Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

20 juillet 2013 6 20 /07 /juillet /2013 10:30

Audierne: les biquettes de....

Monsieur Seguin    

 

Comme nous l'a dit Alphonse Daudet, Monsieur Seguin n'avait pas de chance avec ses "biquettes". La "scoumoune" s'est poursuivie à Audierne où les biquettes introduites dans la vallée du ruisseau "Stiry" ont quitté les lieux après un très court séjour .

 

 

 

On a dit beaucoup de choses à ce sujet, et le dernier bulletin municipal a consacré presque une page entière à nos jolies "bidas". On a parlé de malveillance  à l'égard des animaux. On a aussi parlé de clôture électrique. La photo ci-dessus, authentique comme toutes les photos ici publiées, nous montre une espèce de clôture qui n'a pas grand chose à voir avec le "Paotr Saout", nom commun de l'engin électrifié qui a remplacé le vacher après la seconde guerre mondiale. Pas besoin d'avoir gardé les vaches pour le savoir, mais si on l'a fait, c'est tout de même une expérience supplémentaire et enrichissante ( non sanctionnée par une décoration)

 

 

 

Donc nos biquettes nettoyeuses n'ont pas rempli la mission. (cf: Télégramme de Brest du 25-5-13 qui nous présente une biquette photogénique et nos élus locaux). Elles ont été retirées par leur propriétaire, après avoir enregistré quelques désertions. Donc tout reste à faire en matière de nettoyage. Ce ne fut qu'un coup de "pub" pour rien

 

 

 

 

 

Par ailleurs, il faut signaler que les prévisions de "konchennou" sont en train de s'avérer exactes en matière d'environnement puisque les décharges sauvages apparaîssent un peu partout en ville et ailleurs. On pourra faire venir toutes les biquettes du monde, elle n'élimineront pas les cartons ni les plastiques, ni le reste. On ferait peut-être mieux de reconsidérer la situation générale en rétablisant par exemple le ramassage des déchets verts.

 

 

 

 

 

Au fait, il était prévu, au temps de la municipalité précédente, la construction d'un bassin de rétention dans la vallée du ruisseau "Stiry" pour empêcher les inondations en centre ville. Quid de ce projet ?  Il faudra peut-être en parler aux prochaines municipales !! 

 

 

 

Laissons le mot de la fin à Jean de La Fontaine et sa célèbre fable qui s'intitule: " les deux chèvres"

 

"Dès que les chèvres ont brouté,

Certain esprit de liberté

Leur fait chercher fortune : elles vont en voyage

Vers les endroits du pâturage...."

 

*****

Repost 0
Published by spartacus - dans photos
commenter cet article
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 16:59

 

 

Nouvel article sur Cap-Sizun images

 

 

 

 

Lien:

 

http://yannfanch.unblog.fr/  

 

link

 

 

Bonne visite !!!

Repost 0
Published by spartacus - dans photos
commenter cet article
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 10:08

Audierne.Esquibien.Télégramme de Brest et humour

 

Référence: Télégramme de Brest en date du

 

a)- 1-7-2013:

 

Titre: Port patrimonial . Charte lancée à Penmarc'h

 

b)- 2-7-2013

 

Titre: Esquibien. Dunes, attention aux plantes rares

 

   

GEDC0939.jpg

 

 

*****

 

L'article cité en référence b) traite du nettoyage de la côte sud de la commune d'Esquibien, opération au cours de laquelle les agents chargés du nettoyage ont été amenés à prendre quelques précautions en raison de la présence de quelques expèces rares ou protégées (oyats, liserons) qu'il convenait de ne pas détruire évidemment. Cette attitude plus que louable, a aussi permis de constater ce qui suit:

 

"Quant à une autre plante rare du secteur, une variété de renouée, elle aurait disparu naturellement. Après avoir fait capoter le premier projet de centre nautique....."

 

Le texte ci- dessus  est reproduit intégralement y compris les points de suspension qui en font le charme et dénotent un certain humour du rédacteur. Nous voici, par l'intermédiaire des points de suspension replongés dans la saga du club nautique, qui en son temps, avait fait l'objet de plusieurs projets avant d'aboutir à la réalisation actuelle qui est toujours sous le coup d'une procédure  et  en attente d'une  décision de justice. A l'approche des élections municipales, le club nautique et son histoire pourrait bien refaire surface et faire partie des arguments des uns et des autres, donc influer sur les résultats.

   

Que faut-il retenir de tout cela ??

   

La renouée maritime plus connue sous le nom de "Polygonum maritimum" a donc, avant de disparaître naturellement, fait capoter un projet de centre nautique qui n'était pas celui qui est réalisé aujourd'hui . Donc, sans l'intervention de cette "Polygonum maritimum" nous aurions aujourd'hui un centre nautique différent de l'actuel et qui n'aurait  pas donné lieu à procédure judiciaire, ce qui aurait sans aucun doute simplifié les choses.

 

Mais qui donc a utilisé cette "polygonum maritimum" comme argument pour faire annuler un projet ??? Mais oui, bien-sûr, Madame la conseillère générale de l'époque, non reconduite dans son mandat par les électeurs  en 2011 et remplacée par l'actuel maire d'Esquibien. Petite revanche de cette sacrée "polygonum" qui n'a pas oublié non plus l'histoire de la mercédes et la 2 chevaux. Et dire que Madame Donval va rejoindre dans l'oubli cette "Polygonum" puisque comme elle, elle disparaîtra naturellement en ne se représentant pas. Pourquoi ?? Auraient-elles toutes les deux été victimes d'un désherbage intempestif ?? Ou alors, victimes du jardinage, occupation majeure du personnel municipal audiernais ??

 

Toujours est-il que, si à Esquibien on peut se poser des questions tant sur les candidatures que sur les hypothèses de résultats aux prochaines municipales , à Audierne la cause est entendue :

 

le prochain maire ne sera pas Madame Donval.  

 

Toutefois,  avant son départ, Madame Donval pourrait et même devrait prendre les mesures nécessaires pour  faire revenir en Cap-Sizun la "Polygonum Maritimum"  qui  serait tout simplement sauvegardée dans le cadre d'une "volonté politique".  On pourrait même, sans aucun doute envisager la publication d'un article avec photo, même sans biquettes,  dans la presse locale. Ceci serait d'autant plus justifié par le fait que Audierne adhère désormais à la charte des ports patrimoniaux qui a pour but de:

 

"faire émerger un nouvel urbanisme portuaire qui unit le passé et les innovations"    

 

(cf: référence a) 

 

 

sous la présidence de

 

Jacqueline Donval, maire d'Audierne 

 

 

 

 

 

 

******

 

 

GEDC0973.jpg

Question subsidiaire:

 

Comment se fait-il que personne ne se soit rendu compte de la disparition de cette satanée Polygonum maritimum ?? Si les choses avaient été suivies comme elles devraient l'être un évènement de cette importance n'aurait pas dû passer inaperçu et il aurait peut-être fallu s'investir pour tenter de

 

"Retenir le   départ"

 

de cette plante tellement  rare qu'elle en devient  indisciplinée, refusant de se plier  aux arguments invoqués par une conseillère générale en exercice, arguments dont la pertinence ne saurait être mise en doute. C'est ce qu'à voulu sans doute laisser entendre le rédacteur de l'article du Télégramme par  ses points de suspension. Ceci n'est qu'un point  de vue, donc un point de vue  contraire est toujours possible et .........  

 

 

On sait pas jamais s'pas !!! 

 

 

******

Repost 0
Published by spartacus - dans humour
commenter cet article
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 00:13

Audierne.Cap-Sizun.Finistère.

Point de situation juillet 2013

 

Références:

   

Internet :

 

Les  comptes des communes. Analyse des équilibres financiers fondamentaux 2011. Audierne

 

Livre

 

Secoue-toi bretagne - Breiz, krog e barzh

 

En guise de conclusion...en attendant des actions  

 

 

Télégramme de Brest en date du

 

23-5-2013.

    a)- LGV: En service avant l'été 2017

15-6-2013

    b)- Les réponses aux inquiétudes des facteurs 

19-6-2013:

    c)- Tourisme. Vers une structure intercommunale

20-6-2013:

    d)- Moralisation: Dix députés pour une abolition de leurs privilèges    

 21-6-20132      

    e)- Conseil général. Des ombres sur l'économie -

    f)- TGV. L'heure est à la mobilisation

 

 Ouest-France en date du

14-6-2013

g)- Pont-Croix. Une commission tourisme qui fait réagir des élus 

 

 

 

*******

L'actualité a été abondante ces derniers jours. En conséquence, il ne nous a pas été possible d'aborder tous les sujets dans le dernier article ici publié (éditorial 7/2013 ) . Il paraît donc nécessaire d'y apporter un complément compte tenu de l'approche de certaines échéances (municipales 2014), d'autant qu'une de nos fidèles lectrices (elle  se reconnaîtra), nous a  fait savoir qu'elle nous  trouvait "prolixe". Il ne faut donc pas la décevoir. Certes, tout n'est pas encore dévoilé concernant les prochaines municipales, mais on peut tout de même déjà avoir une idée.

