Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 09:17

Blog Konchennou-Présentation -Chronologie

 

La "nouvelle" intitulée "Ma Doué" publiée en 2006 et son complément  " Le voyage à l'Île de Sein" publié en 2008, font partie des articles les plus lus sur le blog Konchennou. En conséquence, et pour faciliter tant  la recherche que la lecture de ces articles ils sont placés provisoirement en tête de blog. 

 

audierne-_pont-croix_031.jpg 

Repost 0
Published by spartacus
commenter cet article
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 00:00

Audierne.Esquibien.Plouhinec.Editorial 12/2012 

 

img_0263_1_1.jpg

 

 

Références: Télégramme de Brest en date du:

 

(1)- 9-11-2012: Commission jospin.Les premières propositions

10-11-2012.Commission Jospin.140 pages pour rénover la vie publique 

14-11-2012. Politique.Hollande justifie son cap 

(2) 10-11-2012: Pointe du Raz le "grand site de France" élargi ?

(3)- 20-10-2012. Tribunal de commerce: Liquidations

Ile de Sein: SARL Le Berre ostréiculteurs

Plouhinec: SCEA frères le Berre ostréiculteurs

(4) 10-11-2012:Tribunal de commerce.Liquidations.Audierne SARl Crésus Restaurant "le lunch" quai Pelletan

(5) 10-11-2012: Esquibien Conseil municipal.Deux points litigieux abordés dont le centre nautique

(6) 6-11-2012: Audierne:Une plaque inaugurée rue de Bir-Hakeim

(7) 6-10-2012: Environnement: Ces empêcheurs de construire en rond

(8) 15-10-2012: Blanchiment Une recette complexe bien huilée

(9) : 9-11-2012- Chateaulin.Immobilier.le marché des biens modestes se maintient

(10): 9-11-2012 :Cornouaille. Dossier du jour. Une salle coûte que coûte

 

******

 

Après l'agitation de la saison estivale, le Cap-Sizun a retrouvé son calme et même plutôt son grand calme. Les fêtes de la Toussaint ont donné le top de départ pour la fermeture des résidences secondaires et désormais l'activité principale s'oriente vers Noël et les fêtes de fin d'année. Néanmoins quelques évènements marquants méritent toute notre attention, particulièrement pour ce qui concerne la santé économique de notre belle région. Il convient cependant de dire préalablement un mot des évènements nationaux marquants et plus particulièrement de ce qu'il est convenu d'appeler la "commission Jospin", et son incidence sur la conférence de presse du Président de la République.

Un des points essentiels de la "commission Jospin" traite le problème du cumul des mandats exercés par les hommes politiques. Il n'est pas nécessaire d'aller chercher des exemples au plan national car ces exemples ne manquent pas au plan local. Nous avons déjà traité le problème à plusieurs reprises comme dans l'article ci-dessous:

Lien:

Audierne.Cap-Sizun.7ème circonscription.Ma députée et moi      

 

et dans bien d'autres articles. Les politiques sont les premiers à faire appel au bénévolat des militants et autres sympathisants pour, par exemple coller des affiches et oeuvrer dans les associations. Par définition, le bénévole n'est pas rémunéré, alors que le politique se fait payer pour tout (maire, conseiller général etc...). Donc,

     

faites ce que je dis et ne vous occupez pas de ce que je fais

 

pourrait résumer certaines situations locales: actuellement à Esquibien où le maire est conseiller général et se fait rémunérer pour ces 2 mandats tout comme précédemment ce fut le cas à Audierne . Il ne faut pas chercher plus loin l'explication de la mauvaise image des politiques pour lesquels l'opinion n'est pas avare en qualificatifs. Pas étonnant non plus que les places soient si chères à chaque nouvelle élection. Il semble donc nécessaire d'interdire une fois pour toutes le cumul des mandats et par voie de conséquence le cumul des indemnités. Quelles que soient les raisons invoquées pour défendre ce cumul des mandats, ce ne sont que des bonnes raisons pour défendre le cumul des indemnités ce qui ne va pas dans le sens de l'intérêt du contribuable ni celui des administrés. Le Président de la République l'a bien compris en montrant l'exemple par la diminution de son indemnité de fonction. Malheureusement il ne semble pas que l'on se bouscule beaucoup pour poursuivre cette diminution à tous les niveaux de la politique, pas plus au plan national qu'au plan local. Il s'agit pourtant d'une urgence si on veut réconcilier administrés et politique, et par là même agir sur l'abstention qui "fausse" les résultats. Certes, nous n'avons pas en Cap-Sizun de cumulard du type "député-maire" puisque notre députée de la 7ème circonscription exerce un mandat unique, mais ce n'est pas une raison pour ignorer le problème qui se pose au plan national;

Evidemment nous avons notre grand site de France autour de la Pointe du Raz. Il serait même question d'agrandir le périmètre concerné par ce label. Hélas, la commune d'Audierne n'est pas concernée par cet agrandissement qui concerne surtout la côte nord du Cap. Dommage pour Audierne qui aurait pourtant eu toute sa place dans un grand site de France grâce surtout à sa casse de voitures totalement illégale comme nous ne cessons de le répéter.         

