Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 00:00

 

Cantonales mars 2011:Références et perspectives

 

 

 

 

 

avril-mai_06_031.jpg

 

Liens:

 

 Cantonales 2011-Editorial 10-2010 

 

 Cantonales 2011- Presse locale-Informations erronées

 

 

Mars 2011 est là. Les électeurs vont être invités à choisir leur futur conseiller général pour la dernière fois puisque la réforme administrative envisage la suppression de cette fonction et son remplacement par celle de conseiller territorial. Il convient donc de ne pas se tromper en choisissant un candidat d'avenir, en l'occurrence celui ou celle qui présentera les meilleures références, le meilleur bilan et même le meilleur potentiel  (perspectives d'avenir) compte tenu du changement en gestation. Il faut  bien préparer l'avenir et pas seulement à court terme. L'âge du meilleur candidat potentiel est donc d'ores et déjà un argument à considérer puisque l'élection du futur conseiller territorial aura lieu dans 3 ans. Ceci nous amène à établir une sorte de synthèse comptable ou arithmétique des caractéristiques des postulants, en s'appuyant sur leurs réalisations dans les fonctions déjà occupées qui constituent leurs références . Certes nous aurons droit à de belles promesses écrites (professions de foi), verbales (réunions suivies d'un petit coup à boire), et même peut-être au déplacement de certaines autorités apportant leur soutien à tel ou tel autre candidat (Domique Strauss Kahn, actuel Président du FMI, en 2004 pour soutenir Madame Donval). Cela fait partie du spectacle et de la campagne au niveau politique. En attendant, regardons ici, chez nous, dans le Cap-Sizun. L'étude se limitera volontairement aux 3 candidats exerçant des fonctions électives (maires), donc déjà connus par leurs résultats locaux. Il appartiendra aux autres candidats  désignés par un parti politique ou sans étiquette de se présenter eux-mêmes par leurs propres moyens car nous manquons "d'informations-résultats" à leur sujet .    

 

******

 

Madame Jacqueline Donval:65 ans 

 

 

 

PIC_0129.JPG

 

Election du maire en 2008  

 

 

Références: 

 

- Maire d'Audierne élue en 2008 

- Conseillère générale sortante élue en 2004

- Ancienne adjoint au maire de Quimper 

- Ancienne employée de France Télécom et syndicaliste

- Candidate du parti socialiste

 

Lien

 

Politique et syndicalisme-Editorial 12-2010

 

***

 

Les élections municipales d'Audierne et du Cap-Sizun ont fait l'objet de plusieurs articles ici publiés:

 

  Municipales à Audierne: le Verdict

 

Municipales en Cap-Sizun: Résultats- Enseignements

 

Il est donc inutile d'y revenir. La lecture des articles accessibles par les liens ci-dessus permettra tout de même de rafraîchir les mémoires défaillantes. La nouvelle municipalité d'Audierne a été élue sans opposition ce qui était une preuve de confiance des électeurs audiernais, confiance justifiée par le rejet absolu des prédécesseurs amateurs de décorations

 (dont parfois la légion d'honneur au titre de.... la fonction publique !!!! ???? ).

 

Sinon, les listes d'opposition auraient obtenu quelques sièges municipaux non ?? .

Notons que depuis cette élection, la nouvelle équipe municipale a enregistré 4 démissions et un décès.  La quatrième démission a eu lieu pour convenances personnelles et non pour raison de santé .

   Madame Donval maire d'Audierne et par  ailleurs conseillère générale se trouvait donc "sur orbite" en 2008 pour devenir  un "personnage  clé" du Cap-Sizun, à 2 conditions:

 

- Faire de sa ville (de 294 hectares) une commune modèle (environnement-démocratie participative)

 

- Présenter un bilan positif de ses activités et ses résultats au conseil général

 

Nous sommes loin du compte. Aucune des 2 conditions n'est remplie      

 

 

 

 

 

Echec total dans sa commune, sauf si quelqu'un veut bien et  peut prouver le contraire:

 

 

- Nouveau plan de circulation aberrant  établi de manière autoritaire sans consultation d'aucune sorte, qui amène les véhicules à circuler face à face. Beau bazar !! (vocabulaire poli) !! 

