Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 17:31

Audierne-Esquibien-Cap-Sizun.Flash info 1/2014

 

GEDC0973.jpg

Ya t'-il une justice ??

La réponse est oui, si l'on en croit la décision qui vient d'être prise à Rennes le 27 décembre 2013, par le tribunal administratif, concernant le litige opposant la famille Keravec à la municipalité d'Esquibien, au sujet du club nautique. 

En effet, la commune d'Esquibien vient d'être condamnée à indemniser les requérants qui ont été

"victimes d'une manoeuvre délibérée ayant eu pour objectif d'induire sciemment en erreur l'administration".

Tels sont les termes utilisés par le tribunal.

*****

Nous dédions le présent flash à la mémoire de Roger Keravec

qui nous a quittés voici 2 ans.

Nous remercions aussi particulièrement notre ami Alain qui, après une étude approfondie sur le terrain nous a soutenus sur le blog "errances" en consacrant plusieurs articles à l'aspect environnemental de ce sujet sensible .

Enfin, la légitimité du recours est reconnue !! 

http://www.errances.info/

 

GEDC0939.jpg

 

Plus de détails seront fournis ultérieurement.

 

 

*******

Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 00:00

Audierne. Municipales 2014. Dates de la campagne

    FH000013.jpg 

Les dates de la campagne électorale des élections municipales sont, sauf erreur de notre part, fixées comme suit:

 

1er Tour: du 10 au 22 mars 2014

2ème Tour: du 24 au 29 mars 2014

 

******

C'est donc dans la période réglementaire que nous poserons les questions susceptibles d'obtenir une réponse en raison de leur importance. D'ici là, nous respecterons les règles fondamentales qui  cependant, ne nous interdisent pas de nous exprimer sur un sujet traité par la presse locale. C'est un droit élémentaire relevant de la liberté de pensée et de la liberté d'expression. La presse locale fait partie des médias et rend compte des évènements  à sa manière, ce qui n'engage que sa responsabilité  sans pour autant neutraliser les idées personnelles des lecteurs .

Nous avons déjà publié, à plusieurs reprises, les règles à respecter pour les  commentaires. Précisons que le webmaster d'un blog est libre d'accepter ou de ne pas recevoir des commentaires puisqu'il les publie éventuellement sous sa propre responsabilité, après "modération". Pour ce qui nous concerne, nous acceptons et publions les commentaires dont les auteurs sont identifiables, à condition que les propos tenus ne soient ni injurieux ni grossiers. Tout le contenu  des blogs peut donc être apprécié voire  contesté  "par écrit", ce  qui fera l'objet d'une réponse si les règles élémentaires sont respectées.

On peut aussi bien entendu contester oralement, à l'occasion d'une rencontre fortuite par exemple, mais cela n'est qu'un "coup d'épée dans l'eau" puisque personne n'a connaissance de ce qui a pu  se dire. Aucun résultat par conséquent. On peut appeler cela discussion ou bavardage et même dans certains cas ragots ou commérages, le tout sans conséquence puisque non livré au public qui n'en a donc pas connaissance.  

 

Prenons un exemple: un(e) adjoint de la municipalité sortante d'Audierne, candidat ou candidate à sa réélection, a fait savoir verbalement et par personne interposée qu'il (elle) n'appréciait pas ce qui a pu être écrit à propos des permanences  assurées par les élus dans les mairies. C'est son droit. Dommage qu'il (elle) s'exprime en fait dans  l'anonymat, puisque tout le monde sait que :      

"Les paroles s'envolent et les écrits restent"

Nous l'invitons donc à s'exprimer par écrit et nous lui garantissons une réponse, tout en lui rappelant que la méthode utilisée par les blogs konchennou et  autres est une  méthode simple inspirée de la pédagogie élémentaire qui consiste à

Montrer pour démontrer     

ce que nous faisons en publiant des images ou des cas concrets à l'appui de nos textes.  

Nous sommes donc en mesure de citer des cas concrets  d'absences d'élus en mairie, le matin d'un jour ordinaire, quand un administré a eu  besoin de faire légaliser sa signature en urgence pour une procuration destinée à un office notarial . Exprimée à 9 heures du matin, la demande de   l'administré n'a été traitée qu'à 11 heures 45, après plusieurs appels téléphoniques . Pas d'adjoint de permanence ou de service. Il a fallu trouver un élu disponible qui consente à se déplacer . On pourrait même raconter la suite mais.....ce sera pour plus tard. 

Il va de soi que, dans ce cas, il faudra citer des noms, comme par hasard de candidats à la réélection.      

Autre anecdote. Voici un mois, en novembre 2014, toujours le matin, une administrée a demandé à parler par téléphone à un élu, pour demander l'intervention de la balayeuse dans une rue d'Audierne. Comme il n'y avait pas d'élu présent en mairie, c'est le chef des services techniques, Monsieur Burel pour ne pas le citer, qui a reçu la demande et promis qu'elle serait satisfaite.

C'était il y a un mois. Depuis, la rue en question n'a toujours pas été nettoyée, ce qui est dommage en période préélectorale, d'autant qu'elle n'a pas fait l'objet du moindre nettoyage durant l'année 2013 qui se termine.

 

Pourquoi ne pas rappeler par la même occasion le pont de l'Ascension qui a vu la mairie fermée durant 5 jours, en période de  vacances. Une permanence, tant du personnel que des élus  n'aurait-elle pas été souhaitable dans une commune touristique comptant de nombreuses résidences secondaires ???  Sans doute que oui, sauf si on raisonne en termes de syndicalisme !!!  

 

     

 

Nous prions Saint Konchennou pour que les élus sortants, candidats à l'élection municipale d'Audierne en 2014, aient la simplicité et le courage de répondre à la présente intervention, bien qu'il ne s'agisse pas d'une lettre ouverte. Celle-ci viendra en son temps, avec les arguments correspondants et les références incontestables. Pour contester, il suffira de prouver que les pièces à conviction  ne sont pas authentiques  ou qu'elle ne correspondent pas à des réalités de terrain. Dans le cas contraire elles seront imputables et devront être imputées au bilan des sortants, candidats au renouvellement de leur mandat. La tolérance dont ont bénéficié certaines situations illégales n'est pas admissible pour un renouvellement éventuel. Il aurait mieux valu s'en rendre compte plus tôt. Demain, il sera trop tard !!

 

 

*******

pic_0895.jpg

 

 

 PHTO0017.jpg

 

     

 

*******

Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 22:18

    Audierne. Décorations et politique

COUV_PM_PARA_3D.jpg

 

Références:

Quotidien Le Monde en date du 16-12-2013

Titre de l'article: Centrafrique.Hommage de Hollande

Lien:

Audierne. Le temps des récompenses.Editorial 13/2013

 

******

Le quotidien "Le Monde" comme la plupart des journaux de ce jour, fait part de la cérémonie qui s'est déroulée aux Invalides pour rendre hommage aux 2 soldats français morts pour la France en Centrafrique le 9 décembre 2013. Il s'agit de 2 soldats du 8ème RPIMa (régiment de parachutistes d'infanterie de marine) dont la garnison se situe à Castres , département du Tarn, dans le sud de la France.

