Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 00:00

Aquarium d'Audierne- Coup de froid sur l'Aquashow

 

Références : Télégramme de Brest en date du  4-12-2010

 

Titre de l'article: Aquashow. La société en redressement judiciaire

 

 

Liens

 

Ma Bro Ar C'hap Hirio (2ème partie)

 

Ma Bro Ar C'Hap Hirio suite 10

 

Municipales à Audierne: l'heure des bilans

 

Audierne, Esquibien, Cap-Sizun:Editorial 3/2009

 

 

******

 

Et l'on reparle de l'aquarium d'Audierne !!

 

PIC_0349.jpg

 

Selon l'article cité en référence, l'Aquashow  d'Audierne (SAS L'Aquarium) a été placé en situation de redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Quimper le 3-12-2010. Ceci signifie que la société peut continuer à fonctionner, mais que son activité est contrôlée par un syndic désigné par le tribunal. Ceci signifie aussi que la direction de la société n'a plus la liberté d'action généralement exercée par tout propriétaire, mais que ses initiatives sont soumises à autorisation préalable particulièrement dans le domaine financier.  Généralement ce mode de fonctionnement est mis en application durant une période déterminée. Ceci n'a pas été précisé dans la presse, mais quoi qu'il en soit, on peut déjà considérer que deux grandes hypothèses se présentent pour l'avenir:

 

1- La situation se rétablit et tout repart comme avant

 

2- Aucune solution n'est trouvée et l'Aquarium se retrouve dans une situation qu'il a déjà vécue.

 

Alors pourquoi ??

 

 Le cas particulier  de cette structure a déjà fait ici l'objet de plusieurs articles que l'on peut consulter par l'intermédiaire des liens ci-dessus. Mais il n'est peut-être pas inutile de reprendre un peu plus en détail l'historique des évènements puisque cette réalisation  a défrayé la chronique à plusieurs reprises 

 

******

 

Tout commence aux élections municipales d'Audierne en 1995. La municipalité change de bord, et la liste de droite dirigée par Monsieur Coatmeur prend en mains le destin de la ville. L'actuel maire d'Esquibien, Monsieur Guillon figure sur cette liste, est élu, et assume la fonction d'adjoint chargé de l'environnement. Cette nouvelle équipe a triomphé dans cette élection au cours de laquelle la liste sortante de gauche a été battue et la liste ouverte proposée aux audiernais n'a pas abouti.

 

 Pourtant et cela a déjà été dit la liste de gauche (sortante) n'avait pas démérité, réalisant les deux grands projets indispensables au Cap-Sizun :

 

-  La maison de retraite d'Audierne créée envers et contre l'opposition de l'époque

 

- Le port de plaisance d'Audierne dans les mêmes conditions.

 

Passons à l'aquarium puisque c'est notre sujet. Une simple énumération chronologique suffira pour situer le problème en se référant à des articles  de presse (Télégramme de Brest):

 

- 14-10-1998:  Le groupe Durand-Allizé annonce son intention d'ouvrir un aquarium géant à Audierne.....pourquoi avoir choisi Audierne: C'est un concours de circonstances explique Didier Guillon adjoint au tourisme du port capiste. Je suis moi-même originaire de la ville d'Amboise où est installé le groupe.....Depuis que nous sommes élus nous avons cette idée d'aquarium ajoute Jean-Paul Coatmeur, maire....On comprend ce besoin de sécurité vu les sommes annoncées: 20 millions de francs dont 7,5 de fonds propres, 7,5 d'emprunts et 5 millions (25%) de subventions

 

-27-11-1998: conseil général: Tempête dans l'aquarium d'Audierne... Son plan de financement espérait une aide de 1,5 MF du conseil général qui n'en accorde pour l'instant que 300.000 francs soit 20000 francs par emploi.

 

28-11-2008: Audierne: Projet d'aquarium: le conseil municipal menace de démissionner.

 

-30-11-1998:  Aquarium d'Audierne: le RPR consterné

 

- 4-12-1998: les lecteurs écrivent: Aquarium "tout pour Brest". Nous recevons de M. Didier Guillon .....

 

- 3-3-1999: Conseil régional: les crédits alloués... Tourisme ...Construction d'un aquarium à Audierne: 2,2 MF

 

- 6-3-1999: Audierne: passerelle, aquarium et estacade: la région s'engage

 

30-5-1999:  Aquarium: le premier coup de bull

 

-8-6-2000: Aménagement du Stum: premiers coups de pelle

 

16--6-2000: L'aquarium ouvrira ses portes le 2- juin

 

16-8 -2000: inauguration de l'aquarium le 9 septembre avec Josselin de Rohan

 

11-9-2000: Déjà 120.000 visiteurs à l"aquarium de la Pointe du Raz.....Josselin de Rohan a coupé le traditionnel ruban......

