Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 00:00

 

Audierne-Plogoff-Plouhinec-Editorial 3-2012   

 

 

   

 

 

 

Dans un article en date du 9-2-2012, un journaliste du Télégramme de Brest (Hubert Orione), revendique, suite à un incident survenu à Douarnenez (Île Tristan), le droit à l'information et la liberté de la presse. Nous avons déjà cité ce journaliste à propos d'un article consacré à Audierne, regrettant publiquement que son article se soit révélé incomplet bien que sans doute

 

"politiquement correct".

 

Cela nous a donné l'occasion de préciser que ce droit à l'information concernant la presse, correspond aussi à un droit élémentaire des "citoyens-lecteurs" et électeurs, à savoir la liberté de pensée et d'expression . Ajoutons encore, pour que les choses soient claires, qu'il ne faut pas confondre droit et privilège, puisqu'on apprend généralement aux enfants que à chaque droit correspond un devoir. Dans le cas du droit à l'information, disons qu'à ce droit correspond un devoir d'objectivité, ce qui n'est pas toujours compatible avec le "politiquement correct".  Nous parlerons plus loin de l'article sur Plogoff, en date du 11-2-2012, dans lequel on n'aborde pas le sujet des algues vertes.

 

Politiquement correct ???? 

 

Ceci nous permet encore d'écrire aujourd'hui que si  nous partageons le  point de vue sur le droit des journalistes  à l'information, nous espérons, en contre-partie le respect de nos propres droits, y compris le droit d'apprécier ou non, ce dont on peut toutefois douter car la presse, la télévision et les médias  ont  l'habitude du monopole que leur donne leur diffusion avec  l'impact qui en résulte dans la réflexion et parfois le comportement électoral  des lecteurs.    

Pour autant, sans évoquer un quelconque contre-pouvoir, les blogs locaux jouent dans l'information un rôle reconnu au plus haut niveau puisque chaque candidat à une échéance  électorale s'empresse de diffuser ses informations sur internet.

Pour ce qui concerne "Konchennou" la règle de conduite est fixée une fois pour toutes depuis la création du blog (2006):

 

défense et prise en compte  de l'intérêt général , quels que soient les intérêts particuliers .  

 

******

 

Le présent d'article pourrait presque s'intituler "Revue de presse", bien que la référence soit limitée pratiquement au "Télégramme de Brest", exceptionnellement à "Ouest-France"

 

Références:

 

Télégramme de Brest en dates du  

 

 

a) 2-2-2012:  Morale politique. Les Français désabusés

b) 4-2-2012: Rentrée 2012. La carte scolaire quasi définitive

RPI. Suppression de poste:la sentence est tombée

c) 7-2-2012. Municipales, régionales...Un calendrier en suspens  

    d) Droit à l'information.

e) 11-2-2012. Grandes écoles. La Bretagne bien pourvue

Ordre national du mérite: Hélène Tanguy décorée

Plogoff. Les atouts du Bout du monde

Plouhinec. Conseil Municipal. Le bulletin municipal en question

f) 13-2-2012. Secours alimentaire. 2400 paniers repas en 2011

    Bagadou.Kemper sur la première marche

*****

Ouest-France (internet) en date du

 

     g) 10-2-2012: Trop d'offices de tourisme en Cap-Sizun

 

*****

Morale politique - Les Français désabusés cf: référence a)

 

     Les Français sont très désabusés sur leurs responsables politiques, n'étant que 22% à considérer qu'ils respectent les grandes règles de la morale selon un sondage....les Français jugent inacceptables chez les politiques, en tête (31%) "la défense d'intérêts privés, plutôt que l'intérêt général," puis les "promesses non tenues" (29%)  ....

 

Voilà un texte qui conforte les choix de konchennou . C'est même quasiment la répétition de ce qui vient d'être écrit plus haut . Encore que, compte tenu de ce qu'il s'agit d'un sondage, il faut se garder d'être péremptoire. En conséquence, l'emploi d'un conditionnel serait peut-être plus approprié. Konchennou aurait préféré écrire que

 

selon un sondage les Français seraient très désabusés

 

puisque un sondage n'est qu'un sondage et en aucun cas une preuve. Si tous les sondages annonçaient le verdict à l'avance, il n'y aurait pas besoin de se déplacer vers  l'isoloir dans lequel pourtant tout se décide. Quoi qu'il en soit, il s'agit d'une appréciation générale valable évidemment pour "ceux d'en haut" , mais également pour "ceux d'en bas", donc et par exemple ceux d'Audierne. A moins que ces derniers  ne soient en mesure de démontrer que l'existence d'une

 

casse de voitures totalement illégale relève de l'intérêt général.

