Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 00:00

Cantonales 2011- 2ème tour:  Verdict - Editorial 4/2011

 

 

bestr_e_raz_27-7-2003_006.jpg

 

Les résultats du deuxième tour des élections cantonales édition 2011 viennent d'être publiés. Ils sont sans appel !! La candidate socialiste sortante Madame Donval est éliminée, battue à plate couture par son challenger Monsieur Guillon avec un écart de 545 voix (y compris l'Île de Sein qui a voté Guillon). Elle n'est arrivée en tête que dans 4 communes, réalisant son meilleur score à Confort-Meilars (59,89 %). Le score d'Audierne est plus surprenant avec une seule  voix de différence au profit de Madame Donval. Nous laisserons les spécialistes analyser et triturer ces chiffres pour tenter de trouver une explication plausible à ces résultats qui vont "a contrario" des autres résultats enregistrés, tant en Finistère que dans l'hexagone, à savoir progrès des socialistes et repli de l'UMP

 

******

Le blog "konchennou" a consacré plusieurs articles à la préparation des cantonales:

 

Cantonales mars 2011:Références et perspectives

 

Les candidats étaient évalués en fonction de leur potentiel, et Madame Donval n'était pas présentée comme favorite. Plutôt le contraire d'ailleurs. Pour éviter un affrontement droite-gauche, la candidature de Madame Kersaudy était privilégiée. Les électeurs en ont décidé autrement. Konchennou a donc  perdu 50% de ses pronostics puisque Madame Kersaudy n'était pas au 2ème tour. Mais la candidature de Madame Donval était celle qui présentait les plus mauvais arguments. Les électeurs l'ont éliminée. Konchennou a donc gagné 50% de ses pronostics. Adepte de l'intérêt général konchennou a vu ses arguments repris par le candidat Guillon qui s'est déclaré apolitique au profit du Cap-Sizun. Comme promis, Konchennou salue cette victoire mais, précise aussi que désormais tout commence et qu'il faut attendre la suite dans les 3 années à venir. Trois ans c'est long, et c'est court. On verra bien !

 

Revenons un peu en arrière. Madame Donval a été élue conseillère générale  en 2004, face à 2 autres candidats Henri Goardon Maire de Goulien et  Jean Claude Hamon Maire de Plouhinec. Elle a réalisé certes le meilleur score mais le total des voix des candidats Goardon + Hamon était supérieur au sien. Son élection a donc  bénéficié  d'un concours de circonstances en 2004. Quatre  années plus tard, elle se fait élire Maire d'Audierne, écrasant les sortants qui n'emportent même pas un siège de conseiller municipal . L'entrée à la mairie est triomphale ! C'est le défilé sur les Champs Elysées locaux. Le discours sentimental: c'est l'accomplissement d'un rêve d'enfant ! Les prédécesseurs sont congratulés et le maire sortant qui, pressentant le verdict ne se représentait pas, se voit proposé à la distinction de Maire honoraire alors qu'il faut avoir accompli 3 mandats et non deux. Qu'importe !! Soyons magnanimes !! Par ailleurs, aucune réserve !! Tout va bien !!

Le slogan à la mode scande sans arrêt "démocratie participative". Oubliant ce slogan, la nouvelle municipalité bouscule le plan de circulation d'Audierne, sans réunir la moindre commission de circulation (consultative) qui aurait permis d'écouter et même d'entendre. A quoi bon entendre puisque nous sommes les meilleurs, diplômés de l'urne par le suffrage universel. Et on transforme les 25 années de réflexions, de dépenses publiques pour faire quoi ?? Un défi au bon sens, avec des voitures qui circulent face à face au milieu des piétons,  mais tout à fait légitime donc incontestable !! Les ronds-point trop petits  sont de confettis qui n'ont pas leur place sur la route de la Pointe du Raz. On ne peut pas demander le désenclavement du Cap-Sizun et réaliser l'engorgement-ralentissement dangereux dans la traversée d'Audierne, ce que tous les automobiliste subissent.