 

   

Hélas, trois fois hélas !!  Et si la vie économique n'était pas ce qu'elle est, on pourrait espérer des améliorations. Or, l'entreprise ostréicole des frères Le Berre vient de faire l'objet d'une liquidation judiciaire. Cela concerne Plouhinec (SCEA Les frères Le Berre) et l'Île de Sein (SARL Le Berre), sans oublier la rivière Goyen dans laquelle ont été installés de petits ouvrages pour accueillir les naissains d'huîtres. Que vont-ils devenir ?? Qui va s'en occuper désormais ?? Simple question sans réponse évidemment.

 Ajoutons à cela la liquidation judiciaire de la SARL CRESUS à Audierne (Quai Pelletan-restaurant, bar) pour conclure en disant que la vie économique du Cap-Sizun est loin d'être brillante.  Notons par ailleurs un ralentissement dans la diffusion d'informations concernant Audierne dans le "Télégramme de Brest". Pas un mot au sujet des cérémonies du 11 novembre par exemple. Certes les meilleurs profils de nos élus locaux ne sont pas indispensables à la une de l'actualité mais le dernier article concernant la ville remonte au 6-11-2012. Il s'agissait d'une actualité très récente et particulièrement brûlante, donc importante: l'inauguration d'une plaque rue de Bir-Hakeim (avec photo évidemment). Pour le cas où les rédacteurs seraient en panne de sujets, on peut leur conseiller de faire une étude approfondie du marché immobilier en Cap-Sizun. Ce serait une simple comparaison avec l'article du 9-11-2012 qui a étudié le problème à Chateaulin et dans lequel on peut lire:

 

"L'essentiel des transactions sur le bâti à Châteaulin s'opère dans une fourchette allant de 60000 à 130000 euros". 

 

(cf: référence 9).

 

On constate en Cap-Sizun que de plus en plus de maisons sont pancartées "à vendre" et que rien ne se vend malgré une chûte considérable des prix. Nous avons en d'autres temps attiré l'attention sur l'impact prévisible que  la construction d'un nombre considérable d'appartements aurait sur le marché des constructions anciennes du type "maison de famille". Nous y sommes et on peut lire encore dans l'article précité: 

 

"Beaucoup de maisons modestes des années 50, 60 et plus anciennes nécessitent des travaux de rénovation parfois conséquents".

 

On peut sans doute considérer que ces remarques sont tout à fait transposables au Cap-Sizun, d'autant qu'elles traduisent une situation générale et économique plutôt difficiles. A se demander si une maison en pierres est encore un critère sélectif de qualité. 

Ajoutons aussi que parfois certains arguments viennent s'ajouter pour compliquer les choses. La presse sait parfois faire un peu d'humour: 

cf: Référence 9 :

 

Titre: "Environnement. Ces empêcheurs de construire en rond" ( Rédacteur:Yvon Corre)

 

On y trouve quelques jolis noms  comme la "fougère hyménophylle", le "gaillet négligé" ou le "fluteau nageant" sans oublier le "scarabée pique-prune", figurant à la rubrique des raretés à protéger impérativement dès qu'un projet immobilier apparait dans le paysage.

 

 Ceci nous mène directement à Esquibien pour rappeler qu'un certain projet de club nautique a dû s'incliner devant la présence d'une plante très très rare:

 

la Renouée Maritime,

 

tellement rare que plus personne ne la remarque aujourd'hui sur le terrain. Qu'importe !! Le club nautique a été réalisé dans sa dernière mouture et aujourd'hui  évidemment continue à faire parler de lui:

   

cf: Référence 5

   

Esquibien: Conseil municipal: Deux points litigieux abordés....Centre nautique.

 

Notre ami Alain a consacré un article à ce sujet sur le blog "Errances" accessible par les liens ci-dessous:

http://www.errances.info 

ou 

link

 

En conséquence nos lecteurs sont invités à visiter "Errances" où ils pourront en plus prendre connaissance des articles consacrés au projet de ND des Landes (aéroport), au véloroute d'Esquibien , ainsi qu'aux éoliennes de Plouvien rattrapées par la loi littoral. Inimaginable !!! Et si les éoliennes de Goulien étaient à leur tour victimes de la loi littoral, donc condamnées à la démolition. Ridicule non ?? Inutile sans doute  d'en dire davantage sur ce sujet  .

 

Disons seulement qu'on vient de s'apercevoir que le bois utilisé pour construire l'estacade esquibiennoise du club nautique est de mauvaise qualité . Il serait effectivement peut-être temps de trouver une solution au litige qui oppose la municipalité à la famille Keravec qui a toujours 2 plaintes en cours. Ce serait sans doute la voie du bon sens, à condition que les droits du particulier soient respectés et indemnisés convenablement.

 

Pour conclure disons encore un mot sur Audierne où on trouve toujours 2 structures pour traiter les problèmes de pauvreté: Le "Secours alimentaire" et les "Restaurants du coeur". Le Secours alimentaire annonce qu'une collecte annuelle aura lieu dans les différents magasins les 23 et 24 novembre 2012. On se rappelle que Madame la Maire d'Audierne a fait savoir lors de la création des "Restaurants du Coeur"   qu'il s'agissait d'une

 

 "volonté politique".

