Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 09:12

Politique: Les Français n'ont pas confiance

 

8-06-cleden_-bruy_res_032.jpg

 

Référence: Télégramme de Brest en date du  1 février 2011

 

Titre: Politique. Les Français n'ont pas confiance

 

[ Le quotiden "Le Figaro" a également présenté le sujet dans son édition du 1-2-2011:

 

Titre:Le grande désillusion de Français envers leurs élus

(accessible par internet) ]

 

*****

 

L'article cité en référence nous informe que:

 

"Plus de  quatre français sur cinq (83%) estiment que les hommes politiques ne se préoccupent  pas de ce que pense la population".

 

Certes ce n'est qu'un sondage !!

 

Mais on lit encore que:

 

"Le niveau de confiance à l'égard des élus locaux  est également en nette baisse: elle recule par exemple de 13 points pour les maires (52%)"

 

*****

 

Laissons aux politologues et aux journalistes le soin d'analyser ces chiffres au plan national.

 

Nous avons bien dit que ce n'était qu'un sondage. Un de plus, mais un de plus à un mois de la campagne des élections cantonales qui concerne  le Cap-Sizun.  Comme le Cap-Sizun  n'a rien de singulier par rapport aux autres cantons de l'hexagone, on est en droit de considérer que ce qui est vrai pour les Français est également vrai pour les Capistes. Il convient donc d'en prendre acte. Or, nous avons 2 candidats étiquetés et labellisés par des partis politiques pour ces élections à venir :

 

- Madame Donval pour le parti socialiste

 

- Monsieur Guillon pour l'UMP

 

La 3ème candidate ne semble pas devoir se référer à un parti politique. Pour autant, elle n'a pas encore dit qu'elle n'avait pas une certaine sensibilité comme nous en avons tous d'ailleurs, sans être immatriculés ici ou là. Être apolitique ne signifie pas ne pas avoir d'idées. Cela signifie tout simplement que l'on reste libre de ses propres choix. 

 

Toutefois, nos "maires-candidats" au nom de telle ou telle autre formation politique doivent savoir que leur popularité semble plutôt relative à travers les chiffres avancés .

 

Ce n'est pas la première fois que le blog konchennou se fait l'apôtre  de la dépolitisation des élections locales.  Et cela devrait commencer à la base, donc aux élections municipales. En effet, la dépolitisation permettrait l'émergence d'élus locaux non inféodés à telle ou telle autre discipline de parti. Des élus locaux, des maires  élus plus sur des critères locaux que des obédiences politiques dont on voit aujourd'hui l'impopularité.

 

*****

 

Nous verrons bien, sans tarder, si les considérations générales valables pour les Français, sont également valables pour les Capistes, puisque nous avons 2 candidats incontestablement politiques et une troisième candidature peut-être plus motivée par le Cap-Sizun et l'intérêt général, que par des ambitions personnelles comme celles qui font les sondages et l'impopularité. Un exemple:

 

-  La commune d'Audierne a été  dirigée de 1995 à 2008 par une municipalié de droite, dont le maire est devenu député suppléant. N'ayant pas assez à faire sur sa commune, il a même été chargé des problèmes sociaux au niveau de  la circonscription !!!!!!!

- De 2008 à aujourd'hui, la commune a été dirigée  par une municipalité de gauche dont le maire est conseiller général et candidat au renouvellement de son mandat.

 

Il y a donc eu alternance, ce qui permet aisément la comparaison à travers les initiatives et les résultats des uns et des autres. Quant à la popularité, elle se mesurera aussi, non pas à travers le nombre de militants engagés dans une formation politique, mais à travers le nombre de bulletins favorables comptabilisés dans l'urne en mars prochain. Certes, les résultats de toutes les communes seront intéressants et bien entendu décisifs, mais les résultats d'Audierne et Esquibien seront peut-être plus significatifs que les autres en raison de la  candidature des édiles locaux politiquement étiquetés, donc jugés sur leurs résultats mais aussi sur leur étiquette.   

 

8-06-cleden_-bruy_res_015.jpg

 

***** 

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article

commentaires

Amazonus 01/02/2011 18:43



N'empêche que la flagellation, ça aurait peut-être du bon. Imaginons que la punition pour un(e) sortant(e) non réélu dans les urnes soit un coup de baguette sur les fesses donné par les
électeurs pas contents du travail (?) accompli... Je pense que nos élus mettraient plus de cœur à l'ouvrage et bien des situations inadmissibles, dénoncées par Konchennou, et qui perdurent
depuis des décennies (règnes de Droite et Gauche confondus), n'existeraient plus depuis longtemps! Et plus ils auraient fait de conneries, plus il y aurait de mécontents et plus ils auraient les
fesses zébrées... Le monde qu'il y aurait pour voir ça.... C'est sûr qu'après, il y a qui fanfaronneraient moins quand on leur rappellerait le "coup de la baguette magique" et ils regarderaient à
deux fois avant de se représenter.


MAIS, cher Spartacus, dans le Cap, nous ne sommes pas des barbares; nous sommes des Primates CIVILISES qui faisons confiance
au verdict des urnes, même si le coup de la flagellation, je suis sûr que cela ferait bien plaisir à certains.  "I had a dream" comme dirait Martin Luther King....


Amitiés.


