Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 16:24
Audierne-Esquibien-Cap-Sizun.La nouvelle commune

Audierne-Esquibien-Cap-Sizun

La nouvelle commune

Références:

Télégramme de Brest en date du

22-1-2016: Ambiance pesante au conseil

 

"C'est dans une ambiance pesante que c'est ouvert mercredi , le conseil municipal de la commune nouvelle, en mairie d'Audierne...."

 

*******

Comme tout le monde le sait la nouvelle commune d'Audierne-Esquibien existe officiellement depuis le 1er janvier 2016. Pour être opérationnelle, elle doit donc mettre en place ses nouvelles structures de fonctionnement, ce qui a débuté le mercredi 20 Janvier. Certes, il fallait bien s'attendre à la création d'une opposition, puisque tout le monde n'appréciait pas cette nouvelle formule, même quand elle n'était qu'au stade de projet.

Le projet étant devenu réalité, on était en droit d'espérer que cette opposition serait constructive comme toute bonne opposition, et non systématique comme on le voit malheureusement trop souvent. Nous voici donc confrontés à une situation banale, tout à fait ordinaire puisque toutes les propositions  (sauf une), étudiées  au cours de cette première réunion ont été adoptées par 28 voix pour, 8 voix parfois contre  et plus généralement 8 abstentions.

Lisons la presse citée en référence:

Election  des conseillers délégués:.....adoptée avec 28 voix pour et 8 abstentions

Taux d'indemnités des adjoints:....adoptés avec 28 voix pour et 8 abstentions

Taux  des conseillers délégués:....adoptés avec 28 voix pour et  8 abstentions

Toutes les nominations ont été adoptées avec 28 voix pour et 8 abstentions

Commission d'appel d'offres:.....28 voix pour et 8 contre 

Un  emprunt  de 360000 €......28 voix pour et 8 contre

Paysages AREA 42.480 € ....28 voix pour et 8 abstentions

Mairie d'Audierne....Dotation votée avec 30 voix et 6 abstentions

Délégation au Maire : .....Unanimité !!!!!

 

*******

28 à 8.!!!

Non non, nous ne rêvons pas !! il ne s'agit pas d'un résultat sportif à l'issue d'un match tendu, mais d'un conseil municipal qui s'est réuni très sérieusement pour prendre des décisions concernant la nouvelle commune Audierne-Esquibien .

 

L'analyse de ces chiffres permet d'envisager l'avenir avec sérénité puisqu'il n'y a pas de blocage des propositions qui deviennent donc des décisions. Cette situation permettra à la majorité responsable de présenter son bilan en fin d'exercice puisqu'elle dispose de 28 voix  favorables contre 8 à l'opposition.

Il apparait tout de même que l'opposition semble décidée à s'opposer à toutes les propositions en s'abstenant ou en votant contre. Mais concrètement on ne  voit pas comment cette opposition pourra  justifier son comportement en fin d'exercice, si la majorité est en mesure de présenter des résultats concrets  en fin de mandat. L'équipe dirigeante de la nouvelle commune semble donc en bonne (pôle) position face à une minorité qui ne semble pas très agissante dans le nouveau contexte. Cette opposition  ne semble pas non plus  consciente que c'est un nouvel  électorat constitué par les électeurs à la fois d'Audierne et d'Esquibien qui sera appelé à se prononcer dans les urnes pour juger les bons comme les mauvais résultats, en fin d'exercice, c'est à dire dans 4 ans et quelques mois .

Qui donc a dit qu'une opposition devait être constructive et non négative. Mais c'est peut-être difficile à réaliser dans la nouvelle commune.  Pourtant, les électeurs n'oublieront  pas de sitôt l'héritage laissé par les municipalités précédentes, particulièrement à Audierne, mais sans omettre Esquibien .

Si on ajoute que:

Dès l'ouverture du conseil, mercredi, le Maire a fait une déclaration, estimant que les élus de l'opposition avaient tenu des propos insultants à son égard, et à l'égard d'autres conseillers.....

Manque d'éducation , manque de respect envers les valeurs républicaines....Il menaçait de faire parvenir un procès-verbal au Procureur de la République.....

A l'issue d'une suspension de séance, à la demande de l'opposition, Jo Evenat a renoncé à mettre sa menace à exécution......      

*******

Question posée par le blog konchennou:

Où donc est passée la courtoisie élémentaire qui dicte les rapports des uns et des autres dans ce que l'on appelle la tolérance ?

 L'opposition ferait bien de se rappeler que le verdict des urnes doit être respecté, tout  autant que les personnes qui ont été désignées comme responsables par ce résultat issu de la démocratie républicaine.

L'insulte déshonore ceux qui l'utilisent, à fortiori lorsqu'il s'agit de candidats à l'exercice de la responsabilité. Personne n'est obligé d'exercer la responsabilité dans une fonction élective, fonction  qui exige le respect de certaines règles  concernant les personnes et valables pour tous, quelle que soit la couleur politique. N'oublions pas  que la liste élue à Audierne aux dernières municipales affichait une étiquette "apolitique", face à une liste  de gauche, héritière de la municipalité sortante et donc responsable de certains résultats (comme le Mât Fenoux) .

Pour mémoire, rappelons aussi que le webmaster de konchennou a dû se résoudre à cesser la publication de commentaires sur ses blogs, parce que certains utilisaient ce créneau à des fins personnelles peu flatteuses.  

*******

Thème de réflexion:

 

La discorde est le plus grand mal du genre humain

et la tolérance en est le seul remède

 

Voltaire (Traité de la tolérance)

 

 

 

 

Audierne-Esquibien-Cap-Sizun.La nouvelle commune
Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 10:08
Audierne.Pont-Croix.Cap-Sizun.Editorial 1/2016
Audierne.Pont-Croix.Cap-Sizun.Editorial 1/2016

Audierne-Pont-Croix.

Cap-Sizun

Editorial 1/2016

 

Références:

Télégramme de Brest en date du:

 

a)-14-11-2015. Avis de constitution. Pôle de santé d'Esquibien

b)- 29-10-2015. Pointe du Raz. Les parkings automatisés

c)- 26-11-2015: Chiffre du jour: 54,72 €, prix moyen, à la journée, d'un séjour en EHPAD dans le Morbihan 

d)- 27-12-2015. Pont-Croix. La Fontaine. Une restructuration pour 2017

e)-2-1-2016. Démographie. La Bretagne dans le top 5

f)- 4-1-2016. Goulien- Voeux. Etat d'urgence pour l'agriculture

Cap-Sizun. Commune nouvelle. Jo Evenat élu maire

g)-7-1-2016. Patrick Pelloux." Mon Charlie est mort "

Clet Abraham. L'empêcheur de tourner en rond

h)-14-1-2016. Quimper. L'élue Joëlle Le Gall démissionne.

 " Je  n'ai jamais été une potiche"   

 

 

Ouest-France en date du

i)-2-1-2016: Cap-Sizun: Ne pas devenir "une réserve d'indiens"

j)-18-1-2016: Audierne. Voeux.La commune nouvelle veut

dynamiser son territoire

 

*******

 

L'année 2015 vient de s'achever et  elle aura marqué les esprits pour longtemps en raison des évènements qu'elle a connu, particulièrement  dans le domaine du terrorisme. Nous n'allons pas disséquer à nouveau ces évènements, mais on ne peut passer sous silence certaines conséquences comme par exemple la présence sur le terrain de 100.000 hommes pour assurer la sécurité des fêtes de fin d'année dans l'hexagone. Ce chiffre correspond à la facture humaine qu'il a fallu honorer pour éviter les attentats qui, fort heureusement n'ont pas eu lieu (dans la période considérée). Malheureusement ces mesures ne pourront pas être poursuivies  éternellement , et  à ce niveau. Chacun comprendra que les effectifs des différentes unités, qu'elles soient de police, de gendarmerie ou des armées, ont d'autres missions à remplir, dans d'autres domaines, sans oublier les temps de repos absolument indispensables pour "récupérer", avant un surmenage qui serait incompatible avec le métier des armes.

