Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 17:08

Enez Sun. Cap sur Île de Sein. N° 1



Quelques photos d'un voyage à l'Île de Sein le 13 avril 2009

 Appareillage. Départ de Ste Evette


C'est parti. Le sillage du bateau

Un ligneur, pêcheur de bars nous rattrape

 

A tribord, Pen an Enez et la plage de Saint Tugen (Treiz Goarem). Au loin le clocher de Saint Tugen

 
Vue sur la plage du Loc'h






Pors Loubous





Le petit port de Bestrée



La pointe du Raz (Beg ar Raz)
L'Enfer de Plogoff est la plus grande faille dans la falaise

Fin 1ère partie: à suivre

Repost 0
Published by spartacus - dans photos
commenter cet article
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 10:49

 

Enez sun. Cap sur Île de Sein. N° 2


 


La Pointe du Raz



Le phare de la Vieille






la vieille et la Plate




L'ilôt de Tevennec

 L'Île de Sein est en vue


on arrive




                                                                  En face de nous: l'église de l'Île de Sein

                                                                           Fin de la 2ème partie. A suivre......

Repost 0
Published by spartacus - dans photos
commenter cet article
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 09:41

 

Enez Sun. Cap sur Île de Sein. N° 3

Visitons l'Île de Sein

 


L'Île de Sein est le 1/4 de la France (Général de Gaulle)


Accostage






Voilà qui nous change agréablement de certains paysages du continent !!


On voit encore Tevennec, au fond




Ah !! Ce ragoût de homard !!! Merci Christine

Fin 3ème partie. A suivre....

Repost 0
Published by spartacus - dans photos
commenter cet article
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 18:09

 

Enez Sun. Cap sur Île de Sein. N° 4














 





 
Vue intérieure






























Vue intérieure








*******

Marie Jeanne Gabrielle, entre la mer et le ciel
Battu par tous les vents, au Raz de l'Océan
Ton pays s'est endormi, sur de belles légendes
Illuminant son histoire, gravées dans la mémoire
Des femmes qui attendent les marins
D'Île de Sein...........


++++

Louis Capart  chante l'Île de Sein
Parole et musique de Louis Capart

*******


Fin  du voyage. Retour à terre


                                                           
                                              Kenavo deoc'h, gwir vretoned......Au revoir.....

Repost 0
Published by spartacus - dans photos
commenter cet article
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 00:00



Audierne: Station  balnéaire et casino. Editorial 4/2009

A plusieurs reprises la presse locale s'est fait l'écho des projets audiernais de station balnéaire et par voie de conséquence son casino.
Sans vouloir trop anticiper, et encore moins lire dans le "marc de café", il paraît intéressant de se pencher  sur les potentiels locaux susceptibles de faire aboutir ces projets, autrement dit faire un peu de prospective à partir de l'inventaire des existants. Ceci implique évidemment une petite visite et promenade environnementale, agrémentées d'une évaluation et même d'une projection réaliste qui n'échappera pas aux instances de décision, donc aux responsables.
Commençons donc par le projet de casino, prévu dans l'ancienne école de pêche, située sur le front de mer de la future station balnéaire.

Situation générale 

 



Cette position est incontestablement stratégique, la construction se situant entre l'agglomération et la plage, sur un itinéraire côtier incontournable. Ceci n'a sans doute pas échappé à l'acquéreur: la société "Silhouette" si j'ai bonne mémoire. Imaginons donc demain:

Prospective



Les 2 photos ci-dessus pourraient devenir

La future salle de jeux: roulette, baccarat, poker etc....




Ci-dessus: la cour intérieure: parking privé réservé aux abonnés


Et les possibilités de logements de fonction pour les personnels permanents dans l'ancienne clinique

ou

dans la rue René Autret  pour l'encadrement (ci-dessous: logement de directeur)



Cette rue est si pittoresque par sa voierie de quartier résidentiel


et sa casse de voitures






Mais, il y a de l'efficacité dans l'air

Voici l'ancienne clinique, avant les dernières élections municipales





et après les élections


La photo ci-dessus a été adressée au webmaster du blog "konchennou" par un conseiller municipal nouvellement élu.  Merci Monsieur le conseiller municipal !!!  " Konchennou" en a donné acte en publiant un article intitulé: "Audierne: les choses bougent".
Voir le lien:

Audierne: Les choses bougent

Hélas, les choses ne bougent plus et quand elles bougent, on s'interroge ??? (circulation ???)

Mais, il y a d'autres possibilités de logements à Audierne, par exemple sur les quais:


 

On annonce des travaux de démolition en mai prochain et un démarrage de chantier après la saison touristique. Soyons donc optimistes.
  Et nous avons encore d'autres arguments pour faire aboutir nos ambitions:






voir le lien ci-dessous


AUDIERNE, pays des contrastes

N'oublions pas la route touristique (du 14 juillet) de la Pointe du Raz et ses trottoirs





********

Mais la nouveauté existe malgré tout : on circule en voiture plus mal qu'avant. La traversée d'Audierne est dangereuse, et il n'est pas rare de rencontrer une voiture sortant du parking central par ce qui est normalement l'entrée et l'inverse soit une voiture entrant par la sortie. Quant à  l'utilisation des  clignotants sur les prétendus  ronds-points à taille de confettis, c'est chacun pour soi et  à qui passera avant l'autre  !!!!!!! Attendons la suite !!!!!
Station balnéaire classée ?????? A moins qu'il ne s'agisse d'une station déclassée !!!! Alors, à qui la faute ????
Aux spectateurs ou aux responsables ????
Et si on commençait par le commencement: inventaires, priorités, plan d'actions et calendrier-budget etc.
..  
Et après le commencement, le mot de la fin, puisé dans la presse locale  (14-3-2009) qui l'attribue à Monsieur le Maire de Plouhinec:
"Je ne veux pas dire que le train des sénateurs est plus rapide que celui du conseil général...mais il y a quelque chose qui ne va pas au département". 

La presse  n'a pas précisé si ce compliment était destiné à la représentation locale de l'instance concernée . Voilà qui est de bon augure à propos des échéances à venir auxquelles on peut déjà commencer à réfléchir et se poser des questions.

Par conséquent:.....A suivre ...

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 00:00

 


Audierne, Esquibien, Cap-Sizun: Editorial 3/2009


Tour d'horizon à Audierne, Esquibien, Primelin, Plogoff, Cleden,
Plouhinec, Pont-Croix et Ma Bro Ar C'hap"
et
coup de gueule !!!




L' année 2009  est désormais bien engagée. Les élections municipales auront bientôt une année d'ancienneté, et on commence déjà à percevoir ici ou là, quelques changements et malheureusement  aussi  beaucoup d'immobilisme, voire de la léthargie, ainsi que des problèmes de financement totalement prévisibles mais volontairement occultés en période électorale . Deux communes retiennent particulièrement l'attention après une année de "renouvellement": Audierne et Esquibien puisque ces  2 communes ont vu des changements de municipalités: en profondeur à Audierne où la gauche remplace la droite sans opposition (rejet massif des sortants ce qui implique des causes  et des responsabilités), et Esquibien où  une nouvelle droite qui ne dit pas son nom remplace la droite sortante. N'oublions pas Plogoff où la gauche remplace la simili droite  également sortante et Pont-Croix où la gauche relève  la gauche mais pas avec les mêmes personnes. Ailleurs continuité dans la plupart des communes, donc pas de changements à attendre dans les programmes qui seront marqués par la poursuite des projets en cours.
Dans un domaine complètement différent, la vie religieuse si-omniprésente en Cap-Sizun, affiche désormais un nouveau visage. En effet, les laïcs sont de plus en plus sollicités pour faire face au manque de prêtres. Il semble donc intéressant de tenter un petit tour d'horizon dans ce nouveau paysage qui fait partie de notre quotidien. Deux aspects principaux: donc la politique et la religion, 2 sujets sensibles comme on s'en doute, d'autant que des élections européennes vont avoir lieu au mois de juin prochain, des élections régionales théoriquement en 2010, et des élections cantonales prévues en 2011 (sauf changement intervenant dans le découpage territorial ou le calendrier), disons donc dans 2 ans.



