Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

miniatures

Pont-Croix 

Objets rares d'hier 

Le drusthuil, meuble typique du Cap-Sizun

 

La coiffe de deuil "ar jibilinen "

Ces objets sont visibles au musée du patrimoine 

Le  Marquisat de Pont-Croix

et en photo sur le blog

 

 

Recherche

Vous aimez la Bretagne

Vous aimerez le Cap-Sizun

situé au bout du monde, au pays des calvaires, au pays des chapelles, au pays du grandiose, là où finit la terre et commence la mer.

Regardez!!

 

 

 

 


 


Evel ar C'hap, n'eus bro ebet

Il n'y a pas de pays comme le Cap

Pont-Croix

Cap-Sizun côté pile et face

Beuzec

Cleden

Confort

Mahalon

Goulien

Plogoff 

Plouhinec

Pont-Croix 

Primelin

 

Toutes ces miniatures sont extraites de l'album photo du blog. Elles correspondent chacune à un article qu'il suffit de demander dans la liste des articles 

 

 

 

 

 

12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 10:35

Audierne.Cap-Sizun.Gendarmerie et Délinquance

 

Références:

Le Figaro en date du

6 janvier 2014:  Titre : Délinquance: Le sévère constat d'un général

7 janvier 2014: Titre: Délinquance: Les propos choc du numéro 3 de la gendarmerie  nuancés

 

 

 

******

Comme tout le monde le sait, les militaires sont soumis au devoir de réserve et ne s'expriment guère sur les problèmes d'actualité. Comme tout le monde le sait aussi, la gendarmerie est de statut militaire et respecte donc les règles en usage dans les armées. Rappelons encore que le syndicalisme n'existe pas dans les forces armées et qu'il revient par conséquent  à la hiérarchie de pallier à cette absence. Il est donc normal que la hiérarchie du plus haut niveau puisse parfois être  appelée à s'exprimer en cas de "ras le bol" généralisé, parce que la base n'a pas le droit de manifester . Ceci explique les informations et les commentaires abondamment diffusés par les associations de militaires retraités, la Saint-cyrienne par exemple, au sujet de la restructuration des armées et particulièrement l'armée de terre qui sera bientôt une "peau de chagrin" sans que pour autant ses missions diminuent (Afghanistan,Mali, Centrafrique etc...). Ceci explique aussi la réaction du Général de corps d'armée  Bertrand Soubelet de la gendarmerie nationale qui est chargé dans sa fonction, des opérations et de l'emploi (N° 3 de la hiérarchie gendarmerie). Il s'est exprimé durant une heure et 24 minutes devant des députés pour "déplorer que les délinquants "profitent du système" et a noté que les gendarmes sont inquiets car on prend plus soin des auteurs que des victimes:

"Je vais livrer une analyse personnelle , peut-être un peu iconoclaste" a -t-il dit.

Le Figaro ajoute:

"Avec un courage certain, le général s'est livré à ......"     

  *******

Précédemment, c'est devant la commission de la défense nationale que le Général Favier directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN) avait attiré l'attention sur "les véritables difficultés" engendrées par un "budget  sous tension" et "amplifiés par les divers gels et surgels de crédits". (cf Télégramme de Brest en date du 28-10-2013). Notons au passage que le Général Favier est tout simplement l'ex-patron du GIGN qui, à ce titre, avait mené l'assaut pour libérer les otages de l'Airbus à Marignane en décembre 1994. On ne va donc pas lui apprendre son métier.

********

    Les propos  du Général Soubelet ne sont pas passés inaperçus  et ont entraîné une réaction de Madame Dominique Moyal, procureure de la République d'Aix en Provence. Elle reproche au général d'avoir affirmé le 18 décembre dernier devant des députés, que 65% des cambrioleurs interpellés dans les Bouches du Rhône en novembre 2013 "sont à nouveau dans la nature". La procureure conteste les chiffres avancés par le général.  

******* 

Pourquoi  parler ici de ce qui ne nous concerne pas directement ?? En effet, l'exemple cité vise un département du sud de la France: les Bouches du Rhône. Mais le sud de la France c'est aussi chez nous  et ce qui se passe aujourd'hui là-bas, se passera demain chez nous si on ne fait rien pour traiter le problème. Dans une région comme le Cap-Sizun, nous n'avons pas de police et la sécurité est assurée par la gendarmerie. Deux brigades: celle d'Audierne et celle de Plogastel-Saint-Germain travaillant en liaison sont chargées de remplir la mission et chacun est bien conscient que les gendarmes ne peuvent pas être partout à la fois. C'est la raison pour laquelle nos élus locaux, en l'occurrence nos maires disposent de pouvoirs de police pour règler certaines affaires et plus particulièrement celles qui ne nécessitent pas l'intervention de la police judiciaire. A cet effet, ils sont protégés dans leur fonction ce qui est absolument normal. Encore faut-il que nos élus locaux collaborent effectivement avec la gendarmerie pour garantir la sécurité des personnes et des biens autrement dit en respectant la légalité . Ce n'est pas le cas à Audierne où une casse de voitures existe et fonctionne en toute illégalité avec la bénédiction de la municipalité qui n'intervient pas pour y mettre un terme alors que la marche à suivre (procédure) pour régler un problème de ce genre fait l'objet d'un texte du Sénat. Texte du Sénat ?? On peut donc s'en foutre quand on est maire !!! Ce n'est tout de même pas aux administrés de faire respecter  la loi si ?? Et pas à la gendarmerie de s'occuper de l'environnement en mission principale  si ??

Le Général Soubelet a eu le courage de "franchir le rubicon" ce qui lui vaudra sans aucun doute le respect de ses subordonnés. Comme plusieurs de ses confrères, il a commencé sa formation dans une certaine école que l'on appelle communément la maison des "hommes d'honneur". Son "patron", comme nous l'avons déjà dit est un ancien commandant du GIGN auquel on n'a donc rien à apprendre. Qu'ils sachent tous cependant qu'il trouveront toujours dans la population et particulièrement dans le milieu des anciens aujourd'hui retraités donc  disposant de la liberté d'expression, le soutien qu'ils méritent pour exercer un métier à risques dans lequel ils peuvent parfois être appelés à payer le prix fort. Ceci pourrait dans ce cas leur valoir une décoration qui n'a rien à voir avec celle que l'on attribue généreusement aux élus locaux, même en cas de comportement comme celui précité concernant Audierne.

Mon Général, la récompense de votre courage ne sera pas une décoration mais simplement ce que vous lirez dans les yeux de vos subordonnés qui désormais  vous salueront non par obligation, par devoir ou par habitude, mais par respect.

             

   

 

Additif en date du 13 janvier 2014

Les articles cités en référence ont une suite dans le Figaro en date du 12/1/2014. Titre de l'article:

La justice est en décalage avec la police et la gendarmerie

 

 

 

*******

 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by spartacus - dans actualités
commenter cet article

commentaires

Amazone 12/01/2014 23:28

Espérons que le Général Soubelet ne se fera pas sanctionner en haut-lieu pour avoir dit des vérités qui dérangent. A l'évidence, les délinquants profitent du système. De même, comme vous le soulignez, certains maires qui devraient pourtant être les premiers à respecter la loi sont prompts à s'en exempter. Dans ce domaine, Audierne est en bonne compagnie. Suivez mon regard.

spartacus 13/01/2014 10:00

Bonjour Amazone et merci pour ce commentaire. Je ne vois pas comment et pour quel motif on pourrait sanctionner la vérité. Evidemment on peut compter différemment, mais la réalité reste la réalité. Bonne journée et à bientôt. Spartacus