Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 10:49


 

Audierne-Esquibien-Projets-Editorial 10/09





Après avoir modifié la circulation en centre ville, bouleversant sans aucune concertation publique préalable le travail réalisé par ses prédécesseurs de tous bords, la nouvelle municipalité d'Audierne, élue en 2008, envisage la création d'une salle multi-activités.  Ce projet est bien entendu fort louable. Mais le choix de l'emplacement est peut-être plus  discutable pour ne pas dire plus que discutable car la zone (place Charles de Gaulle) est complètement saturée : ateliers  des services techniques municipaux , locaux  des pompiers, locaux de l'équipement et des affaires maritimes, local  Telecom, aquarium, parking paysager, entreprise de matériaux,entreprise bateaux de plaisance et stationnement des bateaux, salle omnisport, la poste , nouvelle bibliothèque, centre médical, piste de skate-board, cale de mise à l'eau, sentier piétonnier, j'en passe... etc....

Références: Télégramme de Brest en date du 5-9-2009
 
Titre : Salle multi-activités. Quelle place pour les forains ?

Bonne question !!

A l'issue de la fête foraine traditionnellement organisée pour les festivités du pardon d'Audierne, les forains ont été reçus à la mairie, et ils ont appris, tout comme les audiernais, que la construction de la  future salle multi-activités serait envisagée sur 1280 m2, à l'emplacement actuel de la piste de skate-board.  Le chantier ne devrait pas commencer avant la fin de l'année 2010. La piste de skate était  jusqu'à présent démontée tous les ans, lors des activités de la fête patronale, pour libérer l'emplacement au profit des forains.
Elle vient d'être remontée après leur départ.
Audierne étant la seule commune du Cap-Sizun à ne pas disposer d'une salle polyvalente, l'intérêt du projet est incontestable. Ce projet de  salle qui  fait partie, depuis longtemps des "arlésiennes audiernaises". était annoncé avant les élections municipales. Mais le choix de l'emplacement prévu entraînera le déplacement de la piste de skate-board ainsi que le déplacement (vraisemblablement) du point environnement situé à proximité.   Pour aller où ??  Mystère !!  Le secret est bien gardé. On se souvient que l'installation de la piste de skate avait , en son temps, défrayé la chronique et que
les riverains avaient même signé ,sans résultat, une pétition
pour tenter l'annulation du projet. Que faut-il en conclure ?? Il semblerait tout de même que la "très contestée à l'époque" piste de skate a été installée à son emplacement  actuel, contre une certaine partie de l'opinion, en investissant de l'argent public, donc l'argent des contribuables audiernais. Mauvais investissement des prédécesseurs ou mauvais choix des responsables actuels ?? A chacun sa réponse en remarquant tout de même que, après la circulation, nous risquons d'assister à la deuxième annulation du travail des prédécesseurs, ce qui n'est pas le signe d'investissements cohérents et coordonnés , des uns ou des autres, pas plus que la preuve de logique dans les différents choix et programmations !!
Faire et défaire, facile avec l'argent public !! Si chaque changement de municipalité doit entraîner l'annulation du travail des prédécesseurs, où allons-nous et nos finances avec ?? Cordination, synchronisation, suivi de programmation, des mots , des mots qui ne correspondent à rien s'il n'y a pas de suite rationnelle dans les choix fondamentaux  qui, dans cette hypothèse, semblent relever plus de la subjectivité et des appréciations personnelles que de l'objectivité.  Un plan global ne devrait pas être soumis à l'improvisation, quoi que, si l'on se réfère à la circulation qui, dans la situation précédente était l'aboutissement de 25 années de réflexions et investissements correspondants.... on peut tout envisager puisque les décideurs disposent de la légitimité. Avant toute remise en cause d'une réalisation attribuée  aux responsables précédents, et quelle que soit leur couleur (locale), il ne serait peut-être pas inutile de "prendre la température", sauf en cas de problèmes de sécurité flagrants par exemple.  Le désaveu des prédécesseurs serait moins cinglant et la participation serait effective et non limitée à un slogan de propagande en période électorale. Ajoutons encore que la future salle polyvalente ne pourra pas être démontée tous les ans, comme la piste de skate , au profit des fêtes patronales et des forains. Dans une petite commune de 294 hectares (Audierne), mieux vaut ne pas se tromper dans les choix fondamentaux de la gestion des espaces disponibles tant sur le domaine public communal que sur le domaine maritime. On peut donc  se demander, sans doute à juste titre, si la surface occupée actuellement par l'aquarium  (société privée) et son complément le parking paysager, avec leurs conséquences, n'aurait pas eu un meilleur usage, dans l'intérêt général et public.
Mais ce qui est fait est fait, et l'aquarium existe.
Quant au nouveau plan de  circulation, certains proches de la municipalité vont jusqu'à dire

 "que ce sont les gens d'ici qui le contestent, alors que les gens d'ailleurs apprécient".