- Aucune initiative environnementale sauf le fleurissement (excessif) et un comportement curieux à propos du classement des villes fleuries

 

- Démocratie participative aux oubliettes

 

Cette énumération n'est pas exhaustive.

 

Quant au bilan de conseillère générale sortante, la candidate au renouvellement de son mandat  aura du mal à établir une concordance entre ses propositions établies en 2004 et ses réalisations. Un seul exemple: le désenclavement du Cap-Sizun. Que s'est-il passé en 6 ans à ce propos ?? Mais rien apparemment rien. Ah si, une étude....en cours (au bout de 6 ans). Rappelons ses propositions  pour que chacun puisse vérifier  et établir lui-même le rapport et la concordance entre les promesses et les actes:

 

1- Désenclavement

2- Solidarité

3-Environnement

4- Economie et tourisme

5- Maintenir et développer les services publics

 

Conclusion ????

 

Pour autant, Madame Donval a été adoubée par le parti socialiste pour se représenter aux élections cantonales, malgré son âge qui sera quasiment éliminatoire dans 3 ans, lors des élections de conseillers territoriaux. Cette candidature ne semble donc pas présenter les meilleures références, le meilleur potentiel, les meilleurs arguments et atouts pour préparer l'avenir et représenter le Cap-Sizun. Le parti socialiste a peut-être souhaité respecter un usage qui consiste à ne pas désavouer un sortant. C'est son affaire et non celle des Capistes qui souhaitent être représentés non par un "élu-godillot", mais par un homme ou une femme de confiance qui aura pris position sans ambigüité sur les grands sujets comme le parc marin par exemple. Il semblerait que le projet de parc marin soit plus que controversé en Cap-Sizun. Or, ce parc marin est un projet du Président du conseil général actuel. Difficile pour un "conseiller-godillot" d'aller contre son Président. Certes, il y aura le temps des promesses, mais on a vu précédemment  ce qu'elles valaient:

 

Municipales: lettre ouverte

 

Municipales: Pièces à conviction

 

La cause est entendue   non ??? Sans ambigüité en plus  !!!  Cette candidature qui, la preuve en est faite, n'apporte rien au Cap-Sizun, est donc négative, dans l'intérêt général. La duplicité (pièces à conviction), le laxisme, les résultats  inexistants  sont des arguments suffisants pour  justifier ce point de vue qui, n'en doutons pas sera partagé par le plus grand nombre d'électeurs , y compris  peut-être à Audierne même. Rappelons aussi que la nouvelle loi sur la réforme territoriale exige un score dès le premier tour pour accéder au second: 12,5% des électeurs inscrits au lieu de 10 antérieurement .  Avis aux abstentionnistes. Aux élections européennes, en 2009, le nombre des électeurs inscrits dans les 12 communes du Cap-Sizun était de 14467 . Sur la base de ces chiffres, les candidats devront donc réaliser un score de 1808 voix au premier tour pour pouvoir se maintenir au second. Peut-être pas évident  pour tous les candidats !!  

 

Enfin, un petit rappel concernant 2 points particuliers:

 

- La profanation de la chapelle Saint Pierre de Mahalon et

 

- L'exposition à l'église Saint Raymond. (avec photo de ...!!) 

 

"Silence radio" de la responsable départementale donc approbation tacite faute de condamnation.

 

Sujet de réflexion avant d'entrer dans  l'isoloir non ??

 

 

 

 

*******

 

 

Monsieur Didier Guillon: 49 ans

 

 pt_croix_31-3-06_063.jpg 

 

- Maire d'Esquibien élu en 2008

- Ancien adjoint au maire (le décoré au titre de la fonction publique) d'Audierne, chargé de l'environnement de 1995 à 2001. Candidat au renouvellement de son mandat en 2001, n'a pas été réélu.