 

L'opinion en a très certainement pris acte, d'autant que:

 

Le Secours alimentaire du Cap-Sizun a été créé en décembre 2001 pour répondre à la volonté du

 

centre intercommunal d'action sociale (CIAS)

 

de mutualiser l'ensemble des centres communaux d'action sociale du territoire (à l'exception de Plouhinec). Or, Madame la Maire d'Audierne est aussi vice-présidente de la communauté de communes. A ce titre elle doit soutenir l'action du "Secours alimentaire" non ?? On peut donc se demander ce que signifie l'expression de sa "volonté politique" à propos des "Restaurants du Coeur". S'agit-il d'une contestation de l'action communautaire ou d'un désaveu du "Secours alimentaire" soutenu par la communauté de communes qui paie le loyer des locaux sis "rue du 14 juillet " à Audierne, alors que le fonctionnement des "Restaurants" est à la charge exclusive d'Audierne, donc des contribuables ?? La question se pose. Ces "Restaurants" sont installés au premier niveau de la future salle polyvalente d'Audierne qui verra le jour, parait-il. Il n'est pas inintéressant de consulter à ce sujet l'article cité en référence 9:

 

Cornouaille: Le dossier du jour. Une salle coûte que coûte .

 

On pourrait presque ajouter:

 

Combien ça coûte, plutôt combien cela va nous coûter ???

 

En attendant la réponse, tournons nous vers la préparation des fêtes de Noël qui apporterons espérons le , un peu de soleil dans la morosité ambiante. 

Enfin, dernière heure: on vient d'apprendre que l'UMP vient enfin d'élire son Président: Monsieur Jean-François Copé qui aurait battu son concurrent ex Premier Ministre, Monsieur François Fillon de 98 voix. Voilà qui promet encore quelques belles joutes en perspective, lors des scrutins à venir. Comme quoi, la

 

"volonté politique"

 

 a encore de beaux jours devant elle tant au plan national qu'au plan local (comme le Cap-Sizun) ce qui n'est pas peu dire. Mais, fort heureusement c'est toujours l'électeur qui a le dernier mot.    

 

  5-2-2005__cr_che_no_l_032-1.jpg

 

 

 

 

********

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 09:52

La Saint-Cyrienne

 
 2e COMMUNIQUE SPECIAL
Proposition de Loi sur le 19 mars 1962 
Un risque grave de division !!
 
Seule une mémoire partagée peut renforcer 
la cohésion nationale
 Le Comité d’Entente, représentant plus d'1.200.000 adhérents, a pris acte du report au 8 novembre 2012 (au lieu du 20 novembre initialement annoncé) de la discussion en cours, au Sénat, visant à faire du 19 mars une journée nationale à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des évènements en Tunisie et au Maroc.
Il souhaite que les dernières heures à venir contribuent à approfondir toute réflexion individuelle ou collective sur les risques de division que générerait une telle loi. En effet le début de la discussion, le 25 octobre, a confirmé la profonde divergence entre parlementaires et aussi entre anciens combattants sur le choix de cette date de commémoration. Cette proposition de loi, exhumée 10 ans après son vote à l’Assemblée, n’est ni opportune ni utile sinon pour satisfaire deux associations minoritaires au détriment de l’ensemble des combattants d’Afrique du Nord et des Français en général.
Le Ministre délégué aux Anciens combattants, M. Kader ARIF, n’a d’ailleurs pas souhaité s’engager et s’en remet à la sagesse du Parlement.
Le 19 mars ne peut pas être une date de recueillement car il rappelle, hélas, pour trop de Français, le deuil et l’exode. S’en tenir au 19 mars serait bafouer la mémoire des dizaines de milliers de harkis massacrés après cette date, comme celle du million de nos compatriotes victimes d’une véritable épuration ethnique. Faut-il rappeler qu’il s’agissait notamment de descendants des révolutionnaires de 1848, des patriotes d’Alsace-Lorraine, enfin des anciens républicains espagnols exilés, refusant la dictature et tous ceux qui se sont engagés, plus que d’autres, dans les campagnes de la Libération de la France entre 1943 et 1945. C’est aussi leur voix qu’il faut écouter, c’est celle des Français.
Lorsque la Nation a voulu honorer ceux qui ont donné leur vie pour la France dans tous les conflits, le Parlement, à sa très grande majorité, a voté le 28 février dernier une loi que l’on peut qualifier de« mémorielle », retenant le 11 novembre comme journée de commémoration pour tous les morts pour la France. Cette loi exclut la suppression de commémorations existantes, officielles comme associatives.
Une nouvelle loi serait superfétatoire venant notamment de sénateurs qui avaient voté la loi du 28 février dernier. Aussi le report de cette discussion s’avère une opportunité à saisir pour s’interroger sur son bien-fondé.
En s’inspirant de personnalités aussi différentes que le Général de Gaulle ou François Mitterrand, qui l’un comme l’autre avaient refusé cette date, chaque sénateur devrait pouvoir s’exprimer en son âme et conscience. Soit rejeter cette proposition de loi au nom de l’unité et d’une mémoire collective apaisée, confirmant le sens du vote de la loi de février dernier, soit choisir de réveiller une division profonde entre Français de toutes catégories et de toutes origines, en la votant pour satisfaire une fraction minoritaire du monde combattant.
Une telle « loi mémorielle »votée à une courte majorité, serait certes légale mais sans légitimité faute de consensus national.
Depuis février 2012 les 30.000 soldats morts ou disparus d’Afrique du Nord ont toute leur place au Panthéon des tués de toutes les guerres honorés maintenant chaque 11 novembre, même quand les derniers anciens combattants d’Algérie, du Maroc et de Tunisie, auront disparu. Accrocher leur mémoire à une date spécifique, comme le 19 mars, c’est finalement les condamner à l’oubli.
Toutes les associations signataires du monde combattant et du monde civil, représentant plus de 1.200.000 adhérents, mettent à nouveau en garde les représentants de la Nation sur le risque grave de division au moment où l’unité nationale n’a pas besoin d’épreuves supplémentaires.
 
