Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 10:00

Audierne-Poullan-Sur-Mer, et démocratie participative



liens:

Poullan sur mer: à la frontière du Cap-Sizun

Audierne: Circulation et stationnement. Point de situation

Audierne: marché du 11-07-2009

Références: Télégramme de Brest en date du 2-09-2009

*****

Le 20-08-2008 , j'avais consacré un article à une commune voisine, sise hors Cap-Sizun,  Poullan-Sur-Mer, une fois n'est pas coutume. J'avais cependant estimé que la très belle allée couverte dite de "Lesconil", méritait une petite entorse car elle est située aux frontières du Cap-Sizun. Pourquoi y revenir aujourd'hui ?? Aucun rapport avec l'allée couverte. Il s'agit plutôt de comparer 2 méthodes de travail, correspondant à 2 communes dont les municipalités ne revendiquent pas la même sensibilité.
Pour ce faire, référons-nous à un petit article concernant la commune de Poullan-Sur-Mer, publié dans la presse locale citée en référence, et qui s'intitule:

Poullan-Sur-mer. Aménagement. Le bourg fait place neuve 

dans lequel on peut lire ce qui suit:

"Une cinquantaine de personnes ont assisté , lundi soir, à la salle polyvalente, à une réunion publique organisée par la municipalité pour présenter le projet d'aménagement de la place de l'église........
Priorité aux piétons....L'aménagement a été traité...de façon à faciliter le cheminement piéton... et à donner plus de lisibilité à la circulation des véhicules....."
 


*****
Donc, à Poullan-Sur-Mer, commune dans laquelle la municipalité ne semble pas appartenir à  ce que l'on appelle couramment un parti d'opposition,  on prend la peine d'inviter les administrés à participer à une réunion au sujet de l'aménagement d'une place publique. Constatons qu'il s'agit de la mise en oeuvre, inconsciemment peut-être ,  de ce que l'on clame et proclame ici ou là sous le nom de "démocratie participative". En tout état de cause, on peut souligner à Poullan-Sur-Mer une conception de la "démocratie tout court", participative ou pas, qui prend la peine d'informer ses résidents, et recueillir leurs avis même critiques voire défavorables avant de passer à l'acte

*****

La méthode est totalement différente à Audierne, où, la circulation a été totalement modifiée en centre ville, sans la moindre participation, information, ou association du public avant l'exécution. Si un sujet ne relève pas de la politique, mais plutôt de la pure technique, c'est bien la circulation qui concerne tout le monde, quelles que soient ou puissent  être par ailleurs les opinions personnelles. Or la municipalité d'Audierne fait référence à la démocratie participative, en tant que slogan politique. Dans la pratique, elle ne semble pas attirée par les réunions publiques dans lesquelles le débat est ouvert et l'expression libre. Ces réunions éventuelles sont  bien entendu uniquement consultatives d'ailleurs; les propositions ne  sont que  des hypothèses, tout au plus des suggestions car  la décision finale est  du ressort des responsables légitimement élus. Donc, à Poullan on estime devoir "prendre la température", et à Audierne, on sait tout faire, sans faute, puisqu'on a été élu. Pas besoin de prendre l'avis du "bon populo" ni d'entendre la "vox populi" puisqu'on est "agrégé de l'urne". Bravo. Petite remarque: un mandat électif est comparable à un contrat à durée déterminée. On n'est pas obligé de le renouveler, et les chaises municipales ne sont jamais que "des sièges éjectables" comme il en existe dans certains avions. Un mandat d'élu local n'est pas un blanc-seing, mais une marque de confiance pour remplir une mission d'intérêt général. D'où l'intérêt de  recueillir des avis autorisés ou non !!
Rappelons que le pouvoir a été exercé à Audierne par des municipalités socialistes de l'année 1983 à 1995, soit 2 mandatures. Durant cette période, les élus prenaient la peine de réunir régulièrement une "commission dite de circulation", ouverte au public. Ceci a peut-être permis d'éviter quelques erreurs, mais la leçon ne semble pas avoir été retenue. Le procédé démocratique est abandonné, place à un beau slogan:
la démocratie participative qui n'a de participative que le nom !!!!
Quel dommage, dans une si petite commune (2500 habitants), si petite également en surface (294 hectares) et qui ne sera pas citée en exemple dans les temps à venir !! 




**** 

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article

commentaires