Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 00:00

Editorial 9/2011: c'est la rentrée

 

 

 

 

audmar_e__basse_-_3-05_055.jpg

     audierne-_pont-croix_031.jpg

 

chapelles_1_lo_c_001.jpg

 

 

C'est la rentrée.  Tourner manèges. La fête foraine est là, c'est le pardon d'Audierne qui sera  célébré comme d'habitude à l'église Saint Raymond, loin  des "flonsflons" et conformément à la tradition.  

Ensuite, les volets des maisons servant de résidences secondaires vont progressivement  se fermer. Le Cap-Sizun va reprendre son visage de routine et dès septembre on va penser aux chrysanthèmes. Mais il ne faudra pourtant  pas oublier que des échéances se préparent pour 2012, année  qui verra des élections de niveau national. C'est à peine dans quelques mois. En Cap-Sizun, et plus particulièrement à Audierne, commune dirigée par une municipalité socialiste à la tête de laquelle on trouve une ex-conseillère générale, nous serons bien placés pour faire la comparaison entre les propositions et plus encore les promesses des candidats et les réalisations sur le terrain. Un seul exemple : la démocratie participative ????!!!! Il y en a d'autres.

 

environn_17-3-06_042.jpg   

 Liens:

 

Municipales: lettre ouverte 

     

 Municipales: Pièces à conviction

 

Comment pourrait-t'on  croire à des promesses quand on a  la possibilté de constater sur le terrain des réalisations qui sont loin du compte (quand elles existent). La mairie est  certes le dernier échelon du pouvoir, mais ses résultats (tout comme l'absence de résultats) sont à porter au crédit (ou au passif) du parti politique qui a décerné son label à l'équipe  concernée. Sinon, il faudrait dépolitiser les petites municipalités qui ne se reconnaîtraient que dans

 

 l'intérêt général.

 

Utopie pourrait-on dire. Pas si sûr et voici pourquoi:

 

on passe son temps à gémir sur ce qui se fait ou ne se fait pas "en haut"; commençons donc par montrer l'exemple   " en bas", et il faudra bien que "en haut," on en prenne acte puisque le système est pyramidal, le haut ne pouvant se passer du bas et réciproquement . On dit toujours que l'exemple vient d'en haut. C'est un vieil adage. Mais il faut savoir aussi que le meilleur Général n'aura la meilleure armée que s'il a les meilleurs caporaux. Tout comme le meilleur chef d'entreprise n'aura les meilleurs résultats que s'il a les meilleurs ouvriers. Les élus locaux sont les caporaux et les ouvriers de la formation politique à laquelle ils appartiennent. Un parti politique vaut donc en termes de résultats et de  prévisions ce que valent ses élus locaux autrement dit sa base qui sert de référence aux électeurs, et de tremplin le jour venu. Et ce jour c'est pour bientôt, nous l'avons déjà dit. On verra alors certains élus locaux recommander de voter pour celui-ci ou celui-là. A charge de revanche bien-sûr. !!

Mais nous n'y sommes pas encore et pour l'instant, il conviendrait plutôt de tirer les enseignements de la saison touristique qui vient de se dérouler.

 

******

 

Une des caractéristiques de notre Cap-Sizun c'est l'abondance de fêtes durant la période estivale. Il est normal de fournir des distractions aux visiteurs, mais à une condition: que cela ne se fasse pas au détriment des activités courantes essentielles. Un exemple: Audierne qui a supprimé le ramassage des déchets verts en août . Or, le mois d'août est le mois au cours duquel toutes les résidences secondaires et les locations saisonnières font le plein, donc produisent un maximum de déchets en tous genres. Ce n'est donc pas le bon moment pour supprimer un service. Oui mais, j'entends le oui mais !!!! Le personnel ne peut pas être à la foire et au moulin. D'accord !! Donc il faut définir les priorités et répartir le personnel en conséquence et à bon escient. Nous avons déjà dit aussi, à maintes reprises que la charge de jardinage (fleurissement excessif) était trop lourde pour une petite commune comme Audierne. L'affaire des déchets verts n'est qu'une récidive puisque le cas s'est déjà  posé en juin lors de la course cycliste "Essor Breton". Il avait même été question de réserver le ramassage des déchets verts au profit des audiernais dépourvus de véhicule. Quelle stupidité, vite abandonnée heureusement !! 

