Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 16:28

Elections européennes 2009 en Cap-Sizun






Les élections européennes se sont déroulées en France, et donc en Cap-Sizun, hier 7 juin 2009. Les analystes, éditorialistes et journalistes de toutes tendances ont déjà tiré les enseignements de ce scrutin au plan national. Rappelons , pour mémoire, le net recul du parti socialiste qui fait désormais jeu égal avec le nouveau parti :
 
Europe écologie.
Notons encore le très net recul du Modem, le tout dans un très fort contexte d'abstention: autour de 60 %. Cette abstention servira sans doute aux perdants de ce scrutin pour relativiser leur score. Je n'en dirai pas plus sur ce sujet au plan national , m'étant fixé comme règle et limites les frontières du Cap-Sizun, dans lequel on peut tout de même faire aussi quelques observations et en tirer les enseignements. Une dernière remarque avant de parler du Cap: les grandes villes finistériennes: Brest, Quimper et même Pont-L'Abbé, dirigées par des municipalités socialistes élues voici un an, ont voté à droite. Explication ??? Versatilité de l'électorat ?? Meilleure mobilisation à droite qu'à gauche ?? Chacun trouvera sa réponse 

*******

Comme chacun le sait, le Cap-Sizun se compose de 12 communes, dont l'Île de Sein. Dans ces 12 communes, seulement 2 ont voté à gauche: Plogoff très nettement et Mahalon par 2 voix d'écart. La seule commune a avoir placé le Modem en tête est Cleden, dont le maire figurait sur la liste des candidats. Dans toutes les autres communes, à savoir Audierne, Beuzec, Esquibien, Goulien, Île de Sein, Meilars, Plouhinec, Pont-Croix, Primelin, l'UMP arrive en tête.  Récapitulation:   9 communes pour l'UMP, 2 pour le PS et une pour le Modem. Le constat pourrait s'arrêter là puisque le résultat capiste est à peu près identique au résultat national. Mais le résultat national est à porter au crédit de  la majorité gouvernementale. Les français ont voté à droite exprimant majoritairement leur satisfaction au pouvoir légitime. Résultat et majorité sont donc en phase. Mais en Cap-Sizun, il faut remarquer que le pouvoir légitime est exercé par la gauche dans plusieurs communes , disons le parti socialiste  ou apparentés, dans 5 communes: Audierne, dirigée par le (la) conseiller général, Confort dirigé par le député suppléant, Mahalon par le Président de la communauté de communes, Pont-Croix avec sa nouvelle municipalité de gauche qui a battu l'ancienne municipalité également de gauche , et Plogoff. Les élections cantonales ont élu sans ambigüité un conseiller général socialiste; les élections municipales ont élu sans ambigüité une municipalité socialiste à Audierne, municipalité dirigée sans opposition  par le (la) conseiller général de gauche après le tsunami audiernais. Ce (cette)conseiller général fait partie de la majorité départementale (conseil général). Le constat pourrait  encore s'arrêter là en attribuant la responsabilité des résultats à la situation nationale. Rien n'est moins sûr, car il faut tenir compte de la situation locale, créee par les nouvelles municipalités élues voici 15 mois. Ont-elles donné satisfaction ?? Certaines peut-être, mais dans 2 communes le mécontement gronde.
A Esquibien , on en a parlé longuement,  le projet de club nautique est toujours à l'affiche.  On raconte que certains visages étaient fermés hier, au bureau de vote, certains oubliant même de dire bonjour, peut-être en raison de la situation nouvelle créee sur internet par le site errances : 
http://www.errances.info
et le blog konchennou. Attendons la suite. Et à Audierne ?? On n'entend pas beaucoup de compliments sur le nouveau plan de circulation établi sans concertation d'aucune sorte: élections municipales en mars 2008, nouveau plan de circulation en juin 2008. La circulation à Audierne, ancienne formule, était l'aboutissement de 25 années d'études en tous genres, d'investisements d'argent public, de travaux d'aménagement du centre ville effectués tant sous des municipalités de gauche (de 1983 à 1995) que de droite (de 1995 à 2008). Et d'un coup de baguette magique, changement. Il est vrai que le slogan de campagne était "oser changer Audierne". Les audiernais avaient cru comprendre changer dans le bon sens, mais ils avaient sans doute mal compris. Ajoutons cependant que la légitimité des décisions n'est pas en cause. Ce qui est en cause c'est le résultat d'une décision  qui donne lieu à contestation. Visages fermés hier aussi à Audierne, dans les bureaux de vote et bonjour  sans autre commentaires
 
Enfin, et c'est la cerise sur le gâteau. Le troisième parti politique avec lequel il va falloir compter désormais est
"Europe Ecologie" .

