Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 09:05
Audierne-Esquibien-Cap-Sizun-Editorial 6/2016

Audierne-Esquibien-Cap-Sizun

Editorial 6/2016

 

Références:

Télégramme de Brest en date du :

 5-5-2016: L'élection présidentielle aura lieu les 23 avril et 7 mai 2017

12-6-2016: Abattoir. Un audit pour développer l'activité

19-5-2016: Bretagne. 38 plages et 8 ports labellisés Pavillon Bleu

23-5-2016: Audierne-Aménagements. Un plan en 6 zones

27-5-2016: Esquibien. Légion d'honneur. 350 adhérents

29-6-2016: Alain Simon, Chevalier de la Légion d'honneur

5-7-2016. Travaux non autorisés. L'ancien maire d'Esquibien relaxé

12-7-2016: Euro 2016. La partie est gagnée

13-7-2016: Pouldreuzic. Haut Pays bigouden. Abattoir, pas de perfusion

Audierne. Conseil. L'opposition fait une mise au point

Aménagement: QUID du musée maritime

14-7-2016: Tourisme. Bientôt un office communautaire 

Un audit pour l'abattoir

15-7-2016: Terrorisme: "il faut une agence de lutte nationale"

16-7-2016: Nice. Une douleur immense et des questions

19-7-2016: Prisons surpeuplées. Le casse-tête d'Urvoas

Fleury-Merogis: Une "poudrière"  saturée (4500 détenus  pour 3036 places)

22-7-2016:  Nice. L'attentat "mûri" depuis plusieurs mois

23-7-2016. Allemagne . Vendredi noir à Munich

Sécurité. Deux sections Sentinelle en renfort dans le Finistère

 

Ouest-France en date du

14-7-2016: Un office de tourisme communautaire le 1er janvier 2017

Audierne. Moratoire de la pêche: les ligneurs sont inquiets

 

 

********

Le 12 juillet  2016 , les abonnés ont pu lire dans le Télégramme de Brest, ce qui suit:

" La France a perdu en finale de l'Euro contre le Portugal. Mais elle a évité le pire et remporté une belle victoire, celle de l'organisation, dans un contexte de menace terroriste, d'un évènement sportif et médiatique majeur. Un attentat , une explosion même isolée, voire un simple coup de fil anonyme imbécile auraient pu tout gâcher . Rien de tout cela  n'est arrivé et il y a de quoi être soulagé......"

*******

Deux jours plus tard, le 14 juillet 2016, un tueur initialement présenté comme isolé (en fait il s'agirait d'un réseau), frappait à Nice en entrant dans la foule avec  un véhicule de location, pendant le feu d'artifice, causant la mort de 84 personnes dont des enfants, et blessant grièvement 18 autres spectateurs qui n'avaient qu'un seul tort :

celui d'être là au mauvais endroit, au mauvais moment, celui choisi par le terroriste pour tuer des innocents et faire un maximum de victimes.  

Le terrorisme venait de se manifester, tuant au hasard hommes, femmes, enfants, animaux de compagnie, jeunes et vieux sans discernement, créant l'horreur au maximum pour médiatiser les résultats et frapper l'opinion, au prix de nombreuses vies humaines sacrifiées sur l'autel d'un soi-disant "combat du plus faible envers le plus fort ". N'oublions pas les mutilations, les amputations et toutes les formes possibles et même inimaginables d'une mise en scène digne des plus horribles films que l'on interdirait au public pour ne pas choquer.

Ceux qui, en d'autres temps et d'autres lieux, ont côtoyé le terrorisme  vont avoir l'impression de revenir plus d'un demi-siècle en arrière, car, si la forme a changé, le fond reste égal à lui même puisqu'il s'agit justement de créer l'horrible  pour le médiatiser et choquer. La guerre a ses lois, le terrorisme ne connaît pas les lois.

Il convient bien entendu d'attendre que toute la lumière soit faite sur ces évènements, mais on peut déjà tirer quelques enseignements du présent en l'analysant avec l'expérience du passé .