Le Général de corps d’armée (2S) Dominique DELORT
Président du Comité d’Entente 
Président de la Saint-Cyrienne
Liste des associations signataires du Communiqué
- Société des Membres de la Légion d’Honneur (SMLH)
- Le Souvenir Français
- Fédération Nationale André Maginot (FNAM)
- Union Nationale des Combattants (UNC)
- Union des Aveugles de Guerre (UAG)
- UBFT «Les Gueules Cassées»
- Association amicale des élèves et anciens élèves de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr, La Saint-Cyrienne
- Association des anciens élèves de l’Ecole Navale (AEN)
- Association des anciens élèves de l’Ecole de l’Air (AEA)
- Société d’entraide des élèves et anciens élèves de l’école des officiers de la Gendarmerie Nationale (Le Trèfle)
- Association Nationale des Réservistes de la Gendarmerie Nationale (ANORGEND)
- L’Epaulette, Association d’officiers de recrutement interne et sous contrat
- Association Nationale des Officiers de Carrière en Retraite (ANOCR)
- Association des Anciens Elèves du Prytanée National Militaire (AAEPNM)
- Association des Combattants de l’Union Française (ACUF)
- Association des Anciens Enfants de Troupe (AET)
- Association Nationale des Anciens et amis de l’Indochine et du souvenir indochinois (ANAI)
- Association Nationale des Commissaires de la Marine (ANCM)
- Amicale de l’EMSST (MINERVE)
- Promotion Victoire Coëtquidan 1945
- Association Maréchal Lyautey
- Amicale des Anciens Combattants Indochinois
- Association Nationale des Anciens Prisonniers et internés déportés d’Indochine (ANAPI)
- Les Amis de Saint-Cyr et Coëtquidan
- La Fraternelle Militaire
- Union Nationale de l’Arme Blindée Cavalerie et Chars (UNABCC)
- Union Nationale de Coordination des Associations Militaires (UNCAM)
- Union Nationale des Associations de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre (UNAALAT)
- Union Nationale des Anciens Combattants d’Indochine, des TOE et d’AFN (UNACITA)
- Union Nationale des Sous-officiers en Retraite (UNSOR)
- Association Nationale des Participants aux Opérations Extérieures (ANOPEX)
- Association Nationale des Réservistes de l’Infanterie (ANORI)
- Association Nationale des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire (ANCGVM)
- Union Nationale des Parachutistes (UNP)
- Fédération Nationale de l’Artillerie
- Fédération Nationale des Sous-officiers de Réserve (FNASOR)
- Fédération Nationale des Amicales de Chasseurs à pied, alpins et méca (FNAC)
- Association Nationale des Cadres de Cherchell, Officiers de réserve et élèves(ANCCORE)
- Union nationale des Officiers de Réserve (UNOR)
- Fédération pour le Rayonnement et l’entraide des Soldats de Montagne (FRESM)
- Fédération des Sociétés d’Anciens de la Légion Etrangère (FSALE)
- Fédération Nationale des Anciens d’Outre-mer et Anciens Combattants des Troupes de Marine (FNAOM/ACTDM)
- Association de Soutien à l’Armée Française (ASAF)
Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 10:38

Audierne. Cap-Sizun. Nouveaux ouvrages traitant des Bretons 

 

 

 

234-le-phare-de-la-vieille-1.jpg

 (photo de Patrice Guichaoua)

 

***** 

Deux nouveaux ouvrages viennent de paraître:

 

Premier titre:

 

"Ils ont des chapeaux ronds "

 

de Roger Faligot et André Bernicot, publié aux éditions Coop Breiz avec des dessins de Nono bien connu des électeurs du " Télégramme de Brest ".

 

Deuxième titre:  

 

"Catholiques et Bretons toujours"

 

de Jean Rohou, auteur de "Fils de Ploucs" publié aux éditions Dialogues.