 

 

Notre entrée en matière commencera donc par un petit coup d'oeil sur les finances audiernaises que l'on peut consulter sur internet. Il convient d'en  profiter pour remercier l'ami  (dont nous  tairons  le nom) qui a bien voulu nous  faire parvenir ces éléments par écrit, référence incontestable puisqu'il s'agit du site:

 

 alize 2, finances gouvernementales :

 

    Ces chiffres concernent l'année 2011. Nous ne les détaillerons pas évidemment, mais une rubrique a retenu notre attention. Elle concerne les charges de fonctionnement, où on apprend que les charges de personnel représentent 53,66 % du total. Sans compter que sur le tableau récapitulatif qui comprend 8 critères, 5 font l'objet d'un point rouge donc supérieur à la moyenne (strate), pour 3 classés vert donc normaux.

Notons en rouge:

- Les charges de personnel

- Les impôts locaux 

- Le résultat comptable 

 - Les emprunts 

- La pression fiscale

et en vert:

 - Les investissements

 - La dette à la fin de l'année

- L'évolution de la dette

 

Ces chiffres devraient permettre à ceux qui vont briguer la responsabilité audiernaise de réfléchir à ce qui les attend s'ils sont élus. Il leur faudra sans doute envisager de faire des économies quelque part. Autrement dit, il leur faudra remédier au laisser-aller que l'on pourrait d'ailleurs qualifier de "je m'en foutisme". Un simple exemple : Les toilettes des halles dans lesquelles l'éclairage public (4 lampes puissantes) fonctionne toute la journée, alors qu'on pourrait certainement réduire cette dépense par des automatismes qui procèderaient à l'allumage en fonction des besoins (minuterie).

 

Autre exemple: la dépense du poste "jardinage" qui fait  partie des charges de personnel, donc des 53,66 %. Il conviendra sans doute de l'évaluer et la situer par rapport à l'ensemble de la masse salariale. La réponse pourrait être éloquente: Audierne a sans doute surestimé sa capacité dans ce domaine, situation déjà difficile lors de l'entrée  en fonction mais aggravée et amplifiée par la municipalité actuelle.

 

Ceux qui habitent un beau quartier (ou déshérité), sont en droit de penser que :

 

" Cela fait cher du bouquet de fleurs".

 

pic_0058.jpg 

 Soulignons en passant que si la fonction jardinage d'Audierne ne connaît pas la crise, certains postes de personnel qualifié, donc très utiles (mécanicien pour l'entretien des véhicules; personnel formé à l'utilisation du  véhicule nacelle etc..) n'existent plus depuis que les titulaires sont partis en retraite.

  

On dirait que certains responsables  élus ne servent à rien puisqu'ils ne contrôlent rien, ne sortent pas de leurs bureaux et procèdent ainsi depuis le début de la mandature. Ils risquent fort de se voir privés d'indemnités par les électeurs, si d'aventure, ils envisageaient de se représenter. Compte tenu des circonstances, les audiernais savent très bien qu'il n'y a plus rien à attendre de cette équipe. Pour ne pas être trop "prolixe", nous n'en dirons pas plus sur ce sujet, qui n'est évidemment pas unique en la matière. Mais, nous y reviendrons si nécessaire .

 

Un petit mot tout de même à propos  des "biquettes" qui ont fait l'objet d'un article avec photo dans le télégramme du 25-5-2013. L'article s'intitule:

 

Nettoyage du Stiry (i). Des chèvres en mission.

 

Il est touchant de voir nos élus (le maire et son adjoint travaux) en extase devant les biquettes. Ils ont seulement oublié une chose: la vérification des clôtures pour assurer la sécurité du troupeau. Conclusion: une des biquettes aurait disparu, une autre aurait fugué (retrouvée en ville). En conséquence, c'est une fois de plus un coup de "pub" pour rien puisque aujourd'hui le propriétaire a récupéré ses bêtes (bidas), considérant sans doute que leur sécurité n'était pas assurée. Il ne devait pas être très content le chevrier !!

 

Il nous reste donc, faute de biquettes, l'environnement du quartier  qui lui n'a pas bougé.

 

 

     

 

En fait, nos élus n'ont pas dû regarder le paysage pendant la prise de vue destinée au journal local puisqu'ils regardaient de l'autre côté, donc tournaient le dos. Passons !!!

 

 

Parlons du TGV.  

 

On a commencé à nous parler de la ligne à grande vitesse pour 2017. La voilà renvoyée à 2030..... ou aux calendes grecques. L'heure est à la mobilisation  (cf: référence f). Ce n'est donc pas encore demain que Quimper sera à 3 heures de Paris. Soit !! Mais il s'agit là d'un problème de niveau national que les Capistes ne peuvent que subir. Ce n'est pas à leur portée. Par contre, quelle que soit la situation actuelle ou future, le Cap-Sizun est toujours à pratiquement une heure de route de Quimper. Or, le désenclavement du Cap-Sizun est un problème local et il ne semble pas vouloir se régler rapidement. On vient toujours nous voir en période électorale car pour devenir élu local départemental ou régional (et même national: député) les voix des Capistes sont nécessaires et même indispensables. Notons pour mémoire que l'actuelle mairesse d'Audierne a été conseillère générale durant 6 ans, période au cours de laquelle rien n'a bougé. Nous sommes toujours au bout du monde et nous y restons. Pas étonnant que les électeurs fassent de moins en moins confiance au monde politique et pas seulement à ceux d'en haut, puisque ceux d'en bas se contentent d'être satisfaits de leurs indemnités ce qui est pour eux l'essentiel . Une fois élus, on oublie les électeurs et les promesses. L'intérêt général passe aux oubliettes, au profit de l'intérêt particulier. Durant 6 ans, la municipalité d'Audierne n'en aura fait qu'à sa tête, ce qui se termine par le retrait pour ne pas dire "la retraite" de la responsable qui laisse son équipe se débrouiller seule  face à l'opinion publique et aux électeurs. Attitude très sportive non  ?? Mais sachant bien qu'elle ne vivrait pas Austerlitz, elle refuse de connaître Waterloo, abandonnant ses partenaires en pleine tourmente. Un capitaine qui abandonne son navire en pleine tempête n'est pas un spectacle très courant, au pays  des marins pêcheurs et de la SNSM. Dernier exemple: le naufrage du "Sokalique", modeste petit bateau de pêche. La capitaine n'a pas voulu quitter son bateau et a sombré avec lui.

 

 

   

 

 

Ceci nous amène à parler des privilèges, en nous référant à l'article du Télégramme en date du  20-6-2013, qui s'intitule:

 

Moralisation. Dix députés pour une abolition de leurs privilèges.

 

L'intention est fort louable puisqu'on peut lire ce qui suit:

 

Un sondage réalisé en pleine affaire Cahuzac avait révélé que 77% des Français considèrent que leurs élus sont malhonnêtes.

 

Dans cette hypothèse, ceux qui n'ont jamais été élus ne peuvent que s'en féliciter . Chacun peut penser ce qu'il veut de ce sondage. Rappelons seulement que nous avons dénoncé ici le taux de réversion des retraites de parlementaires qui est de 66% alors que généralement les veuves n'ont droit qu'à 50%. Pourquoi ??

 

Lien:

 

Audierne.Cap-Sizun.Editorial 5/2013  

 

Mais, ne soyons pas naïfs. ce n'est sans doute pas encore demain que certains avantages de ceux qui nous dirigent seront supprimés. 10 députés c'est peu par rapport au total des parlementaires des 2 assemblées. Toutefois, on peut rêver !!!! 

 

 

Et enfin, un mot sur nos offices de tourisme qui, semble-t'il, seraient source de problèmes. En fait, la situation actuelle est assez récente puisque chaque office de tourisme fonctionne depuis peu avec le statut de EPIC (établissement public,industriel, et commercial) ce qui signifie que les budgets de fonctionnement font partie des finances communales. Auparavent, le régime associatif s'appliquait à ces structures. Autrement dit, l'argent provenait de la communauté de communes sous la forme de subventions et l'association concernée en faisait ce qu'elle estimait devoir en faire sans avoir de comptes à rendre. On se souvient de " Tourisme en Cap-Sizun" qui a fonctionné ainsi durant de longues années avec plusieurs présidents. Or, les subventions attribuées par la communauté de communes variaient selon plusieurs critères , ce qui engendrait la contestation pour cause d'inégalité. C'est pour mettre un terme à cette contestation que le statut EPIC a été établi avec les mêmes critères pour tous.

Aujourd'hui nous avons donc 4 offices de tourisme EPIC: Audierne, Plouhinec, Pont-Croix et Beuzec, plus le grand site de la Pointe du Raz. Certaines communes comme Esquibien, Primelin, Ile de Sein sont rattachées à Audierne, ce qui a amené le Maire d'Esquibien Didier Guillon par ailleurs conseiller général à suggérer une structure intercommunale. Cette initiative n'a pas été du goût de Plouhinec, Pont-Croix , Beuzec et Pointe du Raz dont les responsables ont invoqué un "travail de sape", partant du principe que c'est le grand site qui doit être "pilote" du tourisme dans le Cap et non Audierne.

Que faut-il en penser ?? 

Notons tout d'abord que Audierne, Esquibien, Primelin ne font pas partie du périmètre du grand site, contrairement à Cleden, Goulien et Beuzec. Or, ces communes relèvent de l'office de tourisme d'Audierne. On verrait mal Audierne entrer dans le périmètre du grand site avec ses problèmes environnementaux. 

