Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 00:00

Audierne.Esquibien.Cap-Sizun.Un petit air de campagne

 

 

     

 

 

 Références: Télégramme de Brest en date du:

 

a)- 28-2-2012: Mécanisme européen de stabilité. A. Le Loch s'explique.

Le parti ouvrier indépendant contre le traité

 

b)- 2-03-2012: Didier Guillon réagit aux propos d'A. Le Loch .

 Le PC réagit aussi à l'abstention d'Annick Le Loch

 

    c)-  3-3-2012Restaurants du coeur. Un triste record de fréquentation en vue

 

********

 

 Les articles cités en référence ne concernent pas exclusivement le Cap-Sizun. Cependant, nous sommes concernés par les prises de positions de notre député sortant, tout comme par le point de vue d'un postulant aux prochaines  élections législatives dans la 7ème circonscription électorale, autrement dit la nôtre, même s'il s'agit d'un sujet disons "extra-capiste".

 Quant aux restaurants du coeur, le sujet nous concerne également puisqu'ils existent à Audierne depuis peu de temps.

 

********

 

Mécanisme européen de stabilité. A.Le Loch s'explique 

 

Dans l'article cité en référence a), notre députée sortante explique ou plutôt tente d'expliquer les raisons de son abstention lors du vote concernant le mécanisme européen de stabilité. La compréhension de cet article implique une certaine connaissance du sujet et tout le monde n'est pas spécialiste des affaires européennes. Elle nous dit donc successivement que l'Europe est timide, que l'Europe doit rester souveraine, qu'elle est proeuropéenne convaincue et qu'elle souhaite un prochain Président de la République socialiste etc...

Moyennant quoi , elle s'abstient !!

L'abstention est l'abstention. Elle existe au point que certains prédisent une abstention record  lors des prochaines élections présidentielles.

 Question: comment faire pour inciter les abstentionistes patentés à aller voter voter lors des   prochains scrutins si les députés en exercice montrent l'exemple du contraire. Gageons que les concurrents de Madame Le Loch ne manqueront pas d'exploiter cette faille au cours de la campagne à venir. Et en attendant , vérifions ce qui est déjà en cours !!  

 

 

*****

 

MES. Didier Guillon réagit aux propos d'A. Le Loch

 

Elu apolitique à Esquibien , conseiller général sans étiquette, Monsieur Guillon se présente aux prochaines élections législatives comme candidat UMP. A ce titre, il réagit aux propos tenus par Madame Le Loch et l'explication concernant son abstention. Je cite:

 

"Le traité instituant le MES vient d'être voté par l'assemblée nationale. La majorité des députés PS s'est abstenue. En s'abstenant, Madame Le Loch a voté en bon soldat ......

Madame Le Loch aurait été bien inspirée de penser un peu plus à l'avenir de l'Europe.....

Elle omet (bien entendu) de préciser qu'à la seule exception du PS français, l'ensemble des partis socialistes européens s'est prononcé  en faveur de ce MES...."

 

Nous laissons bien entendu, à Monsieur Guillon, la responsabilité des propos ci-dessus. Notons tout de même que cette analyse ne sera sans doute pas sans conséquences sur la réflexion des électeurs. En clair, disons tout de même que l'expression "bon soldat" n'est pas très flatteuse dans ce cas particulier, parce que les vrais  soldats méritent mieux que cette appellation quelque peu péjorative. Certes un bon soldat doit obéir mais il le fait dans un contexte d'intérêt général et rien ne dit qu'un parti politique choisit toujours et systématiquement l'intérêt général. Par ailleurs le métier de soldat consiste à risquer sa vie, ce qui n'est pas le cas des députés.  Aujourd'hui les vrais soldats  se font décorer en Afghanistan, éventuellement sur leur cercueil, et pas comme certains dans les mairies.

En conséquence, et pour défendre les

vrais soldats 

on peut dire que Monsieur Guillon aurait dû utiliser un expression du langage courant concernant les "députés godillots" ce qui aurait été plus approprié en  ménageant la susceptibilité des "bons soldats" dont le métier consiste à servir avec honneur et fidélité le pouvoir élu démocratiquement donc légitime. Un parti politique ne représente que ses adhérents et selon les circonstances, il est dans la majorité ou dans l'opposition, parfois systématique. Laissez donc les soldats en dehors de la politique et utilisez l'expression "bon soldat", à bon escient et non dans les campagnes électorales.   

 

 

 

******   

Restaurants du coeur: un triste record de fréquentation en vue

 

Liens:

 

Audierne-Plogoff-Plouhinec-Editorial 3-2012

 

Audierne.Esquibien.Cap-Sizun.Editorial N° 6/2011  

 

 

Nous avons déjà, à plusieurs reprises, analysé la situation des "restaurants du coeur" à Audierne. La décision a été prise en 2011 et la commune d'Audierne a fourni gracieusement des locaux dans le bâtiment des "affaires maritimes" destiné à devenir salle polyvalente. Il a bien été précisé que cette arrivée sur Audierne était la conséquence d'une volonté politique.  Reportons nous au Télégramme du 14-5-2011. Je cite:

 

Jacqueline Donval n'a pas manqué de souligner que ce partenariat avec les restos du coeur marque une

 

volonté politique. 

