Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 00:00

Esquibien- Association Culture et Patrimoine

Une nouvelle équipe dirige désormais

L'Association Culture et Patrimoine  d'Esquibien Finistère





Cette association était présente dans les différents lieux présentés au public lors de la journée du patrimoine le 20 septembre 2009. Un malentendu s'est d'ailleurs produit à la chapelle de Sainte Brigitte entre un visiteur (moi-même) et les représentants de cette association à propos du cantique de cette chapelle. Inutile d'épiloguer. L'erreur d'appréciation (de ma part) est humaine et je reconnais volontiers mes torts en exprimant mes regrets et présentant mes excuses, étant donné que je ne fais pas partie des citoyens d'élite qui ont la science infuse qui leur permet de ne jamais 
se tromper donc de revenir sur une décision. Mais ce n'est pas le sujet. En fait j'ignorais l'existence des changements survenus dans cette association , et je lui lui renouvelle mes remerciements pour le texte du cantique qu'elle a bien voulu me faire parvenir. Comme elle a par ailleurs publié et distribué (2€) aux amateurs une revue, le premier exemplaire, je me suis empressé de me la procurer. C'est la raison pour laquelle j'ai le plaisir de faire part de l'arrivée de ce nouveau-né dans le paysage local. 
Un nouveau-né donc; alors  parlons de cette nouvelle venue  ??
*****
Comme il se doit, la Présidente préside. Elle a donc rédigé un article de présentation dans lequel elle donne le ton en définissant d'emblée ses objectifs.
De quoi s'agit-il comme disait le Maréchal Foch ??
Voici la réponse:

Le patrimoine est l'affaire de tous.....


signé : La présidente dont le nom n'est pas publié (discrétion oblige).
*****
Tournons les pages pour voir la suite:

Un peu d'histoire (s): le bistrot

Les amateurs d'histoire locale qui connaissent un peu les lieux, liront avec plaisir cette remarquable description du temps passé, pas si lointain, quand les bistrots étaient nombreux, répartis sur tout le territoire et avaient leur raison d'être. Il faut se rappeler de ce qu'était la vie de nos Anciens qui se déplaçaient à pied, ne disposaient pas de la télévision, pas même du téléphone, et  pas souvent du journal pour raison d'économie. C'était l'époque de la transmission orale, l'époque durant laquelle on se déplaçait à pied pour annoncer les décès aux familles (je l'ai fait), l'époque des femmes entrant dans l'eau de mer froide, en plein hiver pour crocheter le goëmon, l'époque des femmes rejoignant les conserveries à l'appel de la sirène, l'époque des marchands ambulants courant la campagne en poussant une voiture à bras pour livrer ici le poisson, ailleurs les produits d'alimentation (le Caïffa à Esquibien). Tout cela a été mémorisé approximativement, par la transmission orale (veillées- lavoir) et bien entendu le bistrot, que l'on pourrait qualifier aussi de lieu de socialisation comme il se doit. Je laisse aux amateurs le soin de découvrir cet article sur la revue.
Tournons encore les pages:

la station de sauvetage: Audierne

Plusieurs photos accompagnent le récit historique. En presque gros plan:

René Autret, Tonton René m'a t-on dit

Vous avez bien lu, René Autret dont une rue porte le nom à Audierne. J'ai déjà publié, à plusieurs reprises, des photos de cette rue. Elles n'ont pas leur place dans le présent article, par respect pour Tonton René qui porte 8 décorations, mais je ne vois pas la légion d'honneur, celle qui lui fut remise à la Sorbonne par l'Amiral Duperré. Au bas de l'article la bibliographie et les sites de référence. Tiens:

http://konchennou.over-blog.com/article-3153731.html

J'exprime mes remerciements bien-sûr, mais plus encore ma satisfaction en constatant que nous travaillons dans le même sens, pour la même cause ce qui va  au delà de toute considération particulière, de tout courant de pensée, de toute obédience ou convictions personnelles et ce  sans ambition. L'intérêt général du Cap-Sizun n'a que faire des ambitions personnelles de ceux d'ici, pas plus que de ceux d'ailleurs.
Tous ensemble et la charrette ne s'embourbera pas 

Ensuite:

Musée maritime du Cap-Sizun, faune locale, circuit des bois

(prudence svp pour circuit des bois !! attention à certains endroits peu présentables et médiatisés)

******

Tel est donc le contenu de cette nouvelle revue dans son numéro 1. Les amateurs pourront se la procurer en s'adressant à:


Association Culture et Patrimoine. Mairie. 29770. Esquibien
et demander la revue:


Reuz en Eskevien

Du remue-ménage dans Esquibien

2€, mais c'est pour la bonne cause

****


Degemer mad da "reus en Eskevien"

















Toutes les photos ci-dessus correspondent à des paysages d'Esquibien

******  

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article

commentaires