Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 00:00

 

Audierne, Plogoff, Cap-Sizun-Editorial 1/2012

 

 

 

Références: Télégramme de Brest en dates du:

 

1- 20-12-2011: Annick Le Loc'h."Etre à l'écoute c'est important"

    2- 23-12-2011: Plogoff. Le syndicat mixte de la Pointe du Raz fait débat

3 - 26-12-2011:Solidarité.Le secours alimentaire a 10 ans

    4 - 27-12-2011: Ehpad.Le projet d'extension se précise

Restos du coeur. Au moins 5M€ supplémentaires nécessaires

    5- 29-12-2011. Industrie. 900 usines fermées en trois ans

    6-  30-12-2011: 2011. La Bretagne valeur refuge

Démographie. Un recul quasi général sur le territoire

7 communes tirent leur épingle du jeu

Recensement:3.175.064 Bretons 

 

    ******

L'année 2011 est derrière nous. De nombreux évènements, et non des moindres ont fait que cette année restera gravée dans les mémoires. On peut citer particulièrement les révolutions baptisées "Le Printemps arabe" et l'intervention française en Lybie, la mort de Ben Laden, la préparation des élections présidentielles en France avec son corollaire "DSK et le FMI", Fukushima et ses conséquences japonaises et mondiales, le projet de loi "génocide" et enfin la Grèce, l'Italie  et  l'Euro. On en oublie sûrement d'autant que tout cela se prolonge en 2012, particulièrement dans les domaines électoraux et financiers. 

Face à ces évènements d'ordre mondial, le Cap-Sizun est resté plutôt imperturbable, tranquillement installé dans sa coquille, et l'année 2011 aura surtout été marquée par les élections cantonales qui ont vu la défaite de la candidate socialiste, Madame Donval, maire d'Audierne, malgré son étiquette et ses références de candidate sortante, ce qui n'est ni très flatteur pour la postulante ni très bon pour son parti. Nous avons donc un nouveau conseiller général: l'actuel maire d'Esquibien Monsieur Guillon, par ailleurs candidat aux prochaines élections législatives .

 

Notre vocation étant de parler du Cap-Sizun, nous ferons abstraction de  la scène mondiale pour nous consacrer à l'étude des évènements locaux dont certains paraîtront désuets par rapport à ce qui précède. Pour ce faire, et comme d'habitude, nous avons donc  cité en référence quelques articles de presse traitant de nos petits problèmes, petits certes, mais qui font partie de notre vie quotidienne avec des conséquences directes et même indirectes. Ces conséquences influent évidemment sur notre comportement, notre point de vue sur l'actualité, et justifie aussi sans aucun doute  certains résultats particulièrement dans le domaine électoral. 

 

******

Commençons par la démographie. Les chiffres de 2011 viennent de tomber, confirmant la tendance des années précédentes. La situation est particulièrement sérieuse pour Audierne qui continue à se dépeupler puisque son dernier chiffre la situe en dessous de 2500 (2263- pour mémoire: dans une superficie de 294 hectares), ce qui a une incidence sur les finances (dotation globale de fonctionnement) et également sur les indemnités des élus.

 

Pourquoi cette situation peu favorable aux ambitions économiques ?? Nous avons déjà maintes fois expliqué que le Cap-Sizun subit tous les inconvénients de la Bretagne, tant du point de vue situation géographique (éloignement des grands centres, presqu'ile ), que du point de vue emploi (pas d'industrie, uniquement secteur tertiaire)  et même du climat. Donc, quand on nous dit que 900 usines ferment en France, cela ne se passe pas ici puisque nous n'avons pas d'usines, donc pas d'emplois. Nous venons tout de même d'assister à la fermeture, une de plus, du magasin   discount "ALDI" à Audierne. Conséquence: le personnel se retrouve  au chômage ou condamné à l'exil. 

 

Pour autant la qualité de vie est l'un des atouts majeurs du Cap-Sizun, à condition bien-sûr de disposer de revenus suffisants (généralement gagnés ailleurs) pour y résider en permanence. On dit même que la Bretagne serait une valeur refuge ( cf: référence 6).  Reste à savoir si cette qualité de vie et les paysages exceptionnels sont suffisamment pris en compte par nos responsables locaux pour assurer dans les meilleures conditions ce qui nous fait tout de même vivre: le tourisme.  Rien n'est moins sûr quand on voit ce que l'on voit, par exemple:

 

- les difficultés rencontrées par la commune de Plogoff  pour gérer son grand site naturel de la Pointe du Raz qui ne bénéficie pas de financement public.  On étudie même la mise en place d'un parking automatique pour diminuer la masse salariale !! (cf:Télégramme de Brest en date des 23 et 24-12-2011). N'oublions pas non plus les problèmes créés par la modification des transports sur la ligne Plogoff-Audierne. Le bout du monde mérite de plus en plus son nom !!

 

 Et pourtant, il faut aider la Pointe du Raz, un de nos atouts majeurs en Cap-Sizun

 

- Les images environnementales défiant le bon sens à Audierne, comme l'ex-école de pêche, l'ancienne clinique ou la casse de voitures totalement illégale et sur laquelle on ferme les yeux. Qu'attend-t'on pour monter des dossiers et les adresser aux instances compétentes, ou demander à être reçu au bon endroit pour exposer les problèmes . L'ancienne clinique pose problème depuis 40 ans, et ça continue. Jusqu'à quand ?? Evidemment, monter un dossier et confectionner une banderole pour un défilé syndical revendicatif sont 2 choses différentes. De même, l'exposé d'une situation à un certain niveau n'est pas non plus très  coutumier du milieu  syndical. Pourtant la télévision nous présente souvent des maires reçus dans un ministère  par des conseillers du ministre pour exposer un problème local. Nos maires capistes seraient-ils de grands timides ??

 

   

 

 

 

 

 

10-05-vl-maccab_e-moulin_primelin_041.jpg 

 

 

 

 environn_17-3-06_041.jpg

 

 

 

- La manière dont sont traités les problèmes de circulation automobile à Audierne. La dernière initiative, qui n'est pas la première erreur a consisté à mettre en place devant l'école Pierre Le Lec, des espèces d'obstacles ralentisseurs baptisés "coussins berlinois".

 

Une belle ineptie !! Un joli comité d'accueil !! Une belle image de marque !!

 

 La traversée d'Audierne se situe sur l'axe Quimper-Pointe du Raz et même Paris-Pointe du Raz (D784). (Elle dessert également l'embarcadère pour l'île de Sein et les grands viviers). Imaginez la tête du conducteur parisien qui vient de faire 600 kms au volant de son véhicule (au moins 6 heures de route),et qui ayant choisi de passer ses vacances en Cap-Sizun prend la route de la Pointe du Raz. Après avoir parcouru 6 kilomètres à 50 à l'heure sur la commune de Plouhinec, Il est accueilli à l'entrée d'Audierne par ces engins barbares dont la mise en service peut se justifier dans certains endroits secondaires comme à Douarnenez entre Toubalan et le centre ville, (ou à Mahalon, en prévision sur des routes secondaires), mais certainement pas sur un itinéraire touristique principal. Il y a d'autres moyens pour faire ralentir comme ceux utilisés à Esquibien sur la route  (déviation) allant de "la Croix Rouge " aux "Quatre Vents" sans oublier les radars pédagogiques de Plouhinec (et les passages protégés) qui font lever le pied dès la prise de conscience de l'infraction. Les véhicules ralentissent sans créer de dangerosité comme on le voit à Audierne, lorsque le conducteur évite le "coussin berlinois'" en faisant une embardée vers   sa  gauche. Qu'on le veuille ou non, la route Quimper-Pointe du Raz traverse Audierne. C'est une priorité qui doit être traitée comme telle. L'ancien plan de circulation remis en cause par l'actuelle municipalité était nettement plus fonctionnel puisque la place centrale (de la Liberté) était traitée comme un grand rond-point , sans véhicule circulant en face, et offrant aux arrivants des bonnes vues sur les places de stationnement disponibles. Ce plan était l'aboutissement de 25 années de réflexions, investissements et travaux. En prenant l'initiative de démolir ce qui existait, la municipalité socialiste a engagé sa responsabilité et  ne peut se référer à un héritage puisqu'elle a tout changé. Conclusion: la circulation et le stationnement à Audierne, sur l'axe Quimper-Pointe du Raz, et les inconvénients qui en découlent  sont désormais un "poulet" socialiste qui sera transmis aux successeurs pour essayer d'y remédier. Et dans l'immédiat, tout ce qui ne va pas dans la circulation est imputable aux erreurs  d'une municipalité de gauche (socialiste) qui n'a pas pris la peine de réfléchir avant d'agir. Les erreurs d'une municipalité engagée politiquement  rejaillissent évidemment  sur le parti qui a cautionné l'étiquette, ce qui explique aussi certains résultats (cantonales). Quant à la circulation dans la rue du 14 juillet à Audierne, l'augmentation du nombre de passages protégés ne coûterait pas cher mais ce n'est qu'un voeu pieux puisqu'on ne fait rien. Quant à la commission de circulation ouverte au public, on n'en entend pas parler. C'est donc que nos élus ont la science infuse qui les dispense de s'informer.

     

La responsabilité  de la mauvaise santé économique du Cap-Sizun qui se dégrade de plus en plus revient donc en grande partie à la commune socialiste d'Audierne qui a estimé devoir privilégier l'intérêt particulier (marché d'Audierne) au détriment de l'intérêt général (axe Quimper-Pointe du Raz). Gageons que désormais la clientèle va éviter l'agglomération audiernaise dans toute la mesure du possible. On verra bien ce qu'en penseront les acteurs économiques que sont les commerçants.

 

Sur un plan plus général, on peut comparer l'accès à la Bretagne, aux 3 heures de TGV  sur la ligne  Paris-Marseille qui mettent le midi à portée des parisiens pour un week-end. Nous c'est Quimper-Plogoff en 1 heure minimum,  par voie routière quand tout va bien (50 kilomètres). Simple constat.

 

Autre aspect des choses: la politique immobilière. On a construit des appartements dont certains ont trouvé preneur. Conséquence: les maisons individuelles ne se vendent plus, sauf celles qui sont  situées au premier plan du bord de mer. Les prix de l'immobilier sont surprenants et lorqu'il faut partager un héritage  entre les ayants-droit, la part de chacun est une portion congrue, à condition toutefois d'avoir trouvé un acheteur. Sinon, l'héritage devient une charge. Or, il y a de moins en moins de "retournés au pays" parce que les travailleurs exilés font leur vie ailleurs. Donc de plus en plus d'héritages dans un pays de vieux qui disparaissent inexorablement laissant leur maison pancartée "à vendre". 

 

Un autre évènement n'est pas passé inaperçu à Audierne: l'installation des restaurants du coeur. Cette installation s'est  faite suite à une "volonté politique", terme utilisé par Madame Donval maire d'Audierne (et publié dans la presse). Or, le Cap-Sizun disposait depuis 10 ans (cf: référence 2) de la banque alimentaire chapeautée par la communauté de communes et traitant tous les cas sociaux qui lui étaient adressés par les différents  centres communaux d'action sociale (CCAS). Quelle différence entre la banque alimentaire et les restaurants du coeur ?? Il faudrait le demander aux spécialistes car le public ne la fait sans doute pas. Or, il s'avère que les restaurants du coeur rencontrent des difficultés financières (cf: référence 3). Il lui faudrait 5 millions d'euros. Soit !!

 

Voici peut-être le moment venu pour nos élus locaux et en particulier pour ceux d'Audierne qui se sont engagés dans cette voie, de concrétiser leur "volonté politique", en participant financièrement au redressement de la situation. Imaginez que nos élus municipaux audiernais abandonnent ne serais-ce qu'un mois de leur indemnité de fonction au profit des restaurants du coeur !!

 

Quel impact, quel retentissement dans la presse locale et chez les administrés. On peut même imaginer que  la télévision ou tout au moins France Bleu Breiz Izel pourraient  s'emparer de l'évènement. L'image socialiste serait redorée localement car il faudrait bien admettre que après les paroles il y aurait les actes. Les élus locaux du Cap-Sizun montrant l'exemple !! D'ailleurs, puisqu'ils  sont tous retraités, salariés ou fonctionnaires,  cela ne leur poserai pas de problème de fin de mois.

 

Imaginez l'article dans la presse:

 

Audierne: Madame Donval et ses 5 adjoints abandonnent un mois d'indemnité de fonction élective au profit des restaurants du coeur.

     

Voilà qui aurait de la gueule !! Et les communes de la même sensibilité: Plogoff, Pont-Croix, Confort, Mahalon qui pourraient suivre et faire de même. Quel succès !! 

 

Au lieu d'entendre "voici ce qu'il faut faire" on entendrait "faites comme nous, on vous a montré l'exemple" !!

 

Rassurez vous, cela n'arrivera pas et pour plusieurs raisons, la première étant qu'ils ne lisent ce qui s'écrit à leur sujet ou  tout au moins en font semblant malgré la preuve écrite du contraire que vous pouvez consulter ici:

 

Lien: 

      

Municipales: lettre ouverte

 

Où est la conformité entre les paroles et les actes. Lisez dans le lien ci-dessus le commentaire N° 3  rédigé au nom de Madame Donval par un(e) de ses adjoints d'aujourd'hui, et les belles promesses ????? Sans compter qu'ils se disent "lecteurs attitrés" du blog konchennou !! Ah,Ah,Ah.....

 

Leur comportement signifiera donc  qu'ils ne sont pas désintéressés, bien que généreux et même dépensiers  avec l'argent public. Voilà encore une bonne raison de ne pas les réélire aux prochaines municipales au cours desquelles il faudra s'en remettre à des listes ouvertes, apolitiques, désireuses de  s'occuper de la commune, des administrés, et non de leur intérêt personnel et particulier.

Mais avant les municipales il y aura d'autres scrutins dont les présidentielles qui ne sont pas de notre niveau et les législatives qui nous concernent. C'est la raison pour laquelle, Madame la députée Annick Le Loch candidate au renouvellement de son mandat est venue tenir une permanence à Audierne (cf: référence 1). Selon elle:

 

" Être à l'écoute c'est important " 

 

  Elle n'a pas précisé qui devait être écouté, mais qu'elle travaillait en contact avec les élus. Pas un mot sur nos problèmes environnementaux qui sont une plaie dans nos paysages. Pourtant, elle fait état de nos  "atouts exceptionnels", c'est son vocabulaire. Evidemment ce ne sont pas les élus d'Audierne qui vont la diriger vers l'ancienne clinique, l'ex école de pêche ou la casse de voitures , totalement illégale,  ce que nous avons déjà signalé à maintes reprises dans la rue Autret. Elle a donc fait une visite politique (c'est sa première permanence à Audierne), à but intéressé car on commence à se rendre compte que le Cap-Sizun est incontournable dans une élection législative à la 7ème circonscription. Ceci explique ce que nous avons déjà dit et qui a été publié par le quotidien "Le Monde", à savoir que la circonscription pourrait changer de couleur en 2012. Que les Capistes prennent leurs responsabilités . S'ils considèrent que le mandat qui s'achève, exercé par une députée socialiste sortante ne leur a rien apporté, il faut changer de représentant et essayer autre chose en confiant nos intérêts à quelqu'un d'autre. Risquons un pronostic: 

     

Le quotidien "Le Monde" n'a peut-être pas tort !! 

 

On le saura bientôt. Comment expliquer autrement les résultats des dernières élections cantonales. Gageons que désormais on ne mènera plus les Capistes "en bateau" car à ce sujet ils sont plutôt spécialisés et expérimentés  avec la fréquentation du Raz de Sein et autres lieux bien connus de nos navigateurs (Seigneurs de la mer).

 

On ferait beaucoup mieux de nous parler de l'aire de carénage qui fait totalement défaut au port de plaisance d'Audierne (240 bateaux) et de la pollution qui en découle, du tas de sable de Poulgoazec, des problèmes de circulation entre Plogoff et Audierne, du syndicat mixte de la Pointe du Raz qui a besoin d'aide, des algues vertes, de l'emploi des jeunes et tant d'autres sujets.