Nicolas Vokaer, 23 ans et Antoine Le Quinio, 22 ans, participant à l'intervention française qui porte le nom de "Sangaris", ont été grièvement blessés au combat et sont décédés des suites de leurs blessures. On ne peut que s'incliner pour saluer leur mémoire et partager la douleur des familles.

Ceux qui ont vu les images de l'engagement des forces françaises à la télévision savent que le métier de soldat de l'infanterie n'est pas sans risques. Ceux qui ont vécu des situations identiques et plus encore ceux qui ont commandé au feu, parfois avec un rang modeste (chefs de patrouilles) savent mieux que personne que dans toute intervention il y a fatalement des hommes devant, en tête, que l'on appelle "éclaireurs". Ce sont eux qui prennent contact et reçoivent les premiers coups, parfois mortels. Les deux "paras" sont morts pour la France, après avoir accompli leur devoir jusqu'au bout.

Il n'y a pas lieu de se demander pourquoi. Les forces armées sont apolitiques. Le chef des armées est le Président de la République et les militaires lui obéissent, quelle que soit sa couleur politique. C'est le chef des armées qui fixe les missions et les militaires les exécutent, parfois en payant le prix fort. 

Les deux soldats morts pour la France ont été nommés caporaux et faits chevalier de légion d'honneur. Cette décoration est attribuée à titre posthume. Il s'agit de la plus haute décoration française, généralement décernée en remerciement et récompense à ceux qui présentent des références exceptionnelles pouvant aller jusqu'au sacrifice suprême. C'est le cas aujourd'hui pour nos deux soldats français

"Morts pour la France"

 

     

 

******

Déposée sur les cercueils, parfois décernée à ceux qui ont survécu , cette décoration doit être considérée avec tout le respect qui lui est dû, tout en remarquant qu'elle n'a  tout de même pas grand chose à voir avec ce que l'on distribue parfois dans les mairies en certaines occasions.

Ceux qui ont eu  l'honneur de "commander au feu" reçoivent aussi parfois cette distinction, en souvenir de ceux qui sont morts sous leurs ordres et auxquels ils ont parfois fermé les yeux.

Plus tard, lors des cérémonies officielles, ils continueront leur mission en prononçant les oraisons funèbres et en embrassant les mamans comme leur propre mère. 

C'est tout l'honneur du commandement et du sens du devoir qui s'exercent en dehors de toute politique, au service de la République

 

 

******

Voir les commentaires

Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 10:38

~~Audierne. Conseil municipal du 28-11-2013 et l'héritage

Références:

Télégramme de Brest en date du:

-26-11-2013 Titre: Audierne.Restos du coeur.Ouverture aujourd'hui

-30-11-2013 Titre: Audierne. Conseil municipal. De nouveaux investissements


*******

Suite à des problèmes techniques, les images correspondant à ce texte sont visibles sur les blogs:

http://cap-sizun.kontadennou.over-blog.com

et

http://legoyenducap.over-blog.com

 

********

L'approche des élections municipales n'interrompt pas la vie publique tant à Audierne que dans le Cap-Sizun. C'est ainsi que le conseil municipal d'Audierne s'est réuni le 28-11-2013 pour traiter quelques problèmes qui, théoriquement ne devraient donc pas être transmis en héritage . Sauf si.... Il s'agit en particulier des sanitaires de la plage dont on a pu apprécier la situation l'été dernier, particulièrement lors de la route de l'amitié.

Tout le monde se souvient des sanitaires du Mât Fenoux réalisés après mûres réflexions par la municipalité socialiste de Jean Normant. Les responsables de l'époque avaient estimé devoir retenir ce lieu compte tenu des interdictions de construire dans cette zone, servitudes imposées par la loi littoral. Or, une ville à vocation touristique se doit de fournir à ses visiteurs un minimum de structures techniques relatives à l'hygiène et au confort, faute de se heurter à des "dépôts sauvages" un peu partout sur la commune. Le secteur de la plage est une zone particulièrement sensible qui est fréquentée par de nombreux estivants durant la saison touristique. On le présente généralement comme étant une étendue de sable fin sur environ un kilomètre. En fait c'est un peu plus si on mesure du Raoulic à l'embarcadère de Sainte Evette, mais peu importe. La partie occidentale se situe sur la commune d'Esquibien. Elle est bien équipée en sanitaires, tant près de la chapelle de Sainte Evette que dans la structure de l'embardère pour l'Île de Sein. Ce n'est pas le cas à Audierne et plus encore depuis la destruction des WC du Mât Fenoux, ce qui nous a valu un curieux spectacle l'été dernier, spectacle peu en harmonie avec une ambition de ville touristique.


 

 

Que l'on veuille reconvertir le Mât Fenoux pour lui faire retrouver sa raison d'être dans un contexte patrimonial n'a rien de répréhensible à condition de trouver une solution de rechange au problème d'hygiène dans la même zone. La plaie béante de l'ancienne porte inférieure a été camouflée par un panneau d'agglo posé par les scouts de France à l'occasion d'une BA (bonne action). BA ou pas, il aurait peut-être mieux valu réfléchir un peu avant de procéder à la démolition de l'existant en faisant évaluer et planifier les modifications envisagées et plus encore déterminer et arrêter le montage financier correspondant aux travaux envisagés . Or, la première initiative qui ne semble pas être la bonne a consisté à casser pour s'arrêter après la casse, faute de.... "suite à donner". Voilà qui rappelle une autre décision prise à la Pointe du Raz par la conseillère générale de l'époque: Madame Donval qui, pour faire des économies, supprima la navette entre le parking et le sémaphore. Deux semaines plus tard, il fallu rétablir la navette, car on avait oublié de prendre en considération le cas des handicapés confrontés à un trajet de 1 kilomètre à parcourir, entre le parking et le sémaphore. Mauvaise décision donc, répétition de mauvaise décision au Mât Fenoux, le tout avec l'argent public car il a fallu trouver un substitut aux toilettes détruites, ce qui n'a pas été gratuit. Dans certaines professions (à risques), une erreur de décision est généralement immédiatement sanctionnée et le mauvais décideur remplacé dans ses fonctions, sur le champ. Ce n'est pas le cas en politique. Alors maintenant, on commence à parler de "nouveaux investissements" sous la forme de sanitaires automatiques pour un montant de 48.179 euros plus la démolition de l'existant 5382 euros. Bon, argent public qui ne coûte rien à nos responsables mais qui est tout de même à la charge des contribuables. Il suffit d'exprimer sa volonté politique comme pour les "restos du coeur" dont le fonctionnement est à la charge des audiernais, situation à officialiser ou non par la prochaine équipe municipale. En fait, la prévision consisterait à reconstruire des toilettes au centre de la plage (devant l'ex Casbah). Dans ce cas, il y aurait donc à l'avenir un sanitaire au centre de la plage d'Audierne (1 kilomètre de sable fin) et toujours rien à l'est côté Raoulic pour remplacer l'existant détruit. Donc, entre les sanitaires des quais d'Audierne (près de la coopérative maritime) et le centre de la plage, soulagement où on peut et comme on peut, face à Poulgoazec !! Les promeneurs du Raoulic et les plaisanciers du bassin près des grands viviers auront intérêt à traiter leurs problèmes prostatiques avant d'envisager la promenade. Quant à vous Mesdame, il vous restera à chercher une solution si le cas se présente, même si vous êtes une maman promenant sa progéniture au jardin public également près des viviers !! Maman pipi, où ???? A 500 mètres, au milieu de la plage ???? Les sanitaires sont un mal nécessaire et il faut les entretenir ce qui n'est pas toujours le cas à Audierne

 phto0079.jpg

 