- A été à l'origine (relations personnelles) de l'implantation d'un aquarium à Audierne, établissement qui a déjà fait l'objet d'une liquidation judiciaire et actuellement en redressement .

- Réalisateur sur la commune d'Esquibien du club nautique qui fait l'objet d'un recours devant les tribunaux (Affaire ou affaires en cours pour non respect du code de l'environnement et autres)

 Utilisation et annexion  d'une parcelle privée sans accord du propriétaire (procédure également en cours).

- A éliminé les épaves de voitures sur le territoire de sa commune. Dont acte !! 

- Se présente comme écologiste de droite !!! QUID ??? 

- Candidat de l'UMP

- Ancien hôtelier (hôtel de l'horizon à Audierne), ancien commerçant (boulangerie), Homme d'affaires (Promoteur immobilier,  gérant de sociétés) etc...Autrement dit: hommes d'affaires polyvalent.  Plusieurs résidences (Les Dunes)  d'Audierne ont été réhabilitées  par ses sociétés. 

Partisan du parc marin

    

-

****

Certaines images d'Audierne datent de l'époque durant laquelle il était chargé de l'environnement:

 

environn_2_20-03-06_018.jpg

 

Il y en a d'autres. Ecologiste de droite ??

 

Compte tenu de ses antécédents audiernais, ce candidat ne devrait pas obtenir beaucoup de voix à Audierne. Quant aux Esquibiennois, ils voteront sans doute en fonction de l'opinion personnelle qu'ils peuvent avoir de leur maire. Que peut-il espérer  dans les autres communes. ?? Il est prématuré de l'imaginer, mais il est possible que sa méthode de gestion esquibiennoise ne soit pas souhaitée ici ou là. Par ailleurs, l'animosité dont il fait preuve à l'égard de l'actuelle conseillère générale ne date pas d'hier. Voici ce que l'on pouvait lire dans le quotidien "Ouest-France" le 12-9-2000,

 (donc il y a plus de  10 ans) à propos de l'inauguration de l'aquarium à Audierne:

 

" Madame Donval est bien placée pour dire qui était présent ou absent lors de cette inauguration, s'étant elle-même invitée à une réception à laquelle personne ne l'avait conviée . Cette dame de Quimper semble bien mal placée pour venir donner des leçons dans le Cap-Sizun.......

Soulignant que la structure de loisirs a compté jusqu'à 42 emplois cet été.....

 

Soulignons donc, et soulignons aussi la suite !!

 

Et on pourrait continuer en citant des extraits de correspondances  adressées par le maire d'Esquibien à son homologue d'Audierne. Passons !! N'oublions pas tout de même l'historique du club nautique et plus particulièrement l'histoire de la  "Renouée maritime" entre autres, et ses conséquences. 

Encore un mot tout de même pour citer la correspondance datée du 13 février 2009, adressée par le maire d'Esquibien à la conseillère générale:

 

"...votre  remarque selon laquelle Esquibien veut une Mercedes alors qu'elle n'a que les moyens de rouler en 2CV, prend tout son relief...

Votre remarque selon laquelle j'aurais mis Audierne en faillite ( !) prouve s'il en était besoin la stratégie qui est la vôtre: me décrédibiliser.....   

Mais vous êtes prête à scier la branche sur laquelle vous êtes assise à condition que ce soit bien sur ma tête que tombe cette branche....."

 

Cette rédaction avait bien commencé. Emploi du subjonctif (j'en fusse convaincu) à faire rougir certain président d'association qui devrait s'en inspirer tout comme un ancien maire (décoré) qui confondait décade et décennie dans sa prose officielle .

 Hélas, la suite a été plus banale et peu courtoise. Mais qu'importe !!

