Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

20 août 2008 3 20 /08 /août /2008 11:27


Poullan sur mer: à la frontière du Cap-Sizun:
l'allée couverte de Lesconil

(à comparer avec celle de Plouhinec)


















Repost 0
Published by spartacus - dans photos
commenter cet article
16 août 2008 6 16 /08 /août /2008 11:03
 

Audierne, pays des contrastes

Des fleurs oui, en centre ville exclusivement non !!! Les poubelles: un mal nécessaire!! Mais la situation des poubelles relève de l'héritage laissé par la municipalité sortante qui a exercé le pouvoir durant 13 années, soit un peu plus qu'une décade, appellation utilisée volontairement par respect du vocabulaire très officiel  des sortants. Il s'avère que les poubelles sont en nombre insuffisant pendant la saison touristique, ce qui n'a  rien d'anormal puisque la population double, triple ou quadruple. Sans compter que ce mal nécessaire pourrait faire l'objet d'un habillage destiné à diminuer l'agressivité des images données par la voie publique. Que de passif dans l'héritage !!!!!

****
            
Le quai Anatole france et le dépôt près de la salle omnisport


                     


                                                          le centre ville (port de plaisance) et le quartier de la Montagne








Le centre ville et la rue Aristide Briand




Le port de plaisance et la rue Emile Zola




                                                                    (photo Y...P...)


encore le quai Anatole France et les abords de l'aquarium




                                                   (entre l'aquarium et le magasin ALDI)

                     Sans oublier la Rue Charles Le Goffic, à l'entrée de la "mal aimée": la rue René Autret









                                                                 Et les abords des halles




                                                         ainsi que Trescadec près de la plage




  Tout est à revoir dans la situation laissée par la municipalité sortante au sujet des ordures. Certes le ramassage est à la charge de la communauté de communes, mais le choix des emplacements , l'esthétique de ces emplacements (habillage), la mise en place de sacs jaunes dans les locations saisonnières et la demande d'augmentation du nombre de containers est du ressort des communes. Quant à l'odeur, elle n'est pas enregistrée par les appareil photographiques. Pourtant quelqu'un doit être responsable de la désinfection.
  Imputable aux sortants, cette situation désastreuse pour notre image devrait faire l'objet d'une étude attentive avant l'année prochaine 
Suite de la promenade un de ces jours
Repost 0
Published by spartacus - dans photos
commenter cet article
12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 16:56
Beuzec Cap Sizun: les temps capistes

Beuzec Cap Sizun: Les temps capistes 
 
Comme on peut le voir ci-dessous,  l'appellation "Les Temps Capistes"  est le titre d'une revue du Cap-Sizun, très exactement de Beuzec-Cap-Sizun. Je suis particulièrement heureux de présenter ici cette revue pour plusieurs raisons, la principale étant que cette revue est , à ma connaissance, la seule publication capiste, totalement indépendante, tant de la commune que de la paroisse, même si elle publie ici ou là, à juste titre, quelques informations concernant l'une ou l'autre. Sa vocation serait plutôt culturelle et patrimoniale, donc totalement neutre. C'est sur cette base que j'ai accepté de "collaborer" avec la direction de la publication. J'ai en effet été sollicité pour autoriser la reproduction d'un texte que j'ai publié dans quelques exemplaires écrits, destinés à des amis, et par ailleurs également publiés ici, donc sur internet.  Pourquoi internet ?? Parce que ce texte, présenté à 2 maisons d'édition: Ouest-France et "Le Télégramme de Brest", n'a pas été retenu par les éditeurs. Je crois savoir qu'il s'agit d'un problème économique: prévision du nombre d'exemplaires vendus insuffisant. L'économie n'est pas mon sujet: Je souhaite sauvegarder ce que j'ai pu apprendre, ici ou là, ce que d'autres ont écrit  et qui est en voie de disparition (je pense à l'oeuvre de Roger Gargadennec), bref, tout ce qui relève de notre culture de notre histoire, de nos traditions et bien entendu de notre langue. Je tiens à exprimer mes remerciements à ceux qui sont à l'origine de la publication dans la revue d'une remarquable chanson du Cap-Sizun, écrite par l'abbé Yves Kersaudy (1871-1920) de Landrer (Plogoff):
  -  Le Docteur Jean-Pierre P.... et son épouse Yvette née K...., tous deux d'Audierne
  -  Jean-Pierre G....de Beuzec, directeur de publication de la revue "les Temps Capistes".
- Et tous ceux qui collaborent à la publication de cette revue
La chanson s'intitule "Kanaouenn ar C'Hap" (chanson du Cap-Sizun). Lorsque je l'ai reçue offerte par Roger Gargadennec de Pont-Croix, aujourd'hui disparu , son titre était "Evel Ar C'Hap n'eus Bro ebed " (Il n'y a pas de pays comme le Cap). Qu'importe le titre. L'essentiel est la mémoire et sa sauvegarde. Grand merci à tous ceux que je n'hésite pas à appeler:

"Des Passeurs de Mémoire".

(Abonnement à la revue:4 numéros par an: 16 €/an-Association M13. Moulin Castel. 29790. Beuzec Cap Sizun
 
Et Beuzec continue dans la tradition, avec sa fête des Bruyères. Je reste sur l'exemplaire 2006, en hommage à la reine de Cornouaille qui portait le costume de l'Île de Sein. Bravo Marie. Voici tout de même une ou deux images de 2008



Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article
11 août 2008 1 11 /08 /août /2008 11:01


Audierne, Esquibien: Véhicules hors d'usage

Depuis leur création, les blogs konchennou et kontadennou dénoncent les intolérables attaques à l'environnement dont est victime notre Cap-Sizun, sans résultat jusqu'à présent, en raison de l'indifférence pour ne pas dire du mépris des responsables sortants, tant à Audierne qu'à Esquibien. Je dois remercier la presse locale (Télégramme de Brest) qui dans son édition du 11-8-2008 a publié un article intitulé:

A Savoir: Véhicules hors d'usage

Disons qu'il s'agit sans doute d'une coincidence. Ne disposant pas du droit de reproduction, je ne publie pas l'article dans son intégralité. Je dirai seulement que tous les renseignements sont disponibles sur le site:

www.recyclermavoiture.fr 


Et que ce site est destiné à accompagner la campagne d'information grand public lancée en avril 2008 par le ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du Territoire .
Ce site est présenté comme étant intuitif, informatif et pratique puisqu'il informe sur la réglementation relative aux véhicules hors d'usage et les conséquences de sa non- application sur le plan environnemental, mais aussi au niveau des sanctions prévues.

Je publie ici, une fois de plus quelques photos récentes correspondant à des situations de terrain visibles à Audierne et à Esquibien. Je crois savoir que la municipalité d'Audierne a connaissance des problèmes et envisage des solutions. Tel n'est sans doute pas le cas à Esquibien où les responsables ne lisent pas les blogs Konchennou. et Kontadennou. Soit, mais ils ne peuvent ignorer la presse locale. En regardant le site officiel, ils pourront prendre connaissance de l'article L 541-46 du code de l'environnement et  en tirer leurs propres conclusions, sauf à se mettre en situation de non respect de la politique gouvernementale et de la réglementation, 

 

ce qui serait désastreux pour l'image du Cap-Sizun
   





Audierne




Esquibien








Repost 0
Published by spartacus - dans photos
commenter cet article
9 août 2008 6 09 /08 /août /2008 17:13
Pont-Croix: Petit festival de musique pour tous en 2008