 Le service des armes implique une discipline très stricte, particulièrement en milieu urbain  . Ce qui s'est passé à Valence (Drôme) en est un parfait exemple puisque tout le monde a reconnu le sang froid des militaires, malgré la blessure d'un témoin, ce qui est une conséquence malheureusement souvent inévitable. La maîtrise du feu et la discipline qui l'accompagne sont 2 caractéristiques essentielles dont les professionnels doivent faire preuve en toutes circonstances. D'où découle la nécessité d'un entrainement régulièrement suivi et entretenu par un encadrement exigeant et "hyper-compétent".  Compliments aux militaires confrontés à  des situations de ce type, comme celle de Valence et à leur encadrement. Nous n'en dirons pas plus sur ce sujet, sauf ajouter que les plus hautes autorités de l'Etat ont déclaré que "la guerre n'était pas finie". Nous risquons donc de revivre  des situations comparables aux attentats du 13 Novembre 2015, au cours desquels les forces de police auraient utilisé 5000 cartouches pour traiter et neutraliser un objectif ( Télégramme du 22-11-2015.  à comparer avec les 30 coups de feu tirés à Valence le 1er Janvier 2016).  L'économie des munitions fait partie de l'instruction et de la discipline de feu impérative chez les professionnels, car si la logistique est simple pour ravitailler les unités en milieu urbain, les choses sont parfois un peu plus compliquées en rase campagne, compte tenu des difficultés rencontrées pour accéder aux combattants engagés en  première ligne  et parfois pris sous le feu . Ceci peut par exemple impliquer et expliquer l'utilisation des moyens aériens et des tirs courbes en missions d'appui  (artillerie, mortiers, etc), ce qui est sans objet en agglomération.

Donc, pas " d'arrosage intempestif incontrôlé ".  Disons donc pour conclure ce chapître, que rien n'est fini dans ce domaine parce  que en réalité tout commence, sous des formes connues voire  inconnues. C'est la caractéristique du terrorisme qui  apparaît là où on ne l'attend pas, quand on ne l'attend pas. L'avis ici exprimé est confirmé par l'opinion d'un certain Patrick Pelloux, médecin urgentiste  qui a fait partie de l'équipe de "Charlie hebdo". On peut consulter son point de vue sur le télégramme {cf référence g) } . Voici ce qui est écrit:

 " C'est du jamais vu, c'est la guerre ! Il ne faut pas ergoter sur le mot.......Soyons lucides, on attend le prochain attentat.....Ce n'est pas une prise d'otages, c'est une exécution de masse  comme celle des nazis à Oradour- sur-Glane ( Haute Vienne). C'est du nettoyage....Ce sont des crimes contre l'humanité....C'est le médecin qui parle....

Seule mesure préventive: le renseignement. Le Cap-Sizun ne semble peut-être  pas particulièrement exposé, mais cela ne signifie pas qu'il ne risque rien. D'où l'importance de l'observation, du renseignement et des recoupements par tous les services concernés, aidés et  soutenus  par la population . Il ne faut surtout pas que chacun conserve ses "tuyaux" dans la perspective de la réalisation  d'un quelconque bilan en sa faveur. L'intérêt général d'abord, comme nous l'avons vécu en d'autres temps (1954-1962) !! Sachons qu'un simple petit détail peut se transformer, et devenir un renseignement de premier ordre (A1)  permettant d'aboutir à des résultats. Des cas concrets de collaboration et mise en commun pour vérification (recoupements) de petits détails, parfois insignifiants, et des moyens des uns   associés aux moyens  des autres  (police , gendarmerie, éventuellement armée) pourraient étayer ce point de vue.

******

Dans un article précédent, nous avions abordé la situation des personnes âgées dans le Cap-Sizun, en jetant un coup d'oeil particulier sur la Résidence de La Fontaine à Pont-Croix.

 Il semblerait qu'un projet soit en voie de planification si l'on en croit l'article cité en référence d) dont voici un extrait:

"L'éclatement actuel entre les pavillons et le bâtiment central, n'est pas adapté au fonctionnement de l'établissement. Des remises aux normes s'imposent. Ce diagnostic, impliquant un nouveau schéma organisationnel pour l'accueil de 75 résidants, évalue aussi les travaux d'une durée de 31 mois .....Le chantier pourrait démarrer fin 2017.

 

 Donc la situation d'urgence

est reconnue { cf référence d)}

 

dans un article datant de l'année 2015. Simple petit calcul: nous sommes en 2016, début des travaux dans 2 ans pour une durée de pratiquement 3 ans sauf incident de parcours, soit un total de 5 années avant de pouvoir dire "problème résolu". Très bien pour cette appéciation un peu virtuelle et sans doute optimiste. Simple question: quel âge auront dans 5 ans  les octogénaires et nonagénaires présents actuellement à la Fontaine ?? Nous avons dit Urgence ?? Sans oublier le prix de revient {cf référence c).

Pauvres "Tadou Kozh" !!

Comparaison malsaine peut-être: un mandat présidentiel dure aussi 5 années (quinquennat), à l'issue desquelles il faut présenter un bilan. Sans bilan, pas de nouveau mandat. Alors ??

Soyons lucides comme dirait Patrick Pelloux cité ci-dessus. A chacun de faire le calcul et d'en tirer les conclusions en essayant de comprendre  pourquoi nous en sommes là et quelles sont les responsabilités dans cette situation . Que c'est-il passé à ce propos au cours du dernier mandat de la communauté de communes capistes, qui était présidée par le maire de Mahalon, commune voisine de Pont-Croix, et  dans laquelle le personnel de  la résidence de  La Fontaire est représenté par un des siens , exerçant un mandat d'élu local ??  Rien sans doute, et retard accumulé pour aboutir au projet actuel qui d'ailleurs reste à concrétiser. 

C'est sans doute un des arguments qui a motivé  les résidants qui ont pris la décision de quitter La Fontaine pour rejoindre un autre établissement. Dans 5 ans ....., en 5 ans,  que peut-il se passer  ????? Certainement beaucoup de choses !!!

******

Parlons d'Audierne, la nouvelle commune constituée par la fusion Audierne-Esquibien. Comme prévu, Monsieur Joseph Evenat, déjà maire d'Audierne, a été élu maire de la nouvelle commune qui existe depuis le 1er janvier 2016.

Le blog konchennou a soutenu haut, fort et clair ce projet dès qu'il a été présenté. Il faut bien admettre que l'époque des 36000 communes est révolue. C'est donc une équipe mixte, composée des élus d'Audierne et d'Esquibien qui va organiser l'avenir des administrés dans ce nouveau contexte. Nous disons bien "nouveau", dans tous les sens du terme, puisque la nouvelle équipe dirigeante va pouvoir et devoir se pencher désormais sur les problèmes agricoles {cf référence f) }, ce qui n'était pas le cas à Audierne, commune  dépourvue d'exploitations depuis plusieurs années.

Notons encore que la nouvelle commune Audierne-Esquibien a une pointure inférieure à  celle de Plouhinec en termes de surfaces comme en termes de population. Donc rien d'anormal, ce qui devrait rassurer les inquiets comme les "anti-regroupement" ainsi que les "toujours contre et anti-tout". 

L'environnement  devient également un problème commun aux 2 anciennes communes, et compte tenu de l'héritage audiernais laissé par les municipalités Coatmeur et Donval, le travail ne va pas manquer.

A l'occasion de la cérémonie des voeux, le nouveau maire (Mr.Evenat) a d'ailleurs fait part de quelques projets dans différents domaines:

{ cf: référence j) }

- Création d'un ponton carburant pour les professionnels et les plaisanciers. Enfin !!!

-Traitement des ruines (environnement). Enfin !!!

- Vente de l'école Sainte Anne. Ouf !!!

- Ecole de pêche : le ciel s'éclaicit. Bravo !!!

- Constat de la vitesse excessive et du stationnement anarchique etc...Alors ???Solutions ???

Enfin !! On a envie de dire enfin !! Il va peut-être se passer quelque chose ce qui nous changera un peu du laxisme  des 2 dernières  municipalités, équivalentes et de même niveau dans le manque d'initiative, disons les bonnes initiatives car la liste des mauvaises serait trop longue (Mât Fenoux pour les uns, vente bâtiment école Pierre Le Lec pour les autres par exemple,  etc...)!!!!!