La photo ci-dessus représente un état des lieux qui a perduré durant plus de 2 semaines, plusieurs mois avant la démolition. Evidemment, si on n'entretient pas...!!! Pour autant, on peut tout de même recevoir une récompense sous la forme d'une décoration. Curieux non ?? Ces photos pourront être utilisées sans restriction, comme "logo" durant la prochaine campagne électorale par les postulants de la municipalité sortante qui, s'ils considèrent n'avoir rien à se reprocher, sont tout de même ceux qui ont tout laissé faire sans intervenir et sont par conséquent associés aux résultats. Certains (4), dont le propre frère de Madame Donval ont choisi de démissionner, peut-être pour raisons de santé, mais aussi, pour ne plus avoir à cautionner une politique qu'ils jugeaient sans doute inappropriée et non conforme à leur conception du rôle et des devoirs des élus envers les électeurs. Ce sont ces derniers qui auront bientôt la parole pour remercier ou reconduire dans leurs fonctions ceux qui seront inévitablement confrontés à leur bilan et risquent d'être traités en conséquence. Et si d'aventure, les photos ci-dessus ne convenaient pas pour faire un logo, il y en a d'autres en réserve et concernant plusieurs sujets relatifs à notre environnement.

 

 

pic_0894.jpg

 

 

********

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 10:35

Audierne. Municipales 2014.

Précision

 

 Références:

 

1- Article précédent ici publié et intitulé Audierne.Municipales 2014

 

2- Télégramme de Brest en date du 23-11-2013.

 

Titre: Jean-François Duval. Il monte une liste

 

*****

 

 

 

(exemple d'environnement actuel en centre ville d'Audierne, sur les quais,

à 100 mètres de l'hôtel du Goyen ) 

 

En présentant la candidature de Jean-François Duval dans son édition en date du 23-11-2013, le Télégramme de Brest résume la situation en citant les listes menées par Gurvan Kerloc'h et Jo Evenat.

 

L'article précise que Jo Evenat a été l'adjoint de Jean-Paul Coatmeur (UMP) pendant ses 2 mandats ce qui n'est pas exact.

 

Monsieur Coatmeur a été élu maire en 1995 puis réélu en 2001 pour servir jusqu'en 2008. Il ne s'est pas représenté en 2008. Madame Donval est devenue maire en 2008 et son mandat est en cours jusqu'à 2014.

 

Monsieur Evenat a servi comme 2ème adjoint chargé du développement économique et de la vie associative  de 1995 à 2001. Pour mémoire, rappelons que son collègue Didier Guillon, actuellement maire d'Esquibien,  était 4ème adjoint chargé de l'environnement et de l'urbanisme ( Monsieur Laporte était  premier adjoint).

 

Ils n'ont pas l'un comme l'autre été réélus en 2001, Monsieur Evenat recueillant 719 voix ce qui correspondait au plus mauvais résultat de la liste  "Coatmeur" . Monsieur Guillon quant à lui avait obtenu 756 voix, chiffre insuffisant pour obtenir un siège.

Monsieur Coatmeur a donc perdu plusieurs adjoints en 2001 : Mr Laporte (non candidat), Mr Evenat et Mr Guillon. 

 

Pour information,  Monsieur Coatmeur obtenait à cette occasion 864 voix.

 

 En comparant les scores réalisés par les 38 candidats des 2 listes  en présence (Coatmeur-Donval ) Monsieur Evenat occupait la 29ème place  et Monsieur Guillon la 23ème. Il a paru nécessaire d'apporter ces précisions pour ne pas induire en erreur les électeurs qui auront à choisir en mars 2014.

 

Les références des uns et des autres sont sont ce qu'elles sont, favorables comme défavorables et ne doivent pas être erronnées ce qui pourrait influencer l'appréciation des électeurs pour les scrutins à venir. 

 

 

     pic_0058.jpg

(exemple d'environnement actuel dans un quartier d'Audierne) 

 

*******

Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article
23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 11:00

Audierne.Municipales 2014. Suite

 

Référence: Télégramme de Brest en date du 23 Novembre 2013

 

 Titre: Jean-François Duval. Il monte une liste ouverte

 

 

PIC_0214.jpg

 

 

******

Après l'article paru dans le quotidien Ouest-France en date du 22 novembre 2013, le "Télégramme de Brest" vient à son tour de présenter le projet de Monsieur Jean-François Duval concernant la préparation d'une liste ouverte à Audierne, dans la perspective des élections municipales de 2014.

 Il ne s'agit pas de répéter  ici ce que nous avons déjà écrit hier, mais de mettre à égalité nos 2 quotidiens locaux qui seront appelés à diffuser les informations concernant cet évènement. Notons tout de même que chaque rédacteur exprime un point de vue ce qui n'a rien d'anormal dans le cadre de la  liberté d'expression. C'est ainsi que on a pu lire dans Ouest-France que

 

"Le candidat désigné par le parti socialiste Gurvan Kerloc'h aura fort à faire pour conserver Audierne à la gauche. En cas de maintien de Jacqueline Donval, la droite représentée par Jo Evenat qui se dit sans étiquette partait favorite...." .

 

Pas très flatteur pour Madame Donval. Chacun appréciera à sa guise. Disons seulement que c'est une opinion largement répandue à Audierne. Comment expliquer autrement les 4 démissions enregistrées dans cette mandature, dont le propre frère de Madame Donval. 

 

Le Télégramme nous fournit aussi quelques précisons supplémentaires concernant le projet   de Jean-François Duval :

 

"une liste qui sera réellement ouverte à des personnes de sensibilités diverses..."

 

Bravo Monsieur Duval. L'avenir d'Audierne ne passe pas par l'intelligence de ceux qui ont choisi d'adhérer à un parti politique quel qu'il soit.  Les idées personnelles d'un citoyen qui penche à gauche sont aussi respectables que celles d'un citoyen qui penche à droite. Il n'y a pas de trottoirs de droite ou de gauche, pas plus que de caniveaux de gauche ou de droite. Tout est à nettoyer, sans distinction. L'adhésion à un parti politique n'a jamais été un critère de supériorité ni d'intelligence. Nul besoin d'être militant d'un parti pour faire preuve de bon sens .

