Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 00:00

Plouhinec autrefois: un document exceptionnel.Editorial 2/2010

Références:
L'article ici publié

Plouhinec autrefois

L' article publié par Alain sur le site "errances"

link

*********

mai_06-lamb_-plou-aud_021.jpg

 



Après avoir écrit un livre à succès (Pointe de Cornouaille 1940-1944) aujourd'hui épuisé, et qui demanderait une réédition,( oui,oui,réédition, ) l'Association AS3P de Plouhinec, vient de récidiver en publiant un nouvel ouvrage:
Plouhinec autrefois
sous la plume de Jean-Jacques Doaré .
Généralement je n'attache pas grande importance à ce type d'ouvrages qui souvent privilégie  la présentation pour améliorer le chiffre  des ventes au détriment de la réalité et la qualité historiques. Mea Culpa, Mea Maxima Culpa, je me  trompe aussi  parfois car ce livre (comme son prédécesseur) est un livre d'histoire au vrai sens du terme, agrémenté par de nombreuses photographies et autres documents qui en font un ouvrage de choix. D'emblée il annonce la couleur dans son introduction. Je cite:

" Ici commence le Cap-Sizun....Administrativement  la remarque est fondée. Mais il faut être réaliste, le vrai Cap, le Cap "profond" est plus au nord et plus à l'ouest, par delà le Goyen...et Plouhinec n'en fait pas partie".

Cette vérité incontournable suffit pour expliquer et justifier une partie de ce qui va suivre. Plouhinec est hors Cap-Sizun, ce qui est vrai depuis hier et encore plus vrai aujourd'hui si on regarde les évènements du moment. Il faut tout de même pour être impartial dire que Plouhinec est la commune la plus importante de la presqu'île capiste puisqu'elle se classe première en termes de population et deuxième en termes de surface. Capiste ou pas Capiste, Plouhinec est là. Elle fait partie de la communauté de communes du Cap-Sizun, dans laquelle elle tient une place importante, pas toujours appréciée  par ses voisins peut-être , et qui sera encore plus importante après la réforme administrative en gestation. Telle est la situation et il faut bien accepter des faits incontestables.
Un peu plus loin, l'auteur ajoute que Plouhinec est une commune qui se dit ou se veut ville et parle  d'urbanisme vue sur mer, en souhaitant éviter une "marbellisation" rampante. On ne peut que lui donner raison.

*****

A l'égard des témoignages oraux, il exprime sa très grande prudence. Je le comprends surtout s'il se réfère à certains évènements qui ont parfois défrayé la chronique comme la fable des signaux lumineux émis à partir de Pors Poulhan qui auraient été le prélude et la cause déclenchante du combat naval de 1944. Cet évènement a pourtant été relaté dans un très sérieux journal:

le journal des combattants N° 2262 en date du 11 avril 1992


qui parle d'exploit méritant la plus haute récompense nationale.  C'est d'ailleurs dans son premier ouvrage écrit avec l'historien Alain Le  Berre que l'on peut  lire ce que j'appellerai un trait d'humour à propos de la sortie de guerre:

"Soixante années plus tard, on continue à distribuer des médailles...."

Notons encore que "l'épisode romancé" du combat naval précité a fait l'objet de recherches dans les archives officielles où ne figurent aucune trace des signaux lumineux .

Et oui !! Humour pour humour, j'appellerai  cela la maladie de la "décorite", les plus belles médailles étant parfois obtenues et remises pour services rendus près du radiateur de chauffage central d'un confortable bureau municipal.
Que voulez-vous ?? Une belle déco, "ça en jette non ???" Et on peut même la porter sur son pyjama à condition d'avoir un pyjama bien-sûr !!!  