Peut-on penser, une seconde, que le Cap-Sizun a quelque chose à gagner dans la rivalité affichée et notoire des élus de 2 communes voisines et frontalières ?? Non, bien évidemment. Il faut donc en tirer les conclusions et les enseignements. Plus tard  lorsque l'actuel  maire d'Esquibien  pourra se référer  au  bilan d'une mandature municipale, lorsque le contentieux qui l'oppose à des administrés à propos du club nautique sera résolu par les tribunaux, les électeurs seront à même de prendre en compte ses résultats. Pour l'instant l'odyssée de l'aquarium et autres font penser à une mauvaise aventure qu'il ne paraît pas souhaitable de poursuivre et encore moins étendre au Cap-Sizun. Comment peut-on penser que les "Primates" opposés au parc marin pourraient voter pour celui qui reproche à une rivale d'être quimpéroise alors que lui vient d'Amboise (Indre et Loire). Restons entre "Primates", y compris dans l'isoloir.        

 

esquibien-goulien_026.jpg 

 

   

 

 

Madame Nadine Kersaudy: 44 ans 

 

 

chapelle_st_they_2.jpg

 

 

 

- Maire de Cleden-Cap-Sizun

- Plus jeune maire de France élue à 28 ans en 1995. Réélue sans interruption depuis cette date

- Présidente des maires ruraux du Finistère 

- Secrétaire adjointe de l'association des maires du Finistère

- Déléguée auprès de l'association des maires de France (membre commission communes et territoires ruraux) 

 - Conseiller communautaire, et vice-présidente de la communauté,  chargée de l'environnement

 

5-2-2005--cr-che-No-l-065.jpg

 

Oui, c'est tout. Mais cela constitue déjà un beau pedigree non ?? D'ores et déjà à 44 ans elle remplit les conditions pour être un jour nommée maire honoraire, puisqu'elle en est à son 3ème mandat (condition nécessaire à défaut d'être suffisante pour cette distinction; mais il y a des exceptions !!).  

 

*****

 

Madame Kersaudy exerce un 3ème mandat de maire à Cleden. Ceci signifie qu'elle n'a pas été victime de l'usure du pouvoir dans sa commune, malgré une opposition très active en 2008.

Elle affiche depuis toujours et sans jamais varier, son opposition au parc marin, ce qui devrait lui apporter le soutien de tous les opposants à ce projet . Elle bénéficie par ailleurs du privilège de l'âge puisqu'elle est la plus jeune, ce qui la rend crédible pour participer à la future réforme territoriale. Si d'aventure elle devait décevoir après avoir été élue conseillère générale, il suffirait de ne pas lui renouveler la confiance au bout des 3 années de mandat. C'est donc Madame Kersaudy qui présente les meilleures garanties, le meilleur profil, le meilleur potentiel pour remporter l'élection de Mars 2011 . 

Avant d'aller plus loin, le rédacteur du présent article tient à préciser que Madame Kersaudy est totalement étrangère à ce qui est ici écrit. . Elle n'a pas été consultée et aucun entretien préalable n'a été organisé pour orienter la rédaction. Comme d'habitude konchennou se réfère à la liberté d'expression et diffuse des idées personnelles toutefois argumentées.

 

Les réalisations municipales de Cleden n'ont rien à envier à d'autres communes. Citons la nouvelle mairie qui a permis de sauvegarder  l'ancien presbytère et la restauration du moulin de Trouguer qui fait désormais partie de la route des moulins.

   

  mi_juin_06_003.jpg

 

  D'autres images peuvent être consultées sur le blog cap-sizun images

 

link

 

Inutile de citer toutes les réalisations  de Cleden dont l'appréciation appartient aux électeurs de la commune. Nous ne sommes pas dans un contexte d'élections municipales. Disons tout de même uniquement à titre d'exemple, que l'aire technique d'accueil des camping-cars a été réalisée à Cleden  bien avant d'autres communes prétendues touristiques comme Audierne.  La commune natale de l'érudit local Daniel Bernard  (statufié près  de la chapelle de Langroas) n'a pas à rougir de ce qu'elle fait, avec les moyens qu'elle a . 

  evette-lanzullien-bernard-lezoualc__h-vorlen-th_olen_015.jpg

 