 

Monsieur Duval fait également part de ses intentions dans le domaine de la démocratie participative. Ce vocabulaire  avait déjà été utilisé dans le cadre d'une élection présidentielle par Madame Royal. Mais la théorie n'a  jamais été mise en pratique, pas plus à Audierne qu'ailleurs . Et pourtant, est-il utopique d'envisager des commissions de quartiers, des délégués de quartiers, des commissions consultatives ouvertes au public ?? Les administrés ne sont-ils pas concernés par les problèmes de circulation et de stationnement ?? Nous en reparlerons !!

Un dernier mot concernant la liste Evenat qui ne serait qu'en 

 

cours d'élaboration !!

 

On la croyait bouclée depuis longtemps. Toutefois, la perspective d'une 3ème liste bouscule peut-être un peu la donne car il ne suffit pas de prendre les mêmes pour recommencer avec les revenants de la bande à Coatmeur.

La parole est aux audiernais. C'est à eux de décider de ce qu'ils veulent pour demain, et aussi de

 

ce et ceux

 

dont ils ne veulent plus parce qu'on les a déjà vus à l'oeuvre et qu'on connaît leurs ambitions et leurs résultats  

  

 

 

AUDmar-e--basse---3-05-014.jpg

 

 

 

*****

 

Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 14:08

Audierne.Municipales 2014.

Rêve ou réalité ??

 

Référence:Ouest France en date du 22-11-2013

 

Titres:

Page 8: Audierne:Une 3ème liste qui rebat les cartes

 

Page Cap-Sizun: Audierne.Municipales: une 3ème liste se dessine

 

 

 

Audierne-2--3-8-010.jpg

 

 

 

*******

 

Le blog konchennou vient de publier ce jour-même son éditorial 13 /2013 qui s'intitule "le temps des récompenses" dans lequel  il exprime en conclusion le souhait de voir apparaître, à Audierne bien sûr, une liste ouverte sur laquelle tous les audiernais intéressés pourraient s'inscrire pour se présenter devant les électeurs et participer à la vie locale.

 

Fini de ronchonner dans son coin, de dire que ceux qui nous dirigent ne valent rien, il faut y aller, montrer que à Audierne on n'est  pas que des "Nyaqu'à..." "Faut-Qu'on" ou "Faudrait que..." et qu'on est capable de passer à l'acte en mouillant sa chemise. Et oui  !! C'était un beau rêve des konchennous !!!

 

Et voilà qu'on nous fait savoir que la 3ème liste est sur les rails, à l'initiative de Jean-François Duval, ancien restaurateur.

 

Par définition, une liste ouverte est apolitique contrairement à ce que dit Ouest-France en qualifiant Monsieur Duval d'une étiquette centre droit . Celui qui écrit les présentes lignes adhère sans réserves à l'initiative de Jean-François  Duval et met le blog "Konchennou" à son entière  disposition, sans étiquette.

 

Une liste ouverte avait déjà été offerte aux électeurs en 1995 mais elle n'avait pas vu le jour. 18 années se sont depuis écoulées. On connaît la suite version Coatmeur et plus récemment version Donval. Il faut réagir !! 

 

Dépolitiser les élections municipales est la seule solution pour remettre la commune d'Audierne sur les rails après la mandature Donval qualifiée par Ouest-France de mandat en demi-teinte. Demi-teinte est plutôt mesuré. On pourrait plutôt parler de teinte complète, même si l'expression n'a pas cours. La teinte complète d'une mandature à côté de ses "pompes" puisque tout est à refaire en commencant par le plan de circulation qui dirige les visiteurs rentrant de la Pointe du Raz directement vers Quimper au lieu d'aller vers les quais avec vue sur 2 parkings (République et Liberté).

 

Mais, le temps des idées viendra. Pour l'instant ce n'est que le temps de la mobilisation . Il va falloir trouver 19 volontaires dont 9 ou 10  de sexe féminin. C'est la nouvelle loi électorale qui le veut. On ne peut que respecter la loi . 

 

Audierne est un pays de marins, fief de la SNSM qui intervient  en cas de naufrage. La SNSM a besoin d'un équipage de disponibles courageux. La situation particulière d'Audierne nécessite la même mobilisation. Il faut y aller pour remettre la commune sur des rails solides et confirmer ce que nous avons tous appris à l'école:

 

"Point n'est besoin d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer"

 

Alors il faut prendre contact avec Jean-François Duval:

 

- par téléphone au 06 32 76 41 27  

  ou

 

- Par internet dujf@wanadoo.fr 

 

 

  Deom  dei Guharn !!  

 

PHTO0055.jpg 

 

 

 

*******

Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 10:05

Audierne. Le temps des récompenses

Editorial 13/2013

 

PIC_0211.jpg

 

 

 

 

Références:

-1- Télégramme de Brest en date du

 

12 novembre 2013 Titres:

 

11 novembre. Un climat délétère

Le prix du déni (Hubert Coudurier)

Bonnets rouges. Les leaders dénoncent la récupération

 

13 novembre 2013:

 

Titres: Un climat dépressif qui dure (Hubert Coudurier)

Rythmes scolaires. Les reserves d'un collectif de maires

 

14 novembre 2013

 

 Titre: Audierne, Villes fleuries. Premier prix pour la commune

 

16 novembre 2013

 

Pont-l'Abbé. Actualités

 Titre: plaisance. Trop de carénage sauvage 

 

-2- Journal officiel du 14 juillet 2013.

     

Promotions ordre national Légion d'Honneur 

 

******

 

 

 

Les élections municipales approchent, autrement dit "le temps des vacances" pour certains, et comme à la fin de l'année scolaire on distribue les bons points aux meilleurs élèves . Pour ceux qui ne le sauraient pas,  et ils sont sans doute nombreux, précisons que la commune d'Audierne fait partie des "meilleurs élèves" dans plusieurs domaines dont le fleurissement, malgré la saleté dominante dans certains quartiers que les jurys concernés ne viennent jamais visiter.  Les élus locaux  (godillots) non plus puisqu'ils ne vérifient rien, ne contrôlent rien de ce qui existe sur le terrain, sauf pour la photo dans le journal local, le cas échéant en compagnie des biquettes de la médiatisation.

 

Le quartier de Kervréach' en fait partie avec ses particularités: 

 

PHTO0049-copie-2.jpgPHTO0050.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Evidemment, c'est un vieux quartier, mais il n'est pas le seul puisque le front de mer n'est pas davantage épargné.

 

PHTO0004.jpg

 

Et alors !! Ce qui compte ce sont  les fleurs non ?? D'ailleurs elles passent avant les administrés évidemment non ?? La preuve se trouve  écrite en toutes lettres dans la presse locale: 

 

 "Très bonne nouvelle pour la ville......C'était son objectif depuis plusieurs années, le Maire Jacqueline Donval ayant toujours favorisé le fleurissement à Audierne...."

