Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 09:08

Cantonales: après le premier tour

 

 

bestr_e_raz_27-7-2003_022.jpg

 

 

Références: Télégramme de Brest en date du 21-3-2011

 

Ouest-France même jour

 

Extraits:

 

Page 1 Télégramme: Cantonales: France:

 

 L'UMP talonnée par le FN

 

Le Finistère reste ancré à gauche

 

Page 33: Cantonales.

 

 Jacqueline Donval devancée par Didier Guillon

 

Nadine Kersaudy n'atteint pas la barre des 12,5 d'inscrits et ne peut donc se maintenir au second tour

 

******

 

Les chiffres disent ce que disent les chiffres à l'issue du premier tour des élections cantonales qui se sont déroulées hier 20 mars 2011. Un deuxième tour aura lieu dimanche prochain 27 mars. Toutefois ces chifres sont à analyser avec prudence en raison du taux d'abstention jamais égalé: 55% en France, environ 57% vers Brest et approximativement 50,5 dans le canton de Pont-Croix (Participation de 43,41 % selon Ouest-France). Certes ces résultats sont officiels et reconnus comme tels, mais ils ne représentent que l'expression de  la moitié de la population ce qui les rend relatifs sans d'ailleurs pour autant les compromettre.

Par rapport à la tendance générale constatée en France, poussée du FN, on peut noter que ce courant de pensée n'était pas représenté ici. Il n'y a  donc pas lieu de faire une analyse dans cette voie. On prend note et c'est tout.

Pour le reste et conformément aux prévisions le Finistère reste ancré à gauche, avec une singularité qui nous concerne au plus près: la candidate socialiste sortante du canton de Pont-Croix n'a pas viré en tête à la première bouée pour prendre une expression maritime. Elle est même distancée par un nouveau venu dans ce type de  scrutin, un UMP qui ne dit pas son nom et qui la devance de près de 300 voix (exactement 291). C'est peut-être là qu'il faut commencer à essayer de comprendre.

****

Le blog konchennou a consacré de nombreux articles à cette élection. Contrairement à certains élus qui deviennent sourds, muets et aveugles dès qu'ils ont reçu une petite bénédiction des urnes du type "municipales", Konchennou se limite à exprimer des idées personnelles soit, mais argumentées, ce qui lui permet de dire aujourd'hui que une partie au moins des résultats était prévisible en ce qui concerne la sortante. Certes sa candidature n'avait rien d'illégitime mais ses mauvais résultats ...

 

Lien:

 

 Cantonales mars 2011:Références et perspectives 

 

avaient fait l'objet d'une étude détaillée datée du 7 mars 2011 que l'on peut consulter par le lien ci-dessus. Sans compter tout ce qui a été écrit antérieurement et plus spécialement depuis septembre 2010 .

 

Liens:

 

Cantonales 2011-Editorial 10-2010 

 

+ tous les articles qui ont suivi. N'y revenons pas. Ils étaient prévenus, mais, il n'y a pas plus sourd, plus muet, plus aveugle que ceux qui ne veulent rien entendre, rien dire, rien voir. Il aurait sans doute été souhaitable de s'informer bien avant les élections par des moyens du type sondage pour apprendre que la machine à perdre serait en marche si on ne faisait pas attention. D'ailleurs le maire de Plogoff avait tiré la sonnette d'alarme. Mais, l'agrégation de l'urne permet de s'affranchir du bon sens en prenant des décisions saugrenues comme la photographie très officielle devant le tas de sable de Poulgoazec. Disons le tout haut en langage populaire:

"c'est se foutre de la gueule du monde".

Conclusion:

Alors que le parti socialiste fait un "carton" à peu près partout en France, en Cap-Sizun il prend une claque. Alors que l'UMP est mise à mal un peu partout en France, en Cap-Sizun il vire en tête. Comprenne qui voudra. Est-ce que certains points de vue et bulletins de vote n'étaient pas prévisibles après avoir vu certaines images publiées ici et ailleurs:

 

Lien:

 

link

 

A force de sous-estimer les électeurs, on finit par ne rien prévoir et tomber du ciel quand la tuile est là. Exemple: on peut déjà prévoir les résultats du 2ème tour. Ils sont inscrits en filigrane dans la répartition des voix au premier tour: total droite 3829,  totale gauche  3083, san compter l'Île de Sein qui a voté à gauche  pour la deuxième fois de son histoire. Mais l'abstention est incernable !!