 

 

 

 

Quant à considérer que Pont-Croix est chef-lieu de canton, donc prioritaire, cela correspond à une vision dépassée des choses puisque, aux prochaines cantonales, le nombre de cantons sera divisé par 2 et la parité devra être respectée. Logiquement, le canton de Pont-Croix devrait être associé à celui de Plogastel Saint Germain pour n'en faire qu'un. Dans ce cas, on peut se demander comment feront les conseillers actuels: Didier Guillon et Michel Canevet pour proposer des candidatures respectant la parité c'est à dire un couple de "titulaire-suppléant". Donc Pont-Croix (petite cité de caractère) est dépassé dans ce domaine et son office de tourisme aussi. En fait, disons que les querelles de clochers n'ont pas leur place dans l'organisation du tourisme puisque le grand site national est un leader naturel, que c'est la plus grande commune Plouhinec qui a le label "Pavillon Bleu", alors que Audierne n'a que ses paysages massacrés pour certains comme on peut le voir.

 

 

     

         

 

Le bon sens voudrait donc que la situation actuelle ne soit pas remise en cause avant les élections municipales de 2014 qui verront également l'élection d'une nouvelle communauté de communes dont les missions seront peut-être modifiées en ce qui concerne le tourisme. Il est donc urgent d'attendre ce qui signifie qu'on a fait du bruit pour rien ou pour pas grand chose .

 

Ceci nous amène à parler tranquillement de la restructuration de la poste en Cap-Sizun et de la répartition des moyens entre Audierne et Pont-Croix:

Le centre de tri de Pont-Croix est en voie de suppression après transfert à la poste d'Audierne qui vient de subir des travaux de restructuration. La situation n'est pas particulière au Cap-Sizun puisque le tri postal  de Plogonnec est également transféré à Douarnenez.  Une petite différence tout de même: 6 kilomètre séparent Pont-Croix d'Audierne, contre 13 kilomètres pour Plogonnec-Douarnenez. 

Ces problèmes concernent avant tout la poste qui met en place le dispositif qu'elle juge le plus fonctionnel. Problème interne avant tout donc. Le Cap-Sizun a vécu d'autres évènements que certains déplorent, que d'autres apprécient, comme le départ du Trésor public  d'Audierne pour Pont-Croix et la suppression de la brigade de gendarmerie de Pont-Croix au profit d'Audierne. Il n'est pas facile de prendre parti dans ce genre de  décision, puisqu'il y a toujours des arguments pour et d'autres contre. Nous avons déjà parlé des futurs cantons, ce qui ne se fera sans doute pas à l'avantage du Cap, et nous savons aussi que la commune la plus peuplée est Plouhinec par ailleurs excentrée dans le Cap. Alors, solution  ?? 

Les facteurs de Plogonnec obtiennent une compensation financière pour leur préjudice, souhaitons à ceux de Pont-Croix d'en avoir autant. 

 

 

******* 

 

Nous avons gardé pour la fin un commentaire à propos du livre qui vient de paraître:

 

"Secoue toi Bretagne. Breiz , krog e barzh"

 

paru en avril 2013 et écrit par 4 auteurs d'horizons divers, aux références incontestables.

Nous n'entrerons pas dans le détail, compte tenu de la spécificité du Cap-Sizun qui ne dispose pas d'industries ni d'outils de recherche.  ( biotechnologie, ecotechnologie, nanotechnologie etc..). Toutefois, la conclusion nous paraît sans appel :

 

"Les élus  semblent aujourd'hui plus omnubilés par le sauvetage de l'existant que par l'imagination de notre futur. Les chambres de commerce  et d'industrie reflètent trop souvent des pouvoirs locaux vieillissants, prompts à se livrer à ces guerres de clochers dans lesquelles excellent aussi  beaucoup de nos élus locaux....................................."    

 

"Dans l'incertitude actuelle quant à notre avenir....

De par sa dynamique et son image, la Bretagne peut sans doute devenir une terre d'excellence....

La ministre en charge de la décentralisation devrait....

Que ce soit pour une simplification de l'organisation territoriale (encore un mille-feuille archaïque et particulièrement indigeste) ....

Etre sensible à une demande de la  Bretagne....

 

On a une région trop petite et oublieuse de ses frontières historiques, 4 départements inutiles, 21 pays, 201 cantons, 118 établissements publics de coopération intercommunales (EPIC) avec 108 communautés de communes, 9 communautés d'agglomération plus une communauté urbaine, 133 bassins de vie et rien moins que  1270 communes avec des milliers d'élus (souvent cumulards) ... et on voudrait faire du développement économique dans ce patchwork d'un autre âge........

 

On pourrait continuer, à condition bien-sûr de disposer du droit de reproduction ce qui n'est pas le cas. Chacun saura donc retenir ce qui lui semblera le plus approprié à propos du Cap-Sizun qui fait, qu'on le veuille ou non, intégralement partie du Finistère donc de la Bretagne. Nos 12 communes ne pèsent que peu de chose par rapport aux 1270 communes bretonnes. Il conviendrait donc de faire émerger  aux prochains scrutins des élus à fort potentiel qui seraient non pas carriéristes mais capables de défendre les dossiers essentiels, de plaider la cause du bout du monde qui vit presque exclusivement du tourisme et qui devrait donc disposer d'un environnement exceptionnel comme le sont ses paysages. On peut rêver. Tant que nos élus locaux se contenteront de percevoir des indemnités, sans tenir compte des priorités, de l'intérêt général et même du style qui doit accompagner l'exercice  (rédaction, orthographe) en  contribuant à notre image de marque, nous devrons nous contenter de l'immobilisme. Nous continuerons à confondre    

 

"la durée d'une décade avec celle d'une décennie", 

 

tout comme nous continuerons à vouloir

 

 "retenir le départ..."

 

    pic_0894.jpg

 

Dommage qu'on n'ait pas su retenir le saccage du Mât Fenoux livré aux compresseurs et aux marteaux-piqueurs. La photo montre que la suite, si suite il y a, nécessitera beaucoup de prudence si on ne veut pas détruire les entourages de pierre qui sont d'origine. (Entreprise et matériel spécialisés...??? etc...) L'affaire semble avoir été mal évaluée dès le départ puisque le niveau inférieur de la structure avait été transformé en cuve étanche, donc avec des matériaux particuliers  !! Il est un peu tard pour s'en apercevoir !!

     

   

 

Les municipales approchent . Elle devront faire l'objet du bon choix particulièrement dans les perspectives environnementales qui s'avèrent avoir été le moindre souci de la municipalité audiernaise  sortante, alors que c'est l'essentiel pour notre image de marque. Laissons de côté nos paroisses, nos chapelles, nos cantiques et nos clochers, pour privilégier dans l'union  la défense de la richesse de nos paysages, notre  richesse qui constitue notre capital pour l'avenir. La Pointe du Raz classée grand site  est devenue la  locomotive du Cap-Sizun. Il ne reste plus qu'à lui trouver une bonne équipe de mécaniciens 

 

Nos communes datent de l'époque de la révolution. Elles ont été construites à partir du découpage paroissial. Rappelons que Audierne n'était à l'origine qu'une trêve d'Esquibien. Ces temps sont révolus, tout comme le temps des syndicalistes politisés qui ont fait la preuve de leur inaptitide à l'exercice de la responsabilité dans une entreprise municipale. Rien ne dit que la prochaine  équipe municipale voudra assurer la charge des restaurants du coeur dont le rayon d'action est le Cap et non Audierne. Or l'implantation de ces restaurants du coeur à Audierne est la conséquence d'une

 

"volonté politique"

 

de Madame Donval. Si d'aventure le problème se posait, il ne resterait à Madame Donval qu'à mettre ses actes en conformité avec ses idées en utilisant non pas l'argent public ce qui est facile, mais ses deniers personnels. Sinon, en se disqualifiant personnellement, elle fera partager sa disqualification par son parti, ce qui d'ailleurs n'est peut-être déjà plus à faire.  Rappelons nous que Esquibien a vécu en 1989, la disparition du socialisme sur ses terres à la suite des élections municipales. En cause, une mauvaise liste qui n'a pas réussi à faire élire un seul candidat. Et la situation perdure encore aujourd'hui. Les faits pourraient se reproduire à Audierne et dans ce cas, il sera tout de même trop tard pour commencer à  réfléchir et dire:

 

Si j'aurais su, j'aurais pas venu !!

 

Kenavo et bonnes vacances !!      

 

 

********

 

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 10:23

 

Audierne.Plouhinec.  