*******

Environnement encore, à propos de Clet Abraham, l'empêcheur de tourner en rond { cf référence g)}.

Tout le monde a pu constater que les panneaux de circulation routière étaient parfois masqués par de simples "stickers", situation peu appréciée à Audierne mais bienvenue à Pont-Croix parait-il. Respectons le point de vue des uns comme celui des autres. Mais, de quoi s'agit-il ?? De circulation, donc de discipline au volant dans un système organisé pour éviter au maximum les accidents de personnes. Economie de vies humaines par conséquent  et panneaux indispensables pour éviter l'anarchie. Or, voici ce qui est écrit dans la presse: 

" La liberté d'expression les dérange......A Audierne, plus question d'y travailler. Mon art  n'est pas apprécié.....La municipalité ne tolère pas la liberté d'expression, cela les dérange ? Ont-ils des choses à cacher ? "

Puisque la liberté d'expression est mise en cause le webmaster du blog konchennou estime avoir le droit de donner son point de vue, en se référant à ce qui a été ici publié depuis l'année 2006, soit depuis presque 10 ans, donc durant le règne à Audierne des municipalités Coatmeur et Donval. Il suffirait d'interroger les 2 maires honoraires de ces municipalités pour savoir s'ils ont toujours apprécié la prose de konchennou. Nous sommes prêts à parier du contraire. Mais que faire contre des commentaires concernant des photos authentiques comme celles du Mât Fenoux ou de la casse de voitures et des ruines à Audierne, prouvant  concrètement la réalité des affirmations, si ce n'est "faire semblant d'ignorer". Ignorer  des "pièces à conviction. Bravo !!!

Montrer pour démontrer !!

 Simple principe pédagogique

cher à Konchennou.

 Ignorer les 110.573 lecteurs qui ont consulté 270.539 pages si l'on en croit les statistiques publiées par over-blog (chiffres du 23-1-2016). Demandez donc à Madame Donval maire honoraire et chevalier de la légion d'honneur ce qu'elle en pense, et par voie de conséquence ce qu'elle pense de la liberté d'expression utilisée par le blog konchennou à Audierne. Ajoutons que ce blog  a souvent parlé des problèmes de circulation (exemple la vitesse) mais sans jamais toucher aux panneaux du même nom. Alors ??

Art contemporain oui, mais sécurité routière d'abord, donc respect de tout ce qui concerne l'économie des vies humaines et les finances locales. Sans oublier la main d'oeuvre correspondant à la remise en état des panneaux maquillés . Lorsqu'elle est occupée  à nettoyer les panneaux, elle ne fait pas autre chose. On pourrait donc lui économiser ces tâches supplémentaires.

 

*******

Pour conclure, nous allons jeter un oeil sur l'article de Ouest France en date du 2-1-2016:

Cap-Sizun: ne pas devenir une réserve d'indiens

"Si ça continue comme ça on va crever"

L'évolution démographique au bout du monde est incontestable...(perte de 632 habitants entre 2008 et 2016 dans les 11 communes continentales)... La palme de la baisse revient à Pont-Croix....Dans l'ensemble du Cap nous perdons 50 élèves par an.....Les nouveaux habitants sont de jeunes retraités et non de jeunes ménages avec leurs enfants....La solution passe par 2 indispensables:

le désenclavement géographique et un autre numérique...

Cela fait 20 ans qu'on en parle....Agrandir le port départemental  d'Audierne...Le territoire travaille à l'ouverture d'une maison des services (en 2016 à Audierne)....Maintien des médecins sur le territoire .....etc....

 

Bon !! Puisque ça fait 20 ans qu'on en parle, une question toute simple  se pose:

 

A quoi ont servi nos élus locaux durant les 20 dernières années, puisqu'il semblerait que rien ne soit résolu, plus particulièrement  en matière de désenclavement ?? Nous avons eu un Audiernais de droite, suppléant de député (Mr.Coatmeur), une conseillère générale Audiernaise de gauche (Mme Donval), tous deux décorés de la légion d'honneur !! Alors ???

Quel est leur bilan ???

Apparemment pas très brillant durant ces 20 années pourtant sanctionnées par la plus haute décoration nationale ??? Alors ???

Il faut que ça change,

et la nouvelle commune d'Audierne 

semble être dans la bonne voie !!

 

Et à Pont-Croix on nous annonce qu'il va falloir 5 années pour traiter le cas de la Résidence de La Fontaine.  A comparer avec le bilan un peu plus élogieux en 2 mandats, des municipalités Normant  à Audierne de 1983  à 1995 (Réalisation et mise en service d'une maison de retraite et d'un port de plaisance ).

Et  on s'étonne ensuite de  constater des records d'abstention lors des différents scrutins. Sans compter ceux et celles qui se retirent de leur engagement politique { cf: référence h)}, comme par exemple l'élue de Quimper qui ne veut pas être une "potiche" selon son propre vocabulaire.

Les électeurs sont blasés et ne font plus confiance à leurs élus, quel que soit leur niveau de responsabilité. On sait venir nous voir quand les élections approchent, mais après les élections on ne voit plus personne. Alors ?? Il serait peut-être temps de mettre un terme aux paroles pour passer aux actes. A Audierne-Esquibien, un grand pas vient d'être franchi. Attendons la suite.

 

Immobilisme à la porte.

Place aux initiatives et aux résultats

A suivre par conséquent, et de très près.

C'est ce que nous allons faire.......

******

 

Proverbe indien:

 

La patience est la plus grande des prières

 

(Pour les habitants de  la future  réserve d'indiens)

 

******
 

Ci-dessus Mât Fenoux (héritage Donval)
Ci-dessus Mât Fenoux (héritage Donval)

Ci-dessus Mât Fenoux (héritage Donval)

La mer, toujours la mer....
La mer, toujours la mer....

La mer, toujours la mer....

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 10:20
Audierne.Cap-Sizun.Elections régionales.Editorial 12/2015
Audierne.Cap-Sizun.Elections régionales.Editorial 12/2015

Audierne.Cap-Sizun. Elections régionales

2ème tour

Editorial 12/2015

 

Le  deuxième tour des élections régionales vient de s'achever: 7 régions pour la droite dont L'Ile de France où Monsieur Bartolone président de l'Assemblée Nationale est battu, 5 régions pour la gauche, aucune région pour le Front National. Ces résultats n'ont rien à voir avec ceux du premier tour à l'issue duquel le Front National caracolait en tête dans 6 régions.

La prudence étant la "Mère" de la sûreté, nous nous sommes bien gardés d'en tirer des conclusions et encore moins de faire des projections. Ceci nous a amenés à écrire qu'il

"Etait urgent d'attendre" !!!..

à l'issue du premier tour pour 2 raisons: l'abstention et la stratégie des listes de gauche comme de droite.

Nous ne pensions pas si bien dire !!!

C'est comme dans un match de football: le vainqueur n'est connu qu'après le coup de sifflet final. Aujourd'hui, la presse dans son ensemble aboutit aux mêmes conclusions.

Un exemple:

Le Monde

" Une élection régionale sans vainqueur".....

"Le FN bute une fois de plus sur l'obstacle du second tour. S'il se félicite de sa progression passant de 118 à 358 conseillers régionaux, la FN ne devrait pas couper à la question de la stratégie pour emporter un scrutin"

 

" Les électeurs utilisent le parti de Marine Le Pen pour faire entendre leur colère, les Français continuent de ne pas voir en lui une alternative crédible".

******

Quant à notre Cap-Sizun, il offre "la totale" à Monsieur Le Driant. Même Beuzec et l'Ile de Sein ont voté pour lui, tout comme Audierne, Esquibien etc.... La Bretagne se situe  donc désormais majoritairement dans un courant  de gauche, qui remplace les traditionnels UDF et autres CDS caractérisant la pensée centriste. Reste à savoir si les électeurs ont voté pour le Ministre de la Défense ou pour son parti . La Bretagne limitée à 4 départements ne semble pas avoir été un facteur déterminant. Tout cela se vérifiera lors des prochains scrutins qui, sauf évènement exceptionnel  intervenant à court terme, concerneront l'élection présidentielle et son corollaire les législatives.