Madame Donval fait écrire dans le Télégramme qu'elle espère que les Capistes ne vont pas choisir de donner le canton à la droite. Voeu pieux !! Il faudrait mobiliser tous les abstentionnistes et encore , pour inverser la situation créée par sa propre candidature qui n'a rien vu venir. Elle n'a jamais entendu la voix des Capistes, pas même celle des audiernais dont certains imaginent déjà ce qui va se passer dans 3 ans, aux élections municipales et lors de l'élection de la communauté de communes au suffrage universel. Les tsunamis sont d'actualité et la municipalité actuelle d'Audierne est tellement populaire qu'elle peut envisager le sort de ses prédécesseurs, dans 3 ans . Et trois ans c'est court  ! Nous sommes à mi-mandat et les victimes des urnes pourront toujours aller se recueillir et faire une minute de silence devant certains spectacles qu'ils auront superbement ignorés dans l'exercice de leur responsabilité:

 

environn_17-3-06_041.jpg

 

 Soyez sourds, soyez muets, soyez aveugles mais sachez que le peuple entend, parle et voit clair en glissant dans l'urne le bulletin de vote qui renvoie certains à leurs plantations municipales et à leur jardinage  

 

*******

  

    

 

 

 

 

****** 

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article

commentaires

spartacus 27/03/2011 10:31



Pour information:le commentaire de Amazonus reçu ce jour sera publié après les résultats le 28-03-2011. Dommage, c'est vraiment dommage mais....Tant pis !! Spartacus



Amazonus 27/03/2011 01:36



Bonjour à tous.


Je sais que mon commentaire ne sera pas publié ce dimanche pour cause d'élections car Konchennou respecte scrupuleusement la Loi, mais tant pis, j'ai envie de m'exprimer quand même. Jip a
raison dans son analyse. Que de vérités dans son analyse. J'ai déjà eu l'occasion de m'exprimer sur la façon dont les nouveaux colons ont fait main basse sur la région et je
constate qu'il partage mon analyse. Ceci dit, les Capistes, même au bout du monde, ont la possibilité de s'exprimer avec un petit morceau de papier qu'on appelle bulletin de vote. On met le
petit bout de papier dans une petite boite et un monsieur (ou une dame) dit "A voté". Ce n'est pas difficile et en plus, c'est gratuit. Parce que c'est bien joli de venir pleurnicher qu'on n'a
pas de bons politiques pour s'occuper de nous, qu'on ne fait rien pour le Cap, qu'on fait tout pour une certaine catégorie de population et rien pour les locaux etc, etc.... Je suis d'accord
avec tout ça et c'est bien pour ça que JE VOTE.


Combien de ceux qui viennent chouiner en permanence sont-ils allés voter dimanche dernier ? Et combien vont aller voter aujourd'hui pour le deuxième tour ?


Vu le taux d'abstention observé il y a une semaine, on peut s'attendre à une situation similaire ce jour. A moins que, rêvons un peu..., le civisme fasse son retour...


En tout cas, ceux qui auront préféré aller se promener ou regarder Michel Drucker à la télévision et qui ne seront pas contents du résultat final (quel qu'il soit) ne pourront que s'en prendre à
eux-mêmes.


Les politiques de tous niveaux, de Droite comme de Gauche, ne comprenant qu'une seule chose, le coup de pied au cul, le seul moyen de
leur en coller un, c'est de voter. En plus, c'est gratuit (il n'y a plus grand chose de gratuit par les temps qui courent) et on se fait
plaisir, même si on ne gagne pas. Au moins, on a fait ce qu'on a pu et c'est déjà pas mal.


Quand ce commentaire sera publié, nous saurons déjà qui sera notre dernier Conseiller Général. Et qui qu'il (ou elle) soit, le mandat de 3 ans ne permettra vraisemblablement pas de faire
quoi que ce soit à part de continuer les hostilités entre les deux communes voisines (Audierne et Esquibien) car à moins de croire encore au Père Noël, il est illusoire de penser que ces deux là
puissent travailler en bonne intelligence. Quel que soit le vainqueur, il y aura du savonnage de planche et des réglements de compte en perspective, uniquement dans l'intérêt général bien sûr !!!


Allez, bonne nuit à tous.


Amazonus.



spartacus 27/03/2011 21:02



Commentaire publié le 27 mars 2011 à 21 heures. Les résultats sont connus depuis 20 heures. Réponse demain. Spartacus



Jip 25/03/2011 17:54



Place aux jeunes, place aux forces vives du Cap ...


tant qu'il y en a encore !
Cessons les jérémiades, les pleurnicheries :
"On est loin de tout", "on ne s'occupe pas de nous", "il n'y a pas de travail" ... 
Eh bien non ! On n'est pas loin de tout. Car contrairement aux esprits chagrins qui persistent à intituler le Cap « bout du monde », avec cette conotation ''fin du monde '', le
Cap-Sizun est au contraire la tête du monde, la pointe avancée du continent, et non la région la plus reculée du monde ! Penn ar Bed, par Toutatis !