 

  Lien:

 

 http://yannfanch.unblog.fr

 

     

 Les images publiées à l'occasion de cette course cycliste sont suffisamment édifiantes non ?? La propreté d'une ville passe par la mise en place de moyens . La suppression de ces moyens crée l'incivilité puisque les déchets sont déposés n'importe où et que , de toutes façons, un jour ou l'autre il faudra bien les éliminer. En tout état de cause, lorsque l'occasion se présentera, il ne faudra pas s'étonner de certains résultats électoraux comme ce fut le cas  aux dernières élections cantonales. Jusqu'à preuve du contraire, tant les coureurs cyclistes de "l'Essor Breton"  que les équipages de la route de l'amitié ne sont pas inscrits sur les listes électorales d'Audierne. La municipalité actuelle d'Audierne est la première qui ose supprimer des services d'utilité publique durant la période estivale. C'est du jamais vu !!! Jusqu'à présent, les animations estivales étaient du ressort des comités d'animation qui bénéficiaient certes d'une participation municipale (véhicules) pour aider les bénévoles mais sans que cela ne compromette le service public d'intérêt général .  Mais le bénévolat est peut-être  en voie de régression !! Tout de même, une élection municipale n'est pas faite pour désigner un comité d'animation chargé des festivités de l'été si ?? On croyait qu'il s'agissait plutôt d'élire  des responsables chargés de traiter les problèmes locaux relevant de l'intérêt général des "administrés-électeurs" non ??

 

 Il n'est pas non plus très sain de voir les communes se faire concurrence dans le calendrier des activités. Exemple: la braderie d'Audierne a eu lieu le dimanche 7 août, le même jour qu'un "Troc et Puces" à Pont-Croix et la fête des 4 clochers à Confort. Certes, la concurrence crée l'émulation mais tout de même . D'autant que la braderie a pour conséquence de supprimer le stationnement à Audierne. Voilà qui nous rappelle du "déjà dit":

 

Lien: 

 

  Editorial 8/2011. Un peu de prospective  

 

 

Comme quoi tout se tient !! Et pendant ce temps, les quartiers sont abandonnés et non entretenus. Les ronces débordent, l'herbe pousse encouragée et entretenue  par  la plus grande indifférence  de nos élus locaux. Comme d'habitude, on, privilégie la vitrine en délaissant l'arrière boutique. Et pourtant le futur casino (ex école de pêche) n'a pas bougé d'un pouce sur le front de mer donc la vitrine d'Audierne. C'est un non sens. Situation identique qui dure depuis 40 ans  pour l'ancienne clinique. Tout va bien !!! Pourtant, l'aura d'une commune tient sans doute plus à la propreté qu'à un programme de festivités. Les visiteurs ne sont pas dupes !!

Pour le reste, on peut déplorer quelques incivilités connues, plus celles qui n'ont pas été rendues publiques. La gendarmerie a identifié les auteurs ( des Audiernais) de dégradations sur des véhicules en stationnement (un dimanche). Quant à la circulation....!!!!! Il semblerait que de plus en plus certains véhicules (autocars) évitent Audierne. Par voie de conséquence, c'est une perte de clientèle pour le commerce audiernais. Les autocars ont du mal à traverser Audierne. Quant à stationner.....!!!!!

 La rue du 14 juillet n'a fait l'objet d'aucune mesure concernant le ralentissement malgré les 2 accidents de circulation en  décembre 2010, et les personnes âgées continuent à courir pour traverser la route dans l'indifférence générale. C'est assez honteux !!

Au moins, à ne rien faire on est sûr de ne pas se tromper. Continuons !!! 

N'oublions pas l'association GAMA qui comme tous les ans a tenu son assemblée générale pour garder l'air pur de "La Montagne". Puisque sa vocation, donc son action concerne exclusivement semble-t'il un quartier d'Audierne il n'y a pas lieu de trop s'en préoccuper. Notons tout de même qu'elle a souhaité s'informer en contactant la société "Silhouette" au sujet du futur casino capiste. Son courrier serait resté sans réponse. Donc là aussi, on continue. Faites beau jeu Messieurs-Dames, faites beau jeu, les jeux sont faits, Audierne perd et .....

on ne fait rien, donc on ne commet  pas d'erreur !!

 

environn_2_20-03-06_009-1.jpg

 

Evidemment l'ancienne clinique en l'état depuis 40 ans ne concerne pas cette association.

 

 

10-05-vl-maccab_e-moulin_primelin_040.jpg

 

Elle n'est pas non plus concernée par les casses de voitures dont nous avons déjà montré une photographie ci-dessus. Comme on peut le constater elle a plutôt tendance à s'occuper d'un intérêt général un peu particulier. Pourtant, son homologue d'Esquibien: l'ASELE a fait procéder au nettoyage et à l'élimination des vieilles carcasses de voitures. Aujourd'hui, on croise des randonneurs dans ce coin  tranquille  qui a retrouvé son état naturel. A surveiller tout de même puisque des gravats y ont déjà été déposés.