 

Donc les audiernais ont élu en 2008 une équipe municipale qui n'a jamais eu d'autre ambition et objectif que le fleurissement, pour espérer se voir décerner un prix purement honorifique, au détriment de ce qui est dû aux administrés: la propreté et l'entretien dans leurs quartiers respectifs. Attendons avec intérêt le résultat des prochaines municipales pour constater et apprécier l'effet  de cette distinction qui s'ajoute à celle plus personnelle du Maire (légion d'honneur). Hélas pour nos fleuristes, les fleurs ne sont pas inscrites sur les listes électorales et les décorations non plus. Malheureusement, Madame Donval ne se représente pas. C'est fort dommage car elle n'aura pas l'occasion de compter ses voix. Tant pis !! Mais elle avait déjà été bien servie aux dernières cantonales. Quelle claque !! La répétition n'est donc pas nécessaire puisque la cause est entendue malgré l'affaire  des biquettes qui n'auront été que de passage et nous auront coûté tout de même une dépense pour une clôture inutile qui ne servira sans doute jamais plus. Mais il s'agit d'argent public. Alors ...!!!  

 

     

    Mais,  le fleurissement n'est pas gratuit  . Malheureusement nous n'avons pas accès aux documents municipaux. Dommage, car il serait intéressant de connaître la somme dépensée, autrement dit le prix de revient du jardinage au cours de la mandature Donval, ce prix comprenant bien entendu le coût des marchandises utilisées, les heures d'engins et la masse salariale du personnel concerné, le tout traduit en pourcentage du budget. Evidemment personne ne se penchera sur la question car la réponse ferait apparaître une gestion originale dépassant largement la moyenne des autres communes.

 

De plus, il semblerait que, selon certains témoignages, les demandes adressées à la mairie par les administrés pour traiter un problème de quartier font désormais  l'objet d'une réponse standard du genre:

 

"Vous verrez cela avec nos successeurs après les municipales" .

 

Conclusion: aujourd'hui nos élus sont rémunérés pour rien puisqu'ils ont débrayé et ne font plus rien, si tant est qu'ils faisaient quelque chose avant l'approche du verdict. C'est peut-être mieux ainsi. Ne rien faire pour éviter les erreurs environnementales par exemple !!!

     

CQFD non ??

 

 

 

 

 

On pourrait donc faire des économies comme le disait un ex Premier Ministre (Monsieur Pierre Beregovoy) aujourd'hui disparu qui se flattait d'avoir appris l'économie auprès de sa mère.

Evidemment c'est facile d'être "généreusement dépensier" avec l'argent public, tout en clamant sa

"volonté politique"

(restaurants du coeur)

sans être pour autant capable de

"retenir le départ d'un magasin audiernais"

(respect de la rédaction officielle  municipale telle qu'elle a été publiée dans un bulletin du même nom). 

   

 

Quoi qu'il en soit, et compte tenu de certains évènements nationaux qui ont une incidence sur la politique locale, on peut aussi  se demander sur quels critères sont attribuées des décorations aux élus locaux dont ceux d'Audierne (2 légions d'honneur consécutives) puisque leurs résultats sont contestables. C'est évidemment la politique qui est en cause et cela ne fait que s'ajouter au reste, comme la réforme scolaire, la réforme électorale, le mariage pour tous et même l'écotaxe.

Tous ces sujets de mécontentement cumulés, les résultats des municipales ne devraient pas manquer de charme, la commune d'Audierne devenant par là même un centre d'intérêt avec ses élus "godillots" sortants . En effet, aucun de ces dossiers ne concerne un sujet de priorité absolue à  traiter en urgence puisqu'ils ont tous fait l'objet de contestation parfois violente, récemment l'écotaxe et précédemment le mariage pour tous. En conséquence on ne peut que souhaiter bonne chance à ceux qui envisagent de se présenter aux élections pour faire  de la politique, et qui seront peut-être élus, tout en leur suggérant de commencer par le commencement, à savoir un état des lieux, pour que les responsabilités soient clairement établies dès l'ouverture de la succession. Ceci n'a pas été fait en 2008, lors de l'entrée en fonction de la nouvelle municipalité qui ne peut donc pas se référer à un héritage. Un état des lieux aurait fait constater que le port de plaisance ne disposait d'aucune structure technique (carburant, carénage etc...) alors que sa capacité venait d'être doublée, que l'école Pierre Le Lec avait fait l'objet d'une vente injustifiée, que la présence d'une casse de voitures totalement illégale sur le territoire de la commune ne dérangeait pas nos responsables etc...

 

Et depuis, rien n'a changé !! 

 

Qui aurait dû été tenu pour responsable de cet héritage ?? Le maire précédent évidemment donc Monsieur Coatmeur . Mais comme la municipalité actuelle n'a rien fait sur aucun de ces dossiers , la conclusion qui s'impose est très simple:

 

Donval = Coatmeur

 

ou

 

Gauche=Droite

 

soit:

 

beaucoup  de retard, donc d'années perdues pour Audierne, particulièrement dans le domaine environnemental. Or tout le monde sait que le temps perdu ne se rattrape jamais . Donc, bon courage aux successeurs politisés.

 

pic_0045.jpg

 

  Et pour terminer nous emprunterons quelques mots au télégramme de Brest et à son édition du 13-11-2013. (cf référence 1). Dans le point de vue de Monsieur Hubert Coudurier on peut lire ce qui suit:

 

"En réalité, le climat politique est détestable dans l'hexagone depuis bien longtemps, on peut même parler d'une forme d'hystérie ou de dépression nationale à laquelle nos gouvernants n'apportent pas de remède....."  

 

Ce propos n'est pas tendre, et on pourra peut-être le transposer à la commune d'Audierne après les élections. Mais n'anticipons pas et pour l'instant, nous attendons de connaître les noms des candidats "élus miracle" qui seront appelés à traiter tout ce dont nous avons parlé précédemment, et le reste !!

 

Quand on vous dit comme nous l'avons écrit  plus haut que gauche=droite, nous touchons sans doute au coeur du problème et la solution ne viendra  sans doute pas de la nouvelle loi électorale qui politise la base. La solution pourrait venir des listes ouvertes, apolitiques et motivées par l'intérêt général en ignorant les groupes de pression, les lobbies de toutes tendances et plus encore les partis politiques qui monopolisent la pensée et n'aspirent qu'à une chose: le pouvoir pour le pouvoir souvent associé à la défense de l'intérêt personnel pour permettre à quelques uns de faire carrière. On dit souvent que c'est au pied du mur que l'on voit le maçon. Disons que les maçons de la politique locale ont encore beaucoup de progrès à faire pour construire le mur de l'intérêt général et du bon sens  à Audierne.....

 

 

PHTO0053.jpg

 

 

 

********

 

Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 22:48

Audierne.Cap-Sizun.

Actualité vue du Cap.