 Pont-Croix-Plogoff

Editorial 7/2013    

 

 

Références :

 

Télégramme de Brest en date du

 

1) 23-5-2013. LGV . En service "avant l'été 2017"

24-5-2013.LGV. Le Sénateur Philippe Paul écrit aux maires du Finistère

2)- 5-6-2013- Marine Harvest: le coup de massue. 405 emplois sacrifiés

3)- 7-6-2013. Plouhinec. Conseil municipal. Devenir du terre plein et dragage

4)- 8-6-2013. Plouhinec. Pavillon bleu. La commune entre  dans le grand bain

Pouldreuzic. Plage de Penhors. Le Pavillon bleu va flotter

Pont-l'Abbé. Aires de carénage. Une étude à l'échelle du territoire

5)- 10-6-2013. Pont-Croix. La Poste. Huit emplois menacés

 

Ouest -France en date du

 

 -3-6-2013- Audierne. Maire sortant, Jacqueline Donval ne repart pas en 2014

 

 

******

 

 

mai_06-lamb_-plou-aud_022.jpg

 

 

 

 

  *******

 

Le mois de juin touche à sa fin. La saison touristique devrait donc pouvoir commencer si la météo veut bien participer car juin a été plutôt maussade et les candidats à la "bronzette" n'ont pas été très gâtés . Pour autant l'actualité, tant au plan national qu'au plan local a été abondante. Le probléme national le plus important est bien entendu le chômage. Après Doux voici Gad et Marine Harvest, sans oublier Michelin. Les emplois sont supprimés par centaines  et dans la majorité des cas, la seule solution est "Pôle Emploi". Dans ce contexte, la fonction publique territoriale dispose d'un statut très avantageux puisqu'elle bénéficie de la sécurité de l'emploi malgré toutes les critiques émises par ailleurs à son encontre, particulièrement au sujet des effectifs. La fonction publique nationale supprime des postes de fonctionnaires pour faire des économies, et la fonction publique territoriale recrute et multiplie les embauches. 

Or, les services municipaux d'Audierne ont été fermés durant 5 jours lors des fêtes de l'Ascension soit du 8 mai au 12 mai .  Imaginez la tête des chômeurs et autres demandeurs d'emploi confrontés à cette situation, constatant l'absence des emplois protégés pendant que eux "galèrent". Surtout que durant cette période, la vie continue et les ordures s'entassent ici, là et ailleurs. Situation plutôt agressive non ?? 

 

( 3 Nouveaux dépôts de déchets verts utilisant des sacs jaunes ont été constatés le dimanche 9 juin 2013, le mardi 18 juin 2013 et le jeudi 20 juin 2013.

Sujet de réflexion non ??) 

 

   

 

  Un peu de discrétion aurait sans doute été plus approprié car, jusqu'à preuve du contraire, les services communaux exercent leur activité au profit des administrés, et non pour leur confort personnel, avec des méthodes syndicales. L'intérêt général des administrés  est assez éloigné de l'intérêt particulier d'une catégorie de personnels rémunérés par les deniers des contribuables locaux, et ce en période particulièrement  difficile . Est-ce que les hôpitaux, les transports, les pompiers, les gendarmeries, ont fait le pont durant ces 5 jours. Evidemment non !! Alors ?? Nous en reparlerons !!

 

Pendant ce temps, la commune de Plouhinec pavoise, au sens propre comme au sens figuré puisque ses plages de Mesperleuc et Gwentrez viennent de se voir attribuer le label du Pavillon Bleu, rejoignant les 144 autres plages déjà bénéficiaires dans l'hexagone dont  8 finistériennes. Il faut bien constater à cette occasion que la plage d'Audierne n'a pas été retenue. Il y a très certainement des raisons:

 

 

    Le Mât Fenoux n'est peut-être pas responsable de tout mais il a très certainement sa part de responsabilité car on a détruit les toilettes existantes, ce qui n'avait aucune urgence puisque, apparemment, les travaux de restauration ne sont pas effectivement programmés et encore moins financés. On a démoli avant de savoir si on pourrait restaurer. Pourquoi ?? Evidemment, cette situation nouvelle supprime la servitude d'entretien. Oui mais ?? Pour quel  inconvénient ?? 

 

    phto0079.jpg

 

Signalons en passant que le quotidien Ouest France publie à ce sujet,  en date du 12 juin 2013, un article qui s'intitule:

 

Réhabilitation du Mât Fenoux: Encore quelques mois de travaux-Audierne

 

On y apprend qu'il va falloir désormais faire intervenir une entreprise disposant de    

 

matériel spécifique,

 

que quelques études supplémentaires seront nécessaires, qu'il faudra une étude muséographique, que le projet de toilettes sèches est abandonné au profit de structures mobiles  etc....etc....

 

On a l'impression d'assister à une tentative de justification de la situation puisque :

 

"Nombre de promeneurs s'inquiètent du devenir du Mât Fenoux...." 

 

Pas un mot sur le financement et seulement  allusion à des délais imprécis:

 

"Encore quelques mois de travaux "

 

Ceci pourrait par conséquent nous mener au delà des élections municipales de Mars  2014, (dans 8 mois) et dans cette hypothèse, on peut se demander si la prochaine municipalité retiendra les mêmes priorités que l'actuelle. Devinette !!! Après tout,  Madame Donval n'a eu aucun scrupule à démolir les réalisations de ses prédécesseurs, tant de droite que de gauche (circulation, Mât Fenoux etc...). Par conséquent, ses successeurs n'auront pas à faire preuve de mansuétude à son égard si certaines choses ne leur convenaient pas. Mais, nous n'en sommes pas encore à l'époque de la lettre ouverte qui précèdera l'élection, ni à l'exposé des pièces à conviction, d'autant que aucun changement n'est à signaler dans ce domaine particulier par rapport à  l'année 2008. Patience !!

*****

Le tourisme est une activité essentielle du Cap-Sizun. Nous avons analysé la situation à maintes reprises et publié une étude complète du Cap-Sizun et de ses perspectives d'avenir (Ma Bro, Ar C'Hap, gwechall, hirio, warhoaz) en nous référant au livre blanc de la baie d'Audierne. Répétons seulement que la Pointe du Raz n'est pas située aux portes de Paris, et qu'il faut au moins 6 heures de voiture pour parcourir les 600 kilomètres qui nous séparent de la capitale. D'où l'intérêt de la ligne LGV (cf références 1 et 2) dont la mise en service est attendue pour 2017 et pas avant. Sans oublier le désenclavement du Cap-Sizun, dont on reparle toujours en période électorale sans jamais concrétiser. En attendant, le trajet Paris-Marseille en TGV se fait en 3 heures. Pas étonnant que le Cap ne soit pas en mesure de rivaliser avec le midi et ce constat n'est pas unique . D'où l'intérêt de pratiquer la concurrence avec nos arguments que sont en particulier nos paysages et notre qualité de vie, à condition évidemment de faire le bon choix dans ces domaines.

 

Par exemple :

 

 pic_0044.jpg

 

 

 

     pic_0894.jpg

 

 

 

     pic_0058.jpg

 

 

Simple contraste avec Plouhinec qui n'a pas lésiné sur les moyens

 

 

 

PIC_0197.jpg

 

 

 

PIC_0187.jpg

 

 

PIC_0188.jpg

 

 

N'oublions pas non plus tout ce qui manque à Audierne, particulièrement au port de plaisance: aire de carénage, poste à carburant récupération des eaux noires etc....Et l'école de pêche, l'ancienne clinique, l'ancienne glacière et bien d'autres ruines et épaves en tous genres, tout est resté figé et rien n'a bougé durant la mandature actuelle. Conclusion: la municipalité sortante aura du mal à présenter un bilan, son action s'étant plutôt limitée à l'expédition des affaires courantes. Rappelons nous le slogan:

    "Oser changer Audierne" !!

        Oui mais, dans quel sens ?? L'immobilisme et le changement sont 2 choses différentes. Pas étonnant que Madame Donval ait décidé de ne pas se représenter. Cette décision lui épargnera une suite répétitive à la défaite qu'elle a déjà connu aux dernières élections cantonales, qui n'ont pas vu sa réélection à l'issue d'un seul mandat. Peut-être un manque de bilan là aussi !!! Une seule voix de différence avec son concurrent  à Audierne. Surprenant non ?? Signalons encore que la défection de Madame Donval dont les arguments ne tromperont personne, compromet aussi  les chances de succès  de ce qui reste de son équipe après les démissions (4), donc de son parti. Cet avis n'est pas celui d'un blogueur sur konchennou mais la répétition de ce qui se dit un peu partout à Audierne..

 

On parle même de "Berezina !! A suivre donc !! 

 

Pas étonnant que Plouhinec ait obtenu le Pavillon Bleu pour ses plages. Audierne n'est pas à la veille d'obtenir cette distinction avec ses futures affreuses "cabanes-toilettes mobiles" que tout le monde appelle "chiottes", dont les portes souvent ouvertes battent au vent  ( et toujours sales) qui seront réparties ici et là sur le littoral.  La municipalité devrait aller visiter la Pointe du Raz, pour vérifier l'état (impeccable) des sanitaires, par ailleurs parfaitement intégrés dans le paysage. En fait, le paysage du Mât Fenoux suffit à afficher sur le front de mer l'aptitude municipale à traiter correctement les problèmes. La comparaison avec le fonctionnement d'une entreprise privée serait sans appel (dépôt de bilan). Tous les Audiernais savent que durant les 30 dernières années, la seule équipe municipale qui peut être fière de son bilan est celle qui a dirigé la commune de 1983 à 1995, la municipalité socialiste du regretté Jean Normant. (maison de retraite, port de plaisance etc...). La plus mauvaise est l'actuelle dirigée par Madame Donval qui, en s'en prenant au Mât Fenoux n'a même pas respecté les réalisations des gens de son bord, pas plus que le front de mer de sa commune. Cette  décision a d'ailleurs un impact sur Esquibien, commune voisine qui partage la plage avec Audierne. Pour exercer la responsabilté locale, il ne suffit pas de se faire photographier devant le tas de sable de Poulgoazec quelques jours avant les élections . Aujourd'hui, le tas de sable est toujours là, attendant le prochain scrutin.

