Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

19 août 2015 3 19 /08 /août /2015 09:02
Plage de Saint-Tugen (Treiz Goarem)

Plage de Saint-Tugen (Treiz Goarem)

Audierne-Esquibien-Cap-Sizun. Editorial 6/2015

 

La saison touristique est bien avancée et le blog konchennou a fait comme tout le monde, c'est à dire qu'il a pris quelques jours de vacances. Malgré cette absence, les sujets locaux de préoccupation n'ont pas manqué, tant en ce qui concerne le tourisme que l'organisation générale du Cap-Sizun. Nous ne traiterons pas aujourd'hui tous ces sujets qui reviendront très vite au premier plan de l'actualité, mais seulement le principal, l'incontournable qui a néanmoins plus ou moins respecté la trêve estivale, à savoir:

 

Le projet de fusion Audierne-Esquibien 

Références:

Télégramme de Brest en date du:

 a)- 22-5-20215. Bruno Le Port. "Mon seul parti c'est le Cap"

b)- 13-1-2015. Audierne. Voeux. Vers une fusion des communes

******

Dans l'article cité en référence a), Monsieur Le Port Président de la communauté de communes a fait un tour d'horizon pour expliquer ses différents projets.  Cela concerne tant la situation de l'abattoir de Pont-Croix  que le futur office intercommunal de tourisme et bien d'autres sujets . Nous aurons l'occasion d'en reparler mais il convient de laisser la priorité au sujet qui a le plus défrayé la chronique et créé la polémique qui n'est d'ailleurs  sans doute pas close:

la fusion Audierne-Esquibien. 

Il a même fallu l'intervention de Monsieur le  Préfet pour calmer les esprits. Pour que les choses soient claires et même très claires disons que le bloc konchennou avait déjà fait quelques appels du pied pour faire avancer les choses dans le sens d'un regroupement de communes. Sans résultat évidemment. Il faudra pourtant bien admettre un jour que l'époque des 36.000 communes de France est terminée. L'époque des "communes- paroisses- clocher" est également terminée. A fortiori, lorsqu'elle s'accompagne des superbes clochers de nos magnifiques églises et chapelles qui font partie de notre patrimoine et de notre héritage, mais sans pour autant avoir un rôle administratif . Or, certaines de nos communes disons traditionnalistes, tiennent à garder  jusqu'à leur découpage interne actuel  ( certes virtuel et fictif mais réel dans les mentalités) autour de leurs chapelles (exemple: 4 chapelles à Cleden), sans être en mesure de mettre en place une association générale du patrimoine religieux par exemple. Cette association existe à Plogoff mais n'est pas réalisée à Cleden. Pourquoi ?? La seule réponse crédible relève du particularisme et de l'individualisme. Or, la vie a changé et change encore à toute vitesse. A la campagne le tracteur et la mécanisation  ont remplacé le cheval. A la ville la voiture a remplacé le piéton. L'ordinateur a tout envahi. Il est donc urgent d'envisager une  mutualisation des moyens, tant des moyens techniques que des moyens administratifs, puisque les moyens financiers vont devenir de plus en plus rares en raison des nouvelles technologies auxquelles personne n'échappera. Prenons un exemple simple: le tracto-pelle d'Audierne ou le camion nacelle ne sont  pas utilisés à 100% dans la commune. Leur temps disponible pourrait donc avantageusement être mis à la disposition d'une autre commune à condition de disposer d'une planification des travaux et de la régulation des dépenses correspondantes, autrement dit d'un emploi du temps comme dans une entreprise privée. Ceci peut concerner d'autres matériels techniques tout comme des tâches administratives.   Le propos de Monsieur Le Port n'est donc pas déplacé quand il dit que son seul parti c'est le Cap, à condition qu'il ne s'agisse pas d'un simple slogan . Alors pourquoi ne pas encourager les regroupements à son niveau ?? La question se pose !!!!!

La préparation de l'avenir implique une part de prospective c'est à dire de projection dans le futur qui n'échappera pas à l'évolution du monde moderne. Les dernières municipalités d'Audierne n'ont pas été brillantes dans ce domaine, certaines ignorant même la signification du mot "prospective". C'est pourtant bien le rôle des élus de se pencher sur ces problèmes puisque qu'on apprend dans certaines écoles que

 

 "Commander c'est Prévoir"

 

Prévoir consiste bien à imaginer, à anticiper et à prendre les initiatives préparatoires.

 

 Un élu n'est pas élu pour rester assis dans son fauteuil mais pour agir. On ne peut donc pas reprocher à l'actuel maire d'Audierne (Monsieur Evenat) d'avoir pris l'initiative d'imaginer ce qu'on a appelé la fusion Audierne-Esquibien. (cf référence b). Nous pensons qu'il s'agit là d'une heureuse initiative et nous confirmons ce point de vue  par un petit retour en arrière  en rappelant que Monsieur Evenat était déjà élu d'Audierne, au temps du Maire Jean Cabillic. Or Monsieur Cabillic (Maire de 1963 à 1983) avait déjà proposé (autour des années 1970) cette fusion à son homologue d'Esquibien, en l'occurrence Yves Perrot qui n'avait pas souhaité donner suite.