 

******

 

 Le premier ouvrage permettra aux amateurs de "bonnes définitions" de retrouver "Bécassine", native de Clocher-les-Bécasses, ainsi qu'une célèbre  phrase passée à la postérité:

 

Qu'est ce qu'on va foutre dans un centre opérationnel sinistre à regarder un radar ? Qui a eu cette idée de demeuré ? Je me fous des Bretons. je vais être au milieu de dix connards en train de regarder une carte.

 

 Les marins ne pourront qu'apprécier en reconnaissant le Cross Corsen.

 

****** 

 

Quant au deuxième ouvrage, indépendamment du titre qui rappellera  à certains le bon vieux temps du catéchisme, il permettra à d'autres de se rémémorer quelques souvenirs personnels:

 

Lien: 

 

Audierne, Esquibien - Histoires audiernaises- Editorial 1/2009

 

 

 

aud_raymond2347.jpg

 

 

****

 

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans livres
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 00:23

Audierne.Île de Sein. Cap-Sizun. Editorial 11/2012

 

     

 

 

 

 Références: Télégramme de Brest en date du:

 

1 : 5-10-2012: Titre: Carrefour des communes : "Faire mieux avec moins"

 

2: 6-10-2012: Titres: Décentralisation. Hollande précise les futures règles     

 

3: 15-10-2012: Crise en Europe: Lagarde au secours de Hollande

 

Réformes: Les douze travaux de Lebranchu  

 

4: 19-10-2012. Titre: R.Dosière. Il veut mettre l'état au régime

 

 **** 

Les références citées ci-dessus suffisent à elles seules  pour constater que l'actualité est plutôt variée avec tout de même un centre d'intérêt principal :

 

- l'organisation générale

 

des différentes structures qui conditionnent et conditionneront  nos lendemains  avec évidemment les

 

   - prévisions des scrutins 

 

à venir.

 

Un autre point dominant, concerne les

 

 - finances publiques,

 

donc les différents budgets et les économies à réaliser . Ces sujets qui ont été abondamment disséqués dans la presse, ne seront pas sans conséquence sur la vie locale et notre  quotidien. Commençons donc par l'aspect politique des choses et son incidence sur notre organisation administrative ainsi que sur les prévisions électorales. 

 

Organisation générale  

 

"Simplifier le mille feuilles" !!

 

telle est l'expression utilisée dans l'article cité en référence 1 qui ajoute:

 

"les  collectivités locales vont devoir faire avec moins de moyens".

 

Quant au dernier paragraphe, il s'intitule tout simplement:

 

"Etre plus intelligent" .

 

On pourrait disserter, en particulier sur l'intelligence, mais il vaut peut-être mieux laisser à chacun la liberté d'apprécier.

 

A ce propos on aurait pu ajouter aussi "cultiver l'art de la décision"  qui manifestement n'est pas la caractéristique la plus répandue !!!! 

 

Quant à l'article cité en référence 2, il traite de la décentralisation en rappelant au passage quelques chiffres concernant le nombre d'élus actuels , à savoir:

 

Députés européens: 74 - Sénateurs: 348 - Députés: 577 -

Conseillers régionaux: 1880 -  Conseillers généraux: 4042 -

Maires: 36.635 - Conseillers municipaux: 519.417   .

 

    Impressionnant !!! Il suffit de multiplier ces chiffres par le montant des indemnités correspondant à chaque fonction pour savoir exactement combien cela nous coûte , pour quels résultats, et à quoi servent prioritairement  nos impôts. Nous avons déjà publié suffisamment de photos de certains résultats locaux . Il ne paraît donc pas nécessaire d'y revenir, sauf pour un simple rappel concernant la commune d'Audierne par exemple:

 

 

   

 

  Liste non exhaustive comme on dit .

 

Ne parlons même pas de certaines initiatives douteuses ni du manque d'initiative puisque tout cela s'abrite derrière la légitimité.

 

Dans certaines professions, particulièrement celles qui engagent des vies humaines, on peut occasionnellement trouver dans les dossiers des appréciations du type:

 

"inapte à l'exercice de la responsabilité, initiatives douteuses, à utiliser en second exclusivement et prudemment".

 

Nous ne sommes pas dans le cas de ces professions à risque, mais dans un contexte politique (politico-local). Certains n'hésitent d'ailleurs pas à exprimer leur soi-disant "volonté politique" ce qui, loin s'en faut,  n'explique pas tout et plus particulièrement les mauvaises initiatives .

 

Lien:

 

Audierne.Aire de carénage.Trop cher pour les plaisanciers

 

Pour ce qui concerne les communes, disons qu'une municipalité est élue pour 6 ans, ce qui est raisonnable si les résultats sont conformes aux promesses, déraisonnable dans le cas contraire.

 

Ce qui permet à Monsieur Dosière (cf: référence 4) de considérer que c'est sur les budgets des collectivités territoriales que l'on pourrait

 

" réaliser les économies les plus significatives".  

 

Prévision des scrutins.

 

La fin de l'éphémère conseiller territorial est programmée. Ephémère n'est d'ailleurs pas le mot qui convient puisque, dans la pratique, cette fonction n'aura jamais existé

 

Conséquence: le calendrier des prévisions électorales est modifié:

 

 - Elections municipales comme prévu en 2014

- Elections régionales et départementales reportées d'un an soit en 2015 .