****** 

C'est toujours avec beaucoup d'impatience que les mélomanes du Cap-Sizun et les amis de passage  attendent le petit festival de musique pour tous, organisé par Konrad Neander, Pontécrucien et Capiste d'adoption.
  La Xème édition  (en 2008) n'a pas déçu. Les voûtes de la collégiale de Notre Dame de Roscudon ont vibré avec le public, au rythme de la musique, en écoutant successivement Corelli, Vivaldi, Telemann, Cimarosa, , Händel, et en final Mozart. Faut-'il souligner ici tel ou tel talent ? Inutile lorsque c'est parfait. Encore merci à tous ces musiciens dévoués.
Notons encore la délicatesse des responsables qui ont estimé devoir dédier ce concert à la mémoire de l'Abbé Yves Pailler, ancien curé de Pont-Croix et décédé récemment. Ceux qui suivent ce petit festival depuis ses débuts, savent que Yves Pailler faisait le maximum pour encourager et aider les musiciens.  Ajoutons que ce concert est totalement gratuit, réalisé par des bénévoles, tant les musiciens que les différents acteurs, avec l'aide de la commune, de la paroisse, et ce qui mérite une mention  particulière:  la population de Pont-Croix.  Chapeau à notre chef-lieu de canton, félicitations à la petite cité de caractère.
 Grand merci à tous et à mercredi pour écouter Von Biber, Vivaldi, Telemann, Händel, Schumann, Mahler, Chostakovitch. On me permettra d'ajouter  la présence, dans cet ensemble, de 2 musiciens bien connus des audiernais: Denis Lardic et Sabine Teulon.

Kenavo konrad. A mercredi.












Après les concerts
(additif du 14-8-2008)

Et bien voilà, l'édition 2008 est terminée. Nous avons été gâtés, par un programme  de qualité, varié, remarquablement interprété par un groupe de musiciens dont on sent qu'ils ont en commun cet amour de la musique et de "la belle ouvrage". Après les avoir vus et revus, certains pour la 10ème fois, on ne peut que leur adresser des compliments qui ne sont pas d'usage. Bien sûr, les solistes sont toujours sur le devant de la scène. Je n'en parlerai donc pas, préférant citer les instruments qui nous ont offert un récital de choix:  les violons, les altos, les violoncelles, le hautbois, le piano, le basson , le clavecin et la flute "piccolo", j'en passe peut-être, accompagnés par l'ensemble instrumental des amis musiciens venus de partout, de Budapest ou de Stuttgartt, de Brest ou de Montpellier via Audierne, et d'ailleurs, réunis autour du maître d'oeuvre konrad Neander de Pont-Croix et sa contrebasse . Merci à vous tous,
AMIS MUSICIENS ,
grand merci .

Les spectateurs-auditeurs ne s'y sont pas trompés et l'ovation finale a  été à la hauteur de ce que vous nous avez offert. Merci et encore merci. Kenavo, jusqu'à ......la prochaine fois

Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article
7 août 2008 4 07 /08 /août /2008 17:57

 

Plogoff: Notre Dame de Bon Voyage





  Après le pardon de Notre Dame de Bon Voyage (que l'on ne présente pas) célébré le 2ème dimanche de juillet, il est agréable de signaler ici une initiative sortant de l'ordinaire: la superbe exposition d'icônes réalisées par les artistes Michel et Ghislaine Caussin. Les expositions dans les chapelles sont un sujet de controverse qui alimente encore les conversations. Pas de controverse ici, puisqu'il s'agit d'art sacré. Dans le prospectus de présentation, on peut lire un texte de Mgr Garnier, évêque de Cambrai. (Faire un zoom pour agrandir le texte). Je ne disserterai pas ce texte, sauf à dire que les icônes sont  généralement une caractéristique de l'église d'orient, dite orthodoxe. L'église orthodoxe est née à la suite d'une rupture avec l'église romaine, rupture définitive depuis  1054.
  Notre chapelle de Bon Voyage est née beaucoup plus tard, en 1698, à l'initiative de Jean Baptiste de Tréanna, seigneur de Kerazan (Cleden). Il est courant d'entendre dire que nos pardons représentent  pour beaucoup de participants un acte de foi dans le respect de la tradition . L'icône n'est pas à proprement parler une tradition de l'église catholique (bien que les artistes ici concernés revendiquent leur foi à travers leur art). Quoi qu'il en soit, et quelles que soient les convictions des uns et des autres, une visite s'impose. L'ensemble icônes chapelles constitue une harmonie de couleurs et d'expression qui m'a amené à me demander si la chapelle n'avait pas été faite pour recevoir des icônes à moins que ce ne soit l'inverse.
  J'espère pouvoir publier ici quelques photos de cette remarquable exposition en m'excusant d'un  retard involontaire. D'ores et déjà , les artistes se présentent sur leur site:

www.art-sacre-creation.com








Les photographies ci-dessous ont été prises avec l'autorisation spéciales des artistes qui voudront bien trouver ici, avec mes compliments pour leur travail remarquable, mes remerciements. Tous droits de reproduction réservés