Quant à la situation économique d'Audierne, rappelons que la municipalité d'Audierne n'a pas pu

"Retenir le départ du magasin Aldi"

(vocabulaire municipal officiel sur le bulletin du même nom).

D'autres fermetures ont suivi: à Kerivoas le magasin de vêtements et le magasin d'électroménager, le restaurant "Villa Gourmande" ex- "Entrecôtes", le restaurant "Lunch" etc... Pourquoi ?? Evidemment il y a la crise . Pour autant, l'action municipale est-elle exempte de toute responsabilité ?? La circulation et le stationnement sont des paramètres qui relèvent du  plan local. Après avoir modifié le plan de circulation laissé par ses prédécesseurs, la municipalité actuelle doit

 assumer intégralement la responsabilité

de la situation qu'elle a créé. Elle ne peut pas accuser ceux d'avant puisqu'elle a tout changé et que , désormais, les véhicules circulent face à face, que les entrées et sorties des parkings sont une ineptie, ce qui n'était pas le cas avant puisqu'ils  ils circulaient tous dans le même sens. Aujourd'hui, la sécurité dépend des clignotants ce qui n'est pas toujours fiable, donc accidentogène. L'avenir dira s'il y a lieu de changer à nouveau, ce qui reviendrait à faire un constat public du gaspillage.

Nous avons , à maintes reprises, exposé ici notre analyse de situation. Curieusement, on retrouve nos arguments dans le livre qui vient de paraître écrit pas 4 spécialistes sous le titre:

 

Secoue toi Bretagne. (Breizh, krog e barzh)

 

Le vocabulaire utilisé est certes plus savant mais relate parfaitement la situation générale. Voici les principaux constats:

- La péninsularité

- La périphéricité physique  

- La maritimité

- La compacité d'une péninsule

et en conclusion

 

La Bretagne c'est la mer et la terre, armor et arcoat indissolublement.

 

 L'ouvrage ne figure sans doute pas dans la documentation municipale audiernaise qui se limite aux manuels d'horticulture. Dommage, car le simple bon sens qui ressort de ces arguments permettrait d'éviter les grossières bévues comme celles déjà citées . Le chantier du  Mât Fenoux n'aurait pas dû être ouvert avant d'avoir fait les études préalables et s'être assuré du financement. Et le mauvais choix est affiché aux premières loges, sur le front de mer, au vu et au su de tous les promeneurs. Bravo !!

 

Nous pourrions parler encore du problème des "biquettes" qui ont fait une brève apparition, à Audierne, juste le temps d'une photo de nos chers élus locaux posant une fois de plus pour la postérité dans la presse locale. Les biquettes sont parties (fugue, pertes etc..). On a dit que....!!! Il faudrait aussi parler de la restructuration de la poste à Pont-Croix, des offices de tourisme etc.... Tout cela fera l'objet d'un autre article. Il est temps de souhaiter bonnes vacances aux audiernais, ainsi qu'aux visiteurs en leur demandant de ne pas trop s'attarder sur nos chefs-d'oeuvre environnementaux et de se tourner vers:

 

la mer, toujours la mer....

 

    temp_te-2003_050.jpg

 

 

 

Dernière heure:

 

Références: Ouest-France en date du 20-6-2013

Titre: Exclusif. TGV vers le Finistère: Rien avant 2030...au mieux

 

Texte:

L'aménagement d'une ligne ferroviaire grande vitesse vers Quimper et Brest n'est pas jugée prioritaire par la commission chargée de hiérarchiser les grands projets d'infrastructures de transports.

La  commission Mobilité 21, présidée par Philippe Duron, député -maire PS de Caen ......

 

Evidemment, la ligne Paris-Normandie  est classée première priorité. Gageons que les Finistériens s'en souviendront, le moment venu !!!  

 

 

 

 

 

********

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 11:22

 

 

    Audierne.Spontus que c'est s'pas.

 6/2013 

 

 

PHTO0004.jpg

 

Audierne: photo du futur ex-  casino 

 

 

******

 

Jeanne-Yvonne:

 

 Alors Soaz, comment qu'elles vont aller les choses avec vous aujourd'hui alors . Le soleil il est là quand même hein et c'est pas du soleil à touristes, du 12 même que c'est comme on dit

(sous entendu 12 degrés comme le bon pinard).

 Et tout le monde sont bien à la maison avec ça  au moins hein ??

 

 Soaz:

 

Ma Doué, pour "an héol"  (le soleil), y  pas trop à dire quoi. Y a même plus besoin de faire du "tann" (feu) dans la cheminée pour regarder la télé le soir vu qu'on est bien comme ça. Y a pas à dire et "pour-vue que ça doure" comme ce qu'elle disait Mamm-Gozh avant  quoi !!

 

Jeanne-Yvonne:

 

Vous regardez beaucoup la télé le soir ?? Moi pas trop, parce y a trop de choses tristes avec  eux . J'aime bien "David Poujadas", mais il parle jamais d'Audierne. Y aurait pourtant des choses à dire hein !! Regardez donc ce qu'est-ce qu'ils ont fait à la mairie juste avant l'arrivée des touristes . Vous trouvez ça bien vous ??

 

 

 

Soaz:

 

Pour être bien c'est sûr que c'est pas bien. J'ai entendu parler de ça avecque mon gend 'l'Albert caporal-chef de la coloniale en retraite. A ce qu'il parait que y a de quoi être "skodègué" (ahuri) quand on va voir ça. Moi j'ai pas été encore forcément avecque tout ce qu'est ce que j'ai affaire. Mais je vais aller. C'est pas permis quand même. La tête est tombée sur la terre avecque eusses aut'res ou quoi. Dingo qu'ils sont devenus à la mêrie non  ??

 

Jeanne-Yvonne:

 

Mais ma pov' Soaz, on dirait que vous z'êtes pas au courant. Ya du neuf pour les z'élections parce que Madame la Maire elle se représente plus pour la prochaine fois et...

 

Soaz:

 

Quoi ?? Pennoz que vous me dites là ?? Madame la mêre elle se présente plus. C'est la dégonflade avecque elle ou quoi ?? Oh Ma Doué !! Où c'est que y faut que je vais pour mettre un cierge alors pour dire merci ?? Dans quelle chapelle vous croyez que c'est le mieux ?? J'ai pas encore trouvé Saint-Gapour comme celui qu'il avait mis ses sous à l'abri là bas. Et qui c'est qui va payer pour le champagne alors  pasque à la mêrie avecque toutes les fleurs qu'on a mis partout il doit pas rester grand chose dans les caisses . C'est vrai que on entendait tout le monde dire que elle ferait perdre sa liste pasque plus personne ne voulait de elle. Et y a  plus personne non plus qui  veut de ceux qui restent de sa liste alors qu'est ce que voulez-vous ?? Elle aura fait perdre tout son camp quoi !!  Mais il faut attendre quand même !!    

     Ma Doué !! Quand mon gend' l'Albert caporal chef de la coloniale en retraite il va savoir ça c'est sûr que il va nous  faire chanter comme il dit la Marseillaise en breton. Gast, Milhast !! Elle se présente plus ?? Et qui c'est qui va faire alors tout ce qu'est-ce qu'elle a pas a fait comme s'occuper de la vieille  clinique et du reste. C'est pas tout que d'avoir mis des  "bidas " (biquettes) pour manger l'herbe devant la vieille glacière.

 

mai_06-lamb_-plou-aud_051.jpg

 

 

 

Faut s'occuper de la glacière aussi non ??  

 

 

 

   

 

  Pasque les "bidas" elles vont pas monter sur le toit de la glacière pour chercher l'herbe qui pousse partout. Ma Doué, et si une vieille ferraille vient à tomber sur une voiture qui passe !! Ils sont pas bien de lêsser les choses comme ça. Et y a personne qui dit rien . Comme dit mon gend' l'Albert, c'est des socialos, alors  s'pas.....

Voui mais et pour remplacer la Madame Mêre alors, qui c'est que ils vont mettre à sa place alors les ceusses de la goche de sa liste  dites moi don ??? Si c'est celui qu'il est toujours avecque elle sur les photos dans le journal et ben je vous dis pas s'pas. Y aura pas trop de mal à compter les voies comme sensément il est là pour s'occuper des routes. Je sais même pas comment qu'il s'appelle puisqu'on le voit jamais sur les chantiers sauf que quand y a le photographe du journal quoi. D'abord, à la mêrie tous  y font que des permanences de temps en temps juste pour boire le café avecque les secrétaires quoi . Après fatigués comme ils sont, ils restent au bureau comme ça ils s'enrhument pas non plus. C'est pas comme nous ici , même avecque une bourette lectric quand il pleut c'est pour nous tous   !!! Non mais alors, à mon âge voir des choses pareils hein !!!

 

Jeanne-Yvonne

 

Comme vous dites. En plus on sait déjà que de l'autre bord il y a aussi une liste. C'est un qui a déjà été à la mairie avant sur la liste de celui qui a été décoré et qui a  beaucoup de médailles à ce qu'on dit. C'est toujours ça s'pas !!

 

Soaz

 

Des mesdailles , des mesdailles, voui mais de ousqu'elles viennent toutes ces médailles là, puisque mon gend'l'Albert caporal-chef de la coloniale en retraite il  dit que dans tout ça y a même pas la carte du combattant. Alors c'est quoi au juste toutes ces mesdailles là dites moi don ??

