Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 10:14

Audierne.Cap-Sizun.C'était un air du folklore...capiste

 

 

mai_06-lamb_-plou-aud_022.jpg

 

 

 

Les Anciens se souviennent d'un "tube" qu'ils ont peut-être fredonné autrefois à propos du folklore auvergnat, chanté par Stella en 1966:

 

"C'était un air du folklore auvergnat"

Que j'avais entendu à "Salut les fouchtras"

C'était un air du folklore auvergnat

Que chantait Verchuren , le Dylan de là-bas.....

 

*******

 

Le privilège du folklore n'est pas réservé à l'Auvergne, et on pourrait facilement le transposer au Cap-Sizun, au vu de certains évènements qui surprennent même les plus avisés, surtout à l'approche des élections municipales prévues en 2014. Il nous faut pour cela remonter dans le temps et se rappeler certains évènements audiernais, en l'occurrence les démissions successives enregistrées au conseil municipal d'Audierne;

 

Lien:

 

Tour d'horizon capiste. Editorial 4/2010

 

Il s'agit donc plus particulièrement de la démission du propre frère de Madame Donval la mairesse d'Audierne, qui exerçait les fonctions d'adjoint chargé des travaux dans l'équipe municipale. Cette démission était justifiée officiellement par des problèmes de santé que l'on peut comprendre , même si certains croient devoir ou pouvoir afficher un sourire d'incrédulité signifiant qu'ils ne sont  pas dupes.

 

Ajoutons, pour que les choses soient claires que Monsieur Donval n'a absolument pas démérité dans l'exercice de sa responsabilté durant 2 années au conseil municipal d'Audierne. Contrairement à ce qui se voit aujourd'hui, où les responsables ne sortent de leur bureau que pour se faire photographier dans la presse locale, on rencontrait régulièrement Monsieur Donval sur les chantiers, surveillant l'avancement des travaux et préparant des projets que ses successeurs se sont bien gardés de réaliser. Un seul exemple: le traitement de la ruine située à l'entrée de la rue René Autret dont le nettoyage et la fermeture des issues faisait partie des prévisions  et pour laquelle il ne s'est rien passé depuis. La municipalité actuelle a peut-être vocation à protéger les ruines que nos visiteurs saisonniers apprécieront dans une commune qui a l'ambition d'être classée  "station balnéaire". Passons  !!

 

La rue Autret n'a d'ailleurs pas l'exclusivité du mauvais entretien. Il suffit pour s'en rendre compte de parcourir la rue de Kerguelen, un balcon d'Audierne offrant une vue exceptionnelle sur l'entrée du port,  pour constater le mauvais état général de la voierie, qui présente des plaques entières dépourvues de revêtement , lui même remplacé par  les "nids de poules". En passant, un petit coup d'oeil sur l'ex-futur casino et photo souvenir pour...ne rien oublier. Passons !! 

 

     

     

Liens:

 

Audierne: Quatrième démission au conseil municipal      

 

Audierne: 17 mois soit 500 jours. Editorial 9/2009-1ère partie

 

Audierne: 17 mois soit 500 jours. Editorial 9/2009- 2ème partie

 

  

 

Après sa démission, l'ex adjoint au maire d'Audierne a intégré l'équipe de Cap-Solidarité créée en 2009. La presse locale a régulièrement informé ses lecteurs de l'évolution de la situation de cette association:

 

Références:

Télégramme de Brest en date du:

-28-8-2009: Service à la personne. Cap solidarité voit le jour

-10-11-2010. Cap Solidarité.Plus de 700 interventions en 8 mois

-1-3-2011. Marché solidaire. Cap Solidarité a atteint son but

-28-5-2011. Cap Solidarité. Un véhicule et une boutique solidaire

-24-6-2011: Cap-Solidarité. Un camion en cadeau

-11-2-2013. Cap solidarité.Objectif 100 % recyclés

 

Liste non exhaustive évidemment

 

******

C'est donc avec une certaine surprise que les capistes ont appris le 11-2-2013 (dernière référence ci-dessus), la démission de la vice-présidente (Madame Montanaro) pour des raisons qui n'ont pas été exposées. Rappelons que cette vice-présidente avait été élue conseillère municipale d'Audierne en 2008, fonction de laquelle elle a démissionné (4 démissions au conseil municipel d'Audierne).

Nouvelle surprise, tant au bureau de l'association que chez les lecteurs de la presse locale  en apprenant également la démission de Monsieur Donval qui justifie son départ imputable à :

 

Un manque de transparence et de communication.

 

Nous laisserons bien entendu à Monsieur Donval la responsablité de ses propos, tout en notant la gravité du vocabulaire utilisé. Le manque de communication peut certes être la conséquence d'une certaine inexpérience. Mais, un manque de transparence laisse entendre un manque de clarté et  conformité entre les écritures et les diverses activités. Autrement dit, un manque de rigueur dans la gestion. Une telle appréciation qui serait prononcée à l'égard d'une comptabilité d'entreprise entrainerait sans aucun doute plusieurs types de contrôles (même fiscaux) pour faire apparaître les activités occultes donc non comptabilisées autrement dit les irrégularités voire les fraudes. C'est une accusation grave qui mériterait quelques explications.  L'accusation d'un manque de transparence ne peut être levée que par les éclaicissements correspondants. Faute de quoi, une certaine  suspicion est prononcée et sera maintenue à l'égard de l'association. 

 

Nous savons et nous l'avons connu avec l'office de tourisme lorsqu'il était soumis au régime associatif, que les pouvoirs publics n'ont aucun moyen de contrôle de l'utilisation  des fonds attribués par les subventions aux associations . Actuellement la  trésorerie de la boutique de Plozévet exploitée par Cap-Solidarité présenterait un excédent de 15580 €. Ce bilan  est respectable mais il ne justifie en rien le manque de transparence auquel se réfère Monsieur Donval pour expliquer sa démission. Il semblerait que quelques éclaicissements soient souhaitables  pour mettre un terme au climat de suspicion, peut-être  créé par un propos maladroit et un vocabulaire inapproprié. L'initiative de la création de Cap-Solidarité revient à une équipe socialiste qui fait appel aux dons privés pour maintenir le lien social (cf: Télégramme du 28-8-09). C'est donc  à la hiérarchie concernée de faire toute la lumière sur le problème posé. Rappelons que nous sommes à un an des municipales et que Cap-Solidarité a été créé par une équipe socialiste. Conséquences: ??????  

 

Le manque de tranparence ne peut se résoudre que par la lumière. Faute de quoi, le doute remplacera la confiance, ce qui risque d'être néfaste à l'association dont la vocation comme son nom l'indique, est la solidarité 

 

Que la lumière soit, et la lumière fut

 

(Extrait de la Bible- Genèse 1-10) 

 

******  

bea_038.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article

commentaires