Le Cap laissera-t-il encore longtemps ses espaces maritimes et terrestres à
l'abandon ?
Deux exemples :


1 - La politique immobilière :
Les jeunes qui veulent s'installer dans le Cap, pour y vivre et y travailler, ont le plus grand mal à louer (prix de location exhorbitants, car réservé aux ''touristes'' pour juillet-août), ou à
devenir propriétaire (prix des maisons excessifs, terrains de plus en plus chers, pression financière d'accédants argentés ''investissant'' le Cap pour n'y résider la plupart du temps que
quelques semaines par an, et laisser leur maison aux yeux clos vide le reste du temps, véritable provocation pour tous ceux qui voudraient bien habiter au pays et qui sont contraints de
s'expatrier.)
C'est une chose que d'encaisser des impôts pour les collectivités (taxes foncières, taxe d'habitation …), c'en est une autre que de permettre aux jeunes de s'installer et de vivre au pays !
Car ce n'est pas par manque de travail que les jeunes s'expatrient, mais parce qu'ils sont poussés hors du Cap et ne trouvent pas à s'y loger! Bien que quelques jeunes artisans courageux se
soient installés dans la période récente, on manque cruellement dans le Cap de maçons, et autre sartisans du bâtiment, et combien voit-on d'entreprises venant de Douarnenez, Quimper, et bien
au-delà pour réaliser de nombreux chantiers ! On manque aussi de commerces permanents, et pas seulement de commerces à touristes !


2 – Les richesses du Cap :
Par sa situation géographique exceptionnelle, le Cap est riche du vent, riche de luminosité, riche de la mer. Or les énergies nouvelles ne s'installent que très timidement. A part Goulien qui a
ouvert la porte à Eole, peu de projets émergent, peut-être quelques panneaux photovoltaïques ???
Toujours est-il qu'aucune ambition d'envergure ne s'exprime, et l'on voit le projet Sabella migrer vers Brest et Ouessant.
Existerait-il un ou deux conseillers généraux dynamiques par là-bas ?
Pourtant, lorsque l'on observe l'immense ''fleuve'' qui coule dans le Raz de Sein, et au delà, particulièrement observable par grande marée, on se dit qu'une fantastique énergie est là, devant
nous, disponible.
Ne pourrait-on imaginer l'installation dans le Cap d'un centre de recherches et d'expérimentation en énergies nouvelles?
Gageons qu'il n'y a en Bretagne aucun site mieux placé.


Conclusion :
Non, le Cap ne peut pas se satisfaire de la seule industrie touristique (ou néo-coloniale), ni accepter de se transformer en maison de retraite géante, et de mettre sa jeunesse et ses forces
vives au service des nouveaux colons. Non, les Capistes ne seront pas les petits noirs au service des touristes !
Et le financement des projets ???
Au lieu de jeter l'argent par les fenêtres, ou de le verser dans des paniers percés, comme on verse l'ean dans les piscines crevées des centrales nucléaires japonaises, on pourrait l'investir
utilement dans des projets d'avenir.
Et si on publiait les comptes de toutes les associations ou autres institutions percevant de l'argent public ?
On est citoyen, on est contribuable, on a le droit de savoir, ça s'appelle la démocratie !


A bientôt


Jip



spartacus 25/03/2011 20:33



Commentaire publié sans réponse avant la fin de la campagne. Désolé de ne pas répondre en raison d'emploi du temps. Et la campagne s'arrête ce jour  à minuit . A dimanche pour les
résultats. Spartacus



Amazonus 22/03/2011 11:18



Bonjour Spartacus.


Juste un petit mot pour les candidats (autres que Madame Kersaudy dont nous avons beaucoup parlé), malheureux également au 1er tour : Madame Maiche, Monsieur Larfaoui et Monsieur Vaillant,
qui n'ont pas démérité bien que nous n'en n'ayons pas parlé.


Ils font partie, comme Madame Kersaudy, de ceux dont l'ambition personnelle passe au 2ème plan. Madame Kersaudy, était mieux placée, à mon sens, car par ses fonctions actuelles, elle connaît
bien le fonctionnement des diverses institutions (dont le Conseil Général). Son côté modéré face à deux challengers, l'une Gauche-pseudo-intello et l'autre
Droite-affairiste-qui-nedit-pas-son-nom, aurait permis au Cap d'éviter une guéguerre qui, quelque soit le résultat du 2ème tour, se poursuivra entre Audierne et Esquibien.