 

 

 

Audierne.Cap-Sizun.Elections régionales.Editorial 12/2015
Audierne.Cap-Sizun.Elections régionales.Editorial 12/2015
Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 09:07
Audierne.Cap-Sizun.Régionales 1er tour.Editorial 11/2015


Audierne.Cap-Sizun.Régionales 1er tour

Editorial 11/2015

 

Les  résultats des élections régionales premier tour ont été publiés hier soir à partir de 20 heures. Ils sont sans appel et les commentaires vont bon train. Exemple,  2 titres d'articles publiés dans la presse aujourd'hui 7/12/2015:

Le Figaro:

Le FN en force, la droite à la peine, le PS au plus bas

Ouest-France :

Le FN victorieux, le PS assommé, la droite à la peine.

 

On pourrait continuer. Le FN se trouve donc en tête dans 6 régions, dont la Bretagne ne fait pas partie. En effet, dans notre belle région à 4 départements, c'est le PS qui l'emporte. Les Bretons semblent donc s'accommoder d'une Loire Atlantique faisant partie des Pays de la Loire, contrairement à notre histoire comme nous l'avons déjà écrit.

Mais, tout est relatif, puisque pratiquement la moitié des électeurs ne s'est pas déplacée: abstentions 50%. Tout peut donc changer dimanche prochain. Cela va également dépendre de la stratégie adoptée par les listes classée en 2ème et 3ème position. Il semble donc

"Urgent d'attendre" !!

Localement, dans notre beau Cap-Sizun on constate que le PS arrive en tête dans certaines communes comme Audierne (33,41 %), Esquibien (34,04) et même Goulien (29,09). Or ces communes n'ont pas la réputation d'être socialistes; exemple Audierne où l'héritage socialiste de Madame Donval a fait perdre les élections municipales à son parti .

Quant au front national il progresse même en Cap-Sizun puisque la tendance se confirme à Mahalon (28,91 %) et Plouhinec (20,70), alors que Audierne affiche seulement 16,48%. On peut comparer ces chiffres avec ceux de la Bretagne à savoir:

PS: 34,92%, Républicains 23, 46% et FN 18,17%;

Suite et fin dimanche prochain

 

 

 

 

*******

Audierne.Cap-Sizun.Régionales 1er tour.Editorial 11/2015
Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 10:45
Audierne.Cap-Sizun.Elections régionales.Editorial 10/2015

Audierne.Cap-Sizun.Elections régionales.

Editorial  10/2015

 

Références: Télégramme de Brest en date du

jeudi 3 décembre 2015

Titre: Bretagne à cinq. La preuve par dix

 

******

 

Le premier tour des élections régionales aura lieu dimanche prochain 6 décembre 2015. Nous sommes donc en pleine campagne électorale et les pronostics vont bon train, y compris dans la presse locale. L'attention est cependant attirée par l'article cité en référence car une question simple  se pose:

Tout le monde semble d'accord pour dire que la Bretagne à cinq départements est une nécessité. Or, on nous demande de voter dans la situation actuelle soit une Bretagne à quatre départements.

Solution ?????

Réponse dimanche prochain .

 

Extrait de l'article:

Seule certitude: en 2014, lors de la réforme territoriale, le rendez-vous avec l'histoire a été manqué, une fois de plus. Mais les Bretons sont têtus....

 

******

 

Aux Urnes Citoyens !!!!!

Audierne.Cap-Sizun.Elections régionales.Editorial 10/2015
Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 20:33
Audierne.Cap-Sizun.Elections régionales 2015. Editorial 8/2015

Les élections régionales auront lieu les 6 et 13 décembre 2015, suite à la campagne électorale qui se déroulera du 23 novembre au 5 décembre 2015. Nous respecterons donc les dates de cette campagne tout en jetant un oeil sur ce qui a déjà été écrit dans la presse locale pour information des lecteurs.

Références: Télégramme de Brest en date du:

a)-20-10-2015: Dibab. Décidez la Bretagne. Le résultat de cinq nouvelles votations

b). 21-10-2015: Douarnenez, l'oubliée des listes

Gourlizon. La jeune maire rurale en campagne

c). 23-10-2015: Régionales: un match à quatre

d). 31-10-2015: Les bons et mauvais points du député Dosière

e) .5-11-2015: André Vallini. " Bercy anticipe-t-il suffisamment ? "

f). 9-11-2015. Régionales. 2,4 M d'électeurs bretons

Régionales. Une victoire du FN "serait un drame". (Manuel Valls)

Alsace-Champagne-Ardennes-Lorraine. Le FN donné en tête au 1er tour

g). 10-11-2015. Régionales. Onze listes en lice

******

C'est donc dans les semaines précédant  Nöel que les électeurs seront invités à choisir leurs représentants à l'assemblée régionale. Cette assemblée sera issue du dernier découpage imposé par la récente réforme territoriale.

Pour ce qui nous concerne, la Bretagne se compose de 4 départements: Côtes d'Armor, Finistère, Ille et Vilaine et Morbihan (classement par ordre alphabétique). La Loire Atlantique ne fait donc pas partie de notre Bretagne.  Certains sondages ont déjà été publiés, mais nous ne les analyserons pas puisque nous estimons que personne n'est aujourd'hui en mesure d'évaluer le taux de participation. Nous avons déjà dit précédemment que le mois de décembre était le mois des fêtes de fin d'année: Noël et jour de l'an, avec tout ce que cela comporte, tant sur le plan de la disponibilité des électeurs, que sur leurs motivations. Nous ne sommes pas les seuls à retenir ces arguments.

Ecoutons ce qu'en dit le Secrétaire d'Etat à la réforme territoriale

Monsieur André Vallini {cf référence e) }  :

Question: ...Cela ne risque-t-il pas de renforcer l'abstention ???

Réponse: Les élections régionales n'ont jamais suscité l'enthousiasme des électeurs...

Question: La Bretagne sans la Loire Atlantique a-t-elle un sens historique et géographique ???

Réponse:  Au plan historique, la Loire Atlantique appartient évidemment à la Bretagne. Au plan géographique nous nous sommes posés la question à l'époque du redécoupage des régions .......A mon avis, des évolutions seront nécessaires à moyen terme.

L'avis du Secrétaire d'Etat semble donc pertinent puisqu'il considère d'une part que cette élection n'a jamais suscité l'enthousiasme, et que par ailleurs des évolutions seront nécessaires (à moyen terme seulement, ce qui n'engage à rien). Reste à savoir si les électeurs confirmeront ce point de vue, ce qui incite à la plus grande prudence dans les pronostics.

Douarnenez a été oubliée dans la constitution des listes {cf référence a)}. Nos amis et voisins douarnenistes ne manqueront certainement pas d'enregistrer la chose et d'en tirer les conclusions. Certains électeurs pourraient être tentés de confirmer les résultats de 5 nouvelles votations { cf: référence a)} qui proposent l'intégration de la Loire Atlantique dans la région Bretagne. La parole sera donc aux électeurs. Nouvelle prudence par conséquent dans les pronostics. 

Le fait de voir figurer sur la liste socialiste la " jeune maire rurale de Gourlizon" ne semble pas de nature à influer sur le vote capiste alors que l'adjointe au maire de Pont-Croix Madame Carine Guillo figurant sur la liste de Marc Le Fur  pourrait servir d'agent recruteur local. Comme quoi, rien n'est joué  et il ne semble pas facile de prévoir. 

 Quant au front national, il n'a jamais dépassé localement certaines limites. Il faut cependant tenir compte de sa progression dans le monde agricole dont on connait les problèmes. Les agriculteurs qui auront pris connaissance de l'article diffusé par le député Dozière concernant les cabinets ministériels {cf référence d)}, tant au plan des effectifs que des rémunérations, pourraient être tentés de se manifester par un geste de mauvaise humeur.

Alors !!!!????

 

Simple conclusion, plutôt circonspecte, empruntée à

un dicton de bon sens:

"Point n'est besoin d'espérer pour entreprendre

Ni de réussir pour persévérer"......
  