Repost 0
Published by spartacus - dans religions
commenter cet article
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 09:56

 

PLOUHINEC: un nouveau blog est né:

Références:

 
http://plouhinec.circus.over-blog.com

Un nouveau blog vient de voir le jour sur la commune de Plouhinec. Ce blog qui ne cache pas avoir puisé son inspiration dans les blogs d'Audierne: konchennou et kontadennou, utilise effectivement la même méthode, à savoir publier des photos assorties de commentaires. Si d'aventure konchennou avait fait des émules, je ne pourrais que m'en féliciter et adresser des compliments à son auteur qui par ailleurs n'a pas craint de se faire identifier  et n'utilise pas de pseudo;
Mais de quoi s'agit'-il ??
Nous sortons d'une campagne électorale, celle des élections municipales. Les nouvelles municipalités sont en place depuis 4 mois environ et on commence à deviner leur action comme leur inaction. Dans certaines communes comme Plouhinec, les sortants sont reconduits pour un 3ème mandat. On ne doit donc pas attendre de changement, tant dans les méthodes que dans les choix. A Audierne, changement. La gauche remplace la droite . L'analyse des résultats  est sans ambigüité. Je n'y reviendrai pas pour ne pas remuer le couteau dans la plaie, d'autant que certains commentaires ont laissé entendre que Konchennou avait joué son rôle. Mais le changement attendu se manifeste là où il  n'était pas attendu (circulation) et ne se manifeste pas là où on l'attendait  (environnement, casse de voitures etc...). La tendance audiernaise serait plutôt de traiter les dossiers dans les bureaux et pas sur le terrain. Exemple: la rue rené Autret qui a suffisamment fait parler d'elle; pour autant aucun nouvel élu n'a encore daigné y mettre les pieds. Il est donc nécessaire de poursuivre l'information  en publiant texte et photos des situations de terrain, invisibles à partir d'un bureau, si confortable soit-il.
Changement aussi à Esquibien. La nouvelle municipalité qui a utilisé internet durant sa campagne, n'a pas encore pris connaissance du blog konchennou. (fait semblant de n'avoir pas pris connaissance). Il faut donc continuer l'information par texte et photos.
******* 
Quel est le but poursuivi ?? Faire de la polémique ?? Sûrement pas !!  Défendre des idées politiques ?? Non !! J'ai combattu 13 années de pouvoir de droite à Audierne. Si nécessaire je combattrai le pouvoir de gauche qui dirige Audierne actuellement.

Je n'ai qu'un seul parti politique: Le Cap-Sizun et son environnement

Et je me battrai pour  défendre la beauté de ses paysages, souvent défigurés  par l'inconscience de certains, encouragés par le laxisme des autres. Il n'y a aucune agressivité dans cette méthode pédagogique qui consiste à
MONTRER POUR DEMONTRER

Et puisque la méthode a déjà été mise en application à Plouhinec, pourquoi ne  s'étendrait'-elle pas à d'autres communes. Nul besoin de s'invectiver comme cela s'est déjà vu. Nul besoin d'agressivité comme cela s'est déjà vu aussi. Et surtout, faire en sorte qu'il n'y ai jamais la moindre faille pouvant être interprétée comme diffamatoire. La publication d'une photo authentique, non retouchée, est la publication de la vérité, celle que l'on ne voit pas en restant dans un bureau. Et comme  cela a déjà été dit, au plus haut niveau:

 Si la vérité dérange, c'est la faute à la vérité

Vérité qui sera accessible et  lue en Cap-Sizun, à Quimper, en Bretagne, à Paris,  en France, en Afrique et même en Amérique