Pour autant, il faut tout de même préciser que une partie de notre histoire a fait l'objet de la transmission orale et que pour ma part je ne la néglige pas, à condition que les témoignages soient faits par des témoins spectateurs et non acteurs. "J'ai vu" et "j'ai fait" sont 2 choses totalement différentes que certains peuvent avoir tendance à confondre. Pour ma part, j'ai vu certaines choses durant la 2ème guerre mondiale et je peux en témoigner.
Quant à avoir fait....à mon âge....
Un seul exemple: j'ai vu le départ des futurs Français libres à partir d'Audierne. Je me trouvais sur la digue du Raoulic. C'est un témoignage authentique, le témoignage d'un enfant à l'époque. Mais, telle est ma seule participation à l'aventure de la France libre !!! Je citerai pourtant encore une référence publiée dans le Télégramme de Brest en date du 7-9-1997 dans la rubrique Esquibien. Il s'agit du témoignage d'un acteur à propos de l'odyssée du Zenith. Je cite:

....IL sera le dernier à monter sur la vedette qui, à partir du quai d'Audierne amenait les passagers jusqu'au courrier de l'île de Sein mouillé en rade de Sainte Evette...


Je confirme le transport par la vedette des affaires maritimes des futurs français libres jusqu'au Zenith qui stationnait à Sainte Evette. Je l'ai vu et j'ai reconnu un des passagers qui n'est d'ailleurs pas revenu. La vedette "Goyen" des affaires maritimes d'Audierne était commandée par le Patron Le Gac dont le fils Jo a été déporté.  Mon témoignage n'est pas  pour autant  une preuve d'un point de vue historique. Et pourtant, les témoins sont précieux pour confirmer ou infirmer un évènement. Alors, une décoration décernée à un témoin ???? Pourquoi pas. Il faudra que je me renseigne à la mairie pour savoir si... soixante dix  ans après .. !!! J'ai déjà le pyjama, manque une petite breloque de... reconnaissance pour témoignage oculaire et formel, remise en mairie locale comme il se doit, ne serais-ce que pour plagier et copier certains antécédents !!! J'en rêve !!!

******
Je ne vais pas réciter le livre. Tout au plus citer quelques titres:
 Cela commence par une très bonne étude intitulée "Au temps des fourniers" suivie de  "Tournez moulins". Une plongée dans le passé pas si éloigné puisque le bicentenaire de la révolution  date de 1989.
Plusieurs pages sont ensuite consacrées au domaine de Locqueran,  à l'aventure de la dentelle. et à Pors Poulhan. Le rattachement de Kerydreuff à Pont-Croix est un chapître très instructif. Et oui. Kerydreuff faisait partie de Plouhinec, il faut le savoir. Le goëmon, les ponts d'Audierne , Poulgoazec et l'histoire de l'actuel lycée professionel Jean Moulin sont remarquablement traités. J'ai eu l'occasion de parler de ce lycée, autrefois centre de vacances et d'hébergement, suite à la parution du livre de Soma Morgenstein que des amis m'avaient offert. Sont ensuite traités la fortification du littoral, la résistance et la sortie de guerre, autant de sujets qu'il faut aborder avec prudence en raison de certaines sensibilités toujours d'actualité, et de la "décorite" dont j'ai parlé plus haut.
Ce livre mérite donc de figurer dans les bibliothèques locales et chez tous ceux qui s'intéressent à la mémoire et à l'histoire . C'est un très bel ouvrage, remarquablement documenté  et agrémenté de superbes photos. On ne peut qu'adresser des félicitations à l'auteur et le complimenter pour le très gros travail accompli , d'autant que les choses sont faites dans le cadre d'une association qui ne poursuit qu'un seul but:

Faire connaitre l'histoire et sauvegarder la mémoire.

 Et j'en profite pour répéter qu'une réédition de la Pointe de Cornouaille serait la bienvenue. Tous les libraires d'Audierne déplorent cette absence et je connais au moins un client potentiel: moi-même


mai_06-lamb_-plou-aud_019.jpg

Nous espérons lire la suite dans les meilleurs délais puisque l'on sait déjà qu'il y aura un 2ème volume.
 Bon courage à cette équipe de l'AS3P

******







Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article

commentaires

alain 28/01/2010 10:48


Cher ami, je suis ravi que ce livre vous ait plu.
La médaille? En chocolat, bien sûr!!!
Amitiés


spartacus 28/01/2010 11:22


Merci Alain. OK pour le chocolat. Bonne journée. Spartacus