******** 

Politique Générale et communication



Le parti socialiste local vient de se doter d'une nouvelle secrétaire, en remplacement de Madame la Maire d'Audierne. Le public en a été informé par la presse locale (télégramme en date du 2/2/09). J'ai énoncé ci-dessus les prochaines échéances électorales. C'est sans doute dans cette perspective que la nouvelle secrétaire du PS annonce qu'il faudra améliorer la communication en 2009. La communication donc, nous-y voilà  !!!  Faut-il comprendre que nous nous trouvons pour l'instant en présence d'un déficit de communication dans ce courant de pensée ?? Pas trop "sympa "  pour les anciens responsables cette remarque !! Certes les résultats électoraux semblent dire le contraire, mais l'opinion est versatile. Elle a vite fait de changer d'appréciation, changement qui s'exprime parfaitement dans le langage si imagé  de nos mères:

Bof, c'est toujours "meumeustra" (pareil) !!
Bah !!pour promettre on sait promettre. Après , tiens ...!!!
Et pour ceux qui sont allés "war maez "(dehors): tout ça c'est "kif, kif, bourricot"

Il convient donc d'être sur le qui-vive en matière de communication certes et plus encore en matière de réalisations des initiatives attendues. Quant aux initiatives inattendues (le nouveau plan de circulation et stationnement à Audierne), tombées du ciel, mieux vaudrait en évaluer la portée, pour être sûr d'être dans le vrai.  Certes, la légitimité est incontestable mais ...!!! Rappelons-nous la devise des Templiers:

Véritas Vos Liberabit : la vérité vous rendra libres.

(En hommage à la chapelle Saint Jean de Plouhinec, datant des Templiers)






Petit clin d'oeil à la religion et à la politique pour une fois associées, dans la vérité comme dans l'erreur, mais aussi dans la liberté d'expression .
La nouvelle secrétaire du parti socialiste a tout de même raison en préconisant  une amélioration de la communication. Mais il y a déjà un peu de retard dans certains domaines: Regardez  le blog "konchennou" ; il occupe le créneau depuis le 17 mars 2006 (3 années déjà, 35000 visiteurs soit 2 fois l'équivalent de la population du Cap-Sizun), qui ont lu 104000 pages, soit en équivalence 1040 bouquins de 100 pages et des photos authentiques). Le blog "kontadennou" est plus jeune: 12 décembre 2006 (plus de 2 années). Quant au jeune blog de Plouhinec (2008), il met la pression et obtient déjà des résultats. D'aucuns  (lisez le blog "errances") vont jusqu'à écrire que "konchennou" a joué un rôle déterminant lors des dernières élections municipales à Audierne, grâce au bon vieux principe pédagogique qui consiste à
Montrer pour Démontrer.

(Ce vieux principe est déjà très ancien: plus de 50 ans. Il remonte à l'époque  de ce que l'on appelait pudiquement "l'action psychologique"). Mais qu'est ce que la communication ?? Il s'agit de l'explication, donc de la pédagogie concernant les projets en cours ou à venir. Et il y aurait du retard au PS à ce sujet ?? N'est-ce pas plutôt le PS local qui serait en retard par rapport à l'électorat mais en avance sur d'autres motivations , disons un peu plus personnelles. A méditer !!

On dit même que les photos de "konchennou" étaient régulièrement affichées à la permanence électorale des actuels responsables audiernais  pendant la campagne des municipales. Continuons donc à démontrer que ce qui se fait n'est pas toujours conforme à ce qui est attendu et souhaité.
 Quant à ce qui ne se fait pas, c'est l'erreur totale et pourquoi pas "fatale" !!. 

Errare humanum est:
 il est dans la nature de l'homme de se tromper
 (2ème citation latine).


Mais ne désespérons pas. Certains ne s'endorment pas sur leurs lauriers. Parfois ça bouge !!


La modeste association de la chapelle de  Langroas ( commune  de Cleden) vient de créér son site internet. On avait remarqué que quelques uns de ses membres étaient présents de manière très active lors des dernières municipales à Cleden.  Les Clédinois avaient d'ailleurs copieusement animé le forum du Cap-Sizun en l'accaparant  à leur profit. Aujourd'hui, le forum capiste n'est plus ce qu'il était.  Plus clédinois que capiste ou victime de la politique et des circonstances ??  Affaire à suivre !!
Esquibien envisage de constituer une commission "communication". (presse du 6-2-2009). Bravo Esquibien. Espérons que vous sortirez de vos bureaux pour aller voir certaines choses sur le terrain car pour l'instant vous semblez manquer disons d'informations. Mais, comme disait Clemenceau, vous savez, "le Père la Victoire", aujourd'hui la coque "Q790",

pour enterrer un problème, il faut faire une commission.


Regardez à Audierne: on vient de créer une commission "Urbanisme, circulation , voierie". On va donc consulter la commission de circulation, après avoir modifié le plan d'aménagement du centre ville dont j'ai parlé plus haut, sans prendre l'avis de qui que ce soit. Certes c'est légitime, mais c'est le monde à l'envers, le mépris de la démocratie participative tant annoncée  !!!  Or, la municipalité de gauche au pouvoir de 1983 à 1995, réunissait régulièrement une commission de circulation ouverte au public. Initiative abandonnée par les successeurs entre 1995 et 2008.  Et aujourd'hui ?? Que va pouvoir proposer la commission mise  devant un fait accompli.  Que va t'on lui demander  ?? De trouver des solutions à des problèmes qui n'existaient pas dans le dispositif ancien ??  On a mis la charrue avant les boeufs.  C'est comme si on demandait au public de choisir la couleur des boutons d'un costume tout fait,  imposé tant par la taille que pour la couleur (un uniforme en somme).  Même les enfants souhaitent choisir leurs vêtements.  La situation est  grotesque. Mauvais labour par conséquent, car  personne ne peut se flatter d'avoir la science infuse. La récolte risque tout de même d'en pâtir, et la démocratie participative se présente de manière pour le moins curieuse, quelque  consultative que soit sa vocation. On se trouve quasiment en situation " de fait du Prince"  qui,  après avoir décidé de revoir et remettre en cause le travail de ses prédécesseurs, va tout de même prendre connaissance du "Cahier de doléances" rédigé par les électeurs de base. !!

C'est du travail légitime certes,  mais
 "A Dreuz et Fors Pennoz" 
(de travers et n'importe comment, selon Mamm-Gozh


A suivre, sans illusions !!

******

(Pors Loubous 2-2009)


Et Plogoff vient d'ouvrir son site internet !!

