Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 17:04

 

 

 Poubelles, encore et toujours les poubelles !!! Solutions ???

 

 

 

PHTO0017.jpg

 

 

 Références: Télégramme de Brest en date du 15 décembre 2010

 

Titre: Cleden-Cap-Sizun: Conseil municipal

 

Texte

 

4745 tonnes d'ordures ménagères en 2009

 

Nadine Kersaudy, maire et vice-présidente à l'environnement à la communauté de communes du Cap-Sizun (CCCS)  a présenté le rapport sur les déchets.....La CCCS englobe 11 communes, soit 16464 habitants sur 17720 hectares.......

Les refus de tri pour les sacs jaunes sont importants également puisqu'ils s'élèvent à 175 tonnes soit 11 kilogs par habitant, des refus et des frais .....

 

******

 

Beau bilan en effet !! Bravo et félicitations à tous les responsables pour ce bilan impressionnant. Les images accompagnant le présent article confirment l'existence d'un problème.  Ces images confirment aussi qu'il conviendrait peut-être de se pencher sur le problème pour tenter de trouver des solutions  ce qui ne semble pas le souci majeur dans certaines communes comme Audierne où les images ont été prises. Mais Audierne n'a pas l'exclusivité malgré ses prétentions à devenir station balnéaire. Esquibien n'est pas mieux loti avec ses poubelles sur le front de mer au "Pouldu", sans protection  visuelle d'aucune sorte et dans lesquelles les déchets en tous genres font apparemment bon ménage (y compris ceux concernant certaines relations  dites intimes). Certes la critique est facile, ,mais ce n'est pas à l'administré de base de phosphorer pour trouver les remèdes. Nos élus sont élus pour traiter les problèmes et non pour faire des constats de carence accompagnés éventuellement de voeux pieux. La responsabilité est exercée à la communauté  de communes par le maire de Cleden qui jusqu'à preuve du contraire n'exerce pas son mandat bénévolement. Par conséquent le constat c'est bien, mais c'est insuffisant, surtout à la veille d'un scrutin qui se prépare.

 

******

 

Nous savons que l'UDB et Europe Ecologie ont fait alliance pour présenter un candidat unique dans chacun des 28 cantons renouvelables en mars prochain (cf: télégramme du 13-12-2010). Nos trois élus locaux dont la candidature est déjà connue devront donc composer avec un quatrième  et peut-être d'autres. Nos trois maires candidats seront avantagés ou désavantagés par leurs résultats qui seront notoires et sans ambigüité. Or, l'écologie et l'environnement sont aujourd'hui des thèmes porteurs et ont le vent en poupe (Grenelle de l'environnement).

 

Sachant que nos responsables ne lisent pas ce qui est écrit sur konchennou  (signe de dérangement ou  silence gêné), il semble donc inutile de proposer  ici quoi que ce soit. C'est la raison pour laquelle on se contentera de poser des questions sachant qu'elles resteront sans réponse ce qui permet d'exprimer à l'avance des remerciements.  

Soulignons tout de même que konchennou est lu à Audierne par certains responsables: La preuve:

 

Municipales: Lettre ouverte

 

Municipales: Pièces à conviction

 

******

 

Questions

 

1- Propreté et désinfection des poubelles .

 

Quelle est la périodicité de nettoyage des poubelles ?? Les poubelles devraient être lavées et désinfectées régulièrement , ce qui implique une rotation éventuelle vers un centre de lavage, récurage et désinfection .

Vrai ou faux ??

 

2- Emplacements des poubelles

 

Les photos prises à Audierne sont suffisamment explicites. Certes le choix et le nettoyage de ces emplacements relève de la responsabilité des communes. Il ne doit tout de même pas être trop difficile de synchroniser les choses puisque les élus de la communauté sont également maires pour plusieurs d'entre eux

 

3- Nombre de poubelles.