Novembre 2013

 

 

 

pic_1001.jpg

 

 

Références: Télégramme de Brest en date du :

 -a)- 26-10-2013: GAD. Place à la reconversion du site

-b)- 28-10-2013:  1675. La révolte des bonnets rouges

 -c)- 29-10-2013. Ecotaxe Comment sortir de la crise.

Triple peine pour la Basse Bretagne

Ras le bol d'une classe politique droite et gauche confondues 

-d)-  30-10-2013. Ecotaxe suspendue , pas  supprimée

J-F..Jacob (Sica): "Paris n'a rien compris" 

-e)- 31-10-2013.Ecotaxe.Le portique de Pont- de- Buis a vécu

 Crise en Bretagne. La CGT défilera à....Carhaix

Réaction des acteurs locaux

-e)- 1-11-2013. Jean-Yves le Drian."Il faut jouer collectif"

Agro alimentaire.Nouveau choc 

-f)- 4-11-2013. B.Poignant."La proposition après la protestation"

Ecotaxe. Un nouveau portique détruit

-g)- 5-11-2013. Bretagne. Un pacte pour rebondir

Tilly-Sabco."Le Foll, ici, tout de suite 

Pierre Maille. Ne pas se tromper de combat 

-h)- 6-11-2013. Ecotaxe.La polémique redouble

Marine Harvest. Les salariés maintiennent le blocus

Crise.Pourquoi les évêques donnent de la voix 

-i)- 7-11-2013. Christian Troadec. La charge du bulldozer

Pacte d'avenir.Pas simple à bâtir

Marine Harvest. Le blocus se poursuit dans la confusion

Filière avicole . Tilly-Sabco entraîne Nutrea dans sa chûte

Ecotaxe: retour à la fermeté

Plus de 2,5 M€ perdus ...chaque jour

-j)- 8-11-2013 . Placé. "L'ecotaxe est une bonne idée"

-k)- 9-11-2013Radars fixes: l'hécatombe 

 

 

******* 

 

 

 

 

La Bretagne défraie la chronique et fait la une de tous les quotidiens avec les problèmes de l'agro alimentaire et l'écotaxe. Il suffit de regarder les références ci-dessus se rapportant à  un seul journal  local pour s'en assurer. La violence est redevenue un mode d'expression et on se réfère à notre histoire et en particulier aux évènements de Plogoff pour tenter de trouver une explication, à travers le tempérament breton, notre situation péninsulaire, notre éloignement des grands axes etc... Tous ces arguments  nous sont familiers ici, au bout du monde, en Cap-Sizun, où nous avons tout le loisir nécessaire pour réfléchir puisqu'il ne s'y passe pas grand chose. Certes, la Bretagne traverse une crise, et ce à la veille des élections municipales.  Nous allons tenter malgré tout, d'analyser les faits, vision aussi  impartiale que possible  en raison de notre situation particulière au  bout du monde: le Cap-Sizun .

 

Lien:

 

     Ma Bro ar C'hap Gwechall suite 17  

 

Le lien ci-dessus permet d'accéder à la lecture de ce qui a déjà été publié sur le blog konchennou en 2007, concernant l'histoire de Plogoff. Les enseignements à retenir de cette analyse et son exposé n'ont pas évolués et on peut même dire que la situation économique locale s'est aggravée, particulièrement dans le domaine  qui nous concerne tous en Cap-Sizun: le tourisme. De nombreux commerces ferment les uns après les autres. L'immobilier stagne complètement et les maisons ne se vendent plus. La démographie est en baisse. Bref, les paramètres sont plutôt négatifs

 Il y a certes d'autres activités à l'année comme la pêche ou l'agriculture, mais le tourisme qui appartient au secteur tertiaire est un des domaines majeurs essentiels et  indispensables à notre vie économique pour le peu que nous en ayons une . Le Cap se caractérise en effet par l'absence d'industries depuis la disparition des conserveries qui n'ont pas été remplacées. Il n'y a donc pas de portique écotaxe dans le Cap-Sizun et on se demande bien à quoi il servirait s'il existait (Pas de radar non plus). Sans vouloir préjuger de l'avenir de ces portiques dont le nombre en France avoisine 200 (dont plusieurs auraient déjà été détruits ainsi que  de nombreux radars, chiffre évolutif quotidiennement), ce qui représente une certaine  perte d'investissement, nous prenons tout de même acte de la mesure suspensive de la mise en service suite aux derniers évènements  dûs à la révolte des

 

"Bonnets rouges" (cf: référence b) 

 

que l'on compare à Plogoff. Il y a sans doute des points communs mais dans le fond c'est différent car on ne peut comparer la révolte de pratiquement 

 

toute une population locale

 

contre un projet de centrale nucléaire à Plogoff, à la révolte de

 

toute une catégorie de sociaux professionnels 

 

répartis sur l'ensemble du territoire breton et dont la contagion est en train de s'étendre à tout  l'hexagone.

 

A Plogoff, les manifestants ne se battaient pas pour l'emploi contre le chômage ou les taxes, mais pour la défense de l'intégrité de leur territoire et son environnement exceptionnel menacé par la construction d'une centrale à proximité immédiate de la Pointe du Raz. La population de Plogoff aurait pu être consultée par

 un référendum d'initiative locale.

Cela ne s'est pas fait.

 Répétons que depuis la disparition des conserveries il n'y a pratiquement plus d'employeurs en Cap-Sizun. Le plus grand employeur est sans doute la communauté de communes par l'intermédiaire des maisons de retraite (EHPAD), donc du secteur tertiaire. Tout le monde sait aussi que si la politique gouvernementale est orientée vers la diminution du nombre de fonctionnaires , la fonction territoriale a embauché à tour de bras. Quoi qu'il en soit, le Cap-Sizun est condamné depuis longtemps  à exporter sa main d'oeuvre puisqu'il n'y a pas d'emplois sur place. Cela ne date pas d'aujourd'hui mais depuis le début du XXème siècle. N'oublions pas non plus ceux qui sont affectés en Cap-Sizun et résident sur place (exemple: enseignement, gendarmerie etc..) dont les épouses sont condamnées à être femme au foyer ou inscrites à pôle emploi quelle que soit leur formation   et références professionnelles. Ceux qui ont choisi de vivre ici  dans leur pays natal sans s'expatrier sont  totalement dépendants du tourisme pour lequel nous ne manquons pas d'arguments grâce en particulier à nos paysages.

Or, si on admet que nos paysages sont un des éléments essentiels conditionnant le tourisme, nos responsables locaux devraient  en conséquence veiller à ne pas les défigurer par ce que nous rencontrons couramment par exemple à Audierne qui détient le "pompon" en la matière. Et faute de s'occuper à trouver des remèdes, on en rajoute une couche, ce qui est insensé et irresponsable.

 

 

     

   

 Certaines municipalités et plus particulièrement Audierne sont donc en partie responsables de la situation que nous connaissons localement et à propos de laquelle on ne prend aucune mesure , aucune initiative pour y remédier, sans compter les mauvaises initiatives (circulation). 