 







Ce propos est relaté par une commentatrice de konchennou: cf lien



Audierne: 17 mois soit 500 jours. Editorial 9/2009-1ère partie  

Lire le commentaire adressé par Amazone. Je cite 

"ce sont les gens du coin qui font n'importe quoi et qui refusent de s'adapter.
Les autres trouvent cela très bien".

 
Je confirme  ce qui est dit dans ce commentaire pour avoir moi-même entendu ce point de vue, exprimé par un "proche" de la municipalité.  J'accepte volontiers de faire partie de ceux qui font "n'importe quoi",  avec mes caractéristiques personnelles dont plusieurs années d'enseignement de la conduite VL et PL à des générations de conducteurs. Ces conducteurs formés sous ma responsabilité sont sans aucun doute  devenus des adeptes du "n'importe quoi". Merci pour eux. Après les "primates", voici les "n'importe quoi" !!! Mais des "n'importe quoi", on en trouve vraiment partout non ?? Pas seulement au volant d'ailleurs !!!  
A quand la suite  dans les qualificatifs peu flatteurs ???   
Ceci me permet de considérer qu'il s'agit d'une ineptie  qui laisse entendre que la nouvelle municipalité n'est pas très soucieuse de l'opinion des" gens du coin ", pas très respectueuse à leur égard, bien qu'il soient ses électeurs et qu'elle préfère considérer et s'appuyer sur l'opinion des gens d'ailleurs.  Généralement, l'élu local  est ouvert au dialogue, partisan de la démocratie participative effective sans en faire un thème électoraliste,

Audierne-Poullan-Sur-Mer, et démocratie participative 

comme on a pu le voir à Poullan-Sur-Mer, puis à Penmarch ou à Pont-l'Abbé (cf: télégramme de Brest en date du 15-9-09) où l'explication publique semble privilégiée par rapport à l'autoritarisme.  On a même connu  en d'autres lieux et d'autres  temps des régimes  utilisant les "oukases" de l'intelligentsia, système périmé heureusement. Par pitié, ne ne les remplaçons pas par des "agrégations de l'urne" localement dotées de la science infuse. Mais à chacun sa méthode et ......"Aux résultats " comme on dit parfois dans certaines activités spécialisées qu'il n'est pas nécessaire de préciser, disons simplement pour compter les points par exemple. Tant pis pour les mauvais choix, les mauvaises initiatives et les mauvais résultats. Ils sont comptabilisés, pour le meilleur et pour le pire. D'ores et déjà, on peut se demander si, dans quelques années, le meilleur programme  des candidats potentiels  à la succession  ne sera pas

Retour au plan ancien de circulation


ce qui signifiera "tant pis pour les autres, ceux d'ailleurs"

Il conviendra aussi, pour ne tromper personne, d'annoncer le programme en temps utile et de s'y tenir, pour ne pas courir le risque de promesses faites sans suite avec pour conséquence l'impopularité. D'où l'intérêt des listes ouvertes qui évitent l'affrontement droite-gauche dans les petites communes de province, la politique étant mise au placard au profit de l'intérêt général local, et ce, sans esprit de revanche. Notons cependant qu'une liste ouverte a été proposée aux audiernais en 1995, et qu'elle ne les a  pas intéressés. On constate pourtant aujourd'hui que les listes politisées sont la source d'affrontement stériles (et onéreux),  pas toujours d'intérêt général , dans les petites communes de la France profonde


****

Références: Télégramme de Brest en date du 7-9-2009

Titre: Services techniques. ....Nouveau directeur

La commune a donc embauché un nouveau directeur des services techniques, preuve que la fonction publique territoriale continue à recruter, contrairement à la fonction publique d'état qui resserre (dégraisse) ses effectifs. 2 politiques différentes par conséquent . Par discrétion son nom ne sera pas cité, konchennou se faisant une règle de respecter les données personnelles des uns comme des autres . L'article nous apprend aussi que la municipalité n'est pas à court de projets: Aménagement de la rue Berthelot, de la rue de Kérydreuff, du secteur du môle (2ème tranche de l'aire de jeux; on ignorait que la réalisation actuelle n'était qu'une première tranche), de la salle multifonctions, du nouveau bâtiment des services techniques, ainsi que la rénovation du quartier de la plage.