La défense de l'environnement est un tout. Aujourd'hui les algues vertes sont sur la sellette une fois de plus. Cela nous concerne tous parce que l'intérêt  général n'est pas limité à l'air pur de "La Montagne". La crise financière nous concerne également bien que notre Cap-Sizun ne compte sans doute pas beaucoup d'investisseurs en bourse. Mais il s'agit de  conséquences mondiales. Donc cela nous concerne parce que les Capistes subiront comme tout le monde le coût de la vie et la fiscalité. Nous faisons partie d'un ensemble qui comprend certes l'air pur de la Montagne mais pas exclusivement.

 

Notons encore que selon le Télégramme de Brest en date du 9-8-2011, la Bretagne, (donc le Cap-Sizun aussi), se caractériserait par sa qualité de vie. Qualité de vie sans doute, mais qualité de vie détruite par certains individus inconscients et peu scrupuleux qui bénéficient du laxisme de certains  responsables. D'où l'intérêt qu'il y aura à ne pas se tromper la prochaine fois, car 6 ans à commettre des erreurs ou à ne rien faire c'est trop long. Il faut y penser dès à présent.

 

Et notre Pointe du Raz:

 

Références:

   

Télégramme de Brest en date du 17-8-2011

 

Titre: Pointe du Raz. Grand site mais petit budget

 

Texte: Dans quelques semaines le dossier de labellisation va être revu.....réalisation de travaux...Notamment l'automatisation du parking payant pour fluidifier le trafic...une autre approche qui  inclurait désormais les onze communes du Cap-Sizun....Reste à trouver l'argent...Ses subsides (650000 euros) proviennent principalement de la redevance parking (6 euros par véhicule)....une fois payés les salaires des employés (6 équivalents temps plein, 12 en été.....il ne nous reste plus rien....Impensable d'emprunter à des banques....fréquentation trop aléatoire.....

 

Concrètement et pour résumer, le fonctionnement de notre grand site se heurte à des difficultés financières. Ce n'est pas un cas unique car il s'ajoute aux problèmes du même ordre au club nautique d'Esquibien  tout comme à l'aquarium d'Audierne et son histoire . A Esquibien par exemple le Président du club nautique annonçait un besoin de 45000 euros  pour recruter 2 personnes (Télégramme de Brest en date du 7-1-2011)

   

 

Liens:

 

Aquarium d'Audierne- Coup de froid sur l'Aquashow      

 

   Esquibien: Club nautique- Suite du feuilleton

 

Esquibien: Club nautique et domaine privé

 

Juin 2010 en Cap-Sizun-Editorial 7/2010

 

Conclusion: il semblerait que le Cap-Sizun se soit spécialisé dans les affaires qui ne s'autofinancent pas. Un particulier qui concrétise un projet en passant à l'acte, le fait en vue de dégager des bénéfices. Sinon, il court au dépôt de bilan comme l'aquarium et ses 4 propriétaires en 10 ans.

Les projets initiés par nos responsables ne semblent pas faire l'objet d'une étude préalable de fonctionnement , autrement dit de prospective. Et comme ces responsables ne sont généralement plus en fonction lorsque les problèmes se posent, ils ne sont pas concernés. L'ancien maire d'Audierne qui avait  mis la démission de toute sa municipalité dans la balance pour obtenir un aquarium n'a plus de comptes à rendre. Il peut désormais se consacrer à la contemplation de sa légion d'honneur. Maire honoraire après seulement 2 mandats ?????

Les responsables actifs dans le projet "Pointe du Raz" sont aujourd'hui retirés des affaires. L'accès au site des handicapés ne les concerne donc pas et les finances non plus. On peut tout de même se demander si les projections de fonctionnement au plan financier ont bien été élaborées à l'ouverture du projet.  Le maire d'Esquibien quant à lui, désormais conseiller général, est bien placé pour "dorloter" son club nautique et trouver les financements nécessaires pour lui assurer un bon fonctionnement tout en attendant les décisions de justice. Et pour le reste, aux contribuables de "faire avec" puisque les banques affichent leur prudence:

 

(fréquentation trop aléatoire) !!! 

 

dans un contexte économique qui ne semble pas particulièrement favorable  puisque partout on répète que l'argent va devenir cher.

           

 

Bonne rentrée, bonne reprise et bon courage à tous et plus particulièrement aux responsables chargés de solutionner des problèmes qu'ils n'ont pas toujours créés  comme l'aquarium d'Audierne ou le grand site de la Pointe du Raz. Comme quoi, certes  l'avenir c'est demain, mais il aurait aussi  fallu  y penser hier. Comme le disait un ancien Ministre des finances devenu Premier Ministre, Monsieur Pierre Beregovoy:

 

J'ai appris l'économie auprès de ma mère.

 

 

Diriger c'est prévoir dit-on.

 

 

Pourvu que demain, il ne soit pas déjà trop tard !!  

 

 

******

 

10-05-vl-maccab_e-moulin_primelin_057.jpg_correction_2.jpg

 

 

 

*******

 

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus
commenter cet article

commentaires