 

Continuons le rêve d'enfant en plantant des fleurs !! Confusion peut-être entre " jouer à la poupée" et administrer une commune autrement dit exercer la responsabilité. L'opinion s'inquiète mais on n'en tient pas compte. Des fleurs, toujours des fleurs !! Et des photos dans la presse locale. L'effet n'est pas toujours excellent : exemple la photo devant le tas de sable qui n'a trompé personne car tous les gens de bon sens savent que personne n'a de solution pour stocker ce sable ailleurs. Ceci n' a pas échappé à Monsieur Guillon dont on peut tout de même se demander s'il n'a pas, parfois, été inspiré par Konchennou. Pendant ce temps le Maire d'Esquibien qu'il est  travaille sur internet, tout comme konchennou. Et les résultats sont là. Où était le site internet de Madame Donval durant cette campagne ?? Inconnu !! Et pourtant, on a tenté de sauver les meubles à Audierne en allant chercher à domicile certains électeurs "sûrs" pour les faire voter. Peine perdue !! Madame Donval entend se consacrer désormais à sa ville. Soit ! On verra ce que l'on verra mais ....gare aux tsunamis car 3 années c'est peu .

 

Municipales: Pièces à conviction

 

****** 

 

On ne va pas épiloguer indéfiniment. la vie politique est faite de hauts et de bas. Il faut savoir en tirer les enseignements. Le général de Gaulle écoutait tout le monde et s'enfermait ensuite pour décider seul. Désavoué par le référendum de 1968, il n'a pas hésité et a  démissionné de ses fonctions. Ce fut un geste d'honneur. Les gestes d'honneur existent-ils en Cap-Sizun ?? Je n'y crois pas !!

Quant aux Capistes, ces oubliés du bout du monde, ils ne se sont certes pas mobilisés mais ils ont fait entendre leur voix ce qui devrait être enregistré pour les temps à venir. Il n'y a pas de travail dans le Cap-Sizun. Les enfants doivent s'exiler pour trouver un poste d'ingénieur ou même de simple  technicien. La population capiste vit retirée dans son "douar", ce mot signifiant terre en breton et village "paumé" accroché dans le djebel auprès d'une source en langage maghrébin. Cajolés en période électorale, oubliés le reste du temps, les "harkis finistériens " du Cap-Sizun, les "laissés pour compte" ont peut-être ouvert la voie à une autre forme d'expression, sans violence, démocratiquement, sans état d'âme pour ceux qui, n'ayant pas su faire la différence entre l'essentiel que sont les administrés et les ambitions personnelles que sont les indemnités de fonction, se voient aujourd'hui priés  d'aller se faire voir ailleurs après 6 années de conseil général et 3 années de mandat municipal. Je pense que la réflexion devrait être intense, à tous les niveaux, dont celui des décideurs au département. Certaines images sont sans ambigüité et remplissent leur rôle d'information pédagogique      

 

 

environn_17-3-06_042.jpg 

  Toutes les expériences ne préparent  pas à l'exercice de la responsabilité.

 

 Politique et syndicalisme-Editorial 12-2010

 

C'est une chose d'organiser un défilé derrière des banderoles en criant des slogans revendicatifs:

"Roudoudou, des sous, Tartempion démission" .

C'est autre chose d'administrer une entreprise même municipale et c'est peu glorieux de rater son affaire dans une commune de 294 hectares, surface équivalent à 3 exploitations agricoles de la  Beauce.

Alors, souhaiter que le canton ne soit pas livré à la droite a été plus négatif que positif car, dans l'esprit des gens, il s'agit d'élections locales au cours desquelles on récompense ceux qui ont bien travaillé et on invite les mauvais résultats à aller exercer leurs activités horticoles dans les endroits qu'il serait souhaitable d'améliorer un peu pour les rendre présentables

 

 environn_2_20-03-06_018.jpg

 

 

*******

Qui donc a dit que la plume tue plus sûrement que le glaive  ?? Peu importe. Konchennou a joué son rôle de Capiste. Il n'en tire ni gloire ni autosatisfaction. Il a parlé avec sa fibre capiste, et continuera jusqu'à ce que ...Lorsque l'heure aura sonné. Pour l'instant, il reste un inconditionnel de l'intérêt général et fait tinter la cloche d'alarme concernant les 3 années à venir. Si rien ne change, l'entrée faite par la grande porte de la mairie d'Audierne en 2008, pourrait bien se terminer par une sortie très discrète, par la toute petite porte de service pour les 14 élus restants, rescapés de la liste initiale qui entreraient dans l'histoire de manière peu glorieuse dans l'indifférence, l'anonymat et sans doute une discrétion plus que recommandée en raison des résultats peu élogieux 

 

 

 

*******

bestr_e_raz_27-7-2003_033.jpg

 

 

Evel ar C'hap neus Bro ebed 

 

 

 

 

 

 

 

****** 

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article

commentaires

Jip 30/03/2011 17:45



A l'eau !
Les capistes sont de grands voyageurs. Je me suis laissé dire par l'un d'eux, de retour du lointain pays du Japon, que les indigènes prenaient coutume, dans l'époque très récente, de goûter de
curieux coktails au strontium, au plutonium, au thorium, au césium ... Nom de Dium, faut-il les saluer comme un ara qui rit ou en criant "Banzaï !"