    - Disparition des conseillers généraux remplacés par des conseillers départementaux

- Fin des  cantons

 

  Tout ceci va se traduire par quelques larmes de pleureuses et grincements de dents chez certains professionnels de la politique plus concernés par les indemnités de fonction que par les problèmes à résoudre dans l'intérêt général et qui resteront après eux puisqu'ils n'auront pas été  résolus.

Lien:

 

Municipales: Pièces à conviction

 

Exemple: planter des fleurs n'est pas la mission principale d'une équipe d'élus locaux, l'intérêt général étant celui des administrés et non celui d'un quelconque lobbie ou penchant personnel. De plus, une équipe municipale ne doit pas non plus se prendre pour un comité d'animation,  et encore moins se substituer à cette structure de  bénévoles qui a certes besoin de l'aide des élus et du renfort de certains moyens, sans pour autant que cela  compromette l'action des services municipaux au profit de la collectivité et des administrés      

 

  Finances publiques

 

 Compte tenu des chiffres déjà publiés et exprimés en millards d'euros, il est absolument évident qu'il va falloir se serrer la ceinture . Nous risquons donc de voir disparaôitre certaines dépenses de prestige et inopportunes comme celles concernant

 

"l'inaugurite"

 

si chère à certains élus locaux pratiquant la course à l'évènement ce qui se traduit souvent par de nombreuses photos de face et de profil  dans la presse locale, à tout bout de champ et  pour les chiens écrasés .

     

" Trop de photos tue la photo",

 

et l'aveuglement ne pratique plus le discernement. Ce qui compte pour certains  c'est la satisfaction du moment et la collection d'images, fussent- elles de figurants, à transmettre à la postérité, fort heureusement sans inscription au journal officiel de la République française.

 

 La recherche de l'intérêt général pourrait faire l'objet d'une méditation, par exemple à l'Île de Sein dont on a déjà dit qu'elle était le quart de la France. 

 

Liens: 

 

 

  Enez Sun. Cap sur Île de Sein. N° 1

 

Enez Sun. Cap sur Île de Sein. N° 2

 

Enez Sun. Cap sur Île de Sein. N° 3

 

Enez Sun. Cap sur Île de Sein. N° 4    

 

 

 

 

 

 

******

 

 

   

 

 

     
 
 
Paroles de la chanson
 
 Marie Jeanne Gabrielle :
 
Entre la mer et le ciel
Battu par tous les vents
Au raz de l'Océan
Ton pays s'est endormi
Sur de belles légendes
Illuminant son histoire
Gravées dans la mémoire
Des femmes qui attendent
Les Marins d’Ile de Sein
 
 
1. Raconte-nous l'enfant que tu étais
Courant du sable fin aux galets
Parle-nous de ces jeunes gens
Sautant les Feux de la Saint-Jean
On pouvait croire au Paradis
En ce pays
Chante-nous si tu t'en souviens
Pour passer le Raz de Sein
Le Cantique à Sainte-Marie
Qu'on ne chante qu'ici !
 
 
2. La peine et l'ennui, de l'automne à l'été
On ne vit qu'au rythme des marées
De la Naissance au grand Sommeil
Règne le flambeau de la Vieille
On mêle la cannelle
Au parfum des chandelles
On dira pour embarrasser
La mort : "Joie aux Trépassés"
Car sur cette terre fidèle
Les âmes vont au ciel
 
3. Quand le jour s'achève au-dessus de la grève
Sur la pierre écorchée de l'île
On croit voir au fond de la brume
Comme des feux qu'on allume
Ou la barque ensorcelée
Qui apparaît
Menaçante, elle vient jeter
La peur sur les naufragés
Et le noir habille la vie
Des femmes du pays


4. La vie a changé sur le court chemin
Du Néroth à Saint-Corentin
On ne reste plus très longtemps
Isolés du Continent
Même les Anciens ne reviennent
Qu'au printemps
Et la Mer a tourné le dos
Aux pêcheurs des temps nouveaux
Elle entraînera les marins
Loin de l'Ile de Sein

refrain
Marie-Jeanne-Gabrielle
Entre la mer et le ciel
Battu par tous les vents
Au raz de l'Océan
Ton pays s'est endormi
Il garde son histoire
Au plus profond des mémoires
Et l'on dit à Paris
Qu'il est beau le Pays
Des Marins d'Ile de Sein

 

  Louis Capart 

 

 

*****

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 10:56

Dernière heure( 21-10-2012)

 

Référence:

 

Le Figaro en date du 21-10-2012. Flash actualités à 10 heurs 17

 

 Texte :

 

Jura: Deux gendarmes blessés par balles.

 

 Un ancien policier de 61 ans était retranché chez lui.....

 

 

 

Sans commentaires !!!!!!

Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 09:17

Gendarmerie nationale: suite

 

Références:

 

Télégramme de Brest en date du 20 octobre 2012

 

Titre:

 

Carhaix: un gendarme traîné sur plusieurs mètres par une voiture 

 

Lien:

 

 

Gendarmerie Nationale. Encore un mort

 

******

 

 

Serions nous, ici, en Finistère, rattrapés par l'actualité ??