 

Nous n'avons pas parlé de l'école de musique qui vient de se voir refuser une subvention par Cleden, du centre nautique d'Esquibien qui poursuit sa route avec une nouvelle équipe malgré les procès en cours, de l'extension de l'EPHD de Cleden et très certainement encore beaucoup d'autres sujets.

 

L'année 2012 nous permettra très certainement  de les aborder, tout en espérant que les problèmes posés par l'Euro se règleront hors cataclysme pour que nos "Mammou-Gozh" puissent continuer à faire confiance, en toute sérénité, à leur petit livret de caisse d'épargne qui leur permet d'offrir à leurs petits-enfants, une fois par an, les étrennes de la tradition en leur souhaitant une bonne année 2012

 

  *********

 

Yec'hed Mad

 animal010.gif

 

******* 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 00:00

Audierne, Esquibien, Plogoff, Cap-Sizun. Editorial 12/2011 

 

     

 

 

 

Références  

 

Télégramme de Brest en date du :  

 

 1)- 17-10-2011: Primaire socialiste . Hollande l'emporte nettement

   

Jacqueline Donval, maire PS d'Audierne, remarquait que les gens sont venus voter car il y a un vrai ras-le-bol de la politique de Nicolas Sarkozy)

 

 2) - 5-11-2011: Point de vue de Hubert Coudurier: Du G20 au principe de réalité

 

Concours. Les communes le disent avec des fleurs

 

Axe Audierne-Pointe du Raz. La zone commerciale se renforce

 

3) - 10-11-2011: Indemnité parlementaire. Le "pourquoi pas" d'A. Le Loch  

 

 

********

 

 

Noël 2011. La trève de Noël !! Oui mais !!! Chaque jour qui passe apporte un élément nouveau dans cette période de crise dont personne ne peut dire encore comment tout cela se terminera. Le plus indifférent des citoyens est bien obligé de s'intéresser au quotidien, ne serais-ce que pour apprendre à quoi correspond le sigle AAA délivré par certaines agences de notation en matière de finances. L'euro fait toujours parler de lui et les prochaines élections approchent tout en s'accommodant de l'actualité, en Grèce comme en Italie, en Espagne  et ailleurs. Dans ce contexte, difficile de faire le moindre pronostic. Aussi, nous nous contenterons de regarder ce qui est déjà acquis puisque situé  derrière nous et d'en tirer quelques enseignements. 

 

 

 

 

Audierne 

 

 

 Trois sujets retiennent l'attention:

 

    -a)-  La suite des primaires socialistes

-b)-  le concours de fleurissement

-c)-  L'axe Audierne Pointe du Raz

 

****

 

Donc, à la suite des primaires au sein du parti socialiste, le Télégramme de Brest a publié ce qui suit:

 

Jacqueline Donval, maire PS d'Audierne, remarquait que "les gens sont venus voter car il y a un vrai ras-le-bol de la politique de Nicolas Sarkozy....".

 

En exprimant cette opinion, Madame Donval ne prend pas la peine de préciser qu'il s'agit en fait du Président de la République. Or, et jusqu'à preuve du contraire, si le Président de la République se trouve  en tête de la pyramide représentant le pouvoir républicain et démocratique, les maires font partie de cette même pyramide mais tout en bas. A ce titre, ils sont parfois appelés à faire visiter leurs mairies par des enfants auxquels ils présentent justement cet organigramme du pouvoir de la République pour inciter au civisme et au respect des institutions. La

 

 "courtoisie élémentaire"

 

devrait donc inciter tous ceux qui détiennent une parcelle même infime de ce pouvoir, à respecter les règles déontologiques de la démocratie qui attribuent un titre à ceux qui ont été désignés par le suffrage universel. En conséquence, parler du Président de la République sans  lui donner son titre exprime à mon sens une familiarité excessive de la part d'un élu local par ailleurs très coutumier du port de l'écharpe tricolore, pour la photo dans la presse locale . Ceci est vrai pour le Président d'aujourd'hui et sera encore vrai  demain quel que soit le Président désigné par le suffrage universel. Dans le cas contraire, on peut se demander à quoi sert la photo du Président affichée dans les mairies. Par ailleurs, n'oublions pas que  le Président est aussi chef des armées qui ont pour mission de servir la République sous le drapeau français auquel elles rendent les honneurs au son de la Marseillaise, et ce, quelle que soit la couleur politique du gouvernement. De même, quelles que soient les idées personnelles des élus, locaux ou autres, les résultats des élections doivent être respectés et plus encore par ceux et celles qui ont comme devoir de montrer l'exemple.

 

Evidemment, derrière les banderoles revendicatives des manifestations syndicales on entend parfois brailler certains slogans. Mais les défilés syndicaux ne  représentent que  les syndicats et non le suffrage universel. Soulignons aussi que si dans l'esprit de certains maires

 

" les gens sont venus voter car il y a un vrai ras-le bol..." ,

 

 il se pourrait aussi que dans certaines communes les électeurs en aient également "ras-le-bol" de leurs élus locaux qui font tout le contraire de ce qui était prévu, de ce qu'ils se sont engagés à faire et plus particulièrement dans les domaine de la "démocratie participative" et de l'environnement.  Rappelons en passant que l'exposition de la photo de Ben Laden à l'église Saint Raymond d'Audierne n'est pas passée aux oubliettes. Attendons la suite !!!

 

Liens 

 

Municipales: lettre ouverte  

 

Municipales: Pièces à conviction

 

Changeons de sujet. Quelle déception à Audierne à propos du fleurissement. La ville s'est classée seulement 3ème dans la catégorie des agglomérations de 1001 à 3500 habitants. Battue par Poullan-sur-Mer et Coray. Pas de contestation cette fois comme ce fut le cas en 2010. Et pourtant, le jardinage est la principale activité municipale audiernaise  au détriment de l'entretien des quartiers. Or, les électeurs sont dans les quartiers et non dans les plates-bandes et les jardinières. Affaire à suivre et  thème de réflexion !! 

 

L'axe Audierne - Pointe du Raz . Dans son édition en date du 5-11-2011, le Télégramme de Brest écrit ce qui suit :

 

"Deux nouvelles enseignes  viennent de s'installer ....à la place de l'ancien magasin Netto...Une situation stratégique entre le supermarché Leclerc et un autre pôle d'attraction, le magasin LIDL. Il est cependant dommage qu'il n'existe pas de liaison entre le parking de LIDL et celui des nouvelles enseignes. Néanmoins des transformations sont à prévoir dans ce secteur....projet d'éco-quartier porté par la commune d'Esquibien....." 

 

Ceci est un constat, pratiquement un constat de carence. En effet, c'est toute la zone de Kérivoas qui aurait dû faire l'objet d'un plan global d'aménagement lorsque la dernière exploitation  agricole a cessé son activité. (Comme à Esquibien pour la zone de Kerguerrien). Or, rien n'a été prévu dans notre toute petite commune de 294 hectares. Pas plus l'agrandissement de la gendarmerie, que l'aménagement de la zone qui aurait sans doute mérité un droit de  préemption. Actuellement les logements des familles de gendarmes sont desservis par le très étroit accès LIDL, simple passage réservé autrefois pour accéder à des  terres agricoles . Quant à la liaison entre l'ex-Netto et LIDL, ce sera pour la prochaine fois.  Voilà où nous a mené l'imprévoyance d'une municipalité de "décorés" plus soucieuse de faire de la politique que de gérer la commune. Un simple  exemple: la vente du bâtiment des instituteurs de l'école Pierre Le Lec qui aurait pu  servir à réinstaller la  bibliothèque puisqu'il héberge aujourd'hui 2 commerces rien qu'au sous-sol (niveau de la rue).  

Et maintenant on fait comment à Kerivoas, alors que nos "décorés" d'hier sont aujourd'hui retirés des affaires ?? On ne peut que constater et déplorer  !! Comme quoi, les petites communes devraient être dirigées par des municipalités apolitiques privilégiant l'intérêt général  par rapport aux perspectives de carrières de quelque élus ambitieux et intéressés. Une fois de plus, on peut répéter que

 

"Diriger c'est Prévoir"

 

ce qui ne semble pas toujours être la ligne directrice de la gestion de nos communes. Et pourtant, nos élus locaux ne sont pas des bénévoles. On compte environ 36000 communes en France, donc 36000 municipalités et 36000 maires percevant des indemnités de fonction. Voilà qui nous amène à parler des économies à réaliser en temps de crise.

 

Liens:

 

  Ma Bro Ar C'hap Hirio (2ème partie)

 

Ma Bro Ar C'Hap Hirio suite 10

 

Ma Bro Ar C'Hap Warc'hoazh

 

Les liens ci-dessus permettent d'accéder à l'étude générale du Cap-Sizun dans laquelle certaines perspectives d'avenir étaient évoquées. (dont le livre blanc datant des années 1970).  Mais on ne parlait pas encore de la crise. Aujourd'hui, comme la Grèce, comme l'Italie, comme l'Espagne, la France n'échappera sans doute  pas à l'obligation de réaliser des  économies. Les éditorialistes et commentateurs spécialisés sont d'ailleurs catégoriques sur le sujet. Au plan local, une réforme administrative est envisagée (suppression des conseillers généraux, élections de conseillers territoriaux) mais son avenir dépend peut-être des résultats des  prochaines élections nationales. Une réforme semble pourtant indispensable même si certains s'évertuent à tenter de démontrer que les économies réalisées seraient insignifiantes. C'est ainsi que les Parlementaires viennent de refuser une baisse de 10% de leurs indemnités. Notons tout de même que la  députée de la 7ème circonscription du Finistère, la nôtre, était plutôt pour comme on peut le lire dans l'article cité en référence 3 et intitulé:

 

Indemnité parlementaire. Le "Pourquoi pas" d'A. Le Loch. 

 

 Sans vouloir être pessimiste et encore moins exprimer des souhaits, il est vraisemblable que notre organisation administrative n'échappera pas à quelques aménagements. C'est sans doute le but de la réforme territoriale envisagée. D'ailleurs la région Alsace a pris les devants en fusionnant région et département. (Télégramme du 15-11-11) et l'économiste Elie Cohen, directeur de recherche au CNRS  considère qu'il faut une réforme des collectivités territoriales (Télégramme du 23-11-2011). Voilà qui nous éloigne un peu de:

 

"les gens sont venus voter car il y a un vrai ras le bol de ......"

     

L'élection au suffrage universel de la communauté de communes semble déjà prévu. Ce n'est qu'un premier pas. De plus, et compte tenu du laxisme et de l'inaction de certaines municipalités, il conviendrait peut-être  aussi de réviser certaines indemnités qui ne peuvent être que la contrepartie de résultats positifs. 

Sans résultats.....indemnités en conséquence, comme dans toute entreprise bien gérée !!!!!

 

    PHTO0001-copie-2.jpg 

 

Accepter

 

l'intolérable dans l'illégalité

 

est inadmissible. L'image ci-dessus représente un paysage d'Audierne, commune socialiste dirigée par une ancienne conseillère générale. La nuisance est certes pour les administrés mais les responsables qui ne font rien sont aussi des nuisibles pour leur parti car ils ont en commun l'étiquette politique. Certaines municipalités sont même sans doute une épine dans le pied de leur parti qui ne peut qu'être éclaboussé par les mauvais résultats et les mauvaises images. C'est au parti de s'en apercevoir. Pour ce qui nous concerne au plus près, disons qu'il n'est pas étonnant que la 7ème circonscription soit considérée comme susceptible de basculer aux prochaines législatives.

 

Lien:

 

Audierne, Plogoff, Esquibien et Cap-Sizun.Editorial 11/2011  

 

Rappelons-nous ce qui s'est passé à Esquibien  en 1989. Une mauvaise  liste socialiste qui n'a placé aucun élu aux élections municipales a éliminé le socialisme à Esquibien. En effet depuis cette date soit depuis 22 ans, on n'entend plus parler des socialistes dans cette commune. La récidive dans d'autres communes n'est pas exclue. Cherchez l'erreur !! 

 

******

 

11 novembre

 

lien:

    11 novembre     

 

 Le lien ci-dessus renvoie vers un communiqué de l'association Saint-Cyrienne.

     

Le journal du dimanche (JDD) publie dans son édition en date du 15-11-2011, les résultats d'un sondage selon lequel 64% des français seraient favorables au projet de loi annoncé par Monsieur le Président de la République, de faire du 11 novembre la date de commémoration de la Grande guerre et de tous les morts pour la France.

Le projet a été étudié par 47 associations patriotiques  du comité d'entente élargi qui représente sensiblement près d'un millon et demi d'adhérents. L'association de la Saint-Cyrienne a régulièrement diffusé des informations concernant ce projet qui a été annoncé par Monsieur le Président de la République le 11 novembre dernier. On ne peut qu'applaudir pour soutenir ce projet. Il semblerait tout de même qu'une association d'anciens combattants d'Algérie (FNACA) soit contre puisqu'elle s'en tient à la date du 19 mars 1962 qui correspond aux accords d'Evian sensés mettre fin à la guerre. Cette association est d'ailleurs présente et active en Cap-Sizun. L'association "Union bretonne des combattants" également très active en Cap-Sizun  ne semble pas avoir participé à la réflexion.

 

Ayant servi en Algérie de 1961 à 1963, tant dans les Aurès qu'à Alger et en Algérois, je pourrais  

    

témoigner de ce que j'ai vu.

 

Exemples:

 

 - En avril 1962 dans les Aurès, soit postérieurement au 19 mars, un véhicule de mon unité a sauté sur une mine au cours d'une opération de ravitaillement d'un poste isolé dans la région Arris- Gorges de Thighanimine (Célèbres depuis la Toussaint rouge de 1954). Bilan: 2 soldats  appelés du contingent blessés et un véhicule détérioré.

 

- En juillet 1962 à Alger et dans l'Algérois. Les provocations étaient quotidiennes. Elles étaient destinées à faire déclencher l'ouverture du feu par les soldats du contingent de l'armée française. Cas concret : Un officier supérieur de l'armée française a été menacé et braqué  en ma présence par 2 combattants FLN en uniforme,  munis de pistolets mitrailleurs Mat 49 approvisionnés et armés donc prêts à tirer. Il faut savoir qu'un PM tire par rafales et que chaque chargeur peut contenir 32 cartouches. Imaginez  ce qu'aurait pu être la suite qui heureusement n'a pas eu lieu car  la riposte aurait été inévitable, impitoyable et meurtrière. Il a fallu jouer au négociateur et appeler au calme.

 

- Les sentinelles assurant la sécurité des points sensibles d'Alger  tenus par l'armée française et destinés  à devenir propriété de l'ambassade de France  à laquelle ils ont d'ailleurs été restitués  (villa Sézini, villa Pouillon, centre Lung  etc..) étaient régulièrement caillassées par des détachements de manifestants au premier rang desquels on trouvait les enfants, juste derrière les femmes "youyoutant" et enfin au troisième rang les glorieux combattants armés de l'après 19 mars. Les soldats du contingent étaient exaspérés d'être agressés sans pouvoir réagir. Il a fallu trouver des moyens de défense sans utilisation des armes (chiens de guerre muselés appartenant à un peloton cynophyle, lance-pierres etc...). Les agresseurs ont été prévenus par "mégaphone"  que les chiens seraients sans muselière en cas de récidive. Cela n'a pas été nécessaire.

Soulignons tout de même les qualités de discipline, sang-froid et  maîtrise de  soi dont ont fait preuve les soldats du contingent constituant les unités engagées à Alger en  ces circonstances. Grâce à ces qualités le pire a toujours été évité malgré les insultes, les moqueries et autres gestes que la décence et la morale réprouvent.

 

Et tant d'autres provocations pour nous amener à ouvrir le feu, ce qui explique la présence des enfants au premier rang pour mieux nous accuser en cas de.....

        

 - Il y a aussi ce que je n'ai pas vu mais qui est notoire comme le massacre des harkis du commando "Georges"  en sud-oranais. Ils ont été ébouillantés dans des lessiveuses.

 

Alors: 19 mars 1962 ?? Non, non merci !! 11 novembre pour tous les morts pour la France quel que soit l'endroit sans oublier l'Afghanistan. Oui, Oui sans ambigüité !!