Gast, gast, on va communiquer gast !!! Communiquons et "Déom Deï".  Donc on sera sûrement bientôt fixé sur l'avenir de la Pointe du Raz qui pour l'instant ne se présente pas très bien. Nous aurons très certainement l'occasion d'en reparler.  Pas tout en même temps !!

Mais au fait: Et le désenclavement du Cap-Sizun ??? Aux dernières élections cantonales voici 4 ou 5 ans (en 2004 sauf erreur) tout le monde avait été séduit par un projet permettant de rejoindre la voie Douarnenez-Quimper, par "la Carrière" à Poullan- sur- Mer.

Anne, Oh ma soeur Anne, ne vois tu rien venir ???

******

Politique locale

Audierne







(cette  photo de trottoir date du 14-02-09 à Audierne dans la rue du 14 juillet -route de la Pointe du Raz)
 
On peut d'ores et déjà se demander si la municipalité d'Audierne ne s'est pas engagée dans une gestion administrative, du type intendance, à partir des bureaux  climatisés et non sur le terrain. Des employés d'une grande administration en somme et non des opérationnels

On peut aussi se demander si nos élus locaux regardent un peu la télévision. Si oui, ils doivent constater que, au plus haut niveau de l'état, le plus haut responsable et ses adjoints sont plus souvent sur le terrain que dans leur  bureau. C'est un fait !! Localement, on doit craindre le vent et la pluie, pour préférer rester enfermé au risque de sentir la naphtaline. Ou alors il faudrait peut-être budgétiser l'achat de vêtements et godasses "tous terrains" pour pouvoir s'aérer un peu sans risquer de  contracter une pneumonie. 

On réunit des commisions de quartiers dans les bureaux . Comment peut-on voir l'état des caniveaux d'un quartier en restant enfermé dans un bureau ? C'est sur le terrain que l'on fait les constats. Les architectes sont bien sur les chantiers non ?? Situation digne de Courteline ou de Kafka, au choix. A moins qu'il ne s'agisse d'humour local, de très mauvais goût dans ce cas, malgré la légitimité des responsables, donc des décisions comme du manque de décisions et d'initiatives . 
 Bon, on nous promet un aménagement de la rue Berthelot à l'automne. L'expérience avait déjà été tentée et réalisée par la municipalité précédente, réalisation ayant donc déjà entraîné une dépense d'argent public. Et on recommence, avec l'argent public.
Et les virages des marines d'Audierne ? Il ne semblerait que l'on s'achemine doucement vers la prochaine saison touristique, sans avoir apporté la moindre amélioration à cette situation pour le moins curieuse. Continuons !!
Et les emplacements des poubelles ?? Aucune amélioration !!
Et l'accès des handicapés à la plage  
Et l'environnement : ruines, casse de voitures  ??
Et l'éclairage public ??
Et les trottoirs ??
Et la réfection des chaussées ??
Où en est l'immobilier ??
Et la suite donnée à la lettre ouverte en date du....  à laquelle les élus d'aujourd'hui ont fait répondre une de leurs colistières. Regardez (cliquer sur le lien)


Municipales: lettre ouverte

Et tout le reste ??











La recherche du spectaculaire se traduit souvent par uniquement un effet de spectacle très éphémère (décorations de Noël), tout comme le  goût  du  sensationnel  et de la nouveauté qui n'apportent rien de concret ni réaliste mais qui absorbent le personnel municipal dans des tâches secondaires non prioritaires. Du cinéma en somme !! Il conviendrait peut-être  d'envisager un changement de méthode avant qu'il ne soit trop tard. Certes, la légimité n'est pas en cause. Mais les résultats ne sont pas au rendez-vous. Voilà qui incite à regarder  l'avenir avec
 
Circonspection

Oui, circonspection!!!
Attendons donc le classement d'Audierne en Station Balnéaire, mais peut-être qu'il ne

Faut pas rêver !!!!!
En attendant:  Communiquons !!!


Volontairement , je ne parlerai pas du changement de statut de l'office de tourisme, en raison du problème posé par la reconversion des personnels sortants. Si le changement de statut est justifié, la reconversion du personnel aussi. Je ne parlerai pas davantage du futur "casino d'Audierne", mais son heure viendra, tout comme pour la station balnéaire. Ce sera pour un prochain article

Au bout d'une année on ne peut plus invoquer l'héritage. Les droits de succession entre "cousins germains" doivent être acquittés dans les 6 mois qui suivent l'ouverture de la succession, selon les errements en vigueur dans le droit français. Après, majoration des droits.  Constatons donc la somnolence et l'inertie puisque  les résultats ne sont pas là !!
Alors ??? Solutions ?? Décisions ??

Et tant qu'on y est, comparons le comportement ( plutôt incisif ) d'un élu lorqu'il   est membre de l'opposition, avec le comportement de ce même élu  lorsqu'il est  dans la majorité et responsable.
L'article "pièces à conviction" ici publié est là pour nous informer. Le représentant de l'opposition (à l'époque) a posé une question correspondant vraisemblablement à un problème. Si le problème n'est pas résolu lorsque l'opposition devient majorité,  et que rien ne se passe c'est qu'il  il y a un autre problème qui s'ajoute au précédent, soit  2 problèmes: un ancien qui n'est pas réglé et un nouveau qui consiste à ignorer les problèmes connus, et non réglés  par les prédécesseurs !! La situation est donc plus grave désormais . Ignorance délibérée  ???
Elementaire mon cher Watson !!!

(lien)

Municipales: Pièces à conviction



******

  Esquibien

(photo incontestable  d'un paysage authentique d'Esquibien en décembre 2009))





La commune d'Esquibien est celle qui retient le plus l'attention, compte tenu des résultats inattendus des dernières municipales. La cause déclenchante a été le projet de club nautique auprès de la chapelle de Sainte Evette. Le N...ème projet a emporté les suffrages des électeurs qui ont désigné une nouvelle équipe dirigée par un ancien adjoint au maire d'Audierne, non réélu en 2001. J'ai déjà parlé de ce projet, de manière dubitative en juillet 2008

 (article: Echos de la mer et de la terre  ici consultable par le lien ci-dessous

ESQUIBIEN: ECHOS de la mer et de la terre 

 
Ce projet est (ou était)  surprenant tant par son financement que par son estacade, donc son montage. Il est évidemment très facile de présenter des projets jugés séduisants pour certains sans avoir préalablement analysé  la situation générale et son corollaire: le financement. Actuellement cette version  est quasiment  abandonnée pour des raisons financières , ce
qui a permis à la conseillère générale de déclarer que

" l'on ne peut envisager l'achat d'une Mercédès si on dispose
du financement d'une 2 CV"