 

Lien:

 

Audierne: casse de voitures

 

Au moment où l'on commence à parler de courage en matière de politique, on ne peut pas dire que cette qualité soit la caractéristique essentielle de la municipalité d'Audierne qui brillerait plutôt par une certaine timidité (soyons polis....) dans ce domaine, confortée d'ailleurs par des ambitions personnelles qui, dernièrement, n'ont pas abusé les électeurs du Cap-Sizun. Comme quoi, parler de "volonté politique" comme on a pu le lire à propos des restaurants du coeur, relève plus du "m'as-tu-vu" que de la modestie, surtout après l'échec cuisant et retentissant d'une candidate sortante aux cantonales, bénéficiant pourtant  de l'aura de son bilan.

     

A moins encore qu'il n'y ait pas de bilan, malgré la "volonté politique",

 

ce qui serait la parfaite  justification de la sanction !!!!!!!!

 

******

 

Rentrée 2012. La carte scolaire quasi-définitive. cf: référence b)

 

Les jeux sont faits. A la prochaine rentrée scolaire l'école Pierre Le Lec d'Audierne perdra un demi-poste et le RPI de Plogoff (regroupement pédagogique intercommunal) un poste complet. L'école Sainte Anne d'Audierne n'est pas mieux lotie puisqu'elle perd aussi un poste.

 Le maire de Plogoff a tenu à exprimer son amertume. On le comprend. On pourrait disserter, reprendre tous les éléments qui constituent la situation générale et la situation particulière du Cap-Sizun ou sa démographie, revendiquer, suggérer, cela ne changerait rien.

Reste à savoir quelles seront les conséquences de cette décision sur les prochains scrutins: présidentielles et législatives. N'anticipons pas  !!  Voilà qui nous amène au chapître suivant.

 

******

 

 

 

 

  Municipales, régionales...Un calendrier en suspens. cf référence c)

 

Une victoire de la gauche aux élections législatives entraînerait de facto un nouveau calendrier électoral. Les municipales de 2014 vont-elles être reportées d'un an ?? 

 

Pitié s'il vous plait !! Pas de report des municipales SVP !! Demandez donc aux Audiernais s'ils ont envie de garder la municipalité actuelle une année de plus. Certes, cela s'est déjà fait et les audiernais ont dû supporter une année de plus un courageux "décoré" qui a préféré jeter l'éponge plutôt que de se représenter pour connaître l'échec qu'il savait inévitable !! Les choses sont ainsi faites à Audierne. Beaucoup d'Audiernais attendent aujourd'hui avec un plaisir non dissimulé, les prochaines municipales dans lesquelles on pourrait assister à la confirmation des résultats des dernières élections cantonales. Dans tous les cas, on verra bien si le bon sens dicte la conduite des sortants, ou s'ils préfèrent affronter un scrutin à risques.

 

Quant au devenir du "futur conseiller terrritorial", difficile d'en parler puisque tout dépend des résultats des élections nationales. Et là, les sondages disent ce qu'ils veulent bien dire, la réalité ne sera connue qu'après la clôture du scrutin et la logique élémentaire recommande la circonspection car rien n'est jamais joué d'avance. En tout état de cause la démocratie donnera la légitimité à ceux qui auront été choisis, quels qu'ils soient, et la contestation sera  renvoyée à plus tard.   

 

******

 

Grandes écoles. La Bretagne bien pourvue. cf référence e)   

 

 Malgré son "splendide isolement" la Bretagne peut tout de même se flatter de compter sur son territoire 2 grandes et prestigieuses écoles militaires: l'école navale et Saint-Cyr-Coëtquidan. La présence de la mer et le port de Brest  justifient à eux  seuls la présence de l'école navale. Les grands espaces de la lande bretonne correspondent bien aux besoins essentiels de l'armée de terre qui doit s'entraîner à la manoeuvre de jour comme de nuit et disposer par exemple de champs de tirs inimaginables et irréalisables en ville. Le combat peut certes se dérouler parfois en agglomération mais le terrain de  rase campagne est tout de même chose  plus courante.

 En dehors des écoles miltaires, on enregistre 27 grandes écoles soit autant que la région Rhône-Alpes ce qui est assez remarquable. A titre d'exemple: à Rennes l'école normale supérieure de Cachan (déjà connue par l'établissement de la rue d'Ulm à Paris), ou à Lorient l'école nationale supérieure d'ingénieurs de Bretagne.

