Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 00:00

Audierne.Esquibien.Plouhinec.Editorial 12/2012 

 

img_0263_1_1.jpg

 

 

Références: Télégramme de Brest en date du:

 

(1)- 9-11-2012: Commission jospin.Les premières propositions

10-11-2012.Commission Jospin.140 pages pour rénover la vie publique 

14-11-2012. Politique.Hollande justifie son cap 

(2) 10-11-2012: Pointe du Raz le "grand site de France" élargi ?

(3)- 20-10-2012. Tribunal de commerce: Liquidations

Ile de Sein: SARL Le Berre ostréiculteurs

Plouhinec: SCEA frères le Berre ostréiculteurs

(4) 10-11-2012:Tribunal de commerce.Liquidations.Audierne SARl Crésus Restaurant "le lunch" quai Pelletan

(5) 10-11-2012: Esquibien Conseil municipal.Deux points litigieux abordés dont le centre nautique

(6) 6-11-2012: Audierne:Une plaque inaugurée rue de Bir-Hakeim

(7) 6-10-2012: Environnement: Ces empêcheurs de construire en rond

(8) 15-10-2012: Blanchiment Une recette complexe bien huilée

(9) : 9-11-2012- Chateaulin.Immobilier.le marché des biens modestes se maintient

(10): 9-11-2012 :Cornouaille. Dossier du jour. Une salle coûte que coûte

 

******

 

Après l'agitation de la saison estivale, le Cap-Sizun a retrouvé son calme et même plutôt son grand calme. Les fêtes de la Toussaint ont donné le top de départ pour la fermeture des résidences secondaires et désormais l'activité principale s'oriente vers Noël et les fêtes de fin d'année. Néanmoins quelques évènements marquants méritent toute notre attention, particulièrement pour ce qui concerne la santé économique de notre belle région. Il convient cependant de dire préalablement un mot des évènements nationaux marquants et plus particulièrement de ce qu'il est convenu d'appeler la "commission Jospin", et son incidence sur la conférence de presse du Président de la République.

Un des points essentiels de la "commission Jospin" traite le problème du cumul des mandats exercés par les hommes politiques. Il n'est pas nécessaire d'aller chercher des exemples au plan national car ces exemples ne manquent pas au plan local. Nous avons déjà traité le problème à plusieurs reprises comme dans l'article ci-dessous:

Lien:

Audierne.Cap-Sizun.7ème circonscription.Ma députée et moi      

 

et dans bien d'autres articles. Les politiques sont les premiers à faire appel au bénévolat des militants et autres sympathisants pour, par exemple coller des affiches et oeuvrer dans les associations. Par définition, le bénévole n'est pas rémunéré, alors que le politique se fait payer pour tout (maire, conseiller général etc...). Donc,

     

faites ce que je dis et ne vous occupez pas de ce que je fais

 

pourrait résumer certaines situations locales: actuellement à Esquibien où le maire est conseiller général et se fait rémunérer pour ces 2 mandats tout comme précédemment ce fut le cas à Audierne . Il ne faut pas chercher plus loin l'explication de la mauvaise image des politiques pour lesquels l'opinion n'est pas avare en qualificatifs. Pas étonnant non plus que les places soient si chères à chaque nouvelle élection. Il semble donc nécessaire d'interdire une fois pour toutes le cumul des mandats et par voie de conséquence le cumul des indemnités. Quelles que soient les raisons invoquées pour défendre ce cumul des mandats, ce ne sont que des bonnes raisons pour défendre le cumul des indemnités ce qui ne va pas dans le sens de l'intérêt du contribuable ni celui des administrés. Le Président de la République l'a bien compris en montrant l'exemple par la diminution de son indemnité de fonction. Malheureusement il ne semble pas que l'on se bouscule beaucoup pour poursuivre cette diminution à tous les niveaux de la politique, pas plus au plan national qu'au plan local. Il s'agit pourtant d'une urgence si on veut réconcilier administrés et politique, et par là même agir sur l'abstention qui "fausse" les résultats. Certes, nous n'avons pas en Cap-Sizun de cumulard du type "député-maire" puisque notre députée de la 7ème circonscription exerce un mandat unique, mais ce n'est pas une raison pour ignorer le problème qui se pose au plan national;

Evidemment nous avons notre grand site de France autour de la Pointe du Raz. Il serait même question d'agrandir le périmètre concerné par ce label. Hélas, la commune d'Audierne n'est pas concernée par cet agrandissement qui concerne surtout la côte nord du Cap. Dommage pour Audierne qui aurait pourtant eu toute sa place dans un grand site de France grâce surtout à sa casse de voitures totalement illégale comme nous ne cessons de le répéter.         