En premier lieu , et répétons le, fort de l'expérience du passé, il faut mettre en place une structure de collaboration entre les services concernés, à savoir police, gendarmerie , et armée. Chaque élément a ses moyens, ses missions  et ses méthodes. L'expérience prouve que les meilleurs résultats sont obtenus quand les services collaborent et mettent en commun leurs résultats et surtout leurs connaissances. Les services de police se consacrent à la vie citadine, tandis que la gendarmerie quadrille le territoire. L'armée a des moyens d'intervention (blindés etc...) mais ne dispose pas de structure de  renseignement orientée vers le territoire national car ce n'est pas sa mission. Il est donc urgent de synchroniser toutes ces structures au profit des résultats, l'expérience prouvant que l'Armée peut  intervenir et collaborer par ses moyens spécialisés comme les anti-chars  et autres engins,  explosifs par exemple, sans oublier l'aérien (hélicoptères).  

Quoi qu'il en soit, si rien ne vient bousculer le calendrier politique, l'année 2017 sera une année d'élections puisque la Présidentielle est planifiée pour les 23 avril et 7 mai. Les élections législatives suivront . Cela pourrait apporter quelques changements dans l'exercice des responsablités au plus haut niveau.

******

Suite à ces évènements, la "Politique" a tiré ses enseignements des faits, la droite accusant la gauche (et réciproquement) de ne pas être à la hauteur pour traiter ce problème prétendu nouveau. Nous n'allons pas  donner une nouvelle version de "ce qu'il aurait fallu, de ce qu'il faudrait" ou "ne faudrait pas" . Rappelons tout de même que nous avons quitté le Mahgreb en 1962, à la suite des accords d'Evian, et que nous sommes partis en laissant (lâchement), nos harkis derrière nous. De retour en France, l'Armée française a tourné le dos à ses "commandos de chasse" et à ses "harkas" pour se reconvertir  dans une Armée moderne à vocation nucléaire, donc éloignée du terrorisme.

Puis on a organisé le regroupement familial des émigrés avant  de  supprimer le service militaire. Aujourd'hui, les jeunes français sont incapables d'utiliser une arme individuelle puisqu'ils n'en voient que le 14 juillet, à la télévision et dans les défilés. 

Citons encore Maastricht, Schenngen, la non inscription de nos racines chrétiennes dans le préambule de la constitution européenne et laissons à chacun la liberté d'attribuer (ou non), des responsabilités aux responsables ayant exercé le pouvoir lors des ces évènements dont la liste est incomplète, non exhaustive comme on dit.

Encore un mot concernant le terroriste de Nice. En plus de son camion, il possédait un pistolet de 7,65 qu'il a utilisé. D'où provenait cette arme ?? Personne ne l'a dit, alors que les citoyens français doivent s'inscrire dans un club de tir pour obtenir une autorisation de détention d'arme, même lorsqu'il s'agit d'un souvenir personnel. Qui a inventé cette stupidité pour ne pas dire cette "connerie" ?? Le mot n'est pas trop fort puisque le terroriste a  pu et su contourner la règle . Rappelons à ce sujet, la très célèbre phrase de "Mao Tse Toung" dont nous avons déjà parlé:

" Le guerillero vit dans la population

comme le poisson vit dans l'eau"

Telle est la situation aujourd'hui . Alors, pour  les responsabilités, c'est à chacun de déterminer et choisir son point de vue.

On a aussi reproché, lors des évènements du "Bataclan", à un soldat le refus de confier son arme à un policier. A notre avis, ce reproche est injustifié. Un soldat est instruit pour ne jamais se séparer de son arme, dont il est responsable. Elle constitue sa raison d'être. Nous avons connu l'époque des armes attachées au poignet du détenteur, et même fait décorer des soldats  qui avaient pu être confrontés à ce type de situation. Un soldat sans arme n'est plus un combattant. Et si par hasard "une arme empruntée oubliait de revenir", le responsable aurait des comptes à rendre. Donc, le soldat  et son arme constituent un couple d'inséparables soumis aux ordres de  leur hiérarchie. Ceci constitue une force dans la discipline et l'exécution des missions. Il convient donc de la respecter avant de la critiquer.  