 

*****

 

Notons encore la présence sur le territoire de Cleden, d'une maison de retraite qui accueille nos Anciens dans un cadre  agréable. (EHPAD) 

 

******

 

Il est temps de conclure.  Ce qui est ici écrit est le résultat d'une analyse effectuée sur des faits, des critères et des caractéristiques  locaux. Ce texte n'a aucun rapport avec les opinions politiques de chacun ni les partis ayant adoubé un candidat. et n'ignore pas non plus les oppositons municipales comme celle de Cleden. Il s'agit d'une réflexion technique basée sur  des considérations générales exclusivement locales.  La recherche de l'intérêt général a dicté les conclusions partielles, dont la synthèse a donné la conclusion générale. Il apparait que Madame Kersaudy est la mieux placée à tous points de vue. Son engagement politique est modéré au centre (alliance centriste). La tendance centriste existe déjà au conseil général . En cas d'élection, Madame Kersaudy ne sera donc pas seule. Elle disposera de 3 années pour concrétiser par des actes les besoins du Cap-Sizun qui, on peut en être certain, ne se contentera plus des promesses fallacieuses de candidats carriéristes, beaucoup plus motivés par les indemnités de la fonction que par la recherche de l'intérêt général et le combat politique au sens noble du terme  

 

mi_juin_06_007.jpg

 

*****

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article

commentaires

Amazonus 10/03/2011 16:52



Vous avez forcé sur le ti-punch, Spartacus ?


 



spartacus 10/03/2011 21:12



Gast. Gwin Ru evezo mad nan ?? Spartacus



Amazonus 10/03/2011 12:56



Bonjour à tous.


Je viens de jeter un œil sur le Télégramme de ce jour et là, plus de doute possible, l'appartenance à l'UMP du candidat-maire d'Esquibien est un tabou. Bien vu Vic. Même chose pour le reste... Au
fait, chef d'entreprise, de quel genre d'entreprise au juste ? Ce n'est pas très clair mais avant de voter, j'aimerais bien savoir. Quelqu'un peut-il me renseigner ?


Amazonus.



spartacus 10/03/2011 15:52



Ben....C'est moi y en a pas savoir. J'ti jure mon frère. Mais y a des réunions pour demander des renseignements. Et puis j'ai pas encore la publicité des élections. J'ti jure que j'ai pas reçu. A
LIDL c'est tous les jeudis. Là je sais pas. J'ti jure !!!! Spartacus Primatus Capisto rhum (Négrita)



Amazonus 09/03/2011 15:41



Bonjour Spartacus.


Malheureusement je ne peux pas éclairer plus votre lanterne sur les 2 points soulevés. Peut-être un des lecteurs de Konchennou pourra-t-il le faire ?


45.000 E, c'est une jolie somme, quand même. Monsieur A.K. pourrait peut-être nous dire comment il compte les trouver.


En clair, le club nautique d'Esquibien, projet pharaonique réalisé en pleine période de crise (alors que les collectivités locales font
des efforts pour tenter de réaliser des économies), pourrait ne pas avoir fini de coûter de l'argent au contribuable. Cette grandiose réalisation
ne profite pas réellement aux Capistes, qui ont bien d'autres soucis, plus modestes certes, mais plus réels au quotidien.


Parlez en au Capiste de base ("plouc-primate" selon le vocabulaire du candidat UMP - écolo de droite), le club nautique, il s'en fout. Ce n'est pas lui qui en profite. 


Et si l'on en croit l'article du Télégramme du 19 Février 2011, dans son article intitulé "Loisirs nautiques- Tarifs à revoir d'urgence !", il y a de fortes chances pour
qu'il se sente à plus ou moins long terme encore moins concerné.


Je cite la parole de Jean Kerhoas (secrétaire général de Nautisme en Bretagne) : "Nous avons donné de mauvaises habitudes à nos praticants avec des tarifs bien en deçà de ceux
pratiqués à la montagne ou dans le domaine de l'équitation". Et les chefs de centres nautiques de réagir d'une même voix : "Encore faut-il disposer des moyens financiers et du soutien des
élus..."