La future résidence du port sur les quais

*****
La plage est bien entendu  la vitrine locale. A ce titre, elle a toujours été choyée par les municipalités précédentes, ce qui lui donne un air de "bonne figure"  pas du tout sinistrée. Telle est loin d'être la situation dans d'autres quartiers. Les responsables précédents, non reconduits dans leurs fonctions étaient déjà accusés de tout faire pour la vitrine: la plage  et le  centre ville, tout en faisant l'impasse sur les autres quartiers, ce qui explique leur score. Tiens, si on déplaçait le point environnement de l'actuelle piste de skate pourquoi pas vers la plage, dans un emplacement judicieusement calculé et aménagé évidemment. Sympa non ??

"Osez changer Audierne",

 
le slogan des nouveaux élus à l'époque de leur candidature semble donc faire  plutôt un choix de continuité dans ce qui a été incontestablement désavoué par les électeurs lors des dernières municipales. Les audiernais résidant dans les  quartiers non concernés par ce beau programme  apprécieront , sans aucun doute !! La plage, la plage, tout le monde n'habite pas à la plage et certains ont plutôt vue sur



Le front de mer par exemple (futur casino ??????)

ou ailleurs




Les Audiernais habitant le quartier de "La Montagne"
sont gâtés



Rue
Ledru Rollin  en août 2009 (ci-dessus)

Les déchets de verdure (à droite sur la photo) n'ont pas été ramassés en août, en pleine saison touristique .

******

(Pas de photo de la rue Autret, pour une fois, mais elle est toujours là !!)

*****

Municipales: Lettre ouverte

Municipales: Pièces à conviction

*****


La consultation des liens qui précèdent éclairera le lecteur sur certaines méthodes ainsi que sur les engagements pris avant les élections qui correspondent encore aujourd'hui à des promesses non tenues, donc fallacieuses. Tant les réponses à la lettre ouverte que la copie des courriers échangés par des responsables, sont des

 preuves incontestables

******
Nous ne perdons pas de vue nos voisins d'Esquibien qui ont vu démarrer les travaux du club nautique. A cet effet la plage située devant la chapelle de Sainte Edwette a bénéficié d'un nettoyage au cours duquel l'épave abandonnée d'un dériveur a été éliminée.  On annonce aussi qu'il sera procédé à des sondages pour vérifier la nature du sous-sol jusqu'à 1m,50 de profondeur. Excellente chose, sauf peut-être pour le mur de la propriété voisine pour lequel une réserve a été faite.
On trouvera peut-être des vestiges du passé, préhistorique par exemple, histoire de concurrencer nos voisins d'en face à  Plouhinec, et le site de Menez Dregan. Imaginons une toute petite grotte , même un petit trou, contenant par exemple des fossiles de notre faune actuelle, des traces  de

 
" Biriniqus-crepidulos-bigornom"
ou de
"Gravettas-burukes-arenicolarum"
ou encore
Arapedix-anatifos-poucepietax

 (Liste non exhaustive comme on dit)

qu'il faudrait faire figurer dans la catégorie des espèces rares et protégées en tant que

"gasteropoda-mollusca".

Boum !! L'espèce étant  remarquable, elle  serait donc donc à sauvegarder, et le projet d'estacade serait à nouveau dans les choux, pardon, dans les bigorneaux, comme ce fut le cas précédemment, à un endroit où se trouvait une plante tellement rare que personne ne la connaissait, pas même les Anciens  !!  Il s'agissait en fait de

"la Renouée maritime"

plus vulgairement  dénommée  la

"Polygonum Maritimum"


sur laquelle sont stockés aujourd'hui sans vergogne les embarcations du club nautique . On écrase la polygonum et on s'en fout !! Zut alors !!

Jeanne-Yvonne aurait dit, parait-il, au lavoir:
 
"Polygonum Penaos"?? Ma Doué, c'est quoi ça encore avec nous ici ??
Un restachou des allemands de Lezongar,
après le combat naval de 1944 ou quoi alors ???  