Mon gend' l'Albert il a eu  beaucoup des mesdailles aussi  mais forcément il a été partout ousque y avait du reuz. Même que une fois il été blessé juste un peu mais quand même c'est pas des mesdailles de la mêrie qu'il a lui !! Il va pas revenir  quand même "le décoré" chercher encore d'aut's mesdailles hein ?? Il a eu assez comme ça en plus d'être mêre honoraire que je sais pas trop pour faire quoi avecque hein !!

 

Jeanne-Yvonne :

 

Je ne sais pas ce qu'est-ce qu'ils vont faire tous comme ils sont pour se présenter mais si c'est comme ça y a beaucoup de gens qui préfèreront aller ramasser des "biriniques" (berniques) au lieu d'aller voter. Tout ça c'est de la faute des choses qu'on change sans arrêt. Avant c'était mieux puisqu'on pouvait rayer quelqu'un sur la liste . Mais qu'est ce que voulez-vous aussi s'pas !!!! Et tout ce qui reste à faire à Audierne encore puisque ceux qui sont à remplacer ils n'ont fait que mettre des fleurs. Et en plus ceux de Plouhinec viennent d'avoir le pavillon bleu pour leurs plages qui sont toutes propres. C'est pas comme à Audierne puisque y a pas eu de pavillon bleu.

 

Soaz:

 

Comment que ça se fait ça dites- moi don ?? Peut-être que ils ont pas mis assez de fleurs sur la plage d'Audierne pour faire la désinfection s'pas. Et en plus s'ils ont cassé les cabinets comme vous m'avez dit alors vous pensez bien . Ménant tout le monde ira faire sa "staotaden" (pipi) et le reste n'importe où forcément . ça va être  trop prop' tout ça hein !!

 

     

 

 

        Jeanne-Yvonne:

 

Tout sera à refaire quoi . Tiens, j'ai vu aussi que à Plogoff on avait mis de chaque côté à l'entrée du bourg un signalement pour dire aux conducteurs des autos à combien qu'elle va  leur vitesse. Il y avait déjà ça à Plouhinec et c'est bien parce que les gens ralentissent tout de suite si ils vont trop vite s'pas; A Audierne on pourrait mettre des choses comme ça aussi non ?? Parce que les fleurs ça oblige personne à aller moins vite. Faut voir comment que les "Mammou Gozh' elles traversent la route de la Pointe du Raz au Stiry, obligées de courir à cause des autos et on fait rien

 

Soaz:

 

Si seulement j'aurais été plus jeune.... Enfin, on verra bien ce qu'est ce que ça va faire tout ça. Plusse mal on n'aura pas . Et comme dit mon gend' L'Albert, caporal-chef de la coloniale en retraite:

 ceux qu'ils ont la trouille de se ramasser un coup de boule ou un coup de ceinturon ils z'ont qu'à rester à la mêson et garder  la politic avecque eux. Y a pas besoin de politic ici pour travailler prop' et aussi nettoyer les lavoirs que je suis obligée de faire encore à mon âge non mais .....!!!!!!   

 

 

 

 

    PHTO0001.jpg

 

 

*****

Repost 0
Published by spartacus - dans français bretonnisé
commenter cet article
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 08:17

 

 

Audierne.Municipales 2014.

Candidatures 

 

 

  PHTO0003-copie-1.jpg

 

Ci-dessus: Une photo d'Audierne parmi d'autres 

 

 

******

 

 

Références: Ouest France du mardi 4 juin 2013

Titre: Municipales. Le maire Jacqueline Donval ne se représente pas

 

Lien: 

Audierne.Cap-Sizun.Municipales en 2014.Premiers symptômes 

 

******    

Dans son édition en date du 4 juin 2013, le quotidien Ouest-France a publié un article concernant Madame Donval, maire en  exercice à Audierne, qui ne se représente pas aux élections municipales de 2014. Il est sans doute prématuré de vouloir tirer tous les enseignements de ce retrait annoncé. Citons simplement un extrait de l'article:

 

"Après mûre réflexion, j'ai décidé de de ne pas être candidate à ma propre succession pour les élections municipales de 2014. Je préfère laisser la place à une autre génération....Treize années de mandature, c'est suffisant...."

 

 ****

Notons tout de même que, dans l'article accessible par le lien ci-dessus, écrit le 21 février 2013, nous annoncions, en nous référant à la  presse locale, que la totalité des maires du Cap-Sizun se représentait à l'exception de Jean Pichon maire de Beuzec. Madame  Donval n'a pas ignoré la publication de cette perspective et n'a pas, à l'époque, démenti l'annonce prévisionnelle de sa candidature. Nous assistons donc à un revirement que nous expliquerons en temps utile. Toujours est-il que cette défection évitera à Madame Donval d'avoir à présenter son bilan, après

 13 années de mandature.

Au fait, quel bilan ?? La synthèse de ce qu'elle a fait et qui devra majoritairement être repris, revisé, rectifié comme le plan de circulation, les restaurants du coeur qui ne sont pas de compétence municipale, le fleurissement intempestif, le ramassage des déchets verts  et tant d'autres bévues qui permettront sans doute aux nouveaux candidats de démontrer l'absurdité de l'état des lieux . Et plus encore, tout ce qu'elle n'a pas fait et qui donc reste à faire, particulièrement dans le domaine de l'environnement: clinique, école de pêche, ruines, casse de voitures illégale et tolérée etc...

 

 

environn_17-3-06_037-2.jpg

 

Ce bilan n'est pas présentable et, puisque Madame Donval se retire, toute son équipe ou plutôt ce qu'il en reste après les démissions  va devoir tirer les enseignements de la situation dans laquelle ils ont tous, sans exception, leur part de responsabilité pour avoir été passifs, ce qui les disqualifie aux yeux des électeurs. Il va donc falloir trouver du sang neuf dans une équipe nouvelle.

Rappelons que Madame Donval s'était présentée en 2008 avec le slogan "oser changer Audierne" et qu'elle n'a pas été réélue conseillère générale à l'issue d'un unique mandat  . Effectivement Audierne a changé mais pas dans le bon sens. Les sortants ont tout simplement oublié qu'ils avaient été élus par défaut, en raison d'un rejet massif de la municipalité Coatmeur (pas un seul élu d'opposition). Aujourd'hui, ce sont eux qui sont menacés du même rejet. On doit donc être plus que prudent au sujet des raisons évoquées par Madame Donval, d'autant qu'il fut question récemment de 2 listes de gauche ce qui signifierait le désaveu de la sortante au sein même de son parti .

Attendons donc la suite, dans le contexte de la nouvelle loi fixant le nouveau seuil (1000 habitants)  qui semble plutôt fait pour politiser des élections alors qu'elles  auraient au contraire besoin d'être dépolitisées au profit de l'intérêt général. Puisqu'on ne pourra plus sans conséquences rayer un nom sur une liste cela risque de créer quelques surprises dans les 2 camps d'ailleurs. Après un rejet Coatmeur, nous risquons d'assister à un rejet Donval, d'où l'impérieuse nécessité de ne pas se tromper en constituant les listes sur lesquelle certaines identités  pourraient se révéler plus nuisibles et dissuasives que positives et "racoleuses". Dans ce cas, c'est l'abstention qui y trouverait son compte, faussant par là même toutes les prévisions.

 

Personnellement, je n'aimerais pas avoir à succéder à la municipalité sortante. Les 2 premières mesures qui devraient s'imposer après les élections sont:

 

- L'état des lieux

   

- La situation des finances établie par un audit pour savoir exactement où nous en sommes.

 

Bon courage aux postulants qui seront élus pour assurer la suite du programme dans le cadre de  la succession. Ils pourront dire:

 

Merci Madame Donval !! 

 

     

 

Bel exemple de situation concernant le Mât Fenoux qui sera sans doute en l'état lors du passage de relais, en 2014.

Un dernier mot concernant une autre liste annoncée par Ouest-France: celle de Monsieur Evenat. La chose se murmurait depuis un certain temps. Pour la première fois, la presse en a fait état. Ce sera donc une liste de droite puisque Monsieur Evenat a déjà été adjoint au maire Coatmeur de 1995 à 2001, donc dans l'équipe du "décoré". Rien de bien nouveau par conséquent. On pourrait presque dire que :

 

On prend les mêmes et on recommence !!!! 

 

Attendons la suite 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 10:42

 

 

    Audierne.Cap-Sizun.

Editorial 6/2013

 

 

PIC_0213.jpg

 

 

 

Références:

 

- Télégramme de Brest en date du

(a) 14-5-2013   - Titre: Les ports de plaisance passés au crible 

(b) 18-5-2013- Titre: Bretagne. Le pavé dans la mare

 

*******

 L'article cité en référence (a) publie un classement des ports de plaisance bretons, établi par la revue Voile Magazine. On apprend, à la lecture de cet article que le port de plaisance d'Audierne est classé  seulement 28ème sur  36 ports retenus.

 Comment se fait-il, comment peut-il se faire que le port de plaisance d'Audierne figure dans le dernier quart de ce classement alors  que, on peut lire dans tous les documents audiernais, y compris sur internet:

 

Audierne: un port dans la ville.

Site officiel de la

ville d'Audierne 

??????  

 

*****

 

Les critères retenus pour établir ce classement sont nombreux: nombre de places visiteurs, tarif nuitée, facilité d'accès, qualité de l'abri, tirant d'eau, carburant disponible, pompe à eaux noires, douches, wi-fi, proximité commerces, restauration, laverie, schipchandler, et plus subjectif, le charme.