 

3-11-2000: Durand-Allizé en redressement judiciaire

 

20-12-2001: Durand-Allizé mis en liquidation judiciaire

 

26-1-2002: L'aquarium d'Audierne refait surface....les 10 salariés sont repris...Explique Erwann Le Berre..... Même si le montant de la transaction n'est pas encore fixé.....

 

PIC_0350.jpg

 

 

 

Et on pourrait continuer cette énumération fastidieuse certes, mais qui permet tout de même de rappeler que l'aquarium d'Audierne n'est pas tombé du ciel. Des responsables ont contribué à son élaboration, menaçant même de démissionner s'ils n'obtenaient pas satisfaction. On retiendra encore que 6 mois après son ouverture et seulement 3 mois après son inauguration, l'aquarium est mis en liquidation judiciaire, preuve évidente d'un projet mal étudié, mal évalué, mal élaboré, et surtout mal sélectionné. La municipalité d'Audierne, jouant sur les relations personnelles de l'un de ses membres (actuellement maire d'Esquibien) a utilisé tous les moyens (menace de démission ) pour faire aboutir ce mauvais projet qui vraisemblableùment n'avait pas fait l'objet d'une sérieuse étude préalable.  Quoi qu'il en soit la réalisation n'a pas été sans conséquences: Liquidation judiciaire et reprise par un membre du personnel: Monsieur Le Berre qui, après quelques années de fonctionnement a revendu son affaire au propriétaire actuel;

 

******

Et la saga de l'aquarium continue !!

 

Référence: Télégramme de Brest en date du 4 décembre 2010

Titre Aquashow. La société en redressement judiciaire.

 

Hier le tribunal de commerce a prononcé la mise en redressement judiciaire  de la société SAS L'Aquarium...... 

Le propriétaire actuel avait acheté l'établissement en février 2008 à Monsieur Le Berre.

 

Depuis juin 2008, nous réclamons 500.000 euros à Monsieur Le Berre ....

(avec lequel il est en procès)....

 

Ce qui précède mériterait quelques explications car il n'est pas évident de comprendre comment et pourquoi le vendeur devrait de l'argent à l'acheteur. Généralement, dans une transaction, le marché est conclu sur un prix de vente acquitté au vendeur par l'acheteur devant un notaire . Ici le vendeur doit ou devrait de l'argent à l'acheteur.

Comprenne qui voudra ou qui pourra !!

Mais le comble c'est que l'actuel propriétaire envisage de se "rapprocher" de la communauté de communes pour chercher des solutions. Que viendrait faire la communauté de communes, donc l'argent public des habitants du Cap-Sizun toutes communes confondues, dans une affaire privée ?? Espérons que la sagesse l'emportera et que les deniers publics seront utilisés au profit des Capistes et non d'une entreprise privée.

 

L'historique qui précède paraît suffisant pour avoir une idée sur le bien-fondé de l'existence d'un aquarium à Audierne. Certains élus  locaux ont trop tendance à vouloir "faire joujou" avec l'argent public sans en mesurer toutes les conséquences. Aujourd'hui, et quelles que soient les raisons invoquées pour expliquer la situation actuelle, il semblerait que ce projet a été mal élaboré dès le  départ. Certains élus ont mis tout leur poids dans la balance pour emporter la décision qui se révèle actuellement mauvaise. On peut sans doute dire que la décision d'implanter un aquarium à Audierne a été une mauvaise décision. Comment expliquer autrement les deux mises en règlement judiciaire en 10 années de fonctionnement. Certains responsables sont toujours en activité même s'ils ont changé de paroisse, quittant Audierne pour Esquibien par exemple . Le nom de l'actuel maire d'Esquibien  est intimement mêlé à l'histoire de l'aquarium puisque l'intervention de ses relations personnelles a été citée dans la presse. Non réélu à l'issue de son premier mandat à Audierne,  il a peut-être été sacrifié par les audiernais sur l'autel de l'aquarium. Ceci n'enlève rien à la responsabilité du maire audiernais de l'époque, aujourd'hui retiré des affaires avec la  légion d'honneur. Il a pourtant cédé aux exigences de l'investisseur Durand-Allizé en lui accordant un parking paysager dont on peut constater l'état actuel. Sans compter que l'entreprise "Stratimer" qui souhaitait s'installer à l'emplacement actuellement occupé par l'aquarium  a été et est  contrainte de faire stationner des bateaux sur le parking de la poste ce qui pénalise le stationnement donc la vie économique du centre ville. Cette situation est la conséquence  de l'implantation de l'aquarium sur le domaine maritime. Le conseil portuaire a exigé que "Stratimer" reçoive l'autorisation d'occuper le domaine public en compensation du domaine maritime attribué à l'aquarium. C'est à "Stratimer" que le domaine maritime aurait du être attribué puisque cette entreprise s'occupe des bateaux de plaisance et occasionnellement professionnels.  L'intérêt général d'Audierne a été sacrifié au profit d'intérêts particuliers: un équipement de loisirs qui se heurte à des difficultés économiques. Il aurait peut-être fallu y penser au moment opportun, c'est à dire avant. Après c'est trop tard, le fait est accompli.