 

   

Hélas, trois fois hélas !!  Et si la vie économique n'était pas ce qu'elle est, on pourrait espérer des améliorations. Or, l'entreprise ostréicole des frères Le Berre vient de faire l'objet d'une liquidation judiciaire. Cela concerne Plouhinec (SCEA Les frères Le Berre) et l'Île de Sein (SARL Le Berre), sans oublier la rivière Goyen dans laquelle ont été installés de petits ouvrages pour accueillir les naissains d'huîtres. Que vont-ils devenir ?? Qui va s'en occuper désormais ?? Simple question sans réponse évidemment.

 Ajoutons à cela la liquidation judiciaire de la SARL CRESUS à Audierne (Quai Pelletan-restaurant, bar) pour conclure en disant que la vie économique du Cap-Sizun est loin d'être brillante.  Notons par ailleurs un ralentissement dans la diffusion d'informations concernant Audierne dans le "Télégramme de Brest". Pas un mot au sujet des cérémonies du 11 novembre par exemple. Certes les meilleurs profils de nos élus locaux ne sont pas indispensables à la une de l'actualité mais le dernier article concernant la ville remonte au 6-11-2012. Il s'agissait d'une actualité très récente et particulièrement brûlante, donc importante: l'inauguration d'une plaque rue de Bir-Hakeim (avec photo évidemment). Pour le cas où les rédacteurs seraient en panne de sujets, on peut leur conseiller de faire une étude approfondie du marché immobilier en Cap-Sizun. Ce serait une simple comparaison avec l'article du 9-11-2012 qui a étudié le problème à Chateaulin et dans lequel on peut lire:

 

"L'essentiel des transactions sur le bâti à Châteaulin s'opère dans une fourchette allant de 60000 à 130000 euros". 

 

(cf: référence 9).

 

On constate en Cap-Sizun que de plus en plus de maisons sont pancartées "à vendre" et que rien ne se vend malgré une chûte considérable des prix. Nous avons en d'autres temps attiré l'attention sur l'impact prévisible que  la construction d'un nombre considérable d'appartements aurait sur le marché des constructions anciennes du type "maison de famille". Nous y sommes et on peut lire encore dans l'article précité: 

 

"Beaucoup de maisons modestes des années 50, 60 et plus anciennes nécessitent des travaux de rénovation parfois conséquents".

 

On peut sans doute considérer que ces remarques sont tout à fait transposables au Cap-Sizun, d'autant qu'elles traduisent une situation générale et économique plutôt difficiles. A se demander si une maison en pierres est encore un critère sélectif de qualité. 

Ajoutons aussi que parfois certains arguments viennent s'ajouter pour compliquer les choses. La presse sait parfois faire un peu d'humour: 

cf: Référence 9 :

 

Titre: "Environnement. Ces empêcheurs de construire en rond" ( Rédacteur:Yvon Corre)

 

On y trouve quelques jolis noms  comme la "fougère hyménophylle", le "gaillet négligé" ou le "fluteau nageant" sans oublier le "scarabée pique-prune", figurant à la rubrique des raretés à protéger impérativement dès qu'un projet immobilier apparait dans le paysage.

 

 Ceci nous mène directement à Esquibien pour rappeler qu'un certain projet de club nautique a dû s'incliner devant la présence d'une plante très très rare:

 

la Renouée Maritime,

 

tellement rare que plus personne ne la remarque aujourd'hui sur le terrain. Qu'importe !! Le club nautique a été réalisé dans sa dernière mouture et aujourd'hui  évidemment continue à faire parler de lui:

   

cf: Référence 5

   

Esquibien: Conseil municipal: Deux points litigieux abordés....Centre nautique.

 

Notre ami Alain a consacré un article à ce sujet sur le blog "Errances" accessible par les liens ci-dessous:

http://www.errances.info 

ou 

link

 

En conséquence nos lecteurs sont invités à visiter "Errances" où ils pourront en plus prendre connaissance des articles consacrés au projet de ND des Landes (aéroport), au véloroute d'Esquibien , ainsi qu'aux éoliennes de Plouvien rattrapées par la loi littoral. Inimaginable !!! Et si les éoliennes de Goulien étaient à leur tour victimes de la loi littoral, donc condamnées à la démolition. Ridicule non ?? Inutile sans doute  d'en dire davantage sur ce sujet  .