 

C'est écrit en toutes lettres.

 

Or, les bénéficiaires des Restos du coeur d'Audierne sont comptabilisés comme tous les bénéficiaires dans les chiffres alarmistes publiés dans le Télégramme de Brest en date  du 3 mars 2012 qui annonce 2000 centres et 900000 bénéficiaires contre 860000 lors de la campagne précédente. En conséquence, une question se pose.

 De quoi s'agit-il comme aurait dit le Maréchal Foch ??

 

Volonté politique ou calcul politicien ??

 

Il est absolument évident que si ce qui s'est fait à Audierne, s'est également fait ailleurs, on a augmenté le nombre de bénéficiaires en augmentant le nombre de centres. Or, le centre d'Audierne fait double emploi avec le Secours  alimentaire qui existe depuis 10 ans (cf: Télégramme de Brest en date du 26-12-2011). Les ayants-droit qui se sont adressés depuis 10 ans au secours alimentaire ont dû justifier leurs besoins en présentant une attestation du centre communal d'action sociale de leur lieu de résidence. Ils sont donc connus et répertoriés dans leur commune. Si leur participation aux Restos du coeur vient en complément du Secours alimentaire, nous nous trouvons en situation de double emploi. Or, les loyers des  locaux du Secours alimentaire sont payés par la communauté de communes ce qui n'est pas le cas pour les Restos.

La commune de Plouhinec (la plus peuplée) a tenu à garder son autonomie et n'adresse donc pas ses nécessiteux au Secours alimentaire qui se consacre ainsi  à 10 communes continentales ( Île de Sein non concernée). 

En fait, plus personne n'y comprend rien et cela risque de se traduire par une baisse de niveau  des collectes au plan local. Sur quels critères peut-on choisir à qui donner ?? Sûrement pas à la 

 

Volonté politique ni au calcul politicien,

 

sauf si on est soi-même politisé. Dans ce cas, on ne parle plus de charité mais de politisation ce qui est tout à fait  regrettable. 

Autre question: sur quels critères sont retenus les bénéficiaires des restaurants du coeur ?? Doivent-ils présenter une attestation de leur CCAS comme c'est le cas au Secours alimentaire ?? Si tel est le cas le double emploi est notoire, et le public n'y comprend plus rien comme nous l'avons  déjà dit. Alors que la volonté politique s'assume, en montrant l'exemple. On n'a pourtant pas encore entendu dire que les élus d'Audierne qui sont rémunérés auraient abandonné une de leurs mensualités au profit des Restos. Concrètement, cela signifie que la volonté en question serait plutôt à réaliser avec l'argent des autres car nos élus locaux et particulièrement audiernais aiment bien les bénévoles mais ne pratiquent pas eux-mêmes le bénévolat. Il est vrai qu'ils ne lisent peut-être pas "konchennou" . Voici pourtant la preuve du contraire:

 

Lien:

 

Municipales: lettre ouverte

 

Le commentaire N° 3   a été redigé au nom de Madame Donval par une de ses adjoint actuels qui reconnaît suivre régulièrement les publications de "Konchennou" !!!!

Alors ???

Pourtant les occasions d'exprimer la volonté, politique ou pas, sont nombreuses à Audierne, comme par exemple dans la rue René Autret . Tous ces éléments risquent de ne pas favoriser la candidature de Madame Le Loch aux prochaines élections législatives. Elle saura au moins à qui demander des comptes en cas de ....   

    phto00061.jpg 

 

 Exemple de stationnement libre des caravanes à Audierne: 3 mois avec autorisation, illimité sans...

 

Quoi qu'il en soit , suite à un propos sans doute irréfléchi comme d'habitude, les Restos du coeur sont désormais considérés comme étant une structure de gauche. Faudra-t'il, un jour, envisager de

 "retenir leur départ" ??

 Ceci répétons le, aura des conséquences sur la générosité des donateurs qui ne se reconnaissent pas dans ce courant de pensée. De plus,  comme  le secours alimentaire a fonctionné pendant 10 ans sans faire l'objet de reproches, on pourrait être tenté de le qualifier structure de droite par opposition à une structure de gauche ce qui serait une erreur. En effet elle est  reconnue par les communes capistes de toutes tendances politiques comme se situant en dehors des clivages dans une mouvance apolitique.

 

Conclusion: certaines déclamations et déclarations intempestives  mériteraient réflexion avant d'être livrées au public, pour ne pas se transformer en nuisances concernant  la formation politique à laquelle adhèrent leurs auteurs.

 

CQFD !!!

 

******    

    PIC_0568.jpg 

 

****** 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article

commentaires