 

Le simple bon sens permet de dire que lorsque les Anciens d'Algérie auront disparu, la célébration du  19 mars disparaîtra avec eux puisqu'elle représente un cessez le feu qui n'a pas été respecté, non pas dans un pays étranger mais dans des départements français, jusqu'à leur indépendance. Il n'y a pas lieu d'en dire davantage sur ce sujet, sauf peut-être rappeler que le statut d'un territoire est du domaine du pouvoir politique et non du ressort des  militaires qui  sont subordonnés à ce pouvoir. On ne refait pas l'histoire mais il vaut mieux la connaître avant de juger. Lors de la célébration du dernier 11 novembre à Douarnenez, le maire a repris une phrase du Maréchal Foch que je cite:

 

"Parce  qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir".

 

    Ce propos paraît tout à fait de circonstance 

    

Lien:

 

Special N° 3: 11 novembre 2008  

 

 

Conclusion 

         

Référence:

Télégramme de Brest . Point de vue de Monsieur Hubert Coudurier en date du 5 -11-2011;

Du G20 au principe de réalité.

 

Le présent éditorial a quelque peu débordé des frontières du Cap-Sizun. Que l'on se rassure, nous y sommes toujours. Il est tout de même prématuré de parler de certains évènements futurs comme les élections municipales même si déjà on susurre quelques noms comme à Audierne . Restons donc dans l'actualité.

Dans son éditorial cité en référence Monsieur Coudurier essaie de faire le bilan du G20  qui vient de s'achever à Cannes. Il envisage

 la naissance d'une gouvernance économique dans la zone euro. Il ajoute que désormais, il ne suffira pas d'invoquer les mânes de François Mitterrand ou la nostalgie d'une souveraineté gaullienne pour régler les problèmes que pose un contexte international ayant profondément évolué. Difficile désormais de se déconnecter d'une géopolitique....

 

Ce propos semble tout à fait approprié, même pour nous Capistes, citoyens du bout du monde. Même ceux qui ne s'intéressent pas à l'actualité doivent savoir que nous bénéficierons comme tout le monde des avantages de la situation nouvelle créée par la crise mais que nous en subirons aussi les inconvénients qui risquent de se manifester par des restrictions dans les budgets municipaux. D'où l'intérêt des gestions rigoureuses, des projets bien évalués non seulement dans leur prix de revient mais aussi dans leurs coûts de fonctionnement. Comme la Grèce qui vient de confier son sort à une équipe apolitique, nous aurons peut-être intérêt à confier nos municipalités à des gestionnaires plus soucieux de l'intérêt général que de leurs perspectives de carrière, ce qui impliquera quelques changements dans la situation actuelle et quelques mises sur la touche définitives dans le paysage politique local. Les "mairedaillons", vocabulaire emprunté au regretté  René Pichavant , auteur de l'ouvrage intitulé " Les pierres de la liberté" écrit à propos des évènements de Plogoff devraient ainsi céder la place pour s'adonner s'ils le souhaitent à des activités qui seront  sans doute plus  de leur compétence, le jardinage par exemple.     

 

********

audierne_2-_3-8_017.jpg

 

 

 

********

 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 00:00

Audierne, Plogoff, Esquibien  et Cap-Sizun.Editorial 11/2011

 

 

audierne-7-02-05_052.jpg

 

 

 

 

 

Références:

 

1- Le quotidien "Le Monde" en date du 20-10-2011. Article et cartographie des circonscriptions pour les  futures élections législatives

2- Télégramme de Brest en date du 18-10-2011: Plogoff: Abandon du projet de centrale voltaïque

.........19-10-2011: Photovoltaïque au sol: La fin d'une ambition

.........20-10-2011: Esquibien. Piste cyclable. le projet est lancé

................20-10-2011: Plogoff. Conseil municipal

.....24-10-211: Article de Hubert Coudurier

 

*******

 

 

Voici les vacances de la Toussaint. Elles sont arrivées très vite, pratiquement une semaine après le 2ème tour des primaires socialistes accompagnées par l'ensoleillement exceptionnel du mois d'octobre . Et après la Toussaint  l'offensive de Noël  va prendre la relève avec ses promotions de foie gras, champagne  et autres. Mais pour l'instant c'est surtout la situation de l'euro qui occupe les esprits. Nul ne peut prédire l'avenir et savoir comment tout cela se terminera. Un accord semble avoir été conclu à Bruxelles. Donc l'essentiel est préservé.  Mamm Gozh surveille jalousement son livret de caisse d'épargne avec une certaine inquiétude car elle n'entend pas perdre ses modestes économies qui représentent  toute sa vie de labeur et sueur et ce pour cet euro qu'elle n'a jamais aimé puisqu'elle continue à compter en francs.

 

Du calme Mamm-Gozh! Pas de panique  surtout !!

 

Les politologues ont déjà l'oeil sur 2012 et le quotidien "Le Monde", dans son édition en date du 20-10-2011, publie une cartographie particulièrement intéressante au sujet des futures élections législatives. C'est ainsi que sur cette carte  les circonscriptions susceptibles d'être gagnées par la droite sont coloriées en bleu-clair. Chacun peut donc vérifier ce que pourrait devenir sa circonscription l'année prochaine et, surprise, la 7ème circonscription électorale dont le Cap-Sizun fait partie est justement coloriée en bleu-clair. Il ne s'agit évidemment que d'une hypothèse, mais tant le journal "Le Monde" que ses journalistes n'avancent rien sans avoir analysé et évalué certains arguments.

 

 Patatras après les primaires !! Un pavé dans la mare. Quels pourraient donc être ces arguments ?? Mais oui, les résultats des dernières élections cantonales bien-sûr !! N'oublions pas que le canton de Pont-Croix qui était détenu par la gauche est passé à droite ce qui est plutôt très exceptionnel, encore que prévisible. Nous en avons déjà suffisamment parlé .

 Le Cap-Sizun est l'un des 5 cantons qui, avec Le Guilvinec, Pont-L'abbé, Douarnenez et Plogastel constituent la 7ème circonscription. Aux élections législatives de 2007 Madame Le Loch a été élue avec 27042 voix (51,01%) contre Madame Tanguy 25970 voix (48,99%).

 

On dit que très souvent les élections se jouent à 51% contre 49%. C'est pratiquement le cas de la 7ème circonscription en 2007. Conclusion très simple: le journal "Le Monde" n'a peut-être pas tort. Le basculement est possible, surtout si le Cap-Sizun confirme son vote des cantonales en rejetant la gauche et fortement.   Rappelons que le canton de Pont-Croix compte 14247 électeurs inscrits, chiffre évolutif à quelques unités près. Dans une situation de rapport de force 51% contre 49%, aucun candidat à la députation ne peut faire abstraction du Cap-Sizun. Pas davantage en faire l'impasse. C'est alors que l'on se poserait des questions, par exemple le nombre de permanences assurées par la député sortante durant 6 années dans le canton de Pont-Croix. Pas beaucoup sans doute. Mamm Gozh qui rouspète tout le temps se plaint d'avoir dû se déplacer à Douarnenez pour voir sa députée à propos d'une affaire privée, alors qu'elle a entendu dire qu'un député du Morbihan (Loïc Bouvard) assurait une permanence dans toutes les communes de sa circonscription  une fois par mois.

 

Pas contente Mamm-Gozh

  

Il est vrai que nous avions la conseillère générale en substitution. Vous savez celle qui a été virée aux dernières cantonales à l'issue desquelles elle a porté une appréciation méprisante et peu respectueuse, sur la politique gouvernementale.  Le genre de slogans utilisés dans les défilés syndicaux derrière les banderoles . Alors hein !!! On va aussi se demander pourquoi ce Cap-Sizun, encore lui, est passé à droite en mars dernier.

Place au beau vocabulaire: manque de charisme, manque de potentiel, mauvais bilan  départemental et municipal, j'en passe. La langue française ne manque pas de qualificatifs respectables plus les noms d'oiseaux.  

 

Ah, cette sémantique !! Nous allons en reparler . Même Monsieur Hubert Coudurier se laisse aller à dire (Télégramme de Brest du 24-10-2011)

 

que les 35 heures lancées par l'actuelle première secrétaire du parti socialiste,

 "ont  plombé durablement l'économie française".    

 

Ce qui signifie très clairement que les échéances à venir méritent une appréciation plus que circonspecte après l'euphorie affichée par certains lors des primaires. Point de vue que à mon modeste niveau je partage, car à mon sens les primaires ne relèvent pas du suffrage universel et donc ne  permettent pas un pronostic crédible pour 2012. 

Encore un autre exemple: la création annoncée de 60000 postes dans la fonction publique. En fait elle  serait compensée par des suppressions de postes ailleurs. On se demande même si les postes supprimés ne concerneraient pas les infirmières ou les policiers.

(Télégramme de Brest en date du 26-10-2011, page 4: Embauches dans l'éducation nationale).

 

Par conséquent Prudence !!

 

    PHTO0001-copie-2.jpg 

 

Ceci n'est qu'une photo de la future station balnéaire d'Audierne, ville gérée par une municipalité socialiste, dont vous connaissez déjà le casino.

 

Liens: 

 

Audierne.Primaires.Promesses d'en haut, Résultats d'en bas

 

Audierne: casse de voitures

 

En fait, si on voulait dresser un bilan des différentes municipalités qui se sont succédées à Audierne depuis 1983 (soit 28 ans), on retiendrait  essentiellement la réalisation de la maison de retraite et la création du port de plaisance effectuées par la municipalite socialiste au pouvoir de 1983 à 1995. Par déférence pour les disparus, on ne citera pas les noms des responsables qui ont fait aboutir ces 2 projets majeurs et essentiels, indispensables, tellement essentiels et indispensables que l'on n'en parle même plus comme si tout cela était normal et passé dans les moeurs. Attribuons  tout de même à César ce qui lui revient, et non à ceux qui tirent les marrons du feu, doublant par exemple la capacité d'un port de plaisance qu'ils ont combattu en étant dans l'opposition, tout comme la maison de retraite qu'ils font utiliser par leurs proches aujourd'hui, après avoir tout fait pour que le projet capote.

 

Un peu de dignité et de décence tout de même !!

 

Ensuite donc, de 1995 à 2007, une municipalité de droite dirigée par un suppléant de député qui n'a pas fait grand chose à part obtenir quelques décorations dont la légion d'honneur pour le maire, décoration sans aucun  doute  justifiée par les nombreux et élogieux  titres de guerre qu'il n'a pas. Pas même la carte du combattant après une carrière militaire !!!! 

N'oublions pas la célèbre confusion très officielle entre la décade et la décennie. Bravo Monsieur l'ex député suppléant. Ceci explique le coup de balai de 2007 qui a éliminé tous les sortants pour les remplacer par qui: par une municipalité socialiste dont la tête de liste  a pris une claque aux dernières cantonales.  Quand on dit que les restaurants du coeur relèvent d'une volonté politique, il ne faut pas s'étonner des conséquences car jusqu'à preuve du contraire personne n'a le

 

    Monopole du Coeur

 

  ni de la charité envers  la pauvreté. Volonté politique !! Monopole des partis politiques ?? Quelle absurdité !!

 

Sacré Cap-Sizun !! Difficile à cerner et frondeur en plus. Des "Penn-Kaled" quoi (Tête dure)!!. Le quotidien "Le Monde " a certainement fait une étude approfondie pour imaginer que notre circonscription pourrait virer l'année prochaine. En lui laissant la responsabilité de son hypothèse car ce n'est pas un pronostic, il convient tout de même de lui donner acte de cette étude qui, peut-être....!!! Et dans ce cas, les politologues auront du pain sur la planche.

 

******

Parlons aussi  de Plogoff !! Cette commune revient à l'affiche pour plusieurs raisons. Tout d'abord l'abandon de projet de centrale photovoltaïque. Ce projet soutenu par la mairie était contesté par une partie de la population qui souhaitait préserver une certain état naturel. La cause est entendue. Le projet est abandonné. Tant mieux, tant pis, à chacun son point de vue !!

 

On croyait aussi que le problème  des algues vertes était classé, au moins provisoirement . On en reparle, suite à un conseil municipal (Télégramme du 20-10-2011). Je cite:

 

"Le maire tient à signaler le climat d'hystérie connu à la fin du mois d'août .....climat qui a vu des chaînes nationales se déplacer, une cabale sur le net........".

 

Il avait déjà été question d'allégations, de désinformation, de désir de nuire à l'économie, de montages publiant des photos alarmistes et tant d'autres "gentillesses".  Se sentant concerné, le blog konchennou a cependant  préféré attribuer ces propos à disons un certain état d'énervement sur lequel il  convenait de ne pas s'étendre. Voilà que désormais les blogs concernés auraient créé un climat d'hystérie, ce qui signifie tout simplement que les webmasters des blogs seraient des hystériques. Bien !! Le vocabulaire est le vocabulaire et pour ma part, j'ai appris lors de ma formation professionnelle qu'avant d'utiliser un mot, il valait mieux en vérifier le sens en se référant au "Larousse", document de base de tous les rédacteurs prudents et avisés. Imaginons un rapport  destiné à de très hautes instances, utilisant un vocabulaire maladroit. Donc: la parole est au "Larousse" pour la définition du mot "Hystérie":

 

a)- Névrose caractérisée par la traduction dans le langage du corps des conflits psychiques......

b)- Vive excitation poussée jusqu'au délire.....

c)- Maladie décrite par Hippocrate comme maladie spécifique des femmes privées de relations sexuelles, l'hystérie est assimilée au Moyen-Âge  à une possession du corps par Satan.....

 

Reste à savoir dans quelle catégorie il faut situer les blogueurs. Ils ne sont sans doute  pas tous du sexe féminin, donc hypothèse "c" éliminée. Pardon pour elles car les blogueuses doivent exister non ???? Passons.  Reste donc "a" et "b" que chacun peut choisir selon ses goûts. La névrose serait sans doute  du ressort du corps médical. Le délire plutôt "psycho-médical". Si l'on ajoute, toujours en se référant au Larousse que Charcot classe l'hystérie parmi les affections du système nerveux, que Freud montre que l'hystérie naît d'une confrontation permanente entre les souvenirs refoulés et la réalité, je ne peux que m'incliner devant la très haute culture générale d'un premier magistrat  capiste qui utilise sans aucun doute et sans nuances ni discernement  le vocabulaire approprié quelles que soient les circonstances .

 

Evidemment, tous les blogueurs ne sont pas  des  "agrégés de l'urne" qui croient pouvoir tenir  certains propos même   excessifs. Pourtant, cette "agrégation" ne permait que  de s'asseoir sur un siège éjectable . Cela  devrait inciter à la modestie puisqu'il suffit d'une toute petite voix pour renvoyer dans le rang le valeureux diplômé.  Laissons donc  de côté cette question de vocabulaire et de sémantique pour revenir plus concrètement à notre Cap-Sizun en constatant que le maire concerné, socialiste ou apparenté si j'ai bonne mémoire, a donc rendu visite aux blogs qui traitaient des algues vertes. C'est le cas de Konchennou. Donc il a vu les photos, toutes les photos sans exception, donc aussi celles de l'environnement audiernais, dans  une ville dirigée par une municipalité socialiste comme lui. Et après avoir vu, il a fait quoi à ce sujet  ?? Mais rien !! Ce sont pourtant des images correspondant, pour certaines à l'inaction  socialiste audiernaise dans le domaine environnemental et c'est bien la raison pour laquelle les responsables audiernais se taisent . Un  maire socialiste visiteur de blogs (hystériques ou pas) devrait semble-t'il  faire la morale à son homologue audiernais puisque la situation concerne le socialisme de base au sujet  de l'environnement.  Il pourrait aussi informer sa hiérarchie si toutefois elle en avait besoin ce qui n'est pas certain. Il ne fait rien sauf s'en prendre aux blogueurs qui, sans aucun doute le dérangent.

