Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 10:18

Audierne.Cap-Sizun.

Municipales et européennes. Suite 

 

pic_0010.jpg

 

 

Références:

Télégramme de Brest en date du :

a)- 20-5-2014: Mahalon. Relaxe requise pour l'artiste qui avait dansé nue sur l'autel

b)- 22,28,30/5/2014: Plogoff,Primelin,Confort: Subventions

c)- 23-5-2014: Cleden-Cap-Sizun.Conseil.Aucune question diverse autorisée

d)- 28-5-2014: Réforme territoriale. La Bretagne resterait seule

e)- 30-5-2014:Militaires.Leur administration se dégrade

f)- 31-5-2014: Plouhinec."Pavillon bleu".Plouhinec garde son label

g)- 3-6-2014: Audierne.Election.La demande d'annulation rejetée

h)- 6-6-2014 : Audierne. Salle multifonctions.Plus 170.000 €

******

Le temps des vacances, autrement dit la saison touristique approche. Les élections municipales ont eu lieu en mars dernier, donc récemment ce qui se traduit dans certaines communes par la continuité (municipalités sortantes réélues) et dans d'autres par quelques changements. Dans cette situation nouvelle, Audierne présentait une certaine originalité puisque la légitimité de la nouvelle équipe de Monsieur Evenat était soumise à une décision de justice. Cette décision vient d'être publiée dans la presse locale (référence g) :

la demande d'annulation est rejetée.

N'épiloguons pas, la municipalité Evenat peut donc désormais prendre des initiatives et assumer ses responsabilités. Certaines d'ailleurs ont été anticipées, compte tenu d'une part, de l'approche de la saison touristique, et d'autre part de la situation laissée par la municipalité Donval non reconduite dans sa fonction. C'est ainsi que la plage d'Audierne a été laissée en héritage sans toilettes publiques, ce qui est invraisemblable et même irresponsable dans une station dite balnéaire. Nous avons parlé du Mât Fenoux à plusieurs reprises. La situation y est sans changement: on a démoli l'existant sans prévoir ni organiser la suite. On reverra donc sans doute le spectacle de l'année précédente à cet endroit. Belle inconscience des sortants. On peut même dire incompétence ou inaptitude à exercer des responsabilités . Pas très flatteur pour le parti qui a adoubé une telle équipe.  

 

   

 Apparemment, le projet de bloc sanitaire boulevard Manu Brusq (près de l'ex Casbah) est à revoir. En effet, baptisées "toilettes pour handicapés" l'accès en fauteuil roulant était impossible. Merci la municipalité socialiste sortante. Solution provisoire déjà réalisée par la municipalité actuelle:

 

    Plage donval phto0052-300x225

 

Un autre blog sanitaire a également été posé près de la station des maître nageurs 

 

   PHTO0056.JPG  

Ce sont sans doute des solutions momentanées prises dans l'urgence en raison du calendrier . Remercions encore un fois la municipalité sortante pour son héritage.

Et il y a tout le reste puisque l'équipe Evenat envisage des modifications de la circulation au centre ville autour des places de la République et de la Liberté, sans oublier la mise en place de mesures préventives et pédagogiques pour traiter le problème de la vitesse sur la route de la Pointe du Raz . Nous notons avec curiosité que tous ces problèmes abordés par la nouvelle équipe municipale se heurtaient à des fins de non-recevoir par la municipalité Donval. Normal !! Quand on a la science infuse, il n'est pas nécessaire d'écouter ni même d'entendre !! Les électeurs n'ont pas été dupes !! 

Bon, Audierne semble vouloir se réveiller. Le projet de rond-point desservant le futur magasin LIDl est retenu. Il devrait être réalisé  en décembre 2014 - janvier 2015. (référence h ). Reste à savoir si ce rond-point règlera les problèmes qui se posent à l'intersection de la D784 avec la route d'Esquibien. Il s'agit du carrefour  le plus folklorique de tout le Cap-Sizun desservant à Audierne les  églises, les écoles et les cimetières, sans oublier la gendarmerie et la commune   d'Esquibien. De plus, il s'agit aussi  de la route Quimper-Pointe du Raz via Audierne, donc un itinéraire essentiel sur lequel les conditions de circulation sont par endroits restées telles qu'à  l'époque du char à bancs tracté par un cheval "non vapeur". Un projet a déjà été étudié autrefois  et abandonné lorsque Monsieur Jean-Paul Laporte présidait la communauté de communes. Attendons la suite puisque au cours des 6 dernières années les fleurs ont exercé une priorité absolue !! Nous l'avons déjà dit: 6 années perdues pour Audierne et le temps perdu .....  

Le problème posé par les "Restos du coeur" ne semble pas abordé pour l'instant à Audierne. Plusieurs communes: Plogoff, Primelin, Confort-Meilars  et Audierne ont attribué une subvention à cette association [cf: référence b)]. Mais sur le fond rien n'est réglé. Nous avons déjà dit que la solution se trouvait à la communauté de communes. Donc, à suivre puisque les "Restos" sont affublés d'une étiquette politique suite à l'expression de la volonté du même nom par Madame Donval !! A ce propos, nous n'avons pas encore lu dans la presse que les élus sortants de la municipalité Donval s'étaient inscrits ou bousculés comme volontaires, donc bénévoles pour aider les "Restos". Tout de même des élus sortants et qui plus est parfois décorés. Belles photos en perspective dans les quotidiens locaux. Hélas !! Bah, il faut comprendre !! Devenir bénévole après avoir été rémunéré....!!! ??? Il faudrait demander son avis à Monseigneur Pognon, mais il est absent.