Tiens tiens tiens!!!! Nous y voilà! L'appel à la générosité est lancé!


Et le Télégramme de conclure : "Revoir les tarifs à la hausse ? Pas sûr que les clients et les familles les plus modestes larguent les amarres sans broncher."


Heureusement que le Télégramme est là pour y penser!


Parce que, sa construction à peine achevée, après avoir coûté 900.000 Euros TTC dont
221.000 Euros TTC à la seule charge du petit peuple d'Esquibien, la Communauté  de Commune, fine mouche, n'ayant
pas voulu participer ; on comprend pourquoi!), voilà le Club Nautique déjà en train de quémander 45.000 Euros pour créer 2 emplois
supplémentaires...  De qui se moque-t-on ?


Je ne vois pas en quel honneur il faudrait venir prendre dans la poche des Esquibiennois ou des autres habitants du canton, les 45.000 Euros (et combien d'autres par la suite) soit-disant
nécessaires au bon fonctionnement de ce club. Il fallait y penser AVANT. Gouverner, c'est prévoir comme vous dites, Spartacus.


Après tout, il n'y a qu'à aller les chercher dans la poche des instigateurs de ce dossier. Les Associations ASELE, Culture et Patrimoine, Amis de la Chapelle entre autres, qui ont ardemment œuvré
pour ce chef-d'œuvre de mégalomanie, seront certainement disposées à contribuer financièrement au développement de leur bébé. Mais il est vrai que les conseilleurs ne sont pas les payeurs.
Les contribuables, si!


Ce dossier a été mal ficelé, sans vue à long terme, au seul bénéfice de quelques uns dont la plupart n'ont rien à voir avec le Capiste de base et ce n'est pas maintenant qu'il faut venir
pleurnicher pour obtenir des rallonges non prévues au budget.


Bien entendu, la suite du film n'apparaît pas dans la profession de foi du candidat. Je le trouve d'ailleurs bien discret sur ce sujet. A peine un mot sur 4 pages : ".../... de
la construction du centre nautique au projet culturel,.../..." . C'est tout. C'est maigre pour ce qui était censé être un fleuron de ses réalisations sur Esquibien. Une
soudaine crise de modestie ?


Amazonus.



spartacus 09/03/2011 17:17



Dans l'article concernant Plogoff en date du 5-3-2011 le maire de Plogoff reconnait que les finances ne permettent plus ni emprunts ni subventions. Le président du club nautique esquibiennois,
par ailleurs conseiller municipal de Plogoff (ou ex conseiller) est bien placé pour avoir connaissance des finances. Alors, moi je veux bien que l'on ait construit un club nautique dans sa
5ème mouture pour montrer que les responsables des 4 projets précédents étaient des nuls , mais maintenant il faut assumer et montrer ce que l'on sait faire. Et la période électorale
est bien le moment favorable pour en parler non?? Voilà un projet très concret. Alors que l'on nous parle de son avenir. Moi je fais partie des croyants mais pas de crédules. Spartacus



Amazonus 08/03/2011 23:28



Bonjour à tous.


Bien sûr Vic, que vous n'avez pas trouvé de référence à l'UMP dans la profession de foi du maire d'Esquibien. Se présenter actuellement avec l'étiquette UMP n'est peut-être pas la meilleure idée.
Et puis, n'avez-vous pas vu ? Il assure, dans sa profession de foi, SANS RIRE : "Mon projet n'est pas de défendre les couleurs de tel
ou tel parti politique, mais de servir les habitants du Cap-Sizun, TOUS les habitants du
Cap."


Non, sans blague! Il fallait quand même oser! TOUS LES HABITANTS DU CAP ? Nul doute qu'on arriverait sans peine à en trouver quelques uns qui ne se sentent pas du tout concernés par cet
œcuménisme. Tiens, ne serait-ce que dans son opposition municipale qui a encore le souvenir cuisant du Conseil Municipal du 27 Mars 2009.