 

Evidemment les blogueurs ne sont que des citoyens "lambda"  qui s'expriment, mais

 

qui montrent et qui démontrent

 

au point d'être parfois assimilés à un contre-pouvoir. Les blogs dérangent l'aristocratie d'élite  sortie des urnes locales, qui a parfois   tendance à se comporter comme les descendants des châtelains d'autrefois. Mais autrefois personne ne revendiquait la liberté d'expression . Aujourd'hui, le citoyen de base peut exprimer ses idées en se référant par exemple à son expérience personnelle, bien entendu sous sa responsabilité. Je crois pouvoir écrire ici que dans certaines des circonstances qu'il m'a été donné de vivre et à plusieurs reprises, un comportement hystérique m'aurait sans doute envoyé " Ad  Patrès"  depuis longtemps. Car parfois il vaut mieux faire preuve de calme, de sang-froid et de maîtrise de soi, surtout lorsque les initiatives et les décisions  peuvent se traduire par des pertes en vies humaines. Je ne suis pas sûr que tous les "agrégés de l'urne" aient cette expérience. Pas même les décorés. En conséquence, non pas un conseil, mais une simple  recommandation exprimée par un supposé "hystérique" octogénaire:

 

avant d'utiliser certains mots  de notre très riche vocabulaire, mieux vaut consulter le Larousse, la Bible de la rédaction et de l'expression.  

 

J'ai déjà eu l'occasion de faire savoir à un décoré, suppléant de député qu'il ne fallait pas confondre une  durée de dix jours avec celle de dix années. On aurait eu bonne mine si ce suppléant avait été appelé à siéger et à s'exprimer au Palais Bourbon. Remarque similaire à  un citoyen capiste, élu de Plogoff  et par ailleurs Président d'un certain club nautique d'Esquibien pour lui faire savoir qu'il valait mieux ne pas faire de fautes d'orthographe surtout  quand on s'adresse à des  jeunes .Son silence est significatif du "message reçu".

 

On va  donc conclure sur ces mots à propos d'Esquibien, en  souhaitant bonne chance au projet de piste cyclable en préparation  et annoncé par la presse locale (Télégramme  en date  du 20-10-2011). Nous aurons sans doute l'occasion d'y revenir.

 

Bonne fêtes de Toussaint à tous les Capistes, tous les lecteurs , tous les blogueurs, y compris les hystériques dont je partage la

 

"vive excitation poussée jusqu'au délire".

 

 

 

    022.jpg

 

 

avril-mai_06_031.jpg 

 

.... 

 

       

 

 

 

 

 

     

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 00:00

Audierne. Primaires. Promesses d'en haut, Résultats d'en bas 

 

audierne_2-_3-8_011-1.jpg

 

Et  bien voilà !! Tout ça pour ça !! L'élection primaire pour désigner le candidat socialiste à la prochaine élection présidentielle vient de s'achever : Monsieur Hollande 56%, Madame Aubry 44%. Les résultats sont ce qu'ils sont et c'est comme dans un tournoi de foot-ball: le camp des  gagnants pavoise et les perdants se consolent comme ils peuvent. Au cours de la campagne qui vient de s'achever de nombreux sujets ont été évoqués mais certains, et non des moindres ont cependant été oubliés (défense, agriculture, pêche etc...). Il faudra attendre la suite pour savoir qui va gagner la présidentielle car le fait de connaître le candidat d'un parti politique ne paraît pas suffisant pour permettre des pronostics. Ce qui vient de se passer n'est qu'un des éléments de l'énoncé du problème.  La lecture de la totalité de l'énoncé sera nécessaire avant d'avoir une idée.

 

Comme d'habitude le blog konchennou va essayer d'évaluer les résultats  connus, donc les résultats  chiffrés de la primaire qui sont la conséquence de promesses et même d'une pensée politique, en les comparant avec d'autres résultats également connus puisqu'ils font partie du bilan d'une municipalité socialiste en exercice depuis bientôt 4 années, en l'occurrence la commune d'Audierne. Pourquoi cette comparaison ?? Parce que le candidat retenu par la primaire promet le changement dans beaucoup de domaines tout comme la municipalité audiernaise en exercice qui a été élue avec le slogan:

 

Oser changer Audierne.

 

Comparons donc 2 changements: un virtuel puisque rien ne permet de dire que "l'essai sera  transformé" en actes, l'autre effectif et concret puisqu'il concerne une situation telle qu'elle est après quasiment 4 années de pouvoir de la municipalité en exercice. Il paraît tout à fait logique de comparer un projet socialiste d'en haut fait de promesses,  avec des réalisations socialistes d'en bas puisque la philosophie des protagonistes concernés est leur point commun: le courant de pensée socialiste et le changement.  De plus, la municipalité d'Audierne, par l'intermédiaire de son maire, s'est engagée dans cette primaire en soutenant un candidat, le vainqueur Monsieur Hollande. La comparaison n'a donc rien de saugrenu. 

 Donc petite promenade touristique à Audierne, commune dirigée par une municipalité socialiste depuis l'an 2008.

 

Etre socialiste c'est donc  partager des idées à  transformer en actes et réalisations. Sinon, tout cela ne serait qu'une supercherie. Nous savons que le Cap-sizun compte environ une vingtaine de militants socialistes. C'est du moins le chiffre annoncé par la presse locale à l'occasion de l'élection d'un nouveau bureau socialiste du Cap (Télégramme de Brest en date du 18-2-2011). C'est peu et en pourcentage par rapport aux électeurs inscrits, cela représente 0,14%. Mais il s'agit peut-être d'une minorité agissante capable de gagner des élections de base comme à Audierne. Pour autant rien ne dit que les prochains scrutins reconduiront les sortants. Il n'a peut-être pas été très "pédagogique" de publier dans la presse locale la photo du bureau de vote des primaires (premier tour) à Pont-Croix, photo sur laquelle on voit siéger au bureau les battus des dernières cantonales: la maire d'Audierne et son suppléant de Plouhinec. Contre pub ou "photomania" ???? Pas très "psy" en tout cas !!

 A moins de vouloir se référer à l'écrivain Henri Troyat qui a écrit

 

"la lumière des justes" dont le tome 3 s'intitule "la gloire des vaincus".

 

Mais cela n'a pas dissuadé certains commentateurs à l'issue du 2ème tour . Plutôt original d'entendre une ancienne conseillère générale (non reconduite dans son mandat) s'exprimer sur la situation nationale. Elle entend peut-être la voix des Français en parlant du ras-le bol d'une certaine politique nationale mais souffre très certainement de surdité en ignorant la voix des audiernais. A moins qu'il ne s'agisse d'amnésie qui permet d'oublier les derniers et récents scrutins locaux. Attendons la suite !!!!   

 

******

 

En arrivant au pouvoir en 2008, sûre de sa science infuse, la municipalité socialiste a tiré un trait sur 25 années d'investissements et d'études préalables, en modifiant totalement le plan de circulation au centre ville. Cela s'est fait sans aucune concertation, pas même une réunion de commission de circulation ouverte au public. On connaît le résultat. La personne figurant sur la photo ci-dessous  doit être  dubitative en se retournant pour apprécier le nombre  de véhicules qui circulent  face à face et dans tous les sens .

 

PHTO0055.jpg

 

Conséquence: le stationnement devenant quasiment impossible, plusieurs activités recevant de la clientèle ont déjà quitté ou vont quitter le centre ville d'Audierne. Citons 2 cabinets médicaux (1 pour Sainte Evette, 1 pour la résidence du port au bout du quai), une boulangerie et un cabinet de kinésithérapie (pour Esquibien zone de la piscine), 1 électroménager (pour l'ancien magasin Netto  à Kerivoas), liste non exhaustive évidemment.

 

Lors de son intronisation, la nouvelle municipalité n'a pas eu l'idée d'établir un état des lieux ni de faire des réserves. Elle ne peut donc se référer à l'héritage et doit assumer intégralement la situation dans différents domaines comme l'environnement et le patrimoine.

 

Exemples

 

 Les lavoirs, témoignage d'un passé récent présenté aux touristes au cours d'un

circuit dit "des lavoirs"

mai_06-lamb_-plou-aud_050.jpg

 

 Le stationnement de caravanes sans autorisation

environn_17-3-06_041.jpg

 

    Une casse de voitures totalement illégalePHTO0001-copie-2.jpg  L'hygiène élémentaire et le spectacle durant la saison touristique

 

PHTO0017.jpg

 

L'ancienne clinique en l'état de puis 40 ans, dans l'indifférence municipale 

  10-05-vl-maccab_e-moulin_primelin_040.jpg

 

  L'ancienne école de pêche, futur casino de la future station balnéaire

  environn_2_20-03-06_001.jpg

 

     

Et on pourrait continuer !! Voici donc quelques exemples de réalisations socialistes que les audiernais et même les capistes ne peuvent ignorer ce qui les amènera peut-être à réfléchir à la différence entre les promesses et les actes. En fait, si on se réfère à ce qui a été écrit:

 

Municipales: lettre ouverte  

 

Municipales: Pièces à conviction

 

On se rend bien compte que, comme on dit parfois:

 

 

 

Les promesses n'engagent que ceux qui les  reçoivent

 

 

 

 

****** 

 

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 10:01

Pont-Croix-Audierne-Cap-Sizun. Primaires du 9-10-2011 

 

 

coll_gialesud_2.jpg

 

 

 

 Les éditorialistes et les politologues s'en donnent à coeur joie. C'est à qui lira le mieux dans le marc de café pour   savoir qui représentera un parti politique aux prochaines élections présidentielles. Le résultat du second tour de cette primaire qui aura lieu dimanche 16 octobre désignera donc un candidat prétendant et non un élu du peuple au suffrage universel. Ceci est un fait réel et concret  qui relativise donc les résultats de ce  premier tour, d'autant que de nombreuses hypothèses sont envisageables pour le second tour.

Pour autant, ce qui nous intéresse aussi nous les Capistes c'est de savoir comment les choses se sont passées ici, chez nous, dans le canton de Pont-Croix.

 

Les résultats publiés dans la presse de ce jour enregistrent 985 votants dont 981 exprimés.

 

A quoi correspond ce chifre de participation. Il faut tout d'abord le comparer au nombre d'électeurs inscrits qui donc auraient pu se déplacer et aller voter.

 

Aux dernières élections cantonales ce chiffre était sauf erreur de ma part, de  14247. Une simple opération donne donc une participation de 6,91 % ce qui est tout de même assez faible et même très faible. Les chiffres disent ce que disent les chiffres et pas autre chose. 

 

Qu'en sera-t'il au second tour ?? Il semblerait que tout dépend du candidat classé 3ème et du report de voix plus particulièrement celles des électeurs de ce candidat qui a réalisé un score de 18,76%.

Compte tenu de certains propos tenus antérieurement, gentillesses entre rivaux au cours de scrutins précédents par exemple, on peut imaginer que...Mais il faut attendre jusqu'à ce soir pour connaître les consignes dont rien ne dit d'ailleurs qu'elles seront suivies. Quant à la participation au 2ème tour, elle est totalement impossible à prévoir ce qui complique les hypothèses.  En conclusion, rien n'est joué et les surprises sont toujours possibles.

Il aurait été intéressant de connaître la répartition par commune des suffrages exprimés au premier tour mais cela ne sera sans doute pas diffusé. La comparaison avec l'étiquette des municipalités serait instructive. Une moyenne ne voudrait rien dire.

 Intéressant aussi de connaître le nombre de militants des partis concernés qui restera sans doute dans la discrétion. Nous savons tout de même qu'il y aurait 1800 militants PS en Finistère. Combien en Cap-Sizun ?? 

 En fait, nous assistons plus à un combat de personnes qu'à un combat idéologique. Celui ou celle qui sera retenu sera chargé de faire la synthèse des idées exprimées par les uns et les autres au cours de cette primaire et rien ne dit que ici ou là il ne restera pas quelques traces des coups échangés certes dans la plus grande courtoisie mais avec un certaine sévérité. A suivre donc dimanche prochain 

 

 

 

chapelles_2_lo_c_002.jpg

 

 

 

 *****

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 00:00

Audierne, Cap-Sizun et sénatoriales 

 

 

 

Le verdict des élections sénatoriales vient de tomber. Certes, le Cap-Sizun n'était pas concerné par cette élection mais les résultats ayant des conséquences nationales, les politologues s'en donnent à coeur joie. Les prochains scrutins qui seront des élections de niveau national auront lieu l'année prochaine, soit en 2012. Alors, pourquoi parler des sénatoriales puisque nous n'avons pas voté en Cap-Sizun. Tout simplement parce que ce qui se passe en France et même dans le monde nous regarde et nous intéresse puisque nous sommes comme tous les administrés appelés à bénéficier des avantages et à subir les inconvénients des situations nouvelles. Nous n'allons pas spéculer sur des hypothèses de futurs résultats nationaux  mais simplement oser quelques remarques  en commençant par un état des lieux ici, chez nous .

 

Donc le Sénat ( Palais du Luxembourg) vient d'obtenir pour la première fois en Vème République une majorité de gauche, donc un Président de gauche. On attribue ce résultat à des mécontentements des élus de la France profonde autrement dit des élus ruraux (locaux) . Soit !! Il faut tout de même relativiser quelque peu puisqu'il ne s'agit pas d'une élection au suffrage universel. Peut-être, mais rien ne le prouve, qu'un mode différent de scrutin aurait donné le même résultat. Ou un résultat opposé !! Disons peut-être en insistant car la vérification est impossible.

 

Donc, nous avons en France un gouvernement de droite, une assemblée nationale de droite et un Sénat de gauche,  de la même sensibilité que de nombreuses régions, départements et communes. Qu'en est-t'il de la Bretagne et  du Finistère ?? La région est à gauche ainsi que le département puisque les dernières élections cantonales n'ont pas changé la donne. La commune d'Audierne est à gauche.

 

Mais, notre Cap-Sizun a voulu se singulariser dans ces cantonales. La conseillère générale sortante (maire d'Audierne) était de gauche donc de la tendance majoritaire dans le département et même peut-être au delà. La logique aurait voulu qu'elle soit réélue mais c'est un candidat de droite (prétendu apolitique) candidat déclaré aux futures législatives qui est devenu conseiller général . Que faut-il en penser ?? Qu'en pensez -vous ?? 

 

Généralement, dans toute élection, le sortant bénéficie d'un avantage par rapport à ses concurrents:

 

son bilan.

 

 A condition bien-sûr qu'il y ait un bilan positif concrétisé par des réalisations et des résultats. Apparemment il n'y avait pas grand chose de lisible dans le bilan de la conseillère  sortante puisqu'il n'a pas séduit les électeurs. Elle a donc été battue et même dans sa propre commune : Audierne, elle n'a devancé son concurrent que d'une voix. Alors, et pour la deuxième fois: que faut-il en penser ??

Chacun est assez grand pour se faire sa propre idée et donner sa propre réponse. On se contentera ici de faire quelques observations:

 

- Le bilan de 6 années d'exercice au conseil général n'a sans doute pas été convaincant. Exemple: le tas de sable de Poulgoazec est toujours à sa place. Mauvais bilan ou absence de bilan ??? Le nouveau conseiller général devrait  d'ailleurs y porter une attention très particulière puisque le présence de ce tas de sable conditionne la réalisation de l'aire de carénage indispensable au port de plaisance d'Audierne.

     

 Au fait : Audierne station balnéaire avec ou sans casino ?????

 

environn_2_20-03-06_009-1.jpg

 

 

- Le bilan de 3 années à la mairie d'Audierne n'a même pas séduit les Audiernais. Exemple: les excès de fleurissement ou le plan de circulation établi sans concertation tout comme la vitesse non régulée  dans plusieurs rues et quartiers malgré les nombreuses doléances. N'oublions pas l'environnement qui semble être le dernier souci.

 

Lien:

 

Audierne: casse de voitures

 

 

environn_17-3-06_037-2.jpg

 

 

- Les résultats des sénatoriales en Morbihan sont  assez significatifs chez nos voisins . Poussée de gauche selon la presse locale. Cette poussée de gauche n'est  pas curieuse en soi  et c'est plutôt la poussée de droite en Cap-Sizun qui l'est .