A cela il faut ajouter les facultés pour la poursuite des études, bien qu'elles ne soient pas cataloguées "grandes écoles". On peut donc considérer que la Bretagne est bien lotie en structures de formation de cadres de haut et moyen niveau.  Cela ne signifie pas que l'emploi local va correspondre à la formation. Plus particulièrement, dans certaines régions comme le Cap-Sizun, les jeunes, qu'ils soient formés ou non, sont par avance condamnés à l'exil puisqu'il n'y a pas localement d'emplois correspondant à une qualification supérieure, ingénieurs par exemple. Parallèlement il n'est pas rare de trouver dans la hiérarchie militaire, un général ou un amiral dont le nom fleure bon la Bretagne . Curieusement, on retrouve peu d'anciens militaires de haut niveau reconvertis dans la politique locale ou nationale après leur carrière. A se demander si la référence syndicale n'est pas préférable pour obtenir ne serais-ce qu'un strapontin local, fautes d'orthographe et de linguistique comprises bien entendu. A moins que, formés professionnellement à la prise de  décisions d'intérêt général, les cadres supérieurs  militaires n'éprouvent que peu d'attirance à s'engager dans la voie des petits arrangements incontournables pour séduire, promettre sans engagement, et se faire valoir alors qu'ils n'ont rien à démontrer ou à rechercher, pas même une promotion sociale. Plus habitués des nobles tâches au service de leur pays, ils n'ont sans doute pas envie de composer avec les lobbies et autres associations dites apolitiques, pas plus que de passer sous les fourches caudines du syndicalisme. Quant à leur rôle social, ils le  connaissent mieux que personne pour avoir lu et étudié Lyautey, été formés à son école, sans pour autant ignorer Karl Max, ce qui leur permet la comparaison. Ils n'éprouvent pas davantage le besoin d'adhérer à un parti politique, pas même un socialiste (ainsi nommé), pour mettre la théorie en pratique puisque cela fait partie de leur vocation.

 

Place donc à ceux et celles qui "retiennent un départ" ou qui n'ont pas la notion de temps puisqu'ils confondent une décade et une décennie, malgré une boutonnière bien colorée.

 

Elus locaux d'envergure pour une politique du même nom, ou l'inverse  ?? 

 

 A propos de décorations, rappelons au passage que notre ancienne députée, maire du Guivinec vient d'être promue commandeur dans l'ordre national du mérite. Le tour de notre ex-député suppléant "décoré" et "cire-pompes" viendra bien un jour, pour le plus grand plaisir des crépidules du Raoulic qui pourront applaudir.  

 

 La "décorite" est une passion comme une autre !! Certains collectionnent bien les timbres, d'autres les cartes postales.

Pourquoi pas les "bananes", ainsi nommées dans certaines professions !!  

Alors ???

 

 ******

 

Plogoff. Les atouts du bout du monde. cf référence e) suite 1  

 

Nous retrouvons ici nos journalistes du Télégramme de Brest Hubert Orione et Pascale Sergent rédacteurs de l'article ci-dessus concernant Plogoff et également rédacteurs des articles antérieurs  concernant Plouhinec et Audierne. Nous avons déjà fait remarquer, à propos d'Audierne, l'aspect "politiquement correct" au détriment de l'information complète. Certes, les atouts naturels, la force du tourisme ( nombre d'hôtels, de restaurants etc...), tout y est à Plogoff sauf:

les algues vertes !! 

Et pourtant !! Elles ont suffisamment défrayé la chronique lorsqu'elles sont arrivées à la Baie des Trépassés l'été dernier. Rien !! Pas un mot !! Alors piqûre de rappel !! 

 

Lien :

 

link

 

Le blog "Cap-Sizun images", accessible par le lien ci-dessus, se fait un devoir de vous présenter un aspect inédit de la Baie des Trépassés

 

    022.jpg

 

Lien:

  

Plogoff: Algues vertes. La baie des Trépassés est touchée     

 

Alors ?? Politiquement correct ?? Et le droit à l'information alors ?? Comme à Audierne !! Casse de voitures, on n'en parle pas ?? Pas d'algues vertes à Plogoff ?? Article incomplet, alors que la Baie des Trépassés est citée dans les sentiers  de randonnées ?? A chacun sa propre appréciation !! 

 

Lien:

 

Audierne. Un port dans la ville  

 

Dans l'article accessible par le lien ci-dessus et intitulé : Audierne un port dans la ville, nous avons exprimé l'idée que cette présentation serait peut-être  le prélude d'une série qui se poursuivrait dans d'autres communes. C'est donc le cas  le cas avec Plogoff . Attendons pour savoir si suite il y aura. Nous serons bientôt fixés sans doute.  