Seule solution dans ce cas :
démonter la chapelle de Sainte Edwette et la reconstruire ailleurs pour s'affranchir de ses servitudes. En d'autres temps, on a déjà démonté une chapelle au Loch pour la reconstruire à Landrer (Plogoff). Mais il faudra sans doute demander l'avis de l'association de sauvegarde du patrimoine religieux,
celle des "zélites "qui ont la trouille d'internet  !!!
Bon, soyons sérieux et constatons que le "petit cimetière de voitures" est toujours à sa place, peut-être pour ne pas mettre Audierne en difficulté en  créant une crise de susceptibilité


 de nature à fausser les résultats du concours des

"champions du Cap"

dans la croisade pour l'environnement.

Sans vilain jeu de mot, disons que la croisade est plutôt en régime de croisière, à Audierne comme à Esquibien, ce qui est tout à fait normal dans une région à vocation touristique, très riche en itinéraires de randonnées ,et en  excursions tant à pied, qu'à cheval, en voiture 
ou même en bateau (de pêche, promenade et bien entendu de  croisière), d'où vient sans doute  l'expression


" se faire mener en bateau...de croisière"









Il est pourtant joli le coin de la future estacade, à l'état pur (après démolition des gourbis). Mais voilà !! Les engins de terrassement sont entrés en action  le 21 septembre 2009 et.....Ils terrassent  !!!!  c'est parti !! A suivre donc !!



*******

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article

commentaires

amazone 29/09/2009 23:07


Merci Spartacus.
Vous m'excuserez pour deux fautes de frappe :
J'ai malencontreusement mis un "s" à "digue" dans la phrase "Les Anciens...". Il fallait lire : "Les Anciens doivent
se retourner dans leurs tombes, eux qui ont traîné leurs sabots de bois sur cette digue et cette falaise."De même, à la dernière phrase, j'ai oublié la négation. Il fallait lire :
"Esquibien ne semble malheureusement pas faire exception à la règle".Amazone.


spartacus 30/09/2009 09:04


Ma chère Amazone. Je n'aime pas les fautes d'orthographe et les secrétaires de ma vie professionnelle  le savaient bien. Mais j'en fais moi-même. Ne confondons pas fautes d'orthographe et
fautes de frappe ou d'inattention. Je peux vous donner des adresses de web pour les fautes ordinaires et courantes. On m'y a attribué le qualificatif de "blog-far" sans doute par analogie avec
certains ingrédients du maquillage (fard).  Quelqu'un me disait  récemment que j'écrivais très mal. Cette personne a raison. Tout cela à cause du clavier et de la souris,
du téléphone que j'utilise très peu, et de quelques décennies (on dit parfois décades dans certains vocabulaires municipaux) en trop sur mes vieilles épaules. Amnistie donc. Et maintenant il faut
repartir vers l'actualité (web et journal). A bientôt et bonne journée. Spartacus 


amazone 29/09/2009 17:29


Bonjour Alain et Spartacus.

Eh oui, Spartacus. C'est parti et, comme vous dites, il était pourtant bien joli au naturel, l'emplacement du futur Centre Nautique et de la future estacade......
Depuis le 21 septembre, en effet, çà terrasse dur, et, curieusement, dans la discrétion (ou la pseudo-indifférence ) la plus totale,
malgré le bruit des tractopelles et bulldozers.....En effet, à ce jour, 29 septembre, aucun article ni photo dans les journaux. Alors, volonté délibérée de faire profil bas devant ce qui constitue
tout de même une sacrée atteinte à l'Environnement !!!! Et ce, sans que les associations de pseudo-défense du vrai environnement  ( "ASELE" et "Culture et Patrimoine") n'y aient vu à redire et pour cause, puisqu'elles en sont
à l'origine !!! Quelle pitié !!!! Saccager son propre patrimoine, et délibérément en plus
!!!! Que ne dirait-on pas ( à juste raison, d'ailleurs ), d'un militaire qui donnerait l'ordre de tirer
sur ses propres hommes.....Les Anciens doivent se retourner dans leurs tombes, eux qui ont traîné leurs
sabots de bois sur cette digues et cette falaise !
Mais revenons à nos moutons. Indifférence disais-je donc....En effet, peu de "locaux" semblent, en apparence, s'intéresser ouvertement à "LA CHOSE" , même si par derrière ( j'allais dire "comme d'habitude"...), çà semble parler quand
même.... Mauvaise conscience, là aussi ?
Vous connaissez certainement la statuette représentant les trois petits singes assis côte à
côte : Je ne vois rien
                           Je n'entends rien
                           Je ne dis
rien
Je rappelle que dans la classification zoologique, les singes sont des Primates (comme l'Homme)  et que, fort étrangement, c'est ainsi que le Premier Magistrat de la commune
d'Esquibien a qualifié publiquement et par voix de presse (19 juin 2008), certains opposants au Parc Marin. Je déplore profondément ce vocabulaire peu élogieux et même grossier, surtout de la
part d'un Maire mais, dans les circonstances actuelles, devant ce qui se passe en ce moment à Ste Evette et qui était pourtant annoncé depuis longtemps, il y a de quoi se poser des
questions... Bien sûr, à ce moment-là, tout le monde s'en fichait éperdument, ou ne voulait rien savoir, ou encore, il ne fallait surtout rien dire, des fois que....Alors, finalement, mot malheureux du Maire ou, au contraire, grande clairvoyance dans le fonctionnement de
ses administrés? Allez savoir.....
Dans l'hypothèse du deuxième cas, il conviendrait d'ailleurs de rajouter
un quatrième petit singe au trio déjà existant. Il y aurait ainsi:
                1-  Je ne vois rien ( Je ne VEUX rien voir )