.
Simple image évidemment. Beaucoup de bon sens tout de même. Toutefois, cela ne va pas sans rappeler un peu  la saga de l'aquarium d'Audierne. Le projet était parti d'une relation personnelle entre le promoteur (Durand Allizé) et l'adjoint audiernais chargé de l'environnement et actuellement maire d'Esquibien. La presse locale n'a pas dissimulé cette relation, les deux  protagonistes étant originaires d'Amboise (Indre et Loire). Amitiés d'enfance et de finance. Rappelons le projet de financement, exprimé en francs, monnaie de  l'époque. Subventions: 5 millions de francs
dont 1, 5 du conseil général. Réalisation accordée prudemment  par le conseil général:
 300.000 francs soit 1/5ème de la demande
.
Conclusion: quelques mois après son inauguration, l'aquarium est mis en liquidation judiciaire malgré  et avec ses subventions. Et pourtant, le promoteur avait exigé un parking paysagé
"Mar-Plij" (SVP),
qui a coûté pas mal d'argent aux audiernais. On connaît la suite, et  on peut constater   l'état actuel du parking paysager..
Deuxième conclusion: projet de club nautique démesuré, projet pharaonnique, projet utopique = mauvais projet et dépenses inutiles dans toutes les études  préalables. Il conviendrait peut-être de gérer l'argent public avec les mêmes principes que les deniers personnels. C'est un ancien Premier Ministre (Pierre Beregovoy) qui disait avoir appris l'économie auprès de sa mère. Il n'est pas seul dans ce cas, sans vouloir commettre le péché d'orgueil dans la comparaison. A méditer. Qui peut raisonnablement souhaiter une estacade à Sainte Evette, pour permettre le passage en bord de mer, après annexion du littoral au profit d'une structure? Sûrement pas ceux qui,comme moi ont travaillé sur le chantier de la digue de Sainte Evette, en 1946-47, pendant sa construction. A l'époque on accédait à Sainte Evette par un chemin côtier. Je ne résiste pas au plaisir de rappeler à ce sujet une anecdote. Quelques joyeux drilles d'Audierne et d'ailleurs, prenaient leur bain après le boulot sur ce sentier côtier, "à poil" comme il se doit (pardon: tout nus), car ils ne s'encombraient pas d'un maillot pour aller au travail. Plage nudiste  en somme (pardon naturiste) en d'autres temps, avant le projet d'estacade. Le Boulevard Jean Moulin n'existait pas encore, simple chemin à l'époque, et le premier téléphone se trouvait à l'hôtel de la Plage à Audierne. Monsieur E....,   chef de chantier responsable de l'entreprise Limousin chargée de la construction de la digue, n'hésitait pas à envoyer le "mousse" téléphoner  à sa direction de cet hôtel.
 Le portable n'existait pas encore
******
  Et nous aurons peut-être encore d'autres projets. Tiens , une suggestion:  un dock flottant, pourquoi pas ?? Une coque Q790 miniature sans amiante par exemple. Pratique pour l'amarrage des "optimists".
De quoi perturber les mânes de la Sainte aux 3 couronnes   et son frère Saint Demet à Plozévet !!!
  Oui c'est de l'histoire locale du Cap, pas des histoires d'ailleurs. Il conviendrait donc d'arrêter de vouloir faire prendre des vessies pour des lanternes, et d'envisager des projets raisonnables, d'autant que la taxe professionnelle est en voie de suppression avec ses conséquences locales. Pour résumer, disons que les élections municipales ont été remportées sur et  par un mauvais projet et qu'il ne faut pas rêver (Fermeture de la poste, école sauvegardée, sans doute provisoirement). Toujours est-il que l'on peut déjà préfigurer les prochaines élections cantonales, en 2011. On a l'habitude de voir en compétition l'effectif d'une équipe de foot, qui comprendra sans doute les représentants d'Audierne, d'Esquibien et d'autres. L'utopie contre l'immobilisme.

Arrive un troisième larron
Qui saisit Maître Aliboron


(références: La Fontaine- Les voleurs et l'âne)

????????

*****

Cap-Sizun et communauté de communes

 Tout le monde a entendu dire que le fonctionnement du grand site national de la Pointe du Raz se heurtait à des difficultés financières. Encore !! On a l'art de réaliser des projets en Cap-Sizun qui ne s'auto-financent pas. Tout repose sur le parking payant. Le contexte économique, la crise comme on dit, n'arrange rien. A l'avenir, les vacanciers dépenseront de moins en moins d'argent, et la débrouillardise a encore de beaux jours devant elle. Il suffit de garer sa voiture  à la Baie des Trépassés, et de "crapahuter" un peu  pour visiter la Pointe du Raz à l'oeil. On ne va tout de même pas faire payer les piétons randonneurs. D'autant que l'on n'est pas sûr de bénéficier d'une navette à la Pointe du Raz même en payant le parking. Sans compter que tout est gratuit à la Pointe du Van, juste en face, et qu'on annonce que le transport par navette sera désormais payant. Bon courage à ceux qui sont chargés de trouver une solution. L'argent public ??? Encore ???
******
Et nos amis pompiers ?? Tout le monde a de la sympathie pour ceux que l'on appelle habituellement "les soldats du feu". Il est vrai que leur disponibilité est exemplaire: un accident, ils arrivent; un feu, ils sont là; une Mamy qui tombe, les voilà. Mais pour être encore plus efficaces, plus opérationnels, plus disponibles , ils auraient besoin de locaux adaptés: garages-ateliers  pour véhicules techniques, salles d'instruction, magasins, locaux d'intendance pour les personnels d'astreinte ou en alerte, j'en passe. L'efficacité des soldats, quels qu'ils soient,  passe par l'instruction et l'entraînement.  Or, actuellement les pompiers d'Audierne disposent   de locaux inadaptés et insuffisants, coincés entre un marchand de matériaux de construction et le parking "paysagé"d'un aquarium. Alors, pas d'argent dira-t'on ?? Mais on trouve de l'argent pour entretenir et mettre aux normes un abattoir dont l'utilité locale resterait à démontrer, compte tenu du nombre de grandes surfaces et discount qui ne s'en servent pas dans le Cap-Sizun.  Qu'est ce qui est le plus utile ou le plus d'utilité publique pour le Cap-Sizun: un abattoir ou des pompiers ??? C'est aux responsables de répondre.  Il faudrait peut-être choisir !!!
Il paraît même que 2 projets de salles de sport seraient à l'étude: une pour Plouhinec, une pour Esquibien. Dans un pays de personnes âgées !! En Cap-Sizun on compte 39% de personnes âgées de plus de 60 ans et 2500 personnes âgées de plus de 75 ans (presse locale 14-2- 2009). Alors pour qui 2 salles de sport: pour la prochaine équipe de volley-ball des Mamys Capistes engagées dans un tournoi de maisons de retraite ?? Serions-nous sur une autre planète ???
 Ce que l'on peut constater, jusqu'à présent, c'est que chaque nouveau projet se traduit par l'embauche d'un personnel chargé de l'étudier: 1 embauche pour le projet "pistes cyclables", 1 embauche pour l'environnement (animatrice de tri). Tant mieux pour l'emploi et ceux qui en bénéficient, tant pis pour les finances !!!
On n'a peut-être pas tout à fait tort, en haut lieu, de considérer qu'il conviendrait sans doute de faire un peu le ménage dans toutes ces structures qui font double emploi: communes (36000 en France, en Angleterre 8700 paroisses civiles), communautés de communes, pays, départements etc....D'ores et déjà on croit savoir que les prochaines communautés seront issues du suffrage universel Tant mieux !!
 
Quand aurons-nous des élus locaux neutres, apolitiques, sans étiquette, élus sur des listes ouvertes à tous, désireux de servir le Cap-Sizun avec lucidité et réalisme et non se servir du Cap-Sizun pour devenir député suppléant ou conseiller général, voire plus , donc  faire de la politique à droite ou à gauche ??? Autrement dit  servir des ambitions personnelles et privilégier le carriérisme au lieu de servir le Cap-Sizun et ses habitants en recherchant l'intérêt général !!! Nous avons suffisamment d'exemples, tant de droite que de gauche, pour conclure qu'il faut des  hommes et des femmes  de terrain, désireux de servir en offrant générosité et dévouement avant de vouloir faire carrière.
 Oui mais.... 