 

********

 

 

 

 

 

Plouhinec.Conseil municipal.Le bulletin municipal en question.cf référence e) suite 2

     

Le conseil municipal  de Plouhinec n'aura duré qu'une demi-heure, espace de temps suffisant pour une prise de bec. Un élu de l'opposition, Monsieur Jacques Paul conclut son intervention comme suit:

 

"il faut arrêter de caricaturer l'opposition".

 

Laissons aux Plouhinécois le soin d'apprécier. Rappelons seulement 2 choses:

 

1- Monsieur Paul n'est pas un inconnu en Cap-Sizun puisqu'il était suppléant de la candidate socialiste Madame Donval maire d'Audierne, aux dernières élections cantonales, avec les résultats que l'on sait.

 

2- Monsieur Paul est également président de l'association DéMEL (développement maritime espaces littoraux) de Plouhinec, à soi-disant vocation environnementale. A ce titre, il a l'occasion de rencontrer les autres associations capistes poursuivant les mêmes objectifs: GAMA d'Audierne et ASELE d'Esquibien. Les Capistes n'ont pas encore eu l'occasion d'enregistrer les résultats concrets de ces associations, excepté à Esquibien l'élimination d'une casse de voitures. La casse de voitures d'Audierne est toujours solide au poste , malgré GAMMA, ce qu'un suppléant aux cantonales ne devrait pas ignorer.

 

Ajoutons encore que, dans les questions-réponses diverses, à propos des élections présidentielles le maire de Plouhinec fait savoir que :

 

"pour des raisons personnelles, je ne souhaite pas donner ma signature".

 

On imagine sans peine que, à sa place, d'autres élus plouhinécois, Monsieur Paul par exemple auraient signer sans hésitation pour le candidat du parti auquel ils adhèrent . Quand on nous dit ensuite que les associations sont du côté de l'intérêt général et apolitiques, on peut douter et se poser des questions  !!

 

Encore un mot concernant Plouhinec  et même le Cap-Sizun puisqu'il s'agit des offices de tourisme   (cf: Ouest-France du 12-2-2012 cité en référence g):

 

Un maire estime qu'il y a trop d'offices de tourisme en Cap-Sizun

 

Réponse:

 

Qu'elle ferme le sien rétorque Jean-Claude Hamon .

 

Ceux qui se poseraient des questions à ce sujet n'ont qu'à relire. Il s'agit bien entendu et sans ambigüité du maire d'Audierne, seul maire au féminin à disposer d'un office de tourisme du type EPIC (établissement public et commercial). Si l'on comprend bien Audierne aurait encore des ambitions hégémoniques, alors que Plouhinec est la commune la plus peuplée du Cap-Sizun, deuxième en termes de surface et qu'Audierne, plus petite commune du canton croupit dans ses 294 hectares  par ailleurs mal entretenus malgré une augmentation des impôts locaux en perspective. Toutes les infrastructures à vocation maritime sont à Plouhinec (sauf la coopérative).

Rappelons que "Tourisme en Cap-Sizun" a déjà existé, sous régime associatif ingouvernable,ingérable financièrement, ce qui a abouti à la situation actuelle: EPIC dans 4 communes ce qui permet la gestion et le contrôle des finances dans le cadre des responsabilités municipales.

Tout cela traduit bien l'ambiance qui règne entre les communes.

 

Les résultats des dernières  cantonales seraient-ils  restés en travers de la gorge?

     

Une réforme territoriale serait d'ailleurs souhaitable pour fusionner les communes inadaptées, cas d'Audierne. (36000 communes en France). D'autant que, quelle que soit la date des prochaines élections municipales, on peut déjà présumer qu'aucun des problèmes environnementaux qui défraient la chronique audiernaise (clinique, casino, casse de voitures illégale etc..) ne sera réglé par la municipalité actuelle qui a autre chose à faire , exprimer sa "volonté politique" par exemple. Rappelez-vous, à Esquibien, à propos du club nautique, la réflexion  concernant la comparaison entre la  Mercedes et la 2 CV !! Personne n'a rien contre les Mercédes bien qu'elles soient plutôt considérées comme des véhicules haut de gamme avec le budget correspondant !! On en voit pourtant parfois à Audierne !! Achetez français dit-on !! Imaginez un élu local socialiste paradant en Mercedes ou en "Béhème" à 50000 euros devant les militants de son parti qui connaissent les fins de mois difficiles et s'endettent pour s'offrir un vieux véhicule d'occasion à 5000 euros.