Le Télégramme du 30 Mars 2009 en livre quelques morceaux choisis. Je cite :


"Tu étais à la commission, tu n'as rien dit et tu attends que la presse
soit là pour t'exprimer, a tonné le maire. J'en ai assez que vous saisissiez la moindre occasion pour me jeter des peaux de bananes au lieu de travailler avec nous de façon constructive, pour le
bien de la commune! Votre défaite aux élections vous est restée en travers de la gorge. Vous êtes une opposition médiocre et stérile". "Jusqu'à présent, j'ai été conciliant mais la musique va
changer! Ceux qui ne travaillent pas dans un esprit constructif ne participeront plus aux commissions", a continué le maire. 


D'après certains intéressés (les fameux médiocres et stériles dont il est question), pour des raisons de convenance en raison de leur caractère scatologique, le
Télégramme a édulcoré la teneur exacte des propos qui ont été tenus et dont chacun appréciera le niveau!


Lors du Conseil Municipal suivant, Monsieur Jacques Velly (Chef de file de l'opposition) est revenu sur ce "dérapage" scandaleux. L'épisode est consigné dans le
compte-rendu de la séance du 05 Juin 2009 (disponible sur Internet) à la rubrique "Conseil Municipal du 27 Mars 2009. Adoption du procès verbal". Je cite :


"Monsieur Jacques Velly dénonce les propos virulents tenus lors de ce conseil, propos qu'il n'a pas vu consignés sur ce procès
verbal.


Il sollicite les excuses de monsieur le Maire.


Monsieur le Maire répond qu'il ne fera pas d'excuses.


Monsieur Jacques Velly se lève et quitte la salle du Conseil Municipal suivi par les


élus de l'opposition...


Monsieur le Maire dénonce le comportement irresponsable des conseillers municipaux de l'opposition."


Ben voyons! A noter tout de même le fameux "Jusqu'à présent j'ai été conciliant mais la musique va changer!" Depuis quand peut-on se permettre de menacer de la sorte, des conseillers
qui sont des élus dans l'exercice de leur fonction? Imaginez les séances au Conseil Général si le verdict des urnes en décidait ainsi , quand on
est capable de perdre ses nerfs de la sorte et de proférer des menaces dès qu'un interlocuteur ose s'opposer! Oh ma Doué!


Et si encore ces dérapages ne restaient que verbaux! Mais non! Parce que chacun sait que certains élus s'imaginent qu'ils ont tous les droits dès lors qu'ils ont conquis la place tant
convoitée, ils se permettent même d'en laisser la trace pour la postérité sur le papier! En témoigne cette fameuse correspondance du 13 Février 2009 (adressée par le Maire d'Esquibien à
la Conseillère Générale et Maire d'Audierne), véritable morceau d'anthologie, que cite Spartacus dans son édito. Je cite un extrait :


"Aurait-il fallu laisser les bancs en bois de l'ancien patronage dans la nouvelle salle de théâtre parce que les spectateurs ne sont que des
ploucs de capistes???"


PLOUCS DE CAPISTES! Ca laisse pantois. On avait déjà eu droit aux PRIMATES. Décidément, le Maire d'Esquibien utilise un langage très particulier pour qualifier
les chers Capistes dont il sollicite pourtant les voix. Surprenant, tout de même, un candidat aux Cantonales qui ose employer de tels qualificatifs pour parler des citoyens qu'il sera
chargé de représenter, non ? J'espère que les Capistes apprécieront et s'en souviendront le moment venu.


Vic termine son commentaire par l'interrogation suivante : "N'y a-t-il pas là une volonté délibérée de cacher quelque chose aux électeurs et par là-même de les tromper ?"


La réponse ne tient-elle pas dans la question elle-même ?  Après tout ce qui précède, à votre avis ?