Faut pas rêver !!!!!

Il y a tout de même une bonne nouvelle. L'hôpital de Douarnenez va avoir son scanner. Enfin !!!  C'est Tonton Lom qui va être content, ainsi que le facteur de Beuzec . Rappelez-vous. Lorsque Tante Gaïd a fait une chûte, près de la fontaine.....(Article Ma Doué...) Liens ci-dessous

Ma Doué

 
Ma Doue 2 



*******

Vie paroissiale: ensemble paroissial Sainte klervi Cap Sud

La presse locale (Télégramme de Brest en date du 2-2-09), nous a livré un article intitulé: Vie paroissiale, les laïcs de plus en plus sollicités. On y apprend entre autres que, en 2008, on a célébré 27 pardons, 80 baptêmes, 15 mariages et 235 enterrements dans l'ensemble paroissial Cap Sud. Ce dernier chiffre laisse rêveur, car il est à l'image du Cap-Sizun, un pays de vieux . Les bénévoles laïcs de l'ensemble Saint Klervi se sont donc retrouvés à Audierne pour la galette des rois. 51 bénévoles paraît-il, dont les noms n'ont pas été cités. Qu'importe, la porte est désormais ouverte aux laïcs disponibles, sans distinction, y compris les déçus et  même les déchus de la politique locale, qui pourront servir sans limite de temps, un bonne "décade "par exemple (vocabulaire municipal). Pas de problème de reconversion dans ce créneau dans lequel on peut même, comme autrefois les "Suisses" arborer ses décorations lors des cérémonies avec ou  sans uniforme, quand on est décoré bien-sûr. 
J'ai déjà, dans des articles précédents, tenté d'aborder le problèmes des obsèques, avec ou sans Eucharistie.
  Je me souviens avoir assisté à des obsèques religieuses  à Plouhinec voici environ 3 ans, cérémonie présidée par un Père Jésuite. Ce Père n'a pas hésité à dire publiquement qu'un religieux n'a pas le droit de refuser l'Eucharistie pour des obsèques  si on le lui demande. Evidemment c'est un Jésuite, un "Jèse",  fidèle à la doctrine de Saint Ignace de Loyola, et peut-être ancien de l'institition de Sainte Geneviève à Versailles, "Ginette" comme on dit, si réputée pour ses classes de préparation aux grandes écoles:

"Perinde Ac Cadaver", comme un cadavre.

(Troisième citation latine ! Devise des Jésuites)

Ah ces Jèses !! Et ils existent depuis 1539, malgré tous les obstacles !!
Et si le "Jèse" de Plouhinec avait raison ? Question posée !!

[Petit aparté entre  Tante Gaïd  et Tonton Lom (cf: article intitulé Ma Doué sur "konchennou"    ). 
- Gast, gast  !! !! Il a du faire  le séminaire de Pont-Croix c'ui-là  avec son latin !!
 - Mais non tante Gaïd, juste à l'école du Stum, à Gwaïen, avec Tarzan, Tonton Jean et Fri-Croc. C'est pas un des "Paotred ar C'hatriem". 
  - C'est  ben vrai ça alors qu'elle a dit Jeanne-Yvonne.......] .  (lien ci dessous)

Ma Doué

*********

 Il convient donc d'être lucide en regardant l'avenir, en posant la question: Qui sont ces bénévoles?? Réponse: Tous des Anciens !! Même remarque à Primelin, dans l'association de sauvegarde du patrimoine religieux pourtant citée en exemple . Alors Demain ?? Et après demain ?? Je crois avoir déjà tout dit sur ce sujet. Alors ?? Créer une commission pour en discuter ?? Ne rêvons pas  !!
A chacun son point de vue. J'ai le mien, je le garde. Et vous ??




Veritas vos Liberabit !!

Bon anniversaire électoral à tous nouveaux élus et  A+
 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 09:07


Audierne, Esquibien: Editorial 2/2009

Le mois de janvier est traditionnellement le mois des cérémonies de voeux organisées par les municipalités. Pratiquement toutes les municipalités mettent un point d'honneur à convier la population de leur commune à cette cérémonie au cours de laquelle elles dressent un bilan des activités de l'année écoulée et des résultats. Je dis toutes les communes, sauf une: Audierne qui durant les 13 années de règne des prédécesseurs recevait uniquement sur invitation. Pour un peu, il aurait fallu, même pour les audiernais "nés natifs comme on dit", présenter son invitation à la police municipale, et pourquoi pas sa carte vitale et une facture d'électricité prouvant la domiciliation, pour être autorisé à recevoir les voeux des responsables, écouter leur bilan et "boire un pot" avec l'argent du contribuable, donc notre argent. La nouvelle municipalité d'Audierne a fait savoir qu'elle présenterai ses voeux aux audiernais, donc à tous les audiernais qui le souhaiteraient et ils ont répondu en nombre. La mairie d'Audierne redevient donc la "maison du peuple" remplaçant à cette occasion une sorte de "club house" réservé à une certaine catégorie de citoyens triés sur le volet, citoyens d'élite sans aucun doute. Changement de méthode par conséquent. il convient de le souligner et d'en donner acte. Dont acte et ci-dessous 2 photos de la cérémonie du 18-1-2009 à laquelle les audiernais sans distinction, étaient invités à participer. La presse locale en a d'ailleurs fait part  !!







*******
Les élections municipales de mars 2008 ont apporté quelques changements, disons même quelques bouleversements puisque les sortants d'Audierne ont été balayés. Il n'y a plus d'opposition à Audierne. A croire que les audiernais n'ont pas aimé le bilan des 13 années précédentes et on les comprend. Regardez un tout petit morceau d'héritage: 

dans la rue René Autret  par exemple: une casse de voitures (tolérée durant 13 ans)

 


ou dans la rue du 14 juillet (un trottoir, détérioré depuis 1998 soit depuis 11 années.
(Inutile de contester la date qui peut être prouvée par constat d'huissier)



Bon !! Il y aura peut-être des solutions. Mais il ne faut pas oublier que  l'adjoint au maire d'Audierne, chargé des problèmes environnementaux  de 1995 à 2001, est devenu aujourd'hui le maire d'Esquibien, après une interruption de carrière durant 7 années puisque les audiernais n'ont pas souhaité le réélire en 2001. Décidément Audierne est un tremplin difficile. Les choses vont sûrement changer à Esquibien avec de telles références. Regardez !!!