 

On peut donc déjà imaginer que les prochaines élections municipales ne seront pas tristes à Audierne, les titulaires actuels risquant de connaître le sort de leurs prédécesseurs qui ont tous été remerciés.  Ceci n'est bien entendu qu'une hypothèse, mais généralement  le tsunami emporte tous ceux qui sont impliqués.  Il conviendrait peut-être de regarder la réalité en face et d'en tirer les conclusions. Les mauvais résultats ne sont pas les résultats d'une seule personne mais d'une équipe. C'est donc toute l'équipe qui doit se remettre en cause car il est évident que la responsabilité est partagée par tous ceux qui approuvent et participent à  une politique jugée mauvaise par les électeurs. Il reste deux années à la municipalité d'Audierne pour opérer les mutations et les changements  nécessaires avant les prochaines élections locales si elle ne veut pas connaître le "Trafalgar" environnemental déjà inscrit en filigrane par  l'opinion publique malgré  la légitimité toujours incontestable des responsables. La persévérance dans l'erreur n'est sans doute pas la meilleure façon de préparer l'avenir. 

 Prenons exemple sur le Général de Gaulle fondateur de la Vème République en 1958, laquelle est aujourd'hui et pour la première fois de son histoire confrontée à une situation originale.

De Gaulle donc qui payait sa consommation personnelle d'électricité dans son logement présidentiel et qui désavoué par le référendum de 1968 a tiré sa révérence. Il n'est pas resté pour percevoir des indemnités de fonction comme certains élus locaux qui n'ont de la politique qu'une idée bassement matérielle. Pour eux, la politique nourrit son homme et c'est l'essentiel. Au diable les électeurs qui n'arrêtent pas de nous .......

 

Un simple oubli: ce sont les électeurs qui disposent des bulletins de vote.  Au fait, ne l'oublions pas ! Le Général  de Gaulle est très connu à Audierne par l'intermédiaire du monument dédié à la France libre érigé sur le front de mer. Il n'aurait sans doute pas apprécié certaines images locales et encore moins certains résultats. 

 

****** 

 

 

 

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

******  

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 00:00

Audierne, Plogoff, Plouhinec et Cap-Sizun. Editorial 10/2011

 

 

 

Le Cap-Sizun aura vécu une actualité assez chargée au cours du mois de septembre 2011. Il convient de signaler trois  évènements importants dont 2  majeurs, qui ne seront sans doute pas sans conséquences à l'avenir:

 

 1: Le départ à la retraite de Monsieur le curé responsable de l'ensemble paroissial Cap-Sud- Sainte Klervi

 

2: L'arrivée d'algues vertes à la Baie des Trépassés.

 

3: La situation nouvelle de l'école de musique

 

 Ces trois  sujets étant totalement différents regardons les dans l'ordre 

 

*****

 1- Ensemble paroissial Cap-Sud Sainte Klervi

 

Lien:

 

Ma Bro Ar C'Hap Warc'hoazh      

 

 Le lien ci-dessus permet d'accéder à l'étude générale du Cap-Sizun effectuée  en l'an 2006, donc voici 5 ans   

et ici publiée le 26-5-2006

 

pic_0974.jpg

 

Cette étude en 3 parties qui n'a pas intéressé les éditeurs locaux plus soucieux de "faire du fric" que de sauvegarder la mémoire, s'intitule:

 

Ma Bro Ar C'hap: Gwechall-Hirio-Warc'hoaz.

 

Elle est consultable exclusivement sur internet et permet d'accéder à notre histoire (gwechall), de consulter un état des lieux (hirio)  à valeur ponctuelle et enfin de voir les perspectives d'avenir telles que l'on pouvait les imaginer voici 5 ans (Warch'hoaz). Dans le cas précis de la prospective  du point de vue religieux,

c'est  le paragraphe 33 qui traite le sujet. En voici un extrait:

 

"Il y a seulement 20 ans , les paroisses de Plogoff, Cleden, Primelin, Esquibien, Beuzec, Audierne, Pont-Croix, Mahalon, Plouhinec et Poulgoazec étaient chacune dirigées par un prêtre, soit 10 prêtres  dans le canton de Pont-Croix. Il en reste 3: Audierne, Pont-Croix et Plouhinec.......

 

Cette situation avait abouti à la création de 2 ensembles paroissiaux:  Cap-Nord et Cap-Sud.  Actuellement la situation est inchangée pour le Cap-Nord, mais le départ du responsable Cap-Sud, (qui était assisté par un prêtre à la  retraite à Esquibien également partant) crée une situation nouvelle. C'est désormais un curé de Douarnenez qui assume la responsabilité du Cap-Sud assisté par un prêtre malgache. Le prêtre résidant à Plouhinec reste en place, mais il n'est pas précisé pour l'instant s'il y aura un prêtre résidant à Audierne. Cette situation nouvelle crée obligatoirement des changements dans différents domaines et plus particulièrement celui des offices religieux hebdomadaires et des cérémonies variées dont les obsèques sans oublier les pardons .

 

On a coutume de dire à propos des pardons qu'ils sont l'expression de la foi et de la tradition. Par ailleurs, sans prêtre, plus de pardon puisqu'il ne peut y avoir de messe sans prêtre seul habilité à célébrer l'Eucharistie. N'essayons pas d'imaginer la suite au sujet des pardons  car notre belle région touristique reçoit régulièrement des membres du clergé prenant quelques jours de vacances et qui sont heureux de participer pour pallier à un manque. Cela pourrait durer un certain temps et ce n'est qu'un aspect de la situation.

Cette situation justement va avoir des conséquences sur les cérémonies hebdomadaires du dimanche qui ne pouvaient déjà plus être célébrées dans chaque paroisse. On peut imaginer à l'avenir une messe hebdomadaire célébrée au niveau de l'ensemble paroissial ou du canton, alternativement dans chaque paroisse. D'ores et déjà, des cérémonies sont célébrées par des laïcs  dans certaines paroisses le dimanche, sans Eucharistie et communion

 

(assemblée dominicale en cas d'absence de prêtre : ADAP).

 

Cela se pratique déjà en religion protestante dans laquelle le culte peut se dérouler sans pasteur, seul qualifié cependant pour célébrer la Cène. On peut imaginer que, dans quelques temps, les fidèles devront  envisager des déplacements pour assister à un office célébré loin de chez eux, pour nous Douarnenez voire Quimper. On peut aussi imaginer un prêtre venant d'ailleurs pour célébrer ici ou là un office dominical. Difficile de faire un pronostic dans ce domaine.

Les choses sont plus cruciales en ce qui concerne les cérémonies ponctuelles et plus particulièrement les obsèques, qui au contraire des baptêmes, communions, mariages ne peuvent être planifiées, centralisées et regroupées. Les obsèques religieuses se dérouleront donc désormais souvent sans prêtre pour être célébrées par des laïcs. On peut imaginer une messe dominicale célébrée au profit de l'ensemble des défunts d'un secteur déterminé, hors la présence des cercueils. Mais cela présentera un inconvénient majeur pour ceux qui souhaitent que leurs obsèques soient religieuses, donc avec Eucharistie ce qui n'est pas possible sans prêtre. Inconvénient encore plus pénalisant pour les fidèles: l'absence de prêtres est particulièrement remarquable dans les campagnes. Ce n'est pas le cas en ville. Pas très loin de chez nous, à Quimper, j'ai eu l'occasion d'assister récemment à des obsèques religieuses, à plusieurs reprises, avec Eucharistie, encens  et tout ce qui se pratiquait avant la crise des vocations. Les vrais croyants pratiquants auront donc intérêt à décéder en ville plutôt qu'à la campagne, s'ils souhaitent que leurs proches puissent  s'associer à leur départ, le jour des funérailles, en participant à la communion.

 La terre des Prêtres,  titre d'un livre écrit par Yves Lefebvre, était une appellation concernant le Léon, mais le Cap-Sizun lui ressemblait beaucoup. Aujourd'hui le Cap-Sizun devient la terre sans Prêtres. 

 

*****

Pour clore ce chapître, compte tenu de ce que religion et enseignement (catholique) ont des liens, on peut aussi rappeler l'histoire particulière vécue par les Frères de Ploërmel, au moment des expulsions en 1904. L'affaire a été  sommairement  traitée dans l'étude du Cap-Sizun, puisque l'école Saint Joseph d'Audierne a été fondée et initialement dirigée par ces Frères. L'article est consultable par le

 

 Lien:

Ma Bro Ar C'Hap Gwechall-suite 10

 

 Un nouvel ouvrage vient de voir le jour à ce sujet. On se souvient que ces évènements avaient eu des conséquences dans l'armée française. Plusieurs officiers avaient été amenés à démissionner pour ne pas avoir à utiliser la force contre une communauté religieuse. C'est l'arrière petite fille d'un de ces officiers qui a écrit l'ouvrage particulièrement documenté et argumenté par des références  officielles du type "délibérations et décisions  du conseil de guerre". Il s'agit  du livre qui s'intitule:

 

L'expulsion des congrégations . Un cas de conscience pour l'Armée

 

 (Editions François-Xavier de Guibert- 10 rue Mercoeur-75011-Paris)

 

écrit par Madame Sabine Garnier qui n'est autre que l'arrière petite fille du Capitaine de Beaudrap, démissionnaire en cette circonstance et nominativement cité dans l'article de konchennou.

 

****** 

 

 

Il n'y a pas lieu d'aller plus loin pour l'instant au  sujet. de la situation religieuse en Cap-Sizun.

 

 Qui vivra verra !!!!  Passons à un autre sujet.

 

    PIC_0660.jpg 

 

 

*******

2- Algues vertes à la Baie des Trépassés 

 

 

    022.jpg 

 

  Le Cap-Sizun vient d'être touché par un arrivage d'algues vertes à la baie des Trépassés. Après un petit malentendu accusant certains blogs de pratiquer la désinformation, le nettoyage de la plage de "Bae an Anaon" a été réalisé rapidement et efficacement. Il n'y a pas lieu de créer une polémique à ce sujet. Certes les opinions divergent, tant sur la cause donc l'origine de ces algues vertes que sur le traitement à leur appliquer. Il faut surtout se garder de stigmatiser telle ou telle autre profession en l'accusant de polluer sans en avoir la preuve. Et ce n'est pas un citoyen de base (tel le webmaster de Konchennou), demeurant au bout du monde qui peut accuser. Il n'est pas qualifié pour cela ne disposant que des informations diffusées par la presse ou la télévision. Or, les médias disent ce qu'ils veulent comme ils ont envie de le dire, disposant même d'un quasi monopole jusqu'à l'arrivée des blogs et d'internet qui permettent aux simples citoyens de prendre la parole et de s'exprimer en fournissant les preuves  de ce qu'ils avancent. Les informations diffusées par les blogs sont donc objectives et non orientées comme parfois dans certains journaux à vocation politique reconnue. Certains journaux ne sont d'ailleurs que des courroies de transmission du  parti politique qu'ils représentent et défendent.  

 

(Le blog konchennou a l'habitude de prouver ce qu'il avance par des photos authentiques)

 

La détermination de l'origine du mal "algues vertes" est du ressort des scientifiques qui s'appuient sur des analyses donnant des  renseignements techniques qui  permettent de faire des conclusions. L'action et la mise en oeuvre du traitement qui doit suivre  sont du ressort des décideurs et des responsables de haut niveau. Signalons en passant que  le Télégramme de Brest en date du 10 septembre 2011 publie un article intitulé:

 

"Algues vertes. Le plan préventif est lancé".

 

 Ce plan préventif s'applique pour l'instant au département des Côtes d'Armor en baie de Lannion.  

Au bout du monde, on est obligé de se contenter de traiter l'effet et on n'a pas encore trouvé d'autres solution que celle du nettoyage par le ramassage. Il est évident que cela pose plusieurs problèmes et particulièrement le coût des opérations et le stockage des déchets. Certes, le ramassage a des conséquences sur le sable et les galets  qui se mélangent aux algues, mais il n'aurait pas été possible de laisser en l'état, la plage de la Baie des Trépassés, alors que la saison touristique n'était pas terminée et que la putréfaction allait venir en raison des coefficients de marée régressifs.  

Cette pollution par algues vertes n'est pas limitée au Cap-Sizun qui vient d'en être victime pour la première fois. L'affaire est donc étudiée à plusieurs niveaux dont le niveau national. Il faut laisser les solutions se mettre en place et cela ne se fera pas d'un coup de baguette magique.

 

Conclusion: si les blogs jouent localement un rôle, particulièrement dans la diffusion d'une information, ils ne sont sans doute pas qualifiés pour proposer des solutions et encore moins pour accuser en stigmatisant une profession en particulier. Il faut laisser au vestiaire les propositions du type de  "N'y a qu'à" qui ressemblent plus à des propos de comptoir qu'à des solutions concrètes  efficaces et réalistes.

Il est d'ailleurs particulièrement  intéressant de lire à ce sujet un article publié par "Le Télégramme de Brest" en date du 9-9-2011 qui s'intitule:

 

"Marées vertes. Déjà en 1911, à Belfast".

 

dans lequel on peut lire ce qui suit:

 

"Dans un livre de 1920, le professeur bordelais Camille Sauvageau évoque une étude de 1911 qui fait état de hauts cordons d'ulves en décomposition dans la Baie de Belfast (Irlande du Nord).

 

Ce texte paraît suffisant pour recommander la plus grande circonspection . En effet, c'est le directeur du centre de découverte de Roscoff qui considère que ce livre est un document qui montre que les algues vertes sont un phénomène ancien.

On peut penser que le phénomène a été amplifié par les formes industrielles de l'agriculture nouvelle formule. Avant la deuxième guerre mondiale  cette agriculture en Cap-Sizun était de type autarcique dont  les productions étaient  écoulées dans la  consommation locale. La mécanisation d'après la deuxième guerre mondiale  a changé la donne et l'agriculture s'est  industrialisée et transformée en agriculture intensive. De plus elle s'est  spécialisée: céréales, élevage etc... 

Si notre agriculture est coupable , il faut bien entendu envisager sa reconversation. Mais, ne rêvons pas. Cela ne se fera pas d'un coup de baguette magique et comme le disait un ancien Président de la République:

 

"Il faut laisser du temps au temps".

     

 

Noublions pas non plus que si les emplois du Cap-Sizun relèvent plutôt des services, secteur tertiaire comme on dit, l'agriculture représente à elle seule une grande famille d'emplois indispensables à notre économie. Avec la pêche elle constitue le secteur primaire en termes d'emplois. Le sujet a été traité dans l'étude générale du Cap-Sizun ici consultable:

 Lien:

 

  Ma Bro Ar C'Hap Hirio suite 3

 

Mais, les algues vertes qui défraient aujourd'hui la chronique n'ont pas le monopole de la pollution. Rien ne dit que les formes nouvelles de la vie domestique (machines à laver, fosses septiques, stations d'épuration etc...) n'ont pas aussi leur part de responsabilité. Si  le dernier maillon, de la chaîne de responsabilité  que sont les communes ne peut que  traiter le problème en aval comme nous l'avons déjà dit, certaines pollutions locales ne sont pas  du ressort de l'Etat mais plutôt du ressort des élus locaux. Ces élus locaux peuvent donc intervenir certes  en aval mais aussi en  amont. Il suffit de regarder ce qui se passe à Audierne dans l'indifférence des responsables :

 

Va breur Jakez, Va breur Jakez (Frère Jacques, bis) 

Kousket out, kousket out ? (Est ce ce que tu dors, bis)

Deus da zebrin Krampouezh (Viens manger des crêpes )

Deus da zebrin Krampouezh    (  id° )

      Gant laezh dous, gant laezh dous  Avec du lait doux (bis) 

 

    PHTO0017.jpg 

 

PHTO0001-copie-2.jpg

 

Et pourtant !! Aux dernières élections cantonales toutes les formations politiques étaient représentées, y compris les écologistes sur une liste  prétendue apolitique. Il n'y a pas un  seul candidat , pas un seul représentant de liste qui ait daigné ou eu le courage de venir sur place pour constater. Ah, les belles déclamations. C'est plus du "N'y a qu'à" qu'autre chose non ?? 