Si Monsieur Guillon-candidat-maire d'Esquibien (UMP) gagne, chaque fois qu'il en aura l'occasion, il mettra des bâtons dans les roues de Madame Donval-maire d'Audierne. L'anecdote de la
colle que je citais dans mon commentaire sur l' "Appel de Spartacus", en dit long....Par ailleurs, le Conseil Général restant probablement ancré à Gauche, les nouveaux petits copains de jeu (de
Gauche) du candidat UMP ne vont certainement pas lui faciliter la tâche...


Si Madame Donval-candidate-maire d'Audierne gagne, rien ne changera par rapport à aujourd'hui. L'inaction, les pots de fleurs, le soutien à des soi-disant "artistes" (peut-être des portraits de
Monsieur Kadhafi à Saint-Raymond pour innover et changer de Ben Laden ?).


Cruel dilemne! Bon, pour vous rassurer, dites-vous qu'il n'y en a que pour 3 ans, quelque soit celui qui remportera le pompon.


Amazonus.



spartacus 22/03/2011 13:53



Bonjour Amazonus. Lors de son élection à la mairie d'Audierne, Madame Donval a publiquement annoncé quelle réalisait un rêve d'enfant. Ben mon colon !! Moi j'étais plus modeste en étant enfant.
Je rêvais de devenir conducteur de l'autocar SATOS ou quartier-maître clairon sur la Jeanne d'Arc. Je n'ai pas réalisé mes rêves car j'avais peut-être moins d'ambitions personnelles que Madame
Donval. Quoi qu'il en soit elle est seule responsable de la situation qu'elle a créée et maintes fois évoquée ici. Certes, il faut attendre dimanche mais j'ai comme l'impression que.... Et d'ores
et déjà, il n'est pas interdit de se projeter dans le futur car si rien ne change et très vite, le tsunami sera au rendez-vous dans 3 ans. Déjà 4 démisssions enregistrées à Audierne. Il y a des
démissions qui,honorent ceux qui ont le courage de les prendre. Pardon, j'oubliais les indemnités qui disparaîssent en même temps. 


  Comme vous je n'oublie pas les petits candidats, appellation non péjorative. Et je les félicite pour leur courage et leur dignité. Tout le monde sait qu'il sont allés au charbon par
conviction et non par ambition personnelle. Merci Mesdames et Messieurs. Vous sauvez l'honneur de la politique, pas comme ces  arrivistes intéressés. A titre personnel, je regrette que la
liste de Madame Maiche n'ait pas fait connaître avant les résultats l'absence de consignes de vote pour le 2ème tour ce qui aurait confirmé son appellation apolitique. Dommage


Allez, la messe est dite !! Spartacus 



Amazonus 21/03/2011 20:01



Bonjour à tous.


C'est clair que pour la candidate PS d'Audierne, elle aurait sans doute mieux fait se s'occuper un peu moins de ses pots de fleurs et un peu plus du mécontentement de ses administrés. Elle n'en
serait pas là aujourd'hui. Je pense que le score du candidat UMP d'Esquibien a bénéficié du besoin des Capistes d'exprimer leur rejet de la candidate audiernaise. Le deuxième tour verra
peut-être se mobiliser un peu plus plus tels ou tels électeurs, adeptes de telle ou telle tendance... Le report des voix des électeurs de Madame Kersaudy sur l'un ou l'autre des
candidats est difficile à prévoir. Tous, malgré les accords officiels de report, ne voudrons sans doute pas apporter leur caution au candidat UMP. Dans quelle proportion ???...
Attendre et voir... J-6.


Amazonus.


 


 



spartacus 22/03/2011 08:43



Bonjour Amazonus et merci pour ce commentaire. J'y réponds avec retard, et les évènements s'enchaînent. En effet, la presse de ce jour nous apprend que Madame Kersaudy ne donne pas de consignes
de vote, tout comme Madame Maiche. Bravo à toutes les deux. Je ne regrette pas d'avoir appelé à voter Kersaudy, pressentant l'arrivée de la situation actuelle qu'il fallait éviter à tout prix: un
affrontement droite -gauche, disons droite qui ne dit pas son nom et gauche "caviar-intello" qui n'a rien à voir avec celle de Jaurès, dont les représentants sont plus motivés par des ambitions
personnelles que par l'intérêt général du Cap-Sizun. Rien ne permet de dire ce qui va se passer dimanche en raison d'une certaine impopularité des candidats et plus particulièrement Madame Donval
qui devrait descendre de son piedestal fleuri, prendre un dictionnaire et chercher ce qu'est la démocratie participative pour adapter ses méthodes à un réalisme municipal qui passe par les
quartiers et non par les pots de fleurs. Comme vous dites J-5. C'est encore la politique qui l'emporte au détriment de la neutralité de l'intérêt général. Mais comme le chantait Edith Piaf, je ne
regrette rien parce que j'ai, à mon modeste niveau fait ce que j'ai pu et après ...


Amitiés. Spartacus