******

 

 

Audierne.Cap-Sizun.Elections régionales 2015. Editorial 8/2015
Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 09:54
Audierne-Esquibien- Fusion des 2 communes

Références:

1-Télégramme de Brest en date du 22-10-2015

Titre: Esquibien dûment mariée avec Audierne

2- Notre article ici publié le 19 Août 2015  intitulé Editorial 6/2015

 

*******

 

Dans son édition en date de ce jour, le Télégramme de Brest informe ses lecteurs de la décision Préfectorale concernant le projet de fusion Audierne-Esquibien. Le projet est adopté et la nouvelle commune s'appellera Audierne.

Dans notre précédent article cité en référence 2, nous avons expliqué les raisons qui selon nous, justifiaient cette décision de bon sens. Nous n'y reviendrons donc pas et nous contenterons d'applaudir en souhaitant bon vent à ceux qui vont devoir gérér la situation nouvelle dans l'intérêt des 2 communes d'Audierne et d'Esquibien, sans avantager ni désavantager l'une ou l'autre.

Audierne-Esquibien- Fusion des 2 communes
Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
19 août 2015 3 19 /08 /août /2015 09:02
Plage de Saint-Tugen (Treiz Goarem)

Plage de Saint-Tugen (Treiz Goarem)

Audierne-Esquibien-Cap-Sizun. Editorial 6/2015

 

La saison touristique est bien avancée et le blog konchennou a fait comme tout le monde, c'est à dire qu'il a pris quelques jours de vacances. Malgré cette absence, les sujets locaux de préoccupation n'ont pas manqué, tant en ce qui concerne le tourisme que l'organisation générale du Cap-Sizun. Nous ne traiterons pas aujourd'hui tous ces sujets qui reviendront très vite au premier plan de l'actualité, mais seulement le principal, l'incontournable qui a néanmoins plus ou moins respecté la trêve estivale, à savoir:

 

Le projet de fusion Audierne-Esquibien 

Références:

Télégramme de Brest en date du:

 a)- 22-5-20215. Bruno Le Port. "Mon seul parti c'est le Cap"

b)- 13-1-2015. Audierne. Voeux. Vers une fusion des communes

******

Dans l'article cité en référence a), Monsieur Le Port Président de la communauté de communes a fait un tour d'horizon pour expliquer ses différents projets.  Cela concerne tant la situation de l'abattoir de Pont-Croix  que le futur office intercommunal de tourisme et bien d'autres sujets . Nous aurons l'occasion d'en reparler mais il convient de laisser la priorité au sujet qui a le plus défrayé la chronique et créé la polémique qui n'est d'ailleurs  sans doute pas close:

la fusion Audierne-Esquibien. 

Il a même fallu l'intervention de Monsieur le  Préfet pour calmer les esprits. Pour que les choses soient claires et même très claires disons que le bloc konchennou avait déjà fait quelques appels du pied pour faire avancer les choses dans le sens d'un regroupement de communes. Sans résultat évidemment. Il faudra pourtant bien admettre un jour que l'époque des 36.000 communes de France est terminée. L'époque des "communes- paroisses- clocher" est également terminée. A fortiori, lorsqu'elle s'accompagne des superbes clochers de nos magnifiques églises et chapelles qui font partie de notre patrimoine et de notre héritage, mais sans pour autant avoir un rôle administratif . Or, certaines de nos communes disons traditionnalistes, tiennent à garder  jusqu'à leur découpage interne actuel  ( certes virtuel et fictif mais réel dans les mentalités) autour de leurs chapelles (exemple: 4 chapelles à Cleden), sans être en mesure de mettre en place une association générale du patrimoine religieux par exemple. Cette association existe à Plogoff mais n'est pas réalisée à Cleden. Pourquoi ?? La seule réponse crédible relève du particularisme et de l'individualisme. Or, la vie a changé et change encore à toute vitesse. A la campagne le tracteur et la mécanisation  ont remplacé le cheval. A la ville la voiture a remplacé le piéton. L'ordinateur a tout envahi. Il est donc urgent d'envisager une  mutualisation des moyens, tant des moyens techniques que des moyens administratifs, puisque les moyens financiers vont devenir de plus en plus rares en raison des nouvelles technologies auxquelles personne n'échappera. Prenons un exemple simple: le tracto-pelle d'Audierne ou le camion nacelle ne sont  pas utilisés à 100% dans la commune. Leur temps disponible pourrait donc avantageusement être mis à la disposition d'une autre commune à condition de disposer d'une planification des travaux et de la régulation des dépenses correspondantes, autrement dit d'un emploi du temps comme dans une entreprise privée. Ceci peut concerner d'autres matériels techniques tout comme des tâches administratives.   Le propos de Monsieur Le Port n'est donc pas déplacé quand il dit que son seul parti c'est le Cap, à condition qu'il ne s'agisse pas d'un simple slogan . Alors pourquoi ne pas encourager les regroupements à son niveau ?? La question se pose !!!!!

La préparation de l'avenir implique une part de prospective c'est à dire de projection dans le futur qui n'échappera pas à l'évolution du monde moderne. Les dernières municipalités d'Audierne n'ont pas été brillantes dans ce domaine, certaines ignorant même la signification du mot "prospective". C'est pourtant bien le rôle des élus de se pencher sur ces problèmes puisque qu'on apprend dans certaines écoles que

 

 "Commander c'est Prévoir"

 

Prévoir consiste bien à imaginer, à anticiper et à prendre les initiatives préparatoires.

 

 Un élu n'est pas élu pour rester assis dans son fauteuil mais pour agir. On ne peut donc pas reprocher à l'actuel maire d'Audierne (Monsieur Evenat) d'avoir pris l'initiative d'imaginer ce qu'on a appelé la fusion Audierne-Esquibien. (cf référence b). Nous pensons qu'il s'agit là d'une heureuse initiative et nous confirmons ce point de vue  par un petit retour en arrière  en rappelant que Monsieur Evenat était déjà élu d'Audierne, au temps du Maire Jean Cabillic. Or Monsieur Cabillic (Maire de 1963 à 1983) avait déjà proposé (autour des années 1970) cette fusion à son homologue d'Esquibien, en l'occurrence Yves Perrot qui n'avait pas souhaité donner suite.

On peut donc comparer 2 versions pour l'avenir du Cap-Sizun: la première consiste à ne rien faire en  attendant que tout vienne d'en haut, avec les avantages et les inconvénients que cela présentera, et la deuxième qui consiste à préparer demain puisque on sait que demain ne sera plus comme hier. Pour ne faire de peine à personne analysons la situation actuelle d'Audierne, telle qu'elle se présente sur le terrain :

Audierne est un demi port, (l'autre moitié du port est à Plouhinec), Audierne est une demi plage (l'autre moitié est à Esquibien), l'avant port est à Esquibien  et Audierne dispose en tout et pour tout d'une surface de 294 hectares contre 2805 hectares à Plouhinec et 1525 à Esquibien. Audierne centre commercial, port de pêche et de plaisance est donc condamné à végéter puisqu'il ne peut ni s'étendre ni se développer, pas plus sur terre que sur mer. Esquibien apporte la surface, l'avant port, plusieurs plages et une population non négligeable (environ 1600 à Esquibien +2200 à Audierne soit total # 4000), sans compter les exploitations agricoles qui n'existent plus à Audierne. La future commune Audierne-Esquibien aurait donc une vocation double: maritime et agricole, ce qui permettrait  d'envisager par exemple  la création de zones constructibles.