C'est bien de soutenir un candidat ou un autre pour des élections primaires au sein d'un parti politique en vue d'une échéance  nationale, c'est encore mieux de retrousser ses manches sur le terrain  quand justement on appartient à la base de ce parti . Il conviendrait plutôt  de ne pas lui  nuire par ses propres mauvais résultats qui donnent une mauvaise image de ce courant de pensée.  Les références audiernaises (échec aux cantonales, démissions multiples, environnement  etc...) devraient recommander la discrétion et même le silence. Peut-être même qu'un petit retour à l'école primaire de l'initiative et de la responsabilité serait souhaitable car l'expérience syndicale et les défilés derrière les bannières revendicatives ne semblent pas les plus adaptés pour faire face aux problèmes à résoudre.

 

Mais ceci est un problème politique qui concerne les partis. A eux de choisir leurs supporters. Par comparaison avec les  épreuves sportives on peut dire que certains supporters desservent l'image du club qu'ils sont censés soutenir  !!! 

 

Et plus encore ceux de "Frère Jacques" .

 

Méditation !!!!???? 

 

*******

 

 

3- La situation nouvelle de l'école de musique

 

Et oui !! L'école de musique a un problème qui fait partie de nos problèmes. Nous quittons une étude concernant un problème sans doute lié à l'agriculture pour aborder sans transition  un nouveau sujet: celui de la culture . Il ne faut pas confondre culture au sens noble du terme et terres agricoles cultivables qui sont cependant très respectables. La culture se compose d'un ensemble de sujets dont la musique fait partie. Il y a plusieurs sortes de musique dont le rock, le jazz  et même le rap. Mais il y a aussi la musique classique, celle qui vient  de loin et même parfois de très loin, et qui est planétaire. Certains instruments comme le violon, l'alto, le violoncelle, la flûte, le basson,  le piano et bien d'autres sont plus  à leur place dans les orchestres classiques que dans les "Festou-Noz", près des flons-flons  et des "tam-tam" accompagnés par l'odeur des moules-frites.

Les moules-frites sont excellentes  mais chaque chose à sa place.

 La musique classique n'est pas le seul constituant de la culture dans laquelle on trouve aussi la peinture, la sculpture , l'architecture et bien d'autres choses encore. Nous avions jusqu'à présent la chance d'avoir une école de musique qui permettait à nos enfants et petits-enfants  de faire connaissance avec ces instruments ainsi qu'avec les grands musiciens comme Beethoven, Wagner,  Paganini, Lizt ou  Mozart qui nous ont laissé leurs grandes symphonies et autres concertos, que seules les écoles de musique peuvent faire découvrir en initiant leurs élèves. Oui, nous avions une école de musique, jusquà ce que....

 

Référence:Télégramme de Brest en date  du 1/7/2011:

 

Ecole  de musique  Le président annonce sa démission

 

Le Président de l'école de musique  intercommunale a choisi l'audition de fin d'année pour annoncer son départ......l'union fait la force....d'inertie sûrement....j'ai largement sous-estimé l'adversaire..... 

 

Bref, pour résumer, il démissionne.

 

Référence: Télégramme de Brest en date du 8-7-2011:

 

L'assemblée générale de l'association  ( EMICS école de musique intercommunale du Cap-Sizun-76 élèves) s'est tenue....les soucis d'argent minent le fonctionnement....Tous les ans nous nous sommes posés la même question: Est-ce que l'on continue l'année prochaine ...Difficile de prendre la relève..... 

 

Et enfin:

 

Référence: Télégramme de Brest en date du 7-9-2011

 

 Ecole de musique. Un nouveau départ

 

L'assemblée générale  extraordinaire 10 août avait pour but de décider la poursuite ou la dissolution de l'école de musique en raison d'un financement public insuffisant. Finalement, une nouvelle équipe relève le défi....Refusant de voir disparaître une école qui rassemble plus de 70 élèves....

Le nouveau bureau.... 

 

 Donc, l'école de musique continue avec à sa tête une Plouhinécoise dont le nom est assez fréquemment cité dans l'actualité locale. Avant toute chose, il convient de souhaiter bonne chance à cette nouvelle équipe en remerciant l'équipe sortante qui n'a pas démérité bien au contraire. Mais on peut tout de même se poser une question simple à partir d'une situation financière exposée dans l'article ci-dessus  daté du 8/7/2011:

 

Rentrées financières:

 

Cotisations des élèves: 25838 euros soit 400 par élève

Subventions: communauté de communes : 9000 euros (+ 3000 pour cause de déficit) 

Conseil général: 1558 euros

Commune de Plouhinec: 1814 euros

 

La situation financière exposée ci-dessus est celle annoncée dans la presse. Il en ressort que la commune de Plouhinec est la seule à consentir un effort supplémentaire, bien qu'elle participe déjà comme les autres communes à travers la subvention de  la communauté. Les autres communes  semblent figurer dans la rubrique des abonnés absents. Et pourtant, dans certaines communes comme Audierne, certaines activités culturelles comme l'art contemporain sont particulièrement gâtées: fourniture de locaux par exemple. Durant la saison touristique, l'art contemporain bénéficie outre des locaux d'exposition, du gardiennage et de subventions permettant des budgets en équilibre. Y aurait-il 2 poids et 2 mesures ?? L'art contemporain est certes  respectable, mais la musique classique ne l'est pas moins. Mais la situation reflète peut-être une certaine méconnaissance de cette musique classique justement. Il faut donc l'enseigner pour la faire connaître car elle n'est sans doute pas tellement de circonstance dans les défilés syndicaux, ni la référence derrière les banderoles revendicatives.    

 

Alors, invitons nos responsables à écouter

 

la symphonie fantastique de  Hector Berlioz

 

En 5 parties:

 1-Rêveries - Passions   2- Un bal   3- Scène aux champs  4- marche au supplice

5- songe d'une nuit de Sabbat .

 

 C'est au cours de la 5ème partie que l'on peut écouter le célèbre

 

"DIEZ IRAE  DIEZ ILLA" 

     

    ( jour de colère que ce jour là ) 

 

que l'on appelle aussi "prose des morts", parodie de chant grégorien, qui pourrait dans une certaine mesure préfigurer l'avenir.

 On ne peut pas dans la culture favoriser un thème donné par rapport à un autre. La culture est un ensemble dont la musique classique fait partie. Or, seule la commune de Plouhinec consent un effort supplémentaire pour tenter de sauvegarder ce qui pourrait disparaître. Il faut la remercier et inviter les autres communes à réfléchir car tout le monde sait que l'argent public, nerf de la guerre, n'est pas toujours utilisé de la meilleure manière:

  

    PHTO0055.jpg

 

Exemple: le nouveau plan de circulation d'Audierne qui ne semble pas faire l'unanimité bien au contraire. On pourrait trouver d'autres exemples dans d'autres communes.

Alors, si on ne veut pas entendre résonner le

 

Dies Irae Dies Illa 

 

    de la symphonie fantastique au cours de certaines échéances futures (dans moins de 3 ans- qui auront lieu au suffrage universel pour la communauté de communes) il conviendrait peut-être d'analyser avec précision certaines situations pour y remédier. A moins qu'il ne soit déjà trop tard pour ce plaidoyer au profit de l'école de musique. Dans ce cas:

 

Dies Irae Dies Illa

 

 

 Et en attendant: Merci Plouhinec et bonne chance à la nouvelle équipe

 

pic_0004.jpg

 

Merci à tous les blogs qui ont participé à l'information au sujet des algues vertes:

http://ushant.unblog.fr 

 cité en tête car il a été le premier

http://www.errances.info 

l'ami fidèle

 http://scoop.it/algues vertes

 

 Il faut continuer pour notre magnifique Cap-Sizun

 

 

van_0707.jpg

 

 

pic_0977.jpg

 

 

******

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 00:00

Editorial 8/2011. Un peu de prospective

 

 

       

     

 

Juillet 2011 s'étire et touchera bientôt à son terme. Dans l'ensemble la météo ne nous aura pas trop gâtés. Mais la météo fait partie de la Bretagne donc du Cap-Sizun qui est et reste ce qu'il est quelles que soient par ailleurs les circonstances du quotidien. On ne vient pas en Cap-Sizun pour chercher impérativement la "bronzette". Si celle-ci fait défaut, il y a beaucoup d'autres choses à faire et à voir. Certes, le tourisme fait partie de la vie économique et celle-ci se heurte parfois et même plutôt souvent à des aléas  et des  difficultés pour les professionnels qui en vivent, particulièrement ceux qui paient des loyers s'ils ne sont pas propriétaires des locaux qu'ils utilisent.

(rappel des conditions des baux précaires limitant les locations à 23 mois).

 Les conditions de circulation et de stationnement font partie des critères à considérer en priorité. Ceci est vrai depuis toujours et plus encore depuis 1950 à la suite du slogan  diffusé par un certain Bernardo Trujillo, citoyen américain d'origine colombienne:

 

No parking no business

 

Liens:

 

Ma Bro Ar C'Hap Hirio suite 3

  Ma Bro Ar C'Hap Hirio suite 10

 

Ma Bro Ar C'Hap Warc'hoazh

 

 

(Les liens ci-dessus correspondent à un texte écrit en 2003 et ici publié en 2006. Que s'est-il passé depuis ???

 A chacun sa réponse !!)  

 

 

 

Il va de soi que ce slogan applicable à toute la planète concerne aussi la ville d'Audierne qui subit cette année et de plein fouet  le mauvais état des quais du port, ce  qui a entraîné la pose de barrières pour éviter le stationnement (et les acccidents qui pourraient survenir). Cette situation nouvelle et pénalisante s'ajoute aux conditions de circulation et stationnement mises en place voici 3 ans par la nouvelle municipalité lors de son accession au pouvoir en 2008 et qui sont loin de faire l'unanimité. Tout ceci a déjà été traité à maintes reprises. La municipalité n'ayant sans doute pas l'intention de revoir sa position, il faudra attendre les prochaines élections municipales, en 2014, pour connaître le sentiment des audiernais. D'ici là, il conviendra de s'accommoder des décisions puisqu'elles sont légitimes. Il n'est toutefois pas interdit de faire un peu de prospective, ce qui n'est pas la caractéristique majeure de nos responsables locaux. Mais, faute de prospective, on peut toujours se retourner vers les derniers résultats des urnes, lors des élections cantonales de cette année. Ces résultats sont suffisamment éloquents pour permettre de considérer que la prospective n'est pas trop difficile à imaginer, même si comme toujours elle comporte une marge d'erreur en raison des impondérables. D'autant que l'année 2014 (soit dans moins de 3 ans), sera l'année de l'élection des conseillers territoriaux remplaçant les conseillers généraux, et de l'élection des communautés de communes au suffrage universel ce qui va changer la donne. Il faudra bien constituer des listes de candidats représentants toutes les communes du canton (actuel ou nouveau) pour pouvoir prétendre accéder à la communauté de communes et plus encore la gouverner.   Mais préalablement nous aurons (dès l'année prochaine), des élections législatives. Pas de candidature déclarée pour l'instant mais on peut imaginer que ....

 

N'oublions pas non plus la saga de l'aquarium d'Audierne et ses conséquences.

 

Lien:

 

Aquarium d'Audierne- Coup de froid sur l'Aquashow

 

 

Son  emplacement était convoité par l'entreprise de travaux maritimes "Stratimer" qui,

 

 en échange du domaine maritime qui lui revenait,

 

dispose du domaine public près de la poste. De ce fait, les bateaux occupent  et squattent des places de stationnement au détriment du centre ville . Et dire que nous avons financé un parking paysager au profit de cet aquarium qui offre depuis sa réalisation outre ses bassins aquatiques un point de restauration et des activités annexes  qui concurrencent aussi  les commerces du centre ville d'Audierne !! Sans compter les 4 changements de propriétaires en 10 années. Les responsables locaux de cette situation n'étant plus aux affaires audiernaises, la situation est et reste  ce qu'elle est !

 

 Diriger c'est Prévoir dit-on !!

 

On ne peut pas changer la situation d'Audierne qui est un point de passage obligé sur l'itinéraire Quimper-Pointe du Raz. Reste à savoir quel est l'impact exact de certaines initiatives audiernaises prises sans réflexion ni consultation du public. La diminution de la fréquentation à la Pointe du Raz en fait peut-être partie, ce qui dans ce cas voudrait dire que en privilégiant le très éphémère marché d'Audierne on a pénalisé la Pointe du Raz. A chacun son point de vue !! Le choix de la priorité au marché d'Audierne est un choix, mais rien ne dit qu'il s'agit du bon choix. On pourrait imaginer une variante, une adaptation ou une réorganisation de ce  marché hebdomadaire , mais on ne peut changer la situation d'Audierne, point de passage obligé comme on l'a déjà dit. Point de passage obligé certes mais pas obligatoirement goulet d'étranglement si on accorde la priorité à la fluidité de la circulation et au stationnement.

 

Sans compter que la prochaine salle polyvalente prévue dans le bâtiment des affaires maritimes sera également pénalisée du point de vue stationnement, en raison des arguments qui précèdent.   

 

Comme quoi, la prospective a encore de beaux jours devant elle, d'autant qu'on ne peut ignorer certains évènements marquants qui restent gravés dans les mémoires.

 

Actuellement, la France vient d'enregistrer la perte de 7 de ses soldats en Afghanistan . L'opinion se pose des questions. Les militaires ne s'en posent pas, leur métier étant d'obéir et de servir avec  leur esprit  apolitique car ils sont serviteurs de la France quel que soit le parti au pouvoir .

 

Lien:

 

SPECIAL AFGHANISTAN

 

Ceux qui auront participé ou assisté à la télévision à la cérémonie grandiose célébrée à l'institution des  Invalides le 19 juillet 2011, auront sans doute été sensibles à l'hommage rendu aux victimes du terrorisme par les plus hautes instances de l'état. Particulièrement émouvante la remise de la décoration de la légion d'honneur sur les cercueils car elle est le témoignage de la reconnaissance de la nation exprimée  à ceux qui ne sont plus et le réconfort des familles pour le sacrifice de l'un des leurs et la perte d'un être cher. Imaginons une maman qui vient de perdre son fils. Elle contemplera désormais quotidiennement ce qui lui reste: une photo et une médaille !!  

 

Rien à voir avec ces décorations  "pacotille" que certains amateurs de "décorite" arborent sans vergogne en récompense de ...on se le demande .!!! En Cap-Sizun on connaît, depuis 2006, à travers la fonction publique !!

 

Lien:

 

Une nouvelle rosette en Cap-Sizun  

 

 

Si le Cap-Sizun n'a pas à déplorer la mort d'un soldat capiste, tout le monde sait très bien que cela aurait pu être. Voilà qui nous rappelle une certaine exposition à l'église Saint Raymond d'Audierne, dans laquelle on nous présentait une certaine photographie d'un terroriste aujourd'hui disparu. Quelle a été l'attitude des responsables élus locaux à cette occasion ?? Silence et inertie !! C'est le responsable religieux, affectataire de cette église qui est intervenu, seul pour faire rectifier cette aberration.  Nos responsables locaux auraient-ils été pris au dépourvu ?? Comment expliquer ce manque d'initiative que tous les miltaires actifs ou retraités, et par ailleurs électeurs, auront apprécié à sa juste valeur ??  Pourtant, en cas de décès d'un soldat capiste en Afghanistan, nos élus locaux, ceints de leur écharpe tricolore et accompagnés des Présidents d'associations d'Anciens Combattants (également silencieux  et inertes à propos de Saint Raymond) seraient les premiers à s'afficher devant, au premier rang pour accompagner le cercueil avec les drapeaux et faire des discours de préférence dans l'axe de l'appareil photographique du correspondant de la presse locale. La publicité ne perd pas ses droits.

Le sens du devoir, l'esprit d'anticipation et la psychologie  ne font pas toujours bon ménage avec le goût de la parade.

     

 Que l'on n'imagine surtout  pas que les mémoires sont toujours défaillantes. Elles ont aussi enregistré une certaine profanation à la chapelle de Mahalon qui est aujourd'hui ouverte au public et présente une exposition de costumes bretons. L'incident est clos mais pour autant il reste fixé dans les esprits.  