Pour en terminer sur ce sujet, disons que l'Armée n'a pas vocation à remplir des missions de police, sauf si elle a reçu des pouvoirs spéciaux dans une situation appelée "état de siège". Ajoutons encore que nous n'avons peut-être pas tout vu, et que nous n'en sommes peut-être qu'au début, puisque l'Allemagne vient également d'être frappée par un jeune, soi-disant afghan de 17 ans, armé d'une hache, dans un moyen de transport. Nous ne parlerons pas de Munich malgré les nombreuses victimes puisque le cas du responsable relèverait de la psychiatrie . Nous ne parlerons pas non plus de Saint-Etienne-du-Rouvray (situé en France près de Rouen), commune (paroisse) dans laquelle un prêtre vint d'être égorgé en célébrant la messe.

Nous avons déjà connu l'époque des guerres de religions. Elles  sont derrière nous . Espérons qu'elles y resteront.

*******

Changeons de sujet pour revenir à notre Cap-Sizun qui, pour l'instant, vit sa saison touristique sans incident majeur. Ceci ne signifie pas qu'il ne risque rien. Revenons donc aux évènements locaux de notre vie sans histoires.

Tout d'abord, le club nautique d'Audierne-Esquibien. La décision de justice a été publiée. Nous avons dit, avant d'avoir connaissance de cette décision, que nous la respecterions. Il n'y aura donc pas de commentaires à ce sujet, chacun étant libre d'apprécier ou non. Les plaignants ont été déboutés. L'ex-maire d'Esquibien a été relaxé. Point final !! Affaire à suivre tout de même !

Le cas de l'abattoir n'est toujours pas résolu sur le fond. Nous en sommes au stade d'un audit technique et économique. Il convient donc d'être réservé au sujet des perspectives d'avenir.

Plouhinec a conservé son pavillon bleu attribué à la commune durant le règne de la municipalité précédente. La nouvelle commune d'Audierne-Esquibien n'a rien gagné dans ce domaine, malgré l'apport des plages  du "Pouldu" et de "Treiz-Goarem" (Saint-Tugen). Par contre, l'ambiance ne semble pas au "beau-fixe" dans le nouveau  conseil municipal puisque Monsieur Guillon a adressé une lettre recommandée avec accusé de réception à un membre de l'opposition. Il menace de porter plainte en cas de récidive.

L'avenir du Bâtiment "ex-Affaires marimes" ne semble pas non plus évident. Le transfert du musée maritime reviendrait  à environ 700000 € , éventuellement 1M€. La recherche de subventions serait du ressort du Président du musée. Notons tout de même l'existence d'un projet concernant le 2ème étage de l'immeuble, au profit d'une société de travail partagé, proposé par "Swenson-Coworking". On ajoute qu'une quinzaine de personnes pourrait y travailler. Les frais de  réhabilitation des lieux serait partagés entre la mairie et la société. A suivre donc !!

Constatons enfin que tous ces problèmes relèvent de l'héritage, à savoir municipalité Coatmeur qui a installé le musée maritime à un mauvais endroit (ex-hospice), héritage Donval qui n'a pas évalué le prix de revient de son acquisition en achetant les "Affaires Maritimes". Alors, maintenant il ne reste plus qu'à traiter les problèmes après avoir trouvé les solutions autrement dit l'argent nécessaire. C'est simple non ?? Mais il faut garder espoir puisque le patrimoine maritime relève d'une association présidée par Madame Donval, pendant que   Monsieur Coatmeur se consacre à la Légion d'honneur en remettant des décorations. Normal pour un décoré au titre de la fonction publique après de nombreuses années de services militaires !!

******

Tous ces évènements locaux nous ont mené loin du terrorisme. Nous sommes en pleine saison touristique et le mois d'août est particulièrement chargé en manifestations folkloriques voire  religieuses, entrainant de nombreux regroupements de participants et de spectateurs, de jour comme de nuit. C'est la raison pour laquelle le Finistère a reçu le renfort de 2 sections "Sentinelles" prêtes à intervenir si nécessaire. Espérons que ce ne sera pas le cas et que ces mesures n'auront qu'un rôle dissuasif pour que chacun puisse passer ses vacances dans le repos et la tranquillité.

 

Bonnes vacances à tous !!! 

 

 

 

 

********

 

 

 

 

 

 

 

 

Audierne-Esquibien-Cap-Sizun-Editorial 6/2016

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article

commentaires