Amazonus.



spartacus 01/02/2011 21:40



Bon il faut bien rigoler un peu par les temps qui courrent. Plus sérieusement je pense aussi que lorsqu'une faute professionnelle est reconnue de façon notoire, comme par exemple une décision de
justice condamnant  une municipalité à indemniser un administré victime d'un préjudice, l'élu responsable devrait être mis à contribution financièrement sur ses deniers personnels. Il est en
effet trop facile de condamner une commune à indemniser une victime, avec l'argent public donc celui des contribuables. L'élu responsable réfléchirait peut-être à 2 fois avant de persévérer
dans l'erreur. Dans certaines professions (comme celle que j'ai exercée) l'erreur de décision est traitée comme une faute professionnelle et le responsable récompensé en conséquence.
L'argent public (+ l'assurance de responsabilité  civil d'élu) sont des critères qui permettent aussi de ne pas s'en faire et même de "jouer à la poupée" comme on peut le voir parfois,
y compris en Cap-Sizun. L'exercice de la responsabilité, cela s'apprend. Et il ya même des écoles spécialisées.  Bonne soirée. Capistorum Spartacus



Amazonus 01/02/2011 14:45



Oui. La preuve aussi que quand on veut, on peut. Après tout, on a bien pu en 1789!


Vive l'abolition des privilèges et du (des) pouvoir(s) absolu(s) des monarques locaux!


Amazonus.



spartacus 01/02/2011 15:30



OK. Mais tout cela dans le calme et l'expression démocratique évidemment. Nos élus locaux ont, pour certains, pris l'habitude se croire sortis du sérail pour se trouver au dessus  du
bas-populo ? D'où l'utilisation d'un certain vocabulaire du genre Primate par exemple. D'autres ne sont pas capables d'organiser le nettoyage sur une petite commune de 294 hectares. Et ils
voudraient être pris au sérieux. J'ai suffisamment d'expérience dans l'exercice de la responsabilité pour me permettre de porter une appréciation sur ce que je vois.


Nos Anciens ont connu autrefois  la flagellation sur la stèle de Lannourec, mais ces temps sont révolus. Nos élus locaux sont élus pour organiser ce qui doit l'être, et non pour faire
carrière. Servir et non se servir !!! On peut faire carrière ailleurs, dans le syndicalisme par exemple. Quant à la flagellation, oui, mais dans les urnes. Spartacus    



Amazonus 01/02/2011 11:56



Bonjour Spartacus.


Bon. En gros, Gauche/Droite, même motif, même punition! Normal. Quand les gens n'ont plus confiance, surtout à ce point, c'est qu'il y a une raison. Commenceraient-ils à comprendre que leurs élus
et particulièrement les élus locaux encartés n'en ont rien à faire de leurs préoccupations et quelquefois même de la Loi si leurs ambitions sont
en jeu ?


Peut-être est-ce la raison pour laquelle la troisième candidate actuellement officiellement  déclarée ne semble pour l'instant pas soucieuse de se référer ouvertement à un parti. 
Alors, souci plus affirmé de l'intérêt général que d'ambitions moins avouables, besoin d'être plus à l'écoute du primate de base sans être inféodée à un parti, ou simple clairvoyance
inspirée par la situation actuelle, tant nationale que locale ????


Attendre et voir...


Amicalement.


Amazonus. Finalement, j'aime bien ce pseudo. Je crois que je vais le garder.



spartacus 01/02/2011 14:23



Bonjour Amazonus: Je me demande si nous se sommes pas en train de faire le décryptage de la situation politique en Cap-Sizun. Initialement j'ai écrit autopsie au lieu de décryptage,
mais je rectifie.C'est prématuré. Rappelez vous. Un certaine liste socialiste a tué le socialisme à Esquibien en 1989. Depuis, plus de socialisme à Esquibien.  Aujourd'hui, cela pourrait se
renouveler dans d'autres communes. Que dis-je ??? Est en train de se renouveler et non pourrait !! Pour ce qui me concerne, un seul parti localement: le Cap-Sizun. Une seule motivation,
l'intérêt général. Je considère n'avoir rien à prouver, n'avoir besoin de rien personnellement, pas même de décorations, j'en passe, ce qui justifie mon engagement dans ce combat. Je
défendrai le candidat (ou la candidate) apolitique quel qu'il soit. Nous avons eu autour de nous, et nous en avons encore, suffisamment d'exemples à ne pas suivre, pour se définir une
ligne de conduite et s'y tenir. On devrait regarder ce qui se passe, tout près de chez nous, en Méditerranée pour savoir que trop c'est trop et que à un moment "ça casse". Bonne journée .
Spartacus  


 



Alain 01/02/2011 11:24



Bonjour cher ami.


Ce manque de confiance se comprend, quand on voit comment et à quoi s'agite la classe politique!!


quand aux édiles municpaux, et en particulier les maires, ils devraient être systématiquement interdits de cumul de mandats, pour ne se consacrer qu'à leur commune.


Amitiés


Alain



spartacus 01/02/2011 14:32



Bonjour Alain. Heureux de vous lire. Oui, un seul mandat par personne, c'est la première des choses à
réaliser. Et des élus locaux présents sur le terrain et pas dans les bureaux pour afficher 2 heures de permanence par semaine. Le Cap-Sizun vit en totale déconnection
des problèmes et de l'actualité. J'attends les résultats à venir et on verra bien qui a raison. Merci pour ce commentaire, bienvenu comme d'habitude. Amitiés, Spartacus