Qu'en penseraient-ils ?? Et vous ??

 

La "volonté politique" audiernaise !!

 

Simple boutade pour faire "rigoler" ou amour de l'excessif et du grandiose dans la démesure ?? Il est peut-être temps de laisser au vestiaire les ambitions politiques locales pour s'intéresser au quotidien des administrés dans un contexte d'intérêt général et un vocabulaire sans prétentions . 

Quant aux travaux en cours sur les quais, il apparaît d'ores et déjà que 2 véhicules du type camions ne pourront se croiser à cet endroit, sur l'itinéraire desservant les plages, les grands viviers (utilisateurs de semi-remorques), et l'embarcadère pour l'Île de Sein à Sainte Evette, avant port d'Audierne (débarquement du goëmon,de certaines pêches etc..). Attendons la solution !! 

 

   Pour information, ce sujet fait l'objet d'un article sur le blog "errances" de notre ami Alain: 

 

      link

 

Voilà qui nous permet d'aborder les sujet suivant qui sera le dernier pour cette fois. 

 

******* 

 

 Secours alimentaire. 2400   paniers repas en 2011.cf:référence f)

 

Tout le monde se souvient de l'installation des restaurants du coeur à Audierne suite à une "volonté politique" exprimée publiquement. Nous avons d'ailleurs déjà évoqué  ce sujet:

 

  Lien:

 

  Audierne, Plogoff, Cap-Sizun-Editorial 1/2012

 

La ville d'Audierne compte donc désormais 2 structures ayant la même vocation: le secours alimentaire et les restaurants du coeur. Il serait indécent d'en dire plus car la pauvreté est un sujet trop respectable.

Oui mais, le secours alimentaire vient d'enregistrer une démission dans son personnel bénévole. Rien d'anormal à priori, sauf que la démissionnaire : Madame Odile Collorec est l'épouse d'un élu socialiste d'Audierne, actuellement adjoint chargé des travaux, qui a remplacé dans cette fonction le frère de Madame la maire démissionnaire pour "raison de santé". Bien !! Soyons clairs !! Si la venue des restaurants du coeur est le résultat d'une "volonté politique", la démission enregistrée au secours alimentaire (qui existe depuis plusieurs années) paraît également imputable à ce même  motif . On retrouve donc la politique dans le traitement de la pauvreté ce qui est plutôt désolant. Comment peut-on politiser quelque chose qui relève de la charité, de la morale élémentaire pour ne pas employer des mots plus forts comme une certaine pitié. C'est "dégueulasse", et c'est un audiernais d'origine plus que modeste qui le dit.

 

Lien:

 

Audierne, Esquibien - Histoires audiernaises- Editorial 1/2009

 

Alors, dehors la politique au plan local. Place aux bonnes volontés, au bon sens , à l'intérêt général, à la fierté audiernaise au détriment de toutes les "combines" politiciennes qui n'ont d'autre but que de se faire élire non pour servir mais plutôt pour percevoir des indemnités. Comme quoi il est important de ne pas déplacer la date des prochaines élections municipales car on a besoin, ici ou là, d'envisager un profond changement, ne serais-ce que pour retrouver le bon usage de la langue française et servir d'exemple à nos enfants.

 

Conclusion

 

    Nous avons gardé pour conclure le classement des "Bagadoù" au championnat de Bretagne qui s'est déroulé à Brest. Il ne s'agit que de la première partie et c'est le Bagad de Quimper qui l'emporte en montant sur le podium. Pour autant le Bagad de Beuzec n'a pas démérité en première catégorie. Nous connaissons tous ces sonneurs beuzécois animateurs de la fête des bruyères "Goüel ar Brug" qui a lieu tous les ans dans le cadre grandiose de "Kastel Kozh". C'est un incontournable de la saison touristique en Cap-Sizun. Souhaitons à nos amis beuzécois de persévérer pour que  leur dynamisme soit reconnu et finalement récompensé.  Leur accession à la première catégorie est déjà une référence (apolitique qui plus est !!). Alors sonnez les gars et route vers le podium. Cela viendra bien un jour. Beuzec a déjà fourni récemment une reine de Cornouaille. Comme quoi, rien n'est impossible et tout est possible parce que:

 

Evel ar C'hap, n'eus Bro ebed !!

  8-06-cleden_-bruy_res_060.jpg

 

 

 

*******

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus
commenter cet article

commentaires