 

La population du Cap-Sizun double ou triple pendant la saison touristique. Or le nombre de poubelles est invariable. Qui peut expliquer pourquoi l'augmentation du nombre d'utilisateurs n'implique pas l'augmentation du nombre de récipients collecteurs

 

4- Sacs jaunes

 

Ces sacs sont distribués à l'occasion de séances qui se veulent pédagogiques. Or la pédagogie ne semble pas porter ses fruits. Il faut donc innover :

 

- les appartements en location sont-ils équipés de sacs jaunes ??

 

- Une notice explicative devrait  accompagner ces sacs. Oui ou non ??

 

- la propreté des collecteurs serait-elle une raison  favorable de motivation ?? Oui ou non ?? 

 

-Le nombre insuffisant de poubelles en été est-il facteur d'indiscipline ?? Oui ou non ?? 

 

Si la réponse aux trois dernières question  est oui, nos élus locaux doivent retrousser leurs manches et pas se contenter d'afficher des promesses dans des  professions de foi comme celles qui nous seront bientôt présentées. Il faut des actes. Esquibien a pris l'initiative d'éliminer les épaves de voitures. Il faut lui en donner acte. Ce n'est pas le cas à Audierne. Mais on sera peut-être surpris d'apprendre que, à Cléden-Cap-Sizun, pas très loin du village de Brézoulous, on trouve aussi des reliques en pleine nature.  Ces vestiges auraient sans doute quelques difficultés  en se présentant au contrôle technique des véhicules.

 

Alors, puisque la communauté de communes nous annonce un programme de prévention des déchets, il faudrait peut-être commencer par le commencement en montrant l'exemple. Pas seulement sur un plan prétendu pédagogique mais par des faits concrets et des initiatives heureuses éliminant par voie de conséquence toute velléité de  critique  et donnant au contraire un  minimum  de crédibilité aux responsables. 

 

Autrement et plus vulgairement dit: balayer devant sa porte

 

Tous ceux qui ont fréquenté les réfectoires de collectivités savent que lorsque la "bouffe" finit dans les poubelles, le remède peut  certes relever de la pédagogie mais pas exclusivement. Il s'agit d'abord et avant tout d'améliorer la qualité des menus, ce qui peut s'obtenir  en changeant éventuellement  le cuisinier mais aussi la qualité des ingrédients et occasionnellement la propreté des récipients. 

 

On nous demande de trier nos déchets. La télévision nous montre assez souvent, lors de grèves des éboueurs par exemple , des images de Marseille ou d'ailleurs. Tout le monde peut constater  que les ordures sont en vrac, en pleine rue. Dans d'autres villes (Avignon, Clermont-Ferrand etc..) aucun tri n'est effectué à la base dans les immeubles. Par contre, en Suisse, jeter un mégot dans la rue est sanctionné par une amende. Dans plusieurs régions touristiques: Alsace,  Auvergne, Lot, Ardèche, Pyrénées etc... les poubelles sont stockées dans des abris parfaitement intégrés aux paysages. Alors, en Cap-Sizun, ne pourrait-on faire un petit effort pour intégrer  les poubelles, ce mal nécessaire et même indispensable dans notre mode de vie  ?? Comme les élèves suivent le maître, les administrés suivront les directives à condition que les accessoires et les moyens mis à leur disposition soient suffisants et irréprochables.

 

Ne dit-on pas que l'exemple vient d'en haut ?? C'est d'ailleurs la seule et unique façon de mettre en pratique la théorie pour être crédible aux yeux des élèves, des subordonnés  ... et aussi des administrés. 

 

 

Remerciements à ceux qui auront lu ce texte ce qui exclu nos élus locaux !!  

 

 

 

 

lpoubelle.jpg

 

PIC_0273.jpg

 

 

PIC_0284.jpg

 

 

 

******

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article

commentaires

Amazone 18/12/2010 19:27



Oui. Bonne question. Pourquoi sont-ils silencieux ? Je ne sais pas... Procédons donc de manière scientifique :


Nous savons qu'ils ne sont pas aveugles (puisqu'ils nous lisent, eux ou leurs copains). Nous savons aussi qu'ils savent parfaitement utiliser Internet puisque Madame Sylvia s'était
manifestée...