 

*****

Audierne ne manque sans doute pas de charme, mais il lui manque beaucoup d'autres choses, particulièrement dans le domaine de la technique, pour espérer pouvoir améliorer son image de marque et par voie de conséquence son classement. Il y a plusieurs problèmes importants et urgents à traiter au lieu de se contenter de planter des fleurs, traitement superficiel, homéopathique et non chirurgical. 

 Rappelons brièvement l'historique de la création du port de plaisance d'Audierne dont l'initiative et le mérite reviennent à la municipalité socialiste responsable de la commune entre 1983  et 1995 (municipalité Normant, également à l'origine de l'aménagement de toilettes au Mât Fenoux).

Au départ et en raison de l'épaisseur de la couche de  vase présente dans le port, associée au courant de la rivière Goyen, rien n'était évident. D'où la prudence justifiée des responsables limitant leurs ambitions à une cinquantaine de places à titre d'essai. Après avoir constaté et enregistré  le bon fonctionnement de ce mini-port, (et pour satisfaire une demande concrétisée par une liste d'attente de propriétaires de bateaux), les mêmes responsables décident d'en doubler la capacité. Ce qui fut fait malgré l'opposition et l'abstention lors du vote des crédits du responsable de l'opposition qui deviendra plus tard maire de la commune et s'empressera de doubler la capacité du port, faisant abstraction (ou perte de mémoire) des arguments ayant "justifié !!!!!  son abstention antérieure". Il est vrai qu'il était contre tout, n'ayant qu'un seul objectif: devenir maire et se faire décorer. (On peut ici rappeler, pour étayer cette affirmation l'historique de la maison de retraite ). 

Quoi qu'il en soit, actuellement le port de plaisance d'Audierne compte 240 emplacements de bateaux, ne disposant ni de carburant ni d'aire de carénage. La capitainerie et les douches ont été réalisées récemment à la place de la bibliothèque par les responsables d'aujourd'hui. Rappelons à cette occasion la vente du bâtiment de l'école Pierre Le Lec considérée actuellement comme une erreur monumentale et à laquelle personne ne s'était opposé. (Les responsables actuels, déjà élus d'opposition à cette époque, n'ont jamais  levé le plus petit doigt pour exprimer leur désaccord ce qui signifie apparemment  qu'ils étaient  d'accord).  

Conception assez particulière de la responsabilité et  de l'anticipation  doublée d'un sens développé de l'analyse prévisionnelle non ??? 

 

****

Nous avons donc aujourd'hui 240 bateaux de plaisance qui font l'objet de nettoyages annuels et carénages, généralement sur la petite cale située en face du "Crédit agricole". Les eaux  résiduelles contenant tous les restes de peintures "antifouling" parfois associés à de l'eau de javel  ne sont pas récupérées et se déversent directement dans le port. Les bateaux de passage, donc généralement habitables ne disposent pas d'emplacement de  récupération pour les eaux usées provenant entre autres des toilettes. Que peuvent-ils en faire ????? Sans compter que les camping-car  n'hésitent pas à s'arrêter sur les quais pour faire gratuitement le plein d'eau potable, et le vide du reste, à la santé des audiernais et de leur portemonnaie. Il ne faut sans doute pas chercher plus loin pour identifier les causes de la pollution constatée dans le port (Télégramme du 9-4-2013) sans pour autant oublier toutes les caravanes stationnant illégalement et à l'année, sur nos 294 hectares, déversant tout et le reste dans la nature.  

 

 

     environn_17-3-06_037-2.jpg

 

Toutes ces remarques et d'autres sans doute, expliquent le classement de notre joli port pour lequel les pots de fleurs ornant  les passerelles n'ont pas été suffisants pour influencer "Voile magazine". Il ne suffit pas  non plus de s'intéresser au réseau d'assainissement pour traiter le problème . Il conviendrait au contraire de commencer par le commencement et de trouver les solutions pour mettre un terme à une situation intolérable et absolument incompatible avec des ambitions touristiques dont le classement en station de tourisme .

 Signalons encore que le blog cap-sizun.images a publié de nombreuses photos récentes des situations créées par la suppression du ramassage des déchets verts et des encombrants. Le plus cocasse et aussi peut-être le plus navrant c'est de voir que les sacs verts disponibles contre finances à la mairie d'Audierne (et laissés pour compte), sont parfois remplacés par des sacs jaunes  délivrés gratuitement par la communauté de communes et prévus pour un tout autre usage.

 

Lien:  

 

http://yannfanch.unblog.fr 

 

link  

 

 

  C'est à la municipalité que revient la mission de tirer les enseignements des situations créées par des prises de décisions inappropriées et irréfléchies dont on voit, à postériori, les conséquences. Lorsqu'il s'avère qu'une décision n'obtient le résultat escompté, il convient de prendre des initiatives pour y remédier et reconsidérer la situation dans la direction souhaitée par les administrés. Peut-être aussi qu'une bonne consultation des commissions communales (ouvertes au public-démocratie participative=simple slogan) permettrait d'éviter la création de situations à problèmes donc ingérables. Quoi qu'il en soit, il faut savoir que les mauvaises décisions génèrent un sentiment d'incompréhension  chez les administrés, ce qui se traduit parfois par des actes d'indiscipline donc contestaires (dépôts d'ordures clandestins). Tout le monde sait que pour éliminer les mégots, il faut commencer par mettre en place des cendriers. C'est une simple question de bon sens.    

 

Commander c'est Prévoir dit-on.

 

Gageons que dans quelques mois, les électeurs ne seront pas dupes et sauront s'exprimer dans le sens de la logique des choses pour mettre un terme à toutes les  anomalies qui nous pénalisent dans notre vocation touristique et environnementale. Il n'est pas rare de constater , durant la saison estivale, que des plaisanciers faisant étape à Audierne, soient obligés de se déplacer à pied, jerrican à la main, jusqu'au centre Leclerc sur la route de la Pointe du Raz, à la sortie ouest de la ville, seul poste de ravitaillement en carburant de notre station balnéaire. (Distance 1,5 kilomètre). Notre image de marque en souffre et justifie certainement le rang qui nous est attribué par 

 

Voile Magazine.

 

Pour une fois, nous passerons sous silence nos superbes paysages défigurés par une ancienne clinique datant de 1973 (historique consultable sur "le nouvel observateur"), une ancienne école de pêche, une ancienne glacière et une casse de voitures totalement illégale. Combattre l'illégalité ne semble pas faire partie de la conception qu'ont les élus locaux audiernais de l'exécution de la mission qui leur a été confiée par le verdict des urnes. Ils pourraient avoir à le regretter, sans tarder, dans quelques mois. Dans ce cas, il sera tout de même trop tard pour prononcer le 

 

Mea Culpa, Mea Maxima Culpa !!  

 

Encore un mot sur le Mât Fenoux . Fallait-il commencer les travaux de démolition avant d'avoir bouclé le projet de transformation et plus particulièrement son aspect financier qui pourrait poser des problèmes dans le contexte actuel. En langage populaire on appelle cela

 

 "mettre la charrue avant les boeufs".    

 

Que se passera-t'il si les finances ne suivent pas ?? Faudra -il s'accommoder d'un Mât Fenoux à moitié démoli ?? Et si le problème n'est pas résolu avant les municipales, quelles conclusions faudra-t'il en tirer ?? Sans oublier la situation éventuelle d'héritage !!!! Nous avons déjà évoqué  ce vestige du passé dans le précédent éditorial auquel on peut se reporter:

 

Liens:

 

  Audierne.Cap-Sizun.Editorial 5/2013

 

  Audierne. Le mât Fenoux filmé pour Arte

 

 

   

 

 Les touristes ne manqueront pas d'apprécier la nouvelle image de marque  qui leur est offerte par la municipalité locale. Espérons qu'une météo défavorable  ne viendra pas s'ajouter aux contrariétés visuelles pour que nos visiteurs n'emportent pas de trop mauvais souvenirs de leur séjour en Cap-Sizun, où la Pointe du Raz et la côte nord  viennent d'obtenir le label de grand site national. Audierne n'en fait pas partie ce que l'on comprend facilement, certaines images étant sans doute incompatibles avec un label national. Il conviendrait peut-être de commencer à réfléchir au problème en recherchant des solutions autres que l'enfantillage d'un excès de fleurissement qui ne règle rien. 

 

****

 

 

 Audierne-2--3-8-010.jpg

 

En conclusion, nous emprunterons à la presse locale le titre d'un de ses récents articles (18-5-2013) cités ci-dessus en référence:

 

Bretagne.Le pavé dans la mare.

 

"Secoue toi Bretagne"

 

C'est le titre d'un ouvrage écrit par quatre acteurs du développement économique et publié aux éditions Apogée. Nous n'en dirons pas plus sur cet ouvrage, mais rien ne nous empêche de transposer une expression à notre bonne ville d'Audierne, pour lui dire:

 

"Secoue toi Audierne , demain il sera trop tard " 

 

Les retards accumulés au cours des dernières années ne se rattraperont pas d'un coup de baguette magique, mais l'immobilisme et le jardinage (à ne pas confondre avec le gaspillage malgré la rime) auquels nous sommes habitués ne règleront rien. Il faut  innover et pas seulement annoncer que on va "changer Audierne" pour, dans la pratique quotidienne se contenter d'expédier les affaires courantes en attendant la suite.  Suite et fin sont parfois associées dans le déroulement des évènements, victimes d'un  manque d'analyses de situations  et néanmoins prévisibles avec un peu de simple  prospective. 