Alors ?? Référendum ou pas, avant de passer à l'acte ?? Le Préfet est intervenu pour faire savoir que cette procédure serait illégale. Affaire classée par conséquent. Quant à l'exercice des responsabilités, on peut imaginer 2 candidatures: celle du maire actuel d'Audierne et de son homologue d'Esquibien. Or, Monsieur Guillon a déjà fait savoir qu'il n'était pas candidat à l'exercice de cette responsabilité. Conclusion ?? Faut-il l'écrire ?? Le blog konchennou se contentera de dire à Monsieur Evenat qu'il doit continuer dans la voie qu'il a ouverte parce que c'est la seule qui ouvre les portes d'un avenir crédible, à court comme à moyen et même à long terme. Il n'est d'ailleurs pas nécessaire d'aller bien loin pour constater que cette idée de regroupement n'est pas nouvelle. Regardons Douarnenez, le Douarnenez d'aujourd'hui qui n'est en fait  que le Douarnenez d'hier majoré des ex-communes de Tréboul, Pouldavid et Ploaré. Et ça marche !! Alors ??? !!! Pourquoi le Cap-Sizun ferait-il exception ?? Et si le ton est donné par la fusion Audierne-Esquibien, le blog konchennou applaudit des 2 mains et demande à ses lecteurs de réfléchir un peu pour savoir si nos petits enfants seront aussi  contraints de s'expatrier pour trouver du travail comme leurs prédécesseurs l'ont fait avant eux . Alors que les principaux recruteurs : (marine nationale, marine de commerce, armée, fonction publique etc...) diminuent leurs effectifs. Petite remarque en passant: la fonction publique nationale diminue ses effectifs et la fonction territoriale les augmente. Alors, quel est le  bilan ????? La préparation de mesures économiques est indispensable, et il vaut sans doute mieux chercher la meilleure solution dans une étude préparatoire, plutôt que d'avoir à appliquer une solution imposée qui ne pourra pas tenir compte de toutes les subtilités locales.

En dehors du Cap-Sizun, plusieurs initiatives ont vu le jour. Citons quelques exemples parus dans le Télégramme de Brest:

10-4-2015: Réforme territoriale. "L'état ne doit pas imposer" . (Point de vue de Dominique Cap maire de Plougastel-Daoulas)

13-4-2015: Finances communales. Economies d'urgence

22-5-2015: Cornouaille. Un territoire en fusions

19-6-2015: Guiler-sur-goyen. Commune nouvelle. Les élus se renseignent

19-7-2015: Langolen. Démission du maire. Une décision mûrie

27-7-2015: Rade de Brest. 3 communes n'en font qu'une (Daoulas- L'hôpital -Camfrout er Logonna-Daoulas)  

 

Il ne paraît pas nécessaire de poursuivre les explications sur ce sujet. La presse locale (Télégramme de Brest ) s'en est déjà chargée. En voici quelques références:

 

31-5-2015: Audierne-Esquibien. La fusion en débat

1-6-2015: Cap-Sizun Collectivité. 3 dossiers brûlants

2-6-2015: Cléden-Cap-Sizun. Réforme territoriale. La colère des élus

4-6-2015: Audierne-Esquibien. L'appel à référendum

6-6-2015: "Commune nouvelle. Un groupe de travail créé

Pont-Croix. Une seule commune pour le Cap

20-6-2015: Commune nouvelle. Réunion publique animée

24-9-2015: Commune nouvelle. Pour le Prefet, une consultation serait irrégulière

29-7-2015: Cléden-Cap-Sizun. Dotation de l'Etat. Nadine Kersaudy au combat

Goulien.Commune nouvelle. "Non Merci". (Henri Goardon)

Organisation territoriale. Dans la précipitation

10-8-2015: Esquibien. ASELE. Des projets à surveiller

 

(Liste non exhaustive comme on dit. A suivre donc......);

 

Gageons que le débat va reprendre et se poursuivre dès la rentrée c'est à dire sans tarder. Bonne rentrée à tous et joyeux pardon d'Audierne autour des souvenirs de notre jeune temps comme la chenille et la loterie "Toto". !!!!!

Côte nord du Cap-Sizun

Côte nord du Cap-Sizun

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 09:36
Audierne. Cap-Sizun. Editorial 5/2015

Audierne. Cap-Sizun. Editorial 5/2015

Références

Ouest France en date du:

a)- 8 mai 2015: Audierne: Jacques Paul est le nouveau directeur du musée maritime

b)-13 mai 2015: Audierne:L'ancienne clinique transformée en terrain d'Air-Soft

Télégramme de Brest en date du:

c)-29-4-2015: Audierne.Commerces. David Clech réagit

d)-9-5-2015: 8 mai. Le dernier hommage à une mémoire vivante

e)-21-5-2015: Diocèse. Monseigneur Dognin, nouvel évêque

Cornouaille: Un territoire en fusion  

f)-22-5-2015: Cap-Sizun. Bruno Le Port.  "Mon seul parti c'est le Cap"

g)- 29-5-2015: Diocèse. Mgr Dognin veut apaiser le climat

******

 

A quelques semaines du début de la saison touristique, le quotidien Ouest-France vient de se pencher sur 2 problèmes importants du Cap-Sizun: l'avenir du musée maritime et la situation nouvelle de la clinique d'Audierne. C'est ainsi que nous apprenons à propos du musée maritime  {(référence a)}  ce qui suit:

{ "Alors que des rumeurs de mise en vente de l'ancien hospice circulent......En l'état actuel, où il n'existe aucune solution de remplacement, une telle opération signifie la fermeture à court terme de notre musée.....Didier Guillon a parlé de "inadéquation" des locaux, tant d'un point de vue accessibilité que sécurité, en sachant qu'à Audierne hormis le hangar commercial près de l'aquashow, il n'y a pas de local  ... " }

Donc le musée maritime pourrait disparaître, tout bonnement et tout simplement !! Petite question subsidiaire: Que deviendraient, dans ce cas, tous les objets provenant de donations personnelles ?? En effet, les donateurs (dont nous faisons partie) ont parfois remis au musée des objets qu'ils n'ont pas souhaité vendre parce qu'ils étaient les témoins d'une saga familiale et d'une époque. Nous espérons donc que, dans cette hypothèse de fermeture du musée, les donations personnelles seraient restituées aux donateurs. C'est le droit élémentaire des donateurs qui ne souhaiteraient pas voir des objets "de famille", commercialisés à des fins lucratives, voire abandonnés ou adressés à des destinations inconnues. L'histoire maritime d'Audierne, racontée par ces objets, concerne Audierne et pas un autre lieu. D'ores et déjà, nous demandons une restitution de ces objets aux familles qui le souhaiteraient, le cas échéant à titre préventif.

Deuxième question: s'il advenait que ce bâtiment "ex-hospice" soit vendu pour des raisons financières, on pourrait se demander pourquoi certains ex-élus d'Audierne et plus particulièrement Monsieur Coatmeur, ont combattu le projet "nouvelle maison de retraite" réalisé par la municipalité Normant  (permis de construire affiché en 1989, avant les municipales, malgré tous les obstacles rencontrés  à plusieurs niveaux). Les archives concernant cette affaire  sortiraient des placards sans difficultés si cela s'avérait nécessaire. Donc, si le projet Coatmeur qui consistait à maintenir la maison de retraite dans l'ancien hospice s'était réalisé, on peut se demander où nous en serions aujourd'hui .

Dernière remarque concernant cette actualité: l'élu départemental Monsieur Guillon, signale une possibilité de repli du musée dans  le hangar commercial près de l'aquashow. Nous avons pu constater que ce local sera bientôt disponible puisque le projet de fermeture définitive  est affiché  (ex-magasin Aldi dont Madame Donval aurait voulu "retenir le départ" selon  sa prose oficielle). La presse locale n'a pas encore fait part, à notre connaissance, de ce projet de fermeture qui reflète  pourtant  un certain aspect de la vie économique locale et à propos de laquelle nous tournons en rond. C'est en effet, en 2003, que nous avons écrit une étude complète du Cap-Sizun ici publiée en 2006. Cette étude en 3 parties:

Le Cap-Sizun: gwechall, hirio, warc'hoaz

a procédé à une analyse de situation qu'il est amusant de relire aujourd'hui puisque pratiquement rien n'a change depuis bientôt 10 ans. Exemple: le désenclavement ?? Ce n'est qu'un slogan, une arlésienne. Alors quand on lit l'article du Télégramme publié le 29-4-2015 {(cf: référence c)} concernant les commerces à Audierne dans lequel l'auteur critique le contournement on peut se poser des questions. En voici un extrait:

" Pourquoi avoir dévié Audierne et Esquibien par la route nord pour aller à la Pointe du Raz".

L'auteur n'a sans doute jamais entendu parler de Bernardo Trugillo, citoyen américain d'origine colombienne qui écrivait à la fin de la  deuxième guerre mondiale, donc voici plus d'un demi siècle, un propos qui a fait le tour du monde:

" no parking, no business"

Il ne s'agit donc pas de prendre les automobilistes en otages dans les embouteillages pour "leur pomper leur fric" ce qui relèverait d'un mauvais esprit commercial, mais de les accueillir avec le maximum de confort car ce sont les piétons qui, débarassés de leurs véhicules deviennent les chalands donc les clients des magasins. Oublions la question posée pour ne pas sombrer dans la polémique stérile et applaudissons à l'existence du contournement nord d'Audierne.