Le célèbre chanteur nippon Saké Pikolo en a fait un tube dont je vous livre le refrain :
"Donne du ium à ton homme
Donne du ium à ton homme
Et il t'aimera".


Et nous les capistes, que buvons-nous au juste ?
Je cherche un peu désespérément les résultats des analyses d'eau "potable" dans le Cap.
Le seul document que je possède date de 2008 et provient du syndicat des eaux du nord cap sizun.


Voici les résultats :


Nitrates : 29 analyses conformes à la valeur réglementaire de 50 mg/l sur 32 réalisées.


Teneur maximale : 51 mg/l


Teneur moyenne : 46 mg/l


Pesticides :


2 analyses conformes sur 2 réalisées aux mises en distribution.


Présisons que cette ''valeur réglementaire'' est totalement arbitraire et ne repose sur aucun critère scientifique. Pour les pesticides, que signifie le terme ''conforme'' ???


J'écrivais il y a peu dans konchennou :


« Oui, il faut mener le combat de l'eau potable (une eau potable, c'est une eau sans nitrate, sans résidus chimiques, pesticides, insecticides, sans résidus pharmaceutiques, antibiotiques et
autres), et au diable les ''normes européennes'' établies par ceux qui peuvent se payer des eaux de luxe en bouteille ou des installations très coûteusesde traitement domestique de l'eau. »


Où en est-on aujourd'hui de la qualité de l'eau dite ''potable'' ? A voir les algues vertes qui ont commencé à envahir la Baie des Trépassés en 2010, on est en droit de s'inquiéter.


Je remercie tous ceux qui pourraient me donner des données plus précises sur la qualité de l'eau qui nous est servie, à prix d'or … cher, cher, le ...ium !


En attendant, je vais aller faire un tour chez les Penn Sardinn, une conférence sur les pesticides y est donnée ce soir. Voir : https://picasaweb.google.com/jeanpierrerederien/INFOS#5589781381043234018


 


 



spartacus 31/03/2011 09:06



Ce commentaire n'a pas de rapport avec le sujet de l'article: Cantonales 2011-2ème tour:verdict. Certes le problème de l'eau n'est pas inintéressant, tout comme celui des algues vertes ou des
évènements du Japon, mais Konchennou se limite à traiter ce qui touche au Cap-Sizun. Le nouveau conseiller général pourra être interpellé sur l'eau mais le problème dépasse sans doute
 son niveau. Les algues vertes ont fait l'objet d'une plainte régionale suite à la diffusion d'une photographie. Je dirai seulement que 6 candidats se présentaient aux élections
cantonales. Pas un, pas un seul, n'a souhaité laisser ici un commentaire et pas davantage se rendre sur place pour constater par exemple la présence d'une casse de voitures illégale
 à Audierne. Et pourtant le suppléant de Madame Donval préside une association environnementale à Plouhinec . Cette association défendrait-elle des intérêts particuliers ?? En résumé
disons que les problèmes abordés dans ce commentaire seraient plus à leur place par exemple dans un forum où chacun peut présenter un sujet de discussion . Un blog permet de diffuser
des idées personnelles sur des sujets choisis par le webmaster responsable de ce qui est écrit : texte et commentaires. Mais tout le monde peut ouvrir un blog pour traiter les sujets
qui lui tiennent à coeur. C'est la liberté d'expression.  Spartacus 



Amazonus 28/03/2011 10:41



Bonjour Spartacus.


Je ne sais pas ce qui va se passer dans les 3 ans à venir mais sûrement plein de choses!


En attendant, saluons la belle victoire du vainqueur même si j'ai des doutes sur sa façon de faire avancer le Cap. En tout cas, on a 3 ans pour voir. Quant à la candidate sortante- Maire
d'Audierne, elle n'a que ce qu'elle mérite. L'ampleur de sa défaite est à l'image de sa nullité. Je vois dans le Télégramme de ce jour qu' "elle n'est pas étonnée de ce score car le canton
n'a jamais été un canton de Gauche, qu'elle ne trouve pas son score si mauvais..." Mais ce canton-qui-n'a-jamais-été-un-canton-de-Gauche, chère Madame, vous avait pourtant bien élue en 2004,
même par une triangulaire. De plus, vous avez été élue, liste entière, au dernières municipales en 2008. Quel est votre score aujourd'hui dans votre bonne ville d'Audierne ? UNE VOIX , seulement une voix de plus que celle de votre challenger!!!!