******

J'ai sous les yeux le compte rendu de la presse locale concernant la cérémonie des voeux à Esquibien. Le maire a parlé près de 3/4 d'heure, devant un auditoire debout. Aïe les vieilles colonnes vertébrales et les hernies discales. !! Une cérémonie de funérailles dure aussi environ 3/4 d'heures mais de temps en temps on peut s'asseoir. Quant à l'éloge funèbre, pas plus de 10 minutes. Donc désormais les esquibiennois savent tout, et ont sûrement appris avec intérêt que l'environnement faisait partie des domaines qui mobilisent la nouvelle équipe. C'est peut-être la mobilisation qui généralement précède la guerre, mais ce n'est pas encore l'engagement au combat, sauf peut-être près du littoral  où une association locale défend
l'intérêt  (très certainement ) général
de la vue sur mer de quelques privilégiés. Comment être crédible, avec de telles méthodes ???
Mais les choses s'aggravent puisque le discours fait aussi le procès de la communauté de communes. Esquibien aurait été exclu de tout. C'est la désillusion paraît-il. Esquibien voudrait recevoir la salle de sport prévue à Plouhinec, qui soit dit en passant est la commune la plus peuplée du Cap-Sizun. En conséquence, le maire d'Esquibien fera d'autres propositions. Mais pourquoi ne pas commencer par le commencement, en mettant les actes en conformité avec les paroles, autrement dit en mettant la théorie en pratique, par exemple en faisant éliminer les épaves de voitures sur le territoire d'Esquibien, ce qui n'a pas été fait à Audierne en d'autres temps. Evidemment à Esquibien les responsables ne lisent pas les "konchennous". Ils n'ont donc pas connaissance de l'existence de ces problèmes, ni eux, ni l'association locale prétendue environnementale. Les lecteurs feront eux-mêmes la conclusion. Pourquoi écrire des évidences. Quant à la conduite à tenir vis à vis de la communauté de communes, on croit savoir que l'élection au suffrage universel sera mise en application au prochain scrutin, donc dans 5 ans. Voilà qui sera simple: le maire d'Esquibien n'a plus qu'à réfléchir à l'éventualité d'une liste, sa liste. Bon courage !!!!

******
Autre sujet: le parc marin. Cleden , Goulien, Beuzec, Plogoff, Primelin, et sans doute d'autres communes, font savoir qu'elles commencent à en avoir assez de répéter qu'elles sont contre et que c'est non. Je me suis déjà exprimé sur ce sujet, et comme les communes précitées, je pense qu'il est inutile de répéter.
******
Conclusion !! Bon courage à nos responsables pour 2009. Sincèrement, il y a du boulot, surtout à Audierne, après les 13 années déjà citées. Un dernier mot : 
les décorations de Noël à Audierne n'ont peut-être pas fait l'unanimité, mais elles ont été respectées par tous, y compris les jeunes, auxquels on attribue généralement toutes les mauvaises intentions.

Bravo les jeunes !! Merci les jeunes !! 

( Nota: Les photos d'environnement datent de décembre 2008 )


Heureusement que les capistes ont ça et bien d'autres paysages exceptionnels !!









Ci-dessus: dernière tempête à Pors Loubous (Plogoff)
(photo de Danaé. Tous droits réservés. )

Le petit port de Pors Loubous et sa digue sont entièrement recouverts par cette vague géante

*******

En remerciant la nouvelle  municipalité d'Audierne pour le changement apporté, trinquons à sa santé et

Yec'hed mad à tous



Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 09:46


Additif en date du 12-01-2009

Le livre "Gwaiën gwechall" présenté ci-dessous vient de faire l'objet d'un article sur le site "errances"
dont voici les références:

http://www.errances.info/

(lecture recommandée)

Le webmaster de ce site, amoureux du Cap-Sizun, s'attend comme moi à être accusé de partialité ce qui n'est pas bien grave lorsque les accusations sont émises par des anonymes;
Soulignons tout de même l'audience de ce site qui a reçu en 2008_

94550 visiteurs qui ont lu 266079 pages


Qui dit mieux ???

Bonne lecture

********


Cet article est dédié à:
-  Annie...., une audiernaise exilée en région parisienne
et à
-"Hermine" une "amie virtuelle", quelque part dans le midi
Bonne année à elles
******




ci-dessus: crêche de Noël musée maritime Audierne


Audierne, Esquibien - Histoires audiernaises- Editorial 1/2009

Bloavez Mad  d'an holl. Bonne année à tous




L'année 2009 commence. 2008 est déjà derrière nous. Le mois de décembre 2008 aura contribué à l'enrichissement de la mémoire audiernaise en enregistrant la parution d'un nouveau livre, écrit par un écrivain local. Audierne autrefois, Gwaïen gwechall, tel est le titre de ce nouvel ouvrage publié par Paul Cornec aux éditions du Cap-Sizun. Il s'agit d'un recueil de textes écrits par deux audiernais aujourd'hui disparus: Jean Couic et Daniel Guezengar.  Ces textes n'étaient pas totalement inconnus du public puisqu'ils ont été diffusés, en d'autres temps dans diverses publications locales dont le bulletin paroissial d'Audierne. Le bulletin paroissial n'existe plus aujourd'hui, et les archives sont souvent incomplètes. L'intérêt de l'ouvrage se trouve donc avant tout dans le regroupement d'articles disparates, voire disparus, et dans la sauvegarde de la mémoire qui est à mon sens essentielle. Je me suis déjà exprimé sur ce sujet, expliquant que je préférais publier mes textes sur internet plutôt que de faire la course aux éditeurs. Mais l'auteur personnalise son ouvrage en l'agrémentant d'une préface qui ne peut que réveiller des souvenirs chez les vieux audiernais qui ont vécu certains évènements "au près", "au plus près". Je fais partie de ces Anciens qui ont connu la lutte à couteaux tirés entre les deux écoles: celle du Bon Dieu et celle du Diable et les sanctions qui pouvaient parfois en découler. On se croirait presque chez "Don Camillo" et "Peppone", mais comme les faits se déroulent à Audierne, restons en terre Capiste pour revivre l'affrontement
entre le maire Françis Postic et le recteur Yves Pelleter.
*****
Les faits se situent en 1950. A cette époque j'exerçais, après mes études secondaires, une activité manuelle à Audierne, ce qui m'a valu d'intervenir à l'église paroissiale  (Saint Joseph) pour participer à l'installation de la sonorisation, première du genre, destinée à traiter les problèmes acoustiques de l'édifice religieux. J'ai donc eu l'occasion de côtoyer les membres du clergé local dont le recteur Pelleter et ses vicaires ainsi que l'organiste Jean Couic qui n'avait pas son pareil pour accompagner "l'Asperges Meï" à l'ouverture de la grand' messe. Mon entreprise s'occupait aussi de la sonorisation des kermesses dont la "paroissiale" d'Audierne aux Capucins. C'était l'époque du disque des auditeurs dont nous  usions pendant les kermesses. Je me souviens particulièrement de la "sérénades des cloches" par les compagnons de la chanson qui était souvent demandée pour faire une blague pas toujours de très bon goût. Un jour, c'est un vicaire qui l'a demandée et offerte à un autre vicaire. Qu'importe: l'argent rentrait, au profit de la kermesse
Je connaissais par ailleurs Francis Postic, maire élu après la seconde guerre mondiale, qui succédait à Tonton Jean Jaffry, après l'épisode éphémère du Colonel Plouhinec. Par ailleurs, je précise que je suis un pur produit de l'école publique et laïque, n'ayant jamais mis les pieds dans une école libre, et que je revendique cette formation  obtenue grâce  à des maîtres exerçant leur activité en toute neutralité
******  
La municipalité d'Audierne était d'obédience communiste, première du genre en terre Capiste profondément marquée par le cléricalisme. Selon l'auteur, la municipalité refusait d'accorder des secours aux indigents dont les enfants étaient inscrits à l'école libre. Le bulletin paroissial d'octobre 1950, cité par l'auteur accuserait le maire

"d'être le dictateur qui entretient la discorde".


Suit une diatribe au sujet de la sollicitude de la municipalité envers l'école dont "elle a la charge" (école publique).

