touristique, à savoir:

 

 l'ancienne clinique, l'ex école de pêche, l'ancienne glacière et tant d'autres ruines réparties dans les différents quartiers sans oublier évidemment la casse de voitures.

 

 

 

 

divers-17-8-03_031.jpg

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 10-05-vl-maccab_e-moulin_primelin_041.jpg

 

Certes, on a planté des fleurs un peu partout ce qui correspond à un "cautère sur une jambe de bois" selon l'expression populaire . A l'heure de la promotion de la Pointe du Raz au rang de grand site national, ce choix audiernais est une faute majeure qui ne devrait pas échapper aux électeurs lors des municipales dans quelques mois. La commune d'Audierne se gargarise parfois, abusivement d'ailleurs, d'une qualification de "station balnéaire". C'est le moment d'en parler puisque, si l'on en croit la presse locale, (cf: référence 1) il n'y aurait plus que 2 appellations officielles, à savoir:

 

- Commune touristique

 

- Station classée de tourisme .

 

De nouveaux critères définissent ce classement dont la

 

circulation en ville,

 

   

 

(sans commentaires) 

 

 

les services et équipements, l'état sanitaire etc....Pas besoin d'être stratège pour comprendre que la ville d'Audierne est loin et même très loin du compte parce que les priorités retenues par la municipalité en cours d'exercice sont superficielles et ne traitent rien en profondeur. Or, c'est aux environs de 1970 que le livre blanc de la baie d'Audierne: 

 

Ma Bro Ar C'Hap Hirio suite 10

 

 a été établi après une étude approfondie de la situation, analysant les causes et les remèdes pour assainir l'état des lieux. Apparemment nos élus audiernais ne l'ont pas consulté, ce qui est fort dommage, aux portes du grand site de France. Pour autant, la ville de Douarnenez postule et demande son classement en station. Quels sont les atouts de Douarnenez par rapport à Audierne ?? A chacun sa réponse évidemment. Disons tout de même que les atouts naturels des 2 communes se valent, sauf qu'à Douarnenez on s'occupe sans doute un peu plus et un peu mieux de l'environnement. Même Esquibien a fait éliminer sa casse de voitures, ce qui permet à Audierne d'afficher son exclusivité   en la matière malgré l'illégalité de la situation tolérée puisque non combattue.

 

 

  PHTO0001.jpg 

 

 

 

 

 

Donc pour les municipales, dans l'intimité de l'isoloir....passons !!

 

On dit (et on écrit) que les Bretons sont accueillants, qu'ils sont les plus scolarisés et les plus instruits  (cf: référence 3), les plus connectés sur internet (faux car à Audierne les élus ne lisent pas konchennou sauf....exception faite lors des municipales !!!!), les plus paritaires hommes-femmes et même les plus heureux dans leur région. Soit !!

     

Alors pourquoi devoir subir et tolérer ces anomalies environnementales indignes de notre effectivement belle région.

 

Ne serait-on pas capable de se déplacer pour aller plaider une cause au département voire dans un ministère. Evidemment il faudrait constituer des dossiers.

 

A l'heure où le musée maritime est confronté à certains problèmes (mérule), il serait peut-être intéressant de se pencher sur la situation particulière de l'ex-école de pêche qui défigure le front de mer d'Audierne.

 

C'est le rôle et la mission de nos élus locaux  qui exercent le pouvoir depuis 5 ans, période qui se  caractérise par leur immobilisme, donc l'absence de résultats. 

Tout cela n'est pas sans conséquence sur la vie économique. Encore un restaurant qui vient de fermer sur le front de mer à proximité de l'ex-école de pêche .

 La "Villa gourmande" serait-elle victime de son environnement de proximité, malgré la vue sur l'entrée du port d'Audierne ?? 

(On dit aussi que le bar "Le Roulis" à Esquibien cesserait son activité).