Non Madame, ce n'est pas parce que ce canton n'a jamais été de Gauche que vous avez été battue; SI VOUS
AVEZ ETE BATTUE, C'EST PARCE QUE VOUS N'AVEZ RIEN FOUTU ET QUE TOUT LE MONDE LE SAIT, MEME DANS VOS RANGS. UN POINT C'EST
TOUT.


Le fait de ne même pas admettre cette vérité montre à quel point vous êtes incapable d'assumer votre responsabilité. Ce faisant, vous avez trahi votre
propre électorat en offrant sur un plateau au Cap-Sizun votre concurrent UMP d'Esquibien.


Car lui, au moins, contrairement à vous, même si ses méthodes sont contestables (et j'ai eu
l'occasion de m'exprimer à ce sujet), donne l'impression de se bouger le cul. C'est pour ça qu'il a été élu et pas vous.


Ceci dit, vous devez éprouver dans votre malheur un peu de satisfaction en voyant le Finistère rester très largement ancré à Gauche (même sans vous) et en vous disant que vos amis
du Conseil Général ne vont certainement pas faciliter la tâche de votre copain d'Esquibien qui vous a ainsi laminée. Le Maire d'Esquibien a gagné de manière écrasante, certes, mais souhaitons
pour le Cap que cette victoire éclatante ne se transforme, pas d'ici quelque temps en une victoire à la Pyrrhus.


Félicitations donc au vainqueur pour le travail achar,né qu'il a fourni pendant sa campagne. Ce travail a payé. C'est juste et c'est normal. Les urnes ont parlé. Maintenant, voyons par
nous-même si la transposition de son action sur Esquibien sera aussi facile sur le canton avec des Maires de sensibilités différentes de la sienne dont il n'a pas ménagé certaines
susceptibilités.


Qui sait, Madame, si vous vous mettez enfin à bosser, peut-être aurez-vous de nouveau toutes vos chances la prochaine fois. En tout cas, nous, on aura toujours nos bulletins de vote!


Amazonus.



spartacus 28/03/2011 11:16



Bonjour Amazonus. Merci pour ce commentaire. Nous devons maintenant tourner cette page qui est ce qu'elle est, pour regarder l'avenir. Je ne comprends pas que les responsables finistériens aient
pu être aussi mal informés sur le Cap-Sizun. Les résultats qui sont totalement à l'inverse des résultats nationaux devraient appeler à la méditation et la modestie. La "renouée maritime" s'est
bien rattrapée, et les fleurs n'ont pas voté. Il fallait s'y attendre .


Les choses sont ce qu'elles sont. Attendons la suite. Comme vous avez pu le lire dans ma réponse au commentaire d'Alain, confronté à une telle situation, j'aurais démissionné. Parce que je ne
mélange pas l'intérêt général et les indemnités d'une fonction élective. .Mais tout le monde ne raisonne pas de la même façon. Certes la légitimité reste entière, mais l'aura en a pris un coup.
Tout le monde n'a pas la même conception de la dignité et de l'honneur. moi j'aurais préféré garder la tête haute devant l'adversité. C'est peut-être en souvenir des "boutou koad" de mon
enfance. Tout le monde n'a pas le même point de vue.  Amitiés et bonne journée. Spartacus



Alain 28/03/2011 10:26



Bonjour cher ami.


Comme à l'accoutumée, votre analyse sonne très juste. Mme Donvla peut "laaer se rhabiller" et se consacrer à ses "chères" plantations. Quant à l'élu, les promesses sont en ce moment ce qui coûte
le moins cher. (sans étiquette, ce monsieur? Tous les résultats le donnent "UMP"!!)


Pour en finir :


"les gestes d'honnuer existent-ils en Cap-Sizun?? Je n'y cois pas !!"


sans vouloir vous mettre dans l'embarras, je pense que vous êtes la preuve que cette affirmation est fausse!


Amitiés


Alain






spartacus 28/03/2011 10:38



Merci Alain. Vous pensez peut-être à ce que j'aurais fait dans une situation de ce genre. C'est exact, j'aurais démissionné car je crois encore aux gestes d'honneur. Certes, ils sont
incompatibles avec certaines considérations bassement matérielles mais personnellement je considère que l'honneur est non négociable. Mon honneur de pur Capiste m'aurait dicté ma décision. C'est
ce que j'ai reçu de mes parents; Mais la fidélité de l'amitié fait aussi partie des choses sûres et non négociables. Encore merci pour tout. Spartacus