 

*******

PIC_0210.jpg

 

 

  PIC_0424.jpg

Fleurissement ou gaspillage ???? 

 

******* 

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 18:13

Nouvel article sur Cap-Sizun images

 

Un nouvel article est publié ce jour sur le blog Cap-Sizun images.

 

Titre: Audierne. Préparation saison touristique 2013

 

Lien:

 

http://yannfanch.unblog.fr

 

link

 

Audierne-2--3-8-010.jpg

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans photo
commenter cet article
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 09:04

 

 

Audierne.Cap-sizun. Spontus que c'est s'pas 5/2013

 

PIC_0461.jpg

 

Soaz:

 

C'est toujours pareil quoi !! Pas moyen trouver un lavoir prop' en arrivant ici pour laver le linge. Jamais personne qui nettoie et pourtant y a la paye avecque eux-z'autres à la fin du mois non ??

 

 

PIC_0251.jpg

 

 

 

Jeanne-Yvonne:

 

Comme vous dites. Pourvu que la paye elle tombe à la fin du mois le reste vient après s'pas et on s'en fout.. Sensément que il faut faire des économies s'pas. Alors le Président il a diminué ce qu'on lui donne à la fin du mois et pour les Ministres c'est pareil. Mais après tiens !! Y a plus rien qui bouge. Mais peut-être que vous avez su aussi que pour les élections l'année prochaine pour ceux des mairies, ça va plus être pareil comme avant. Parce que avant on pouvait rayer sur la liste celui qui plaisait pas et maintenant si on raye quelqu'un le bulletin il sera nul à cause que on a plus de 1000 habitants à Audierne. Et ça va être pareil dans presque toutes les communes du Cap là où il y a plus de 1000 capistes !!

 

Soaz:

 

Quoi !! Qu'est ce que vous me dites là alors ?? Plus moyen de rayer celui qui plaît pas ?? Donc supposition que mon voisin, celui qu'il embête tout le monde avecque ses "targazh du" (chats noirs) et ses "ki boued" (chiens à bouffe ) qui sont toujours à courir après mes poules que je suis obligée de les surveiller toute la journée, çui-là alors il est sur une liste que je peux pas lui mettre un autre à sa place ?? Faut que je vote pour lui ?? Non mais ça va pas la tête avecque vous ou quoi ?? Si c'est comme ça j'irai même pas au bureau pour voter. Je voterai pas là !! Non mais, on va pas me dire quand même pour qui que faut que je vote si ?? Je vote pour celui qui me plaît le plus et pour un qui nettoie les lavoirs d'abord et c'est pas comme ménant. Non mais alors !! Et en plus on va pas faire de sconomies sur la paye de la fin du mois pour tous ces "Pochou Teod" (poches à paroles) qui font que planter des fleurs alors que y a pas moyen d'arrêter la voiture pour aller faire une commission à Audierne puisque que partout on met des pots de fleurs pour empêcher les voitures à s'arrêter . Si vous entendiez mon gend' l'Albert caporal chef de la coloniale en retraite quand il me descend le samedi pour le marché qu'on est obligé d'aller mettre la voiture près de l'école de pêche et revenir à pied pour faire les commissions.

 

pic_0032.jpg

 

Jeanne-Yvonne:

 

Oui !! Qu'est ce qu'on entend comme rouspétance pour les voitures à Audierne . Pourquoi aussi qu'ils ont cassé tout ce que les autres avaient fait avant eux hein?? Avant il n'y avait jamais de voitures en face puisqu'elles tournaient toutes pareil s'pas. Enfin, peut-être que y en a des qu'ils sont contents "memeustra" (tout de même). Vous savez comment que c'est s'pas. Toujours faire critique par derrière mais après par devant tiens ...!!!

 

 

 

 

 

C'est sûr que les voitures et la circulation ça va compter pour les élections municipales avec en plus tous ces commerces qui ferment les uns après les autres

 

 

PHTO0057.jpg

 

Soaz:

 

 

Forcément y a pas de boulot ici alors s'pas. Vous croyez que les jeunes ils vont venir au lavoir comme nous avecque la bourette, même une "lectric" comme moi. Tiens, mon oeil !! Ménant c'est tout lavé à la mêson avecque eux et ils font pas non plus de sconomies sur la lessive comme nous avecque la lessiveuse s'pas. Qu'est ce que voulez-vous ?? Les temps changent s'pas.

 

Jeanne-Yvonne:

 

Et pour les hommes qui vont se marier ensemble, comme les femmes aussi vous avez su ?? A ce qu'il paraît qu'il va y avoir une loi pour ça. Le mariage gai qu'ils appelent ça. C'est drôle hein ??

 

Soaz:

 

Ah voui !! Vous trouvez ça drôle comme vous dites. Et ben je vais vous dire moi: on n'a qu'à mettre dans un champ 50 vaches ensemble sans le "kole" ( taureau) qui va avecque d'habitude et après y aura qu'à compter les petits veaux à la fin de l'année. Les vaches elles auront beau "fresquigner (s'exciter) "bleo" (cheveu ) que ça fera !!

Pas de petit veau vous pouvez être sûre , pas même au bout d'un an et même deux !!

 

Et les enfants dans tout ça . Comment qu'elles vont faire 2 femmes ensemble pour faire les gosses hein. Je voudrais bien voir ça encore. Si vous aviez entendu encore mon gend' l'Albert caporal-chef de la coloniale en retraite tout ce qu'il disait sur ça . Et pourtant comme il dit il en a vu de toutes sortes dans la coloniale partout ousqu'il a été s'pas. Je sais pas bien ousqu'on va comme ça. Enfin pour ménant c'est comme ça et obligé qu'on est de faire avecque et même se taire s'pas hein !!

 

Jeanne-Yvonne:

 

il faudra que je demande à "Fine tal ar Groaz" (près de la croix) comment qu'elle voit ça aussi. Après tout ce qu'elle a encaissé avec son copain qui est parti peut-être qu'elle aura des idées. Surtout que peut-être on n'a pas encore tout vu en plus. On ne sait pas jamais tout ce qu'est ce qu'il peut arriver encore s'pas. On verra bien qu'est ce que voulez-vous !! Mad !! A la soupe maintenant, assez pour aujourd'hui et à la prochaine pour savoir si on va marier 2 hommes ensemble sans femmes ou alors 2 femmes sans homme ce qui sera kif kif memeustra comme on dit s'pas. Allez, Kenavo et ....

 

Il faut te marier papillon couleur de neige

 

Il faut te marier par devant le vieux mûrier.....

 

Les noces du papillon

Composée sur un air de ronde plus ancien, cette chanson a été écrite par Maurice Bouchor à la fin du XIXeme siècle. Cela répondait au souci de l'instruction public de fournir du matériel éducatif aux enseignants de la IIIeme république, qui avaient la tâche immense d'unifier les petits français par l'école. Les poésies de Maurice Bouchor ont été primée lors d'un concours de l'instruction primaire. Mais il semble bien qu'aujourd'hui, ce brave homme soit tombé dans l'oubli, sauf à travers quelques chansons qui ont survécue, comme celle-ci.

 


Il faut te marier, Papillon couleur de nei-ge

Il faut te marier, Par devant le vieux mûrier.

- Chers amis, me marierai-je ?, Sans me faire un peu prier ?

- Il faut te marier, Papillon couleur de nei-ge

Il faut te marier, Par devant le vieux mûrier.

- Moi, dit le limaçon
Pour loger ta papillonne
Moi dit le limaçon
Je te cède ma maison.
- Ce qu'un brave coeur me donne
Je l'accepte sans façon
Moi, dit le limaçon
Pour loger ta papillonne
Moi dit le limaçon
Je te cède ma maison.

- J'ai là dit la fourmi
Des fragments de vertes cosses
J'ai là dit la fourmi
Quelques grains de blé parmi.
- Ah! le beau repas de noces
Tu régales ton ami.
- J'ai là dit la fourmi
Des fragments de vertes cosses
J'ai là dit la fourmi
Quelques grains de blé parmi.

- Moi dit l'abeille d'or
Mon dessert fera merveille
Moi dit l'abeille d'or
J'ai du miel liquide encor.
- Grand merci, gentille Abeille,
Qui partage ton trésor !
- Moi dit l'abeille d'or
Mon dessert fera merveille
Moi dit l'abeille d'or
J'ai du miel liquide encor.

- Voici cher papillon
Pour le bal fifre et timbale
Voici cher papillon
La musique du sillon.
- C'est aimable à vous, Cigale
C'est aimable à toi Grillon!
- Voici cher papillon
Pour le bal fifre et timbale
Voici cher papillon
La musique du sillon.

- Pour toi je vais briller
Dit le ver luisant dans l'herbe
Pour toi je vais briller
Ne te fais donc plus prier.
- Chers amis tout est superbe
Je veux bien me marier !
- Pour toi je vais briller
Dit le ver luisant dans l'herbe
Pour toi je vais briller
Ne te fais donc plus prier.

 

*******

 

FH000024.jpg

 

 

 

 

 

 

 

*****

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by spartacus - dans francais-bretonnisé
commenter cet article