Passons à autre chose: l'ex-clinique, et lisons la presse (cf référence b)

" Airsoft: jeu de société assez proche du paintball....Les armes projettent des billes de plastique....la problématique est que la clinique est régulièrement squattée et dégradée....C'est déprimant.....

Il semblerait  donc que l'ex-clinique ait trouvé une raison d'exister ce qui bien entendu ne règle rien du point de vue environnemental. Rappelons nous le projet immobilier de la municipalité Coatmeur qui a été abandonné faute de clients. Le seul avenir de la clinique, compatible avec les exigences environnementales passe par une "neutralisation-démolition". Encore merci à  la dernière municipalité Donval qui a ignoré les problèmes environnementaux de sa ville durant 6 ans  et a même créé d'autres problèmes comme celui du Mât Fenoux. Six années de perdues pour Audierne. Comment faire pour rattraper tout ce temps perdu pourtant sanctionné par une attribution de décorations aux responsables Donval pour la gauche et Coatmeur pour la droite. Alors quand on lit le propos de l'actuel président de la communauté de communes Monsieur Bruno Le Port {(cf référence f)}, on a presque envie d'applaudir. Voici ce qu'il dit:

"Mon seul parti c'est le Cap"    

Applaudissons donc à cette idée qui sera cependant vérifiée . En effet, à quoi avons assisté, par exemple à Audierne depuis plusieurs années ?? Mais à la succession de municipalités de droite comme de gauche qui n'ont été que des pertes de temps, à savoir:

1995-2008 municipalité Coatmeur, de droite durant 13 années

2008- 2014 municipalité  Donval, de gauche durant 6 ans .

Ces pertes de temps dommageables pour Audierne, ont cependant été récompensées par l'attribution aux 2 maires honoraires de la plus haute décoration nationale, en l'occurence la légion d'honneur. Félicitations à ces héros municipaux  atteints de "décorite". Fort heureusement, il existe aussi des remises de décorations à juste titre. C'est ce qui vient de se passer encore à Audierne, à l'occasion de la nomination au grade de chevalier de Madame Jeannette Scoarnec née Brénéol {(cf référence d)}. Qu'à donc fait cette personne pour mériter une telle distinction ?? Demandez le lui et attendez la réponse. Elle vous dira à peu près ceci:

Bof !! Rien de spécial, rien  de plus que les autres !! 

Exact. Rien de plus effectivement, sauf qu'elle n'avait que 17 ans en 1940. Son frère "Lannig" aujourd'hui disparu avait choisi le même chemin. Que risquaient-ils alors ces résistants ?? Ils n'y pensaient même pas. Et pourtant, fusillé, déporté, camp de concentration, torture etc..., tout cela a bel et bien existé non ?? Bravo Madame Scoarnec, Bravo Jeannette !!  Tu mérites cette décoration que tu as acceptée par respect de ceux qui ne sont plus, par respect des cercueils et c'est à juste titre que ce bout de ruban rouge sera  parfaitement à sa place dans ta boutonnière, lorsque tu décideras de le porter. Ta décoration n'a rien à voir avec ce que nous avons dit précédemment à propos des décorations municipales qui sont le plus souvent publiées dans la presse locale avec photo des municipaux porteurs de "bananes", vocabulaire emprunté à un certain langage professionnel.

Changeons de sujet. Le diocèse de Quimper et de Léon vint d'accueillir un nouvel évêque qui remplace Monseigneur Le Vert . Nous lui souhaitons bien entendu la bienvenue tout en regrettant les conditions de départ de son prédécesseur. Il n'a pas été jugé utile d'informer le "Troupeau " en diffusant les véritables raisons de ce départ pour "raison de santé". Pas étonnant que le "troupeau" soit en situation de diminution dans les offices dominicaux . Nous ne sommes plus au moyen-âge, mais au XXIème siècle avec internet . Nous sommes aussi confrontés à certains évènements comme l'approbation du mariage homosexuel qui vient d'être adopté dans la très conservatrice et très catholique Irlande, nos voisins anglo-saxons. Ce sont des faits qui bouleversent la société et qu'on aime ou qu'on n'aime pas !!!!! Le nouvel évêque ne semble pas apprécier ce nouvel aspect du mariage, car selon notre héritage spirituel le sacrement  du mariage concerne un homme et une femme. C'est un  point de vue que nous partageons. Cependant, chacun est libre d'avoir ou non, une vie spirituelle. Si oui, il faut bien admettre que le mariage religieux, donc  un sacrement,  se situe en dehors et au dessus des lois de la République, laïque par définition. Ne mélangeons donc pas religion et laïcité, puisque les religions ont leurs propres lois totalement indépendantes de l'état et se situent donc  à un autre niveau. C'est ainsi depuis 1905, depuis que  l'Eglise est séparée de l'Etat et  l'Etat séparé de l'Eglise. Autrement dit, chacun chez soi !! Les lois sont faites pour traiter les problèmes matériels du quotidien,  l'Eglise existe pour ceux qui sont concernés par une vie spirituelle.  

Monseigneur Dognin se trouve donc confronté à une certaine situation et 

"veut apaiser le climat"

si on se référe à la presse locale {(cf référence g)}

Mais hier c'était hier. Regardons  plutôt demain.

A propos de demain justement, il semblerait que la Cornouaille  soit "un territoire en fusion" {cf référence e)}. Cet article nous annonce un projet de fusion entre deux  communes du Cap-Sizun: Audierne et Esquibien. On ne peut évidemment qu'applaudir à ce projet qui avait déjà fait l'objet de tâtonnements à l'époque des municipalités Cabillic à Audierne et Perrot à Esquibien. Esquibien n'avait pas estimé devoir donner suite. Mais, c'est notre passé lointain.

Il y a d'ailleurs des incitations financières pour faire aboutir ce projet de fusion auquel nous applaudissons. Mais n'anticipons pas et rappellons seulement que nous avons déjà écrit, à plusieurs reprises que l'époque des 36000 communes en France était terminée. C'est aussi pour terminer que nous rappellerons  l'article relatant les projets de Bruno Le Port dont le seul parti serait  "Le Cap" . Nous avons vu, par exemple à Audierne ce que donnait la droite de Coatmeur et la gauche de Donval. Ces deux élus locaux avaient en commun l'ambition personnelle avant le service du Cap. Nous attendrons donc pour voir puisque Plouhinec n'a pas souhaité donner suite à ces projets de fusion alors que le port dit d'Audierne se situe pour moitié sur le territoire de Plouhinec 

 

Mais n'anticipons pas et à bientôt pour

"La route de l'amitié"

*****

Dernière heure

Référence: Télégramme de Brest en date du 31-5-2015

Titre de l'article: Audierne-Esquibien. La fusion en débat

Au moment de publier le présent article nous apprenons  par le quotidien  cité en référence que les  communes d'Audierne et d'Esquibien (citées par ordre alphabétique) ont décidé de franchir le pas pour commencer l'étude d'une fusion éventuelle . Depuis le temps que nous prônons cette mutation, nous applaudissons des deux mains et souhaitons de tout coeur que pour une fois le bon sens et l'intérêt général prévalent sur le carriérisme et les ambitions personnelles. Nous déplorons cependant que la commune de Plouhinec ait refusé le rapprochement. Nous espérions que le Président de la communauté de communes se comporterait en "locomotive" d'une réforme indispensable mais il préfère sans doute attendre. Après le refus de l'école DIWAN, le refus du projet de fusion. Soit !! Et si la météo annonçait tout simplement un  préavis de petit coup de vent sur la communauté de communes du Cap-Sizun ???? Que conviendrait-il de faire alors ???? La question est posée.   Mais nous aurons l'occasion d'en reparler.     

***

Audierne. Cap-Sizun. Editorial 5/2015
Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 09:43
Audierne.Pont-Croix.Cap-Sizun.Editorial 4/2015

Audierne.Pont-Croix.