*****

Je voudrais préciser ici un certain nombres de choses en apportant mon témoignage personnel dont je garantis l'authenticité:
-1- J'ai quitté Audierne en octobre 1950 pour entreprendre un nouveau parcours. Je n'ai donc pas connaissance du bulletin paroissial cité ci-dessus et si d'aventure je l'avais lu, je ne m'en souviens pas.
-2- Mon père, victime d'un accident du travail, est décédé de mort violente en juillet 1941. Ma mère est devenue veuve avec 2 enfants mineurs à charge. C'était pendant la guerre. Je venais d'obtenir le certificat d'études primaires et de réussir à l'examen des bourses, à l'école communale d'Audierne, qui porte aujourd'hui le nom d'un de mes anciens instituteurs: Pierre Le Lec.
-3-Suite au décès de mon père, le Recteur d'Audierne,
Monsieur Prigent est venu, chez moi,  en ma présence, inviter ma mère à m'inscrire gratuitement à l'école Saint Joseph . Ma mère a réfléchi et demandé jusqu'où je poursuivrais mes études. Réponse: jusqu'au brevet. Question suivante: et après? Réponse: le brevet c'est déjà bien. Cela lui suffira. (Faux. J'ai fait des études secondaires, et même un peu plus).
Question suivante: Et s'il veut aller plus loin ??
Le recteur est devenu rouge. et n'a pas répondu.  Ma mère est restée calme et a refusé la proposition. Le Recteur est parti en claquant la porte.
-4- Suite de l'histoire. Le dimanche suivant, ma mère se présente au confessionnal du Recteur pour avouer des péchés dont je n'ai pas connaissance. Elle a dû sortir du confessionnal, après avoir essuyé un
 
refus d'absolution.
 Mortifiée et apeurée, elle est allée se faire absoudre par un vicaire d'Esquibien qui s'est montré plus compréhensif. L'attitude du recteur Prigent est un bel exemple d'intolérance, de sectarisme, d'insulte à la  charité  et même d'inintelligence, d'autoritarisme et de fanatisme.  Je mesure la portée du dernier mot.  L'autoritarisme n'est  que le semblant d'autorité de ceux qui en sont naturellement dépourvus et qui utilisent tous les subterfuges pour tenter de prouver et  surtout se prouver le contraire. Abuser de son autorité à l'égard d'une personne sans défense n'est pas digne de la  fonction exercée par un responsable quel qu'il soit, à fortiori religieux, dont le comportement se situe en dessous des principes élémentaires de la morale. Il ne faisait pas bon être pauvre à cette époque, quand les enfants de l'école du Stum (démons de l'école du Diable) étaient parqués à l'écart de ceux de l'école du Bon Dieu ( angelots de l'école Saint Jo encadrés par leurs enseignants: les "Frères de Ploërmel) pendant les offices dominicaux, pour éviter toute contagion par des idées révolutionnaires peut-être.  Sans compter les séances de catéchisme réservées aux "pratiquants de 2ème classe " , élèves de  l'école publique, le jeudi, les autres élèves  étant instruits dans leur école libre.  Même  sectarisme pour la désignation des enfants de choeur (dont l'auteur du livre a fait partie) ou des porteurs d'enseignes les jours de processions. Lamentable les sanctions infligées aux enfants pour se venger des parents.
Monsieur Prigent réfléchit peut-être aujourd'hui dans un de ces lieux brûlants superbement représentés  par les "Taolennous",   comme au temps des missions du Père Maunoir et Michel Le Nobletz. A moins qu'il ne soit condamné à fredonner éternellement le cantique de l'Enfer pour avoir oublié que la pratique doit être avant tout la mise en oeuvre de la théorie qui n'est pas faite que pour être enseignée aux autres. Il conviendrait d'abord de montrer l'exemple pour être un bon pédagogue crédible et respecté. Quelques recteurs Prigent ont fait autant de mal à leur religion que certains évènements relevant de notre histoire. A ce sujet, la lecture du magnifique ouvrage de Georges Bernanos: "Journal d'un curé de campagne", pourrait servir de  thème de réflexion et méditation.  On y lit (page 159):

"Le chef ne sera pas seulement jugé sur les intentions: ayant assumé la charge, il reste comptable des résultats".


On ne peut accuser sans preuves un maire d'avoir refusé des secours  à des familles d'enfants de l'école libre, alors que: pour ne pas avoir inscrit ses enfants à l'école libre une mère de famille veuve s'est vue refuser le pardon de ses fautes. La faute concerne plutôt le manque de compréhension et de charité de l'homme d'église. Le choix de l'école relève des libertés fondamentales dont la liberté de pensée, et le théorème de Pythagore ne fait pas partie des Ecritures.
Pour apprécier et évaluer les résultats de ces comportements sectaires, il suffit d'assister aujourd'hui à un office dominical et constater l'héritage.  La plus haute autorité diocésaine va jusqu'à dire que  "Noël est une fête dévoyée". (Télégramme de Brest 24-12-2008). Quant aux obsèques, je leur ai consacré un article .....et on n'a sans doute pas encore tout vu.
*******  
 Je livre ici un exemple très personnel qui va paraître aujourd'hui d'une autre époque. Cette autre époque a existé et elle n'est pas plus vieille que moi.
 Dans sa réponse le Maire d'Audierne a invité le Recteur à se

"cantonner dans le cadre et l'esprit de ses fonctions spirituelles"
.


J'approuve cette réponse et je partage le point de vue du Maire, quelles que soient ou puissent être par ailleurs mes convictions personnelles et spirituelles  que je n'ai pas à afficher. Sa réponse se référait peut-être à quelques exemples identiques à  celui que je viens de citer et qui n'est sans doute pas un cas unique. D'ailleurs, c'est  ainsi que l'on définit la laïcité aujourd'hui: respect de toutes les religions mais séparation des pouvoirs: spirituel et  temporel. Aux religions le spirituel, aux responsables démocratiquement élus le temporel. 
 
Si j'ajoute par ailleurs, un extrait du livre: Page 52, le propos tenu par un ancien Recteur d'Audierne:

"Mes paroissiens sont de braves gens, mais sont un peu comme les Protestants, ils acceptent ce qui leur plait et rejettent ce qui leur déplait" 

Je me vois dans l'obligation de confier au lecteur que j'ai décidément tout pour plaire, après avoir épousé

Une Protestante 

descendante des Camisards, victimes des 8 guerres de religions, curieusement le même chiffre que celui des croisades

****

En conséquence: Pardonnez tout mais n'oubliez rien

******

 
Vive la Tolérance, l'oecuménisme, le respect de toutes les religions sans exception et même  de l'athéisme, ainsi que la Paix des Braves.

A bas le fanatisme et le sectarisme tant religieux que politique.

  Et tant pis pour le "qu'en dira t-'on" ???? !!!!! 
  