Avec les retombées  et résultats  correspondants 

Une photo de Plouhinec (emprunté à Plouhinec circus)


Esquibien










Audierne








La demande de référencement du blog de Plouhinec sera transmise  au blog errances:
http://www.errances.info 
dès la reprise de l'activité sur ce blog 

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article
27 juillet 2008 7 27 /07 /juillet /2008 21:03
Esquibien: Echos de la mer et de la terre
ESQUIBIEN:  Echos de la mer et de la terre

Elue voici 4 mois, la nouvelle municipalité d'Esquibien commence à ouvrir ses dossiers. On se rappelle le rôle joué par le projet de construction du centre nautique, projet qui a créé l'évènement:  élection inattendue d'une nouvelle municipalité. Un nouveau projet est donc né, à l'emplacement du local actuel, avec terrassement abaissant le niveau du sol et estacade. Attendons la suite, les conséquences du terrassement, l'avis du propriétaire le plus directement concerné (R..K...)  et ..... la facture de l'estacade, dans un certain contexte de morosité puisque la fermeture du bureau de poste est prévue pour la fin de l'année.  Budget prévisionnel de l'estacade: 150000 € ( dont une prise en charge souhaitée par le département ). D'ores et déjà, il semblerait que la communauté de communes  n'aurait pas l'intention de participer. Au fond tout est simple dans ce dossier: Terrassement en dessous du niveau du sol, financement à trouver, estacade sur le domaine maritime, autorisations diverses et hop  !!!  En voiture Simone !!! Toutefois le moral reste au beau fixe, si l'on en juge à travers la réception donnée au numéro 2 de "la Royale" (rien à voir avec Ségolène puisqu'il s'agit de la marine nationale). L'épouse du Major Général serait originaire d'Esquibien.
  Après avoir évoqué les restructurations qui ne laissent pas insensibles les Anciens, pas plus que le drame de Carcassonne, l'amiral a relevé les grandes capacités d'Esquibien:  la mer (normal pour un amiral), l'espace, l'accueil sympathique. Il a oublié la terre (qui  avouons le, fait cependant partie de l'espace), et les responsables auraient eu beaucoup de mérite à orienter ses pas vers quelques uns des paysages remarquables d'Esquibien. Il aurait très certainement relevé les contrastes. Exemple:


 La mer



Et la terre





A voir au cours d'une petite promenade à pied.
Si d'aventure vous revenez Amiral...pas besoin de connaissances topographiques ni  même de carte . Même un biffin s'y retrouve et serait en mesure de  vous mener directement sur l'objectif, surtout s'il a été formé à la méthode de Lattre qui consiste à ne pas se laisser berner par la vitrine en s'intéressant de manière prioritaire à l'arrière boutique dans laquelle on fait toujours les meilleures découvertes 
 Les photos ci-dessus ont été prises tout près de la chapelle du Menez-Braz, au sud de la chapelle de Sainte Brigitte et plus précisément au bout de la route de Tremaria qui commence près de l'ancienne clinique d'Audierne que l'ancien maire de cette localité, présent à votre réception connaît très bien. Il pourrait  très certainement faire un guide confirmé, encore que la marche à pied soit plus une caractéristique de fantassin, peu pratiquée par les élus (anciens comme nouveaux, toutes paroisses confondues) qui préfèrent les limousines aux pataugas.
  Bonne promenade Amiral. Respectueusement
Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 15:56

AUDIERNE PLAISANCE:  des questions au maire

Reférences: Presse locale: Télégramme de Brest, édition du 26 juillet 2008








Lors de son assemblée générale estivale, l'association des plaisanciers d'Audierne a soulevé auprès des responsables locaux, un problème majeur qui dépasse le cas particulier des utilisateurs du port de plaisance : il s'agit du nouveau plan de circulation mis en application depuis quelques jours, en pleine période estivale. Avant de porter une appréciation, penchons nous sur la genèse de la situation.