Amazonus.



spartacus 09/03/2011 13:35



Bonjour Amazonus. Je prends la plume apès avoir remédié à la défaillance de ma livebox d'où un certain retard. Votre commentaire a de quoi convaincre les incrédules. Enfin les incrédules qui
lisent konchennou, les autres n'étant bien entendu pas au courant. Je n'ai pas eu le temps d'insister sur le futur budget de fonctionnement du club nautique. D'où vont venir les 45000 euros
prévus pour créer 2 emplois dans ce club dirigé par un papa qui emploie son fiston.


 Il me semble (télégramme du 5-3-2011, rubrique Plogoff, titre "l'école en danger" avoir lu. e cite:"Las des dolénaces recueillies A...K....a donné sa démission. Curieux non ?? Un président
Plogofiste démissionnaire dans sa paroisse et préside à Esquibien. Comprenne qui voudra.


Si vous avez desn éléments concernat la provenance  des 45000 euros convoités éclairez nous. Amitiés. Spartacus 



Vic 07/03/2011 22:19



Bonsoir Spartacus,


Je souscris pleinement à votre analyse. Entre une sortante au bilan désastreux, un candidat qui brasse beaucoup de vent (sans doute une consigne issue du Grenelle de l'environnement et édictée
par le gouvernement qu'il soutient) mais dont les réussites tangibles et pérennes sont quand même rares et enfin une candidate qui réalise avec sobriété et efficacité une action reconnue par
nombre d'observateurs de la vie politique locale, il n'y a vraiment pas photo. Voyez sur les quinze dernières années l'évolution positive de la commune de Cléden; aujourd'hui, on y vit bien,
simplement, calmement et ce malgré la virulence d'une opposition qui n'est que virtuelle car elle ne compte dans ses rangs aucun élu.Sans faire de bruit mais avec réalisme et conviction, Madame
le maire de Cléden avance et modifie avec justesse et réussite le paysage de sa commune: ici on modernise, là on sauvegarde et on restaure l'ancien avec toujours le même fil conducteur qui est le
souci de bien gérer les deniers publiques. Pas de projets pharaoniques à attendre (Cléden n'est pas Esquibien) mais un nombre important d'actions plus modestes orientées vers la qualité
de vie. Et çà plaît car elle effectue son troisième mandat.


En lisant la profession de foi de Mr Guillon, candidat du gouvernement, une chose parmi beaucoup d'autres me surprend: aucune référence à l'UMP. Pourtant, il a bien reçu l'investiture de ce
parti? Pourtant, il est bien adhérent de ce parti? Pourtant, il vient tout juste de finir un mandat de trois ans comme conseiller national UMP? Alors pourquoi cette absence de référence au parti
qui le soutient? N'y a-t'il pas là une volonté délibérée de cacher quelque chose aux électeurs et par la même de les tromper? Je suis dubitatif face à ce manque de franchise et j'espère
bien que je suis pas le seul.



spartacus 08/03/2011 08:41



Bonjour Vic. J'apprécie votre commentaire, non parce qu'il me donne raison mais parce qu'il reflète exactement la situation. Je n'ai pas encore eu connaissance de la profession de foi de Monsieur
Guillon. Je la regarderai avec attention car  les esquibiennois ne sont sans doute pas au bout de leurs surprises. Il va maintenant falloir faire fonctionner ce somptueux club nautique qui
exprime déjà un besoin de 45000 euros pour créer 2 emplois. Question très simple: Qui paie ??? Si l'actuel maire d'Esquibien n'a pas été réélu à Audierne en 2001, il ya des raisons. Quant à la
conseillère sortante, nul besoin d'être un très fin observateur pour constater que le bilan est vide. Je maintiens mon point de vue concernant les élections locales qui devraient être apolitiques
pour permettre l'émergence de gens qualifiés qui aujourd'hui préfèrent rester dans l'ombre  plutôt que d'adhérer à un parti dans lequel on leur enseigne la doctrine d'en haut, au
détriment du réalisme d'en bas. Merci pour  votre commentaire qui je l'espère sera lu car il incite à la réflexion. Spartacus