 

On peut se poser la question à travers la lecture de la presse de ce jour qui nous apprend que, le 12 octobre dernier, un gendarme de la brigade de Carhaix (Finistère)  a  été traîné sur plusieurs mètres par un véhicule lors d'un contrôle "routine" effectué  à la sortie de la ville.

Incident sans conséquences heureusement, qui prouve tout de même que le midi n'a pas l'exclusivité de la "voyoucratie". Sans être naïfs disons que

 

cela n'arrive pas qu'aux autres.

    

 L'incident aurait pu en fait s'appeler accident aux conséquences que chacun peut imaginer.

   

Alors, quand le laxisme de certains responsables ferme les yeux sur l'illégalité , on peut se poser des questions :

 

 ******

 

divers-17-8-03_031.jpg

 

    Photo d'Illégalité à Audierne

 

Et pourtant:

 

Lien:

 

 

        Audierne: casse de voitures  

 

    "Ils  étaient prévenus" (titre d'un film)

 

Alors: Responsabilté ou irresponsabilité ???

 

 La question est posée 

 

*****

 

Repost 0
Published by spartacus
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 06:26

Gendarmerie Nationale. Encore un mort

 

 

Références:

 

 Le Figaro en date du 17-10-2012 (sur internet) 

 

Titre: un gendarme tué près de Nice. Le coupable en fuite 

 

Lien:

 

Audierne.Cap-Sizun.Sécurité au sud comme à l'ouest

 

******

 

Une fois de plus, une fois encore,la gendarmerie nationale compte dans  ses rangs un mort en service. Il s'agit d'un major , victime d'un chauffard, voleur de voitures, qui a pris la fuite. Les faits se sont déroulés dans le midi, une fois de plus, une fois encore.

   

Marié, père de famille, ce sous-officier de gendarmerie est mort en exerçant son métier au service de la collectivité . Précisons que le grade de major est le sommet du grade  dans la catégorie, et qu'il est obtenu en récompense de qualités professionnelles observées et constatées  durant de nombreuses années.

Disons encore que ce grade  s'obtient après une longue expérience, que celui qui le détient est qualifié pour exercer des fonctions d'officiers, auprès desquels il remplit généralement le rôle d'adjoint, apportant ses connaissances à ceux qui débutent dans le métier.

   

On ne peut que saluer ce

 

 militaire mort en service.

 

Il sera sans doute décoré de la décoration que l'on met sur les cercueils, remerciement exprimé par la société et consolation des familles ce  qui ne peut qu'inciter au

 

 Respect 

 

Dans l'article accessible par le lien ci-dessus en date du 12-10-2O12 (il ya  6 jours), j'écrivais  qu'un véhicule pouvait devenir une arme.

 

Vérification faite et confirmation sur le terrain . C'est bien triste.

 

Au Revoir Major. Mission accomplie.

 

Sans être habilité à m'exprimer au nom de vos camarades je crois pouvoir dire que tout comme vos proches, ils sont fiers de vous .

 

 

*******

Repost 0
Published by spartacus
commenter cet article
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 03:31

La Saint-Cyrienne

COMMUNIQUE SPECIAL

 
Loi sur le 19 mars 1962 ?!
Une proposition qui divise les Français
 
Le Comité d’Entente des Associations Patriotiques apprend avec surprise que le Sénat va examiner, le 23 octobre 2012, une proposition de loi de 2002 visant à faire du 19 mars une journée nationale du souvenir et de recueillement de la guerre d’Algérie et des événements en Tunisie et au Maroc.
Aucune concertation n’a prévalu dans l'action menée par quelques Parlementaires et le Comité y voit un risque grave de division de la communauté nationale.
Déjà en décembre 2001, le Secrétaire d’Etat aux anciens combattants avait préconisé de ne pas retenir cette date, en raison de la forte opposition d’une majorité d’associations d’anciens combattants, ce qui est toujours le cas aujourd’hui.

Le Comité rappelle qu'il existe déjà une journée nationale concernant cette période de l'histoire, le 5 décembre. Un monument a été érigé au quai Branly.

Il rappelle que seules, deux associations, ont choisi le 19 mars pour leur recueillement. C'est leur choix, cela n'a pas été celui des Présidents de la Vème République y compris le Général de Gaulle et François Mitterrand.

Il rappelle que la loi du 28 février 2012, votée par la très grande majorité des Parlementaires, assure que la mémoire de TOUS les Morts pour la France est honorée le 11 novembre en même temps que la Victoire et la Paix.

En conséquence, le Comité d’Entente, avec les 34 associations signataires représentant 1,2 millions membres, met en garde contre ce projet qui ne peut que raviver des divisions anciennes que l'élan de tant de Français et de Parlementaires pour honorer tous ceux qui sont morts pour la France avait fait oublier.

Le sérieux, la lucidité et le souci de l'intérêt général doivent l'emporter pour qu'enfin le calme s'impose dans le souvenir de ces moments douloureux de notre histoire nationale.