 

On peut donc tout imaginer dans la prospective et bien entendu on peut aussi se tromper. Mais si  la prospective est basée sur le bon sens les chances d'erreurs s'amenuisent. Cela s'est vérifié aux dernières élections cantonales, au cours desquelles la candidate sortante a battu son concurrent d'une seule voix dans sa commune. On peut retenir toutes les raisons possibles et imaginables, mais les faits restent les faits, car 

 

L'histoire est un perpétuel recommencement !!

 

(D'après THUCYDIDE, historien grec)  

 

Lien:

 

Ma Bro : Ar C'hap- Gwechall-  

 

 

 qui est également un recommencement puisque nous l'avons déjà dit. Sans compter que ces derniers  résultats étaient prévisibles. Les faits ont donc été conformes aux prévisions, CQFD.  Quant à l'avenir.....,consciemment ou inconsciemment, chacun a sa propre idée, donc sa prospective personnelle que l'avenir approuvera ou démentira ????!!!!

 

Bon soleil au mois d'août et à bientôt .

 

 

*******

 

 

     

 

 

     

 

 

 

 

****** 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 00:00

 

Audierne,Beuzec,Esquibien,Plogoff,Pont-Croix.Editorial 7/2011

 

 

 

8-06-cleden_-bruy_res_061.jpg

 

 

 

 

 

    Références:  Revue "Les temps capistes" printemps 2011

 

Lien: 

    BEUZEC CAP SIZUN: LES TEMPS CAPISTES  

 

 

La revue "les temps capistes" éditée par l'association M13 de Beuzec vient de diffuser son numéro

01-10 ème année-Printemps 2011. Particulièrement riche comme d'habitude, ce numéro aborde successivement plusieurs sujets qui dépassent largement  les frontières de la commune de Beuzec :

 

- Retour sur l'année 2010

Elections cantonales mars 2011

- Plogoff d'un port abri à un autre

 - Tud eus ar C'hab: Henri Minou prêtre

- Chronique du temps qui passe en Cap-Sizun.

 

Nous ne les aborderons pas tous, laissant à nos lecteurs le soin de se  procurer cette revue  en s'adressant au responsable de l'association à l'adresse suivante:

 

    Association M 13 - 6 place de la République - Pont-Croix.

 

Toutefois, il convient de souligner que certains sujets comme les élections cantonales de mars 2011 méritent une attention particulière car il s'agit d'une analyse réaliste et objective de la  situation locale. Certes l'article exprime des opinions personnelles, mais on ne peut que s'en féliciter. Le blog konchennou procède de la même manière et quand les opinions personnelles se rejoignent on peut peut-être considérer qu'il s'agit d'une tendance un peu plus collective,  donc plus  notoire, argumentée et  portée à la connaissance du public par différents moyens. C'est ainsi que naissent les courants de pensées qui précèdent les mouvements  d'humeur et d'opinion. 

Lisons "les temps capistes":

 

".....Un large boulevard s'ouvrait donc à priori devant la candidate de la gauche Jacqueline Donval....

.....Refus de la conseillère générale de participer à une réunion-débat sur son bilan.....

...A Audierne, Didier Guillon n'est devancé que d'une voix par la maire de la commune . Lors des municipales 2008, Jacqueline Donval avait été la mieux élue au premier tour; c'est plus de 200 voix qu'elle a perdues entre 2008 et 2011, une forte chute qui montre un certain désenchantement des Audiernais à l'égard de leur maire....."

 

Si ce qui précède n'est pas une démonstration, il suffit d'argumenter pour prouver le contraire. La candidate représentant la gauche doit donc prendre acte des résultats et avoir la modestie comme  la simplicité de reconnaître son échec qui est un échec à la fois  personnel et politique pour les élections cantonales certes mais également dans sa propre commune. Ceci était-il prévisible ?? Oui sans hésitation et je crois pouvoir dire que l'expression  "désenchantement des audiernais", toute percutante qu'elle soit, n'est pas encore assez forte. Contestation des audiernais sur leur gouvernance après 3 années de règne pourrait convenir également. En clair, lors des élections cantonales les audiernais ont exprimé un mouvement de rejet de leur équipe municipale de gauche  à travers son leader, et ce après seulement 3 années d'exercice. Nous ne reviendrons pas sur les erreurs qui ont été commises car elles sont trop nombreuses. Une simple précision: lors d'une visite de quartier une élue de base (simple conseillère municipale) a reconnu que l'équipe manquait d'expérience en arrivant au pouvoir. Ceci n'est certes  pas une tare quand on sait en tenir compte. Alors une question se pose :

 

Elue en mars 2088, la municipalité d'Audierne a mis en application un nouveau plan de circulation en centre ville, 3 mois plus tard. Cette mesure n'a donné lieu à aucune consultation préalable de la  commission compétente dite de circulation ouverte au public qui peut ainsi s'exprimer. Or, l'ancien plan était le résultat de 25 années de travaux et d'investissements réalisés par des municipalités de tendances différentes. La prudence étant la mère de la sûreté dit-on, il aurait peut-être mieux valu observer et consulter avant d'agir et remettre en cause le travail des prédécesseurs, d'autant que la circulation n'est pas un problème politique, mais un problème du quotidien pour tous les administrés sans distinction. Ceci est vrai en toutes circonstances, sauf bien entendu si on a la science infuse !! Démocratie participative ????

Trop tard. !!!!!

Il convient désormais d'assumer ce qui par ailleurs est contesté. Le manque d'expérience ne peut  excuser ce qui est une  faute lorsqu'il s'agit d'engager des dépenses publiques et ce malgré la légitimité des décisions. Les audiernais ne sont pas dupes, et s'ils ont perdu leurs illusions c'est parce que le bon sens et l'intérêt général sont en marche pour bousculer les idées politiques (actuellement de gauche à Audierne où elles ont  a remplacé celles de droite) trop souvent éloignées des problèmes du quotidien qui les concernent avant tout.

 

Vrai ou faux, telle est la question ??  A chacun sa réponse. L'avenir donnera la sienne !!  

   

Alors et en attendant la suite, continuons à jardiner à Audierne au détriment des quartiers et à concourir pour le prix d'une ville fleurie, ce qui ne peut que flatter l'orgueil de nos élus locaux dans l'indifférence des électeurs résidant dans les différents quartiers de la ville où ils subissent ici la saleté, là l'absence de nettoyage ou une casse de voitures, ailleurs des ruines non présentables sans oublier l'ancienne clinique ou le futur casino ainsi que les emplacements de poubelles non aménagés.  Or, ce sont ces électeurs  qui se sont exprimés hier lors des élections cantonales et  qui  s'exprimeront encore demain lors des scrutins à venir !!! Les sortants pourront toutefois compter  encore demain sur les voix des fleuristes et des amateurs d'épaves de voitures, à défaut des voix du peuple audiernais

 

De quoi réfléchir non ?? Et de  quoi revenir sur terre après les rêves et le manque d'expérience reconnu et admis par certains !!      

 

  Lien:

       

Audierne, Esquibien,Plogoff et Thalassa. Editorial 5/2009 

 

******

 

Aquarium d'Audierne 

 

Liens:

 

  Aquarium d'Audierne- Coup de froid sur l'Aquashow

 

  L'article accessible par le lien ci-dessus a déjà suffisamment développé le sujet "Aquarium" qui a fait l'objet d'une mise en règlement judiciaire le 3 -12-2010. Nouvelle référence:

 

Télégramme de Brest en date du 13 juin 2011

 

Titre: Aquashow. Les salariés reprennent l'entreprise

 

La saga de l'aquarium continue. Créé et  inauguré en l'an 2000 par le groupe Durand-Allizé, mis en liquidation judiciaire en 2001, repris en 2002 par Monsieur Le Berre qui l'a revendu en 2008, nouveau règlement judiciaire en 2010 et nouvelle reprise en 2011 par 3 salariés, cette société change donc de main pour la quatrième fois en l'espace de 10 années. On ne peut que souhaiter bonne chance aux repreneurs qui font partie du personnel depuis la création. Pour cette reprise ils ont créé une SCOP (société coopérative et participative). C'est la seule formule accessible aux employés pour tenter de sauvegarder leur emploi dans une région comme le Cap-Sizun qui ne brille pas par sa situation économique . La revue citée précédemment a parlé d'une année noire pour l'aquarium, tout en notant que les 12 communes  Cap-Sizun avait gagné  66 habitants  entre 2008 et 2010. Malgré cette progression peu significative d'ailleurs, le Cap-Sizun serait plutôt une région sinistrée en termes d'emplois. Donc bonne chance à la nouvelle équipe aquarium. Inutile de revenir sur l'historique de cette société. C'était hier. Disons seulement que le nouveau conseiller général sera bien placé pour suivre de près une  situation à laquelle il n'est pas totalement étranger et ce , depuis le début, puisqu'il est à l'origine de la création de cette structure par le biais de ses relations personnelles. .

 

 ******

  Tour d'horizon

 

 La presse locale nous apporte quotidiennement son lot de bonnes et de mauvaises nouvelles:

 

Référence: Télégramme de Brest en date du 11-6-2011

 

- l'avenir de la poste de Plogoff est plutôt compromis:

     

(Plogoff. L'avenir incertain du bureau de poste)

 

- L'hôtel restaurant "Le Cabestan" à Esquibien est en liquidation judiciaire. Triste sort à partager avec d'autres du Cap-Sizun et aussi des voisins comme la SARL Le Gall menuiserie-ébénisterie  à Landudec, la boulangerie - pâtisserie de Meilars, la société de textiles Solitex de Plouhinec (7 salariés) ou la SARL Cornouille constructions de Plozevet (10 salariés), et tant d'autres. N'oublions pas non plus les difficultés rencontrées à la Pointe du Raz par le syndicat mixte de notre grand site national et la faiencerie Henriot à Quimper. 

 

- Le centre de rééducation fonctionnelle de Douarnenez vient de vivre un débrayage des salariés en raison des mauvaises perspectives qui concerneraient 10 kinésithérapeutes sur 27

 

    - Référence : Télégramme de Brest en date du 7-6-2011

 

- L' ADMR . Une problématique nationale .

 

Tout le monde a entendu parler des difficultés rencontrées par l'ADMR qui s'occupe des personnes âgées. N'est-il pas navrant de voir une association qui emploie certes des salariés (nombreux) mais aussi des bénévoles, donc des gens qui offrent gratuitement leur dévouement, se heurter à de difficultés de fonctionnement ?? Là encore l'avenir est incertain et peut-être même problématique. Attendons la suite et arrêtons les mauvaises nouvelles.

 

*******

 

- Référence: Télégramme de Brest en date du 10-6-2011

 

- Musée maritime. Les trésors de l'archéologie sous marine

    

 Le musée maritime vient  de modifier son équipe dirigeante. Un nouveau Président prend la barre, mais l'Ancien reste à la vice-présidence. Souhaitons bon vent à la nouvelle équipe. Nous avons déjà  évoqué à plusieurs reprises, l'intérêt du musée maritime, ses difficultés dûes à l'implantation dans des locaux inadaptés et ses besoins en tous genres. Il s'agit d'une priorité absolue aux yeux de l'opinion publique. Sinon, comment expliquer les dons qui affluent, les souvenirs personnels, les objets de famille  et tant d'autres objets exposés qui traitent de nos racines, des "boutou koad" de notre enfance, bref de notre héritage et  notre patrimoine??

Oui, le musée maritime est une priorité qui nous autorise à saluer l'équipe sortante et à formuler nos meilleurs voeux à la nouvelle direction. 

On peut d'ailleurs consulter quelques photographies du musée sur le blog intitulé "cap-sizun images".

 

Lien:

 

link

 

L'exposition des "Trésors de l'archéologie" a été inaugurée le 22 juin 2011, en présence des autorités locales . Elle a pu être organisée grâce au soutien du Ministère de la culture et de la communication (DRASSM). Remarquable exposition dont la visite est particulièrement recommandée. Le musée maritime occupe une place de choix dans la panoplie des atouts dont dispose le Cap-Sizun pour séduire les visiteurs qui découvriront avec intérêt la rudesse de la vie de nos parents ainsi que la richesse de notre histoire. 

 

*******

  Il resterait sans doute bien d'autres sujets à aborder. Nous nous contenterons de les citer puisque plusieurs d'entre eux ont déjà été traités dans la revue "les temps Capistes". Notons en passant une réflexion à propos de  de notre langue maternelle: le breton, ainsi qu'un constat de la situation actuelle de l'Eglise en Cap-Sizun et bien entendu de son avenir. Mais il est temps de conclure et à cet effet nous nous réfèrerons à un article du Télégramme de Brest en date du 13-6-2011, intitulé:

 

Printemps arabe. De la tunisie à Saint-Malo.

 

Hors sujet direz-vous ! Pas si sûr !! Voici ce qu'écrit Lina Ben Mhenni à propos de la Tunisie bien sûr mais aussi à propos des blogs, de Facebook et Twitter:

 

"les partis politiques reproduisent les mêmes erreurs que par le passé. Ils font la course pour le pouvoir sans prendre en considération la volonté du peuple. Ils essaient de faire de la récupération en invitant les blogueurs par exemple car ils ont compris que nous avons un certain pouvoir. Je ne vois que des opportunistes.....".

 

Alors, hors sujet ?? Evidemment ce propos concerne la Tunisie et les derniers  évènements. Et pourtant !! Des propos similaires n'ont-ils pas été tenus, à Audierne, par certains riverains lors des visites de quartiers effectuées par les élus locaux. Oui, les revues , les blogs de plus en plus présents, bref : internet et ses composants, jouent de plus en plus un rôle même localement, ce qui ne devrait pas échapper à la sagacité de nos responsables . Comment expliquer  autrement par exemple  les 57000 lecteurs et les 436 commentaires  de konchennou depuis la création du blog ??

 Les pots de  fleurs n'ont pas encore le droit de vote qui appartient aux électeurs et les derniers résultats électoraux devraient dicter, orienter et conditionner les décisions à venir. Ce sera  pour le plus grand bien de l'intérêt général du Cap-Sizun et des Capistes de toutes tendances et toutes communes confondues, de droite comme de gauche , dans une athmosphère sereine et apolitique qui préfigure n'en doutons pas, la formule de l'avenir  .

 

L'exemple d'Audierne est à ce sujet assez flagrant et significatif:

 

Commune de droite de 1995 à 2008, dirigée par la gauche depuis 2008, elle se trouve encore aujourd'hui confrontée à des problèmes environnementaux vieux de presque 40 ans comme l'ancienne clinique et ce malgré un projet immobilier de 35 appartements en 2005-2006. Ce projet a été abandonné et les lieux sont toujours en l'état. Mais, évidemment 40 ans c'est insignifiant, seulement 4 décades si l'on s'exprime dans un certain vocabulaire municipal datant d'une époque récente, celle du fleurissement des boutonnières..... !!!!!   

10-05-vl-maccab_e-moulin_primelin_041.jpg

 

Même situation à l'ex-école de pêche pour laquelle un permis de construire un centre de formation à l'environnement fut affiché et abandonné pour céder la place à une idée de thalasso, suivi par un projet de casino etc.....  

environn_2_20-03-06_004-1.jpg

 

Pendant ce temps, les lieux sont toujours en l'état, sur le front de mer, créant la stupéfaction chez les badauds qui s'arrêtent et regardent . Jusqu'à quand ?? Qui règlera ces problèmes laissés par la droite et délaissés par la gauche.   Qu'attend-t'on pour solliciter l'intervention des instances compétentes, au plus haut niveau éventuellement, si les situations sont bloquées au plan local ?? Cela nous changerait un peu des ambitions personnelles de qui veut devenir député suppléant ou conseiller général sans s'occuper du reste, et le Cap-Sizun y trouverait son compte, même sans décorations !!! 

Et la vente du bâtiment des instituteurs de l'école Pierre le Lec réalisée par la droite au pouvoir avec la bénédiction indifférente de la gauche. Pourtant la bibliothèque aujourd'hui installée à l'ancienne perception rencontre quelques problèmes non ?? Alors ????

Ce sera aux Audiernais de donner les réponses lors des scrutins à venir, ce qui les classera dans la catégorie des 54% de français qui ne font plus confiance à la politique.