 

Disons seulement qu'on vient de s'apercevoir que le bois utilisé pour construire l'estacade esquibiennoise du club nautique est de mauvaise qualité . Il serait effectivement peut-être temps de trouver une solution au litige qui oppose la municipalité à la famille Keravec qui a toujours 2 plaintes en cours. Ce serait sans doute la voie du bon sens, à condition que les droits du particulier soient respectés et indemnisés convenablement.

 

Pour conclure disons encore un mot sur Audierne où on trouve toujours 2 structures pour traiter les problèmes de pauvreté: Le "Secours alimentaire" et les "Restaurants du coeur". Le Secours alimentaire annonce qu'une collecte annuelle aura lieu dans les différents magasins les 23 et 24 novembre 2012. On se rappelle que Madame la Maire d'Audierne a fait savoir lors de la création des "Restaurants du Coeur"   qu'il s'agissait d'une

 

 "volonté politique".

 

L'opinion en a très certainement pris acte, d'autant que:

 

Le Secours alimentaire du Cap-Sizun a été créé en décembre 2001 pour répondre à la volonté du

 

centre intercommunal d'action sociale (CIAS)

 

de mutualiser l'ensemble des centres communaux d'action sociale du territoire (à l'exception de Plouhinec). Or, Madame la Maire d'Audierne est aussi vice-présidente de la communauté de communes. A ce titre elle doit soutenir l'action du "Secours alimentaire" non ?? On peut donc se demander ce que signifie l'expression de sa "volonté politique" à propos des "Restaurants du Coeur". S'agit-il d'une contestation de l'action communautaire ou d'un désaveu du "Secours alimentaire" soutenu par la communauté de communes qui paie le loyer des locaux sis "rue du 14 juillet " à Audierne, alors que le fonctionnement des "Restaurants" est à la charge exclusive d'Audierne, donc des contribuables ?? La question se pose. Ces "Restaurants" sont installés au premier niveau de la future salle polyvalente d'Audierne qui verra le jour, parait-il. Il n'est pas inintéressant de consulter à ce sujet l'article cité en référence 9:

 

Cornouaille: Le dossier du jour. Une salle coûte que coûte .

 

On pourrait presque ajouter:

 

Combien ça coûte, plutôt combien cela va nous coûter ???

 

En attendant la réponse, tournons nous vers la préparation des fêtes de Noël qui apporterons espérons le , un peu de soleil dans la morosité ambiante. 

Enfin, dernière heure: on vient d'apprendre que l'UMP vient enfin d'élire son Président: Monsieur Jean-François Copé qui aurait battu son concurrent ex Premier Ministre, Monsieur François Fillon de 98 voix. Voilà qui promet encore quelques belles joutes en perspective, lors des scrutins à venir. Comme quoi, la

 

"volonté politique"

 

 a encore de beaux jours devant elle tant au plan national qu'au plan local (comme le Cap-Sizun) ce qui n'est pas peu dire. Mais, fort heureusement c'est toujours l'électeur qui a le dernier mot.    

 

  5-2-2005__cr_che_no_l_032-1.jpg

 

 

 

 

********

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article

commentaires

Alain 22/11/2012 14:40


Cher mai, tout d'abord merci de votre lien vers Errances, et ensuite merci pour cet excellent article. Mais voyez vous, la conclusion que vous donnez au dernier point que vous avez évoqué est
déjà caduque. la situation a tellemetn évolué que meme l'expression bien de chez nous "panier de crabes" n'est pas assez imagée pour décrire catte farce dite "politique". Et les électeurs en
seront finalement les dindons de la farce.


Quant aux 2 associations qui collectent pour les démunis, j'imagine que pour les élu(e)s elles ne présentent d'intérêt que lorsqu'on les cite en parlant d'elles.


Toute mon amitié


Alain

spartacus 22/11/2012 14:55



Bonjour Alain et merci pour ce commentaire. Effectivement tout va encore plus vite que prévu et j'imagine que les électeurs vont commencer à se poser des questions. Tout au moins ceux qui avaient
encore quelques illusions. C'est l'image d'en haut et ce n'est pas plus joli en bas. Que ne ferait-on parfois pour obtenir une décoration dans une mairie par exemple ? Ainsi va le monde !! ET
dire que nous sommes donneurs de leçons à certains pays  dits émergents. Attendons la suite avec calme et sérénité. Amitiés. Spartacus