Que reste-t-il comme solution ? 


Peut-être qu'ils se disent qu'ils ne veulent pas se prendre une porte dans la figure comme cette pauvre Madame Sylvia. La pauvre, elle a essuyé les plâtres. Ils ont peut-être compris et
pensent qu'il est préférable de ne pas relever plutôt que de se prendre une tôle à leur tour. On ne sait jamais... Ce qui, dans cette hypothèse, trahirait un manque de courage certain.
Je n'ose pas croire que nos élus locaux fassent preuve d'un défaut pareil. Oublions donc cette affreuse pensée qui me fait honte à moi-même.


Il ne reste donc qu' UNE solution :


ILS NE SONT PAS CURIEUX. Et même si ça les démange, la curiosité étant un très très vilain défaut, ils mettent un point
d'honneur à ne pas aller lire ce qui se raconte sur des blogs à la con.


Et voilà, Spartacus. Maintenant vous savez.


Amicalement.


Amazone.



spartacus 19/12/2010 10:07



Bon, ils ne sont pas aveugles. OK. Se prendre une porte, c'est toujours évidemment possible, dans les deux sens d'ailleurs. Uiliser internet, ils savent (cf: lettre ouverte avec commentaire signé
d'une élue audiernaise, aujourd'hui adjoint au maire d'Audierne et s'exprimant en son nom). Le manque de courage: c'est à chacun d'apprécier. Mais j'ai une autre idée. En intervenant sur ce blog,
ils reconnaîtraient son existence, en avoir connaissance et pas seulement partielle. Par exemple reconnaître l'existence d'une casse de voitures totalement illégale à Audierne. Il reconnaîtraient
 cautionner le stationnement illégal des caravanes pourtant limité à 3 mois. Bref, implicitement reconnaissance de tout ce que nous dénonçons par le texte et par l'image. Voilà le
raisonnement de nos élites locales qui espèrent une fois de plus duper tout le monde en mars prochain. Gageons que les électeurs sauront choisir et tant pis pour les blessures d'orgueil et les
porte-monnaies  intéressés. Ce qui compte c'est le Cap, l'intérêt général et non le carriérisme de certains qui se reconnaîtront tout en restant silencieux. Amitiés. Spartacus



Amazone 18/12/2010 12:18



Ah Ah Ah!!!!!!! Les élus locaux ne nous lisent pas, Spartacus ? C'est quoi cette petite crise que vous nous faites Spartacus ? Bien sûr qu'ils nous lisent. Et leurs copains non-élus locaux
aussi. Ce n'est pas "Madame Sylvia" qui me contredira, "elle" dont on sait toute l'attention qu'elle nous porte depuis qu'elle nous a même entendus pour les "petits points noirs" d'Esquibien (
rappel pour ceux qui auraient loupé quelques épisodes : les vieilles voitures rouillées abandonnées dans la nature). Pas vrai ?


Bien cordialement.


Amazone.


 



spartacus 18/12/2010 17:25



Bonjour Amazone et merci pour ce commentaire. Oui, vous avez raison, ils doivent lire les konchennou. Mais pourquoi sont-ils silencieux hein ?? Je vais voir si je peux rencontrer un "psy" pour
lui exposer le problème. Le courage ne semble pas être la caractéristique majeure de nos candidats aux indemnités de certaines  fonctions . Silence radio chez nos 3 candidats connus à
Audierne, Cleden, et Esquibien (classés par ordre alphabétique pour éviter tout favoritisme) . Et si les poubelles devenaient un enjeu comme la neige actuellement. Ou  les épaves de voitures
hein. On pourrait faire condamner les responsables à des travaux de restauration mécanique financés sur leurs deniers personnels avant la présentation au contrôle technique toujours aux
frais des responsables sourds , muets et aveugles. Conclusion : apte ou inapte à l'exercice de la responsabilité ?? Voilà la vraie question à poser, dans le contexte général de l'aquarium, la
bibliothèque, les fleurs, le club house et j'en passe. Préparons et attendons tranquillement  la suite . On verra bien. Amitiés. Spartacus