On peut donc comparer 2 versions pour l'avenir du Cap-Sizun: la première consiste à ne rien faire en  attendant que tout vienne d'en haut, avec les avantages et les inconvénients que cela présentera, et la deuxième qui consiste à préparer demain puisque on sait que demain ne sera plus comme hier. Pour ne faire de peine à personne analysons la situation actuelle d'Audierne, telle qu'elle se présente sur le terrain :

Audierne est un demi port, (l'autre moitié du port est à Plouhinec), Audierne est une demi plage (l'autre moitié est à Esquibien), l'avant port est à Esquibien  et Audierne dispose en tout et pour tout d'une surface de 294 hectares contre 2805 hectares à Plouhinec et 1525 à Esquibien. Audierne centre commercial, port de pêche et de plaisance est donc condamné à végéter puisqu'il ne peut ni s'étendre ni se développer, pas plus sur terre que sur mer. Esquibien apporte la surface, l'avant port, plusieurs plages et une population non négligeable (environ 1600 à Esquibien +2200 à Audierne soit total # 4000), sans compter les exploitations agricoles qui n'existent plus à Audierne. La future commune Audierne-Esquibien aurait donc une vocation double: maritime et agricole, ce qui permettrait  d'envisager par exemple  la création de zones constructibles.

Alors ?? Référendum ou pas, avant de passer à l'acte ?? Le Préfet est intervenu pour faire savoir que cette procédure serait illégale. Affaire classée par conséquent. Quant à l'exercice des responsabilités, on peut imaginer 2 candidatures: celle du maire actuel d'Audierne et de son homologue d'Esquibien. Or, Monsieur Guillon a déjà fait savoir qu'il n'était pas candidat à l'exercice de cette responsabilité. Conclusion ?? Faut-il l'écrire ?? Le blog konchennou se contentera de dire à Monsieur Evenat qu'il doit continuer dans la voie qu'il a ouverte parce que c'est la seule qui ouvre les portes d'un avenir crédible, à court comme à moyen et même à long terme. Il n'est d'ailleurs pas nécessaire d'aller bien loin pour constater que cette idée de regroupement n'est pas nouvelle. Regardons Douarnenez, le Douarnenez d'aujourd'hui qui n'est en fait  que le Douarnenez d'hier majoré des ex-communes de Tréboul, Pouldavid et Ploaré. Et ça marche !! Alors ??? !!! Pourquoi le Cap-Sizun ferait-il exception ?? Et si le ton est donné par la fusion Audierne-Esquibien, le blog konchennou applaudit des 2 mains et demande à ses lecteurs de réfléchir un peu pour savoir si nos petits enfants seront aussi  contraints de s'expatrier pour trouver du travail comme leurs prédécesseurs l'ont fait avant eux . Alors que les principaux recruteurs : (marine nationale, marine de commerce, armée, fonction publique etc...) diminuent leurs effectifs. Petite remarque en passant: la fonction publique nationale diminue ses effectifs et la fonction territoriale les augmente. Alors, quel est le  bilan ????? La préparation de mesures économiques est indispensable, et il vaut sans doute mieux chercher la meilleure solution dans une étude préparatoire, plutôt que d'avoir à appliquer une solution imposée qui ne pourra pas tenir compte de toutes les subtilités locales.

En dehors du Cap-Sizun, plusieurs initiatives ont vu le jour. Citons quelques exemples parus dans le Télégramme de Brest:

10-4-2015: Réforme territoriale. "L'état ne doit pas imposer" . (Point de vue de Dominique Cap maire de Plougastel-Daoulas)

13-4-2015: Finances communales. Economies d'urgence

22-5-2015: Cornouaille. Un territoire en fusions

19-6-2015: Guiler-sur-goyen. Commune nouvelle. Les élus se renseignent

19-7-2015: Langolen. Démission du maire. Une décision mûrie

27-7-2015: Rade de Brest. 3 communes n'en font qu'une (Daoulas- L'hôpital -Camfrout er Logonna-Daoulas)  

 

Il ne paraît pas nécessaire de poursuivre les explications sur ce sujet. La presse locale (Télégramme de Brest ) s'en est déjà chargée. En voici quelques références:

 

31-5-2015: Audierne-Esquibien. La fusion en débat

1-6-2015: Cap-Sizun Collectivité. 3 dossiers brûlants

2-6-2015: Cléden-Cap-Sizun. Réforme territoriale. La colère des élus

4-6-2015: Audierne-Esquibien. L'appel à référendum

6-6-2015: "Commune nouvelle. Un groupe de travail créé

Pont-Croix. Une seule commune pour le Cap

20-6-2015: Commune nouvelle. Réunion publique animée

24-9-2015: Commune nouvelle. Pour le Prefet, une consultation serait irrégulière

29-7-2015: Cléden-Cap-Sizun. Dotation de l'Etat. Nadine Kersaudy au combat

Goulien.Commune nouvelle. "Non Merci". (Henri Goardon)

Organisation territoriale. Dans la précipitation

10-8-2015: Esquibien. ASELE. Des projets à surveiller

 

(Liste non exhaustive comme on dit. A suivre donc......);

 

Gageons que le débat va reprendre et se poursuivre dès la rentrée c'est à dire sans tarder. Bonne rentrée à tous et joyeux pardon d'Audierne autour des souvenirs de notre jeune temps comme la chenille et la loterie "Toto". !!!!!

Côte nord du Cap-Sizun

Côte nord du Cap-Sizun

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans politique