Notons encore que la commune de Plouhinec conserve son "Pavillon Bleu". Plutôt que de choisir la conquête de cet objectif, les sortants audiernais ont préféré tout miser sur le le premier prix de ville fleurie. Personne n'a rien contre les fleurs, mais tout de même. Il semblerait d'ailleurs qu'un ralentissement soit constaté dans ce domaine. Des fleurs oui, mais une débauche de fleurs non. Des ralentissements ont également été constatés dans la presse au sujet de la publication des photos de nos édiles. Les nouveaux sont plus réservés que leurs prédécesseurs qui n'hésitaient pas à s'associer, même parfois aux biquettes de Monsieur Seguin. 

 

 

*****

Il a aussi été beaucoup question de la réforme territoriale dans l'actualité nationale. Cela  se termine apparemment par un "sans changement" pour la Bretagne qui avec ses 4 départements devient une des plus petites régions de l'hexagone. Historiquement, la Loire Atlantique, autrefois Loire inférieure fait partie de la Bretagne. La Bretagne est devenue française en 1532. (ratification par le Parlement de Vannes à la demande de François 1er).

 Le chateau de Anne de Bretagne, devenue Reine de France, se trouve à Nantes au centre ville . D'un point de vue plus géographique, disons que le littoral atlantique qui commence à la Pointe du Raz se poursuit jusqu'à Nantes (estuaire de la Loire, frontière naturelle) et même au delà. La solution retenue est donc en contradiction avec  l'histoire et la géographie. Tout simplement parce que nous trouvons devant une solution politique ,  qui a privilégié les intérêts du même nom. C'est écrit dans tous les journaux. 

A moins que les députés et les sénateurs ne s'emparent du problème et trouvent la bonne solution. Pas étonnant de lire ensuite dans la presse que les citoyens s'éloignent de plus en plus de la politique. L'actualité tant de droite que de gauche confirme cette opinion et explique aussi certains résultats qui ont vu arriver en tête le front national, ce  qui en a surpris quelques uns . Attendons une fois de plus, la suite . Mais rien ne permet aujourd'hui de dire ce que sera la Bretagne de demain puisque plusieurs options restent ouvertes (Région Bretagne-Pays de la Loire, Bretagne à 5 départements ou statu-co). Attendons la suite puisque, aux dernières nouvelles la version de 5 départements serait interdite .

De toutes façons il faut s'attendre à des changements et ce sera également le cas en Cap-Sizun. Les communautés de communes sont appelées à exercer plus de responsabilités et on prévoit un seuil minimum de population, soit environ 20000 habitants . Or, le Cap-Sizun avoisine les 16000. Conclusion: simple point d'interrogation. Et pourtant, il faudra changer les habitudes, pour éviter par exemple ce qui s'est passé à Cleden lors du dernier conseil municipal au cours duquel Madame le Maire a fait savoir qu'elle n'autorisait pas les questions diverses. Diable, problème dans le C'Hap Don, à Cleden, pays des 4 chapelles. La question diverse concernait d'ailleurs une chapelle, celle de Langroas, suite à une émission de télévision. Pas le droit d'aborder le sujet.  Qu'est que ce sera quand on élargira les frontières de nos paroisses ?? 

Une autre chapelle du Cap attend aussi le verdict des tribunaux : la chapelle Saint Pierre de  Mahalon suite à une profanation (danseuse nue sur l'autel) en 2009. Tout laisse penser qu'il y aura relaxe. Jugement le 7 juillet.

Un dernier mot concernant le budget de la défense. A priori on n'y touche pas et c'est tant mieux. Disons seulement que ceux qui connaissent les rigoureuses méthodes militaires de gestion rigolent doucement lorsqu'ils regardent ce qui se passe dans certaines communes, reines du gaspillage. Commander c'est prévoir dit-on !! Alors Audierne ?? Qu'a prévu la municipalité (Coatmeur) qui a créé le musée maritime aujourd'hui à nouveau concerné par la mérule et l'exigüité des locaux  sans oublier les planchers en bois (incendies ??). Rien. Elle défendait la restauration de ce bâtiment vétuste pour en faire la maison de retraite d'Audierne ?? On connaît la suite. Fort heureusement, c'est  la municipalité Normant qui a réglé le problème de nos Anciens. 

La prévision n'est pas le point fort des élus locaux. Nous pourrions citer d'autres exemples comme le stationnement des bateaux près de la poste d'Audierne; Conséquence de la création d'un aquarium. Et maintenant on fait comment ?? D'autant que la salle polyvalente est venue s'ajouter à une situation compliquée. Elle donne déjà des sueurs froides parait-il !! (référence h).  C'est au musée maritime qu'il aurait fallu attribuer l'actuelle salle multifonction, ex bâtiment des affaires du même nom. Sans compter que les investissements auraient été plus modestes (référence h) . Il faut  déjà rajouter 170.000 € aux dépenses déjà effectuées. Et ce n'est pas fini puisque les étages restent à faire.  Mais ce qui est fait n'est plus à faire. C'est à la nouvelle municipalité de trouver les solutions. Lesquelles ?? Où trouver un local pour le musée maritime ?? Où faire stationner les bateaux de Stratimer ??

Les propositions seront sans doute les bienvenues, à condition qu'elles existent ce qui n'est peut-être pas évident.

Bonnes fêtes de Pentecôte à tous !!    

 

 

*******

 

 

 

 

     

 

 

 

 

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article

commentaires