Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 22:07

Audierne. Cleden. Plogoff.Cap-Sizun. Editorial 5/2014

 

 

     

 

 

 

De nombreux évènements sans rapport les uns avec les autres ont fait  récemment la une de l'actualité en France, en Finistère et même en Cap-Sizun. Certains, comme les élections européennes dépassent même nos frontières dans le domaine de la  politique. C'est aussi le cas des suites des élections municipales comme celles d'Audierne qui sont toujours en attente d'une décision de justice. On comprend bien que, tant que la municipalité Evenat n'est pas confirmée dans sa fonction (ou le contraire), les initiatives se limitent en quelque sorte à l'expédition des affaires courantes. Les changements en profondeur, s'ils ont lieu, interviendront plus tard, après le jugement qui devrait être connu incessamment.

Mais le diocèse de Quimper et de Léon vient également de vivre des évènements exceptionnels, ayant entrainé la "démission pour raison de santé" de l'Evêque en fonction: Monseigneur Jean-Marie Le Vert.

Tous ces évènements qui n'empêchent pas la terre de tourner ont cependant un impact en Cap-Sizun, créant une sorte d'incertitude tant dans le domaine de la vie courante ressortissant à la politique, que dans le domaine spirituel dont les religions font partie. 

Les élections européennes.

Traditionnellement, ce scrutin se caractérise par une abstention importante et un bon résultat pour les partis qui n'exercent pas le pouvoir, particulièrement le Front National. L'édition 2014 ne faillit pas à la règle établie par l'habitude puisque le Front National arrive en tête à peu près partout en France, sauf chez nous dans la circonscription ouest et en Ile de France. Citons 2  titres de presse:

Européennes.Le "séisme" Le Pen fait la Une des journaux européens

(cf: Ouest-France en date du 26-5-2014)

Le tsunami Bleu Marine

(cf: Télégramme de Brest en date du 26-5-2014)

Encore quelques chiffres concernant la répartition des 74 sièges:

FN: 24- UMP: 20- PS: 13 - Modem/UDI: 7 - Ecologistes: 6-

Front de gauche: 3

(cf: Le Monde en date du 26-5-2014)

Ces résultats se passent de commentaires. Nous laissons à la presse spécialisée le soin d'analyser la situation au plan international comme au plan national. Il s'agit tout de même d'une situation inédite qui bouleverse les habitudes puisque le premier parti de France n'est pas un parti de gouvernement. Nous vivons habituellement dans un système d'alternance droite-gauche. Il parait donc difficile de prévoir la suite. Le vocabulaire utilisé par la presse: Séisme, Tsunami dit bien ce qu'il veut dire !! 

Regardons cependant le Cap-Sizun . Très forte abstention comme partout, entre 40 et 57%. Record à Confort  qui a enregistré seulement 42,62 % de votants. Les résultats sont donc à prendre "avec des pincettes" puisque la majorité des électeurs potentiels ne s'est pas exprimée. Il s'agit donc de données relatives qui parfois ne manquent pas d'originalité. Exemple: Le PS arrive en tête à Audierne, après l'épisode Donval et les municipales. C'est aussi le cas à Confort, Plogoff et Pont-Croix, soit un total de 4 communes PS. Quant au Front National, il arrive en tête à Mahalon, Plouhinec et PrImelin. Surprenant à Pont-Croix comme à Mahalon !! Tous ces chiffres ne sont donc pas significatifs et il paraît  prudent de ne rien conclure à ce sujet. Attendons la suite au plan national et même international.

Et pendant cette agitation, la municipalité d'Audierne est toujours dans l'expectative, attendant la décision de justice. Une chose paraît certaine: l'héritage Donval n'a pas fini de faire parler de lui. On peut s'attendre à voir revenir les "guérites du pipi-popo" au pied du Mât Fenoux:

  

   

Et pas seulement au pied du Mât Fenoux puisque le chantier des sanitaires en projet de reconstruction en face de "l'ex-Casbah" est déjà servi. Le projet de toilettes pour handicapés laissé par les sortants semble donc mis en sommeil . Le nouveau maire Monsieur Evenat s'est déjà exprimé à ce sujet. N'y revenons pas .