Liste des associations signataires du Communiqué
- Le Souvenir Français
- Fédération Nationale André Maginot (FNAM)
 - Union Nationale des Combattants (UNC)
- Union des Aveugles de Guerre (UAG)
- UBFT «Les Gueules Cassées»
- Société des Membres de la Légion d’Honneur (SMLH)
- Association amicale des élèves et anciens élèves de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr, La Saint-Cyrienne
- Association des anciens élèves de l’Ecole Navale (AEN)
- Association des anciens élèves de l’Ecole de l’Air (AEA)
- Société d’entraide des élèves et anciens élèves de l’école des officiers de la Gendarmerie Nationale (Le Trèfle)
- L’Epaulette, Association d’officiers de recrutement interne et sous contrat
- Association des Combattants de l’Union Française (ACUF)
- Association des Anciens Enfants de Troupe (AET)
- Association Nationale des Anciens et amis de l’Indochine et du souvenir indochinois (ANAI)
- Association Nationale des Commissaires de la Marine (ANCM)
- Amicale de l’EMSST ( MINERVE)
- Promotion Victoire Coëtquidan 1945
- Association Nationale des Officiers de Carrière en Retraite (ANOCR)
- Amicale des Anciens Combattants Indochinois
- Association Nationale des Anciens Prisonniers et internés déportés d’Indochine (ANAPI)
- Les Amis de Saint-Cyr et Coëtquidan
- Association de Soutien à l’Armée Française (ASAF)
- Fédération Nationale des Anciens d’Outre-mer et Anciens Combattants des Troupes de Marine (FNAOM/ACTDM)
- La Fraternelle Militaire
- Fédération des Sociétés d’Anciens de la Légion Etrangère (FSALE)
- Union Nationale de l’Arme Blindée Cavalerie et Chars (UNABCC)
- Union Nationale de Coordination des Associations Militaires (UNCAM)
- Union Nationale des Associations de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre (UNAALAT)
- Union Nationale des Anciens Combattants d’Indochine, des TOE et d’AFN (UNACITA)
- Union Nationale des Sous-officiers en Retraite (UNSOR)
- Association Nationale des Participants aux Opérations Extérieures (ANOPEX)
- Association Nationale des Réservistes de l’Infanterie (ANORI)
- Association Nationale des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire (ANCGVM)
- Union Nationale des Parachustistes (UNP)

5

 

Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 02:00

Audierne. Cap-Sizun. Français par le sang versé

 

Références pour accès direct articles précédents

 

Liens:

 

Audierne.Cap-Sizun.Sécurité au sud comme à l'ouest

 

Audierne.Cap-Sizun.19 mars 1962.Accords d'Evian.Mémoire vivante

 

Audierne.Cap-Sizun.7ème circonscription.Ma députée et moi

 

Audierne.Esquibien. Cap-Sizun. Droit de vote des étrangers 

 

Audierne. Cap-Sizun. Guerre d'Espagne et Franquisme

 

Audierne.Plogoff.Beuzec.Plouhinec.Goulien.Mahalon. Mariage Gay     

 

 

******

 

 

 

 

 

 

********

Written by Constantin LIANOS
Monday, 15 October 2012 17:11

Armées.

 

Deux légionnaires blessés en Afghanistan sont devenus, le 13 juillet, les 12e et 13e soldats naturalisés “par le sang versé”. Réunis dans les salons Boffrand du palais du Luxembourg, le caporal-chef d’origine ukrainienne et le légionnaire d’origine japonaise, tous deux issus du 2e régiment étranger d’infanterie de Nîmes, ont reçu des mains de Jean-Pierre Bel, président du Sénat, leur décret de naturalisation.

« Vous ne récompensez pas seulement des braves, vous en faites des exemples », l’a remercié le général de Saint Chamas, commandant la Légion étrangère, insistant sur la « reconnaissance de la patrie envers ceux qui viennent la servir, au péril de leur vie ».

Comme près de 1 000 hommes par an, ces deux légionnaires ont frappé librement à la porte de la Légion. Elle les a accueillis et leur a donné une seconde chance dans la vie. Ils y ont appris l’art de la guerre, la langue française et l’amour de leur patrie d’adoption. La naturalisation “par le sang versé” marque la reconnaissance par la France du mérite de ces soldats. Elle renouvelle aussi la confiance du pays dans cette troupe d’élite.

Depuis 1999 et le vote de la loi (à l’unanimité des deux Chambres, malgré un débat houleux), les légionnaires étrangers blessés en opération jouissent du droit de devenir, s’ils le désirent, français.

En son temps, Valeurs actuelles avait porté ce débat en place publique et contribué à cette “unité de la nation”, malgré l’opposition de la garde des Sceaux de l’époque, Élisabeth Guigou. Ce droit scelle aussi la reconnaissance du fait que, derrière le soldat qu’elle forme, la Légion façonne un Français.

Geoffroy Lejeune

Source : www.valeursacteulles.com

 

Copyright © 2012 Monsieur Légionnaire. All Rights Reserved.
Joomla! is Free Software released under the GNU/GPL License.
 

Traduction

Géoglobe

 

Repost 0
Published by spartacus
commenter cet article