  

photo du chantier de construction de l'école Saint Joseph
date approximative: 1937

(collection familiale personnelle)

On peut souligner les techniques de construction, sans moyens mécaniques. Le 6ème personnage  à partir de la gauche porte sur ses épaules un  " oiseau " servant au transport du ciment monté à dos d'homme par des échelles. Cette tâche était généralement accomplie par les manoeuvres (hommes à tout faire) approvisionnant les maçons. C'est mieux qu'à l'époque de la construction des cathédrales, mais tout aussi difficile et dangereux. (Aucune  mesure de sécurité ni filet de  protection face au vide pour éviter les chûtes par exemple). On remarquera aussi que la plupart des ouvriers portent des

 "boutou-koad"

Des audiernais sont identifiables sur cette photo dont le maître maçon  et...d'autres

*******

Ci-dessous: les coiffes de nos "Penn kaled" de mères qui savaient dire non le cas échéant. Elles méritent notre respect



Ci-dessus: coiffe de deuil de Mamm-Gozh, portée en 1941 (Ar Jibilinenn).  Cette coiffe est exposée dans une vitrine au musée du patrimoine de Pont-Croix (Le Marquisat)




Ci-dessus: Pod-houarn
(phonétiquement Pout-houarn= marmite en fer, plutôt en fonte)
et
Boutou-Koad Mamm-Gozh



*******
J'espère, par ce cas personnel et concret, apporter ma participation  à la sauvegarde de la mémoire, objectivement, sans acrimonie mais avec réalisme pour éclairer les opinions. Cet article n'est pas une critique de l'auteur du livre. Seulement un témoignage concernant des faits vécus pour que l'on sache bien que la réalité et la vérité ne sauraient s'accommoder de caricatures quasi folkloriques, à caractère local, et encore moins d'angélisme prêtant à sourire. Les faits évoqués donnent  un aperçu inédit et un peu moins idyllique d'une situation sociale vécue qui va au delà  d'un simple duel "municipalo-clérical" digne de figurer dans une représentation théâtrale. La vie de cette époque n'était  pas un théâtre, mais plutôt le combat des "pauvres en sabots" ( "boutou koad" )   pour le pain quotidien. Cette  situation est parfois définie comme étant la "richesse et la chance des pauvres", définition qui n'aurait sans doute pas bonne presse aujourd'hui, la soumission totalement passive  n'étant plus d'actualité et ce depuis l'abolition des privilèges et l'émancipation du tiers-état.
Bonne année 2009

Repost 0
Published by spartacus - dans histoire
commenter cet article
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 11:19



Audierne - 2008: Un Noël original

Noël !! La fête de Noël !! Que signifie Noël. Pour certains, les plus nombreux sans doute, c'est la fête de la Nativité qui se célèbre aujourd'hui, dans les lieux de culte par une veillée qui a succédé à la messe de minuit. C'est le Noël des chrétiens. Il faut d'ailleurs souligner que notre calendrier est construit autour des fêtes religieuses: Pâques, Pentecôte, Noël etc... Nous  serons bientôt en l'an 2009, sous-entendu 2009 années après Jésus-Christ. Pour autant, l'aspect religieux des choses n'est pas le point de vue de tout le monde. Pour certains Noël est la fête de la famille, pour d'autres, la fête de la consommation. A chacun son point de vue.
****** 
Il est d'usage, dans les diférentes communes de marquer Noël par  des illuminations et décorations, généralement limitées au centre ville, ce que j'appelle habituellement "la vitrine". Et les audiernais avaient pris l'habitude, après avoir apprécié les lumières du  sapin de la place de la Liberté, de retourner dans l'obscurité de leur quartier, fêter Noël chacun à sa manière.
Tout le monde se souvient des élections municipales de mars 2008 qui ont vu l'avènement d'une nouvelle municipalité qui annonçait qu'elle voulait "changer Audierne". Simple slogan de campagne ou réalité ?? Constatons que les nouveaux élus ont décidé de marquer Noël dans les quartiers et dans les rues généralement oubliées comme la route de la Pointe du Raz (rue du 14 juillet) ou la "rue double" (rue Danton), tout comme la rue Lamartine. Bien sûr il n'y a pas de sapin à Kergadec ni à Kervréac'h. Mais avant il n'y en avait nulle part dans les quartiers. Alors ????

*****

il n'est pas possible de publier ici  toutes les photos du Noël 2008 à Audierne. Personnellement j'apprécie cette initiative qui ne fera sans doute pas l'unanimité, considérant que.... et patati et patata !!!! Il faut tout de même bien avouer que cela nous change agréablement de l'indifférence affichée par les précédents  responsables. Reste à espérer que les audiernais seront conviés au "pot" du nouvel an comme cela se fait partout, pour recevoir les voeux de leurs responsables, ce qui leur permettra d'oublier les "autosatisfactions" publiquement exprimées devant un auditoire sélectionné, disons plutôt un  parterre de courtisans nominativement invités et dévoués  à l'applaudimètre  

























Repost 0
Published by spartacus - dans histoire
commenter cet article
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 11:33


Audierne: Venelles et Noël

Promenons nous dans les venelles d'Audierne


venelle du Castel (reliant Le Castel à la rue du 14 juillet)






La venelle Lully reliant Kerydreuf à la rue Pasteur (près du cinéma
)





venelle de Kerydreuf


Rue Jules Ferry


Façades de maisons anciennes  dans la rue Jules Ferry (adossées à la rue du Chateau)



escaliers de l'église Saint Raymond vers la rue du chateau


escaliers à l'est de l'église Saint Raymond, près de la fontaine (vers le Castel)




venelle et escaliers reliant église Saint Raymond à la rue Danton




Escalier Saint Raymond vers rue du Chateau



rue du Chateau





 

venelle jean Jadé

venelle Fenelon


Rue Carnot
 

********

L'existence de nombreuses venelles démontre parfaitement que le port et le centre ville d'Audierne se situent au fond d'une cuvette. L'agglomération a d'ailleurs été construite sur du remblai dans un espace gagné sur la mer comme cela a été démontré par des érudits (Monsieur Guibourg). Autrefois la population constituée de marins pêcheurs habitait sur les hauteurs : Kerydreuf, Le Roz, la Montagne etc...) et accédait au port par ces escaliers. Aujourd'hui ces venelles (escaliers) sont encore utilisées par quelques piétons domiciliés dans ces différents quartiers ou promeneurs et  touristes pour rejoindre le centre ville malgré les dangers qu'elles présentent: chûtes, glissades sur des marches rendues  gluantes par les mousses etc....  Inaccessibles aux engins mécanisés, elles ne reçevaient aucun entretien, durant la dernière mandature, le nettoyage  se faisant au  gré des éléments: vent et pluie. Un éboulement obstrue la venelle Jean Jadé, par ailleurs inutilisable car débouchant sur un mur cernant  un terrain privé suite à des accords signés par l'ancienne municipalité.
Intérêt général ou intérêt particulier ?? A chacun sa réponse .
Il ne faut pas oublier que ces venelles appartiennent à notre patrimoine (au même titre que nos lavoirs) car elles font partie  de notre histoire. A ce titre elles mériteraient un peu de sollicitude, d'autant que certaines maisons y sont situées. C'est un plaidoyer pour les circuits touristiques que nos visiteurs apprécient tant.



Pardonnez moi, j'ai fait un rêve, j'habitais une ville célèbre pour sa  propreté,
 mais....
ce n'était qu'un conte de Noël
Et il faudra plusieurs Noëls pour rattraper 13 années de
laxisme et politique Spectacle !!!!!
Pourquoi faire du spectacle, et privilégier la vitrine sans s'occuper de l'arrière boutique, alors que les audiernais ne sont pas tous et loin s'en faut,
domiciliés sur.....le front de mer. 
 Alors Joyeux Noël à tous les audiernais, ceux de la vitrine et ceux d'ailleurs  



Additif
Cette image du Père Noël est relayée par Alain sur son site errances:
http://www.errances.info/
On peut également consulter sur ce site un article consacré à l'histoire de Quimper







Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article