                2-  Je n'entends rien ( Je ne VEUX rien entendre )

                3-  Je ne dis rien ( SAUF DES RAGOTS ! )

                4-  JE M'EN MORDS LES DOIGTS

CAR, A N'EN PAS DOUTER, JOUER A NE JAMAIS RIEN VOIR NI RIEN DIRE REVIENT A SIGNER UN CHEQUE EN BLANC A
CEUX QUI DIRIGENT LES MUNICIPALITES.QUI NE DIT MOT CONSENT. 

Esquibien semble malheureusement pas faire exception à la règle. 

Amazone.
                  


spartacus 29/09/2009 20:49


Bonjour Amazone. Je comprends votre réaction; Vous avez donc  constaté que j'ai déjà publié texte et photos sur ce sujet. D'autres viendront argumentés et référencés. Ceci implique un
travail de recherche pour répondre aux questions:  pourquoi, pourquoi et encore pourquoi ? La situation a t'elle été convenablement analysée ?? Autre solutions ?? Dans cette affaire,
il faut des faits , des dates et le reste .Personnellement je pense et c'est mon droit qu'il s'agit effectivement d'une atteinte à l'environnement. En clair, on met en oeuvre la plus mauvaises des
solutions. N'anticipons pas. il faut  "laisser du temps au temps". Alors, que les terrassiers terrassent et attendons l'estacade qui risque de surprendre dans ce coin de nature
littorale. Amicalement. Spartacus   


Alain 25/09/2009 11:07


Cher ami, voilà de quoi vous faire de nouveaux amis!!! Je trouve votre analyse particulièrement juste et je dois avouer mon étonnement devant votre capacité à garder votre calme dans vos
écrits.
Je n'ose imaginer que vous êtse la seule personne de votre commune à avoir cette analyse, mais alors que font, que disent les autres, s'ils font ou disent quoi que ce soit?
De plus, je n'arrive pas à comprendre comment une municipalité, mise au pied du mur de ses errements -cimetières de voitures, batiments rongés par l'âge, etc...- ne fasse rien pour y remédier. On
peut penser qu'une équipe municipale souhaite repasser l'épreuve des urnes, mais ce n'est certainement pas en agissant comme celle-ci le fait qu'elle peut espérer se représenter sereinement devant
ses concitoyens
Amitiés


spartacus 25/09/2009 11:50


Bonjour Alain. Les amis ?? J'en ai des vrais et de longue date pour certains. Parfois nous avons vécu des temps forts ensemble et ils viennent me revoir, le cas échant  en traversant la
France. Les autres tant pis. Je ne demande rien pour moi, mais je suis très exigeant pour le Cap-Sizun, mon pays natal. A cet effet , j'utilise les moyens dont je dispose. Il est évident que
d'autres partagent mes vues, mais choisissent le silence. Quant à ceux que je dérange, tant pis pour eux. Être responsable c'est certes avoir des droits mais plus encore des devoirs. Mais on ne
refait pas le monde. Alors je continue, avec mes amis dont vous faites partie. Kenavo et amitiés capistes