Cap-Sizun.Editorial 4/2015

Références:

Télégramme de Brest en date du:

26-3-2015: Bureaux de poste. Des projets qui inquiètent

27-3-2015:Horaires à la Poste.Bruno Le Port tire la sonnette d'alarme

28-3-2015:Audierne.Circulation.Deux radars pédagogiques

1-4-2015:Notre Dame de Lorette.Fermeture de l'école

Diwan.Ouverture annoncée en septembre

2-4-2015: Cinéma Le Goyen.Vers une réouverture prochaine

3-4-2015:Collège de Locquéran. Un acte citoyen salué

4-4-2015:Pont-Croix.L'office de tourisme transféré

10-4-2015:Réforme territoriale."L'Etat ne doit pas imposer"

11-4-2015:Conseil communautaire."L'abattoir en sursis ?"

12-4-2015:Pont-Croix.Chapelle Saint-Vincent. De belles perspectives

15-4-2015:Tourisme."Prendre son mal en patience"

16-4-2015:Carte scolaire.Le refus de la désertification rurale

18-4-2015:Audierne.Kerivoas.Prudence et vigilance demandées

19-4-2015:Bretagne à 5. Les géographes lancent le débat

******

 

Comme on peut le constater après avoir étudié les références ci-dessus, le Cap-Sizun ne manque pas de préocccupations après les élections départementales et  à l'approche de la saison touristique. Les nouvelles municipalités ont eu le temps de prendre connaissance des principaux dossiers et comme nous l'avons fait pour les municipalités précédentes, nous pourrons établir un premier bilan à l'échéance des 500 jours, soit après la saison touristique. D'ores et déjà nous pouvons imaginer quelques changements dûs pour certains aux initiatives locales (abattoir), et pour d'autres à l'organisation du territoire (changements au niveau des offices de tourisme). Commençons donc par faire un tour d'horizon en évoquant ce qui est déjà réalisé et ce qu'on peut prévoir ou tout au moins imaginer .

L'administration de la Poste semble avoir des projets , particulièrement à Plouhinec et à Pont-Croix. Le maire de Plouhinec a déjà pris position à ce sujet:

"En aucun cas je ne permettrai que soit remise en cause l'existence d'un bureau de poste  au bourg de Plouhinec.....lorsqu'on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage"

Difficile d'imaginer la suite . Nos voisins de Plozévet sont susceptibles d'être également confrontés à de nouvelles dispositions dans ce domaine, tout comme Pont-Croix qui pourrait être fermé un jour par semaine. L'administration  s'appuie sans doute sur des considérations économiques dont nous n'avons pas connaissance.

Quant à la fermeture de l'école Notre Dame de Lorette à Plouhinec, disons qu'il s'agit pour l'instant de rumeurs puisque rien n'est annoncé officiellement. Par contre l'ouverture d'une école Diwan à Pont-Croix semble être plutôt acquise.

Bref, tous ces projets sont à considérer dans la situation économique du Cap-Sizun  qui est loin d'être brillante.

Enfin et tout de même, deux radars pédagogiques viennent d'être installés à Audierne : l'un dans la rue Emile Combes , rue particulièrement dangereuse surtout pour les piétons, et qui dessert les écoles libres (Sainte Anne et Saint Joseph), les églises (Saint Joseph et Saint Raymond et les cimetières ( Saint Joseph et Kermabon). Son emplacement paraît avoir été choisi judicieusement pour agir au profit de la circulation descendante.

L'autre renseigne la circulation montante dans la rue du 14 juillet à environ 500 mètres du centre ville. Or la circulation descendante est plus rapide donc plus dangereuse que la circulation montante en raison de la masse ( inertie) des véhicules qui agit sur les distances de freinage. Un véhicule descendant subit donc son élan et la pente accélère la vitesse. On nous dit que ces radars ne sont pas fixes et qu'ils seront seront déplacés régulièrement. Attendons la suite.  Notons encore que le nouveau rond-point de LIDL sert de ralentisseur sur la route de la Pointe du Raz, sans pour autant règler les problèmes du carrefour dit de Kerivoas qui dessert Esquibien (centre bourg) et Audierne (rues Le Goffic et 14 juillet). Quant aux problèmes environnementaux de la prétendue "station balnéaire", force est de constater que l'immobilsme est de rigueur, tant pour l'ex-clinique que pour l'ex-école de pêche et tout le reste. La circulation en centre ville reste aussi conforme à ce qu'elle était dans l'héritage. On verra bien, à l'échéance des 500 jours.   

Dans son édition du 4/5/2015, le Télégramme nous annonce aussi que l'office de tourisme de Pont-Croix doit être transféré:

"L'office de tourisme passera en établissement communautaire d'ici la fin de l'année avec la communauté des communes du Cap-Sizun, avec transfert des actions principales....Il faut que tout soit décidé  au 31 décembre....La loi nous y oblige, il faut y réfléchir et ne pas le subir....."

Il ne d'agit donc  pas d'une initiative locale puisque c'est la loi. Soit !! Mais, si dans ce cas particulier on devra se conformer à la loi, pourquoi ne pas anticiper dans d'autres domaines comme les regroupements de communes ?? Tout le monde sait que la frontière entre Audierne et Esquibien est disons virtuelle. Où est la frontière entre Kervréach' (Audierne) et le manoir de Kerancor (Esquibien) ?? Certes, il y a un ruisseau, (souvent à sec), qui alimente plusieurs  lavoirs .... dont certains sont abandonnés et délaissés (Kerancor)  !!! Donc :?????

Tout le monde sait aussi que la plus grande partie du port d'Audierne est à Plouhinec. Alors ?? Qui connait mieux que les Capistes la situation locale du Cap-Sizun ?? Donc, si on continue à "roupiller" en attendant la loi, il faut s'attendre à des "originalités" comme celles que l'on peut constater dans la réforme territoriale qui a provoqué une réaction des géographes.

Dominique Cap, maire de Plougastel Daoulas a exprimé son point de vue  (Télégramme du 10-4-2015):

"Une véritable réforme  de l'organisation territoriale doit venir des territoires eux-mêmes......dans le Finistère 13 intercommunalités sur 26 n'atteignent pas les 20000 habitants.....on n'acceptera pas des regroupements imposés par l'Etat comme cela s'est fait au moment de la réforme de la carte des régions, griffonnée dans un bureau à Paris, sans concertation....." 

Les élus locaux sont donc aux premières loges pour devancer la loi afin d'éviter les erreurs et les imperfections et peut-être même les injustices. Il faut bien se mettre dans la tête que l'époque des 36000 communes est dépassée. La preuve en est donnée par les offices de tourisme dont le regroupement sera imposé par la loi. Nos élus locaux sont là pour anticiper et non pour défendre un clocher, certes respectable puisque hérité des ancêtres , mais sans valeur économique au XXIème siècle. Un simple petit rappel concernant les communes d'Audierne et d'Esquibien: Avant la révolution Audierne n'était qu'une "Trêve" d'Esquibien et l'église Saint Raymond était de ce fait une église Tréviale et non Paroissiale. Mais la Révolution est derrière nous. C'est vers l'avant qu'il faut aller  et le temps presse. On sait ce qui nous attend à propos de l'hôpital de Douarnenez et ce n'est peut-être pas fini. D'autant que les frais de transport des patients convoqués à Quimper par un chirurgien pour un contrôle, à l'issue d'une intervention chirurgicale, ne sont pas remboursés par la sécurité sociale et sont donc à la charge des malades. A t'on pensé aux personnes seules et dépourvues de véhicule, qui ne peuvent se présenter à ces contrôles ?? On a déjà prononcé le nom de désert médical . Nous y allons si rien ne bouge !! Alors ???

Place aux initiatives, aux projets et au bon sens qui est un des traits de caractère du tempérament capiste. Les marins Capistes savent "épauler" la déferlante, les agriculteurs Capistes savent anticiper la météo avant la récolte , les élus locaux doivent mériter la confiance reçue des électeurs en associant les prévisions météo et les coefficients de marées. Les citoyens Capistes donc électeurs  attendent la suite...

au prochain numéro.....  

Audierne.Pont-Croix.Cap-Sizun.Editorial 4/2015
Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article