Plan de circulation avant les élections municipales: le  centre ville d'Audierne était traité comme un grand rond point construit autour de la place principale: la place de la liberté. Les véhicules en provenance de toutes les directions pénétraient sur ce grand rond point après avoir franchi une balise de non priorité comme cela se fait partout. Une fois engagés, tous  les véhicules circulaient dans le même sens: le sens inverse de celui des aiguilles d'une montre. Les risques d'accident entre 2 véhicules se limitaient donc à des frictions de carrosseries d'une file à l'autre, ce qui existe partout. Aucun véhicule, quelle que soit sa direction de circulation, ne risquait de se trouver face à un autre véhicule circulant en sens inverse;
  Ce plan de circulation avait été établi par la municipalité précédente dans le cadre de l'aménagement général  du centre ville réalisé avec l'argent du contribuable. Il n'a jamais donné lieu, à ma connaissance, à des accidents spectaculaires. Le décès  du piéton survenu sur la voie publique voici quelques temps, ne serait pas non plus, à ma connaissance, imputable à la circulation . Bref, ce plan de circulation , imparfait peut-être, était tout de même à mon sens le moins mauvais que l'on puisse imaginer , dans le contexte très particulier du centre ville d'Audierne. Que l'on ne me soupçonne pas de défendre le bilan des sortants. Il suffit de lire ou relire tout ce que j'ai pu écrire à propos des élections municipales. Certes, il est fort louable de vouloir sécuriser  le marché hebdomadaire qui par définition pose problème 52 jours par an, soit 14% du temps global de circulation sur une année ( la circulation hors marché représente 86% du temps et même davantage puis que le marché dure seulement une demi-journée) . Il convient donc à mon sens, de chercher une solution autre que celle mise en application actuellement, si tant est qu'il en existe une. Sinon, il conviendrait peut-être de revenir à l'ancien plan de circulation qui a fait ses preuves sans pour autant avoir résolu tous les problèmes.
Nouveau plan de circulation
Le problème soulevé par les plaisanciers est évident. Notre port de plaisance, dont j'ai été utilisateur durant plusieurs années, ne dispose d'aucune structure technique: aire de carénage avec récupération  des eaux usées, poste de ravitaillement en carburant etc... Dans l'ancien plan de circulation, les véhicules ravitailleurs transportant les carburant, les moteurs de secours etc...pouvaient stationner  côté mer et débarquer leur matériel.  Désormais le stationnement se trouve de l'autre côté de la rue. Même situation pour les véhicules de dépannage. Cas concret:
  "je veux ravitailler mon bateau en carburant. Je débarque 2 jerricans de mon coffre de voiture, et je vais traverser la rue, sans passage protégé, sans priorité, à mes risques et périls en transportant 40 kilogs, entre 2 files de voitures circulant face à face, une dans le sens nord-sud (vers le quai) et l'autre dans le sens sud-nord (venant de la plage). Situation plus compliquée si je transporte un moteur de secours, car j'ai besoin d'aide. Voici donc 2 plaisanciers confrontés aux dangers de la circulation automobile avant d'aller se frotter aux déferlantes de "la Gamelle" . Le plus grand danger n'est sans doute pas sur "la Gamelle" .
  Et les plaisanciers n'ont pas tout dit: je viens de vivre un cas personnel que je livre aux lecteurs et aux responsables:
  "En provenance de la route de la pointe du Raz, après avoir marqué l'arrêt à la balise de non priorité sise au rond-point de l'ancien hospice, je me suis engagé sur le rond-point en direction de Quimper (ou crédit agricole local). Une voiture immatriculée 92, a contourné le rond-point par la gauche, pour se trouver face à un véhicule circulant  dans sa bonne file (vers la Pointe du Raz ).  Le 92 n'a pas eu d'autre solution que de se rabattre sur moi.  On appelle cela une queue de poisson.  Autrement dit, j'ai échappé à un accident qui aurait pu faire des victimes ce qui ne m'était jamais arrivé à Audierne depuis 25 ans
  Pour en terminer , je me permets de rappeler que de 1983 à 1995, la municipalité en place (de gauche), réunissait régulièrement la commission de circulation ouverte au public. J'ai assisté à toutes ces réunions. Cette bonne habitude est passée aux oubliettes avec la  municipalité de droite de 1995 à 2008. J'avais cru lire quelque part qu'il était désormais question  de démocratie participative. Si un problème ne relève pas de la politique c'est bien la circulation. Or, ce nouveau plan de circulation est tombé du ciel, parachuté. Je ne me souviens pas  en avoir entendu parler au cours de la campagne électorale. Il se trouve que j'ai acquis professionnellement une certaine expérience des véhicules et de la circulation dans toutes ses composantes y compris le stationnement. Ceci m'autorise à dire que ce nouveau plan de circulation est inadapté, accidentogène et dangereux, tant pour les piétons que pour les véhicules, et qu'il conviendrait peut-être de recueillir quelques avis avant de persévérer.  Pour ma part, je crois que certaines personnes, en provenance du Cap  profond (Ar C'Hap Don), ont déjà pris la décision d'aller désormais au marché de Pont-Croix et de venir à Audierne, uniquement en cas de nécessité ce qui mérite peut-être une certaine réflexion. D'autant que d'autres sujets (importants) ont été évoqués avant et  pendant la campagne électorale, et qu'ils sont connus de la nouvelle municipalité qui m'a fait l'amitié de lire ma prose et de m'en donner acte, en son temps 


Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
25 juillet 2008 5 25 /07 /juillet /2008 10:29
Audierne, Esquibien, Cleden, Plouhinec: Balade (Pourmenadenn)

Audierne, Esquibien, Cleden, Plouhinec: Balade (Pourmenadenn)

En flânant dans le Cap-Sizun: Petite promenade, sans but précis, qui nous permet de découvrir des paysages superbes et, à l'occasion, quelques images surprenantes.

 En breton on dit: Ober ur pourmenadenn




Audierne


les nouveaux pontons (professionnels)

Vue de Poulgoazec




La digue du Raoulic (en hiver)






Une maison (2 extérieur et 1 intérieur)








(le lierre progresse: 12 mois d'intervalle entre les 2 photos ci-dessus)

La salle de séjour sans doute !!!  Propriétaire ???

*******

Un exemple de voierie (avec piscines et pédiluves privés)












intérieur d'une rue







Des fleurs en ville, c'est bien. Une orgie de fleurs, c'est beaucoup !! Et le reste ???

Les quartiers  ?? Laissés pour compte ?? Passif de l'héritage ??? Solutions ??? Vous avez dit :

"station balnéaire classée"


??????

Esquibien

La digue de Sainte Edwette par gros temps (juin 2008)






A proximité des chapelles de Sainte Brigitte et Menez braz








Des paysages de rêve défigurés. Mais que disent les textes ???
Annexe 2 du décret N° 2002-500 du 18 avril 2002
loi 75-633: Véhicule qui constitue un déchet:
"le maire peut agir pour éliminer les épaves gisant sur la voie publique ou sur des terrains privés (actes de médiation ou actions juridiques"
Circulaire 85-02 du 4 janvier 1985:
"il appartient au maire de procéder à la mise en demeure du propriétaire du terrain sur lequel a été abandonné les VHU (véhicules hors d'usage) afin qu'il procède à leur enlèvement. ........Il peut procéder à l'exécution d'office........"
Article L541-1 du code de l'environnement
"Le maire dispose de moyens coercitifs et de moyens d'action d'office pour faire éliminer les épaves......ordonner l'enlèvement d'office"

à l'attention des responsables concernés





Cleden

La chapelle de Langroas





                                                                   Baie des Trépassés





                                                                                 
                                                     Des paysages magnifiques à Cleden



                                                                                         Plouhinec






























































Super promenade à Plouhinec, et constat d'un choix affirmé des responsables pour respecter, entretenir, valoriser et sauvegarder leur environnement. Hélas, ce n'est pas le cas partout.....
   
à suivre....
Repost 0
Published by spartacus - dans photos
commenter cet article