Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

11 mars 2006 6 11 /03 /mars /2006 17:16

Le Marquisat de Pont-Croix

Le marquisat de Pont-Croix est un bâtiment qui datant de 1550, est lié à toute l'histoire de notre chef-lieu de canton, et même du Cap-Sizun (on l'appelle aussi maison prébendale). Je lui ai consacré quelques lignes dans mon étude du Cap-Sizun "Ma Bro Hirio suite 1". Les lecteurs intéressés peuvent s'y référer. Transformé en 1997 en musée du patrimoine sous la houlette de son président Claude Trividic, il était ouvert gratuitement au public le 17-9-2006 (journée du patrimoine). De nombreux visiteurs ont pu apprécier les différentes collections représentatives de notre mémoire.

Ce musée est sans doute le meilleur outil existant pour prendre un bain de patrimoine, tant pour les capistes de souche  que pour les amis de passage.

Les photos figurant dans cet article sont publiées avec l'aimable autorisation de Claude et son épouse Annick, tous deux piliers de l'association depuis sa création. Qu'ils veuillent bien trouver ici mes remerciements.

******  

 

 

 

 

L'entrée du musée

On remarque les objets d'autrefois, dont, en bas à droite, un vieux bidon servant à transporter le pétrole des  lampes d'éclairage de notre enfance (lampes Pigeon )

 

Les vieux outils

 

Les costumes

On peut remarquer au centre de la vitrine, les vêtements de deuil portés par les veuves pour les obsèques de leur époux. On y voit le mantelet, sorte de longue cape noire dont la grande capuche servait à dissimuler la tête et le visage pendant les cérémonies.

Sur la photo la coiffure représentée est la coiffe de deuil: la " jibilinen " que l'on voit ci-dessous en gros plan . Je signale qu'il s'agit authentiquement de la coiffe portée par ma propre  mère lors de son veuvage en 1941. Je l'ai offerte au marquisat avec la robe noire (également sur la photo). Le mantelet a une autre origine que j'ignore. Ce vêtement se prêtait ou se louait pour la circonstance car les pauvres n'avaient pas les moyens d'acheter un tel objet dont l'utilisation était limitée. 

Les meubles

Ci-dessous, un "drusthuil", meuble caractéristique du Cap-Sizun, sorte de cloison séparant la cuisine de la souillarde. De nombreux " drusthuils", victimes du modernisme ont fini dans les écuries et parfois dans les cheminées

 

La cuisine avec le lit-clos et son banc- offre

Le vaissellier et l'horloge

 

 

 La chambre  à, coucher

 

 On remarque sur le mur du fond, une image religieuse et à sa droite une petite photo encadrée (au dessus de la lampe à pétrole. Il s'agit de la photo de mariage de mes parents en 1918. La photo a été prise à Audierne, dans la "grand' rue" (rue Pasteur), devant ce qui était à l'époque une boucherie, et aujourd'hui le commerce "Vigne en vins".

Ci-dessous: photo agrandie

  ****** 

Un diplôme de certificat d'études primaires datant de 1908. La diplômée a 12 ans

 Les toilettes d'autrefois:

 Une pièce rare.  Ce modèle était réservé aux personnes de la bonne et haute société. Les pauvres devaient se contenter de l'étable à la campagne et d'un récipient (seau) en ville. Parfois, une cabane au fond du jardin était pudiquement appelée "les commodités "

 

 La galerie de vieilles photos

Les vitrines: coiffes et vieux objets

 

On remarque dans la vitrine ci-dessus un brassard de combattant de la résistance: FTPF, franc tireur patriote français 

 

 

à suivre

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans photos
commenter cet article

commentaires