 

Il faudra bien un jour se décider à prendre en compte les facteurs qui sont défavorables à la bonne santé économique de notre Cap-Sizun. L'environnement en est un des éléments essentiels et on ne s'en occupe pas. Nous avons ici publié suffisamment de photographies en guise de témoignages et de preuves. Aucune n'a jamais été contestée pour une raison très simple: elles sont authentiques donc incontestables car correspondant à des réalités de terrain. Il reviendra aux électeurs de prendre leur responsabilité lors des prochaines élections municipales dans les communes concernées.

     

Ou on continue

ou on change !!

     

La décision reviendra aux électeurs car c'est toujours à eux que revient le dernier mot. Il conviendra tout de même de tenir compte de la nouvelle loi concernant les municipales qui, si elle est adoptée, abaissera le seuil actuel des 3500 électeurs à 1000, ce qui concernera la majorité des communes du Cap-Sizun (référence g). Nous en reparlerons en temps opportun     

 

 

 

 

     

 

 

Joyeuses fêtes de Pâques à tous  

 

********

Additif de dernière heure

 

Dans son édition en date du 20-3-2013, le Télégramme de Brest informe ses lecteurs de la présence à la mairie d'Audierne d'une exposition de travaux d'architecture organisée par L'ENSAB (école supérieure d'architecture de Bretagne).  L'intérêt de la chose se trouve dans le choix des objectifs traités par les étudiants en architecture qui ont choisi de se pencher sur  des dossiers capistes que nous évoquons souvent ici, à savoir:

 

- Le port de Sainte Evette en Esquibien

- L'ancienne école de pêche d'Audierne 

- L'ancienne école Sainte Anne d'Audierne

- L'ancienne clinique d'Audierne

 

Certes, il s'agit d'une étude purement technique au cours de laquelle les étudiants ont pu donner libre cours à leur imagination. C'est ainsi que

 

 l'ex école de pêche se retrouve sur plan, transformée en musée maritime,

 

qu'on trouve un parking couvert à Sainte Evette et une auberge de jeunesse cohabitant avec des appartements dans l'ancienne clinique .

Il est évident que le financement n'est pas abordé. Toutefois, on ne peut que féliciter ces étudiants qui se sont penchés sur les verrues du Cap pour leur trouver une destination ce que les élus locaux n'ont pas su faire jusqu'à présent. D'ores et déjà, le jour même de la parution de l'article dans le journal, une équipe d'employés municipaux d'Audierne a entrepris de nettoyer le trottoir devant  l'ex- école de pêche (balayage, déserbage, lavage) ce qui n'avait pas été fait depuis des lustres, sur le front de mer de la prétentieuse station balnéaire. Ce n'est bien entendu qu'une simple coincidence. A moins qu'il ne s'agisse de mettre en valeur les tags qui ornent les façades ?? 

 

 

 

 

environn_2_20-03-06_005.jpg

     

 

pt_croix_31-3-06_066.jpg

 

 

 

Cette exposition est visible en mairie d'Audierne aux heures d'ouverture. Puisse-t'elle ouvrir les yeux de certains "décideurs" sortis des urnes locales, qui jusqu'à présent n'ont démontré qu'une chose: leur manque d'idées et d'initiative. Evidemment, le syndicalisme n'est peut-être pas très pédagogique ni formateur en la matière.

 

Diriger c'est prévoir et on dit aussi qu'il faut

Savoir regarder  loin et commander court

 

( ce que font quotidiennement par exemple  les patrons -pêcheurs )

 

La meilleure preuve se trouve dans l'actuel musée maritime confronté à la mérule, ce que personne n'avait prévu,

dans ce vieux bâtiment où les

planchers d'origine 

sont en bois, terrain favori et  privilégié  du champignon dévastateur. N'oublions pas que certains responsables avaient même  envisagé de transformer cet immeuble en maison de retraite !!!!! Alors !!!!! 

 

 

********

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article