L'écologie d'en haut, traite des grands sujets: réchauffement planétaire, fonte des glaciers, montée des eaux etc.... L'écologie d'en bas n'est pas concernée. Regardez à Audierne










 



 



Toutes ces images correspondent à une triste réalité  "écologique audiernaise", et ce malgré les promesses et les engagements. Consulter donc les liens suivants:

Municipales: lettre ouverte


Vous lirez les commentaires et les réponses des candidats aujourd'hui élus



Audierne: Les choses bougent

La photo de l'article ci-dessus a été adressée triomphalement par un conseiller municipal nouvellement élu, et depuis...visage fermé) 

Municipales: Pièces à conviction


Copies de correspondances adressée par le maire actuel à son prédécesseur

Et vous verrez que "Oser changer Audierne" n'a pas osé grand chose pour l'instant et que les seuls changements effectués sont loin de faire l'unamité. On peut donc s'attendre encore, à l'avenir, à constater dans la foulée des nouveautés  dans les verdicts des urnes et cela grâce aux   enseignements qui se dégagent dès aujourd'hui :

Promettre et ne pas faire ne sont pas les critères d'une longue carrière politique , même localement. En route donc pour les Régionales de 2010 et les cantonales de 2011.

 Ajoutons encore que :

-  A Plouhinec, le maire constate que le Cap-Sizun souffre d'un déficit d'image (Télégramme de Brest 1/6/09). Tiens donc !!!

-  Que le dernier conseil communautaire du Cap-Sizun a fait l'objet d'un accueil scandaleux à Plouhinec (télégramme de Brest du 6/6/09)
Ben, ça alors !!!
 
- Et enfin que à Esquibien, l'opposition a claqué la porte, ce qui implique une nouvelle réunion du conseil  municipal (Télégramme de Brest du 7/6/09)
Oh Ma Doué !!!!

*******  
En conclusion, tout va très bien Madame La Marquise... (Sans allusion à  Madame Sylvia qui ne devra pas se reconnaître car l'article ne lui est pas dédié)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article

commentaires

amazone 09/06/2009 00:41

Oui.Qu'ils buruquassent. Cà a une sonorité intéressante. Je crois que j'ai aussi entendu parler de "korrig toul flist" et de "dibadapa" ou un truc du genre. En tout cas, je ne sais pas ce qu'ils ont attrapé  (je m'aperçois d'ailleurs en voyant mon commentaire précédent que j'avais mis deux "p" à "attrapé". La honte!!!!), mais en tout cas , ils l'ont et çà n'a pas l'air de les faire rigoler.Bien à vous. 

spartacus 09/06/2009 09:03


Chanson des gosses d'autrefois:
  J'ai la dibidou et j'ai la mal au ventre
  J'ai la dibidou et j'ai la mal partout
  Je connais la musique, mais je ne sais pas la transcrire.
  Pour l'orthographe, pas de problèmes. Moi aussi je fais des fautes. Donc laissons les continuer à buruquer avec leur "korrig toul flist". Je n'ose pas traduire à cause des
éclaboussures puisque "flister" signifie approximativement éclabousser. Allez, bonne journée et kenavo. spartacus
  


amazone 08/06/2009 18:27

Bonjour Spartacus.C'est Amazone. Eh oui, les Capistes sont énervés en ce moment . Cà doit être l'orage....Ou alors ils ont attrappé des vers...Comment on dit çà en breton ? Je crois que j'ai entendu mes parents dire quelque chose comme "reor piquiou" .....Bien à vous.Amazone

spartacus 08/06/2009 20:30


Gast !! Attrapé des vers dites vous !! Les vers en breton sont des "burugs". On s'en sert pour la pêche, mais pas pour la pêche au voix. Autrefois, sans que nos instituteurs le sachent, on disait
qu'on allait "buruquer" avec la "tranche" (houe en breton). Je n'ai jamais essayé la conjuguaison. Cela pourrait donner en primate: "Qu'ils buruquassent". Gast, gast, mais oui, qu'ils buruquassent
et tant pis pour la "dibidou". Pas de traduction littérale pour "dibidou" sauf peut-être "chie-chie cours vite". Rions un peu par ces temps de morosité  et de frilosité. Bonne soirée
et merci pour ce commentaire. Spartacus