 

 

pic_0043.jpg 

 Le gouvernement, pas plus que le pouvoir régional n'est en rien responsable de l'immobilisme audiernais bien que Audierne soit pratiquement un point de passage obligé sur l'itinéraire Quimper-Pointe du Raz.. Nous devons tout d'abord balayer devant notre porte avant de chercher des responsabilités ailleurs alors qu'elles sont chez nous, entre les  mains de ceux que nous rétribuons par le biais de nos impôts locaux après les avoir élus, et pour rien. On verra bien ce que donneront les prochaines élections municipales à ce sujet. 

Géographiquement, le Cap-Sizun n'est donc pas concerné par la révolte des

Bonnets rouges 

  appellation empruntée à l'histoire de  nos voisins bigoudens,  en 1675, sous Louis XIV. Cette histoire était elle aussi une rébellion antifiscale qui fit l'objet d'une répression dont plusieurs clochers décapités gardent encore la trace. Bonnet Rouge est donc avant tout un symbole de révolte et contestation. En 1675, les tracteurs agricoles n'existaient pas et le monde rural utilisait les outils à main  comme la fourche et la faux pour défendre ses idées. (Cela s'est reproduit  en Cap-Sizun au début du XXème siècle lors des inventaires associés  à la séparation de l'Eglise et de l'Etat).  

Les problèmes de circulation taxée ou non ne se posaient pas à l'époque des charrettes et des voitures à bras. Aujourd'hui, un convoi de tracteurs a vite fait de barrer un itinéraire, paralysant la circulation, incendiant les biens publics ou défonçant une porte de sous préfecture comme à Morlaix. Madame la Ministre Marylise Lebranchu a dû apprécier . Mais  rien de comparable avec Plogoff où les mairies annexe furent les seuls objectifs menacés par les manifestants. Quant au comportement des forces de l'ordre, nous avons déjà écrit que

 

"l'irréparable n'a jamais été accompli"

 

ce qui signifie qu'il n'y a pas eu de morts ni de blessés graves parce que les armes à feu n'ont jamais été utilisées. Vrai pour les deux camps qui s'affrontaient ce qui prouve la qualité des encadrements !! Et pourtant,  il aurait suffi d'un "alcoolisé" armé d'un fusil de chasse pour déclencher les hostilités  et la légitime défense.

 

La comparaison n'est donc pas trop justifiée compte tenu des différences de milieu, de terrain, et de moyens mis en oeuvre. Un point commun tout de même : les difficultés économiques du Cap-Sizun, rejoignent celles de la Bretagne pour ce qui concerne la péninsularité, l'enclavement et l'éloignement des centres commerciaux. Il faut compter une heure de trajet pour aller de Plogoff à Quimper, à condition de ne pas être victime d'un incident de parcours (embouteillage, accident etc....).

 

 Et dans ce domaine, le désenclavement du Cap-Sizun est une arlésienne.

 

A ce sujet, quel a été le bilan de la conseillère générale socialiste, donc membre de la majorité départementale durant son mandat au département ?? Attendons la suite avec un conseiller d'opposition !!!  

 

Il nous a fallu attendre 20 ans pour avoir une piscine. L'ancienne clinique d'Audierne est en l'état depuis 40 ans. L'école de pêche prend le même chemin. La maison de retraite (comme le port de plaisance) d'Audierne  a été construite au "forceps" par une courageuse municipalité sauvagement combattue par une équipe droitière dirigée par un "futur" maire : Monsieur Coatmeur.  Aujourd'hui, la voierie audiernaise est

dans un état lamentable et nous n'avons pas connaissance de l'existence d'un quelconque plan de réfection. Nos élus audiernais sont heureux de percevoir des indemnités à la fin du mois ce qui est pour eux l'essentiel. Le reste ...

 

on verra bien et pour l'instant "coucouche panier, papattes en rond"  !!!!

2 heures de permanence par semaine et ......Mad an traou !!! 

 

Le Cap-Sizun n'est politiquement reconnu que en période électorale. Tout le monde vient se faire photographier devant le tas de sable de Poulgoazec au moment des élections et après, rien ne bouge. C'est l'immobilisme . Pour ce qui concerne  Audierne, il faut bien constater que depuis 20 ans, les municipalités de droite n'ont pas fait mieux que les municipalités de gauche. Or, que va t'on nous proposer pour 2014 ?? Sans doute une équipe de gauche constituée à la base par les sortants de l'équipe Donval face à une équipe dite sans étiquette constituée par les anciens de l'équipe Coatmeur. Compte tenu des modalités de la nouvelle loi électorale, on peut imaginer que les grands vainqueurs     seront  l'abstention et les bulletins blancs ou nuls. N'oublions pas l'influence des évènements internationaux, nationaux et locaux qui "bénéficieront" de  l'impopularité du pouvoir central, et la messe sera dite. Il faudrait pourtant que les Audiernais tout comme les Capistes se prennent en main pour mettre en place des dirigeants aptes à faire évoluer les choses de façon positive et non à la "sauce  syndicale" que l'on connaît à Audierne depuis 2008. Des jeunes aussi car ils sont plus concernés que les Anciens qui ont fait leur temps. 

 

L'assainissement politique [cf référence c) ] 

 

dont tout le monde reconnait aujourd'hui la nécessité ne pourra venir que de la base puisque le sommet est occupé par les énarques que l'on trouve à tous les niveaux et qui ne sont pas toujours des hommes de terrain. On peut créer la parité, redécouper les cantons, changer le seuil des municipales, tout cela n'aboutit qu'à une politisation des élections de base ce qui est le contraire du médicament nécessaire. Tant qu'il n'y aura pas à la base dans les petites communes , donc aux municipales des listes ouvertes et apolitiques permettant à ceux qui souhaiteraient participer de s'engager sans être encartés, on tournera en rond et dans le cas d'Audierne, les audiernais ne pourront pas se plaindre puisque en 1995 ils n'ont pas saisi l'occasion qui leur était offerte, à savoir une liste ouverte déposée en mairie. On risque donc de continuer en gardant nos rues sales, nos quartiers oubliés et déshérités, nos déchets verts non ramassés et notre Mât Fenoux en l'état.

 

Il faut tout de même signaler que, selon les résultats des municipales (après les évènements du moment) on peut imaginer des changements au gouvernement, ce que l'on appelle un remaniement. Dans ce cas, et si les résultats de ces municipales étaient défavorables pour le pouvoir en place, les responsables de la nouvelle loi électorale pourraient voir leurs remplaçants se présenter à leur ministère. Tout le monde sait que les fauteuils ministériels sont des sièges éjectables. 