 

Lien:  

 

Politique: Les Français n'ont pas confiance     

 

Alors, Audierne station balnéaire ????

 

242 bateaux au port de plaisance sans aire de carénage !!! Jusqu'à quand ????? 

 audierne-7-02-05_057.jpg

 

Mais oui bien sûr, priorité aux fleurs et au parc marin. C'est l'essentiel non ?? Alors et pour conclure, citons encore la presse locale:

 

Référence: Télégramme de Brest en date du 17-6-20011

Titre: Sondage. Les Français résignés:

 

Près d'un Français sur deux (48%) se dit ainsi "révolté" par la situation économique et sociale en France contre 30% qui se disent résignés

 

*******

 Résignés les Capistes: Pas si sûr !!!!! 

   Notre Histoire ancienne

 (prêtres réfractaires, désertions, inventaires, résistance etc...)

et notre histoire plus récente    

(Plogoff )

semblent très justement vouloir dire tout le contraire.!!!!Quant aux résultats des dernières élections cantonales, ils semblent suffisamment significatifs pour imaginer l'avenir sans trop risquer de se tromper. Nous ne sommes certes pas au pays des tsunamis mais ils ont pourtant  déjà fait leur effet en 2008 à Audierne par exemple, balayant la droite au profit de la gauche !!!!

En conséquence, affaire à suivre, et avec

la plus grande attention ....!!!!

 

 

********

 

Bonne vacances apolitiques à tous en souhaitant une amélioration de la météo

 

 

beuzec_008.jpg

 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 00:00

Audierne. Esquibien. Cap-Sizun. Editorial N° 6/2011

 

 

beuzec_010.jpg

 

******

Les sujets d'actualité ne manquent pas, tant au plan mondial que national étant donné l'étroite imbrication des uns par rapport aux autres. Pour autant, et malgré la violence de certaines images abondamment relayées par les différents médias, konchennou ne sortira pas des frontières capistes du canton de Pont-Croix, conformémént à la ligne de conduite tracée et suivie ici depuis le début de l'aventure sur le net. Rappelons tout de même (pour rafraîchir les mémoires) que l'ex-Président du fonds monétaire international (Dominique Strauss-Kahn) n'est pas un inconnu en Cap-Sizun puisqu'il était venu à Audierne en 2004, lors des élections cantonales, pour soutenir Madame Jacqueline Donval qui d'ailleurs fut élue (puis battue en 2011).  A cette époque, les millions de dollars ne défrayaient pas encore la chronique et ne faisaient pas la une de  tous les quotidiens. Mais les temps changent et la politique peut parfois être victime de l'actualité.

 

 

Socialisme ????? Jaurès, où êtes-vous ???

      

 Lien:

 

Cantonales mars 2011:Références et perspectives      

 

 

Certes les sujets locaux ici évoqués pourront paraître bien dérisoires par  rapport à d'autres. Ceci ne signifie pas que l'on ne s'intéresse pas au reste. Disons simplement, pour que les choses soient claires, que le fonds monétaire international et le Cap-Sizun sont 2 sujets totalement différents. Attendons la suite mondiale et nationale des évènements internationaux et regardons ce qui se passe chez nous,  au Cap-Sizun. Plusieurs sujets ont retenu notre attention ces derniers temps.    

 

Citons dans l'ordre:

 

1- Audierne Visites de quartiers , déchets verts 

2- Pointe du Raz: nouveaux responsables

3- Esquibien: centre nautique

4- Parc marin (associations environnementales)

5- Audierne: Restaurants du coeur  

 

******  

 

1- Audierne: visites de quartiers. Une réflexion sur les  déchets verts

 

Référence: Télégramme de Brest en date du 4-5-2011

 

Liens: 

Audierne: des incivilités à prévoir pour discrimination

Audierne-Essor Breton côté pile et côté face 

Audierne: discriminations. Ouf !! C'est fini !!

           

 

 

Les visites de quartiers  permettent sans aucun doute de constater sur le terrain certaines situations, certains problèmes, particulièrement ceux qui ont une incidence sur l'environnement. Elles permettent aussi de recueillir les doléances des résidants concernant tout ce qui touche à la vie quotidienne. Exemple: à Kerivoas et Kersudal, les doléances les plus fréquentes sont relatives à la vitesse excessive  des véhicules, ainsi qu'à l'entretien de la voierie et des bords de route. Rien de très particulier par conséquent puisque tout cela est notoire. Le problème se résume en fait à  une question:

     

" Que comptent faire les responsables après avoir pris connaissance de ces doléances" ??

 

Plusieurs hypothèses sont envisageables:

 

- ne rien faire ce qui est le plus simple, et par ailleurs très courant.

 

Exemple:

 

Municipales: Pièces à conviction     

 

 

 

    phto0073.jpg 

 

   

 

 - essayer de trouver des solutions ce qui est un peu plus laborieux.

 

     

La vitesse est un fléau auquel il faudrait remédier à Audierne comme ailleurs. C'est le rôle des responsables qui ont été élus pour exercer la responsabilité . Il ne suffit pas de mettre une pancarte de limitation que personne ne respectera, comme on peut le voir ailleurs : exemple 30 Kms/heure rue Charles  Le Goffic, la rue des églises, des cimetières et des écoles libres  à Audierne. (Pour mémoire 2 accidents dans la rue du 14 juillet en décembre 2010).  Certains se permettent même d'actionner le klaxon en cas de vitesse trop lente à leur gré. Ne parlons pas des piétons, ni du plan de circulation en centre ville, un vrai chef-d'oeuvre totalement soumis au bon vouloir et à l'usage  des clignotants dont on connait la responsabilté dans les accidents au plan national !!

 

[ (référence: télégramme de Brest du 6-4-2011: 54% des Français changent de direction sans clignotant). Or à Audierne, le nouveau plan de circulation repose exclusivement sur le bon usage des clignotants. ????? ]

     

Il faut vérifier donc contrôler car une pancarte  "dormante"  ne sert à rien.  C'est le rôle et la mission de la police municipale, quand elle existe, ce qui n'est plus le cas à Audierne.

On peut donc se poser plusieurs questions au sujet de cette récente suppression de poste à la mairie d'Audierne . N'épiloguons pas !!

Quant à l'entretien, attendons les résultats d'autres visites de quartiers pour savoir s'il y a quelque part une carence !! Les fleurs oui mais...les gens d'abord !! Ou alors on prend le risque d'avoir à se faire élire par...les fleurs puisque les électeurs sont susceptibles d'exprimer leur mécontentement !!! On commence d'ailleurs à se poser des questions dans certaines formations politiques à propos de certains évènements d'actualité accompagnés de chiffres pharamineux exprimés en dollars.

 

 Sujet de réflexion !!

 

Politique, encore la politique  ???????

 

*******

 

2- Pointe du Raz. Une offre touristique à élargir.

 

Référence: Télégramme de Brest en date du 7-5-2011.

 

Suite aux élections cantonales de mars 2011, de nouveaux responsables ont pris en main le destin du grand site national. La conseillère générale sortante, Madame Donval qui n'a pas été réélue , a quitté la présidence. C'est désormais le maire de Plogoff: Monsieur Lemaître qui préside le syndicat mixte, assisté par deux vice-présidents: Madame Kersaudy maire de Cleden et Monsieur Donnart maire de Primelin. Par ailleurs, on note l'arrivée de 2 conseillers généraux étrangers au Cap-Sizun: Monsieur Couic de Pont-L'Abbé et Monsieur Querné de Quimperlé.

Quels que soient les statuts du syndicat mixte (non diffusés à priori), on remarque l'absence du conseiller général du canton de Pont-Croix: Monsieur Guillon, qui a pourtant été élu aux dernières cantonales. Il n'est bien entendu pas question de polémiquer, mais simplement de constater. Cette situation n'a pas été évoquée dans la presse locale, donc chacun peut penser ce qu'il veut. Monsieur Guillon n'a peut-être pas souhaité exercer la présidence . Ou alors sa candidature a été écartée ce qui serait une décision politique. Il semblerait tout de même que le conseiller général du canton de Pont-Croix devrait avoir sa place au sein du syndicat mixte et ce, quelle que soit sa couleur politique.

 

Politique, encore la politique ?????????? 

 

****** 

 

 

3- Esquibien:Centre nautique. 

 

Référence: Télégramme de Brest en date du 12-5-2011

 

Centre nautique. Fin prêt

 

Une dernière finition a été apportée hier après-midi au centre nautique du Cap-Sizun à Esquibien: une voile destinée à servir de pare-soleil devant l'accueil et de protection en cas de pluie a été installée....Elle s'accroche au dessus de la façade et à un mât fixé à la rambarde de l'estacade.

 

¤¤¤¤¤

 

Le centre nautique d'Esquibien a déjà suffisamment fait parler de lui, et des procédures sont encore en cours ( consorts Keravec). On se souvient que l'estacade a été réalisée pour remplacer   la servitude de passage piétonnier. Voilà donc que, désormais, cette servitude est recouverte d'une toile pour les raisons évoquées ci-dessus. Les promeneurs vont donc devoir passer sous cette toile, dans un endroit  qui ressemblera de plus en plus à une terrasse privée couverte. On a déjà entendu des visiteurs demander si l'endroit (plus méridional que breton) était public ou privé. Concrètement, cela ressemble de plus en plus à une annexion des lieux faite au profit du CNCS qui craindrait à la fois le soleil et la pluie. L'année dernière nous avions déjà les parasols, cette année une voile. Est-ce que, par hasard, l'endroit retenu pour implanter le club nautique aurait été mal choisi pour tant subir à la fois le soleil, et la pluie  ?? Les promeneurs seront-ils condamnés à s'excuser en passant, leur droit de passage  troublant  la quiétude des lieux et dérangeant nos apprentis "Tabarly" ?? Affaire à suivre sans doute !!

 

Politique, encore la politique ?????? 

 

******

 

 

4- Le parc marin 

 

Références: Télégramme de Brest en date du :

 

11-5-2011:Tout savoir sur le parc marin

 

16-5-2011: En attendant la décision du Cap  

 

¤¤¤¤¤

 

Les associations à vocation environnementale (ou prétendue environnementale) du Cap-Sizun, à savoir:

GAMA d'Audierne

ASELE d'Esquibien

DREMEL de Plouhinec

 

ont organisé une réunion  sur le parc marin à Audierne pour pallier au manque d'information concernant ce projet auquel le Cap-Sizun n'adhère pas pour l'instant. (sauf l'Île de Sein). Plusieurs communes sont notoirement contre, particulièrement celles de la côte nord. Plouhinec a déjà donné un avis favorable. Soit !!

Nos prétendues associations environnementales ne cachent pas leur soutien au projet de parc. C'est leur droit mais ce faisant, elles ne sont plus tout à fait neutres par rapport à d'autres points de vue. Le maire d'Esquibien a déjà eu l'occasion de s'exprimer en qualifiant l'ASELE d'association ripolinée en vert.

 

Lien:

 

  Esquibien: Projet de Lézongar-Audierne- Editorial N° 5/2011

   

 

  Laissons au maire-conseiller général la responsabilité de ses qualificatifs et posons très simplement deux  questions:

 

1- Qu'est ce que le parc marin apportera au Cap-Sizun ??

 

2- Ce parc marin est-il une priorité

 

 par rapport au désenclavement qui conditionne l'avenir au plan économique, ou par rapport à la cale de carénage qui fait cruellement défaut au port de plaisance. Voilà qui nous ramène au tas de sable de Poulgoazec et à la société "Carmeuse", donc aux élections cantonales avec photos à l'appui !!!!!

 

Chacun saura trouver les réponses qui lui conviennent et même se poser peut-être la question subsidiaire:

 

Ces associations sont elles objectives dans la défense de l'environnement et  dans  l'intérêt général ??

 

La réponse est non évidemment. Ces associations parfois politiquement déguisées (DEMEL) défendent des intérêts particuliers (ASELE)  et ne s'intéressent qu'à ce qui les concerne. Exemple: Que fait l'association audiernaise GAMA pour lutter contre la pollution par épaves de voitures  (Rue Autret à Audierne) ? Rien évidemment, contrairement à L'ASELE qui a assaini sa commune dans ce domaine et établi un plan cantonal (cartographie) des sites polluants .   Quelle suite a été donnée à cette cartographie ?? Aucune évidemment en dehors d'Esquibien. Notons en passant que le site "errances" a posé des questions au sujet de l'association DEMEL ( qui réunit seulement  20 personnes lors de  son assemblée générale. Télégramme du 23-5-2011).

 

  link

 

Il n'a pas obtenu de réponse, évidemment. Dire que l'on est neutre quand on se présente comme suppléant de la candidate socialiste aux élections cantonales laisse rêveur ?? Passons !!!

 

Politique, encore la politique ????

 

******

 

5- Audierne: restaurants du coeur

 

Référence: Télégramme de Brest en date du 14-5-2011

 

Audierne.Restos du coeur. Les locaux aménagés.....

Les restos ne feront pas concurrence à la banque alimentaire, mais ils seront complémentaires....

Jacqueline Donval n'a pas manqué de souligner que ce partenariat avec les Restos du Coeur  marque "une volonté politique".

 

¤¤¤¤¤

 

 La commune  d'Audierne a donc pris la décision d'aménager des locaux (80 m2) pour les restaurants du coeur dans l'ancien bâtiment des affaires maritimes destiné à devenir salle polyvalente. Il n'est pas certain que le public fasse la différence entre la banque alimentaire et les restos du coeur.

     

Les premières banques alimentaires se sont constituées aux Etats-Unis à la fin des années 1960. C'est à John van Hengel, bénévole dans une soupe populaire que l'on doit la création de cette banque alimentaire.

L'apparition des banques alimentaires en Europe est plus tardive. La première banque alimentaire en France ouvre à Arcueil en 1984 .

(Source Wikipedia).

 

Les "Restos du Coeur" ont été créés en 1985 par un comédien: Coluche.

 

Madame Donval maire d'Audierne souligne que ce partenariat marque

 

 "une volonté politique".

 

Or, des collectes sont organisées annuellement dans les commerces locaux, jusqu'à présent au profit de la banque alimentaire . Il sera intéressant de regarder l'évolution du montant des futures collectes pour déterminer si la volonté politique affichée dans le cas des "Restos du Coeur" n'aura pas une incidence sur la générosité des donateurs.

Par comparaison, disons que les donateurs et bénévoles du "Secours Catholique"   et du "Secours Populaire" ne sont généralement pas issus des mêmes catégories sociales et n'ont sans doute pas les mêmes motivations ni la même clientèle. La création de deux stuctures destinées à aider la pauvreté dans une petite commune comme Audierne, aboutira inévitablement à une concurrence même larvée.

 Les clients de la banque alimentaire sont sélectionnés par les mairies ce qui ne sera pas le cas pour les clients des "Restos du Coeur". Les  clients des "Restos" pourraient donc ne pas être tout à fait des cas sociaux au yeux des Centres communaux d'action sociale,  qui sont pourtant financés par les budgets municipaux. 

Il est évident que le public va se poser des questions lorsque son bon coeur et  sa charité seront sollicités à la sortie des grandes surfaces.

Le loyer des locaux de la banque alimentaire est payé par la communauté de communes, donc tous les contribuables du Cap-Sizun. Les "Restos" seront logés par la commune d'Audierne, donc à la charge des audiernais.

 Les résidants de Plouhinec auront accès aux" Restos" alors que leur commune n'adhère pas à la banque alimentaire. Comme on peut le voir, c'est simple.

 

Politique, encore la politique ????  

 

 

Mais, ne dit-on pas que l'exemple vient d'en haut ??

 Si ce principe était  vrai, on pourrait  ajouter qu'il suffirait de quelques millions de dollars pour assainir la situation de ceux d'en bas, et le problème serait résolu. Simple fiction évidemment !! 

 

 Et pourtant les dollars existent non ????

Ils pourraient donc servir à concrétiser

une volonté politique, commune à tous ceux qui partagent le même courant de pensée non  ???

 

 

Elémentaire mon cher Watson

comme dirait Sherlock Holmes !!!!!

 

 

******

 

 

 audierne-mus_e-capucins_009.jpg

 

 

 

******

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article