*****

Le diocèse de Quimper et de Léon

Dans un domaine totalement différent, le diocèse de Quimper et de Léon dont le Cap-Sizun fait partie, vient de traverser une crise sans précédent. Notre jeune Evêque, Monseigneur Jean Marie Le Vert a été relevé de ses fonctions, officiellement  pour raison de santé. Les vraies raisons de ce qui a été baptisé "démission" n'ont sans doute pas filtré. Les fidèles de l'Eglise catholique sont ainsi confrontés à un "black-out" total qui les laisse dans l'ignorance des faits réels. On reprocherait à Monseigneur Le Vert, sa formation reçue à l'école navale, ce qui en ferait un homme autoritaire, peu ouvert au dialogue. C'est assez surprenant. L'école navale, comme Saint-Cyr ou l'école de l'Air et Polytechnique , forme des futurs responsables  destinés à commander dans des professions à risque . Saint-Cyr est communément appelée "l'école des hommes d'honneur". En incriminant l'école navale, on éclabousse la formation des futurs responsables militaires qui seraient donc obtus et fermés à toute concession. C'est un peu trop vite dit. Nous citerons deux exemples:

- le Père Charles de Foucauld, Saint-Cyrien, ex officier de l'armée française qui mena une vie dissolue jusqu'à sa démission, devint Moine Trappiste puis ermite, assassiné en 1916. Il a été béatifié le 13 novembre 2005 par le Pape Benoist XVI.

- Et le Général de Gaulle ?? Il aurait été le meilleur Président de la Vème République. Alors ??

Certes, l'Eglise a ses règles de fonctionnement. Elle traverse aujourd'hui une crise aigüe de recrutement ce qui l'amène peut-être à des situations conflictuelles du genre "Anciens contre Modernes". Mais il semblerait que l'Eglise autoritaire  soit une vision dépassée des évènements. Un exemple:

les funérailles sont désormais célébrées par des laïques. Celui qui souhaiterait une cérémonie avec  Eucharistie se heurte à une fin de non recevoir. Pourtant, en certaines circonstances, cette Eucharistie est célébrée, ce qui peut être considéré comme une forme de discrimination concernant les défunts. Or, tous les défunts devraient être égaux, devant les hommes comme devant Dieu.

Rien ne permet de dire, à notre avis, que Monseigneur Le Vert méritait la "démission" qui lui a été infligée. Le respect dû aux fidèles passe aussi par l'exemple et la confiance car jusqu'à preuve du contraire le mensonge fait toujours partie des péchés, tout comme le  péché par omission. Comme le dit le nouvel Evêque  Monseigneur Gueneley désigné pour faire l'intérim:

"le diocèse a besoin d'être pacifié"

On pourrait disserter , mais on se souvient que la pacification est un vocabulaire qui a concerné les évènements  d'Algérie, de 1954 à 1962. Elle était la suite et la conséquence de la guerre du même nom. Le diocèse a t'il connu la guerre pour aboutir à cette situation ?? La suite le dira , mais cette suite passe par la vérité et la confiance, faute de quoi, la crise perdurera. Le monologue  et la version officielle sont parfois moins convaincants que le dialogue.

******

Un dernier mot concernant les Armées. Les chefs d'Etat-Major des 3 armées (terre-air-mer) ainsi que leur supérieur et peut-être même le Ministre auraient menacé de démissionner si le budget militaire était confronté à de nouvelles restrictions. Rien n'est réglé pour l'instant et les arbitrages au sommet décideront.

Actuellement l'armée de terre est engagée au Mali et en Centre Afrique. Cela a un coût. On ne peut remplir des missions sans avoir les moyens opérationnels correspondants. Il est évident qu'une unité opérationnelle doit être préparée par différents entrainements avant de pouvoir être engagée. Nous n'entrerons pas dans les détails mais il est aussi évident que les munitions, les carburants, les pièces de rechange ne sont pas gratuits. Certes, la préparation des budgets ne peut ignorer les économies, mais sans oublier que les budgets conditionnent les missions. La France assume pratiquement  seule certaines responsabilités en Afrique. C'est peut-être le moment de dire que les Européens ne se bousculent pas pour suivre, que l'Armée européenne n'existe pas  et que, faute de moyens, certaines missions seraient compromises. La situation serait différente si l'Europe prenait à sa charge les problèmes de défense, mais nous n'en sommes pas là. Attendons la suite car les résultats des dernières élections européennes risquent de modifier la donne dans plusieurs domaines et précisément la défense. 

Ne soyons pas trop pessimistes. Le temps des vacances approche. Souhaitons que nos nouveaux TER puissent entrer dans nos gares pour débarquer les "estivants-vacanciers", sans qu'il faille raboter les trains, les quais, ou même les passagers ce qui compromettrait notre économie locale. Décidément, le bon sens semble devenir une denrée rare. Ceci peut, peut-être, expliquer cela, dans plusieurs domaines, y compris celui de la politique. Les blogs konchennou et kontadennou ont souhaité des élections municipales apolitiques. On connait la suite et ce n'est peut-être pas encore fini.

Donc, à suivre.....       

     

   

 

 

 

******

 

 

   

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans politique
commenter cet article

commentaires