 

Et on pourrait continuer.

 

  PIC_0351.jpg

 

La situation particulière du Cap-Sizun: climat, éloignement des centres, enclavement etc... fait que les projets doivent être évalués, mesurés avant le passage à l'acte. La nouvelle structure de la Pointe du Raz ne s'autofinance pas. L'actuelle municipalité d'Esquibien a tenté, vainement heureusement de "refiler" son club nautique à la communauté de communes qui n'en a pas voulu. Il aurait peut-être fallu y penser avant car maintenant et encore plus à l'avenir, l'argent public va devenir rare et les initiatives, les bonnes comme les mauvaises seront à la charge des responsables locaux qui devront financer leurs projets sur leurs propres ressources et non se retourner en permanence vers ce que certains auraient tendance à considérér comme  un puits sans fond : l'argent du contribuable. Nous aurons encore sans doute l'occasion de reparler de ce club nautique d'Esquibien lorsque la plainte en cours des consorts Keravec sera jugée . Pour l'instant restons à l'aquarium et contentons nous de souhaiter bonne chance à ses nouveaux propriétaires.

 

 

 

 

 

PIC_0352.jpg 

 

 

 

 

 

******

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article

commentaires

Amazone 06/12/2010 13:01



Bonjour Spartacus.


Eh bien quelle affaire! Visiblement un projet bien emmanché!  Redressement judiciaire 6 mois après l'inauguration... Liquidation 1 an plus tard!.. Sans commentaires!!! Et à
l'évidence, cela continue même si les différents propriétaires passent. Il y a donc sans doute un vrai problème à la base.


Mais il y a quand même de quoi se poser des questions. Parmi celles-ci : et les subventions ? Où sont-elles passées ? Dans quelles poches ? Pas dans celles des Capistes en tout cas. Et
maintenant, la cerise sur le gâteau : il serait envisagé de se "rapprocher" de la Communauté de Communes du Cap pour trouver des solutions... Ben voyons! Et si l'Aquarium avait marché, aurait-il
fait bénéficier de ses largesses la même Communauté de Communes ? Ca ne vous fait pas penser un peu à ce qui s'est passé avec les banques au moment de la crise ? On ne veut surtout pas
d'ingérence quand tout baigne et que les profits rentrent mais quand une crise grave pointe le bout de son nez, on vient chouiner et on appelle l'Etat (ou d'autres structures publiques)
à la rescousse pour qu'il mette la main à la poche et leur sauve la mise (avec les deniers publics bien entendu). Fastoche, isn't it ?


J'aimerais donc qu'on m'explique pour quelle raison valable la Communauté de Communes interviendrait pour sauver, avec de l'argent public, une structure privée dont les 10 ans de
fonctionnement montrent à quel point elle est bancale. Que chacun assume ses responsabilités!


Et comme vous, j'espère que la sagesse - et le bon sens- prévaudra. Ras-le-bol de voir jouer avec l'argent public, qui, il convient de le rappeler, sort toujours de la poche des contribuables D'autant que celà pourrait créer un précédent si d'autres structures lourdes financièrement
venaient à défaillir dans le Cap. Ce que je ne souhaite nullement, ne serait-ce que pour le contribuable capiste. En effet, comment refuser à l'un ce que l'on accorde à un autre ?


Sans oublier que dans tout ça, les Capistes qui voient valser les millions au dessus de leurs têtes sans que leur environnement immédiat ne s'en ressente jamais, qu'en penseraient-ils ? Pas sûr
qu'ils apprécieraient.


Bien cordialement Spartacus.



spartacus 06/12/2010 16:09



Bonjour Amazone et merci pour ce commentaire. Je comprends votre réaction et j'ai envie de d'ajouter que certains ont tendance à vouloir se moquer du monde, je devrais dire se "foutre de la
gueule du monde". Et dire que certaines décorations sont largement distribuées sans doute pour actions d'éclat accomplies sous le feu des projecteurs municipaux dont on connait la particulière
dangerosité. Il est temps que certaines vérités soient rendues publiques. Le Cap-Sizun est une région authentique qui doit être protégée et non pas  défigurée par des artifices, fussent-ils
 pompeusement appelés "estacade" à l'occasion. Au fait, estacade ou terrasse privée ?? Je pose la question ?? Bon, j'arrête...pour garder mon calme mais le temps des campagnes viendra et
.... Amitiés. Spartacus