 

Localement, une chose est certaine: le prochain maire d'Audierne ne sera pas Madame Donval. Celle-ci laissera derrière elle une situation déplorable dans plusieurs domaines: la voierie nous l'avons déjà dit, l'environnement, l'organisation du personnel  municipal, la circulation, le stationnement etc.... Bref, tout ce qui n'a pas été fait et tout ce qui sera à refaire. Cette situation qui est la conséquence de 6 années perdues pour Audierne où l'argent public aura été dépensé sans idée directrice. Pendant ce temps  Plouhinec commune voisine a obtenu le pavillon bleu et  le Grand site de la Pointe du Raz a été étendu à la partie nord du Cap, donc sans la côte sud. Or, la côte sud c'est Audierne, Esquibien, Primelin et la plus grande commune du Cap: Plouhinec. Répétons qu'il est nécessaire de commencer par le commencement. A ce sujet, les élections municipales déboucheront partout sur la nomination d'une nouvelle équipe qui sera en fonction pour les 6 années à venir.  Une bonne équipe obtiendra les meilleurs résultats si elle est apolitique et unie pour et par le but essentiel: la défense de l'intérêt général et non la politique pour faire carrière comme certains arrivistes.

 

******

 

 Tout cela peut paraître éloigné de l'écotaxe. Non, parce que tout se tient.Reportons nous aux articles de presse dans lesquels on peut lire:

Référence a) Le 26-10-2013:

"Pourquoi avez-vous attendu six mois pour venir nous voir . Aujourd'hui c'est trop tard.Si vous ne faites rien, vous pouvez présenter votre démission car c'est la mort de la Bretagne".

Propos tenus par les manifestants de chez GAD s'adressant à Madame la Ministre Marylise Lebranchu .

 Référence b): 29-10-2013

Vent de fronde. Ras le bol fiscal

Référence c): 30-10-2013 

Ras le bol d'une classe politique droite et gauche confondues

Quel coût pour l'état

Référence e): 31-10-2013

Ecotaxe. Le portique de Pont-de-Buis a vécu

Réaction des acteurs locaux

Référence f): 4-11-2013 

Bernard Poignant: Il faut faire évoluer le système

Référence g): 5-11-2013 

 Pierre Maille ne mâche pas ses mots

Ne pas se tromper de combat Tilly-Sabco.

Le Foll, ici, tout de suite

Réference h): 6-11-2013

Si le contrôle n'est plus fait par les portiques, il pourra être fait par la gendarmerie ....

Référence i): 7-11-2013

 Christian Troadec: La charge du bulldozer

Pacte d'avenir. Pas simple à bâtir

 Référence j): 8-11-2013

Placé. "L'écotaxe est une bonne idée "

 Référence k): 9-11-2013

Radars fixes: l'hécatombe

Nuit rouge en Bretagne

 

*******

L'affaire n'étant pas actuellement règlée, il est vraisemblable que nous pourrions continuer en attendant  d'autres références dans l'actualité à venir relatée par la presse. Mais, quels  que soient les évènements du futur, d'ores et déjà quelques conclusions s'imposent. Il est évident que si l'écotaxe est maintenue, il faudra reconstruire les portiques détruits, aux frais du contribuable et la facture risque d'être salée. Les radars mis hors d'usage seront à remplacer dans les mêmes conditions. En résumé, ce qui est fait n'est plus à faire. Mais écrire aussi que :

si le contrôle n'est plus fait par les portiques, il pourra être fait par la gendarmerie mérite une réflexion d'ordre plus général: En effet, toujours selon le quotidien cité en référence: Télégramme de Brest , on a pu lire dans le numéro en date du 28-10-2013, ce qui suit:

 

Budget. Les gendarmes tirent le diable par la queue. Logement, essence,renouvellement des véhicules, les gendarmes ont beaucoup de mal à boucler leur budget et tirent la sonnette d'alarme....

 

suite dans le quotidien du 1-11-2013:

 

police-gendarmerie. 111 million d'euros débloqués 

 

Les gendarmes qui sont des militaires ne disposent pas de syndicats comme la police pour faire connaître leurs problèmes. Les militaires par définition appartiennent à la "grande muette" et ne sont pas autorisés à s'exprimer . Pour ce qui concerne l'Armée de terre, certaines associations comme la Saint-Cyrienne se chargent de diffuser les informations concernant la profession. Le blog Konchennou reproduit parfois certains articles de cette association.

Les gendarmes se débrouillent autrement. Ils sont soumis aux obligations de réserve mais cela ne concerne pas les épouses. Celles-ci peuvent donc s'exprimer et dire ce qu'elles pensent  par exemple sur internet, et certaines savent faire passer les messages tout comme les associations de retraités. On peut leur faire confiance et consulter à ce sujet le site "Femmes de gendarmes".

 

Constatons tout de même que à force de donner des missions nouvelles aux gendarmes il conviendra aussi de leur donner les moyens matériels et humains pour les remplir. Quand on ne sait plus quoi faire comme cela s'est produit à Marseille, on suggère l'intervention de l'Armée ce qui est complètement hors sujet, d'autant que la réduction des effectifs est en cours et que les missions de la police et de l'armée sont différentes. Les moyens aussi. Que viendrait  faire à Marseille une unité blindée avec ses chars ?? Chacun est libre de donner sa réponse !! 

 

Toujours est-il que:

 

Tout ce qui est détruit par des contestataires pendant ou en dehors des manifestations, sera à reconstruire.  Comment ?? Par les pouvoirs publics aux frais des contribuables.

 

Il est donc peut-être temps d'arrêter la casse.

 

Tout le monde sait qu'une guerre se termine toujours par un armistice suivi d'un traité de paix parce qu'il n'y a pas d'autre solution. 

 

Un dernier mot au sujet des cérémonies du 11 novembre à Paris qui ont été perturbées par des agitateurs. Ce comportement n'est pas admissible . Le Président de la République est légitimement élu et de par sa fonction il est chef des Armées. A ce titre il a droit au respect des citoyens et c'est un devoir de le respecter. Le non respect de ce principe de base ne mérite que condamnation par l'opinion publique et sanction par les institutions légales de la République. Insulter le Président de la République c'est insulter le drapeau français et la Marseillaise. On a bonne mine sur le plan international !!  On peut faire de la politique et contester certains choix, tout en respectant les règles élémentaires de la courtoisie, ce qui exclue les hurlements et les vociférations .

 

Les cérémonies  du 11 novembre ne sont  pas une manifestation  politique mais une journée de commémoration et du souvenir.

 

Et les Capistes ont chèrement payé leur participation à ce conflit  mondial. Les monuments en témoignent. Respectons les et condamnons sans appel très  sévèrement les trublions et autres agitateurs qui n'ont rien à proposer pour expliquer et  justifier leur comportement.

 

   PIC_0213.jpg  

 

 

******

 

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 11:33

Audierne et blog errances

 

   

AUDmar-e--basse---3-05-027.jpg

 

 

L'attention de notre ami Alain a été attirée par l'article de presse traitant du dernier conseil municipal d'Audierne, à propos des crottes de chien. L'article est visible sur le blog errances accessible par les liens ci-dessous:

 

Liens:

 

http://www.errances.info 

 

link 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article